KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 45

Chapitre 45 : Temps Écoulé



10h05. Les bombes ont explosé, et la chambre-forte a été violemment secouée. Le sol a tremblé et de la poussière est tombée des plafonds. La chambre-forte a continué à trembler pendant un certain temps après l’explosion initiale. Le Voleur tremblait de gauche à droite à cause du choc. Lorsque les secousses se sont calmées, il n’a pu s’empêcher de se couvrir la bouche avec ses mains. Il devait ressentir un sentiment libérateur après avoir trompé la mort. Après avoir ri en silence pendant une seconde, il a retiré sa main de sa bouche, et a révélé un large sourire sur son visage.

« Sais-tu ce qui vient de se passer ? Le futur a changé. Je suis censé mourir brutalement ici, tu sais. Mais j’ai fini par vivre, n’est-ce pas ? Ahaha, et maintenant ? Il faudra quatre jours avant que les secours n’arrivent. »

Il a planté son visage juste en face de moi, avec un sourire diabolique et puéril.

« Tu crois que tu pourras supporter la torture pendant quatre jours ? Non, non. Celle qui va souffrir sera la Sainte, n’est-ce pas ? Je suppose que ça te chatouillera quand même un peu, n’est-ce pas ? »

Il s’est complètement trompé sur sa situation. Il ne regarde pas ce qui l’entoure à cause de son excitation. Je suppose que je devrais le corriger un peu avant de le réveiller de son petit rêve.

« Ah, quelle joie. Félicitations pour ta victoire. Mais avant ça, tu veux que je te dise quelque chose d’intéressant ? »

« Quoi, tu as l’intention de réciter “Les Mille et Une Nuits” de mémoire, pour gagner du temps ? »

« En quelque sorte. Je m’interrogeais sur un cas théorique. Si tu meurs ici, le “toi du passé” pourra-t-il échapper à cette mort ? »

Une boucle infinie. C’était presque comme deux miroirs qui se font face. Le Voleur regarde dans l’avenir du Voleur qui a regardé dans l’avenir, et regarde l’avenir modifié en conséquence.

« Par exemple, disons qu’il y a trois portes devant toi. Derrière la porte numéro un se trouve une chèvre. Toi, qui es capable de voir l’avenir, n’aurais même pas besoin d’ouvrir une porte pour deviner où se trouve la chèvre. Tu peux simplement vérifier l’avenir de la première porte, de la deuxième porte et de la troisième porte après tout. »

« Aha, je me demandais de quoi tu allais parler… Je ne serais pas ici si mes [Yeux Clairvoyants] était une capacité si pratique, tu ne le savais pas ? J’aurais été dans le futur où c’est moi qui ai tué le Roi Démon, où Morto n’aurait pas eu à souffrir pour commencer. Un futur où il n’y aurait pas eu besoin que tu sois invoqué. Tu n’as pas compris tout seul ? Utiliser mes [Pouvoirs] m’enlève une grande partie de ma durée vie. Je ne peux pas en abuser comme ça. »

« Vraiment ? Tant mieux. »

Ses [Pouvoirs] étaient aussi limités que je le pensais. Au final, c’était le maximum qu’il pouvait faire. Même s’il meurt ici, il n’y avait aucun moyen que le “lui du passé” soit capable de voir ce futur. J’ai activé [Cœur d’or] et ouvert mon [Coffre-Fort], et “n’en ai rien sorti”. Le garder ouvert fera l’affaire.

« Tu as dit que c’était échec et mat avant… »

« Oui. Et alors ? »

« Il y a deux choses sur lesquelles tu te trompes sérieusement. Je pensais t’en parler. »

Je ne suis peut-être pas capable d’arrêter le temps, mais je peux avancer dans le futur. Après tout, c’est une capacité avec laquelle tous les humains sont nés. Aussi longtemps que possible, aussi profondément que possible, jusqu’à ce que tout se fixe profondément dans les poumons. J’ai patiemment attendu l’avenir.

« Tout d’abord, selon les règles des échecs, un roi n’est pas une pièce que l’on peut tuer. Vous devez le mettre dans une situation où il est incapable de bouger. La partie est terminée non pas lorsque vous tuez le roi, mais lorsque l’adversaire réalise le caractère désespéré de la situation et concède. »

Le Voleur hocha la tête avec un visage suspicieux.

« … Et la seconde ? »

« Les rois ne peuvent pas mettre en échec les rois. »

Il n’y avait que moi et le Voleur dans la chambre-forte. Si nous étions tous les deux des rois, un échec et mat serait impossible.

« [Le Présent sur le Fil du Rasoir]. La durée sur laquelle tu peux revenir en arrière avec ton [Pouvoir] est d’une minute, si je me souviens bien ? »

Je devais avoir raison. C’était la conclusion à laquelle j’étais arrivé après avoir observé tous ses mouvements. À ce stade, il ne serait pas en mesure de revenir au moment où l’hôtel s’est effondré. J’ai vérifié ma montre avec l'[Œil Flottant], et j’ai souri.

« — Temps écoulé. »

« Hm ? Quel “temps écoulé” ? Ah, ton temps ? Tu n’as eu aucune chance de devenir le Héros parce que tu as été invoqué tardivement, et parce que la Sainte t’a piégé. Ton seul destin est de pourrir ici. C’est de ça que tu parlais ? »

Le Voleur a pressé sa langue contre l’intérieur de sa joue.

« Tu ne crois pas qu’il est un peu trop tard pour toi de faire ce que tu essaies de faire ? Ah ! Est-ce que ça pourrait être ça ? Tu espères que l’un de tes camarades viendra te chercher ? Ils ne vont pas venir. Sais-tu seulement à quel point cette chambre-forte est solide ? Il faudra au moins une semaine pour l’ouvrir. »

« Cela voudrait donc dire que même ta lance ne pourra pas la percer. »

Le Voleur fronça un peu les sourcils. On aurait dit qu’il était un peu agacé par mon calme. Il a retiré sa lance de mon corps, et a essayé de me poignarder à nouveau, jusqu’à ce qu’il remarque quelque chose.

« Pourquoi… »

« Pourquoi est-ce que je ne me régénère pas ? Bonne question. Si [Rédemption] était toujours activé, je me serais régénéré immédiatement. »

« … Serait-ce, Morto ? »

« Morto ? Morte ? C’est impossible. Elle est en parfaite santé. Suffisamment en forme pour que je veuille la taquiner pour le reste de sa vie. »

Je viens de rejeter le sortilège. La raison pour laquelle je fais ça est que…

… je n’en ai pas besoin.

La Sainte devrait être dans l’hélicoptère du Stratège à l’heure qu’il est – avec les trois personnes qui l’avaient prise pour cible quelques minutes auparavant. Peut-être que l’Observateur est celui qui pilote l’hélicoptère.

« Tic. Tac. Tic. Tac. Le temps passe même pendant que tu réfléchis. Tu devrais te rappeler que tous les êtres humains courent vers leur mort. »

Le Voleur a réussi à ouvrir la bouche après avoir réfléchi un moment. Il semblait qu’il venait de trouver la réponse.

« Pas possible… Oui, pas possible. Le Stratège m’a trahi ? C’est impossible. Tu dis ça dans un dernier soupir, n’est-ce pas ? »

« Je suis déjà mort. »

Je n’étais pas le seul à vouloir sa mort. Les humains étaient des animaux qui couraient après le profit. Mon offre de payer le double du montant que le Voleur lui avait versé était trop alléchante pour le Stratège. Et il était évident de voir ce que le Stratège, la marionnette qui devait agir en fonction de l’avenir, aurait décidé.

« C’était serré. Je n’ai réussi à entrer en contact avec lui qu’à l’instant. »

[Cœur d’Or] niveau 3, [Finance]. J’ai fermé le message ” transaction terminée ” devant moi, et je me suis dématérialisé. Comme je le pensais, si je ne donne pas à ce type un bon coup sur la tête, j’aurais l’impression d’avoir subi une perte.


Tatatatatata. Le Stratège a regardé l’hôtel de loin, depuis l’intérieur de l’hélicoptère. Il était complètement détruit. L’hôtel n’était plus qu’un gigantesque tas de gravats à ce stade. Autour de lui se trouvaient des soldats qui avaient réussi à s’échapper de l’hôtel à temps.

“Qu’est-ce qu’il peut bien être…”

Dans une situation où des cubes de marbre géants alourdissaient l’hôtel depuis le toit, l’homme a simultanément explosé toutes les structures de soutien que possédait l’hôtel, le détruisant véritablement de la manière la plus efficace possible.

S’il n’avait pas accepté l’offre de cet homme, ce Jin, lui et ses camarades seraient tous morts dans l’hôtel.

“Je suppose que c’est un… héros ? Puisqu’il a empêché la mort de milliers de personnes ? Mais c’est lui qui a détruit l’hôtel… Hah, je suppose que tout cela n’a pas d’importance, n’est-ce pas ?”

L’argent qu’on lui avait proposé a eu une grande influence sur sa décision, mais ce qui l’avait vraiment fait pencher en fin de compte, c’était la possibilité de pouvoir sauver les soldats. L’autre camp n’était qu’humain, après tout. Il n’avait aucune raison de tuer autant de personnes. Si tout ce qu’on lui avait proposé avait été de l’argent, alors il aurait certainement refusé.

“Y aurait-il quelqu’un d’assez fou pour refuser une chance de sauver trois mille personnes ?”

Le Stratège sourit amèrement en regardant derrière lui. Il pouvait voir les trois mercenaires vérifier leurs comptes en banque avec un sourire sur leurs visages. Au final, leur objectif était l’argent. S’ils pouvaient gagner de l’argent sans se battre, alors ils le feraient sûrement. Leur réputation en prendrait un coup, mais ils n’étaient pas du genre à s’en soucier. Les sorciers à l’arrière parlaient entre eux, comme si rien ne s’était passé.

« Je n’ai même pas besoin d’utiliser mes mains. »

Morto disait cela en essayant d’imiter la voix de Necro, et riait intérieurement.

« Pas besoin d’utiliser les mains… Vous avez fini par les utiliser toutes les deux. »

« Hé, hé, arrête. Je suis fatigué. Ce n’est vraiment pas amusant quand on se ligue contre toi. C’est pas que je sois faible, mais… »

« Je vais régler ça en cinq secondes. »

« Arrête ! »

Le Stratège était envahi de sentiments compliqués en les regardant. Au final, il avait échoué, mais les résultats de son choix disaient le contraire. Peut-être qu’un avenir choisi n’existait pas après tout.

“Je n’ai même pas fait de plans convenables cette fois-ci… Je peux peut-être appeler ça un match nul ? C’est un peu effronté de ma part…”

Le Stratège sourit en s’adossant à son siège.




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 45

  1. Comme quoi il y a un gagnant absolu, l’éternel perdant et celui qui n’arrive pas à définir le résultat

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :