KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 6

Chapitre 6 : Le Roi Souhaite La Mort Du Héros

« Approchez-vous. Oui, vous aussi… »

Je me suis dirigé vers le premier ministre.

Les documents sur la table étaient empilés si haut qu’ils couvraient la moitié du visage de l’homme.

Les langues dans lesquelles ces documents étaient écrits m’étaient toutes étrangères.

La seule raison pour laquelle je pouvais les lire était probablement la [Xénoglossie].

« Celui-ci est assez intéressant. »

Le premier ministre m’a lentement regardé.

Moi aussi, je l’ai observé.

Sa peau ternie par l’âge ne présentait aucune ride. Ses yeux étaient remplis à ras bord de stress et d’épuisement.

« Je sais déjà comment vous êtes arrivé ici. Un cadavre, eh… Ravi de vous rencontrer. Vous avez probablement déjà vu mon nom grâce à l'[Oracle]. Alors, quel est votre niveau ? »

Devrais-je lui dire ?

Quand j’ai regardé Necro, l’homme s’est avancé.

« Eh bien, le niveau n’est pas vraiment important, n’est-ce pas ? C’est pas comme s’il allait être le même que celui du Héros. »

« Alors, c’est quoi ? »

Necro a agité ses mains sans rien dire pendant un moment, comme s’il était devenu assez nerveux. Finalement, il a ouvert la bouche.

« … 1 ! »

Un petit changement est apparu dans la bouche du premier ministre.

« Il a réussi à tuer cinq enfants de niveau 2 même avec ce niveau. Pourquoi le niveau aurait-il de l’importance à ce stade de toute façon ? »

Eh bien, il est possible d’attraper des monstres de niveau supérieur dans les jeux vidéo aussi, après tout.

« Vous voyez, l'[Oracle] n’est pas vraiment quelque chose qui mesure la puissance d’attaque, mais… un potentiel de croissance… Bon, vous savez, un de ces trucs qui estiment la taille des enfants à la puberté ? C’est exactement ça. Vous devriez le savoir aussi. »

C’est ça.

Cela signifie donc que ces cinq enfants ont tué leur camarade de classe en sachant que “leur niveau d’expérience n’augmenterait pas”.

« Cette personne est… eh… c’est vrai, un cadavre. Son niveau est de 1 parce qu’il est un cadavre. »

C’est logique.

Je suis déjà mort. Comme je suis un cadavre je ne peux pas bouger, et je ne peux donc pas nuire aux autres créatures.

C’est pour cela que je suis de niveau 1.

Peut-être que le créateur de l'[Oracle] ne s’attendait pas à ce qu’une telle chose se produise ?

Mon regard a rencontré celui du premier ministre.

« Puisque cela vient de vous, je vais le croire. C’est donc un meurtrier qui a brutalement massacré cinq enfants dès qu’il a été invoqué. »

Il n’y avait pas vraiment besoin de le réaffirmer.

« Est-il aussi précieux ? Précieux au point de manipuler les conditions d’invocation avec votre disciple ? »

Necro leva les bras avec un sourire après avoir entendu le cri de colère du ministre.

« Dennis est plutôt stupide, vous voyez. Il a dû confondre avec une autre manipulation. Je m’occuperai de lui plus tard. »

Ce genre d’excuse ne marchera pas du tout…

« Monsieur Necro, ce pays n’est pas quelque chose dont un seul sorcier peut s’occuper. »

C’est évident, n’est-ce pas.

Le Héros a créé une rébellion, mais ils n’ont pas encore bougé.

Cela montrait à quel point le pays était fort. Il était assez puissant pour ne pas se laisser abattre facilement.

« Le pouvoir que le roi de ce pays a rassemblé est bien plus grand que ce qu’un humain normal pourrait imaginer. Peu importe ce que vous planifiez, souvenez-vous uniquement de cette chose. »

« Oui, oui, bien sûr ! »

Necro regarda d’un air amusé les yeux furieux du ministre.

Le ministre a jeté un coup d’œil sur les documents près de lui, puis a ouvert la bouche.

« … Bien. S’il n’y a pas de problème, nous pouvons continuer comme ça. Mais comprenez bien que nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs. J’ai besoin d’examiner la carte que vous avez dessinée, moi-même. Avez-vous le temps aujourd’hui ? »

Necro incline la tête en signe de confusion après avoir entendu la question.

« N’avez-vous pas déjà vérifié vous-même sa capacité il y a un moment ? »

« Ce n’est pas suffisant. C’est vrai, ça ne l’est pas. Regardez cet idiot qui n’a même pas pu devenir un sorcier… même si nous avions une armée de soldats comme lui, nous ne serions pas en mesure de vaincre le Guerrier. »

L’idiot dont il parle devrait être le colonel.

Alors qui est le Guerrier ? Un des amis du Héros ?

« Nous n’aurons que des pertes si nous essayons de nous battre avec des faibles. Il serait bien mieux d’utiliser des élites. »

« Il y a aussi le 2ème bataillon d’asservissement, il n’y a vraiment pas besoin… »

« Pourquoi aurions-nous besoin d’une force d’intervention spéciale si nous avons le 2ème bataillon d’asservissement, alors ? Il vaudrait mieux vous mettre, vous et la Sainte, dans le 2ème bataillon d’asservissement. »

J’ai tranquillement levé la main.

« Euh… »

Le ministre a levé la tête.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Et mon opinion ? »

Les visages des deux hommes se sont figés.

«  Je suis venu ici parce que je suis curieux, mais il n’y a pas vraiment besoin que je m’implique, n’est-ce pas ? »

Les yeux de Necro ont tremblé.

L’expression noble du ministre n’a pas changé du tout, mais je pouvais sentir la surprise dans ses yeux.

Necro et le ministre ont rapidement échangé des regards. Puis, pour une raison quelconque, ils ont tous deux souri.

« Je suis sûr que je n’ai pas besoin de vous le dire, mais… vous êtes mort. »

J’ai immédiatement compris où il voulait en venir.

« Je ne suis pas un expert en magie, mais il n’est pas très difficile d’imaginer ce qui se passerait si Necro cessait de fournir de l’énergie à votre corps. En fait, vous devriez arrêter de bouger complètement après une courte période de temps. Est-ce que je me trompe ? »

« Non, vous avez tout à fait raison ! Ah ! Comme on pouvait s’y attendre de la part du premier ministre ! »

Necro s’est tourné vers moi après avoir levé ses deux pouces en l’air en direction du premier ministre.

« C’est moi qui contrôle ta batterie en ce moment. Tu tiendras environ une semaine comme ça, mais après ça, quoi ? Tu es un cadavre, tu comprends. Un cadavre. Mais si tu m’aides, je peux envisager de te ressusciter. »

Ressusciter ? Une telle chose était-elle possible ?

« Regarde-moi. Tout ce que je dis, je peux le faire. Je dois juste mettre ton âme dans un nouveau corps, tu sais ? Je suis le sorcier noir le plus fort du monde. Quoi, tu ne me fais pas confiance ? »

Il était difficile de prendre une décision en raison de mon manque d’informations.

« Alors tu me ressusciteras une fois que j’aurai éliminé le Héros et ses compagnons ? »

Le premier ministre a répondu.

« Bien sûr. En fait, nous allons même vous récompenser. Vous serez payé par Monsieur Necro. »

C’est difficile à croire…

Mais ce n’est pas comme si j’avais le choix.

Si je décidais de me retirer du jeu ici, il ne me resterait plus que la destruction.

« … Bien, je vais le faire. Oh, et une dernière chose. »

« Quoi ? Qu’est-ce que c’est ? »

« Vous avez appelé cela une “rébellion”, mais je n’ai pas entendu pourquoi une telle chose est arrivée. Je veux savoir pourquoi vous voulez tuer le Héros. »

Le Héros était un symbole de justice. C’est lui qui a vaincu le Roi Démon et sauvé le monde. En d’autres termes, c’est une idole.

Si quelqu’un devait tuer une idole comme ça, le contrecoup serait infiniment grand.

Le tueur serait assailli par ceux qui vénéraient le Héros 24 heures sur 24.

J’avais besoin d’une raison pour me battre. Après tout, une bataille sans raison était une défaite dès le départ.

Mais même après beaucoup attendu, je n’ai pas eu de réponse.

Après tout, c’était peut-être une question sensible.

Ils ont demandé au Héros de tuer le Roi Démon, et maintenant ils essayaient de tuer le Héros…

Il n’y avait pas de pire forme de récompense.

Du moins, cela sera perçu de cette façon dans ce monde.

Le ministre tapota sur la table un moment, puis désigna une chaise dans un coin.

« Cela va être une longue histoire. Il serait bon de s’asseoir. »

Une fois que j’ai apporté la chaise et que je me suis assis dessus, le ministre s’est adossé à la sienne.

« Par où devrais-je commencer … bien, la base de cette nation, et l’histoire de sa création devraient faire l’affaire. »

Le ministre a commencé ici.

« Le créateur de cette nation était un sorcier appelé le Faiseur de pluie. Le nom que nous en avons tiré pour nommer notre nation est le mot “Haze”. Bien sûr, tout ceci n’est qu’une légende, et le premier véritable roi de cette nation était un simple garçon vivant au bord de la mer. 

Rhoden.

Il était le fils d’un pêcheur.

Lui, qui a montré un talent pour la magie dès l’âge de treize ans, a été remarqué par un certain sorcier et a réussi à s’inscrire dans une école de magie.

Il y déploya pleinement ses talents, et parvint à créer de multiples formes de magie d’invocation.

Celui qui l’a arrêté dans ses expérimentations est le Roi Démon.

Alias l’Étoile Rouge de la Destruction, “Mirage Belt”.

Le monde était sur le point d’être détruit par lui, le “mal le plus ancien”.

De nombreuses personnes ont tenté de vaincre ce mal, mais toutes ont péri à la fin.

C’est là que Rhoden a eu une idée.

Si personne dans ce monde ne pouvait combattre le Roi Démon, ils pouvaient tout aussi bien obtenir de l’aide d’un autre monde.

Après de nombreux efforts, il parvint à conclure un contrat avec le [Maître du Chaos], et commença à faire de son mieux pour maîtriser une certaine forme de magie :

Bessica Pisces.

La magie interdite qui permet de faire venir des êtres de mondes différents.

Comme prévu pour une magie interdite, le Héros invoqué était extrêmement puissant.

Il a réussi à utiliser la magie comme il le voulait, et a bouleversé le monde.

Il a divisé la terre en deux, créé des îles magiques et des araignées mécaniques pour se déplacer.

Mais après avoir vaincu le Roi Démon, le Héros a disparu.

Certains ont dit qu’il était mort.

D’autres ont raconté qu’il était retourné dans son monde.

Personne ne connaissait la vérité.

Le problème est venu après ça… »

« Vous êtes devenus accros à l’invocation des héros ? »

« C’est une mauvaise façon de le dire. Pensez-y. Les gens qui ont traversé d’autres mondes ont tous obtenu une capacité, sans même franchir la frontière entre la vie et la mort. Des capacités que d’autres ne peuvent espérer obtenir qu’après des décennies d’entraînement ! Il y a un moyen d’atteindre une grande puissance militaire facilement, alors pourquoi arrêter de le faire après un seul essai ? »

S’il y avait un problème, ils invoquaient quelqu’un pour le résoudre. Finalement, l’invocation elle-même est devenue un problème.

Mais apparemment, il n’y a pas eu beaucoup de soucis au début.

Puisque la plupart de ces gens désiraient ardemment expérimenter quelque chose de proche de l’univers de la fantasy, ils se sont contentés de vivre dans un endroit comme celui-ci.

Certains ont même prétendu que cela faisait partie de l’intrigue, et ont dit au pays qu’ils trouveraient un moyen de vivre par leurs propres moyens.

Après tout, à l’époque, il n’y avait pas de danger dans le monde. Tout était paisible.

Le problème est arrivé quand le Roi Démon s’est réveillé.

Les monstres ont commencé à se multiplier.

Des pénuries alimentaires ont commencé à se produire.

Les guerres sont devenues courantes, et les gens invoqués ont été enrôlés dans les armées.

Si le monde avait été paisible, il n’y aurait pas eu de problème.

« Quand les troubles ont commencé, les invoqués des différents mondes ont commencé à supplier pour y être renvoyés. Bien sûr, c’était impossible. »

Les personnes invoquées des autres mondes ont pris peur lorsque leurs droits leur ont été retirés, et ont planifié de commencer une rébellion.

Certains d’entre eux ont été tués brutalement en conséquence.

Leurs familles ont été exécutées et lapidées sur la place publique.

C’est à ce moment qu’a été créée… La rébellion. 

« … Il n’y a vraiment aucun moyen de revenir en arrière ? »

Necro a répondu à cette question.

« Nous pouvons déclencher le cercle magique d’invocation sans problème, mais nous n’avons aucune idée de son fonctionnement. »

« … Mais si le Héros a vaincu le Roi Démon, il aurait dû avoir une bonne relation avec la nation ? »

Le premier ministre est resté silencieux pendant un moment, puis a répondu sans montrer de changement d’émotion.

« La situation était assez grave à l’époque, alors… nous avons caché certains faits. Les autres ont juste mal compris les choses par la suite. »

Donc, ils ont été trompés.

Et le temps qu’ils s’en rendent compte, ils ne pouvaient plus rien y faire.

« Est-ce que ça va aller ? On ne dirait pas que tuer le Héros et ses compagnons puisse suffire à tout régler. »

Une armée de personnes invoquées…

En d’autres termes, une armée entière de personnes modernes avec des capacités spéciales.

Lorsque le premier ministre a entendu mes inquiétudes, il a souri comme un renard sournois.

« Oh, ça le serait. Tout serait terminé. »

« Comment ça ? »

« Vous pensez sérieusement que notre pays aurait peur ? De 100 hommes de [Classe Brave] ? Et du million de personnes qui se sont ralliées à eux ? »

Le premier ministre a ricané.

« Bien sûr que non, nous n’aurions pas peur. Autant de pouvoir est quelque chose que nous-même possédons. Ce dont nous avons vraiment peur, c’est de ceux qui peuvent combattre la nation par leurs propres moyens, le Héros et ses compagnons. Tant que des gens comme eux existent, aucun souverain au monde ne pourra dormir en paix. »

C’était donc ça.

« De toute façon, le Héros et ses compagnons étaient destinés à mourir depuis le début. »

Les rois de ce monde souhaitaient la mort du Héros.

Après sa mort, les rois la justifieraient en quelque sorte par de fausses rumeurs.

« Je pense que j’en ai assez dit.. alors, que ferez-vous ? Je vous le demande pour la dernière fois. Allez-vous vous éclipser, ou allez-vous vous ranger du côté de la majorité ? »

Que dois-je faire ?

Je jetai un coup d’œil à mes dix doigts, et mesurai mes gains et mes pertes sur le plan mental.

Dois-je me ranger du côté de la justice, ou du côté du profit ?

La réponse était bien trop évidente.


 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 6

  1. Sur le plan mental, il n’a pas de quoi s’inquiéter : tueur en série génocidaire + incarnation de cadavre calciné + 1 semaine à vivre s’il refuse le job = là rédemptions n’existe pas, tue la justice et gagne une réincarnation si nécro tient parole à la fin ou s’il survit en tout cas 😗

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :