Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 209 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 209

Chapitre 209 : Un combat étrange (4)



Je me suis agenouillé sur le sol. Les tireurs d’élite professionnels utilisaient toutes sortes d’équipements supplémentaires comme un trépied, une lunette de visée et des protections auditives. Mais je n’avais besoin que d’une seule chose, Aether.

Clic—

J’ai pointé mon fusil de sniper vers la tour de guet.
Je pouvais voir Jain avec mes Yeux des Mille Lieues.
Je me trouvais sur une crête montagneuse à 5 km au nord-ouest du pont de la Fin du Monde. Un vent froid soufflait sur moi et la lumière des étoiles scintillait dans le ciel.

[Tu es prête ?]

J’ai envoyé un message à Jain, qui se préparait à endosser le rôle du Lotus Noir.

VoleurFantôme : [Ouaip, c’est bon. À combien s’élève ta prime déjà ?]
[Crevon a offert 150 000 PT. Jain-ssi peut tout prendre.]
VoleurFantôme : [Oh~ C’est pour ça que tu es génial. Si c’était ce radin de Cheok Jungyeong…]

Pour moi, 150 000 PT c’était de la petite monnaie. C’était ce que je gagnais chaque jour, uniquement avec les profits faits à Prestige. Par contre, je n’en percevais qu’environ 10% à cause de mes diverses œuvres caritatives.
En tout cas, la préparation était terminée.
Je n’ai pas révélé mon pseudo à Jin Seyeon et Aileen. Au lieu de ça, je leur ai prêté un objet rare appelé [Lettre de Communication à Multiplication Infinie – Niv.4]. En ce moment-même, l’écriture de Jin Seyeon était en train d’apparaître sur ma copie de l’objet.

[Nous sommes à l’entrée du pont.]

J’ai examiné l’état de mon arme. J’ai apporté huit balles de sniper avec moi, toutes étaient des balles magiques fabriquées personnellement par les forgerons les plus doués de Prestige. Bien évidemment, elles étaient plus puissantes que les balles fabriquées en usine.
J’ai infusé la puissance magique du Stigma dans les balles. Je n’ai ajouté aucun attribut spécial. À la base, les balles magiques volaient silencieusement et rapidement. Mon Stigma ne faisait qu’amplifier les propriétés naturelles des balles magiques. Si je devais donner des noms à ces propriétés amplifiées… ce serait “raffinement accru” et “fausse bravoure”.

[C’est parti.]

Après avoir amélioré mes balles avec deux stries de Stigma, j’ai écrit la réponse ci-dessus. Puis, j’ai sorti l’Éventail en Plumes de Grue.

« Vent ascendant, brouillard… »

L’Éventail en Plumes de Grue était un trésor capable de contrôler le vent et le brouillard. En y incorporant la puissance magique du Stigma, j’ai rendu le Brouillard des Ténèbres des environs encore plus dense.


[C’est parti.]

Le message signalant le début de l’opération est apparu. Jin Seyeon et Aileen se sont regardées, puis sont montées sur le Pont de la Fin du Monde.
Ce pont était peut-être le plus solide et le plus sûr de tout l’univers ; car il ne pouvait pas être détruit, ni même endommagé.
Mais les deux Héroïnes qui marchaient sur le pont pensaient différemment. Étant donné la pression psychologique que l’existence du Lotus Noir leur imposait, elles étaient tendues et nerveuses comme si elles marchaient sur une fine couche de glace. L’atmosphère ambiante était également sinistre. Le vent faisait bruisser les feuilles des arbres environnants, et l’extrémité du pont était dissimulée par un brouillard dense.

« … Quelle compétence a-t-il appris ? »

Aileen a soudainement pris la parole. Comme elle détestait les choses effrayantes, elle a détourné son attention de l’atmosphère sinistre en posant la question qui l’obnubilait depuis un mois.
Comment Fenrir a-t-il pu briser sa barrière si facilement ?
Elle avait décidé de ne penser qu’à ça jusqu’à ce que l’opération commence. Elle s’est même lancée une suggestion hypnotique par le biais du Discours Spirituel.

« Comment ma barrière peut-elle être brisée si facilement ? »

En entendant les murmures contrariés d’Aileen, Jin Seyeon a répondu avec sérieux :

« Fenrir est particulièrement dépendant des armes par rapport aux autres joueurs. Fenrir n’est pas le seul utilisateur de capacités à avoir ce problème. Les personnes ayant des Dons liés aux armes ont toutes ce défaut en commun. »

Ces utilisateurs de capacités ne pouvaient déployer leur puissance qu’avec des armes. Pour eux, les armes étaient une “condition nécessaire” plutôt qu’une “condition adéquate”.
Pour la plupart des utilisateurs de capacités, les armes étaient une “condition adéquate”. Par exemple, Chae Nayun et Kim Suho ; quelle que soit l’arme qu’ils maniaient, tant qu’elle avait la forme d’une épée, ils ne perdraient pas trop de puissance de feu. Jin Seyeon pouvait aussi tirer des flèches magiques sans utiliser d’arcs ou de flèches.

Mais ce n’était pas le cas pour les utilisateurs de capacités comme “Fenrir – Kim Hajin” et le “Maître d’Armes – Kim Youngjin”. Sans armes, ils seraient fortement affaiblis, au point de ne pas pouvoir se battre sans elles.
De telles capacités spéciales et inflexibles se manifestaient souvent chez les utilisateurs incapables de manier la puissance magique.

« Je sais. Je n’en ai peut-être pas l’air, mais j’étais classée dans les 300 premiers en théorie. »
« Alors vous devez savoir que ce défaut peut aussi devenir leur force. »

Lorsque de tels utilisateurs de capacités inflexibles s’illustraient, c’était généralement dû au fait que le défaut de leur Don agissait comme leur force. C’était assez simple, comme leur dépendance aux armes était élevée, leurs prouesses au combat augmentaient drastiquement quand ils amélioraient la qualité de leurs armes.
Que se passerait-il si Kim Youngjin recevait Tai’e, l’épée légendaire de Xiang Yu ? Il deviendrait alors l’Empereur Suprême Xiang Yu lui-même, car son Don lui permettait de manier toutes les armes jusqu’à l’extrême.
Fenrir était semblable.

« Il n’existe à ce jour aucune technologie qui soit capable de renforcer les armes à feu. Historiquement, l’existence des armes à feu est relativement récente, c’est pour cela que l’on trouve rarement des armes à feu pouvant être considérées comme des artefacts. Nous ne possédons pas non plus la technologie nécessaire pour créer des armes à feu surpassant la puissance des artefacts. »
« … Je comprends. »

Aileen était d’accord.
Ils n’étaient pas sur Terre. La Tour des Souhaits était pourvue d’objets et de compétences pouvant renforcer n’importe quel équipement. Le Don de Fenrir avait fait preuve d’une synergie étonnante avec la nature de la Tour des Souhaits, et il avait réussi à élever “l’état d’existence” de l’arme connue sous le nom de pistolet.
La seule question qu’Aileen se posait encore était de savoir où il se procurait ses balles.

« Donc il a changé de vie avec le ticket noir. »
« Je n’irais pas jusque là… Il s’en sortait bien, même avant d’entrer dans la Tour. Quoi qu’il en soit, concentrons-nous. C’est sur le point de commencer. »

Aileen a acquiescé. La flèche d’avertissement du Lotus Noir devrait bientôt arriver.

« … Je vais me concentrer à partir de maintenant. »

Aileen a utilisé le Discours Spirituel sur elle-même. À cet instant, sa perception du monde s’est ralentie. Le vent qui soufflait sur elle s’est arrêté, et le pied de Jin Seyeon flottait en l’air.
Aileen marchait, ressentant chaque microseconde en détail. Dans cet état, elle avait du mal à se déplacer correctement. Cependant, c’était l’état parfait pour observer tout ce qui se passait autour d’elle.

Et soudain…
Elle a senti le flux de l’air se tordre au loin.
Aileen pouvait le voir clairement. Une flèche en bois fendait l’air et volait vers elles. C’était sans aucun doute le tir d’avertissement du Lotus Noir.
Aileen a également pu voir autre chose. Avant que la flèche du Lotus Noir ne touche le sol, une traînée de lumière blanche s’est envolée dans le ciel, elle suivait la trajectoire de la flèche en bois.

C’était la balle de Fenrir… non, les balles. Au total, huit étoiles filantes se suivaient parfaitement. La vitesse des étoiles filantes surpassait celle de la flèche en bois. Le ciel est devenu blanc alors que les balles de Kim Hajin volaient à la vitesse de la lumière.
Franchement, c’était une vue magnifique. Aileen a ouvert grand les yeux et a regardé ce spectacle envoûtant.
Par ailleurs, la flèche du Lotus Noir n’avait toujours pas atteint leur position. Elle volait toujours dans les airs, mais les dents de Fenrir avaient atteint la nuque du Lotus Noir.
L’instant d’après, le loup a arraché le cou du lotus.
Puis, une explosion de couleur blanche a eu lieu. La puissance magique condensée dans les balles de Fenrir a atteint un niveau visible. Chaque balle perpétuait l’éruption de puissance précédente, créant ainsi une explosion en chaîne qui amplifiait le pouvoir destructeur des balles magiques.

BOOOOUUM…

La crête Est de la montagne a rugi suite à la violence engendrée par les balles magiques. La terre s’est désagrégée, et les arbres se sont effondrés. La crête de la montagne tremblait de douleur après avoir reçu une attaque aussi féroce.
Un lourd grondement résonnait alors que le sommet de la montagne s’écroulait.
Une avalanche avait commencé.
Comme l’on pouvait s’y attendre, le loup était un chasseur consciencieux. Il avait même détruit la montagne pour éliminer toute possibilité de fuite du Lotus Noir et garantir sa mort.

« Ah… »

La montagne s’est effondrée sous une lumière blanche.
Il n’avait fallu que huit balles pour engloutir une montagne entière, ne laissant derrière elles que les traces de morsure d’une bête.

Aileen a tourné la tête et a fait face à Jin Seyeon.
Avec ses Yeux d’Archer Divin, Jin Seyeon a clairement vu le Lotus Noir être touché par les balles de Kim Hajin. Bien que l’explosion qui a suivi ait recouvert son champ de vision, elle savait que le Lotus Noir était mort.

Bam.

Ce n’est qu’à ce moment-là que la flèche en bois du Lotus Noir est tombée au sol.
Tout s’était passé en à peine trois secondes.
C’est le temps qu’il a fallu à la flèche du Lotus Noir pour parcourir plusieurs kilomètres et atteindre le sol devant elles.

« … Alors ? » a négligemment demandé Aileen.

Elle s’était rapidement calmée car elle avait été témoin de scènes bien plus absurdes dans sa vie.

« Il est mort, je crois. »

Jin Seyeon a ramassé la flèche en bois et a ouvert la lettre attachée à son encoche.

[Je n’autoriserai que 10 pas en avant.]

C’était sans nul doute la flèche du Lotus Noir. Mais maintenant, son propriétaire était mort.
Aileen et Jin Seyeon se sont regardées. Elles ont échangé un regard lourd de sens, puis ont rassemblé leur courage pour avancer.
Un pas, deux pas, trois pas… dix pas.
L’attaque qu’elles attendaient n’est pas arrivée, et elles n’ont aucunement été arrêtées.
Le Lotus Noir était mort.

[… Vous êtes arrivés à la Porte de la Calamité.]
[Vous êtes les premiers à ouvrir la Porte de la Calamité. Vous gagnez la qualification vous permettant de combattre les calamités du 9ème étage en premier.]
[Vous ne pouvez pas renoncer à cette qualification.]
[Les calamités du 9ème étage vont bientôt descendre au 8ème étage.]


Je suis descendu de la montagne dès que j’ai eu fini.
Le spectacle avait atteint la conclusion que je souhaitais. Grâce à la Clé Mystique j’avais pu affaiblir les fondations de la montagne et provoquer convenablement une avalanche. À première vue, Aileen et Jin Seyeon ne se doutaient de rien.

« Ouf. »

J’ai poussé un soupir de soulagement. Maintenant, tout ce que j’avais à faire était de m’asseoir et de recueillir des SP.
J’avais prévu de rentrer chez moi. Mais à ce moment-là, l’ombre d’une silhouette humaine a surgi de l’obscurité. L’assassin m’a attrapé par derrière et a commencé à m’étrangler.

« Hiii ! »

J’étais véritablement surpris, mais pas par la douleur de l’asphyxie. Je n’avais senti aucune présence, et le cri provenait d’une fille.

« Qu’… »

“Qui est cette fille ?”
J’ai discrètement activé Aether, qui a facilement repoussé l’assassin.

« Aaah ! »

La fille s’est évanouie après qu’Aether ait frappé son menton.
Je me suis frotté le cou, j’ai toussé plusieurs fois et j’ai regardé la fille.

« … Qui est-ce ? »

La fille portait un masque, et son nom de PNJ était également caché.
J’ai penché la tête vers elle pour lui enlever son masque.
Mais je ne savais toujours pas qui elle était. Elle avait juste l’air très ordinaire.

« Bon sang… »

J’étais vraiment curieux. Sa technique de camouflage était incroyable, mais son attaque était trop bâclée. Quelque chose d’aussi simple que de me poignarder avec un couteau aurait été bien plus efficace que d’essayer stupidement de m’étouffer.

« … Hm. »

J’ai vérifié ma smartwatch car je pouvais voir les informations de la plupart des PNJ grâce à elle.
Mais à ma grande surprise, il n’y avait rien. Était-elle un personnage vraiment insignifiant ou était-ce le contraire ?
Je ne pouvais voir aucune information sur elle, et encore moins son nom.
Perplexe, j’ai posé la fille sur mon épaule. Elle pourrait mourir si je la laissais ici, car des monstres inimaginables commenceraient à affluer dès que la porte du 9ème étage s’ouvrirait.


1 heure plus tard, Manoir de la duchesse au Sang de Fer.

« Alors Hajin, pourquoi tu as fait tout ça~ ? » a demandé Jain.

Je me suis senti désolé en voyant les blessures qu’elle avait sur tout le corps. Bien qu’elle ait utilisé une marionnette pour ce job, il semblerait que ça l’ait beaucoup éprouvée.

« Pourquoi pas ? C’est amusant. On a aussi gagné 150 000 PT en bonus. »
« Tu as raison, mais… Eh bien, ouais, l’argent c’est bien~ »

Jain n’a pas creusé plus loin, même si elle semblait avoir beaucoup de questions à poser.
C’est pour cela que j’aimais la personnalité de Jain.
Elle ne posait pas de questions qui mettaient les autres mal à l’aise et elle ne leur mettait jamais la pression. Elle était facile à vivre et comprenait les allusions.

« Oh, Hajin, ton match pour le tournoi d’arts martiaux a lieu demain, n’est-ce pas~ ? »
« Ouais, mais je vais déclarer forfait. »
« Pourquoi ? »
« Boss est mon adversaire. »

Je ne pourrais pas la battre, même en ayant plusieurs vies.
Bien sûr, j’étais devenu beaucoup plus fort. J’étais sûr de pouvoir battre n’importe qui à l’intérieur de la Tour, et même dans le monde extérieur, j’étais sûr d’être “au moins” au rang haut-intermédiaire.
Avec mon Desert Eagle et Aether renforcés, ainsi que mes compétences nouvellement acquises, il serait surprenant que je n’atteigne pas au moins ce niveau.
Malgré tout, je ne pouvais pas battre Boss. C’était une question d’aptitude. Aucun tireur d’élite n’était capable de la battre.

« Boss va être déçue. »
« Déçue ? »
« Elle était heureuse de t’affronter. »
« … Elle aime brutaliser ses subordonnés ? »
« Non, je pense qu’elle pourrait faire exprès de perdre si tu lui demandes~ »

J’ai souri. Boss qui ferait exprès de perdre ? Je trouvais cela difficile à croire, vu à quel point elle détestait y aller doucement avec ses adversaires.
J’étais sur le point de dire quelque chose quand…

Wiiing— !

Une sirène a soudainement retenti.
C’était probablement le premier avertissement suite à l’ouverture de la Porte de la Calamité.
J’ai laissé Jain et j’ai couru rapidement.
Mon arme à la main, j’ai vite grimpé les escaliers jusqu’à la chambre de Tomer.

« Hm… »

Tomer regardait le mur Ouest du château depuis le balcon de sa chambre. Une atmosphère lourde remplissait l’air.
Je lui ai tapoté l’épaule.

« Yo, Duchesse au Sang de Fer. »
« … Oh, tu es là. »

Tomer s’est tournée pour me regarder et a fait un sourire amer.
Je me suis approché de la balustrade et j’ai également regardé le mur Ouest du château.
Une horde de monstres se précipitait dans sa direction. Leurs yeux étaient teintés de rouge, clairement assoiffés de soif de sang.
Il ne s’était passé qu’une heure depuis l’ouverture de la porte du 9ème étage, mais un changement aussi important s’était déjà produit. Comme je l’avais soupçonné, les calamités semblaient être plus fortes que dans l’histoire originale.

« Ils s’en sortent incroyablement bien. »

Les soldats de Tomer défendaient bien le mur du château. Je n’en attendais pas moins des soldats d’élite de la Duchesse au Sang de Fer.

« … Qu’est-ce que tu es au juste ? »

Tomer m’a posé cette question en me lançant un regard perçant.

« Quoi ? »
« Es-tu un prophète ou une sorte d’être réincarné ? »
« … Oh. »

J’ai fait un léger sourire.
C’était il y a trois mois ? J’ai dit à Tomer d’entraîner ses soldats de manière encore plus stricte qu’avant, afin qu’ils puissent atteindre au moins le niveau 13. J’ai aussi insisté pour qu’elle ne soit pas radine et investisse de l’argent dans leur équipement.
Tomer n’avait pas compris pourquoi, mais elle m’a fait confiance et l’a fait.
Comme la famille royale n’écouterait pas un étranger comme moi, j’ai fait en sorte de bien préparer les soldats de Tomer.

« Es-tu un réincarné ? Non, tu dois être un Revenant. »

Cela m’a valu une étrange incompréhension de la part de Tomer.

« Un Revenant ? Comme si quelqu’un comme ça pouvait exister. »
« Shin Myungchul en était un. »
« … Huhum. »

Je me suis gratté le cou. Le grand-père de Shin Jonghak, Shin Myungchul, était le seul Revenant au monde. Bien sûr, ce n’était pas confirmé officiellement.

« Personne ne sait avec certitude si c’est vrai. »
« C’est un fait plus ou moins établi. »
« … Quoi qu’il en soit, je ne suis pas un Revenant ou quelque chose dans ce genre-là. »

J’ai sorti mon arme à feu. La distance entre le manoir de Tomer et le mur du château était d’environ 1 à 2 km, mais une distance aussi minime ne me gênait guère.

« Je peux tirer d’ici. Dois-je les aider ? »
« Non, laisse-les faire. »

Tomer a secoué la tête.

« Ils ont aussi besoin d’avoir de l’expérience en combat réel. »

En regardant le champ de bataille, j’ai vu que les soldats de Tomer dominaient les monstres. Il semblerait que son entraînement infernal ait été très efficace.

« … Hein ? »

À ce moment-là, Tomer a soudainement poussé un petit cri.
Je n’ai même pas eu le temps de lui demander ce qu’il se passait.
Elle m’a immédiatement serré dans ses bras, me plongeant dans un état second. Quelque chose de doux a touché ma peau.

« Hé, tu… »

Avant que je puisse dire quoi que ce soit, Tomer a relâché sa puissance magique. Celle-ci m’a enveloppé et a brûlé quelque chose. Aussitôt après, Tomer m’a lâché et s’est éloignée de moi.

« … C’était quoi ça ? Une déclaration soudaine ? » ai-je demandé, en essayant de paraître imperturbable.
« Est-ce que j’ai l’air d’avoir perdu la tête ? Il y avait un sort de localisation sur ton corps. »
« … Quoi ? »

Au début, j’ai pensé qu’elle mentait pour cacher son embarras. Il était difficile d’accepter qu’Aether soit incapable de détecter un sort accroché à mon corps.
Toutefois, Tomer avait l’air sérieuse, et je n’étais pas le genre de beau garçon à qui une fille ferait une déclaration d’amour.

« Je ne l’avais pas remarqué jusqu’à ce que je sois plus près de toi. Ça doit être l’œuvre de Médée. »
« …. »

J’ai tout à coup senti un frisson me parcourir le dos.
Médée.
En effet, si c’était Médée, elle devrait être capable de placer un sort de localisation sur moi sans que je ne le remarque.

« Fais attention, ce n’est pas comme si les administrateurs ne pouvaient pas tuer les joueurs. »
« … Mais pourquoi ferait-elle ça ? Nous n’avons pas de mauvaises relations. »
« Tu n’as pas pris tout son argent ? Tu ne sais pas que Médée aime l’argent par-dessus tout ? De plus, Médée fait partie des hautes sphères chez les administrateurs. Il y a peu de gens qui peuvent l’arrêter une fois qu’elle a une idée en tête. »

Je suis devenu un peu nerveux. Je connaissais la personnalité de Médée mieux que quiconque.

« Si elle a placé un sort de localisation sur toi, tu as vraiment dû l’énerver. Oh, tu as vu le tournoi d’artisanat ? En fait, est-ce que tu sais au moins ce que c’est ? »

J’ai hoché la tête. Bien sûr que je savais ce que c’était. J’ai gagné le premier prix !

« Apparemment Médée convoite l’objet qui a remporté la première place. »

J’ai écarquillé les yeux.
La Fragrance du Loup reviendrait bientôt entre mes mains, accompagnée des récompenses de la première place.

« … Vraiment ? »
« Ouais. Si tu peux, essaie de l’obtenir pour elle. Elle aime recevoir des cadeaux et s’assure de rembourser ses dettes. »
« Ok, merci. Je vais garder ça en tête. »

Quoi qu’il arrive, Médée était une administratrice qui jouait un rôle important dans la Tour. Son titre de Sorcière, ce n’était pas du bluff. S’attirer ses faveurs ne serait pas du tout désavantageux.

« Oh, j’ai oublié de te dire quelque chose. »

Je me suis arrêté alors que j’étais sur le point de partir et j’ai parlé à Tomer de la mystérieuse fille que j’avais récupérée. Elle était en train de dormir dans la chambre d’amis du 1er étage.

« Une fille ? D’accord, j’y jetterai un coup d’œil. »

Tomer a acquiescé sans trop réfléchir, et j’ai ouvert la porte pour partir.

« Ah, bon sang. »

Puis, j’ai sursauté.
Boss se tenait juste derrière la porte.

———————————————————————————
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “The Novel’s Extra – Chapitre 209

Laisser un commentaire