KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 67

Chapitre 67 : Éternel



J’étais accroupi devant la pierre tombale. Le soleil doré se couchait lentement sur l’horizon, peignant le ciel d’un rouge profond. En dessous, la République de Haze était plongée dans les ténèbres.

Necro devait être à l’intérieur.

Tout cela afin d’accomplir son vieux rêve. Pour ce faire, il devait massacrer tout le monde à l’intérieur de sa barrière.

« Qu’aurais-tu fait ? »

J’ai retiré de mes bras les bandages de la Sainte et j’ai posé ma main crasseuse sur ma poitrine. Une pulsation chaude et douce a résonné, collectant le mana des environs.

La seule chose qui avait été scellée était mon [Pouvoir] et les capacités qui en découlaient. Le bandage qui avait été donné à la Sainte par une fée des fleurs a retrouvé sa forme originale grâce à la magie. Comme des fleurs en pleine floraison. Des particules de lumière blanche sont apparues des bandages, laissant derrière elles un parfum de fleurs. Lorsque j’ai posé ma main dessus, les particules se sont dissipées. Il ne restait plus qu’une seule fleur de magnolia.

J’ai déposé la fleur sur la tombe de la Sainte et je me suis levé.

« Je reviendrai, alors. »

Il se peut qu’il n’y ait aucun profit. Il y avait même une chance que j’échoue. Mais j’ai pris la décision de ne plus m’enfuir.


Quand on sort de l’abri par la porte arrière, un cimetière apparaît, entouré d’érables. À cet endroit, Necro dansait en chantant Thriller de Michael Jackson. De temps en temps, il sautait sur une pierre tombale ou donnait un coup de pied dans une lanterne pour créer un effet dramatique.

« ♪ ♫ Under the moonlight you see a sight that almost stops your heart. ♫ ♪  »

Une main s’est extraite du sol froid. La main, qui avait été décorée avec du nail art, était sans aucun doute, celle de Kirisaki Hatsume. Une main musclée, et une autre plus fine, ont également surgi. Assez rapidement, Bruno Balter et Benny Guts ont creusé leur chemin hors de leurs tombes.

Un total de cinq cents.

Necro a dansé la gigue en guise de cérémonie pendant qu’il regardait les gens qui étaient venus l’accueillir. L’armée personnelle du Roi, composée de nombreux anciens héros et de puissants sorciers avec lesquels il travaillait autrefois. Necro fit un clin d’œil à la troupe qui l’avait entouré.


« Qu’est-ce qu’ils foutent tous ?! Pourquoi on ne peut contacter personne ? »

Un homme, dont le cou et le menton avaient pratiquement fusionné, hurlait furieusement sur un sorcier agenouillé devant lui. Cet homme qui vociférait était le Roi de la République de Haze. L’homme qui contrôlait la nation, avec le premier ministre disposé au premier plan. La raison pour laquelle cet homme était si agité était Necro. Le sorcier qui avait essayé de contacter l’armée du roi s’excusait constamment.

« C’est juste que… Ils n’ont pas répondu depuis un moment… »

« Tu es dans cet état à cause d’un seul sorcier ? Sais-tu seulement combien d’argent j’ai dépensé pour vous, bâtards ? Vous êtes plus insignifiants que des chiens… ! »

Le Roi laissa échapper un long soupir et s’adossa à son trône. Un sentiment d’inquiétude l’avait envahi depuis un moment. Il pensa à s’enfuir par le passage secret, puis releva la tête en remarquant que la pièce était étrangement silencieuse.

Il n’avait entendu personne entrer…

La porte était ouverte. Necro se tenait là, avec deux filles à ses côtés. Ces deux filles étaient des personnes que même le Roi connaissait : l’Héroïne Camille et l’Invocatrice Iris. Sa majesté a rapidement essayé d’appeler quelqu’un et a fini par apercevoir Chrono en train de retirer sa lance de la tête de son sorcier.

Se pourrait-il qu’il ait arrêté le temps… ?

Il s’agrippa à son siège afin de cacher le fait qu’il tremblait, mais il se rendit compte que toutes ses forces l’avaient quitté.

« Tu attends depuis longtemps ? »

Necro lança une tête vers le Roi, laissant une traînée ensanglantée derrière lui.

« Tiens, un cadeau. »

Bam , Badong-badong

La tête a cessé de rouler après s’être arrêtée devant le Roi. C’était celle du premier ministre. En voyant l’expression douloureuse du visage du ministre, le Roi a commencé à réfléchir. Que voulait Necro ? À quoi pensait-il ? Le Roi réussit à peine à déglutir avant de parvenir à poser sa question.

« Qu…Qu’est-ce que tu veux ? Si c’est de l’argent, je peux t’en donner autant que tu veux ! Si c’est le pouvoir, je peux te le donner aussi… ! Non, tu veux être Roi ? Je peux tout faire… »

Necro grimaça en voyant le Roi essayer de tout mettre en gage juste pour s’accrocher à sa chère vie.

« L’argent ? Le pouvoir ? Désolé, mais je ne suis pas très intéressé par ces choses-là. »

« Alors pourquoi… »

« Ah~ Pourquoi est-ce que je tue autant ? Eh bien, les raisons sont innombrables, n’est-ce pas ? Chacun a sa propre histoire, pas vrai ? »

Necro commença à compter sur ses doigts en marchant vers le Roi.

« Pour mon bonheur. Pour mon avenir. Pour mon divertissement. Pour évacuer le stress. Pour tuer les gens que je n’aime pas, et pour prouver aux autres que ma vision du monde est juste. Ce ne sera pas accepté d’un point de vue moral, mais dans mon cas… Eh bien. Peut-être parce que je suis né comme ça ? »

Un psychopathe né. Même avant d’avoir ses pouvoirs, il aimait détruire la vie des autres.

« Tu comprendrais combien c’est pénible si tu savais à quel point le meurtre est gênant. Pour être honnête, la mort est la vérité de la vie. C’est vraiment amusant de tuer un homme. Plus que tout. Plus que n’importe quel type d’expérience. C’est un plaisir unique en son genre que rien ne peut imiter. »

Necro a mis son visage à quelques centimètres du Roi et a souri.

« C’est comme de chasser. Non, c’est des centaines de fois mieux. Et tu peux devenir un Dieu en plus ! C’est très lucratif, n’est-ce pas ? »

Le Roi mit sa main tremblante dans sa poche. Mais avant cela, Necro s’était accroché à son bras.

« Non, non. Ne fais pas ça. J’ai fait tout ce chemin jusqu’ici pour toi. »

Le corps du Roi est devenu glacé comme un cadavre à cause du mana de Necro. La seule chose qu’il pouvait faire maintenant était de regarder Necro étendre un bras vers sa poitrine.

Sha

Il n’y avait aucune résistance. Les doigts ont juste glissé dans la poitrine du Roi. Celui-ci a écarquillé les yeux sous le choc.

« Qu’est-ce que… ! »

« Qu’est-ce qui serait bien comme premier choix, je me le demande ? »

Necro arrêta de respirer pendant une seconde alors qu’il prenait son heureuse décision. Son bras s’enfonça pendant une brève seconde et un son de craquement s’échappa du corps du Roi.

« Oh… C’est super. »

Le bras de Necro a bougé. Le Roi a pu voir quelque chose de blanc être sorti de sa poitrine.

« Un os… ? »

Il n’y avait aucune douleur. Bien qu’une de ses côtes ait été arrachée, il n’y avait aucune blessure ou marque sur son corps.

[Œil de la dissection]

Un œil démoniaque capable de vous laisser regarder et affecter les entrailles d’une personne. Il a d’abord été développé à des fins médicales, mais Necro s’était intéressé au fait qu’il pouvait l’utiliser afin de disséquer une personne vivante.

« Je t’aurais cuisiné après la dissection si j’en avais eu le temps. Quel dommage. »

Crac.Cric. Necro a habilement retiré les onze paires de côtes ainsi que le sternum tout en regardant le Roi dans les yeux.

« Sais-tu seulement combien de temps j’ai attendu que ce jour arrive ? »

Necro a ouvert sa bouche devant le visage terrifié du Roi. Sa mâchoire s’est disloquée pour s’élargir à une taille inhumaine. Ce qui se trouvait à l’intérieur de sa bouche était un puits sans fond rempli à ras bord de dents.

Le Roi a laissé échapper un fou rire. Peu de temps après, le château entier a été frappé par un violent tremblement de terre.


J’ai gravi la colline. Une fois que j’ai dépassé le cimetière qui semblait avoir été creusé de partout, une pente descendante est apparue. De cet endroit, j’ai regardé le château sur la falaise. Le chemin vers le château était éclairé par une lumière rouge.

« Ça fait un bail. »

Des visages familiers étaient sortis pour m’accueillir. Le Lion Mangeur d’Hommes. La Chasseuse d’Ongles. Slenderman. La Forêt Fantôme. Cause Inconnue. Fragile.

Ils ont découvert un homme vivant et se sont précipités avec les autres marionnettes cadavériques pour le détruire. À ces choses, qui avaient laissé échapper des cris de douleur, je ne pouvais dire qu’une chose.

« Silence… »

À une main de distance, les marionnettes cadavériques se sont arrêtées net. Presque comme si quelqu’un avait appuyé sur le bouton “arrêt”.

Le processus était plutôt simple.

La nécromancie n’était qu’une branche de la magie. Une forme de télépathie où l’utilisateur contrôlait les cadavres à l’aide d’une commande à distance. Si je coupais la connexion entre l’utilisateur et le cadavre, les cadavres se figeraient jusqu’à ce que la connexion reprenne. C’était une forme de dispositif de sécurité. Pour empêcher les corps de devenir fous furieux au cas où l’utilisateur serait inconscient. Et je pouvais voir exactement comment cela fonctionnait après être devenu un sorcier.

« Necro Kill”. Non, Bi Seokil (匕夕一). »

Le sorcier dont le nom était composé du caractère de la mort (死). Je vais te montrer ce que je peux faire. J’ai utilisé mon mana pour me connecter au monde réel. Pour un sorcier, un nom était quelque chose qui fonctionnait comme un pointeur vers leur emplacement dans le monde physique. Il était possible de prendre le contrôle de leur magie si on avait cette information.

Presque comme une forme de piratage appelée “sniffing”*.

Enfin, je devais analyser la magie exercée sur moi, la neutraliser et la recréer de façon à ce qu’elle s’adapte à moi.

Télépathie. Titre. La nécromancie qu’il a utilisée sur mon corps. L'[Œil Flottant].

Sans cela, tout ce plan n’aurait même pas été possible. J’ai fermé un de mes yeux. L'[Œil Flottant] que j’avais modifié me donnait accès à 76 000 yeux. Ce que j’ai vu, c’était la République entière. C’était la Terre qui était remplie de marionnettes cadavériques. Leurs yeux rouges brillants ressemblaient presque à une vague géante démoniaque. Un total de 2,52 millions de cadavres. J’ai reçu le message comme quoi j’avais été connecté à leur réseau et j’ai prononcé mon sortilège.

« … Du vent, fausses bougies. »

Dans un petit souffle, la lumière rouge tout autour du pays a commencé à disparaître. Presque comme si une vague noire de ténèbres engloutissait la mer rougeâtre. Les marionnettes cadavériques qui m’entouraient sont tombées à la renverse elles aussi.

Je me demande à quoi pense Necro en ce moment ?

Je marchais calmement sous le ciel nocturne. Une fois que j’ai atteint l’entrée du château, les portes se sont ouvertes toutes seules pour moi.

Il devait m’observer de loin.

J’ai passé le couloir rempli de cadavres et j’ai atteint la pièce où se trouvait Necro. J’ai pu voir un corps qui semblait avoir eu la tête perforée par une lance, et un cadavre en désordre qui se trouvait être le Roi.

Il a dû être dévoré vivant…

Dès qu’il m’a vu de son trône, Necro a eu une expression sur le visage qui montrait qu’il était heureux. Il avait plein de sang sur le menton.

« Oh ! Tu étais vivant ? Non, “tu es devenu vivant” ? Mec… J’ai pensé que ça pourrait arriver… Je suis si mauvais avec les dénouements, pas vrai ? C’est la Sainte qui te l’a donné ? Ou tu l’as acheté ? »

Il semblait encore bavard et détendu. Ça devait être parce qu’il avait encore son Pouvoir de [Surmortalité]. Il y avait des cadavres partout. Il pouvait ressusciter où il voulait même si je le tuais.

« Ah, je te le dis maintenant, mais je n’avais pas de mauvaises intentions, d’accord ? »

Je savais qu’il ne mentait pas. Cette personne ne pensait vraiment à rien quand elle m’a tué.

Il voulait juste faire du profit.

Il pouvait me tuer, alors il l’a fait. Parce qu’il avait besoin de quelque chose, il tuait. Parce que tout le reste à part lui n’avait aucune valeur. Cet homme était exactement comme le moi du passé.

« C’est juste que… Je voulais être Dieu depuis un moment. Tu comprends, n’est-ce pas ? »

Necro serait probablement devenu Dieu si je n’étais pas venu ici. Il ne pensait probablement pas qu’il serait interrompu comme ça.

« Ouais, j’ai compris. »

« Ah ? Vraiment ? »

« Toi et moi… On est tous les deux des idiots qui ne peuvent pas être sauvés. »

Necro a reniflé et a effacé tout signe d’émotion de son visage.

« C’est quoi ce bordel ? Tu es le seul idiot ici. »

Le mana noir est entré en effervescence et a commencé à se déverser hors de son corps. [Danse Macabre], la danse de la mort. La forme la plus puissante d’amélioration du corps dans la branche de la magie noire, était actuellement lancée par Necro.

« Je ne te l’ai pas déjà dit ? Débarrasse-toi de tous les préjugés que tu aies pu avoir sur les sorciers. »

À une vitesse qui ne pouvait pas être détectée par l’œil humain. Avant même que je ne puisse répondre, Necro s’était approché de mon visage et avait enfoncé sa main dans ma poitrine.

Tracé plat —

Normalement, cette technique aurait simplement arrêté mon cœur. Mais une force destructrice géante y a été ajoutée, brisant le côté droit de ma cage thoracique en morceaux.

Bang !

Mon corps a été projeté en arrière et est resté coincé dans le mur. Mes cellules se sont immédiatement mises au travail et ont commencé à régénérer mes côtes qui étaient plus dures que du titane.

La douleur était toujours là cependant.

« Kuh… ! »

Plus que trente secondes avant que la magie ne soit lancée. Je ne pouvais pas me permettre de consolider mon corps en ce moment. Je ne pouvais seulement qu’encaisser les coups. J’ai réussi tant bien que mal à me remettre sur pied. Necro a immédiatement attaqué et j’ai reçu plusieurs fractures sur les membres.

Il n’utilisait pas de magie. Il devait penser qu’il ne serait pas interrompu cette fois-ci.

« Qu’est-ce qui se passe ? Ça fait mal ? C’est bien. La douleur fait partie de la vie. Tu n’as pas l’impression de la vivre en ce moment ? »

Je n’ai pas neutralisé le meurtrier malgré ses railleries. Il était impossible de calculer les coordonnées à moins que je ne sorte de toute façon.

Et…

C’était suffisant.

Je me suis allongé sur le sol en levant les yeux vers le souriant Necro.

« Tu te souviens ? À propos de Whitehead ? »

« Quoi ? Pourquoi ? Tu penses à la maison maintenant que tu es sur le point de mourir ? »

« C’est bien que tu te souviennes. »

J’ai activé l’équation que j’avais préparée dès que je l’ai terminée. Necro, qui avait été relâché sa surveillance du fait de sa domination jusqu’à présent, a laissé échapper un cri de surprise.

« Quoi… ? »

Camille lui a retenu les bras. Chrono s’est saisi de sa taille et de sa jambe gauche. Iris s’est occupée de sa jambe droite.

« Qu’est-ce que… Lâchez-moi ! »

Necro faisait tout ce qu’il pouvait pour se débarrasser des trois héros. Il a réalisé que c’était impossible peu de temps après et m’a crié dessus.

« Comment as-tu… ! »

« La nécromancie n’est pas quelque chose qui n’appartient qu’à toi. »

La magie était quelque chose qui était emprunté. Mais là, j’étais capable d’imiter sa nécromancie sans emprunter le pouvoir d’un Dieu.

« Haha… »

Necro a laissé échapper un petit rire. Il a fermé sa bouche pendant une seconde, puis a relevé la tête.

« Alors ? Et maintenant ? Tu as l’intention de me transformer en marionnette cadavérique ? »

« Bien sûr que non. »

Ce serait gênant si le final était aussi barbant.

« Revenons à la question que j’ai posée. Sais-tu par hasard de quoi on a besoin pour réaliser une fusion nucléaire ? »

Necro fronça légèrement les sourcils.

« Encore tes sermons… Plutonium ? Uranium ? »

« Ça c’est pour la fission nucléaire. Ce dont on a besoin pour la fusion nucléaire, par contre, c’est du deutérium et du tritium. Deux ingrédients que l’on peut trouver dans la mer. »

Le visage de Necro s’est crispé.

« Une sphère de mort d’un rayon de 300 km. Le soleil artificiel créé à partir de l’eau de mer brûlerait, même à l’intérieur de ta barrière. »

Jusqu’à ce qu’il ne reste absolument rien. Pas même un morceau d’os ou de chair. Necro réalisa ce qui était sur le point de lui arriver et écarquilla les yeux.

« Tu es fou… ! »

Maintenant, il a compris. J’ai serré le poing en le regardant se débattre. Le réacteur à fusion s’est mis à tourner tout en laissant s’échapper un arc-en-ciel lumineux. Il accélérait de plus en plus vite sans jamais montrer de signes de ralentissement.

« — Si tu aimes tant la mort, autant rester mort pour toujours. »

Un cœur, c’est trop pour un idiot comme toi.

« Fusion froide ». [Shining…]

Je pouvais entendre une voix gentille et joyeuse dans mon oreille ainsi que mes souvenirs qui ne reviendraient jamais.

[Hé ! Salut ! Enchantée de vous rencontrer ! Je m’appelle Morto Hai ! En bref, vous pouvez m’appeler haihai !] [Je suis peut-être une belle fille, mais s’il vous plaît, n’ayez pas de pensées perverses à mon égard ! Je vous poursuivrai en justice !] [Vous devez être plus mature. J’ai presque invoqué le pouvoir d’un flic en moi, vous savez ?] [Nyaha☆] [Ça doit être bien d’être aussi simple, Mr. le Meurtrier. Vous êtes comme une amibe.] [Pour vous, chaque coup sera rempli d’amour. S’il vous plaît, criez comme un putois à chaque fois que vous serez frappé.] [Mr. le Meurtrier~ Mr. le Meurtrier~] [C’est une fée des fleurs !!] [Mr. le Meurtrier, pensez-vous à quelque chose de très inapproprié en ce moment ?] [… Non, ce n’est rien. C’est juste… J’ai été surprise de voir à quel point vous êtes humain.]

Je ne pourrai probablement jamais l’oublier. L’automne le plus précieux que j’aie jamais connu dans ma vie. La personne la plus précieuse que j’avais jamais rencontrée dans ma vie.

Je n’ai pas réussi à lui dire à l’époque, mais je pense pouvoir lui répondre maintenant.

[Ces jours gâchés s’additionnent à votre vie entière !] [Pourquoi ici… ? Aha, c’est un rendez-vous, n’est-ce pas ? Comme c’est gentil de votre part, Mr. le meurtrier !] [Regardez, regardez, Mr. le meurtrier. Je vais arrêter votre cœur avec ces oreilles de chat !] [Très cher. Dire que vous ne l’avez pas encore remarqué… Le fait de pouvoir sortir avec moi n’est-il pas une grande chance en soi?] [Tada~ Comment vous me trouvez ? Vous sentez déjà votre cœur palpiter ?] [Afin de créer un monde meilleur pour tous !]

La fille qui aimait frapper, la fille qui aimait manger, la fille qui aimait les chats et la fille qui aimait les quiz.

[Je vous aime.]

Je t’aime.

« Morto Hai. » [… Buster — !!!!!!!!]

Une lumière blanche a commencé à apparaître au centre du château. Cette boule de chaleur géante a rapidement avalé le château tout entier et est devenue encore plus grosse en dévorant les corps des morts.

Je regardais cela de mon [Œil Flottant] en fermant paisiblement les yeux.


(*Sniffing = Processus de surveillance et de capture de tous les paquets de données passant par un réseau donné.Les sniffings sont utilisés par les administrateurs réseau/système pour surveiller et dépanner le trafic réseau. Les pirates utilisent les sniffings pour capturer des paquets de données contenant des informations sensibles telles que des mots de passe, des informations de compte, etc.)




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 67

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :