Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 61 - KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 61

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Blessik7

Bastien

_________________

 


Chapitre 61 : Le prélude, joué avec dissonance et des instruments à percussion

La marche de 7 jours s’est mieux passée que prévu.

Puisque des chevaux solides ont été préparés, le transport des vivres n’a pas été un problème. Même les monstres qui sont apparus sur le chemin étaient d’un niveau que les soldats pouvaient facilement gérer. Il n’y a pas eu besoin que Riley et son équipe interviennent. Les monstres ont même offert de la viande qui a permis de garnir les repas chaque jour.

Le temps ensoleillé est court puisqu’ils sont proches des montagnes qui mordent le ciel autour d’eux, mais ils ne manquent pas d’individus capables d’utiliser des sorts illuminants et, bien qu’ils coûtent cher, il y a aussi des objets magiques qui servent de lanterne.

Le fait qu’en sept jours de marche ils puissent voir Talosheim montre qu’ils ont progressé à un bon rythme et sans embûches.
Cependant, les choses ont commencé à mal se passer au moment où la marche fut terminée.

« Il semble que les équipes d’éclaireurs n’aient pas halluciné », dit le général Mauvid. Il a placé un camp temporaire dans les plaines proches de Talosheim. Le seul obstacle sur ce terrain plat sont des hautes herbes montant jusqu’à la taille. Ici, ils ont une bonne vue sur les alentours. Ce n’est cependant pas un endroit où une forteresse serait construite dans une vraie guerre.

Mauvid a rassemblé les chefs de l’expédition avec lui et regarde l’étrange vision que présente la ville de Talosheim.

Il peut voir une muraille de trente mètres de haut. En dehors de la capitale impériale et des forteresses placées dans des lieux importants, une muraille d’une telle hauteur est rare pour les humains. Cependant, les grands Titans font le double de la taille des humains et puisque les zones autour de la ville sont constituées de nid du diable, une telle muraille était probablement nécessaire pour eux.

D’après les mémoires d’il y a deux cents ans, la muraille était en effet très haute, mais l’armée a simplement déterminé sa taille à l’œil par le passé, donc ce ne serait pas étrange qu’il y ait eu des erreurs de mesures.

Ce qui est étrange est que, même si le mur semble prêt à s’effondrer avec quelques coups de bélier, les deux énormes brèches que le héros Mikhail a créées il y a deux cents ans ne sont pas visibles.

« Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Est-ce que les écrits d’il y a deux cents ans sont incorrects ? », suggère Chezare Legston, le commandant en second de cette expédition.

Les récits militaires sont imprécis de temps à autre, bien sûr. Parfois, des exagérations sont faites pour que les hauts faits des héros et des généraux deviennent légendaires.
Cependant, la voix du haut prêtre Gordan s’élève pour répondre à Chezare. « C’est probablement le travail… de Vandalieu, le Dhampir qui dirige des centaines de Goules et qui a échappé au Vicomte Balchesse. »
« Celui que vous mentionnez tout le temps, haut prêtre ? »
« Oui. Il est probable que le Dhampir ait demandé à ses subordonnés de réparer le mur de la forteresse. »

Bien que Gordan soit sûr de lui alors qu’il parle, Chezare semble douter de lui. Pas un seul membre de l’armée n’a vu ne serait-ce qu’une Goule pour l’instant. En considérant cela, Chezare pense que l’hypothèse de Gordan est discutable.

« Mais ferait-il vraiment une telle chose ? », demande-t-il pour exprimer ses doutes. « J’ai entendu parler de quelques cas de monstres prenant possession de ruines, mais je n’ai jamais entendu parler de monstres réparant des ruines. Les Goules sont des monstres intelligents et bon nombre sont capables de construire de petites maisons, mais le mur d’une forteresse serait… »

Gordan ricana. « Chezare-dono, cette façon de penser est limitée par les règles du bon sens. Les Goules sont dirigées par un Dhampir, un monstre qui est aussi intelligent qu’un humain. Et regardez les murailles avec attention. Si elles avaient bien été laissées à l’abandon il y a deux cents ans, elles auraient normalement dû s’effondrer depuis. »
« E-En effet… »

Comme le dit Gordan et en observant plus attentivement, il est clair que le mur a été réparé à seulement certains endroits et avec peu de talent. Elle ne tiendra probablement pas debout une dizaine d’années supplémentaires, et ne parlons pas de deux cents ans.

Il est difficile de croire que c’était une muraille solide d’une forteresse capable de repousser l’armée de Mirg de dix mille hommes et qui incluait également le héros Mikhail.

« Grâce à cela, nous pouvons assumer que Vandalieu dirige bien un groupe très organisé de Goule et qu’il s’est barricadé à l’intérieur de Talosheim », conclut Gordan.

« Je vois. Votre hypothèse semble raisonnable, haut prêtre-dono », dit Mauvid avec un signe de tête solennel. Mais dans sa tête, il pense que la vivacité d’esprit de Gordan est inquiétante.

Comment est-ce que cet homme sénile est capable de suggérer la vérité sans même être en contact avec les vampires ? Mauvid regarde rapidement en direction de Isla qui se déguise en chef d’un bataillon de mercenaires. À en juger par son manque de réaction, il ne semble pas qu’il y ait de marché secret dont il ne soit pas au courant entre les vampires et Gordan.

Mauvid et Isla n’ont jamais prévu de révéler quoi que ce soit en dehors de leur groupe en ce qui concerne Vandalieu et Eleanora, et cela jusqu’à la toute fin.

Ils vont garder l’armée dans le noir et marcher en direction de Talosheim pour voir comment Vandalieu ainsi que les Goules et les traîtres Vampires qu’ils dirigent vont agir.

L’objet magique montre clairement qu’Eleanora est encore dans Talosheim, et aucun subordonné vampire ou Goule n’a espionné les mouvements de l’armée à proximité du tunnel ou dans les nids du diable qu’ils ont traversés.

C’est pour cela que Mauvid et Ilsa savent que Vandalieu et ses subordonnés ne sont pas au courant de la présence de l’armée.

C’est aussi pour cela qu’ils comptent faire charger l’armée avec les soldats et les chevaliers d’abord et ensuite, si Vandalieu et ses subordonnés fuient, Riley et Isla les pourchasseront pour les achever. Ils ne perdront jamais Eleanora grâce à l’objet magique et Ilsa a confirmé qu’Eleanora n’est pas au courant de l’existence de cet objet magique.

Et donc, Vandalieu va probablement essayer de fuir avec elle plutôt que de s’en servir comme d’un pion. Après tout, elle est certainement sa plus puissante combattante.

Même s’il se sépare d’elle et prend quelques goules avec lui, le chasser ne sera pas difficile.

Bien que ce soit improbable, même s’il décide de se battre jusqu’au bout, Riley et les autres pourront simplement le tuer.

En profitant de la confusion, ils s’occuperont également du haut prêtre Gordan pour disposer de lui.

Comme cela, tous les objectifs de Mauvid et des conspirateurs seront atteints. Peu importe combien des soldats d’élite de la nation de Mirg seront perdus en faisant cela. Mauvid occupera ensuite les ruines de Talosheim avant de choisir le bon moment pour retourner dans l’empire et rapporter son succès, lancer des rumeurs sur sa santé pour ensuite prendre sa retraite. Si Riley est encore en vie, il pourra être lui aussi ramené.

Isla est une mercenaire, donc elle pourra simplement dire que son contrat est terminé avant de se séparer de l’armée et disparaître.

Après cela, les vampires feront s’effondrer le tunnel en laissant le pauvre Chezare et les autres soldats piégés à Talosheim. Général Mauvid deviendra un vampire et gagnera la vie éternelle tandis que Riley et le nouveau Comte de la famille Mauvid gagneront de la gloire.

C’est cela le plan. Que les soldats apprennent l’existence de Vandalieu et de ses subordonnés avant d’avancer les fera hésiter et causera des problèmes.

Les cibles n’ont pas remarqué l’armée et sont probablement en train de paniquer actuellement, donc Mauvid ne souhaite pas leur laisser du temps pour qu’ils s’organisent.

« Qu’allons-nous faire dans ce cas ? », demande Riley. « Même s’il est dans un sale état, un mur reste un mur. Explorer l’intérieur sera difficile, vous savez. »

Malgré ce que Riley dit, Isla et les autres vampires Noble-nés peuvent voler. Voir ce qu’il se passe à l’intérieur de la ville ne sera donc pas difficile, peu importe la taille des murailles.

Même si des archers sont placés sur les murs, ce seront des arcs et des flèches fabriqués par des monstres. Puisque ce ne sont pas des armes de bonne qualité, les flèches ne les atteindront pas s’ils volent suffisamment haut.

Cependant, qu’ils soient des vampires est un secret connu seulement de Riley et Mauvid. Suggérer un tel plan est donc impossible. Naturellement, Isla est restée silencieuse.

« Bien sûr, nous allons profiter de notre avantage numérique et nous approcher d’eux, comme nous le ferions habituellement dans une autre guerre », dit Gordan. « D’abord, nous allons utiliser l’infanterie lourde pour fortifier nos défenses extérieures et nous garderons nos archers et mages prêts à intervenir. Ensuite, nous utiliserons des béliers pour briser la porte de la ville. Après cela, nous verrons comment les Goules agissent. Normalement, elles devraient nous charger, mais avec le Dhampir à leur tête, elles sont plus malines. Elles pourraient nous avoir avec un stratagème et nous diviser, puis se cacher dans les ruines avant de nous affronter en guerre urbaine. »

Gordan est un homme dont le titre est « Chasseur de Vampire ». Ce qui sort de sa bouche ne sont pas des mots hésitants ou incertains, mais un plan offensif valide.

« Ne devrions-nous pas d’abord encercler la ville ? », suggère Chezare.
« Si nous encerclons une ville de cette taille, nos troupes seront bien trop écartées », répond Gordan. « Et bien que les alentours ressemblent à des plaines, ce sont des nids du diable. Si des monstres nous attaquent alors que nous sommes dispersés, nous souffrirons de grandes pertes. Cela vous semble être une bonne idée ? »
« … Qu’allons-nous faire, général ? » demande Chezare.
« Hmm, utilisons le plan du haut prêtre-dono », dit Mauvid en prenant sa décision. « Préparez les béliers et organisez les forces d’attaques ! »

Les soldats commencent ensuite à se déplacer rapidement. Ils n’avaient pas prévu de siège, mais un bélier a bien été amené au cas où pour conquérir Talosheim. Les béliers sont amenés dans la formation et l’infanterie lourde se place à la tête de l’armée.

Gordan ne les regarde pas, mais à la place regarde le soleil. Le jour est déjà en train de s’assombrir.

« Nous ne sommes pas arrivés à temps. »

Il est encore tôt, mais la chaîne de montagnes bloque la lumière du soleil. La plupart des Dhampirs ne sont pas faibles contre les rayons de soleil, mais ses subordonnées Goules sont capables de voir dans le noir.

D’un autre côté, l’armée est majoritairement constituée d’humains. Gordan voulait obtenir une victoire avant que les ténèbres ne tombent, mais il semble que ce soit impossible à présent. Une ride apparaît entre ses sourcils alors qu’il grimace.

Ce n’est pas non plus comme si les choses pouvaient bien se passer alors que les membres à la tête de l’expédition ont des connexions avec les vampires.

Vadalieu est caché au-dessus de la porte de la troisième muraille et confirme la présence de l’armée via les yeux de ses golems. Il regarde l’infanterie lourde s’approcher en protégeant les béliers et attend le bon moment.

Il semble que ses adversaires ne savent rien. Depuis que l’armée est sortie du tunnel, Vandalieu était inquiet qu’il ait pu être repéré par des familiers venant des vampires, mais peut-être que les monstres dans les nids du diable les ont tués. Le secret de Vandalieu reste donc en sécurité.

« Mur de Pierre ! Formation Pierre ! »

L’infanterie lourde lève ses boucliers en activant ses techniques martiales augmentant la capacité défensive. Leur défense est d’un tout autre niveau comparé à un soldat typique armé d’une lance, d’un bouclier et d’une armure en cuir. Il y en a même qui tiennent de grands boucliers à deux mains et portent des haches et des masses.

Leur niveau de compétence et au moins de niveau 3… Non, puisque ce sont des troupes d’élite, probablement de niveau 4.
Vandalieu a entendu d’Eleanora que des soldats normaux ont des compétences de niveaux 2 et qu’ils sont évalués comme des individus de classe E s’ils rejoignent la guilde des aventuriers, mais chacun des soldats d’élite est capable de battre des monstres de rang 3 seul. Plusieurs d’entre eux pourraient même battre un monstre de rang 4.

Cette armée serait un ennemi formidable si les adversaires en face d’eux avaient des compétences similaires. Si c’était un jeu vidéo sur Terre, un adversaire devra avoir un haut niveau s’il ne veut pas être complètement dépassé.

Vandalieu est satisfait par la force modérée de son ennemi. Grâce à cela, il pourra se servir d’eux de plein de façon par la suite.

Ensuite, il grimpa en haut de la muraille de la forteresse. Il se montre non seulement aux troupes qui chargent, mais à toute l’armée ennemie en incluant ceux dans leur camp.

« C’est… pourrait-il s’agir du Dhampir ?! », se demande Chezare en regardant l’image agrandie produite par un mage de l’élément lumière alors que ses yeux s’ouvrent grands.
« I-il est vraiment ici… Quelle surprise », dit Mauvid alors que sa voix et son visage tremblent.

Aucun d’eux ne s’attendait à ce que Vandalieu ne se montre d’une façon aussi audacieuse, bien qu’ils soient tous les deux agités pour des raisons différentes.

« OH ! C’est un signe de mon seigneur Alda ! Tout le monde, suivez-moi ! », crie Gordan.
« A-attendez s’il vous plaît, haut prêtre ! » dit un jeune prêtre guerrier. « Il est en haut du mur de la forteresse ! »
« C’est vrai, attendez une seconde ! C’est ma proie ! », ajoute Riley, en stoppant Gordan pour une raison entièrement différente.

D’un autre côté, Isla reste silencieuse parmi les chefs agités de l’expédition tout en étant suspicieuse des actions de Vandalieu.

[Pourquoi se montre-t-il comme ça ? Est-ce qu’il a perdu espoir en voyant l’armée ? Est-ce qu’il compte servir d’appât pour permettre aux Goules et à Eleanora de fuir ?]

Isla pense qu’elle ne peut pas se permettre de laisser trop de Goules s’enfuir puisque Ternecia lui a ordonné de ramener des peaux de Goules, mais Vandalieu ne montre aucun signe de mouvement dans l’image.

Vandalieu brandit alors une lance.

« C’est… ge de glace ! C’est ge de glace ! »
« Le Dhampir a acquis le trésor national de notre pays ?! »

La lance ressemble à ge de glace, le trésor national de la nation de Mirg.

« C’est, c’est à moi ! », hurle Riley. « Et merde, ne la touche pas avec des mains sales ! »
« Oi, dépêche-toi et utilise Analyse ! Est-ce que c’est la vraie ? Si c’est elle alors c’est de l’Orichalque ! »
« C’est impossible à cette distance ! »

Vandalieu, qui observe le camp de l’armée grâce à ses insectes Morts-Vivants, ressent une sensation agréable alors qu’il voit qu’ils sont tous perturbés autant qu’il l’espérait. Cela valait bien les efforts de Datara qui a forgé une fausse ge de Glace avec du fer.

Et ensuite, Vandalieu a brisé la fausse ge de Glace avec ses mains… enfin, en utilisant la transformation en golem pour donner l’impression qu’il l’a fait tout cela avant de la jeter au sol.

À ce moment, le camp entier tomba dans le silence pendant un moment avant de finir enragé.

« Maudit sois-tu ! Comment oses-tu faire une chose pareil à notre trésor national ! »
« Il y a des limites aux insultes que nous pouvons endurer ! Je jure sur mon honneur en tant que chevalier que je te tuerai ! »
« Sale petite merde ! ge de Glace est supposée être à moi ! Tu…Tu… Je vais te tuer ! » Hurla Riley.

En effet, la majorité de l’armée n’est pas venue pour s’occuper de Vandalieu et de la traîtresse Eleanora. Ils sont venus pour nettoyer des souvenirs amers d’il y a deux cents ans.

Ils sont venus occuper Talosheim, récupérer le trésor national et apporter de la gloire à leur nation. C’est tout ce qu’ils savent et c’est donc une réaction naturelle pour eux.

C’est impossible pour eux de ne pas sentir de rage en voyant un trésor national, une lance magique être brisée puis jetée.

« Attendez ! », crie Chezare. « C’est impossible pour lui de briser une lance magique faite avec de l’orichalque ! C’est un bluff fait pour que nous perdions notre calme ! »
« C-c’est vrai ! Calmez-vous et restez en formation ! Ne brisez pas nos rangs ! » ordonne Mauvid.

Ils sont tous les deux calmes, et tentent également de calmer les autres chefs de l’armée, mais il semble que la mentalité de l’armée soit bien plus fragile que Vandalieu ne le pensait.

Tout d’abord, pour la plupart des soldats et des chevaliers de l’armée, le commandant en chef Langil Mauvid ne leur inspire pas de respect, et n’est rien de plus qu’un noble de l’empire qui les domine. C’est un commandant dont ils ne veulent pas.

Cependant, le second aux commandes, Chezare Legston, est le deuxième fils du Marshall actuel et les chevaliers le respectent.

« Tais-toi ! », rugit Riley. « Ne te mets pas sur mon chemin ! Tu penses pouvoir me dire de rester silencieux alors qu’il se fout de nous comme ça ? J’y vais ! Si tu as peur d’un Dhampir et de quelques centaines de goules, tu peux rester assis ici ! »

Il est bien plus enragé que ce que Vandalieu pensait et a aussitôt pris avec lui ses esclaves pour se diriger vers le front. Tous les nobles et les chevaliers censés le stopper se sont ensuite levés à leur tour.

« C’est comme le dit Riley-dono ! »
« La fierté de notre nation est en jeu ! Mes excuses, mais je ne peux pas obéir à vos ordres dans de telles conditions, commandant suprême ! »

Pour eux, Riley est un héros que leur nation a brandi comme une star. Ils ne croient pas tout ce qui a été dit sur lui, mais en même temps, ce n’est pas comme si Riley n’a pas de charisme du tout.

En vérité, c’est quelqu’un de vaniteux et qui aime la gloire, mais c’est quelqu’un de bienveillant au fond de lui. Il a partagé la chair des monstres qu’il a chassés avec les chevaliers et les soldats, protégé le fort à la sortie du tunnel de dragons à de multiples occasions et il a même distribué de la viande parmi tous les soldats.

Cela fait que Riley a gagné une quantité surprenante de popularité parmi les chevaliers et les soldats.

Gordan émet ensuite un grognement. « Comme je le pensais, le message divin parlait bien de ce Dhampir Vandalieu ! Dévots croyants d’Alda, préparez-vous ! Une croisade commence ! »

Même le chasseur de vampires de renom Gordan se lève à son tour et déclare que c’est une croisade.

Bien qu’il y ait des différences dans leur dévotion, tous dans la tente croient en Alda, le dieu de leur religion nationale. Avec cette situation qui semble tout droit sortir d’un chant où les héros et les croyants font face au mal, leur ardente colère devient encore plus brillante.

Les chevaliers et les nobles enragés suivent alors son exemple sans même réfléchir.

« Bande de bâtards ! Vos ordres, obéissez à vos ordres ! C’est une violation de la procédure militaire ! », rugit Mauvid.
« Et mince… ! L’ordre des chevaliers du taureau noir suivra l’unité de tête ! Archers, couvrez-les ! Que l’unité de cavalier léger serve de messager ! », Chezare aboie des ordres à l’armée.
« Chezare ?! Que dis-tu ?! », demande Mauvid.
« Général, il est déjà impossible de calmer les soldats ! Nous n’avons pas d’autres choix, au moins nous devons garder la coordination de chaque unité — ! »
« Silence ! Vous outrepassez votre autorité ! »

À cause de cela, la relation déjà fragile entre le commandant en chef et son second est exposée. Chezare a abandonné l’idée de soutenir Mauvid et, en se décomposant, Mauvid a choisi de lui hurler dessus plutôt que de choisir de calmer les soldats.

[Ils sont déjà à moitié désorganisés… Et dire qu’une armée humaine serait si fragile. Zakkart a déjà parlé d’utiliser le pouvoir des peuples pour s’entraider, mais…]

Isla, qui n’est officiellement rien de plus qu’un capitaine d’une bande de mercenaires, laisse échapper un lourd soupir à l’intérieur de son casque. Voilà à quoi la situation est réduite après la destruction d’une seule lance. Elle commence à se demander s’il était vraiment nécessaire d’endurer tant de choses pour pouvoir s’infiltrer dans l’armée et elle regrette aussitôt de l’avoir fait.

« Isla-sama, devrions-nous agir de notre côté ? », demande son aide silencieusement.

Isla reconsidère sa dernière réflexion. « Non, nous continuerons ainsi », répond-elle. « Ce n’est pas comme si les humains avaient perdu leur avantage numérique. Ce n’est pas un problème. »

La raison pour laquelle Isla donne cette réponse et la raison pour laquelle les chefs de l’armée sont aussi enragés est la même.

Ils ne peuvent pas perdre. La victoire est encore assurée.
Ils sont tous au courant de cela.

Chacun des soldats de l’expédition est une élite capable de battre un monstre de rang 3 seul. Il y a 6 000 soldats qui en sont capables. Il y a même un aventurier de classe A et un prêtre spécialisé dans la chasse aux vampires.

L’ennemi a aussi Eleanora, une Noble-née Vampire, dans ses rangs, mais seule une faible portion de l’armée est au courant de cela.

Et en ce qui concerne le nombre d’ennemis sous les ordres du Dhampir, les chefs ont entendu à de nombreuses reprises Gordan expliquer que les Goules vivent dans Talosheim.

Un Dhampir Spiritualiste et ses subordonnées Goules qui sont cinq cents tout au plus. Même s’il a plus de subordonnés, c’est impossible qu’il ait plus d’effectifs que l’armée. Peut-être que certains Titans Morts-Vivants sont parmi eux, mais ils ne pourront que charger sans être capable d’organiser une attaque.

C’est pour cela qu’actuellement aucun membre de l’armée ne se sent en danger.

« J’ai la sensation que c’était bien plus efficace que ce que je ne voulais… J’avais d’autres plans si jamais cela n’avait pas fonctionné, cela dit », raconte Vandalieu en parlant seul.

L’armée avance tout en maintenant sa formation et l’unité d’assaut vient d’atteindre le mur et commence sa bataille contre la porte de la ville.

« À présent, troisième muraille… commencez l’attaque. », chuchote Vandalieu, maintenant que suffisamment d’ennemis sont proches. Ensuite il utilise le vol pour se placer sur le deuxième mur.

« Ce gamin est en train de fui — Qu’est ce que c’est que ce bordel ?! »

Alors que Riley et le reste de l’armée avancent, le mur commence à s’effondrer. Il était effectivement usé, mais il ne s’attendait pas à ce qu’il s’effondre d’un coup. Ils se sont tous stoppés inconsciemment à cause de la surprise.

« C’est un piège ! », cria Gordan. « Mais il a été trop pressé ; il semble qu’il souhaitait nous piéger en laissant le mur s’effondrer sur nous, mais nous sommes encore trop loin ! »

L’unité d’assaut a subi quelques dégâts, mais leurs compétences martiales étaient déjà activées. Bien que quelques os soient brisés, ils n’en mourront pas.

Maintenant, tout ce qu’il reste à faire est d’escalader les restes de la muraille pour avancer… c’est du moins ce qu’ils croyaient, mais les yeux de tous les membres de l’armée s’ouvrent grand en voyant la suite.

Ils peuvent maintenant voir de l’autre côté de la muraille qui vient de s’effondrer qu’une autre muraille blanche et un peu moins grande, mais plus solide se dresse devant eux.

« Quoi — ?! Il n’y avait rien dans les écrits militaires officiels indiquant qu’il y avait deux murailles ! », crie Chezare.

« Et merde ! C’est pour cela que je t’ai dit de faire reculer les troupes ! » dit Mauvid en lui ordonnant de donner l’ordre.

« En effet… Archers, couvrez la retraite de l’unité d’assaut ! Chaque unité doit temporairement — huh? »

Alors que Chezare est en train de donner des ordres, il émet un son marquant sa confusion.
Le mur qui vient juste de s’effondrer vient de se lever.

En émettant des grognements, des Golems de pierre et des Golems de roche qui faisaient partie du mur se lèvent. Il y a facilement un millier d’entre eux.

Les hommes de pierre se mettent à courir en direction de chaque unité de l’armée avec bien plus d’agilité que leur apparence ne le suggère et cherchent à attaquer les soldats.

« R-replie ! Replie ! »
« UOOOH ! Levez vos boucliers ! Montrez-leur votre visage, pas votre dos ! »
« Maintenez les formations, où est la fierté de l’infanterie lourde ! »

Il y a encore une bonne distance entre les Golems de pierre et les unités de l’armée qui avancent en direction du mur. Les plus à plaindre sont l’infanterie lourde de l’unité d’assaut.

Ils ont réussi à éviter de mourir broyés par la chute du mur seulement pour être encerclés par des géants de pierre. Ils vont très certainement être réduits en tas de chair.

Ensuite, la porte de fer qu’ils étaient en train de briser se transforme à son tour en un golem de fer de rang 6.

Il semble que l’unité d’assaut qui avait préservé son moral et qui ne comptait pas abandonner jusqu’à leur dernier souffle se trouve dans une situation précaire.

« Sauvez l’unité d’assaut ! »
« Ordre des chevaliers du taureau noir, en avant ! Ne ralentissez pas ! Il n’y a rien à craindre de ces Golems sans vie ! »

L’armée qui crie héroïquement est faite des élites de la nation de Mirg. Naturellement, ils ont connu de nombreux champs de bataille. C’est pour cela que chacun d’entre eux, du chevalier au soldat, a des liens très forts avec ses camarades.

Et pour eux, mille golems ne sont pas des adversaires mortels.

Même avec Chezare et le général Mauvid qui sont surpris dans le camp, chacun des membres de l’armée prend ses propres décisions de part et d’autre du champ de bataille. La même chose s’applique pour ceux que dirigent Riley et Gordan.

Ils sont en combat contre les Golems et en utilisant leur force individuelle et des techniques coordonnées, ils frappent les géants de pierre qui grognent et agitent leurs poings.

À ce rythme, ils seront capables de battre les Golems avant de se remettre en formation.

À ce moment, Vandalieu donne un ordre aux armes maudites, les arbalètes sur le deuxième mur et les trébuchets installés sur les toits des bâtiments de Talosheim.

« Feu. »
« Gah ! »
« Gyah ! »
« Hyih ! Des rochers nous tombent dessus… gyih ! »

Certains des tirs d’arbalètes percent les Golems de pierre, mais puisqu’ils sont moins nombreux, la moitié des tirs trouvent leur cible dans l’armée.

Et peu importe à quel point les porteurs de boucliers et l’infanterie lourde sont des élites, ils ne peuvent pas se battre alors que des tirs de trébuchets leur tombent dessus.

Même en voyant la trajectoire des rochers et en essayant de fuir, les golems de pierre restants les arrêteront et, comme le suggère le mot « lourd » dans infanterie lourde, ils sont incapables de se déplacer rapidement.

« Impossible ! Un grand nombre d’archers et des trébuchets ?! C-Contre quoi est-ce que nous nous battons ?! Général qu’est ce que cela veut dire ?! Qu’est-ce que l’empire nous cache ?! », demande Chezare.

« J-je ne sais pas ! Je n’en sais rien ! », hurle Mauvid.
« Vous comptez rester silencieux dans une telle situation ?! »

Ce n’est pas impensable que des demi-humains utilisent des arcs et des flèches, mais Chezare n’a jamais entendu dire qu’ils étaient capables de se servir de trébuchets. Pour commencer, les trébuchets ne sont pas faciles à construire. Dans l’empire Amid, la nation de Mirg et même le royaume d’Orbaume, les techniciens capables d’en construire sont forcés de rejoindre des guildes et sont constamment surveillés pour qu’ils n’en construisent pas sans accord.

Mais des trébuchets existent dans Talosheim et font pleuvoir des rochers sur l’armée.

Pourtant, il n’y a aucun rapport indiquant que les Titans ont la technologie nécessaire pour faire des trébuchets.

[Est-ce que le Dhampir a construit ces trébuchets ? C’est impossible !], pense Chezare.

Cependant, devant lui, des rochers pleuvent sur les soldats, les uns après les autres, les broyant alors qu’ils essayent de fuir.

« Et merde, retrai — »

À cet instant, le capitaine de la bande de mercenaires… Isla l’interrompt. « Avec tout mon respect, je pense que c’est le moment que l’armée continue d’avancer. »
« Sale bâtard, un simple mercenaire ne devrait pas nous interrompre ! »
« C’est vrai, tu es juste un lâche qui reste encore dans le camp ! Est-ce que tu comptes augmenter les pertes ?! »

Les aides de camp de Chezare réprimandent cet insolent mercenaire, mais bien sûr, Isla ne fait pas attention à eux.

« D’après ce que je vois, les soldats sur le champ de bataille font face au chaos », dit-elle. « Nous ne pouvons pas espérer une retraite facile dans cette situation. L’infanterie lourde fait de bonnes cibles. Une fois que nos soldats seront contre le deuxième rempart, les trébuchets ne pourront plus les atteindre. L’ennemi n’est constitué que de mille hommes de pierre qui donnent l’impression d’être plus forts que ce qu’ils ne sont. Une fois qu’ils seront battus, nous serons certainement capables de retrouver une formation. »

Il y a une certaine vérité à ce que dit Isla. Elle possède effectivement la froideur nécessaire pour oublier la perte de soldats, mais ce n’est pas du jamais vu sur un champ de bataille que dix hommes soient sacrifiés pour en sauver un millier.

Et si l’infanterie lourde tient sa formation avec sa défense supérieure et sa haute vitalité, se faire toucher par des flèches n’est pas un problème.

« T-très bien ! Que toutes les forces avancent ! », ordonne Mauvid.

Chezare se tourne vers lui surpris. « Général ?! »

La vérité derrière les paroles d’Ilsa ne s’applique que si l’ennemi n’a plus d’atouts.

Si la deuxième muraille se transforme aussi en Golems, les tirs de trébuchets ne s’arrêteront pas. De plus, aucune Goule ne s’est montrée jusque là.

Il est possible qu’ils soient trop occupés à tirer avec les trébuchets, mais Chezare a un mauvais pressentiment.

« Silence ! C’est mon ordre en tant que commandant en chef ! »

Mauvid a le même mauvais pressentiment que Chezare en vérité. Il vient de passer tout son temps à ordonner la retraite, mais c’est un volte-face incroyable à présent.

Il fait cela en se basant sur la proposition d’Isla.

Le ton de sa voix reste civil, mais son irritation continue de se montrer ici et là. S’il désobéit, il est possible que les vampires le considèrent comme inutile et décident de le tuer.

« Je vais également me servir de vous ! », crie Mauvid.
« Bien sûr général », répond calmement Isla. « Nous devons mériter notre paye après tout. »

Cet échange entre eux équivaut à ce que Mauvid demande de l’aide à Isla en disant qu’il l’abandonnera s’elle ne se rend pas utile.

Mais en réalité, il obéit juste aux ordres d’Isla.

« Ngh ! Brise Montagne ! » hurle le haut prêtre Gordan alors que sa masse de guerre brise un rocher.
« Grande Perforation Tourbillonnante ! »

Flark renvoie silencieusement plusieurs rochers grâce à son bouclier.

« Grand Soin ! Voilà, arrête d’avoir l’air fatigué et continue de te battre ! », crie Messara en soignant les soldats sur le front.
« C’est vrai, reprenez-vous, guerriers ! » dit Gennie en offrant son soutien en restant continuellement en mouvement.

La plupart des Golems sont morts à présent et même les attaques venant des trébuchets sont gérées, donc l’armée a le temps de récupérer. Avec les boucliers de l’infanterie lourde levés et les formations maintenues, les tirs d’arbalètes ne leur font plus peur.

Alors que les rochers brisés par Gordan et Riley sont en vérité les projectiles Golems censés se transformer une fois qu’ils se sont écrasés, ils réussissent à aider l’armée suffisamment pour que Vandalieu fasse claquer sa langue de frustration… Gordan et Riley ne s’en rendent cependant pas compte et se demandent probablement pourquoi ils gagnent de l’expérience en brisant des rochers.

Mais puisqu’ils ont commencé à briser les rochers avant qu’ils ne touchent le sol, le reste de l’armée se rend compte trop tard des rochers qui se divisent dans les airs.

« Hmm, il semble que même une armée d’humain peut se rendre utile », commente un des Vampires.
« Si elle n’en était pas capable, les efforts de Ternecia-sama seraient vains » dit Isla. « Allons-y, mais ne faites rien d’étrange avant que nous ayons atteint les remparts de la forteresse. »
« Oui Madame ! »

Cependant, obéir à l’ordre de ne rien faire d’étrange sera difficile quand Isla et les Vampires atteindront le champ de bataille.

*

Voici le statut moyen des soldats d’élite de la nation de Mirg :

Nom : Infanterie lourde
Race : Humain
ge : entre 20 et 30 ans
Titre : aucun
Job : Infanterie lourde
Niveau du job : entre 50 et 70
Ancien job : Apprentie Soldat, Infanterie

Compétences passives :

Valeurs numériques améliorés : Sous commandement : Niveau 2
Valeurs numériques améliorés en étant équipé d’une armure en métal : Moyenne
Valeurs numériques améliorés en étant équipé d’un bouclier : Légère

Compétences actives :

Compétences de types martiales : Niveau 3
Compétences de types martiales : Niveau 2
Techniques au bouclier : Niveau 4
Techniques en armure : Niveau 4
Coordination : Niveau 4


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant  

 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

1 thought on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 61

Laisser un commentaire