KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 132

Chapitre 132 : À la croisée des chemins (3)



Lors d’un après-midi, Chae Nayun espionnait par la fenêtre la classe de la Flamme Sacrée.

« Argh, quand est-ce que ça se termine ? »

L’instructeur en chef de la classe de la Flamme Sacrée, Yi Yeongjin, avait la réputation d’être excessivement zélé ; et cela semblait être vrai, étant donné qu’il faisait les annonces de fin de cours depuis déjà 20 bonnes minutes.

« Quoi, ce n’est pas encore pas fini ? »
« Je sais, hein ? »

Kim Suho qui s’était approché d’elle, s’impatientait lui aussi.
Chae Nayun a regardé Yi Yeongjin par la fenêtre. Apparemment, il n’avait pas prévu de congédier la classe avant que les cadets chargés du nettoyage aient terminé leurs tâches.

« Ah, c’est enfin terminé. »

À ce moment-là, l’instructeur a tapé sur son bureau, et les cadets se sont tous levés en même temps. La porte de la salle de classe s’est ouverte, et un gros balourd en est sorti.
C’était le géant mesurant plus d’1m90, Yi Yeonghan.

« Oh les mecs, vous m’attendiez ? »

Chae Nayun a répondu à Yi Yeonghan en faisant la grimace.

« … Qu’est-ce qui se passe avec ton visage ? »
« Tais-toi et bouge. »

À cause de la taille de Yi Yeonghan, Chae Nayun n’arrivait pas à voir derrière lui, même en se mettant sur la pointe des pieds. Cependant, même quand Yi Yeonghan s’est déplacé, elle n’a pas trouvé Kim Hajin dans la classe.

« Bon sang, pourquoi tu me fais de la peine comme ça ? »
« Oh pitié… Où est Kim Hajin ? »

En entendant la question de Chae Nayun, le visage de Yi Yeonghan s’est instantanément transformé en celui d’un schadenfreude. (*personne qui se réjouit du malheur des autres.) Il plissait ses yeux et bougeait ses sourcils de haut en bas.
Chae Nayun s’est retenue de le gifler.

« Quoi ? »
« Ah, alors notre petite Nayun est enfin honnête avec ses sentiments~  »

Étonnamment, Chae Nayun n’a pas réagi de manière excessive au ton taquin de Yi Yeonghan.

« Ouais, c’est vrai. Ça te pose un problème ? »

Chae Nayun ayant répondu comme si c’était la chose la plus évidente du monde, Yi Yeonghan s’est retrouvé à court de mots.

« … Hein ? Euh, non… Pas du tout. »

Kim Suho, qui observait Chae Nayun en souriant, est intervenu.

« Alors, où est Hajin ? »
« Là-bas. Regardez, il sort maintenant. »

Yi Yeonghan a montré la porte de derrière. Chae Nayun s’est retournée. Kim Hajin sortait de la classe.
Était-ce parce qu’elle ne l’avait pas vu depuis deux mois ?
On aurait dit qu’il se déplaçait au ralenti.
Ses pas étaient légers et insouciants, il portait des vêtements élégants et ses cheveux étaient soignés ; en revanche il était aussi expressif qu’un poisson mort.

« Attends, Kim Suho, tu cherches aussi Kim Hajin ? Et moi, alors ? Je ne suis qu’un bouche-trou pour vous les gars ? »
« Je m’en vais. »

Chae Nayun a rapidement filé et a heurté Kim Hajin. Ne s’attendant pas à ce que Chae Nayun lui rentre dedans, il s’est arrêté et a baissé les yeux.
Leurs regards se sont croisés. Chae Nayun a fait un sourire radieux.

« Hé, Kim Hajin, tu veux qu’on aille dîner ensemble ? »

En disant cela, elle a rapidement mis son bras autour de celui de Kim Hajin. Elle a senti les battements de son cœur s’accélérer à cause de ce geste audacieux. Toutefois, Kim Hajin n’a rien dit et a repoussé son bras.
À ce moment-là, Chae Nayun a senti que quelqu’un les regardait et s’est rapidement retournée. Une fille blonde sortait de la classe.
C’était Rachel.

« … Oh, Rachel, ça fait un bail. »

Chae Nayun lui a fait signe de la main. Rachel a regardé Chae Nayun, puis Kim Hajin.

« Oui. »

Elle est passée devant eux en ne prononçant que ce seul mot. Chae Nayun a observé Rachel pendant qu’elle s’en allait, puis a de nouveau tiré sur le bras de Kim Hajin.
Cependant, il n’a pas bougé.

« Quoi, tu ne viens pas ? »

Kim Hajin a souri tristement.

« … Je n’ai pas le temps aujourd’hui. »
« Tu n’as même pas le temps de manger ? »

Chae Nay a fait la moue. Pour commencer, il ne répondait pas à ses lettres ou à ses messages, et maintenant, il l’évitait ? Est-ce qu’il se faisait désirer ?

« J’ai du travail, donc je serai occupé à l’heure du dîner. Mais nous pouvons déjeuner ensemble demain. »

Déjeuner.
Bien que ce ne soit pas tout à fait ce qu’elle voulait, elle était plus qu’heureuse avec ça.

« Ok, alors… promis. »

Chae Nayun a levé son petit doigt.
Kim Hajin l’a regardé fixement, puis a posé sa main sur l’épaule de Chae Nayun.

« On se voit demain. Le déjeuner sera pour moi. »
« … Hein ? »

Les joues de Chae Nayun sont devenues toutes rouges, alors que ce n’était qu’un léger contact. Elle a levé les yeux vers Kim Hajin et a hoché timidement la tête.

« O-Ok… »


Je suis rentré chez moi à 18h00.
Evandel, qui suivait un cours en ligne, a arrêté la vidéo et s’est précipitée vers moi.

« Hajin, j’ai appris à faire des soustractions aujourd’hui ! »

Elle parlait avec fierté.

« C’est génial ! »
« Je sais soustraire maintenant. Donne-moi un problème~ ! »
« Hum, alors… »

Après avoir un peu réfléchi, je lui ai donné un problème à résoudre.

« Combien font neuf mille huit cent cinquante-trois moins deux mille six cent cinquante-six. »
« … Hein ? »

Les yeux d’Evandel bougeaient dans tous les sens. Elle essayait de compter avec ses doigts, mais elle n’en avait pas dix mille.
En fin de compte, Evandel a marmonné d’une voix tremblante.

« Je, je n’ai rien appris de tel… »
« Ok, alors combien font vingt-huit moins dix-sept ? »

Cette fois, Evandel n’a pas utilisé ses doigts et a parlé après avoir réfléchi un petit moment.

« … Onze ! »
« Bien ! Tu apprends vite, n’est-ce pas ? Tu dois être un génie. »
«  Hé héhé. »

Je lui ai donné une petite tape sur la tête et je suis entré dans la chambre.
Après avoir enlevé mon uniforme de cadet pour enfiler des vêtements décontractés, j’ai mangé avec Evandel dans le salon. Au menu aujourd’hui : du steak.
Vers 21h00, je me suis assuré qu’Evandel était bien endormie. J’ai quitté la chambre, puis je suis allé dehors.

Après avoir passé la zone des dortoirs, je me suis arrêté dans un parc.
Il y avait quelqu’un que je devais voir aujourd’hui, et ce parc vide était le lieu de la rencontre.

« Haa… »

Assis sur un banc, j’ai laissé échapper un soupir. Seul dans l’obscurité, je me suis soudainement senti déprimé.
Récemment, j’ai eu l’impression de ne pas être moi-même.
C’était comme si mes 7.207 points de persévérance empêchaient de force mon esprit de s’effondrer.

Pssst —

À ce moment-là, un arbre situé sur ma droite a bruissé.
J’ai levé la main et salué la personne que j’attendais.

« Tu es là ? »

En entendant ma voix, Boss est sortie de l’obscurité.

« Oui. »
« As-tu acheté l’endroit que je t’ai recommandé ? »
« Je l’ai fait, mais… »

Boss m’avait demandé d’établir un avant-poste à Séoul pour les Mercenaires Jeronimo.
Je lui ai recommandé un complexe d’appartements à côté du mien. C’était complètement à découvert, ce qui ne correspondait pas au style de Boss.

« Essaye d’y vivre. »
« … Je t’avais demandé un avant-poste, comment en es-tu venu à recommander un complexe d’appartements résidentiels ? J’ai gâché de l’argent pour rien. »

Il semblerait que Boss regrette d’avoir dépensé autant d’argent.
Pour être honnête, le complexe d’appartements qu’elle a acheté était beaucoup plus cher que celui que je possédais. Si je me souviens bien, c’était au moins deux fois plus cher.

« Allons acheter des vêtements un peu plus tard. »
« … Des vêtements ? »
« Oui. »

Le sens de la mode de Boss n’était pas aussi mauvais que celui de Rachel. Grâce à sa taille d’1m70 et à sa silhouette élancée n’importe quelle tenue lui allait, mais le problème était qu’elle choisissait des vêtements trop masculins.

« Je t’aiderai à choisir des vêtements. »

Toutefois, Boss a immédiatement secoué la tête.

« Je n’en ai pas besoin. »
« Huhum. »

Je me suis senti un peu mal à l’aise. J’essayais de lui faire ouvrir son cœur.
Après tout, Boss ne m’avait encore rien dit sur la Troupe Caméléon. Il semblerait qu’elle ne sache pas encore comment me juger.

« Boss, tu as acheté une grande quantité d’actions de la Grâce Sacrée du Créateur, n’est-ce pas ? »
« … Hum ? »

Elle a légèrement sursauté.
Même si Boss était censée être un peu stupide, son avidité pour l’argent était grande. À l’heure actuelle, elle devait déjà être l’un des actionnaires de la Grâce Sacrée du Créateur.

« J’en ai quelques unes. »
« Je pense que tu devrais commencer à les vendre. »
« … Et pour quelle la raison ? »

Boss a plissé les yeux, son regard ressemblait à celui d’un faucon.
Quand il s’agissait d’argent, elle était froide comme la pierre.

« Je n’ai pas un bon pressentiment à ce sujet. »

Cependant, Boss ne semblait pas avoir l’intention d’écouter mes conseils, car elle a murmuré d’une voix à peine audible.

« Mais je n’ai fait que 3% de bénéfice jusqu’à présent. »
« Ne t’en prends pas à moi si tu te retires trop tard et que tu perds tout ton argent. »

Elle a froncé les sourcils en entendant mes propos irréfléchis.

« … Kim Hajin. »

Sa voix était froide et glaçante.

« Ne sois pas si à l’aise avec moi. »
« … Ah ? »
« Je te dis de ne pas être aussi arrogant. La différence entre toi et moi est aussi grande que celle entre le ciel et la terre. »

Ses yeux étaient acérés et sa voix menaçante.
J’ai baissé la tête en gardant le silence.
Je n’aurais pas dû parler d’argent.

« Quoi qu’il en soit, la raison pour laquelle je t’ai appelé aujourd’hui… était pour te faire passer un test. »
« Un test ? »
« …. »

Boss m’a regardé en restant silencieuse.
Je lui ai de nouveau posé la question.

« Que veux-tu dire par “test” ? »
« … Tu as dit que tu voulais devenir un membre officiel de notre groupe. »
« Ah… Oui. »

Elle avait raison. Gagner ma place au sein de la Troupe Caméléon était en effet l’un de mes objectifs. Pour être plus exact, c’était pour changer le mode de fonctionnement de la Troupe Caméléon, qui tuait sans aucune pitié Djinns et humains dans l’histoire originale.
La raison en était simple. La Troupe Caméléon jouait un rôle important dans les étapes se déroulant au milieu et à la fin de l’histoire.

« Mais pour devenir l’un des nôtres… »

Boss a libéré sa puissance magique, créant une marionnette de forme humaine à environ 200 mètres devant moi.

« Tes statistiques devront correspondre à nos normes. »

Je voyais ce qu’elle voulait dire. Les mercenaires se souciaient plus des “statistiques” que les héros, car ils étaient jugés par les clients en fonction de choses comme la force, la vitesse, la perception, ect.

« Attaque cette marionnette magique avec tout ce que tu as. Je serai le juge. »

Mais contrairement à la plupart des mercenaires, je devais prendre cette démonstration de puissance un peu plus au sérieux. Il y avait probablement quelque chose que Boss voulait voir. En fait, ça pourrait être le test final.

« Tu veux que je l’attaque à pleine puissance ? »
« Oui, utilise une arme à feu, ton arme principale. »

Boss a crée une barrière autour de nous. Avec un dôme nous enveloppant, je n’avais pas à m’inquiéter des regards extérieurs.

« Mais mon attaque la plus puissante n’utilise pas d’arme à feu. »

Après avoir entendu mes mots, Boss a penché la tête sur le côté, elle avait l’air confuse.

« … Dans ce cas, utilise ce dont tu as besoin pour montrer cette puissante attaque dont tu parles. »
« Oui. »

En me concentrant un maximum, j’ai transformé Aether en arc.
Un arc noir au design élégant est apparu dans mes mains.
Boss a écarquillé les yeux.

« Un arc… »

Sentant un vif intérêt dans ses yeux, j’ai formé une flèche magique avec le Stigma.
Puis j’y ai infusé l’attribut d’explosion.

« Est-ce que ça pourrait être… une flèche anti-magie ? »
« …. »

Comme il semblait que Boss voulait voir de l’anti-magie, j’y ai également ajouté cet attribut.

Sssss —

L’arc a émis une brume froide, prenant une couleur noir-bleuté. C’était la couleur de l’anti-magie.
Même si ma flèche était devenue un peu plus petite en échange, je pouvais dire que Boss était extrêmement satisfaite vu l’expression sur son visage.
Mais je n’avais pas encore fini.
J’avais encore quelque chose à ajouter.

[Effet Médicinal – Amplification Magique Externe]

Le sixième effet médicinal mémorisé par mon corps est sorti de ma peau et s’est infiltré dans la flèche. Grâce à ce dopage, ma flèche est devenue aussi tranchante qu’un harpon.
J’ai encoché la flèche brûlante teintée d’anti-magie sur mon arc. Sentant l’énergie féroce qui en émanait, j’ai tiré la corde de l’arc.
Bien que j’aie utilisé trois stries de Stigma comme la fois où j’ai combattu l’Ogre Noir, cette flèche était dans une catégorie à part comparé à celle que j’avais utilisée auparavant, grâce à l’utilisation d’un arc formé avec Aether et à l’ajout de l’effet médicinal d’amplification.

« Mmm. »

Boss a hoché la tête en signe de satisfaction.

Chhhhhkkk —

J’ai tiré la flèche sur la marionnette.
La flèche a jailli comme un éclair, dispersant de la puissance magique dans toutes les directions.
Ça a été instantané. Il n’y a eu aucun intervalle de temps entre le moment où j’ai lâché la flèche et celui où elle a frappé sa cible.

Booooong — !

La flèche n’a pas seulement transpercé la marionnette, elle a également généré une explosion massive qui a secoué la barrière.

BOONG ! BOONG !

L’espace entier grondait à cause de cette explosion géante, puis la puissance magique de la flèche s’est écrasée sur la barrière tel un dragon crachant du feu.

« …. »

Réalisant à quel point la flèche était puissante, Boss s’est interposée. Avant que la flèche ne brise sa barrière, elle a relâché sa puissance magique.
Dans son dos, une ombre a fleuri comme un lotus. Au moment où le lotus a fermé ses pétales, il avait complètement dévoré ma flèche.

“L’ombre du Lotus.”
C’était l’une des capacités défensives cheatée de Boss.

« Haha. »

Elle s’est approchée de moi en riant.

« On aurait dit que ça allait détruire la barrière, alors je l’ai arrêté. »
« … Ah, oui. »
« Je suis satisfaite. Comme je le pensais, mes yeux ne s’étaient pas trompés. »

Après avoir dit cela, elle a tendu sa main.
Apparemment j’avais réussi le test final. J’ai immédiatement senti un vertige m’envahir, mais je me suis ressaisi et j’ai attrapé sa main.

« Merci. »

Boss a ensuite serré ma main et a pris un ton sérieux.

« Le 1er juin. »
« … Oui ? »
« Le 1er juin, il y a une réunion de groupe de prévue. »

J’ai immédiatement compris ce qu’elle voulait dire.

« Si tu veux toujours être avec moi à ce moment-là, si ça ne te dérange pas de faire comme moi et de t’occuper des basses besognes, alors viens me trouver. »

Boss me regardait fixement, et je la regardais moi aussi. J’ai pu comprendre ses pensées uniquement par cet échange de regards.
Elle a rapidement lâché ma main.
Je lui ai ensuite répondu.

« … Oui. »
« Bien. »

La lune est sortie de derrière les nuages et a éclairé Boss.
Elle arborait un magnifique sourire.


Deuxième semaine de cours.

La classe de la Flamme Sacrée était actuellement au milieu d’un cours en commun sur la théorie.

Sssk, sssk.

Rachel était occupée à noter le contenu du cours dans son cahier. Sur son visage se trouvait une paire de lunettes rondes, qui avaient pour effet d’alléger la pression sur les yeux et de faire des calculs basiques.

« Difficile, n’est-ce pas ? Faisons une pause. »

Le professeur a annoncé une pause au moment où les cadets semblaient ne plus rien comprendre à son cours.
Rachel a posé ses lunettes et s’est adossée à sa chaise. Alors que sa concentration se relâchait, elle a entendu ses camarades de classe chuchoter entre eux.

« — Hé, Kim Hajin n’a pas changé récemment ?
— Ouais, et les autres gars copient sa coiffure. En plus ça leur va mieux qu’à lui. Son visage n’est pas si beau que ça.
— Non, je pense que son visage s’est amélioré aussi. ….— Quoi ? Vraiment ?
— Ouais, Chae Nayun l’a dit elle-même. »

Kim Hajin était le sujet de la conversation.
Rachel s’est tournée vers lui. Il semblait concentré sur sa smartwatch.

« …. »

Ce n’était pas la première fois qu’elle entendait la rumeur selon laquelle il y avait quelque chose entre Kim Hajin et Chae Nayun. Ça ne semblait pas non plus être une rumeur infondée. Après tout, Kim Hajin et Chae Nayun déjeunaient ensemble tous les jours.

“… Ça n’a rien à voir avec moi.”

Après s’être dit cela, Rachel a repris son stylo. En y réfléchissant de plus près, elle aurait peut-être voulu que les choses se passent ainsi. Si les choses se passaient bien entre Kim Hajin et Chae Nayun, elle serait en mesure d’interagir avec Kim Hajin en étant plus à l’aise.

« …. »

Malgré tout, elle n’arrivait pas à se reconcentrer sur le cours. En fin de compte, elle a de nouveau jeté un coup d’œil à Kim Hajin.
Il était toujours sur sa smartwatch. Elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’il faisait sur sa smartwatch pour être aussi concentré.
Il semblait être dessus depuis le début du cours. Échangeait-il des messages avec Chae Nayun ? Est-ce qu’il ne se souciait plus des cours parce qu’il abandonnait bientôt?

Rachel a fait la moue et a baissé les yeux sur son cahier.
Concentration.
Concentration.
Concentration.
C’est le moment de se concentrer sur le cours.
Mais rapidement, une voix agacée est sortie de sa bouche.

« … Ah, pourquoi est-ce si difficile ? »


« Hum. »

Depuis hier soir, je pensais intensément à un nouveau Don.

===

[Dextérité] [Rang bas] [Sans Attribut] [Évolutif] [Grade 10]

– Dextérité
*Vos mains deviennent flexibles et habiles.

===

Dextérité.

Bien que ça n’ait pas l’air spécial, c’était classé comme un Don plutôt que comme un Art.
Une capacité qui s’appliquait à toute activité qui utilisait les mains, y compris pour les tâches quotidiennes comme la cuisine, le dessin et l’écriture ; ou encore pour des tâches axées sur le combat comme les arts martiaux et l’escrime.
Actuellement, j’hésitais entre ce Don passif et un autre Don actif.
Il y avait un Don actif que j’avais en tête, et j’aurai assurément besoin de celui-ci dans cinq ans.

Toutefois, les Dons actifs ne pouvaient pas être des Dons de type évolutif.
Par conséquent, ça restait acceptable tant que je disposais des 10 000 SP nécessaires pour le créer à temps, comme lorsque j’ai créé Maître Tireur d’Élite.
En d’autres mots, il était préférable de créer Dextérité maintenant et de créer l’autre Don plus tard, lorsque j’aurais économisé suffisamment de SP.
Le seul problème était que je ne savais pas si je pouvais économiser autant de SP.

« Argh, peu importe. »

Après m’être tourmenté sur le sujet pendant un long moment, j’ai juste appuyé sur la touche entrée.

===

[Dextérité] [Rang bas] [Sans Attribut] [Évolutif] [Grade 10]

– Dextérité
*Vos mains deviennent flexibles et habiles.

===

Pour un Don coûtant 2000 SP, il était plutôt simple. Non, il était simple parce qu’il ne coûtait que 2000 SP.
C’est comme je l’ai toujours dit, “Plus c’est simple, mieux c’est”.
Des Dons plus simples signifiaient que leurs utilisations n’étaient pas aussi limitées.
Bien entendu, comme il n’était que de niveau 10 pour le moment, il ne pouvait m’aider que pour des petites choses, comme faire la cuisine ou me coiffer.

… Cependant.

[Les Dons se sont liés !]
[Avec beaucoup de chance, le lien entre vos Dons devient encore plus élaboré !]

J’ai soudainement reçu des alertes inattendues sur ma smartwatch.

[Maître Tireur d’Élite & Dextérité.]
[Maître Tireur d’Élite est reclassé en tant que Don de haut-rang et une capacité non éveillée a été ajoutée.]
[Le niveau de maîtrise de Dextérité passe au grade 8.]

« Qu’est-ce que c’est que ça… ? »

Une capacité a été ajoutée à Maître Tireur d’Élite, et Dextérité a reçu deux augmentations de grade alors qu’il vient tout juste d’être crée.
(*pour rappel : Concernant les grades plus le chiffre est bas, plus le grade est puissant ; contrairement aux statistiques dont il faut augmenter le chiffre pour progresser.)

« … Oh, c’est vrai. »

Je me souviens avoir écrit quelque chose sur les Dons ayant une synergie entre eux.
Je ne m’attendais pas à ce que cela se produise, mais je ne pouvais pas me plaindre.
La synergie entre les Dons.
Je me suis promis de m’en souvenir alors que je prenais mon stylo pour tester mon nouveau Don.
Bien que mon écriture ne soit pas affreuse, je ne pouvais pas non plus dire qu’elle était jolie…

Sssk, sssk.

J’ai écrit quelques mots.

« …Ouah. »

J’étais pratiquement devenu Han Seokbong* lui-même.
(*Célèbre calligraphe coréen du 16ème siècle.)




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 132

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :