KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 5

Chapitre 5 : Reconnaître Le Monstre

Cela faisait cinq minutes que nous étions sortis de la pièce.

Nous étions en train de monter.

Nous avons monté des escaliers en colimaçon qui n’avaient aucun appui visible et traversé des murs qui semblaient solides à première vue.

« Alors ? »

« Alors ? Qu’est-ce que tu veux dire par “alors” ? »

Necro a répondu avec désinvolture sans même se retourner.

« La raison pour laquelle vous voulez tuer le Héros. Est-ce simplement parce que le Héros est inutile maintenant ? »

« Ah~ ça ? Eh bien, il y a de ça aussi, mais… si je devais l’expliquer en terme simple : la rébellion. C’est un peu compliqué. Ce pays a fait toutes sortes de vilaines choses dans le passé. »

« Il semble que le Héros ait beaucoup d’adeptes. »

Après tout, le nombre d’adeptes que le Héros avait était bien suffisant pour lancer une rébellion.

« Il y en a beaucoup, oui, mais le vrai problème est que chacun d’entre eux est de [Classe Brave]. C’est assez ennuyeux. »

Il était donc facile de savoir combien de personnes se rassembleraient sous la coupe du Héros qui a sauvé le monde.

« Une centaine d’entre eux devraient être capables de détruire ce pays . Voyons voir … ils devraient être capables de rivaliser avec une bombe nucléaire à eux seuls. »

Est-il possible pour une personne de devenir aussi forte dans ce monde ?

Un Héros…

Son niveau doit être élevé, et son équipement doit l’être aussi. Est-ce que quelqu’un comme moi serait capable de le battre ?

Necro sembla lire mes pensées, et est revenu sur sa précédente déclaration.

« Ah ! Désolé, désolé ! Une bombe nucléaire est un peu exagéré. Ils devraient être plutôt comme… un missile balistique à longue portée sans ogive . »

Une différence infime.

Je suppose que je devrais être reconnaissant qu’ils ne soient pas aussi forts qu’une arme nucléaire.

« Par contre, le Héros est lui totalement différent. Mais tu peux considérer ses trois compagnons comme ça. »

« Trois ? »

« Quatre… en fait c’est un peu incertain… Je dirais plutôt… trois. Il y a le Héros et ses trois compagnons, des champions de [Classe Brave]. Ils ont aussi une mascotte, mais tu n’as pas besoin de t’inquiéter pour ça. Ce n’est pas vraiment une cible non plus. »

« Donc, ça veut dire que je devrai combattre quatre personnes en même temps… »

« Hm ? Ah~ Je n’ai pas bien expliqué. Celui qui mène la rébellion est le Héros. Les autres… Après avoir vaincu le Roi Démon, ils sont tous partis chacun de leur côté s’occuper de leurs affaires. Tu devrais savoir pourquoi on veut les tuer, quand même . Il serait bon de se débarrasser des menaces potentielles avant qu’elles ne deviennent une menace réelle. »

Donc ils ne sont pas ensemble en ce moment… bien.

« Eh bien, je comprends maintenant. Mais quand même, je ne devrais pas être capable de combattre quelqu’un comme le Héros tout seul . »

C’est ce qui m’intriguait le plus.

« Je devrai monter en niveau rapidement si je dois affronter le Héros . Avons-nous le temps pour ça ? »

Bien que j’aie le Titre de [Pire Tueur de l’Humanité], je ne suis finalement qu’un humain normal.

Peu importe ce que je fais, je ne peux pas vaincre un missile.

Eh bien, je pourrais tuer l’opérateur, cependant.

« Si je devais être honnête avec toi, nous n’avons pas beaucoup de temps . Mais il y a cette chose appelée [Pouvoir] dans nos mains. »

C’était donc ça.

La capacité qui est accordée à un individu pour le simple fait qu’il soit arrivé d’un monde différent…

Smelter était capable de changer la forme de n’importe quel métal qu’il touchait, et Steal More pouvait voler n’importe quoi à part le [Pouvoir] d’une autre personne.

Une capacité qui ne demandait aucun effort ou compréhension pour être reçue.

Si une capacité telle que le “Meurtre par le Regard” existait, il n’y aurait aucun sens à avoir des différences de niveaux.

« Tu places tous tes espoirs dans mon [Pouvoir] ? Tu ne sais même pas ce que c’est. »

« C’est vrai. Mais je peux le sentir. [Cœur d’or]. D’après ce que j’ai vu dans ce monde, plus le nom est chuuni, plus le [Pouvoir] est fort. »

Je n’arrivais pas à comprendre son niveau de classement.

« Le pouvoir chuuni… ? bon, d’accord. Je peux apprendre à utiliser ce [Pouvoir] maintenant ? »

« Oh- Bien sûr que non ! Pitié ! » 

Necro a crié, surpris.

« On ne sait même pas ce que fait cette capacité ? Attends que nous soyons rentrés à notre abri ! Ça pourrait être dangereux ! »

Les [Pouvoirs] semblaient être aussi dangereux qu’ils étaient bénéfiques.

Ce n’est pas comme si ça n’avait pas de sens.

Si mon [Pouvoir] pouvait contrôler les microbes…

Ou émettre des quantités toxiques de radiations hors de mon corps… d’autres personnes seraient en danger.

Je devrais essayer de trouver l’effet de mon [Pouvoir] dans un endroit sûr.

« Si tu vas là-bas, une enfant étrange t’expliquera tout, que tu le veuilles ou non, alors ne t’inquiète pas. Pour l’instant, nous devons rencontrer le premier ministre. »

« Le premier ministre ? »

C’était un château, pourtant.

« Est-ce une monarchie constitutionnelle ? »

« Eh ? Comment tu le sais ? Je ne te l’ai même pas dit. »

C’était aussi à cause de la présence d’étrangers.

« Ce château ne semble pas avoir d’électricité. Cet endroit n’a même pas de générateur d’aucune sorte. »

« Eh bien, c’est ce que sont tous les mondes fantastiques, je suppose. Mais bon, ce n’est pas un dépotoir quand même. Ils ont même des locomotives à vapeur. Pas mal, tu ne trouves pas ? Ambiance steampunk ! »

Les environs étaient assez sombres.

J’ai essayé de regarder autour du château avec mon [Œil Flottant], mais il ne semblait pas y avoir de source d’énergie.

Je me suis penché, le plafond étant devenu très bas.

Necro, qui était devant moi, passait par une porte faisant environ la moitié de sa taille.

Quand j’ai essayé de le rattraper, il m’a fait signe de ralentir.

« Prends ton temps. Doucement, maintenant. Ah, en parlant de technologie, tu veux savoir quelque chose d’amusant ? Ils n’ont même pas internet ici. »

« … C’est un peu déroutant. »

Je me suis redressé après avoir franchi la petite porte.

Nous étions dans une pièce située au bord d’une falaise.

De l’autre côté de la fenêtre, il y avait la mer.

En levant les yeux, j’ai pu voir un ensemble de voûtes comme celles d’une cathédrale.

« On y est presque. »

C’était déjà la huitième fois que j’entendais ça.

Quand j’ai tourné au coin, je suis tombé sur un groupe de servantes qui a crié en me voyant.

Elles ont immédiatement baissé les yeux au sol, et sont passées à côté de moi.

Je pouvais sentir la peur et la gêne sur leurs visages.

Eh bien… il est vrai que je n’ai pas l’air particulièrement humain pour le moment.

Je ne serais pas surpris qu’on me prenne pour un monstre.

« Ne t’inquiète pas pour ces filles. Elles criaient juste parce qu’elles te trouvaient si beau. Comme elles le font dans les concerts, tu sais ? » 

Ses encouragements n’ont pas aidé du tout.

« On y est. »

Necro s’est dirigé vers la porte géante devant lui à grandes enjambées.

Alors que je marchais lentement derrière lui, les gardes devant la porte m’ont dévisagé attentivement.

Je pouvais sentir de l’animosité de leur part.

Deux des gardes ont croisé leurs lances devant la porte.

« Monsieur Necro, voulez-vous nous dire le but de votre visite ? »

« Examen de l’être invoqué. »

La porte s’est ouverte devant nous.

Les personnes qui étaient à l’intérieur se sont retournées pour jeter un coup d’œil au nouvel élément de leur groupe.

Ils semblaient tous porter des vêtements de haute qualité.

J’ai utilisé Necro comme une sorte de bouclier en entrant.

Je pouvais distinguer une grande fenêtre, ainsi qu’une table remplie de divers papiers.

Le premier ministre, dont les cheveux étaient pleins de mèches blanches, était en train d’examiner des documents.

Il n’a même pas regardé dans notre direction.

« Vous semblez tous être très occupés. »

Le premier ministre a levé les yeux une seconde, puis a baissé les yeux sur sa table, comme si cela ne l’intéressait pas du tout.

En revanche, les autres personnes présentes dans la pièce ne pouvaient pas me quitter des yeux.

« Quel est ce monstre… ? »

« Dégoûtant. »

« Où Monsieur Necro a-t-il trouvé une telle chose… ? »

Les gens fronçaient les sourcils ou portaient leurs mains à leur nez comme si je sentais mauvais.

C’était un signe évident de dégoût.

Et…

« Vous osez amener un monstre dans le bureau du premier ministre ?! Monsieur Necro ! Vous pensiez vraiment que je ne reconnaîtrais pas la magie noire ?! »

Un homme d’âge moyen en uniforme militaire a crié cela de toutes ses forces.

Le nom affiché sur son écran de statut était Winton Marcilis.

Son niveau était de 2. À part ça, il n’avait aucune particularité.

« Oh là là, vous y allez toujours aussi fort, n’est-ce pas, colonel ? Dire que vous avez assez de force pour crier siiii fort. Vous devriez réserver ce genre de choses pour les sorties en montagne, cependant. »

Necro s’avança en parlant d’un ton railleur au colonel.

« Ce n’est pas un monstre. C’est un héros que nous avons invoqué. Mon Dieu, et il est venu de si loin, aussi… s’il vous plaît, baissez d’un ton. Ayez au moins un peu de respect. Je veux dire, le premier ministre est juste à côté de vous, pour l’amour de Dieu. Vous devriez juste arrêter de piailler comme un oiseau, tant que vous y êtes. Personne n’est sourd ici, vous savez ? »

Le colonel a saisi son épée de façon saccadée.

Son corps s’est mis à briller.

Dans le court laps de temps où les gens ont commencé à ouvrir la bouche, le colonel a franchi cinq mètres à une vitesse quasi supersonique.

Il semblait que c’était le résultat du renforcement du corps par l’utilisation du mana.

Le colonel, qui s’est arrêté devant moi, a commencé à balancer son épée dans ma direction comme un lion en colère.

Il semblait avoir l’intention de frapper mon cou d’un seul coup, mais …

« … Nn ?! »

Il fait un drôle de bruit, n’est-ce pas ?

J’ai exercé un peu de force sur la lame que je tenais entre mes doigts.

Après tout, je ne pouvais pas la garder près de mon cou pour toujours.

K-kiii !

Lorsque j’ai soigneusement éloigné la lame de mon cou, en m’assurant de ne pas la briser avec trop de force, le colonel a fait un saut latéral spectaculaire.

Il aurait pu simplement lâcher l’épée…

J’ai pu lire une partie de la personnalité de l’homme à partir de cette seule action.

Un maître en arts martiaux. Beaucoup de fierté. Assez de pouvoir politique pour pouvoir être aux côtés du premier ministre.

« Kuuh ! »

Le visage du colonel est devenu rouge.

Il y a mis assez de force pour faire éclater une veine, mais l’épée a simplement refusé de bouger.

Bien sûr, c’était évident.

Bien que les capacités de mon corps aient été réduites à moins de dix pour cent*, je suis toujours un produit de la [Science Avancée].

Même maintenant, j’étais capable de neutraliser tout le monde dans cette pièce en trois secondes.

« Espèce de monstre… !! »

Quelle impolitesse.

« Colonel Winton ! Qu’est ce que vous pensez être en train de faire ! Vous pointez une lame sur un invité ! »

Le relais est passé à Necro.

Il voulait probablement que quelque chose comme ça arrive en premier lieu.

« Vous n’avez pas entendu ? Cette personne a été invoquée. Qu’auriez-vous fait si vous l’aviez tué ? Savez-vous seulement combien coûte toute cette opération ? Vous vous moquez de moi ? »

Le colonel sursauta après avoir entendu le mot “coûte”.

« De plus, si le cou de cette personne était tranché, cet endroit serait sali par le sang, n’est-ce pas ? Vous essayez de salir le bureau du premier ministre ou quoi ? Depuis quand êtes-vous un terroriste ? »

Le colonel a lâché son épée après la critique de Necro.

Il a sorti un pistolet à la place, et l’a pointé sur ma tête.

« Colonel Winton Marcilis. »

Une voix grave a retenti.

Le colonel s’est tourné vers le premier ministre, les yeux remplis de fierté.

« Cet homme est un monstre ! Si nous ne nous occupons pas de lui maintenant, il pourrait faire quelque chose de terri… ! »

« Arrêtez ! »

La voix du premier ministre donnait l’impression qu’il était fatigué d’entendre celle du colonel.

« Vous semblez avoir subi trop de stress. Allez vous reposer. Je vais examiner la question de vous laisser combattre en première ligne ou non. »

Le colonel m’a regardé, le visage tout rouge.

Ses yeux brillaient comme ceux d’un tigre.

Dire qu’il était comme ça juste parce que je ressemble à un monstre…

Necro a probablement fait des choses défavorables dans le passé.

Ou alors un monstre est vraiment très dangereux.

J’ai jeté l’épée en arrière, vers le colonel.

Clang.

Il semble que j’y ai mis trop peu de force. L’épée est tombée sur le sol, et non dans la main du colonel.

Le colonel a serré les dents, ignoré l’épée sur le sol, et s’est dirigé vers moi.

« Je vais mettre une balle dans ton crâne chauve dégoûtant un de ces jours… ! »

Il n’aurait probablement pas été comme ça si j’avais ressemblé à une jolie fille.

« Sois reconnaissant d’avoir été laissé en vie aujourd’hui, sale monstre… ! »

Le colonel a proféré des menaces et est sorti de la pièce avec déshonneur.

Necro se retourna pour regarder le dos du colonel, et grimaça.

« Sérieusement, cet homme. Il pense qu’une arme peut tout faire ? C’est juste un sorcier qui a échoué à en devenir un ».

Necro se retourna une nouvelle fois pour faire face au premier ministre.

« Maintenant que c’est redevenu calme. Eh bien, j’aimerais que ça le reste. »

Le premier ministre, qui tripotait le stylo dans sa main, regarda les gens sur le côté et prit la parole.

« … Je vais m’occuper de toutes vos demandes dans les deux prochaines heures. Veuillez quitter la pièce. »

Les gens se sont tous plaints après avoir entendu cela, mais ont quand même quitté la pièce.

Maintenant, il n’y reste plus que trois personnes.


( *… les capacités de mon corps aient été réduites à moins de dix pour cent. Ce qui veut dire que lorsque Necro se sert de sa nécromancie sur un corps celui-ci ne retrouve que jusqu’à 10% de la force qu’il avait de son vivant.
De temps en temps, l’auteur lâche des p’tites phrases comme celle-là qui paraissent incompréhensibles dans le contexte, mais qui trouvent tout leur sens 10 ou 20 chapitres plus tard ! -_-‘
J’en donnerai les explications tant que cela ne spoil pas l’histoire. ^^ )


 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :