Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 198 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 198

Chapitre 198 : Une Journée De Repos Pas Si Reposante (3)



Dans Prestige, où il était difficile de faire la différence entre le jour et la nuit, l’écoulement du temps était quand même identifiable, même sans l’aide de la magnifique invention appelée “horloge”, et ce grâce à l’espèce de masse lunaire dans le ciel.
Lorsque cette masse répandait des fragments de lumière sur Prestige, il faisait jour. Mais ces particules de lumière blanche n’étaient présentes que pendant la moitié d’une journée. Actuellement, les particules brillaient faiblement sous l’horizon Ouest, donc ça devait être l’aube.

« … Haa. »

Pour Chae Nayun qui n’avait pas fermé l’œil depuis hier, l’aube était plutôt longue.
Elle était au 3ème étage, dans la Cachette d’Essence du Détroit. Allongée sur un lit dans une pièce remplie d’autres membres de la guilde, elle était plongée dans ses pensées plutôt qu’endormie.
Elle n’arrêtait pas de penser aux maudites paroles qu’elle avait entendues la veille à Splendeur.

« — Hajin est vraiment venu voir Chae Nayun ? »
« — Ah, tais-toi ! Baisse d’un ton. C’est quand même un secret… »
« — … Quand ? »
« — Il y a un moment, quand Nayun a été maudite par une banshee. »

Au moment où elle a entendu ces mots, elle a serré les dents.
“Je n’aurais dû faire confiance à personne.”
Les cendres qui reposaient au fond de son cœur se sont à nouveau enflammées.
Mais en même temps, Chae Nayun a réalisé que ce n’était pas important, du moins pas pour eux.

« — Ah… Ce n’est pas surprenant. Hajin n’est pas du genre à rester tranquille après avoir entendu quelque chose comme ça. Alors ? Que s’est-il passé ? »
« — Eh bien, je ne devrais vraiment pas en parler. Quoi qu’il en soit, c’est pour cela que je me demande… si c’est vrai qu’ils sont sortis ensemble ? »

Yi Jiyoon a incité Kim Suho à parler, plus pour obtenir quelque chose de lui que pour simplement satisfaire sa curiosité.

« — Je ne sais pas exactement. Demande à Nayun ou à Hajin directement plus tard. »
« — … Allez~ Alors, quel était l’intérêt que je te dise tout ça ? »

Chae Nayun n’a pas eu le courage de les interpeller et de se plaindre.
Après “cet incident”, elle était persuadée d’être devenue plus intrépide, pourtant, à ce moment-là, tout ce qu’elle a pu faire c’est de rester cachée dans l’ombre et les écouter. De plus, elle avait le sentiment qu’il serait étrange qu’elle se mette en colère alors que c’était elle qui les espionnait.

Chae Nayun les a rejoints un peu plus tard en faisant semblant de n’avoir rien entendu.
Elle a essayé en vain d’agir normalement et est retournée à la cachette après une journée d’entraînement. Elle a ensuite remis les récompenses à Kim Youngjin. Le “contrat” stipulait qu’elle devait leur donner tout ce qu’elle gagnait dans la Tour. Bien que Yoo Yeonha ait dit que ce n’était pas nécessaire, Chae Nayun l’a fait quand même.

Contrairement aux prévisions de Chae Nayun, Kim Youngjin a fortement apprécié la [Lettre Origami à Multiplication Infinie – Niv.3]. Il a félicité Chae Nayun devant les autres membres de la guilde en disant qu’il avait maintenant un moyen de communiquer même si la messagerie ne fonctionnait pas.
Quand il l’a dit comme ça, ça semblait effectivement être un bon objet. Elle s’en est voulue de ne pas avoir pu lui trouver une utilité.
En tout cas, comme récompense, elle a eu le droit de garder les objets restants.

C’était il y a 6 heures.
Pendant 6 heures, Chae Nayun a eu du mal à dormir.
Ses pensées et l’anxiété ont chassé son sommeil.
Selon Yi Jiyoon, Kim Hajin était venu la voir alors qu’elle était inconsciente et oscillait entre la vie et la mort.
Elle s’efforçait de ne pas penser à quelle en était la raison, car l’image de cet homme la regardant avec pitié la remplissait de dégoût et de colère.

Au lieu de cela, elle a tourné le fil de ses pensées vers “Extra7”.
Celui qui lui avait donné l’antidote, une vieille connaissance du temps où elle était à Cube.
Il y avait quelque chose de suspect dans ce qu’avait dit Yi Jiyoon. Si ce qu’elle avait dit était vrai, alors Yi Jiyoon avait rencontré Kim Hajin et Extra7 à peu près au même moment.
Bien entendu, Kim Hajin et Extra7 devaient être deux individus distincts, mais…

« … Une minute. »

Le regard de Chae Nayun est devenu froid.
“Ce n’est peut-être pas forcément le cas.”
Son instinct lui disait qu’il y avait une sorte de relation entre ces deux-là. Ce sentiment était loin d’être logique mais était plutôt intense, comme un sixième sens.

« — … Huuhuum. »

Puis un bruit a retenti dans la chambre voisine. C’était la voix de Kim Youngjin, le membre le plus assidu et le plus ponctuel, qui était en train de se réveiller.
Chae Nayun, fatiguée par ces pensées incessantes, s’est également levée.

« Zzz… »

Yi Jiyoon dormait dans le lit d’à côté.
Chae Nayun s’est levée sans faire de bruit et l’a regardée, profondément endormie et bavant…
“Je n’ai pas pu dormir du tout à cause de toi… Qu’est-ce que tu sais ?”
Chae Nayun, qui regardait froidement Yi Jiyoon, s’est brusquement penchée au-dessus d’elle. Elle a envoyé une petite tape sur la joue de Yi Jiyoon.

CLAC— !

« AÏÏÏE ! »

Une douleur vive a réveillé Yi Jiyoon. Bien qu’elle soit encore un peu dans le coaltar, la douleur était intense. Ses yeux se sont immédiatement remplis de larmes alors qu’elle se tenait la joue en regardant Chae Nayun.

« Q-Q-Q-Quoi… »
« Un moustique. Un énorme moustique. Tu vas bien ? »

Chae Nayun a montré ses mains. Il y avait bien un moustique mort écrasé.

« M-Mais quand même, ç-ça fait trè-è-è-s mal… »
« Ça fait mal ? Désolée. »

Chae Nayun l’avait frappée aussi faiblement que possible, mais Yi Jiyoon pleurnichait toujours. Des larmes étaient sur le point de couler de ses yeux.

« Très bien, lève-toi. Allons nous entraîner. »

Mais Chae Nayun l’a attrapée par le poignet et l’a forcée à sortir du lit.

« Attends, Nayun, j’allais rentrer à la maison pendant le jour de repos… A-AÏÏE— »
« Tu ne peux pas. Pourquoi crois-tu que je t’ai appris comment aller au 6ème étage ? Aujourd’hui, tu vas t’entraîner avec moi jusqu’à la mort. Devenons plus fortes ensemble. Kim Suho nous attend. »
« Attends, attends, ça fait mal ! Mon poignet ! Mon poignet ! Il va se casser ! AAH ! »


[Cela fait plus de 100 jours que vous êtes entré pour la première fois dans la Tour. Vous pouvez désormais utiliser une compétence en dehors de la Tour de façon semi-permanente.]
[Compétence spéciale : Algorithme – Niv.4]
[Soyez prudent, car la mort vous privera de votre compétence.]

Des messages du système sont apparus sous mes paupières. Lorsque j’ai fini de les lire et que j’ai ouvert les yeux, j’étais déjà de retour sur Terre.
Je me trouvais dans la cachette de la Troupe Caméléon que j’avais personnellement rénovée.
Bien qu’aujourd’hui soit un jour de repos, seuls Jain et moi étions de retour. L’immense hall ne contenait que des gobelins occupés à faire le ménage.

« Oh~ Alors c’est vrai que l’on peut emmener une compétence à l’extérieur… Oh, au fait, tu as une mission, Hajin. »
« Une mission ? »

J’étais sur le point d’appeler Khalifa mais je me suis arrêté et j’ai penché ma tête sur le côté.

« Ouais. Boss m’en a donné une pour toi. Je vais retourner à Jeronimo et la récupérer, alors prépare-toi en attendant~ »

Après m’avoir dit cela, Jain m’a tendu une boîte à bijoux.

« Et, ceci. »
« … Qu’est-ce que c’est ? »
« Des marchandises concrètes. Ce sont des joyaux précieux. Peux-tu les transformer en bagues ou en colliers ou en quelque chose de ce genre~ ? »

J’ai regardé à l’intérieur. Il y avait des joyaux considérés comme précieux même avec les avancées technologiques actuelles, comme les diamants de sang et les opales noires ; et des joyaux que l’on ne trouvait qu’à l’intérieur de la Tour comme les pierres de lumière glacées et les pierres de feu argentées.

« … Quand as-tu mis la main dessus ? »

Ils étaient tous super chers.

« Héhé, il y a une raison pour laquelle je m’appelle le Voleur Fantôme. Alors, tu peux le faire ? »
« Je peux, mais qu’en est-il du prix ? »
« … Hmm ? »
« Je suis plutôt cher. »

La Dextérité du Jeune Nain était combinée à Aether qui ne faisait plus qu’un avec moi.
La précision d’une machine et la délicatesse d’un humain étaient réunies dans mes mains, mon savoir-faire surpassait donc largement l’artisanat de l’ère moderne.

« … 5, 5% ? » a dit Jain d’une voix tremblante.
« Il y en a environ vingt. J’en prendrai quatre. »
« AH ! »

Elle a attrapé mon poignet en poussant un cri.

« … Mais tu, tu, tu es riche. »
« Je ne peux pas acheter ce genre de choses avec de l’argent. Que dirais-tu de trois, alors ? »

Les marchandises concrètes ne pouvaient être obtenues qu’en chassant des monstres et réalisant des quêtes.
Même si, en l’occurrence, Jain semblait en avoir volé ici et là.

« … Bien. Trois. »

Jain a acquiescé à contrecœur.

« Mais tu dois faire du bon travail~ »
« Ne t’inquiète pas pour ça. »

Après avoir dit au revoir à Jain, je me suis dépêché de rentrer chez moi pour la voir, elle qui était à la fois mon amie et ma famille.
Mais il n’y avait personne à la maison.
“Ce n’est que la fin de l’après-midi, elle est probablement avec ses amis du quartier.”
En ayant cela en tête, je me suis dirigé vers la maison de Yun Seung-Ah.

Driiing

Quand j’ai sonné à la porte, le haut-parleur s’est mis en marche.

« — Qui est-ce ? »
« C’est moi. »
« — Oh, Hajin ? »
« — Hein, qui ? Hajin Hajin ?! »

Sans surprise, la voix bruyante d’Evandel venait de derrière la porte.
J’ai souri et j’ai attendu que Yun Seung-Ah ouvre la porte.

« Bienvenue.»
« Hajin~ ! »

Evandel a couru vers moi dès que la porte s’est ouverte. Tatatata. Elle est arrivée vers moi à grands pas et m’a tout de suite fait un câlin. Je l’ai prise dans mes bras alors qu’elle s’accrochait à moi comme une moule à son rocher.

« Hajiiiiin~ »
« Ça faisait longtemps. »

J’ai ressenti de la chaleur quand je suis entré dans la maison avec Evandel. Les parents d’Haeyeon n’étaient pas là (bizarrement, ils étaient toujours occupés quand j’étais présent) mais Yun Seung-Ah, Haeyeon, et une autre amie d’Evandel étaient là.

« Tu tombes bien. Nous étions en train de préparer le dîner. » a mentionné Yun Seung-Ah.

J’ai jeté un coup d’œil à la cuisine et j’ai souri. Par chance, les ingrédients étaient sortis mais la cuisson n’avait pas commencé.

« Hajin~ Tu étais dans la Tour~ ? »

Toujours blottie dans mes bras, Evandel m’a posé cette question tout en frottant ses joues contre moi.

« Ouais. Alors, tu es au courant pour la Tour maintenant ? »
« J’en ai entendu parler à la télévision et sur YouTube. »
« Haha~ »

Deux enfants et Hayang se sont approchées d’Evandel et moi. La plus grande était Haeyeon et la plus petite était Jiyeon, je crois.

« Bonjour. »
« Bonjour~ »
« Ouais. Salut. »

Je leur ai délicatement tapoté la tête, puis j’ai posé Evandel. Je me suis ensuite dirigé vers la cuisine. Il semblerait qu’au menu aujourd’hui il y ait du faux-filet de bœuf.

« Tu peux patienter un peu ? Je vais m’occuper du repas—»
« Je vais le faire. »

J’ai pris le couteau que Yun Seung-Ah était sur le point d’attraper et je lui ai demandé de sortir en souriant.

… 2 heures plus tard.
Yun Seung-Ah a qualifié mes talents culinaires de “fantastiques”. Les fillettes étaient également très satisfaites. Elles étaient affalées près du canapé à cause l’assoupissement dû à la digestion.
Mais Evandel était un peu différente. Alors que ses amies étaient à moitié endormies après avoir mangé jusqu’à ce que leurs ventres soient pleins, elle regardait la télévision et a brusquement écarquillé les yeux.
J’ai donc moi aussi regardé la télévision.
L’émission parlait d’un festival en Angleterre qui aurait lieu pendant Noël.

« Evandel m’a dit qu’elle voulait visiter l’Angleterre. »
« Hein ? L’Angleterre ? »
« Oui. Je l’ai emmenée avec moi quand je suis allée à Paris pour le travail. On dirait qu’elle a pris goût aux voyages à l’étranger depuis. »

Evandel s’est agenouillée devant la télévision et la regardait avec des yeux étincelants.

« Hmm… »

“L’Angleterre. Je suppose qu’elle reconnaît instinctivement son pays natal. Bien que je ne sois pas sûr que “pays natal” soit le bon terme.”

BIIP

J’ai reçu un message et j’ai examiné ma smartwatch.
L’expéditeur était Jeronimo, c’était Jain.

[Hajin. Cette fois, ta mission en tant que Fenrir est en Angleterre. Tu aimes l’Angleterre, donc il n’y a pas de problème, n’est-ce pas ?]

J’ai souri dès que je l’ai lu.
Un timing parfait.

« Eh bien alors, nous devrions y aller. »


… Mi-décembre.

L’arme à feu de Fenrir a tiré pour la première fois depuis presque six mois. Le comté de Merseyside en Angleterre a été comme bombardé par un loup féroce.
La puissance de chaque balle dépassait celle d’un boulet de canon, pourtant le loup atteignait ses cibles de manière toujours aussi précise. Il a détruit les habitats des monstres marins aussi facilement que l’on découpe du tofu.

Comme d’habitude, il n’y a eu aucune victime civile ni aucune perte de biens. Les autres experts dans ce domaine ne pouvaient que claquer la langue face à son talent. Les monstres ont été éliminés proprement, comme s’ils avaient été découpés à l’aide d’un scalpel.
Fenrir a fait savoir au monde qu’il était revenu de la Tour des Souhaits plus fort que jamais.

« Merci d’avoir accepté la mission. »

Rachel a appelé Fenrir à la fois en tant que princesse d’Angleterre et en tant que représentante de la Guilde de la Cour Royale d’Angleterre.

« Apparemment, une mission d’asservissement était prévue, mais elle a été retardée afin de minimiser les dégâts dans la ville voisine. »

Les monstres marins étaient capables de provoquer des tsunamis, mais ils ne le faisaient que lorsqu’ils étaient enragés, car les tsunamis pouvaient également détruire leurs habitats.
Cependant, Fenrir ne leur a pas laissé le temps d’être enragés.
Tir mécanique. Une destruction sans erreur.
Du début à la fin, il ne lui a fallu qu’environ 15 minutes pour détruire complètement leurs habitats.
Il a battu son ancien record. Tout comme Rachel, Kim Hajin était lui aussi devenu plus fort dans la Tour des souhaits.

« — C’est à ça que servent les partenaires. Surtout, tu devrais être prudente. L’Angleterre n’est pas aussi sûre que la Tour. »
« … Tu n’as pas à t’inquiéter. J’ai appris une bonne compétence. »

À l’intérieur la limousine qui se rendait à la guilde de la Cour royale d’Angleterre, Rachel regardait par la fenêtre en parlant au téléphone quand elle a aperçu quelqu’un.
Cette personne parlait au téléphone, tout comme elle.
Il portait des lunettes de soleil mais sa silhouette était semblable à celle de Kim Hajin.
Elle était tombée par hasard sur la personne à qui elle parlait au téléphone.
“Quelle coïncidence.”
Elle était sur le point de baisser gaiement la vitre lorsqu’elle a vu quelque chose et s’est figée.
Kim Hajin tenait la main d’une enfant dont les cheveux blonds étaient joliment attachés en queue de cheval…

« … ? »

La limousine est passée devant eux et un visage familier s’est reflété dans les yeux de Rachel.
Rachel était choquée.
Une petite fille souriante se trouvait à côté de lui. Une petite fille sautillait joyeusement dans la rue, une de ses mains tenait celle de Kim Hajin et l’autre tenait une glace. Elle portait également un joli chapeau à oreilles de lapin.
C’était sans aucun doute la petite fille que Rachel avait vue il y a quatre ans via ce qu’elle appelait la “Prémonition du Futur”.
La limousine a rapidement pris un virage et les deux personnes ont disparu de sa vue.

« A-Attendez. Arrêtez ! »

Rachel a crié précipitamment au chauffeur de s’arrêter.

Kiiik.

La limousine s’est immobilisée dans un bruit de dérapage.

« — Hein ? Arrêtez ? »

La voix de Kim Hajin a résonné depuis la smartwatch de Rachel alors qu’elle descendait de la voiture. Elle venait de voir “quelque chose” et était sûre qu’elle ne s’était pas trompée.
Elle a couru vers la rue par laquelle la voiture venait de passer.
Elle a tourné au coin, vers l’endroit où se trouvait Kim Hajin…

« …. »
« Arrêter quoi ? Rachel-ssi ? »
« — Arrêter quoi ? Rachel-ssi ? »

Rachel a repéré Kim Hajin dans une ruelle peu fréquentée.
Il avait vraiment l’air d’être Kim Hajin, même avec des lunettes de soleil. Elle n’a pas eu à vérifier que l’homme en face d’elle était Kim Hajin car sa voix correspondait à celle qui sortait de sa smartwatch. Toutefois…
Ce qu’il y avait à côté de lui n’était pas une petite fille…

« Ouaf Ouaf ! »

… Mais un mignon chiot poméranien.
Le chiot a couru vers Rachel, sa fourrure dorée flottant dans l’air. Kim Hajin s’est retourné pour le suivre.

« Hé, où vas-tu… Hein ? Rachel-ssi ? »
« … »

Kim Hajin a écarquillé les yeux et Rachel lui a fait signe de la tête.

« Je suis passée à côté de toi en voiture, alors je suis venue en courant. »

C’est tout ce que Rachel a pu dire.

« Je vois… Je suis content de te voir. Quelle coïncidence. »

Mais la réaction de Kim Hajin était assez fade. Il ne semblait pas trop surpris, comme s’il savait déjà qu’elle serait là.
Rachel a exprimé ses soupçons par une question.

« Excuse-moi, Hajin-ssi, mais tu n’étais pas avec quelqu’un à l’instant ? »
« Avec qui ? »
« Une enfant. Une fillette d’à peu près cette taille. »
« Une enfant ? »

Mais tout ce que Kim Hajin a fait, c’est de calmement pencher sa tête sur le côté.

« Hum… »

“C’était dans ma tête ? Ou est-ce que je l’ai confondu avec quelqu’un d’autre ?”

Tac, tac.

Alors que Rachel était en pleine confusion, le chiot a appuyé ses pattes avant sur ses jambes.

« …. »
« Ne te contente pas de regarder, prends-le à bras. »
« Hein ? Oh… Ok. »

Rachel a fait ce qu’il a dit.

Grr, grr.

Le mignon petit chiot s’est blotti dans ses bras. Son sourire ressemblait exactement à celui d’un humain. Rachel lui a caressé la tête et a repris la conversation.

« Je pensais que tu étais parti juste après la mission… »
« Je suis resté pour voir le festival. »

À peu près au même moment, des gens ont commencé à se rassembler près de la ruelle.
En tant que princesse d’Angleterre, la popularité de Rachel était inégalée dans son pays. Elle ne pouvait pas traîner dans les rues.

« Je pense qu’il faut que je m’en aille maintenant. »

Rachel a donc essayé de poser le chiot.

« Ouaf Ouaf . »

Mais le chiot ne voulait pas la lâcher, et Kim Hajin a dû les séparer lui-même.
Après l’avoir retiré de force, il a caressé doucement le chiot qui gémissait d’un air mécontent.

« Ton chiot ressemble beaucoup… à un humain. »
« Vraiment ? »

À ce moment-là, une limousine s’est approchée de la ruelle.
Kim Hajin a fait un sourire ironique.

« Tu devrais y aller. Ce sera beaucoup plus difficile quand d’autres personnes seront là. »
« … »
« Je viendrai te voir plus tard. »

Comme la ruelle devenait de plus en plus bondée, Rachel a acquiescé.
Elle a regardé le chiot dans les bras de Kim Hajin… puis lui a souri tendrement avant de s’en aller.

« Princesse ! Oh, ma princesse… »

Elle a souri à contrecœur aux gens qui l’acclamaient et est montée dans la limousine.
Puis, elle a regardé Kim Hajin par la fenêtre.

« — Dis-moi au revoir. »

Kim Hajin a attrapé la patte du chiot et l’a agitée pour lui dire au revoir. C’était mignon, mais Rachel était assez désemparée. Il était impossible qu’elle ait imaginé des choses, pourtant l’imagination était la seule chose pouvant expliquer sa confusion.

« Je vais démarrer la voiture. »

La limousine a avancé doucement, tandis que Rachel était profondément plongée dans ses pensées.


[Tour des Souhaits]

À 15h00 aujourd’hui, une énorme explosion s’est produite à la “passerelle Nord-Est n°5” du 5ème étage.
Cette passerelle était sous le contrôle de l’Alliance des Guildes. Ils avaient décrété que si des gens ordinaires essayaient de s’en emparer, il y aurait d’innombrables victimes. La règle de l’Alliance des Guildes n’avait jamais été remise en question jusqu’à présent.

Aujourd’hui, la passerelle a disparu sans laisser de trace. Elle s’est effondrée dans le vide après l’explosion.
L’Alliance des Guildes s’est précipitée sur les lieux pour découvrir l’identité du voyou qui avait eu le cran de faire quelque chose comme ça lors d’un jour de repos.

« Euh … Nous pensons que c’était … le Lotus Noir. »
« — Quoi ? Sérieusement ? »

Cependant, leur fardeau a été allégé lorsqu’ils ont découvert que des représailles seraient impossibles.

« Oui, il n’y a aucun doute là-dessus. Son symbole a été gravé sur le sol et je le regarde en ce moment même. »

À côté de la passerelle en miettes se trouvait le symbole du Lotus Noir.

« — … Haa. Retirez-vous, alors. »

Comment pouvaient-ils empêcher un Ranker de s’emparer de la passerelle alors qu’il possédait à lui seul une puissance égale à celle d’une guilde ?
Les membres de l’Alliance des Guildes ont soupiré et se sont retournés.

« Oui, monsieur. Nous allons rentrer maintenant. »
« — Oui. »

Ils ont fait demi-tour sans grande conviction.

« Hm. C’est fait. »

… Mais contrairement à ce qu’ils croyaient, le cerveau derrière l’attaque n’était pas le Lotus Noir.
Il s’agissait en fait de sa supérieure, la “Boss” sans nom.
Elle s’était fait passer pour son subordonné dans son propre intérêt.
Personne ne pouvait imiter Fenrir parce qu’il utilisait une arme à feu. Personne d’autre ne pouvait faire preuve d’une puissance aussi terrifiante avec des balles.
Toutefois, le Lotus Noir pouvait être imité avec un peu d’effort.
Boss avait décidé d’étouffer les suspicions qui pourraient devenir le talon d’Achille de son subordonné.
Actuellement, il devrait y avoir une forte couverture médiatique de la mission de Fenrir sur Terre. Ainsi, même si l’on découvrait que Kim Hajin était Extra7, aux yeux de tous il serait Fenrir et non le Lotus Noir.

« …. »

Boss a attendu que les membres de l’Alliance des Guildes signalent l’explosion comme étant l’acte du Lotus Noir, puis elle est retournée à Crevon au 8ème étage.
Imiter les flèches de son subordonné était fatiguant, mais elle devait encore faire les devoirs que lui avait donné ce sous-fifre arrogant.

Boss est entrée dans le bureau de la Duchesse au Sang de Fer. Les soldats, qui gardaient le bureau avec véhémence, se sont écartés comme des chiots dociles en voyant son certificat d’identification VIP.
Parmi les nombreux livres stockés dans le bureau, elle n’a choisi que des livres de compétences.
C’était plus difficile qu’elle ne le pensait.
Il y avait beaucoup trop de livres.
Sous le coup de la colère, Boss a même tapé l’étagère avec son poing.
Mais avec beaucoup de persévérance, elle a finalement réussi à choisir deux livres de compétences.

[Livre d’Acquisition des Compétences de Base : Circulation de la Puissance Magique – Niv.0]
[Livre d’Acquisition des Compétences de Base : Remodelage du Circuit Magique – Niv.1]

Elles étaient toutes les deux des compétences passives relatives à la puissance magique.
“Ça devrait suffire”, a pensé Boss en se retournant.

« … ? »

Elle n’a pu s’empêcher de sursauter l’instant d’après.
Quelqu’un se tenait juste en face d’elle.

« Bonjour. »

Une femme se trouvait derrière elle depuis tout ce temps, sans émettre le moindre signe de présence.
Au-dessus de sa tête, il y avait les mots suivants :

[Duchesse au Sang de Fer – Niv.???]

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 198

Laisser un commentaire