Tour des Mondes – Chapitre 276

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Blessik7

Bastien

Tu aimes la série ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________


Chapitre 276 : L’art de la pêche de combat

[Tu frimes directement en faisant cela, tu sais ?]

Alors que j’esquive d’un pas sur le côté les attaques de Korail, je réapparais et Juliette se jette sur lui et entre dans son corps. L’instant suivant, je décide d’utiliser la technique du zèbre en plaçant un coup de pied dans les côtes de l’Asura qui se retrouve projeté à quelques mètres et accuse le choc.

Je disparais à nouveau en me rendant invisible, à temps pour esquiver une attaque de la Sorcière qui vient de me tirer dessus avec une arme à feu à base de mana. Je ne connaissais pas la technique, mais elle a aussi fait des progrès apparemment. Ce n’est pas elle ou l’Asura qui m’inquiètent cela dit.

Tark a l’air mécontent que ce qui devait être un duel tourne en combat d’équipe, mais c’est plus intéressant pour moi comme ça. Les hommes de main de Charade ne font pas de bons cobayes pour faire des tests.

Je le regarde sourire et je sais que je vais avoir du mal contre lui. J’en suis certain.
Des trois, c’est celui qui cumule le plus de corruption. Ne parlons pas de la facilité qu’il a eue à déséquilibrer le Roi de l’arène. D’après Yuu, il n’avait pas l’air d’être en difficulté et avait juste peur de casser sa canne à pêche en tirant un si gros poisson…

J’aurai probablement des surprises si je le pousse dans ses retranchements et j’espère que ça n’arrivera pas.

Alors que j’esquive les quelques balles en mana qu’elle tire à l’aveugle, j’approche de la fille. Un coup de canne à pêche m’arrête dans ma charge.

« Regardez le sable, c’est là où il se trouve. »

Je réapparais ensuite en haussant les épaules. Je n’aurais pas eu de problème si j’avais utilisé un fumigène, mais dans une arène couverte de sable, je vais avoir du mal à camoufler mes pas. Disons que c’est bon à savoir.

Yuu, on passe à autre chose maintenant. Je m’occupe de Tark. Tu t’occupes de la Sorcière avec Micha.
[Je n’ai pas bien compris. Tu veux dire Kiki ?]
Juliette va probablement s’en sortir seule avec son poison. Je vous fais confiance.
{Oui ! Kiki est à moi ! J’arrive !!!}
… Arrêtez avec ce nom.

Alors qu’ils m’ignorent tous les deux, les mouettes s’envolent en transportant les rats. Trois d’entre eux sont sur le côté en tenant les potions de sang de dragon. Cela fait une sacrée équipe de soigneurs, mais en cas de problème ils interviendront.

J’esquive encore quelques tirs venant de l’arme à mana de… Kiki… et je tire un carreau d’arbalète en direction de Tark qui l’esquive en souriant.
Je pense qu’il a compris comme moi que même si j’ai proposé ce combat en équipe, c’est assez clair que c’est devenu des duels et que c’est moi qu’il va affronter.

Je ne sais rien sur lui et sa classe de Pêcheur, mais j’ai encore plusieurs surprises en réserve.

Je partage ma vision avec Juliette qui s’amuse à voyager dans le corps de Korail en le mordant rapidement. Il semble à la fois sur le point de vider le contenu de son estomac et à la limite de l’évanouissement alors qu’il se frappe tout seul répétitivement pour la chasser de son corps.
En un mois, Juliette a eu le temps de faire beaucoup de progrès pour maîtriser son évolution. Les progrès ne se limitent pas qu’à elle cependant, c’est pareil pour Micha et Yuu.

J’approche de Tark en serrant les poings.

— Tu ne comptes pas te servir de tes armes ?
— Pas tout de suite.

Je réponds rapidement à Tark en surveillant mes animaux dont le combat m’inquiète plus que le mien. Kiki est déjà en train de se battre contre les oiseaux et Yuu, qui fait apparaître et disparaître les animaux à volonté pendant des fragments de secondes. Cela semble rendre folle la Sorcière qui n’arrête pas de jurer.
Tout se passe bien, à moi de jouer maintenant.

Je me jette sur Tark qui prend une posture que je ne connais pas, mais qui semble venir d’un art martial. Par réflexe, j’active mon boost d’agilité pour l’attaquer, mais il dévie le coup comme si ce n’était rien malgré la vitesse.
Je continue à l’attaquer en variant les angles, mais il continue de parer avec sa canne à pêche en souriant. L’instant suivant, il passe à l’attaque et essaye de me frapper avec sa canne. J’esquive en reculant, mais je peux sentir qu’à la vitesse de l’arme, une seule attaque risque de sérieusement me blesser et de m’écraser contre un mur.
À cause de la puissance de ses attaques, le sable dans l’arène semble même créer des gerbes de poussières qui deviennent de plus en plus hautes à chaque nouveau mouvement.

« Je préfère l’eau, mais du sable et de la poussière me conviennent aussi ! »

Maintenant, il ne me vise même plus alors qu’il fait tourner sa canne à pêche au-dessus de sa tête à une vitesse qui dépasse largement ce que je suis capable de percevoir. Son hameçon semble racler le sable de l’arène alors que Kiki et Korail sont forcés d’escalader les murs pour se mettre à l’abri. Grâce aux réflexes de Micha, les oiseaux ont réussi à s’échapper avant que ça ne devienne trop grave, mais à mesure que le sable et la poussière voltigent, une sorte de mur mouvant m’a séparé des autres.

Je suis à présent dans ce qui semble être l’œil de la tempête alors que Tark continue de faire tourner sa canne à pêche et que le sable monte toujours plus haut au-dessus de ma tête.

« Attention, ça risque de faire mal. »

Alors qu’il dit ça, je peux entendre une sorte de grincement venant des murs. Sans réfléchir, je fais une roulade vers l’avant et, à l’endroit où j’étais, s’écrase un bloc de pierre faisant au moins une centaine de kilos. Il semble l’avoir arraché d’un mur avant de l’envoyer précisément sur moi.

C’est dangereux. Il a le contrôle de l’arène et il semble que ça ne le dérange absolument pas de m’attaquer en même temps.

« C’est bien plus impressionnant quand je fais ça sur un navire en arrachant un mât ! J’appelle cette technique le maelstrom, fais de ton mieux ! »

Il semble que les autres ont temporairement décidé de faire un cessez-le-feu pour escalader le plus vite possible les murs et atteindre le sommet.

J’esquive d’autres blocs de pierre que Tark me jette en m’approchant de lui, mais il continue de sourire en continuant.

« Un mois pour te trouver, montre-moi que ça valait le coup d’attendre, Nomad ! »

Alors qu’il commence à rire comme un dément, des dizaines de pierres commencent à pleuvoir autour en traversant le mur de sable et de poussière. Si j’avais su qu’il était capable d’une telle attaque, je n’aurais pas choisi une telle arène en cuvette qui lui permet de contrôler complètement l’endroit.

Très bien.
En me servant de mes bottes, je commence à sauter en évitant les pierres pour faire des bonds rapides en changeant régulièrement de trajectoire. Alors que j’entame le dernier saut pour l’atteindre, Tark augmente encore la vitesse de ses bras et change soudainement l’angle de rotation pour me frapper.

C’est impossible de voir la canne à pêche entièrement à cette vitesse, mais j’arrive à prédire la trajectoire. J’esquive à peine en manquant de me faire happer par la violence de son coup et je suis obligé de planter mes griffes dans le sol pour rester en place à cause de la pure puissance de son attaque. Il n’est qu’à quelques mètres de moi, mais j’ai l’impression qu’il me prend en pitié et qu’il joue avec moi…

Il est bien plus puissant que ce que je pensais, mais ça ne veut pas dire que je vais abandonner comme ça. J’active le vermillon. Vu la quantité de corruption que je peux voir, je pense être capable de prédire ses attaques plus facilement.

Alors qu’il s’apprête à m’attaquer, je saute dans sa direction pour esquiver le coup de canne à pêche. En même temps, je lance un couteau dans sa direction qu’il n’arrive pas à esquiver et qui se plante dans son ventre. Il semble difficile pour lui de maîtriser son maelstrom et se défendre en même temps.

« Technique suivante ! »

Alors qu’il annonce cela, je peux entendre un sifflement qui devient de plus en plus violent.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 276

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :