KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 169

Chapitre 169 : Prestige (1)



Kueeek.

Une lance en cristal rouge s’est élancée, perçant le cou d’un Cochon Enrubanné de niveau 1. Le cochon s’est effondré en rugissant de douleur.
Chae Nayun a ensuite retiré la lance du cou du cochon mort.

« … Démantèlement. »

Après son doux murmure le cadavre du cochon s’est divisé, séparant la viande du cuir de l’animal. Chae Nayun a ramassé les parties comestibles de la viande et les a mises dans son inventaire.

[Votre inventaire est plein.]
« Mm, on ne peut pas en mettre plus ? »
[Non.]

Chae Nayun avait rempli son inventaire avec la nourriture qu’elle collectait depuis ces quatre dernières heures.

« … Nayun, tu as fini~ ? »

La voix de Yi Jiyoon a retenti derrière elle. Elle avait l’air fatiguée et épuisée.

« Ouais, j’ai fini maintenant. Et toi ? Ton inventaire est plein ? »
« Hein ? Oh, euh… ouais, le mien aussi est rempli de nourriture… »

Il était clair qu’elle mentait, mais Chae Nayun ne voulait pas approfondir la question.

« Rentrons maintenant. D’autres personnes risquent de se rassembler devant l’ascenseur. »

L’équipe d’Essence du Détroit avait déjà trouvé un ascenseur cinq heures auparavant, mais grâce aux conseils d’Extra7, Chae Nayun avait retardé leur départ pour pouvoir chasser les monstres se trouvant à proximité.

« Nayun, on doit y aller ! »

Cependant, aucun des autres membres de la guilde n’était intéressé par la chasse. Même lorsque Chae Nayun leur a dit que c’était un conseil de son mentor qui était déjà au 3ème étage, ils n’ont cessé de répéter à Chae Nayun de se dépêcher.
Bien sûr, leurs réactions étaient compréhensibles. Si d’autres joueurs se précipitaient dans l’ascenseur pendant qu’ils étaient occupés à trouver de la nourriture, il était tout à fait possible que leur ascenseur soit volé.

Malgré l’attitude peu coopérative des membres d’Essence du Détroit, Chae Nayun a réussi à obtenir suffisamment de nourriture pour que toute l’équipe puisse tenir 1 à 2 semaines.

« Combien de personnes avons-nous ? »
« 27… ou peut-être 28. Nous devons nous dépêcher. S’il y a trop de monde, une bagarre pourrait éclater. »

Bien qu’Essence du Détroit ait trouvé l’ascenseur en premier, d’autres joueurs s’y étaient également rassemblés car Chae Nayun avait retardé leur départ.
Grâce au système de messagerie, il n’y avait besoin que d’une seule personne pour trouver un ascenseur et ensuite y faire venir tout un groupe. Il ne serait donc pas surprenant qu’un énorme groupe arrive rapidement devant l’ascenseur.

« … Ok, allons-y. »

Chae Nayun a accepté de repartir.

« Fiou, très bien. Suis-moi~  »

Chae Nayun a suivi Yi Jiyoon en tenant la lance en cristal rouge dans sa main.
Elles ont toutes les deux couru et sont arrivées à l’ascenseur en seulement 15 minutes.
Il était évident pour quiconque observait la scène que les membres d’Essence du Détroit étaient mécontents. Ils étaient clairement énervés, mais se retenaient parce que Chae Nayun était l’amie de Yoo Yeonha.
Pourtant, Chae Nayun a ignoré leurs regards et s’est placée devant eux.

« Chae Nayun, tu nous as retardés de cinq heures. Cinq. Heures. Entières. »

Toutefois, il semblait que ce coup-ci ils avaient quelque chose à dire.
Kim Youngjin, héros de grade 2 de rang haut-intermédiaire et officier en chef de l’équipe d’Asservissement de la Tour d’Essence du Détroit, se tenait devant Chae Nayun.

« …. »
« Tu n’as rien à nous dire ? »
« J’ai suggéré de chasser ensemble, en laissant une équipe pour défendre l’ascenseur et en se relayant. »
« Quoi ? »

Kim Youngjin a froncé les sourcils de façon intimidante.

« Comme je l’ai déjà dit, nous devons faire des réserves de nourriture pour le 3ème étage. »
« … L’administrateur du 2ème étage a dit que le 3ème étage était une zone résidentielle. Tu penses vraiment qu’il y aura une pénurie de nourriture dans une zone résidentielle ? »
« …. »

Chae Nayun n’a pas répondu. Extra7, qui était déjà au 3ème étage, lui avait dit de faire des réserves de nourriture.
Mais elle ne voulait pas expliquer la même chose encore et encore. Elle savait que ses mots ne seraient vus que comme une excuse à cause de leurs préjugés.

« Nous sommes en retard à cause de toi. Tu comprends ça ? »
« … Oui, désolée. Je ne laisserai pas cela se reproduire. »

Chae Nayun a simplement baissé la tête et s’est excusée.
Suivre les ordres de l’officier en chef.
C’était l’une des conditions que Chae Nayun avait acceptées pour obtenir le ticket d’entrée de la Tour.

« … Tsk. »

Kim Youngjin n’a rien dit de plus et a ouvert la porte de l’ascenseur. Derrière lui, les autres membres d’Essence du Détroit l’ont suivi et sont entrés dans l’ascenseur. D’autres personnes présentes sont également montées.
Sans surprise, la dernière personne à entrer dans l’ascenseur était Chae Nayun.

[Départ pour le 3ème étage.]

Il y avait 29 personnes dans l’ascenseur.
Non seulement ils étaient coincés dans un petit espace, mais l’atmosphère était également extrêmement gênante.
En pensant au fait qu’elle devrait rester dans cette atmosphère suffocante pendant quatre heures, Yi Jiyoon a tapé dans ses mains et a essayé de détendre l’atmosphère.

« D-D’accord, alors, euh, avez-vous rencontré quelqu’un de célèbre dans la Tour ? »
« Célèbre ? »
« Ouais. Je suis sûre qu’il y a beaucoup de Héros, de mercenaires et de chasseurs célèbres dans la Tour… Alors ? »
« …. »

Tout le monde a ignoré Yi Jiyoon, rendant l’atmosphère encore plus gênante.
“Ne devraient-ils pas dire quelque chose puisque nous les avons laissés rejoindre notre ascenseur ?” Yi Jiyoon se plaignait intérieurement.
À ce moment-là, un homme portant une robe noire a levé la main.

« J’ai rencontré quelqu’un. »
« Ouah, vraiment ? »
« Oui. »
« Qui ? »

L’homme a souri à sa question. Jusque-là, Chae Nayun n’était pas intéressée par leur conversation. Elle regardait simplement la page de la maison de ventes aux enchères à la recherche d’objets utiles, et se demandait si elle devait vendre sa lance en cristal rouge.

« J’ai vu Fenrir. »
« … ! »

Mais à ce moment-là, Chae Nayun a relevé la tête. On aurait dit qu’elle venait d’être frappée par la foudre.
Elle a tourné la tête et a regardé l’homme en robe noire.
Le mercenaire de Jeronimo, Fenrir.
Chae Nayun savait qui il était. Il était impossible qu’elle ne le sache pas. Dans ce monde, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait manier une arme aussi bien.

« Ah… vraiment ? »

En réalité, les personnes qui étaient à Cube avec Kim Hajin étaient toutes au courant. Cependant, par courtoisie, Yi Jiyoon a fait comme si elle ne le savait pas.

« Hum, il était fort ? »
« Oui. »

L’homme a enlevé sa robe et a fait un sourire amer. Yi Jiyoon a rougi quand elle a vu son beau visage, il ressemblait à Legolas.

« Mon amie et moi avons failli mourir en nous battant avec lui. Il était assez effrayant. »
« Oh… Je vois… »
« Oui, je pense que c’est le joueur le plus fort de la Tour. Si jamais tu le rencontres, n’essaie pas de te battre avec lui. Tu mourras. »

Séduite par la belle apparence de l’homme, Yi Jiyoon a hoché la tête d’un air ébahi.

Grr

Chae Nayun a serré les dents. Sa main qui tenait le manche de la lance est devenue toute blanche.
Kim Hajin était là.
Rien qu’en entendant ça le sang lui est monté à la tête, la remplissant de toutes sortes de pensées compliquées.

« Ah… bon sang. »

Elle avait l’impression que sa tête était en train de se séparer en deux et qu’elle allait se perdre dans cette douleur intense. La rage et la peur montaient dans son cœur, tout comme la haine et la tristesse. Le doute semblait dévorer sa pensée rationnelle.
Il est impossible qu’il ait tué Oppa. Il doit y avoir eu un malentendu. Ce genre de pensées défilaient dans sa tête, puis se brisaient par intermittence. Elle ne croyait que ce qu’elle voulait, pourtant il y avait des choses qu’elle ne pouvait pas croire. Ces choses-là la rendaient folle et l’empêchaient de respirer…

« Ma, ma tête… »

Une migraine insupportable lui est tombée dessus. Elle avait l’impression qu’un marteau lui tapait sur la tête.
Au final, Chae Nayun a cogné sa tête contre le mur de l’ascenseur et elle s’est effondrée.

« Euh ? N-Nayun ?! »

Yi Jiyoon a rapidement aidé Chae Nayun à se relever. Cependant, personne d’autre ne s’intéressait à elle. Même les membres d’Essence du Détroit ont reculé et ont jeté un coup d’œil à l’officier en chef pour qu’il s’occupe de cette situation.

« … Ah, quel désordre. » a soupiré Kim Youngjin.

Combien de temps devrait-il encore s’occuper de cette gosse de riche ?

« Argh, moi aussi j’ai mal à la tête… »

Il a massé ses tempes douloureuses.


[3ème étage, zone résidentielle -「Prestige」]
[CONSEIL ! Pour acheter la citoyenneté, trouvez un garde.]

Nous étions en train de nous balader dans Prestige.
Alors que nous nous rapprochions du centre-ville, de moins en moins de PNJ étaient affalés sur le sol et des bâtiments plus corrects commençaient à apparaître.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Après environ 40 minutes, un grand mur avec une large porte est apparu devant nous.

« Ça ressemble à une porte. Allons voir ça de plus près. »

Quand nous nous sommes approchés, un garde nous a arrêtés.

« Le centre-ville est interdit aux non-citoyens. Si vous voulez entrer, montrez-nous une preuve de votre citoyenneté. »
« …. ? »

Tout le monde à part moi a cligné des yeux en signe de confusion. Cheok Jungyeong a rapidement commencé à faire craquer ses articulations. Je l’ai vite arrêté.

« Arrête, tu ne pourras pas le battre. »
« Haha, gamin, est-ce que tu me sous-esti— »
« Demande au système. »
« Demander quoi ? Je suis sûr qu’il va dire… »

Cheok Jungyeong a arrêté de parler. Il a dû recevoir une alerte système à l’instant qui disait quelque chose comme ça :
[Tous les gardes de Prestige reçoivent une augmentation de 250% de leurs statistiques.]

Nous n’étions qu’au 3ème étage, mais les gardes étaient au moins de niveau 5. Avec en plus de ça une augmentation de 250% de leurs statistiques, nous ne pourrions pas les vaincre avant d’être assez forts pour nettoyer le 6ème étage.

« … Hahahaha, ça ne fait que me donner encore plus envie de me battre. »
« Tais-toi et ne bouge pas. »

Jain a retenu Cheok Jungyeong qui souriait de façon malicieuse.

Le garde s’est remis à parler :
« Vous pouvez payer 1000 PT pour vous enregistrer en tant que citoyen temporaire ou retourner dans la ville extérieure. »

Je me suis retourné et j’ai demandé aux autres :
« … Que voulez-vous faire ? J’ai l’intention d’acheter la citoyenneté. »

En réalité, je ne le demandais que par courtoisie. La citoyenneté était un aspect extrêmement important de Prestige, car vous ne pouviez rien faire sans elle.

« J’ai 1000 PT. »
« Je vous l’ai dit, je pense que je peux le battre dans un combat ! »
« Je n’ai pas beaucoup de PT. »

Jain m’a répondu la première, suivie par Cheok Jungyeong, puis par Boss.

« Alors je vais payer pour Cheok Jungyeong et Boss. »

J’ai sorti trois billets de 1000 PT de mon inventaire.

« Et pour moi ? »
« Je sais que Jain-ssi est riche. »
« … J’aurais dû dire que j’étais pauvre moi aussi. »

Jain a fait la moue en sortant 1000 PT.
J’ai envisagé de marchander, mais j’avais affaire à un garde. Parmi les PNJ, les gardes étaient les plus inflexibles. Ma technique de Marchandage ne pourra probablement pas fonctionner sur eux tant qu’elle ne sera pas au minimum de niveau 10.

« Voilà, 4000 PT. »
« … Validé. »

Le garde s’est retourné et a donné l’argent à une greffière qui attendait à l’entrée principale. La greffière a noté le montant dans son livre de comptes et a établi quatre cartes d’identité en un clin d’œil.

« Voilà. Vous n’êtes pas des résidents officiels, donc vous devrez renouveler votre carte d’identité une fois par mois pour 700 PT. Si vous perdez votre carte d’identité, ça vous coûtera 1000 PT pour la remplacer, alors gardez bien cela en tête. »

Nous avons reçu nos cartes d’identité, qui étaient les preuves de notre citoyenneté temporaire.

Extra7.
Boss.
Voleur Fantôme.
Le Plus Fort De Goryeo.

Nos pseudos étaient écrits sur nos cartes d’identité.

« Comment connaissent-ils nos pseudos ? On ne leur a jamais dit. »
« C’est probablement la Caractéristique de ce PNJ. »
« Oh, les PNJ ont aussi des Caractéristiques~ ? »
« Nous les appelons PNJ, mais pour la Tour, ce sont juste des humains comme nous. »

À ce moment-là, une série d’alertes du système est apparue.

[Vous avez obtenu la Citoyenneté de Prestige.]

[Des quêtes communes pour les joueurs ont été émises.]
[1. Asservissement des Monstres Morts-Vivants.]
– Vous recevrez 50 PT pour 50 morts-vivants de niveau 1 tués.
– Vous recevrez 75 PT pour 25 morts-vivants de niveau 2 tués.
– Vous recevrez 100 PT pour 10 morts-vivants de niveau 3 tués.
– Vous recevrez 125 PT pour 2 morts-vivants de niveau 4 tués.

[2. Asservissement de l’Araignée Terrestre.]
– Vous recevrez 50 PT pour 4 Araignées Terrestres tuées.

[3. Asservissement des Démons.]
– Il y a 666 démons dans Prestige. Chaque démon a une prime spéciale sur sa tête.

« Il y en a beaucoup. »
« C’est sûr. »

Prestige n’était pas la plus jolie des villes vue de l’extérieur, mais c’était assurément un endroit où l’on pouvait gagner des PT grâce aux quêtes communes pour les citoyens, aux quêtes spéciales de Médée et aux autres quêtes des PNJ.
Cependant, ces avantages causeront sa chute.
Les PT gagnés par les joueurs n’apporteraient aucun profit aux PNJ ici présents et ne feraient que remplir les poches de l’administratrice Médée.
Bien sûr, je n’avais pas l’intention de laisser cela se produire.

Ici, je voulais voir une fin différente avec Kim Suho.
Plutôt que de détruire le monde à l’intérieur de la Tour, je n’avais prévu de détruire que la coquille qu’était la Tour.
C’était la meilleure fin que j’avais trouvée durant mes trois années de planification.
J’avais prévu de faire de cette Tour le support de sa propre fin.

« Vos inventaires sont pleins de nourriture, n’est-ce pas ? »
« Ouaip, comme tu le voulais. »

Pour obtenir de la viande au 3ème étage, nous devions tuer au moins 66 démons. En plus de ça, les monstres et les animaux sauvages étaient tous des morts-vivants, nous ne pouvions donc manger que de l’herbe. Être privé de nourriture était le moyen le plus rapide pour perdre des points de vitalité et pour voir ses statistiques baisser.

« Vous n’entrez pas ? »

Voyant que nous restions immobiles, le garde nous a posé cette question. C’était comme s’il nous poussait à entrer.

« Nous allons entrer. Mais avant ça… »

J’ai pointé du doigt un bâtiment se trouvant juste à côté du mur.

« Combien coûte un bâtiment comme celui-là ? »
« Vous devriez pouvoir l’acheter pour 5000 PT. »

Le garde a répondu à ma question. Si je n’avais pas eu la citoyenneté, il m’aurait probablement complètement ignoré.

« Pourquoi, tu veux acheter un bâtiment ? »
« Oui, j’en ai l’intention. »
« … Pourquoi ? »
« Je me suis juste dit que ce serait sympa d’avoir une boutique. »

J’ai répondu à la question de Jain. Puis, des alertes du système sont apparues.

[Vous pouvez acheter le “Bâtiment en Bois à l’Extérieur du Mur Intérieur – Niv. 2” pour 5000 PT.]
[Vous possédez 24 000 PT.]
[Voulez-vous acheter ce bâtiment ?]

Acheter des bâtiments était vraiment facile dans un monde sans biens immobiliers.
J’ai cliqué sur “oui”.

[Vous êtes devenu le propriétaire du “Bâtiment en Bois à l’Extérieur du Mur Intérieur – Niv. 2”.]
[Il n’y a actuellement rien à l’intérieur du bâtiment en bois.]

J’ai pu acquérir un bâtiment en cliquant simplement sur un bouton.

« Entrons. »
« Hm ? Tu ne dois pas l’acheter ? »
« Je l’ai déjà fait. »
« … Quoi ? »

Je me suis détourné de mes trois compagnons perplexes, et j’ai posé une autre question au garde.

« Est-il possible pour nous de rencontrer l’administratrice du 3ème étage ? »
« Non, il est trop tôt pour avoir une audience avec elle. »
« Combien de temps devons-nous attendre ? »
« Une semaine de plus. »
« … Hm. »

Dans ce cas, il n’y avait aucune raison d’aller dans le centre-ville.
J’ai croisé les bras et je me suis mis à réfléchir. J’ai ensuite allumé ma smartwatch pour lire les “paramètres abandonnés” de mon livre de paramètres. C’étaient les paramètres que j’avais écrits dans mon livre de paramètres mais que je n’avais jamais inclus dans la véritable histoire.

===
[PNJ de la Zone Résidentielle du 3ème étage. 1 – Kiri et Henry.]

*Duo frère et sœur. Donnez-leur de l’argent ou de la nourriture pour obtenir la [Pochette Noire].
*La [Pochette Noire] vous permet de rapporter un objet de la Terre.
*Kiri et Henry sont tous deux intelligents et ont un fort potentiel de développement. Ils méritent de devenir des PNJ nommés.
===

« … Ah c’est vrai, ces deux enfants étaient là aussi. »

Kiri et Henry mis à part, la Pochette Noire était un objet plutôt utile.
Comme je ne pouvais pas rencontrer Médée, j’avais environ quatre jours de temps libre. Je devrais obtenir la Pochette noire et retourner sur Terre pour rapporter la Tablette des Gobelins. De cette façon, je pourrais aussi voir Evandel.

« Boss, Jain, pouvez-vous aller dans le centre-ville et chercher une cachette ? »
« Une cachette ? »
« Oui, simplement un endroit où nous pouvons rester. Vous pouvez juste louer une maison. »
« … Bien sûr, mais où vas-tu ? »
« Je retourne sur Terre pendant un moment. »

C’est ainsi que je les ai laissé tous les trois entrer dans le centre-ville.
Puis, j’ai sorti le Livre de la Vérité et j’ai demandé :
[Où sont les PNJ “Henry” et “Kiri” ?]

Le Livre de Vérité a aspiré environ 0,5 strie de Stigma et a affiché l’emplacement de Kiri et Henry en temps réel. Ils n’étaient pas très loin, et se trouvaient près de la périphérie de la ville.
Je me suis dirigé vers eux.
Après environ 15 minutes…

« Achetez des fleurs~, elles sont comestibles~. »

Je pouvais voir Henry et Kiri au loin.
Ils vendaient des fleurs. Mais personne n’était intéressé ou même capable de dépenser de l’argent pour des fleurs. Pour ne rien arranger, les fleurs dans leur panier étaient toutes fanées.

« Des fleurs, achetez des fleurs~, elles sont comestibles~. »
« …. »

Je les ai regardé en restant silencieux.
Je n’avais rien à dire. Deux enfants affamés essayaient de vendre des fleurs dont personne ne voulait. Fallait-il que ce soit si réaliste ?

« Haa… »

J’ai soupiré afin de repousser toute pensée déprimante, puis j’ai avancé vers eux.

« Ah, hum, des fleurs… achetez des fleurs… »

Kiri et Henry ont été surpris lorsqu’ils m’ont vu. C’était compréhensible vu que j’étais entièrement recouvert de vêtements noirs.
J’ai enlevé ma capuche et mon masque, et j’ai fait un sourire radieux.

« Combien coûtent-elles ? »
« Euh… ? Vous allez les acheter ? »
« Ouais. »

Celle qui venait de me parler était Kiri, la plus jeune des deux enfants.
Elle a hésité, puis m’a répondu sans être capable me regarder dans les yeux.

« … 10, 10 PT. »
« Chacune ? »
« Hein ? Ah… hm, non. Tout ce qui se trouve dans ce panier vaut 10 PT. »

Kiri m’a donné le panier entier. Pendant ce temps-là, Henry se tenait à côté d’elle, tremblant de peur.
Pensaient-ils que je n’achèterais rien si chaque fleur coûtait 10 PT ?
Je les ai regardés sans rien dire, puis j’ai repéré un morceau de tissu noir qui dépassait de la poche arrière d’Henry.
Ça devait être la Pochette Noire.

« Au fait, qu’est-ce que c’est ? Ce truc noir. »

Je me suis agenouillé à hauteur des yeux d’Henry et j’ai pointé du doigt la pochette dans sa poche arrière. Kiri s’est tournée vers Henry avec nervosité.

« Ç… ça ? Hum… »

Henry a commencé à tripoter la pochette dans sa poche arrière en ayant l’air troublé.

« Hum, c’est… hum… »

Son petit corps tremblait beaucoup alors qu’il réfléchissait à ce qu’il allait dire. Il a rapidement pris une décision et a sorti la pochette.

« V-Vous voulez l’acheter aussi ? Cette pochette est vraiment bien ! »
« O-Oppa ! Papa a dit de ne jamais— »
« Chut. »

Surprise, la jeune Kiri, est intervenue, mais Henry l’a arrêtée.
Kiri s’est mordue la lèvre d’un air triste.

« C’est combien ? »
« C’est un peu plus cher. C’est euh… 200 PT. »

200 PT.
J’ai regardé le visage d’Henry. Ses joues étaient creuses, et ses yeux montraient clairement qu’il était effrayé.
J’ai soudainement réfléchi à la situation.
Ces deux PNJ ont été créés à partir des paramètres que j’avais abandonnés.
Un paramètre qui a été ignoré parce que j’étais trop pressé de faire avancer l’histoire ou alors parce que j’étais trop paresseux pour en écrire plus à ce sujet. Quel aurait été leur destin dans l’histoire originale ?
… Ils seraient morts de faim.

« Hm, 150 PT ! »

Henry a dû prendre mon silence pour du mécontentement car il a baissé le prix de lui-même.

« Mm… »
« C-C’est trop ? »
« Non, je pense que c’est trop peu. »

Lorsque j’ai dit ça, les visages d’Henry et de Kiri se sont illuminés.
J’ai sorti deux pièces de 100 PT, j’en ai donné une à Henry et l’autre à Kiri.
Kiri et Henry ont pris les pièces étincelantes avec leurs petites mains. Ils les ont regardées d’un air ébahi et ont dégluti.

« Ah, Oppa, donne-lui l’objet. »
« Oh oui, t-tenez ! »

Après avoir entendu Kiri, Henry m’a donné la Pochette Noire.

« Et hum, prenez ça aussi ! »

Ensuite, Kiri m’a vite donné le panier de fleurs qu’elle tenait.

« Je ne l’ai pas acheté. »
« Vous pouvez le prendre ! Hum, ces fleurs sont comestibles ! Si vous le voulez, je peux aussi vous montrer où elles poussent. Je suis la seule à le savoir ! »
« …. »

Kiri était trop gentille. Une si jeune fille était plus courageuse que son grand frère. Je ne pouvais m’empêcher d’être inquiet pour eux.

« C’est bon. »

J’ai secoué la tête.

J’ai rangé la Pochette Noire et j’ai posé mes mains sur leurs épaules.

« Hé, vous n’avez pas faim tous les deux ? »
« … Hein ? »

Cette fois-ci, ils se sont tous deux mis sur leurs gardes.

« Vous voyez, ce Hyung est un propriétaire d’un bâtiment. »

[Voix persuasive – Niv.2 activée.]

Bien qu’ils soient nés et aient été élevés dans un environnement difficile, ils étaient encore des enfants. Ma voix était plus que suffisante pour les persuader.

« … Propriétaire d’un bâtiment ? »
« Oui. Et aussi… »

J’ai sorti ma carte d’identité.

« Ouah, une carte d’identité de citoyen… »
« Ouuah… »

Les yeux d’Henry et de Kiri brillaient de mille feux. Collecter de l’argent et acheter la citoyenneté. Cela devait être leur rêve.
Je leur ai parlé aussi chaleureusement que possible.

« Si vous me suivez, Hyung vous préparera un tas de nourriture délicieuse. »

Puisque j’avais écrit qu’ils étaient dignes de devenir des PNJ nommés, j’avais plus qu’assez de raisons de les emmener avec moi. Sans compter que j’avais besoin d’employés pour prendre soin de mon nouveau bâtiment.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 169

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :