KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 66

Chapitre 66 : Marche Funèbre



Il y a 3 mois, dans une cathédrale géante aux fenêtres ouvertes. Ici même, Necro donnait un cours à ses étudiants.

« Depuis l’époque où la magie n’était qu’une forme de culte, jusqu’à aujourd’hui, le sang a toujours été un ingrédient important des sacrifices et des contrats. Si vous devez poser la question du pourquoi, la réponse implique toujours la théorie des propriétés hydrophiliques du mana. »

Necro balaya du regard les étudiants présents dans la salle après avoir écrit ces mots au tableau.

« Le mana réside dans l’eau. De ce fait, il est possible de dire que tous les humains sont des potions ambulantes. C’est la raison pour laquelle les Nosferatu, communément appelés les vampires, boivent du sang. Ils ne cherchent pas à acquérir les nutriments contenus dans le sang, mais plutôt le mana — la force vitale d’un être humain. C’est ainsi qu’ils peuvent vivre éternellement. »

Il s’est arrêté de parler après avoir vu environ la moitié des étudiants lever la main. Il a fait signe à l’un d’entre eux de prendre la parole. Un garçon portant des lunettes a prudemment posé sa question.

« D’après ce que vous avez dit, les sorciers ne devraient-ils pas eux aussi être capables de vivre éternellement ? Le mana est similaire à la force vitale. En tant que vivants, nous devrions avoir plus de domination sur les morts-vivants en ce qui concerne le mana. »

Le sourcil de Necro tremblota en entendant le mot “domination”.

« Domination ? Pourrais-tu expliquer pourquoi tu as choisi ce mot ? »

« D’un point de vue biologique, il est plus facile d’allonger la durée de vie d’une personne que de ressusciter un être mort. J’ai choisi le mot “domination” pour cette raison. »

Le sorcier de génie, qui avait réussi à devenir professeur à l’âge de vingt-cinq ans, regarda autour de lui pour voir si ceux qui l’entouraient étaient d’accord.

« La mort est inférieure à la vie. Cela prendrait une éternité si nous essayions de discuter de ce sujet, alors je suppose qu’il est préférable pour moi de poser une question à la place. Dieu est-il mort, ou vivant ? »

Necro s’est assis sur un bureau en face de lui.

« Il ne devrait pas être nécessaire de vous présenter un philosophe de mon monde*. Comme tu l’as dit juste avant, Dieu devrait être mort d’un point de vue biologique. »
(*Référence à Nietzsche )

Mais Dieu n’est pas inférieur aux humains.

« Selon la façon dont vous définissez la vie et la mort, une mort biologique peut être la deuxième étape de la vie. Les moines vivent continuellement des expériences de mort imminente pour se rapprocher de Dieu. De ce fait, nous voyons que la mort est quelque chose qui nous libère des limites du corps physique et élève notre existence. Peut-être pouvons-nous même dire que la mort est une forme de cérémonie qui permettrait à un humain de devenir Dieu. »

Les personnes présentes dans la cathédrale se mirent toutes à chuchoter entre elles, le mot hérésie à la bouche. Necro a simplement souri en réponse à cela.

« C’était une blague, bien sûr. La mort est une tragédie. La vie doit être préservée avec soin. Maintenant, revenons à la question initiale. Pourquoi les sorciers ont-ils une durée de vie limitée malgré leur trop-plein de mana ? Ils peuvent vivre longtemps, mais pas éternellement. La réponse à cette question est que le corps physique est incapable de contenir la quantité de mana qu’il possède. »

Tout comme la façon dont le pouvoir de régénération était capable de provoquer un cancer. Un sorcier devait, à un moment donné de sa vie, se défaire de ses limites.

« Cela doit être le cas pour tout le monde ici, mais le but d’un apprenti sorcier est de devenir sorcier. Alors, qu’est-ce qui serait nécessaire pour qu’un sorcier devienne Dieu ? »

Une mort normale. Si la mort d’une seule personne n’était pas suffisante pour qu’un sorcier devienne Dieu…

« Plus de morts que ce à quoi on pourrait s’attendre… »

Un sourire s’est glissé sur la bouche de Necro quand il a entendu Dennis Brain lui répondre pendant qu’il écrivait sur le tableau noir.


[Merci d’être montés à bord. Ce train se dirige vers Hope, et il est par…]

Le train s’est arrêté. Un jeune homme portant des lunettes de soleil a immédiatement sauté sur le quai. À la gare suivante, c’est une fille portant un large chapeau couvrant une grande partie de son visage qui est descendue. Après elle, se trouvait un vieux couple avec d’épais foulards autour de leurs cous. Les cinquante-deux marionnettes cadavériques qui avaient été déguisées en simples touristes ont fini par atteindre l’endroit prévu. Chacune d’entre elles avait dans ses bras un ensemble de livres de sortilèges que Necro avait préparés pendant une longue période. 25 000 morceaux de papier au total.

Une marionnette cadavérique située à l’extrême nord de la République a été la première à commencer. Elle a vomi du sang noir et a aspergé les deux livres de sortilèges dans ses mains. Une lumière noire a jailli du livre pour se diriger dans les airs. Peu après, 51 autres colonnes de lumière sont apparues tout autour de la République et se sont réunies au-dessus du centre de la nation. Comme si elles formaient une cage à oiseaux géante.

La structure achevée était un champ qui enveloppait toute la République de Haze. Une version géante de la barrière qu’ils avaient utilisée pour tuer les héros.

“Les pages que j’ai utilisées jusqu’à présent s’élèvent à dix mille. Cela devrait prendre aux sorciers environ une journée pour détruire la barrière.”

C’était suffisant. Necro, après avoir vu que la barrière était terminée, activa immédiatement sa magie de la terre. Il avait étudié sans relâche pendant une année entière en prévision de ce moment — quelles zones de la nation seraient les plus durement touchées par un tremblement de terre et combien de personnes mourraient en fonction de la magie utilisée.

Il avait déjà terminé ses estimations.

Ce que Necro prévoyait de faire maintenant n’était pas une simple attaque terroriste menée par une personne contre une nation. C’était un massacre unilatéral.

Sa première attaque a causé la mort de cent millions de personnes. Les zones touchées seraient bientôt balayées par un tsunami géant. Les âmes des morts seraient alors piégées par la cage qu’il avait construite, ce qui lui servirait de carburant pour évoluer en Dieu.

« Avant cela. Je suppose que je dois d’abord m’occuper de ça. »

Il faut du temps pour que le tremblement de terre s’active réellement. Il pouvait se cacher jusque là, mais il a décidé de se montrer ouvertement à l’armée. Le gouvernement avait envoyé 2,5 millions de soldats pour s’occuper de Necro. Parmi eux étaient présents une centaine de sorciers et dix mille personnes invoquées.

Ces personnes étaient assez troublées quant à la raison pour laquelle le ciel était soudainement devenu sombre. Ils ont essayé d’utiliser la magie pour la contrer, mais la barrière n’a pas bougé d’un centimètre. La seule personne qui aurait pu être capable d’en sortir était le Marcheur Démoniaque, mais…

« Il devrait m’être utile un peu plus tard. »

Necro essuya le sang sur son couteau de cuisine, puis jeta le cadavre froid du Téléporteur à l’intérieur du [Cercueil du Héros].

« Hah. J’ai attendu si longtemps… »

Il a mis sa main gauche ensanglantée sur son visage. L’odeur du sang l’a fait sourire.

Ça lui a pris cinq ans.

Cinq ans, depuis que le Roi Démon est apparu dans le monde. Cela n’aurait pas été possible si la guerre n’avait pas eu lieu. Cela aurait été encore plus difficile sans Jin.

« Maintenant, continuons la fête, d’accord ? »

La main de Necro s’est mise à briller. Cela a immédiatement provoqué un comportement étrange dans le ciel. Des milliers de cercueils se sont mis à tomber.

« —Venez, [Cercueil du Héros]. »

Un cercueil blanc, un cercueil doré, un cercueil noir et un cercueil rouge apparurent côte à côte. Parmi tous les cercueils certains semblaient minuscules, alors que d’autres étaient assez grands pour bloquer une fraction massive de l’horizon.

« Ouvrez-vous. »

Les cercueils ses sont ouverts en révélant un intérieur ténébreux. Les soldats sont tous restés sans voix en levant les yeux. Les camarades avec qui ils ont combattu et les héros qui se sont battus pour eux les regardaient tous depuis le ciel.

L’instant d’après —

Une lumière rouge est apparue dans les yeux des héros morts, formant une croix rouge dans le ciel.

Clac.

Un des soldats fut tellement effrayé par ce qu’il venait de voir qu’il en a lâché son arme. Personne ne leur avait dit ce qui allait se passer, mais ils savaient tous instinctivement ce qui se produirait bientôt.

Clac, clac, clac.

Les dents des soldats ont commencé à claquer de peur. Comme une goutte d’encre tombée sur du papier, la peur s’est répandue à travers toute l’armée.

« Maintenant, mes héros… Montrez-moi. Montrez-moi la danse de la mort. Chantez-moi la chanson de la mort… »

Necro a levé les bras tel un chef d’orchestre. Avec pour décor la nuit artificielle dans son dos, il a ordonné aux héros morts d’attaquer.

Baang ! Kraam !

Les héros provoquèrent une explosion massive mortelle, rien qu’en atterrissant. Necro regardait cela d’un air ravi. Des paroles folles et passionnées jaillirent de sa bouche sans répit.

« Génocide. Ne laissez personne en vie. Tout le monde meurt. Massacre, carnage, anéantissement. Tuez, tuez, tuez. Montrez-moi une tuerie. Massacrez ceux qui couinent comme des porcs. Exterminez ceux qui tentent de fuir. Écrasez ceux qui essaient de se battre. Empoisonnez-les, brûlez-les, pendez-les, écrasez-les, dévorez-les, étranglez-les, détruisez-les, terrassez-les, dissolvez-les, exécutez-les, étouffez-les. »

Ses pupilles noires s’embrasèrent.

« Peut-être que les cinq formes traditionnelles de mort ne sont pas suffisantes pour varier les plaisirs ? Les écraser sous des roues ou les cuire à la vapeur dans des marmites en acier devrait être agréable. Les brûler à mort et les geler à mort. Les enterrer jusqu’à la mort et les écrabouiller jusqu’à la mort. Les noyer à mort et les étrangler à mort. Les poignarder à mort et les battre à mort. Les fouetter et les lyncher, c’est bien aussi. Ah, bien sûr, les découper à mort ne suffit pas. Les tuer et les détruire. Ignorez leurs supplications pour leurs vies et leurs dernières volontés, alors que vous conduisez tous ces hérétiques vers leur destination finale, la vie. »

On ne peut pas se contenter de juste bavarder pendant ce glorieux événement. Necro s’est joint à la fête et a regardé un couteau se dirigeant vers sa tête se refléter loin de lui.

« Necro… ! »

La personne qui courait vers lui était l’Accélérateur, Speanol. L’homme a probablement compris en un rien de temps que Necro était celui qui était derrière tout ça.

C’était un ancien camarade après tout.

Speanol a esquivé le couteau reflété et a écrasé Necro avec une épée noire géante. Non, il a “essayé” d’écraser Necro. Avant qu’il ne puisse le faire, quelqu’un a bloqué son chemin.

« Qu’est-ce que… ? »

Speanol regardait Camille avec des yeux remplis d’incertitude. C’était presque comme si elle était là depuis le début. Elle bloqua l’épée avec seulement deux doigts et la jeta au loin. Speanol a reculé de quelques pas et s’est laissé tomber en état de choc.

« Hein ? Pourquoi… ? »

« Pourquoi l’Héroïne est ici… c’est ce que tu pensais demander ? »

Necro se pencha vers l’homme tremblant devant lui.

« Comment est-ce ? Ça ressemble beaucoup à la vraie chose ? »

« La vraie… ? »

« J’ai été surpris aussi, pour être honnête ? Je ne m’attendais pas à ce que son corps soit si fort. »

Cette marionnette n’était rien d’autre qu’une coquille de l’ancienne héroïne. Comme elle était déjà morte, la marionnette ne pouvait utiliser que dix pour cent de sa puissance. Il n’était pas non plus possible d’utiliser son [Pouvoir], contrairement aux autres héros. Mais même avec ça, elle était invincible.

« Comme c’est regrettable. J’aurais également mis Romeo dans ma collection s’il n’avait pas eu un [Pouvoir] inutile… Je suppose que ça n’a pas d’importance, n’est-ce pas ? Je n’ai jamais été très ami avec ce type. En plus, j’ai ces trois-là. »

Deux autres personnes sont apparues à côté de Necro dès qu’il a dit cela. Une fille avec de graves brûlures sur le visage et un homme noir aux cheveux blancs.

« Dame Iris… ! Mr. Chrono… ! »

Les yeux de Speanol se sont écarquillés. Ce n’est que seulement maintenant qu’il réalisait ce que Necro avait fait et ce qu’il prévoyait de faire.

« Necro ! »

« Ah, et maintenant ? Crie mon nom juste encore une fois, tu veux bien ? Hah, mon dieu… Je pensais que tu étais rentré chez toi après ce truc à Volez. Pourquoi a-t-il fallu que tu viennes ici et que tu gâches ta vie ? Je dois tuer trois amis maintenant à cause de toi. »

« Attends, qu’est-ce que tu … ? »

Speanol n’a pas continué. Chrono lui avait planté une lance dans la tête. Necro regardait son vieil ami s’écrouler sur le sol, impuissant, pendant qu’il s’étirait.

« Mec ~Ça fait du bien de prendre soin de mes amis comme ça~ Tu dois vraiment t’occuper de ta vie passée avant de devenir Dieu. Tu ne penses pas ? »

Camille avait beau être une simple marionnette de chair, les deux autres conservaient toujours leur conscience. Ils ne pouvaient simplement pas bouger ou parler sans la permission explicite de Necro. Il leur sourit à tous les deux et avança lentement. Si ses estimations étaient correctes, l’armée devrait être détruite dans une heure. Une fois que ce sera le cas, il s’attaquera aux gardes personnels du roi.

« Je devrais réapprovisionner mes troupes, au cas où. »

Necro a rassemblé son mana et l’a soufflé d’un seul coup.

« Ah… »

Ce n’était pas qu’une simple expression. Les soldats de l’armée réagirent fortement à ce grondement.

« Il essaie de prononcer son sortilège ! »

« Arrêtez-le ! »

Ils attaquèrent en poussant un cri désespéré. Des centaines de sortilèges et d’armes de jet, se reflétèrent, impuissants, loin de Necro.

« La fin de la vie n’est rien d’autre qu’une tour de viande pourrie — »

Un sortilège. Un acte qui consiste à faire un vœu aux dieux, communément appelé le “chant de l’âme”. Bien sûr, on peut aussi faire ce souhait aux dieux maléfiques.

« Toi, celui qui fait dévier les pauvres âmes de leur chemin vers le paradis pour le chemin de la douleur et de la torture. »

Plus il parlait, plus l’air tremblait. Des murmures ont commencé à émerger des forêts voisines.

« La Sainte Mère de tous les corps torturés et vomissant. »

Les soldats ont reculé, se rendant compte qu’ils tremblaient tous de peur. Ils ont tous baissé les yeux inconsciemment, et leurs regards se sont égarés de la terre sombre vers le sommet des colonnes de lumière noire-rouge formant la cage.

« C’est… ? »

Le corps d’une femme géante à la peau écorchée est apparu. On aurait presque dit que quelqu’un avait disséqué un géant et l’avait exposé là. Les soldats qui avaient survécu à l’attaque initiale de Necro se sont figés après avoir vu cette bête.

Grrrrr, crac, fwoosh !

La Sainte Mère a vomi du sang noir, qui s’est transformé en une rivière géante en dessous d’elle. La terre tremblait comme une bête que l’on vient de dépecer.

« Ahhhh ! »

Des soldats ont été entraînés de tous les côtés.

« Hii… ! »

Un tentacule rouge foncé a attrapé l’une des jambes d’un soldat. Il a rapidement essayé de tirer dessus, en vain. Il fut immédiatement soulevé dans le ciel et jeté dans la bouche de la Sainte Mère. À partir de là, ils seraient massacrés et convertis en un être qui recherche la mort.

C’était de la magie noire.

Ce que Necro avait utilisé jusqu’à présent était quelque chose qu’il avait appris pour “passer le temps”. Cette magie, remplie à ras bord de haine pour les vivants, était la véritable forme de la magie noire. C’était la raison pour laquelle Necro avait été surnommé le plus fort des sorciers noirs.

« Nous en avons fini ici,… et maintenant… »

Necro est descendu dans une ville voisine une fois que l’armée a été presque exterminée. Dans le même temps, il a ordonné aux marionnettes cadavériques de tout le pays de faire leur prochaine manœuvre. Une magie qui a été lancée à travers l’utilisation de cadavres.

Le mal qui reposait dans les ténèbres jusqu’à présent a été amené dans le monde réel grâce au mana du sorcier noir.

Des mille-pattes avides de chair humaine, creusaient sous la peau de leurs victimes. Des arbres maudits plantaient leurs racines dans les gens se tenant à proximité et aspiraient leur sang. Un million de rats sont sortis du sol. Bientôt, le tremblement de terre se produirait et la nation sombrerait dans un chaos encore plus grand.

Necro frissonna de plaisir en lançant encore plus de magie sur les villageois qui s’enfuyaient.

« Oh là là, où pensiez-vous aller ? Faites un peu la fête. C’est mon anniversaire aujourd’hui, vous ne saviez pas ? »

Un mana noir enveloppa les villageois. Ils sont devenus raides comme des cadavres et leurs cheveux ont pris feu. Bien que leurs corps soient gelés, ils pouvaient toujours ressentir la douleur. Ces personnes, qui s’étaient transformées en bougies humaines, se sont élevées dans le ciel. Elles étaient exactement vingt-cinq.

« Aahhhh ! »

Les gens ont hurlé de douleur alors que leurs têtes se consumaient. Ils sont rapidement redescendus vers le sol comme des missiles et ont explosé au-dessus de ceux qui s’enfuyaient. Leurs appendices ont explosé en d’innombrables morceaux et leur graisse corporelle enflammée a embrasé les bâtiments.

« Une chanson d’anniversaire et des feux d’artifice, tout ça pour moi. Très bien ! »

Necro a tapé dans ses mains avec plaisir et s’est retourné.

« Maintenant que mon humeur s’est améliorée, je suppose que je devrais me diriger vers ma cible. »

Un halo est apparu autour du cadavre de Marcheur Démoniaque. L’environnement changea et les deux personnes furent transportées dans un lieu différent. De l’extrémité du pays, au Village Perché. Du Village Perché, au désert de Zaiman. Du désert du Zaiman, à la ville de Volez.

Et enfin.

Une colline géante s’est présentée à Necro lors de sa dernière téléportation. Au sommet de cette colline se trouvait un château gris où résidait le Roi.




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 66

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :