The Novel’s Extra – Chapitre 172

Chapitre 172 : Compétence (1)



Dans la limousine, après que Kim Hajin soit parti, Yoo Yeonha regardait le paysage défiler en ayant sa tête appuyée sur la fenêtre. Le fleuve Han, la Tour des Héros, les bâtiments des guildes éclairés par leurs enseignes respectives.
Le ciel de Séoul était inhabituellement gris. On aurait dit qu’il allait bientôt pleuvoir.

« … Haa. »

Yoo Yeonha a laissé échapper un petit soupir et s’est mise à réfléchir. Kim Hajin lui avait demandé d’enquêter pour découvrir la vérité derrière la mort de ses parents. Dans ce cas, que savait-il exactement ?
Savait-il qu’il était une victime de l’Incident de Kwang-Oh ? Ou même que Chae Joochul était derrière tout ça ?
Sentant un mal de tête arriver, Yoo Yeonha s’est massé les tempes.
C’était pour ça que la connaissance unilatérale de l’information était injuste. Comme elle ne savait pas ce qu’il savait, elle n’arrivait pas à décider ce qu’elle devait lui révéler.

« … Et ça. »

Un sac en plastique a attiré son attention. C’était le burger fait maison préparé par Kim Hajin. Bien qu’il sente bon, Yoo Yeonha n’avait pas l’énergie pour manger.

« Hum… chauffeur ? »

Elle a appelé le chauffeur pour lui demander s’il en voulait. Mais quand elle a tendu le sac plastique, l’odeur du burger s’est encore plus répandue. Son odeur savoureuse et aromatique indiquait clairement que ce n’était pas un burger ordinaire.

« Oui, mademoiselle ? Vous avez besoin de quelque chose ? » a demandé le chauffeur.

Dans ce court laps de temps, d’innombrables pensées ont défilé dans sa tête.

« N-Non, ce n’est rien. »

Au final, elle a reposé le sac plastique et en a sorti le contenu. Un burger qui n’était ni trop gros ni trop petit. Non seulement il était appétissant, mais il était aussi très beau.

Glup.

Yoo Yeonha a dégluti, puis a pris une bouchée.
Scrontch, scrontch… Sa bouche a arrêté de bouger.
C’était comme si elle était entourée par la lumière des étoiles.
C’était un goût qui l’isolait temporairement du reste du monde, une saveur de pure extase comme elle n’en avait jamais goûtée auparavant.

« … Miam. »

Après être restée dans un état second pendant quelques instants, elle a pris une autre bouchée. La saveur du burger a explosé dans sa bouche.
Mentalement, elle était déprimée et troublée, mais son corps était honnête.
Sa bouche parlait, elle lui disait qu’elle devait manger ce burger quoi qu’il arrive.
Au milieu de ce chaos, Yoo Yeonha a lentement mangé le burger, en savourant chaque bouchée.


J’ai regagné la cachette de la Troupe Caméléon. Je n’avais pas de temps à perdre. J’ai préparé l’envoi de mon lit pour Yoo Yeonha dès que je suis arrivé, puis j’ai touché mon ticket de ré-rentrée en forme de bracelet pour retourner dans la Tour.

« Attends, Charbon ! » a soudainement crié Setryn.

Pour info, “charbon” faisait référence à la couleur noire. Setryn aimait utiliser les noms de différents objets noirs pour s’adresser à moi. Par exemple, elle m’a appelé charbon, pétrole, huile, blackie, et nuage noir.

« Ouais ? »
« Notre magicienne veut venir vivre ici aussi. »
« Magicienne… tu veux dire Marron ? »
« Ouaip. »

Le siège Marron, Hirano Arashi.
La maîtresse de la magie de destruction et de la création de forteresses.
Cette femme perverse voulait venir ?
D’un côté, je me sentais rassuré, et de l’autre, j’étais inquiet.

« Alors… dis-lui qu’elle peut utiliser ma chambre pour le moment. Je n’ai pas le temps d’en faire une autre. »
« Bien sûr, Blackie. »

Cela semblait être sa seule préoccupation car elle s’est rassise sur le canapé. À côté d’elle, Yoo Kyunghwan a fait claquer ses lèvres en me regardant.

« Huhum, alors j’y vais. »

J’ai immédiatement activé le ticket de ré-rentrée.
Cette fois, il n’y a pas eu de portail. Ma vue s’est brouillée, et l’instant d’après j’étais de retour à l’intérieur de la Tour. Je me suis agenouillé et j’ai vomi. La téléportation directe faisait des ravages sur moi.

« Argh, ma tête… »

[Heureux de vous revoir, joueur Extra7.]
[Changez-vous s’il vous plaît.]

« … Oui. »

J’ai enfilé les vêtements que j’avais lorsque j’ai quitté la Tour.

[Validé.]
[Le portail vers la zone résidentielle du 3ème étage va être créé.]

Un portail a surgi du sol dès que le message du système s’est affiché.
J’y suis entré sans hésiter.

[Bienvenue au 3ème étage – Prestige.]

La ville extérieure de Prestige est entrée dans mon champ de vision. Elle était toujours envahie par la faim et la pauvreté.
Je pouvais facilement repérer les joueurs qui se promenaient dans les rues. Puisque j’étais resté sur Terre pendant quatre jours, ce n’était pas trop surprenant. Plus de gens avaient dû grimper au 3ème étage.

Boss : [Tu es de retour, Bizut ?]

Boss m’a envoyé un message dès que je suis arrivé.

[Oui. Tu vas bien, Boss ?]
Boss : [Ouais, j’ai déjà gagné 1600 PT.]
[Ooh, c’est beaucoup.]
Boss : [Héhé, les combats aident mes statistiques à augmenter plus rapidement. Bref, où es-tu ???]
[Je me dirige vers le mur intérieur en ce moment…]

J’ai répondu en avançant. Puis, j’ai soudainement eu envie de savoir comment allaient Henry et Kiri.

[Continue de chasser. J’ai quelque chose à faire, alors je te rejoindrai dans trois heures.]

Après avoir envoyé ce message à Boss, j’ai changé de direction pour me rendre à la boutique que j’avais achetée.

« — Les objets qu’ils vendent ici sont trop médiocres. Tu es sûr que c’est une boutique de renom ? »

Il ne m’a pas fallu longtemps pour trouver ma boutique. Elle était visible même de loin car une dizaine de personnes déambulaient autour d’elle.

« — Ils y vendent des objets de Niveau 3 et des objets dotés d’attributs. C’est le meilleur endroit en dehors du centre-ville. »
« — Oh, au fait, j’ai entendu dire qu’on pouvait recevoir des quêtes communes sans avoir à acheter la citoyenneté. »

J’ai rabattu davantage ma capuche sur ma tête et je suis passé devant les joueurs qui étaient en train de bavarder.
Il y avait six joueurs à l’intérieur de la boutique. Ils discutaient afin de déterminer s’ils allaient ou non acheter l’épée longue de niveau 3. Henry et Kiri les regardaient depuis le comptoir.

« Henry ? Kiri ? »

Profitant de cette opportunité, j’ai jeté un coup d’œil à Henry et Kiri.
Quand ils m’ont remarqué, leurs visages se sont illuminés.

« Ah, tout le monde, il est temps pour nous de nous réapprovisionner. Vous pouvez discuter dehors ? »
« Oh ? Il y a encore plus d’articles qui arrivent ? »
« Oui, la boutique ferme pour la journée. »
« Ooh~ d’accord, je reviendrai demain alors. »

Kiri a habilement fait partir les clients. Les joueurs m’ont jeté un coup d’œil en sortant, mais ils ont dû penser que j’étais un PNJ car ils ne m’ont pas montré trop d’intérêt.

« Tu es de retour ! »
« Je suis content de te revoir ! »

Kiri et Henry se sont inclinés à un angle de 90 degrés.

« Ouais, je suis de retour. »

J’ai baissé ma capuche et j’ai souri.
Heureusement, ils avaient meilleure mine qu’auparavant. Ils avaient l’air en bonne santé et bien nourris, et il semblerait qu’ils aient aussi pris des bains car ils étaient particulièrement propres.

« Est-ce que nous avons beaucoup de clients ? »
« Oui, je ne sais pas pourquoi mais de plus en plus de gens nous rendent visite ces derniers temps. »
« Et les articles ? »
« Nous en avons vendu deux ! »
« Deux ? »
« Oui ! »

Kiri a répondu avec énergie. J’ai jeté un coup d’œil dans la boutique. Les deux articles vendus étaient les moins chers de la boutique, la Veste en Cuir d’Ours et le Protège-poignet en Tendon de Gorille.
Je n’étais pas très surpris. La plupart des gens n’arrivaient pas à se remplir le ventre correctement, alors ils auraient du mal à trouver de l’argent pour acheter une Épée de niveau 3.

« La veste s’est vendue à 600 PT et le protège-poignet à 500 PT ! »
« Oh ? C’est plus que ce que j’attendais ! »

Comme je le pensais, ils étaient talentueux. J’aurais été heureux en n’obtenant que 300 PT pour chacun d’eux.

« Hum, y a-t-il d’autres articles à vendre ? » a demandé Kiri avec enthousiasme.

J’ai souri. Je leur avais dit que je leur donnerais 5% sur tout ce qu’ils vendraient, alors ce n’était pas surprenant de les voir si zélés.

« Ah, hum, c’est juste que beaucoup de clients sont déçus. Ils disent toujours que nous n’avons pas assez de variété. »
« Attendez un peu, je vais aller en fabriquer quelques-uns. »

Après avoir dit cela, j’ai descendu les escaliers.
Le sous-sol était toujours vide. J’ai sorti la Tablette des Gobelins de la Pochette Noire et j’y ai infusé la puissance magique du Stigma.

Shhboong

Trois boules de lumière ont jailli de la Tablette des Gobelins, devenant deux gobelins normaux et un gobelin chaman.

« Bonjour. »
« — Kerek, Kerek. »
« — Kurorok. »
« Oh, on ne s’est jamais rencontré auparavant. Enfin bref, j’ai du travail pour vous les gars… »

J’ai ordonné aux gobelins de faire des potions.
En tant que gobelins, les recettes de potions et les techniques de fabrication étaient gravées dans leur ADN. Tant qu’ils avaient les ingrédients, ils devraient être capables de les préparer eux-mêmes.
J’ai ouvert la Boutique des Joueurs et acheté toutes les herbes qui pouvaient être utilisées comme ingrédients dans les potions. Bien que cela m’ait coûté environ 10 000 PT, je devrais pouvoir gagner cinq fois cette somme une fois que tout sera vendu.

« … J’espère qu’elles se vendront bien. »

La raison pour laquelle j’avais installé une boutique était simple.
Pour éviter que le 3e étage ne tombe en ruine, une redistribution des richesses était nécessaire.
Enlever le PT aux Joueurs et le distribuer aux PNJ, les laissant ainsi eux-mêmes faire tomber le mur qui empêchait leur croissance. Mon objectif final était que les PNJ aient le “désir d’exister” plutôt que le “désir de disparaître”.
Bien sûr, je n’avais pas prévu de faire cela moi-même.
C’est pourquoi j’avais engagé Henry et Kiri.

« Hm… Patron ? »

À ce moment-là, Kiri m’a appelé du haut de l’escalier.

« Oh, descends. »
« Euh, hein ? »

Kiri a été surprise quand elle a vu les gobelins, mais quand j’ai tapoté leur tête, elle s’est approchée d’eux avec beaucoup d’intérêt.

« Hum, quelles sont ces étranges créatures… ? »
« Considère-les comme des amis. Ils vont faire des potions ici au sous-sol. Tu auras juste à les remonter dans la boutique et à les vendre. Tu peux également leur ordonner de nettoyer la boutique si tu veux, et si c’est nécessaire, tu peux leur ordonner de se battre. »
« Ah… ok… »
« Bien, alors remonte. »

Kiri est remontée au rez-de-chaussée, et je me suis assis sur le sol. Ignorant les gobelins qui farfouillaient dans le panier d’herbes, j’ai ouvert le système de la Tour.

===
[Recette de la Potion Naine Spéciale]

1. Herbe de Sylaon (5g)
2. Krumin (3g)
3. Ketelin (1g)

===

C’était la recette qui était enregistrée dans la stèle naine.
Il y avait de fortes chances que ça dépasse de loin tout ce que les gobelins savaient faire.
Mais comme il y avait un ingrédient assez spécial – le ketelin – dans la recette, j’avais besoin d’emprunter le pouvoir des Dés Aléatoires.

[Dés Aléatoires x5]

J’avais déjà la quantité maximale.
J’ai gaspillé trois dés pendant les quatre jours de mon absence.
J’ai rapidement jeté les dés.


En trois heures, les gobelins ont fabriqué 10 potions et moi 3.
Les gobelins ont mis beaucoup de temps à faire des potions à cause du faible niveau de la Tablette des Gobelins, et je n’avais pas assez d’ingrédients pour en faire plus. En revanche, j’ai utilisé le temps restant pour fabriquer trois équipements de niveau 2 et un équipement de niveau 3, augmentant ainsi la variété d’articles de la boutique.

« Reviens vite ! »
« Nous ferons de notre mieux ! »
« Ouais, faites en sorte de manger correctement. »
« D’accord~ ! »

J’ai laissé tous les équipements à Henry et Kiri, puis je suis sorti.

VoleurFantôme : [Hajin, où es-tu ? Nous nous dirigeons vers ta boutique en ce moment même.]
[Je vous y attends alors.]

Je suis resté près de la boutique et j’ai attendu.
Peu de temps après, Jain est arrivée. Elle portait la robe que j’avais offerte à Boss.

« Où sont les autres ? »
« Ils vont bientôt arriver~ au fait, Bizut, est-ce que gagner des PT est la seule chose qu’on ait à faire ici~ ? »
« Pour l’instant. »

Le 3ème étage prenait beaucoup de temps à finir car les démons que nous devions vaincre formaient une société à part entière.

« Au fait, tu as obtenu des compétences ? » ai-je demandé à Jain.
« Des compétences ? »

Les compétences étaient l’un des aspects les plus importants de cette Tour. Ici, peu importait combien vous aviez augmenté vos statistiques, vous pouviez être contré par une seule compétence et voir tous vos efforts réduits à néant.

« Tu n’as pas reçu de livres de compétences en cadeau bonus ? »
« Ah~ Je n’aime pas vraiment chasser. Tu devrais demander à Boss~ »
« Oh, d’accord. »

Il n’y avait qu’une seule compétence que je voulais obtenir à cet étage.
L’une des meilleures compétences qui ne prenait qu’un seul emplacement – [Matérialisation Permanente].

« Oh, les voilà. »

À ce moment-là, Jain a pointé du doigt vers le bas de la rue.

« Où… »

Au loin, j’ai aperçu deux personnes très voyantes qui marchaient vers nous.

« … Ouah. »

J’ai murmuré sous le choc.
Boss était tellement belle.
Ses jambes élancées et sa silhouette élégante la faisaient ressembler à une déesse, et son visage délicat semblait être la combinaison parfaite de toutes les qualités des Occidentaux et des Orientaux. La veste en cuir qu’elle portait lui donnait l’air cool.
La Veste en Cuir d’Ours… c’était donc Boss qui l’avait achetée. Et c’était pour ça que Jain portait sa robe.
Elle avait vraiment commencé à s’intéresser à la mode.
Boss s’est approchée de moi.

« Bon retour parmi nous, Bizut. »

Elle avait apparemment trouvé des bottines à talons quelque part car elle arrivait presque au niveau de mes yeux. J’ai fait semblant d’être aveuglé par sa beauté, et Boss a souri d’un air satisfait.

« Très bien, ça suffit, qu’est-ce que tu voulais me demander ? »

Lors de la discussion que nous avions eue à mon retour, je lui avais demandé une faveur.

« Ah, tu vois, je veux cambrioler un manoir dans le centre-ville. »

Le Manoir du Professeur. C’était l’endroit où était caché le livre de compétences que je voulais.

« Cambrioler ? Ça a l’air amusant. »

Cheok Jungyeong a ricané.
Boss a également acquiescé. Puis, elle a soudainement levé son index comme si elle venait de se souvenir de quelque chose.

« Mais avant ça. »

Quelque chose est apparu dans sa main. Ça ressemblait à une loupe.
De quel objet s’agissait-il déjà ?
Plutôt que de regarder dans mon livre de paramètres, j’ai demandé à Boss d’abord.

« Qu’est-ce que c’est ? »
« … Juste un objet amusant. »

Boss a donné une réponse vague et a pointé la loupe sur moi. Le côté convexe de la lentille déformait mon visage de façon disgracieuse.
… Après environ une minute, la loupe s’est transformée en poussière et s’est dispersée.

« Hum, Boss ? »

Je ne pouvais m’empêcher d’être curieux à propos de ce qui venait de se passer.

« … Qu’est-ce qui ne va pas ? »
« Euh… »
« Boss ? »

Le visage de Boss exprimait une agitation et une surprise jamais vues auparavant.


“Tour des Souhaits.”

Cette Tour d’une ampleur sans précédent avait mis le monde entier en émoi. Des chaînes de télévision consacrées à la Tour des Souhaits sont apparues, des sites web dédiés ont été créés ; et la structure interne et la progression globale dans la Tour sont devenues des sujets de divertissement pour les gens ordinaires.
La même passion existait à Pandémonium. Sans aucune autorité fédérale présente pour limiter ses résidents et ses visiteurs, le “ticket d’entrée” était devenu l’article le plus recherché, que ce soit pour la vente ou pour l’échange. De multiples ventes aux enchères avaient lieu chaque jour, et des bagarres éclataient régulièrement pour tenter de s’en emparer par la force.

« … Hm. »

Par ailleurs, dans l’éternelle et populaire Arène des Mille Démons de Pandémonium, Jin Sahyuk était assise dans sa salle d’attente, non pas en tant que combattante de rang-Démon mais comme combattante de rang-Monstre. Naturellement, sa salle d’attente était devenue bien plus grande qu’avant.

« C’est un vrai ? »

Assise les jambes croisées, elle a posé la question avec arrogance tout en lissant le ticket dans sa main.

« O-Oui, certainement. » a répondu l’homme prosterné devant elle.

Jin Sahyuk a baissé les yeux sur lui d’un air ennuyé. L’homme était recroquevillé comme une larve de cigale et tremblait de terreur.

« Et si ce n’est pas le cas ? »
« P-Pardon ? »

Jin Sahyuk a allumé une cigarette et l’a mise dans sa bouche.
Huuu… Une fumée épaisse s’est répandue dans la pièce. Comme l’on pouvait s’y attendre de la part d’un catalyseur de circulation de puissance magique qui coûtait des millions de wons, elle avait assez bon goût.

« Tu es sourd ? J’ai demandé, et si ce n’était pas le cas ? »
« Je, je suis certain. Je jure que ce n’est pas un faux. »

Jin Sahyuk a souri.
Comme Bell n’était plus là pour la retenir, elle est allée où elle voulait et a causé une énorme pagaille. Elle s’est introduite de force dans tous les endroits où les tickets d’entrée étaient censés se trouver et en a vérifié les couleurs.
Mais elle n’a pas volé les tickets qui n’étaient pas noirs. Ce qu’elle voulait, c’était le meilleur ticket d’entrée et rien d’autre.

« Ouais… Je suppose que je dois te faire confiance. Quel autre choix ai-je, hein ? »

Elle marmonnait en fixant le ticket noir que l’homme lui avait donné.
La Tour des Souhaits était actuellement le centre d’attention du monde entier. Les choses qui se passaient dans la Tour, comment était le monde à l’intérieur de la Tour, tout ce qui était de cette nature devenait un sujet d’actualité.
Mais c’était précisément ce qui rendait dingue Jin Sahyuk.
Un monde où chaque personne avait sept vies. Le fait qu’elle ne fasse pas partie d’un tel monde la rendait folle. De plus, elle ne pouvait retenir son intention de tuer la personne qui avait volé son ticket.

« Mais j’ai entendu dire que le ticket noir est une arme à double tranchant. Vous ne pouvez choisir que le plus haut niveau de difficulté, et le bénéfice que vous en tirez est moindre que les autres… »
« Ferme-la. »

Jin Sahyuk a fait tomber les cendres de sa cigarette. Puis, elle a infusé sa puissance magique dans le ticket.
Jusqu’à présent, elle avait réduit en cendres tous les faux tickets d’entrée. Les idiots qui lui avaient apporté ces tickets étaient également devenus des cendres.
Toutefois, ce ticket d’entrée était différent.
Non seulement il pouvait résister à sa puissance magique, mais il avait aussi la capacité de la faire circuler en lui.
Ce ticket d’entrée était… réel.

Jin Sahyuk a fixé l’homme qui lui avait apporté ce ticket.
Il était agenouillé respectueusement, tremblant de peur. Pourtant, il lui jetait quand même des coups d’œil de temps en temps. Jin Sahyuk a décidé de lui pardonner son regard répugnant. Elle savait que ses vêtements étaient plutôt courts et moulants.

« Tu as raison, ça ressemble à un vrai. »

Elle s’est levée en souriant et a ouvert son coffre-fort. Un nombre incalculable de bijoux magnifiques brillaient à l’intérieur.
Jin Sahyuk a sorti le bijou qu’elle avait promis comme récompense, un “diamant de sang”. Puis, elle l’a jeté comme si c’était un déchet.

« H-Huk ! » 
« Prends-le et tire-toi. »
« O-Oui, merci ! »

L’homme s’est enfui dès qu’il a reçu le diamant. Il était tellement pressé qu’il a trébuché et est tombé plusieurs fois.

« Pourquoi courir si c’est pour tomber… putain d’idiot. »

Jin Sahyuk a regardé l’homme partir, puis s’est assise sur sa chaise.
Après avoir remis sa cigarette dans sa bouche, elle a une nouvelle fois examiné le ticket.
Au début, un sourire satisfait s’est dessiné sur son visage, mais rapidement, son visage s’est vicieusement déformé. Ses dents serrées ont coupé la cigarette en deux.

« … Attends un peu, espèce d’enfoiré. Je vais te mettre en pièces… »

Elle a craché la rage contenue dans son cœur.
Elle avait déjà fait tous les préparatifs pour entrer dans la Tour.
Elle n’avait pas fait que s’amuser.
Elle avait traqué les personnes qui avaient quitté la Tour après le tutoriel. Parfois elle les torturait, d’autres fois elle leur demandait gentiment. Avec les informations qu’elle avait obtenu d’eux, elle s’était exercée aux compétences et aux techniques nécessaires.

… Étrangement, la rage qui bouillonnait en elle s’est soudainement calmée.
Jin Sahyuk a penché la tête avec une expression étrange.
En ce moment, une sorte de mauvais pressentiment l’enveloppait.
De l’appréhension ? De l’inquiétude ? Peu importe ce que c’était, “l’intuition” avec laquelle elle était née lui disait que c’était quelque chose qu’elle ne pouvait pas ignorer.
Jin Sahyuk a regardé le ticket d’entrée d’un air sérieux.

[Ticket d’Entrée Noir]

« Pfft. »

… Cependant, elle a ricané et s’est froidement débarrassée du sentiment de malaise qu’elle ressentait.
“Peu importe ce que c’est, je dois juste réussir. Peu importe de qui il s’agit, je dois juste le tuer.”

« Attends encore un peu… »

Jin Sahyuk a tremblé d’excitation et de rage, une fois de plus.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 172

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :