Sovereign of Judgment – Chapitre 18

Épisode 2 : Exode
Chapitre 18 : Berserkers (1)

Baek Seoin était à l’hôpital des vétérans quand c’est arrivé. Suite à l’annonce soudaine d’un rassemblement, une foule de personnes s’était regroupée sur le parking de l’hôpital. Bien que l’annonce que Baek Seoin ait reçu indiquait également l’hôpital comme lieu de rassemblement, la raison pour laquelle il était là était un peu différente.

Il était dans le service dans lequel se trouvait son père.
Il était allongé là, souffrant atrocement sans pouvoir parler. Les médecins avaient dit qu’il n’en avait plus pour longtemps. Son père n’avait plus toute sa tête. Pour la première fois, Baek Seoin a réalisé à quel point la maladie connue sous le nom de cancer était douloureuse.

« Teuhteuh… »

Il avait une leucémie. Le cancer, une maladie courante qui frappait la génération de ses parents, eux qui avaient travaillé depuis leur plus jeune âge pour soutenir leurs enfants et leurs parents, et ainsi contribuer à la renaissance de leur nation.

Baek Seoin n’a jamais aimé son père. Les valeurs paternalistes et matérialistes de son père étant très différentes de celles plus libres d’esprit de Baek Seoin, ils se disputaient toujours à la maison.
À cette époque, pour Baek Seoin, son père était en quelque sorte un ennemi.
Un ennemi qui n’aurait jamais cédé aux extravagances de la jeunesse. Une existence qui serait forte à jamais.

Cependant, son père était actuellement si mince qu’il avait du mal à parler.
Des insultes envers le précédent président ou la participation à des rallyes deviendraient toujours des sujets de dispute… mais même si ces choses se produisaient, son père ne pourrait pas dire un mot.

Il n’aurait jamais pensé que ce serait si douloureux.
“J’ai oublié que mon père était aussi un être humain… J’ai été insolent avec lui…”
Un an après l’hospitalisation de son père, Baek Seoin était dans un état de profonde dépression.
Sa mère est venue le remplacer.

« Oh. Seoin. Rentre à la maison et repose-toi. »
« Non. Je veux rester un peu plus longtemps. »
« Tu dois être fatigué, tu devrais te reposer. »
« Non, c’est bon. »
« Ok… mais est-ce que tu as vu toi aussi des choses étranges ? »
« Oui. Ahh… mais qui qu’ils soient, extraterrestres ou dieux, n’auraient-ils pas pu aider papa s’ils ont autant de pouvoir ? »
« Oui… Ça semblait un peu effrayant. Une attaque surprise et une zone de rassemblement… Ce n’est pas comme pour l’incident du 25 juin*. »
(*Référence au début de la guerre de Corée, le 25 juin 1950.)
« Notre zone de rassemblement est ici de toute façon, alors ça ira. »
« Oui… Va quand même te reposer un peu. »
« Ok. Je reviendrai après avoir bu un verre. Père, je reviens très vite. »

C’est ainsi que Baek Seoin a quitté la pièce en tenant un verre.

Tard dans la nuit. Il y avait beaucoup plus de personnes qui attendaient dans le parking par rapport à avant. Il y en avait même certains qui essayaient d’entrer dans l’hôpital en évitant les agents de sécurité. Il y avait aussi des gens qui disaient des absurdités, comme par exemple ceux qui affirmaient avoir vu des monstres. Peut-être y aurait-il pensé plus sérieusement s’il avait remarqué les armes à l’intérieur de l’hôpital. Mais étant donné qu’elles ont été rapidement cachées pour éviter le trouble parmi les médecins, Baek Seoin n’y a pas fait attention. Il était plutôt occupé à s’inquiéter pour son père.

Alors qu’il venait de prendre une gorgée de sa boisson, Baek Seoin a soudainement eu un mauvais pressentiment. Une sueur froide a coulé le long de son dos et son cœur s’est emballé.
“Pars !”
C’était comme si le cri qu’il avait entendu provenait de l’intérieur de son corps. Il avait l’impression qu’il allait suffoquer.

[Vous avez éveillé la compétence innée “Intuition”!]

Un message est soudainement apparu, mais comme il avait l’impression qu’on lui écrasait le cœur, il n’a pas pu y prêter attention. Paniqué, Baek Seoin s’est empressé de quitter l’hôpital. Son cœur battait la chamade et sa vue diminuait. Il s’est caché dans un bâtiment voisin. Aussitôt, comme si rien de cela n’était vrai, son cœur s’est calmé.

« Qu’est-ce que c’était… ? »

Juste à ce moment-là, il a entendu le son d’une grosse explosion. Des flammes ont surgi à différents endroits de la ville et il a commencé à entendre des cris de désespoir.

Craac !

Un monstre de la taille d’un appartement est soudainement apparu comme s’il était tombé du ciel, crachant des flammes par la bouche et les yeux. Le monstre ressemblant à un tyrannosaure a frappé le bâtiment qui se trouvait juste à côté de celui dans lequel Baek Seoin se cachait.

Crac !

Baek Seoin s’est levé.

Après cela, les scènes sont passées comme au ralenti. Le monstre s’est dirigé vers l’hôpital en piétinant, et les gens se sont dispersés comme un essaim de fourmis. Puis il a craché des flammes qui se sont répandues en arc de cercle, brûlant entièrement les gens sur leur passage. Le monstre, qui était toujours en train d’avancer, a balancé sa queue et a fracassé sa tête sur l’hôpital. Il a ensuite méticuleusement brûlé les personnes présentes sous les décombres. Derrière lui se trouvait une nuée de monstres qui chassaient et tuaient les fuyards. Les gens étaient éclatés comme des tomates et bouillaient dans les flammes.

Baek Seoin criait.
« Nnn… nnn ! »
Incapable de faire quoi que ce soit, il étouffait ses cris et ne pouvait que laisser les larmes couler de ses yeux. Le monstre qui a détruit l’hôpital a subitement disparu. À ce moment-là, Baek Seoin a reçu un autre message.

[Vous avez échappé de peu à la Vouivre de la Destruction. Règle supplémentaire révélée.]

———
[Règle supplémentaire révélée]
La Vouivre de la Destruction réapparaîtra le dernier jour. La Vouivre de la Destruction protégera le code d’évasion.
———

C’était l’histoire de Baek Seoin.

« Mon Intuition… Elle ne se souciait que de ma sécurité… Peu importait que mes parents vivent ou meurent, du moment que je courais pour sauver ma vie. »

Les yeux de Baek Seoin étaient injectés de sang.Cependant, il a maîtrisé ses émotions en prenant de grandes inspirations avant de poursuivre calmement.

« Actuellement, la plupart des gens ne savent pas que le nombre de monstres va lentement augmenter et que la Vouivre de la Destruction apparaîtra le dernier jour. À ce rythme, tout le monde va mourir. La Vouivre de la Destruction est déjà inarrêtable, si un million de monstres chargent aussi, personne ne pourra s’échapper. Nous devons former un escadron suicide qui détruira les portails générateurs de monstres au préalable et qui tuera la Vouivre de la Destruction. Et pour faire cela, j’ai besoin de ton aide. »

À ce moment-là, Choi Hyuk était plongé dans ses pensées.
“La Vouivre de la Destruction… Comment puis-je la tuer ?”
Était-il possible de tuer un monstre de la taille d’un appartement avec une épée ? Ils n’étaient peut-être pas censés le tuer. Ils devaient peut-être juste l’éloigner du code d’évasion et s’échapper.
Toutefois, son instinct de combattant ne connaissait aucune limite et il avait une raison de se battre.
“Si je tue cette chose, je vais sans aucun doute attirer leur attention.”
Choi Hyuk s’est résolu à tuer le monstre et voulait chercher par quelle méthode il le ferait dès maintenant.

« Ok… Alors montre-moi le chemin vers le portail. Voyons si ton Intuition est réelle ou non. »

Lorsque Choi Hyuk a fait cette suggestion Baek Seoin a eu l’air légèrement désespéré.

« Tout de suite ? »
« Oui. »
« … Mon Intuition me dit que les monstres là-bas vont être plus forts que ceux d’ici. Ne serait-il pas préférable d’aller chercher d’autres personnes avant ? »
« Non, ça ira. »
« … Et si je te disais que, même si ce n’est pas le cas pour toi, j’ai le sentiment que je vais mourir là-bas ? »

Choi Hyuk s’est contenté de hausser les épaules.

« Considérons cela comme un test. Si tu veux rester avec moi, ce serait un peu ennuyeux si tu mourrais face à des monstres de ce niveau. »

Baek Seoin était échec et mat.


Au pied d’une montagne.

Adossés à un autel fendu en deux, Choi Hyuk et Baek Seoin buvaient une potion l’un à côté de l’autre. Les blessures presque mortelles ont été effacées.
Autour d’eux, les cadavres de 20 Crooks et d’un [Orque des Montagnes] chevauchant un Crook muni d’un marteau, gisaient sur le sol.

« J’ai failli mourir… » a gémi Baek Seoin.

Cependant, Choi Hyuk était toujours plongé dans l’agréable sensation du combat et restait silencieux. Même s’il pensait qu’il n’aurait jamais pu perdre ce combat, cela avait été définitivement plus excitant que le combat contre le Fantôme à Lames.

Les Crooks avaient été deux fois plus difficiles à gérer que les Fantômes Faméliques à Lames. En plus de cela, ils étaient plus nombreux et Baek Seoin n’avait pas été d’une grande aide car il était blessé. Tout ce qu’il a fait, c’est essayer de ne pas mourir.
Quant au demi-boss, l’Orque des Montagnes qui chevauchait le leader des Crooks, il était d’une rapidité et d’une force terrifiantes.

“Si je n’avais pas amélioré ma Rétribution, j’aurais peut-être dû m’enfuir sans pouvoir tous les tuer…”

Si cela s’était produit, il ne serait peut-être pas mort, mais Baek Seoin l’aurait certainement été.

Heureusement, l’effet de l’amélioration de sa Rétribution ne se limitait pas à la distribution de la totalité des points de karma (au lieu de 0,1 auparavant). Dès que Choi Hyuk est entré dans la bataille, il l’a ressenti. Une capacité cognitive plus raffinée et des réflexes plus rapides. Sa Rétribution améliorée a transformé son réseau neuronal humain en celui d’un surhomme. Peut-être que sa nature elle-même s’était améliorée ?

Même avant cela, Choi Hyuk était déjà un génie. Avec l’ajout de réflexes plus rapides et d’une capacité cognitive plus perfectionnée grâce à l’amélioration de sa Rétribution, il était comme un poisson dans l’eau. Il a été capable de massacrer 20 Crooks et un Orque des Montagnes à lui tout seul.
L’Armure en Cuir de Crook et le Collier de Protection ont également fait leur travail. Grâce au collier interceptant les attaques et à l’armure réduisant les impacts, il était capable de se battre de manière encore plus agressive. Sans eux, Choi Hyuk n’aurait peut-être pas été tué, mais Baek Seoin l’aurait certainement été.

Choi Hyuk a tendu son bras pour poignarder l’Orque des Montagnes. La Lame du Prédateur a absorbé le sang de l’Orque des Montagnes.
Baek Seoin qui regardait ça a marmonné :
« Commençons par sécuriser les vivres avant de nous battre la prochaine fois. Quel gâchis. »

Baek Seoin a regardé avec regret les cadavres des Crooks déchirés. Choi Hyuk a ri. Il avait, d’une certaine façon, déjà reconnu Baek Seoin. Bien qu’il ne soit pas fort, il n’était pas faible non plus. Même si Choi Hyuk l’avait un peu aidé, finalement tout dépendait de ses aptitudes. Et n’avait-il pas aussi une capacité intéressante appelée Intuition ?
Il a donc décidé de vérifier certaines choses.

« Tu as dit que ton Intuition n’était sensible qu’à ton bien-être. »
« Oui. »
« Alors comment connais-tu l’emplacement des portails ? »

C’était étrange quand il y pensait. Si son Intuition ne s’activait que lorsqu’il était en danger, pourquoi l’avait-elle mené vers le danger ? Cela avait été la même chose quand ils s’étaient rencontrés. Si Choi Hyuk n’avait pas été là, il serait mort en combattant les Fantômes Faméliques à Lames.
Baek Seoin a pris un moment pour organiser ses pensées avant de donner une explication.

« C’est parce que je me suis résolu à tuer la Vouivre de la Destruction. À partir de ce moment, j’ai commencé à me battre avec mon Intuition. J’ai complètement ignoré mon cœur qui voulait trouver un groupe sûr à qui je pourrais faire confiance. Après une journée à chercher des informations et à ignorer mon Intuition, une nouvelle Intuition s’est formée. Elle m’indique probablement de quelle façon survivre pour pouvoir combattre la Vouivre de la Destruction. J’ai eu le sentiment que je devais trouver un portail et combattre, et que quelqu’un viendrait. Et quelqu’un est vraiment venu. À ce moment-là, j’ai compris… que la seule chance de survivre tout en tuant la Vouivre de la Destruction, c’était toi. »

Alors qu’il écoutait la réponse de Baek Seoin, Choi Hyuk a pensé aux partisans. Une capacité qu’il a reçue une fois qu’il a obtenu deux Qualifications pour être Souverain.
Choi Hyuk aimait bien Baek Seoin. Il aimait particulièrement l’idée “folle” de devoir tuer la Vouivre de la Destruction.
Il lui a donc posé une autre question.

« Pourquoi ? »

Baek Seoin savait bien de quoi Choi Hyuk lui parlait. Ce “pourquoi ?” lui demandait pourquoi il essayait de tuer la Vouivre de la Destruction.
Son visage s’est déformé, celui-ci était à nouveau rempli d’une émotion intense.

« … J’ai toujours été un fils indigne. J’ai donc l’intention de l’être une dernière fois. Même si je dois mourir. Ce bâtard de lézard… Je vais définitivement le tuer ! »

Baek Seoin serrait les dents.
Choi Hyuk pouvait le comprendre mieux que quiconque.
Il aimait sa soif de vengeance.

Au moment où Choi Hyuk a pris sa décision, un message est apparu devant Baek Seoin.

[Le Roi sans Sujets, Choi Hyuk, veut vous accepter comme partisan. Une fois que vous aurez accepté, tous vos points de karma augmenteront de 20 %. Acceptez-vous ?]

Baek Seoin a regardé Choi Hyuk d’un air surpris.
Il a examiné le visage de Choi Hyuk, s’est mordu les lèvres et a hoché la tête.

Clap clap.

Un drapeau flottant au-dessus de la tête de Baek Seoin est apparu.

« Ah… »

Baek Seoin a regardé au-dessus de sa tête. Il se mordait fermement les lèvres.
Ses yeux étaient remplis de flammes déchaînées alors qu’il regardait Choi Hyuk.
Il s’est adressé à lui sur un ton respectueux.

« Si nous chassons réellement la Vouivre… je te servirai fidèlement comme mon roi. »

Mais Choi Hyuk ne se souciait pas de ces formalités et n’était intéressé que par ses propres objectifs.

« Tu as dit que nous avions besoin d’un escadron suicide ? »
« Oui. Le nombre de monstres va augmenter, même demain il sera trop difficile de détruire les portails à nous deux. »
« Bien… Alors allons nous battre. »

Choi Hyuk a redressé son corps pratiquement rétabli. Puisqu’il était évident que ça allait être plus difficile demain, il valait mieux en détruire davantage aujourd’hui.
Mais ayant déjà failli mourir, Baek Seoin n’a pu s’empêcher d’oublier le sérieux qu’il avait à l’instant et a gémi :

« … Déjà ? »
« Tu as dit qu’il fallait chasser un monstre de la taille d’un appartement. »

Ce n’est qu’à ce moment-là que Baek Seoin s’est levé.
Choi Hyuk a souri en passant devant lui. Baek Seoin s’est empressé de crier :

« Je… Quand même, peu importe à quel point nous sommes pressés, allons d’abord chercher des provisions ! Et mangeons ! »
« Ok. »

Choi Hyuk a continué d’avancer. Baek Seoin s’est empressé de le suivre. Quand il l’a rattrapé, il a remarqué que les pas de Choi Hyuk étaient étrangement légers. Au lieu d’être nerveux, c’était comme s’il était heureux de pouvoir se battre davantage.
Baek Seoin s’est souvenu du sourire sauvage qu’avait Choi Hyuk pendant tout le combat.

“Un berserker fou de combat…”
D’une certaine manière, cette pensée lui est venue naturellement. Une personne effrayante. Cependant… c’était pour cette raison qu’il lui faisait confiance.
“Je ne peux pas devenir une entrave.”
Pour calmer sa peur, Baek Seoin a augmenté son aura de combat et sa rage.
La nuit était encore loin.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-


Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “Sovereign of Judgment – Chapitre 18

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :