KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 39

Chapitre 39 : La Forêt Fantôme



(Point de vue du Stratège)

Un homme se dit en regardant l’hologramme d’une forêt : “Je vais perdre de toute façon ?”

Chrono avait prévu que quelqu’un s’en prendrait à sa vie, et avait décidé d’engager plusieurs spécialistes pour l’aider. L’un de ces spécialistes était le jeune homme ici présent, le Stratège. Quant à celui qui lui fournissait la carte de la forêt, c’était son partenaire, l’Observateur.

“J’ai eu l’argent, donc je vais faire de mon mieux, mais… je ne peux pas m’empêcher de me sentir un peu déprimé. Penser que je dois faire de mon mieux tout en sachant que je vais perdre…”

Il avait demandé à Chrono pourquoi il perdrait, mais il n’a pas pu obtenir de réponse appropriée. Au lieu de cela, Chrono a simplement décidé de lui donner un grand nombre d’individus talentueux.

La Forêt Fantôme, Cause inconnue, Fragile, l’Homme des cavernes, Désarmée, le Modeleur, Désordonnée.

Il y avait également deux irréguliers parmi eux. Des êtres connus pour être de classe Brave.

Il veut que j’utilise des monstres comme ceux-là ? “En fin de compte, la seule chose que je puisse faire pour ces gens est de les mettre tous au bon endroit pour qu’ils puissent mettre en avant tous leurs [Pouvoirs].”

C’était de l’amateurisme que de se précipiter et de montrer toutes ses cartes dès le début. La première bataille consistait à mesurer grossièrement la force de l’ennemi.

“La toute première chose que j’utiliserai sera celle qui est la plus inutile. Le groupe de mercenaires qui n’est bon que pour le tir embusqué, la Forêt Fantôme.”

Bien qu’il ait créé ce plan il y a un an, le stratège l’a réexaminé avec un visage insatisfait. Parce que sa défaite était déjà gravée dans la pierre. Le Stratège a regardé la carte de l’Observateur en fronçant les sourcils.

“Ils sont vraiment arrivés au bon moment.”

Il ne pouvait pas voir les visages des tueurs. C’était probablement à cause d’un sortilège qui perturbait la magie d’enregistrement.

“Pourquoi ? Pourquoi est-ce que le sorcier… ?”

Le Stratège s’est mis à réfléchir profondément en regardant les vidéos censurées. L’objectif final d’un sorcier était d’atteindre la vérité absolue – en d’autres termes, devenir un Dieu. Le sorcier n’avait absolument pas besoin de chasser les héros de l’ère passée.

“Mince… Je ne pourrai probablement jamais le savoir. Après tout, je vais perdre quoi que je fasse…”

Le Stratège soupira bruyamment et donna des ordres à la Forêt Fantôme.


(Point de vue de Jin)

Le soleil s’est levé alors que la brume de l’aube s’était installée sur le sol. J’ai senti une aura meurtrière dans la forêt en dessous de nous, et j’ai dit aux deux autres qu’il y avait des personnes embusquées tout autour de nous. Il restait quatre secondes avant que nous n’atterrissions. Je pouvais voir les lumières des balles tirées venant de la forêt.

0.1, 0.6, 1.3, 1.9 secondes…

Piiin ! Une balle qui visait ma tête a touché les gants d'[Hirganrel].

2.4, 2.8, 3.3…

Je pouvais entendre le coup de feu. D’après la différence de temps entre la balle et le coup de feu, l’attaquant et moi étions à environ 1 122 m de distance. Il y avait huit ennemis au nord-ouest. J’ai atterri sur le sol avec une roulade, et je me suis immédiatement caché derrière un arbre.

C’est donc comme ça qu’ils prévoyaient de faire.

Comme attendu de la part du Voleur. Il se cachait dans un endroit sûr pendant que ses sous-fifres faisaient le sale boulot pour lui. Un jeu de cache-cache avec quelqu’un qui pouvait voir l’avenir… Il apparaîtrait probablement au moment où il serait sûr de pouvoir s’occuper de moi sans mourir.


(Point de vue du Stratège)

La température de la forêt peut parfois atteindre des valeurs négatives. Assez pour laisser le givre se développer sur les feuilles.

{Nous avons manqué le premier tir.}

Le sniper jeta une potion loin de lui après avoir envoyé le rapport au Stratège. Après tout, si l’autre camp avait un sorcier compétent, il serait capable de détecter le mana contenu dans la potion. Mais il était trop tard.

À deux kilomètres de là, Morto avait déjà détecté toute trace de mana dans la forêt. Et si elle pouvait le voir, Jin le pouvait aussi. Il avait probablement déjà repris sa route vers ses cibles. Le Stratège s’en rendit compte immédiatement.

“Rapides. Ont-ils la capacité d’observer toute la forêt comme l’Observateur peut le faire ?”

Bien sûr, le Stratège ne pouvait pas voir le mana. Il ne pouvait qu’utiliser des indices contextuels pour essayer de deviner la raison de l’échec.

{Message à la Forêt Fantôme. Concentrez-vous sur la préservation de vos forces. Bougez de vos positions et rejoignez votre point de rendez-vous.}

Le [Pouvoir] du stratège était [Commandement de la Bataille]. Une capacité qui lui permettait de regarder les statuts de ceux qui étaient sous ses ordres, et de leur envoyer des messages à distance. Les tireurs d’élite ont commencé à se séparer les uns des autres.

{Vague de mana détectée. La cible numéro 2 fait de la magie.}

L’Observateur a envoyé une vidéo au Stratège après avoir détecté quelque chose. Le plus petit des trois tueurs faisait de la magie.

“Essayent-ils de se cacher ? Ou…”

Du brouillard a jailli du corps de la sorcière, et a commencé à couvrir tout le champ de bataille.

{Forêt Fantôme, nous battons en retraite.}

La voix de l’Observateur est devenue nerveuse.

{La cible 1 se déplace vers la route D à une vitesse de 37 mètres par seconde !}

Le Stratège se tut en regardant un point rouge se déplacer sur la carte.

“C’est humain ?”

C’était bien plus que ce à quoi il s’attendait. Il y avait de multiples pièges placés dans les voies d’évacuation que les snipers utilisaient. Ces pièges n’étaient pas non plus très faciles à trouver. Mais l’ennemi se déplaçait à 37 mètres par seconde dans une forêt dense tout en évitant tous ces pièges.

“… Je vais devoir créer un nouveau plan pour ça.”

Il avait déjà entendu dire que les snipers ne fonctionneraient pas. Les premières attaques étaient toujours utilisées pour provoquer l’ennemi et le rendre un peu moins vigilant. Cette première bataille était faite pour amener l’ennemi dans un champ de pièges en utilisant les snipers.

“Merde… Dire qu’on a échoué si vite…”

Le Stratège saisit son stylo en regardant les points bleus de ses alliés disparaître de la carte. Au final, tous les points bleus de la carte avaient disparu.

Très vite, un son “pii-” signalant la mort de la Forêt Fantôme a retenti.

27 minutes et 35 secondes.

C’est le temps qu’il leur a fallu pour mourir. Huit tireurs d’élite spécialement entraînés, contre seulement trois tueurs.

“Nous n’avons même pas eu l’occasion de découvrir leurs [Pouvoirs]. Est-ce que je dois y aller à fond ? Non, non. Le risque est trop grand. On pourrait être complètement anéantis si on fait ça…”

La première et principale chose que les utilisateurs de capacités devaient faire lors d’un combat était de déterminer le [Pouvoir] de chacun. Le Stratège, qui n’était même pas capable d’accomplir cela, grinçait des dents.

“C’est pour ça que Chrono ne m’a pas parlé de l’avenir ? Pour se débarrasser des incertitudes ? Si j’avais simplement pu utiliser le plan d’un futur où j’ai réussi, j’aurais gagné… Il ne m’a probablement rien dit parce que quoi que je fasse, je perdrais.”

Le stylo dans sa main s’est cassé.

“Merde. Je ne peux pas le supporter. Quand je pense que je vais devoir élaborer un nouveau plan… Je vais devoir essayer d’équilibrer correctement mes forces par rapport à leurs capacités de combat.”

Le Stratège posa une question à l’Observateur.

{Les cibles ?}

{Échappées.}

{Changez l’écran pour la caméra 1, la ville, et utilisez le reste des ressources pour repérer un nouveau visage.}

L’Observateur se souvenait de l’apparence, des habitudes et des vêtements de chaque personne dans cette ville. C’était le résultat d’une année de planification.

“Vous ne pourrez pas échapper à la surveillance même si vous vous déguisez en quelqu’un d’autre. Je me demande s’ils s’appuient aussi sur quelque chose comme les [Yeux clairvoyants] ? Je me demande qui ils sont…”

L’Observateur a immédiatement mis en place un hologramme du casino dès que le Stratège lui a fait signe de le faire. Ils savaient déjà où leurs ennemis allaient loger. Chrono les avait au moins informés de cela.

“Nous devrons mettre fin à tout cela sur le prochain champ de bataille”.

Le Stratège jeta son stylo cassé et en prit un nouveau.


(Point de vue de Jin)

J’ai enlevé le traceur du corps du sniper, et envoyé un message à Necro.

{Comment ça se passe de ton côté ? Tu en as laissé un en vie ?}

{J’en ai pris deux juste au cas où, mais pourquoi ? Tu as l’intention de les torturer pour avoir des infos ?}

Le Voleur savait que nous arrivions, comme je le pensais. La raison pour laquelle il a placé les snipers au début était probablement pour vérifier nos capacités. Puisque cela a échoué, le Voleur pourrait utiliser toutes ses forces pour nous abattre lors de la prochaine bataille.

{Laisse-en un. Les autres peuvent mourir.}

{Très bien.}

{La Sainte ?}

{Elle est en attente quelque part ailleurs.}

Comme je le pensais, ce type me ressemblait beaucoup. Du moins, son processus de pensée l’était. J’ai dit à Necro que je le contacterais plus tard, puis j’ai regardé le sniper évanoui à mes pieds. Il ressemblait vraiment à une personne ordinaire une fois son masque enlevé. Je me demande comment cette personne pense et parle ?

« Réveille-toi. »

Le sniper s’est réveillé de façon surprise lorsque je l’ai giflé. Je l’ai poussé vers un arbre derrière lui.

« Tu as déjà été torturé ? »

Le sniper a écarquillé les yeux et a secoué la tête.

« Tu veux dire quelque chose avant d’être torturé ? »

Lorsque j’ai appuyé sur le bouton de la perceuse électrique dans ma main, elle s’est mise à tourner bruyamment. Le sniper a crié frénétiquement dès qu’il a vu cela.

« J-Je vais parler ! Je vais tout dire ! »

… Je ne voulais pas ça. Je pensais que ce serait quelqu’un de plus loyal… Je ne serais pas capable de dire s’il disait la vérité s’il abandonnait si vite. J’ai essayé de percer un trou dans l’arbre derrière le sniper à titre d’essai.

Craaack !

« Hii ! »

Le pantalon du sniper est devenu humide.

« Je vais vous dire… Je vais tout vous dire, alors… Pitié… ! »

Le sniper pleurait abondamment. Je ne peux vraiment pas me fier à une réaction comme celle-là. Les humains étaient des êtres dont on était censé se méfier à tout moment. Il n’y avait aucune chance que je me fie aux informations d’un homme comme lui.

J’ai pris un briquet.

Le sniper a sursauté lorsque j’ai ouvert le couvercle. Il doit se sentir nerveux.

« Je vais devoir le faire. »

« Quoi ? Quoooi ? ! Non ! Ne le faites pas ! Je vous dirai tout ! »

« Je ne peux pas te faire confiance. »

« Je le jure au nom de Dieu ! J’ai misé le nom de ma famille là-dessus ! »

Sans valeur. Ce sont toutes des choses sans valeur.

« Pas besoin de jurer sur quoi que ce soit. Tu as déjà entendu parler de l’assassin au barbecue ? »

« … Quoi ? »

« Il attachait les gens à une croix en acier qu’il avait fabriquée, et faisait lentement rôtir les gens dessus tout en les mangeant pendant qu’ils cuisaient. Les victimes ne pouvaient même pas mourir car leurs coupures étaient immédiatement cautérisées. »

« Hii ! Hiii ! Je vais tout dire ! Pitié ! Faites-moi confiance ! »

Le quarante-huitième meurtrier que j’ai tué fonctionnait comme ça. Son cœur était actuellement stocké dans un bocal de formaldéhyde dans l’ancien monde, avec toutes mes autres collections.

« Il existe de nombreuses façons de torturer les gens, mais je ne doute pas que celle-ci soit la meilleure de toutes. La douleur physique quand ils sont rôtis vivants, et la douleur psychologique quand ils se voient se faire manger. Ah, s’il te plaît rappelle-toi, que je n’ai aucune rancune envers toi. Je veux juste des informations fiables. La meilleure façon de l’obtenir est par la torture, c’est la raison pour laquelle je fais cela. »

Les dents du sniper ont commencé à s’entrechoquer. Ses vêtements étaient devenus complètement humides à cause de sa sueur. Je me demandais s’il allait dire la vérité maintenant ? J’ai vu des gens qui arrivaient à mentir même dans une situation comme celle-ci. C’était pourquoi j’en avais pris deux. Pour comparer et confronter les informations que je tirerais d’eux.

« Je plaisantais. »

J’ai éteint le briquet.

« Il est hors de question que je fasse ça à un autre humain ! »

Le visage du sniper était toujours aussi tendu.

« Bon, tu vas quand même mourir ici, mais tu as le choix entre te faire rôtir à mort ou être tué rapidement sans douleur. Je te laisse le temps de te décider. Tu aurais dû te préparer à un tel destin au moment où tu as pointé ton arme sur quelqu’un, n’est-ce pas ? »

Le sniper a pâli.




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 39

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :