Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 234 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 234

Chapitre 234 : Mouvement Individuel (3)



[Tour des souhaits, 26ème étage, Royaume des Vrais Démons]

L’équipe “Aileen et les gamins” était actuellement perdue dans la [Forêt de l’Envoûtement], l’une des régions du Royaume des Démons.
Une semaine s’était écoulée depuis qu’ils avaient commencé leur voyage, mais ils étaient toujours à des kilomètres de la Tour du Roi Démon qui se dressait au loin.

« … Je dois l’admettre. Je suis épuisée. »

Même Aileen a fini par admettre qu’elle était épuisée. Chaque démon qu’ils rencontraient était aussi puissant qu’un monstre boss, et lorsqu’une meute entière de démons apparaissait comme tout à l’heure, l’équipe devait se battre pendant une journée entière juste pour survivre.

« Il est vraiment difficile que seules les attaques à l’attribut de lumière fonctionnent. »

Jin Seyeon a également essuyé la sueur sur son front. Avec beaucoup de mal, ils sont sortis victorieux de leur combat contre 13 démons, mais les séquelles étaient importantes.
Shin Jonghak et Yi Yeonghan ont réalisé que, quels que soient leurs efforts, ils ne pourraient pas dépasser les limites de leurs attributs. Ils sont retournés au [21ème étage – Le Royaume des Cartes], pour acheter une arme à attribut de lumière ou au moins à attribut brillant et des cartes d’enchantement.
Il ne restait donc plus que quatre membres maintenant. Aileen a regardé Kim Suho et a fait une remarque.

« Tu n’es pas trop mauvais, hein ? »

Lors de leur dernier combat, le taux de contribution d’Aileen était de 50%, tandis que celui de Kim Suho était de 30%.

« C’est juste que mon attribut est adapté au combat contre les démons. »
« Ce n’est pas qu’une question de compatibilité. Avec tes capacités, tu serais promu au grade de haut-rang en un rien de temps. Non, tu es déjà à ce niveau. Ne penses-tu pas que tu pourrais certainement gagner contre ce soit-disant archer de rang-Maître là-bas ? »

Kim Suho a fait un petit sourire.

« Non, vous êtes trop gentille. »
« … Huhum. Quoi qu’il en soit, Lady Aileen, où pensez-vous que se trouve le Lotus Noir ? »

Jin Seyeon s’est finalement décidée à poser la question qu’elle voulait poser depuis un moment maintenant. Cheok Jungyeong a dit que le Lotus Noir les observait. Cependant, jusqu’à présent, il ne les avait ni aidés ni attaqués.

« Je ne sais pas. Il nous observe probablement depuis un autre endroit. »

Aileen a levé machinalement les yeux au ciel. Tout à coup, elle a aperçu un aigle volant dans le ciel gris du Royaume des Démons.

« Ouah, un aigle. Alors il y a des aigles qui vivent dans un endroit pareil ? »

Aileen continuait à le regarder avec étonnement, quand elle a soudainement réalisé quelque chose.

« … Hein ? »

En entendant sa réaction, les autres membres ont eux aussi levé les yeux au ciel.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »
« Les gars, il n’est pas un peu bizarre ? »
« Hum… »
« Regardez, par là. »

Jin Seyeon et Kim Suho ont dirigé leurs regards perçants vers l’aigle.
Il ne leur a pas fallu longtemps pour comprendre ce qu’Aileen voulait dire.
L’aigle portait une étrange cape. Elle avait sans aucun doute été fabriquée par l’homme.
Kim Suho a pris la parole le premier.

« Un oiseau domestique ? … J’ai l’impression qu’il veut qu’on le suive. »
« Vous le croyez aussi ? »
« — Kieeek »

L’aigle a poussé un grand cri, comme s’il était d’accord avec eux.

« Mais regardez la cape qu’il porte. Elle a l’air mieux que la mienne… Hm ? Attendez une minute. »

Une pensée a subitement traversé l’esprit d’Aileen. Figée, elle a murmuré dans un état second.

« … Le Lotus Noir possède-t-il un oiseau domestique ? »
« Je n’ai entendu aucune rumeur de ce genre… mais il a vraiment l’air d’appartenir à quelqu’un. Et je pense qu’il porte une armure sous sa cape. Une armure noire de bonne qualité. » a répondu Jin Seyeon.

Aileen regardait d’un air grave l’aigle au-dessus d’elle en se rongeant les ongles.

« Noire… Donc ça veut dire… »
« Oui, je pense que vous avez raison, Lady Aileen. »

Jin Seyeon a continué en prenant un air sévère.

« Le Lotus Noir nous appelle. »

Tout le monde s’est tu après ça.
Ils se sont regardés fixement, ont acquiescé, puis ont commencé à poursuivre l’aigle.


« … Est-ce que je rêve ? » (*En anglais dans le texte original.)

C’était la première réflexion de Rachel. Le fait qu’elle se soit exprimée en anglais montrait à quel point elle était surprise. De son regard vide, je pouvais également déduire autre chose : Rachel, elle aussi, n’avait pas oublié Evandel.
Ce n’était pas la première rencontre entre Rachel et Evandel.
Leur première rencontre avait eu lieu il y a longtemps – pendant la dernière semaine de notre première année à Cube.
Evandel, qui était une amande à l’époque, avait soudainement éclos pendant l’examen. Juste après son éclosion, elle s’était accrochée à Rachel, pas à moi. La première chose qu’Evandel avait dit à Rachel à l’époque était… « Maman ».

« Tu ne rêves pas. » ai-je dit.

J’ai fait signe à Evandel.

« Aaaaaah… »

C’était la rencontre qu’elle attendait depuis toujours. Evandel s’est avancée en prenant un air sérieux. C’était probablement ce qui lui avait demandé le plus de courage au cours de sa courte vie.

« H-Hé, Bonjour… »

Evandel a placé ses mains sur son ventre et s’est inclinée. Rachel a regardé Evandel et a cligné des yeux plusieurs fois avant de tourner son regard vers moi.

« Hajin, Hajin-ssi… ? »
« Oui ? »

J’ai essayé de rester calme.
Mais en même temps, j’étais inondé de regrets.
À quoi pouvait bien penser Rachel, face à une enfant qui lui ressemblait autant ? Sous prétexte de prendre soin d’Evandel, avais-je agi de manière trop égoïste, sans aucune considération pour les sentiments de Rachel ?
Mais ce que Rachel a dit ensuite était si choquant que j’ai oublié toutes ces inquiétudes.

« Es-tu de retour du futur ? »
« … Pardon ? »

Du futur ? Je ne savais pas quoi dire, mais je me sentais aussi légèrement coupable. Je connaissais le futur, mais à présent tout cela faisait partie du passé. À partir de maintenant, ce qui allait se passer dans le futur m’était inconnu…

« Du futur ? »
« J’ai tort ? D-Dans ce cas, d’où vient cette enfant ? »

Le visage tout rouge, Rachel a pointé Evandel du doigt.
Evandel était encore en train de se présenter à Rachel pendant ce temps-là.

« Je… m’appelle… Evandel… »

Elle récitait les phrases qu’elle avait apprises par cœur.
J’avais fait promettre une chose à Evandel avant de venir ici : approcher Rachel lentement pour qu’elle ne se sente pas sous pression.

« Hein ? Oh, hum… B-Bonjour. »

Rachel s’est également penchée et s’est inclinée devant Evandel. Ses yeux tremblaient encore d’étonnement, comme s’il y avait un tremblement de terre.
Evandel a poursuivi :

« Je m-m’appelle Evandel. »
« Ah, hum, oui… »
« Evandel… Je suis Evandel… Mon amie s’appelle Yun Haeyeon. Mon chat s’appelle Hayang… »

Paniquée, Evandel répétait les mêmes phrases encore et encore. Le regard de Rachel faisait des va-et-vient entre Evandel et moi, elle ne savait manifestement pas quoi faire.

« Je suis Evandel, je suis… »

Il fallait absolument que je me charge de remettre les choses en ordre.

« Euh, le truc c’est que— »
« Princesse ? »

Le garde du corps de Rachel est apparu soudainement. Le grand homme caucasien s’est penché et a murmuré à l’oreille de Rachel.

« Oui ? »
« — La nuit dernière… »

Il a murmuré en anglais. Grâce au garde du corps, toutes les deux semblaient s’être un peu calmées. Mais Evandel lançait des regards noirs au garde du corps à côté de Rachel.
C’était une jolie manifestation de jalousie.


20 minutes plus tard.
J’étais à l’intérieur du palais de Buckingham, la résidence de la famille royale. Le palais était tout aussi beau et élégant que sur les photos et les films que j’avais vus.

« … Bien alors. »

Rachel nous a conduits dans la salle de réception. Il n’y avait personne d’autre que nous à l’intérieur.
Avant que nous ne commencions à discuter, Rachel a jeté un coup d’œil à Evandel à côté de moi. Evandel regardait Rachel avec des yeux incroyablement étincelants.
Rachel avait l’air de trouver cela adorable, car le coin de sa bouche tremblait légèrement.
C’était bon signe.

« Huhuhum. Alors, l’animal de compagnie en forme de graine que tu avais quand tu étais à Cube est… »
« Ouais. Cette graine a grandi. »

J’ai présenté Evandel, non pas comme une sorcière, mais comme une fée. Une sorcière était appelée sorcière lorsqu’elle était élevée pour l’être, mais qui pourrait appeler “sorcière” l’actuelle Evandel ?

« Elle ne vient absolument pas du futur. »
« …. »

Pendant un moment, Rachel est restée silencieuse. Son visage était aussi rouge qu’une tomate. Allez savoir à quoi elle pensait en ce moment ? À cause de son teint clair, la rougeur de son visage, qui couvrait même ses oreilles, ressortait encore plus.

« Huhum. » 

Rachel a laissé échapper une toux sèche et a continué.

« C’est vrai, mais pour être honnête… j’ai du mal à le croire. Comment une fée peut-elle éclore à partir d’une graine ? »

Je me suis gratté la nuque en entendant la remarque de Rachel. Ce n’est pas que je ne la comprenais pas, mais comme le disait Sherlock Holmes : « Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. »

« Il n’y a pas d’autre explication. »
« Non, plutôt que l’explication qu’une fée est née d’une graine, il est plus plausible que tu viennes du futur… du futur… »

Apparemment Rachel était totalement accro à la théorie du voyage dans le temps. Mais elle n’arrivait pas à finir sa phrase tellement l’idée semblait absurde.
J’ai essayé de l’éloigner de la science-fiction.

« Je t’en prie, ce que tu dis a encore moins de sens. Si Evandel vient du futur, alors tu es sans aucun doute sa mère, mais qu’en est-il du père ? Qui est le père ? »
« Ah, Hajin, je peux t’appeler papa maintenant ? »
« … Hein ? »

Nous nous sommes tous les deux figés en entendant la remarque innocente d’Evandel.
Un lourd silence s’est installé.
Puis tout à coup, Rachel a plissé les yeux et m’a envoyé un regard dubitatif. J’ai secoué la tête pour démentir, mais ses joues étaient toutes rouges.

« Non, c’est… De toute façon, je te dis la vérité. »

C’est tout ce que j’avais à dire.
Rachel m’a encore fixé pendant un long moment avant de laisser échapper une toux sèche et de se tourner vers Evandel.

« Tu as dit que tu t’appelais Evandel ? »

C’était la question qu’Evandel attendait.

« Oui… ! »

Rachel a adressé à Evandel un doux sourire.

« Enchantée de te rencontrer. »
« … Je suis ravie de vous rencontrer moi aussi. Je voulais vous rencontrer depuis longtemps. »

Elle tenait certainement la promesse qu’elle m’avait faite, celle de garder ses distances et de s’approcher lentement de Rachel.
Elle avait grandi. J’ai subitement été envahi par l’émotion.

« Hmm… Je vois. Attends une minute. » 

Rachel a allumé sa smartwatch. Elle a commencé à taper sur le clavier holographique, et ma montre a tout de suite vibré.

[J’ai beaucoup de questions, mais je vais laisser passer pour l’instant.]

Le message était de Rachel. Je suppose qu’elle voulait communiquer par le biais de la messagerie, juste au cas où par mégarde elle blesserait Evandel.

[Est-ce vrai que tu l’as amenée ici parce qu’elle voulait me voir ?]

J’ai répondu calmement.

[Oui, mais ce n’est pas tout. Evandel est née avec un talent qui pourrait sauver non seulement l’Angleterre mais aussi tout le continent européen à l’avenir.]

Rachel a légèrement froncé les sourcils.

[Mon enfant est ?]
[Ton enfant ?]
[Désolée, erreur de frappe. Evandel est… ?]

« Hajin, qu’est-ce que tu fais ? »
« Oh, désolé. Quelque chose vient d’arriver. »

J’ai tapoté la tête d’Evandel et j’ai tapé la réponse.

[Oui. Même la magicienne Ah Hae-In a admis qu’Evandel la surpasserait d’ici 2 ou 3 ans. C’est une fée invocatrice avec un talent jamais vu auparavant.]

Les créations d’Evandel joueraient un grand rôle dans la troisième phase de l’histoire qui était sur le point de commencer. Elles sauveraient des centaines, des milliers, des dizaines de milliers, voire même des centaines de milliers de vies.

« Hajin… ? »
« Oh, au fait, les choses vont mieux pour ta guilde maintenant, n’est-ce pas ? »

J’ai lancé la conversation pour qu’Evandel n’ait pas de soupçons.

« Oui, tout se passe bien. »

La guilde de la Cour royale d’Angleterre était vraiment en pleine expansion ces derniers temps.
C’était grâce à la Tour des Souhaits. La guilde de la Cour royale vendait des PT, la monnaie utilisée dans la Tour, contre des wons, la principale monnaie utilisée sur Terre.
Bien entendu, la moitié des bénéfices de la guilde allait directement dans les caisses de l’État anglais, qui faisait actuellement face à une crise économique. Quant à l’autre moitié, elle était réinvestie dans la Tour des Souhaits. La guilde achetait des tickets d’entrée et augmentait le nombre de ses membres.

« Il y a 3 ans à peine, nous étions à court d’argent et endettés, mais maintenant les choses se sont un peu stabilisées. »
« … Mmm. »

Je me suis senti un peu bizarre.
À l’origine, c’étaient les dollars et non les wons qui auraient dû poser problème.

« Oh, c’est vrai. »

Il semblerait que quelque chose ait soudainement traversé l’esprit de Rachel car elle m’a envoyé un autre message.

[Le massacre des Djinns la nuit dernière. C’était toi, Hajin-ssi ?]

J’ai acquiescé et lui ai répondu par message.

[Oui. À partir de maintenant, je prévois d’éliminer des Djinns plutôt que des monstres.]
[Mais n’est-ce pas trop dangereux ? Surtout Carnage et Annihilation. C’est une véritable fourmilière, et c’est pour ça nous ne pouvions rien faire…]

« Je peux faire face à tout ce qui se présente à moi. Je ne suis pas trop inquiet… sauf pour cette fille. »

J’ai dit cela en posant ma main sur la tête d’Evandel. Rachel a regardé Evandel. Evandel a également regardé Rachel. Lorsque leurs regards se sont croisés, elles se sont souri.

« Je voulais donc te demander si tu pouvais lui permettre de rester ici pendant deux ou trois mois. » ai-je demandé en tapotant la tête d’Evandel.

Comme je l’ai déjà dit, le Palais Royal était tout simplement une forteresse impénétrable pour les Djinns. Il était non seulement truffé d’une myriade de sorts défensifs, mais il possédait aussi quelque chose appelé “Autorité ”.

« C’est bon pour moi. Mais je ne suis pas sûre de savoir ce que ressent cette enfant, Evandel… »
« Je suis d’accord ! »

Evandel a donné une réponse débordante d’énergie. Mais elle s’est vite rendue compte de quelque chose, et a froncé les sourcils d’un air troublé.

« Oh, mais alors je ne pourrai pas voir Haeyeon… »
« Tu as dit que Haeyeon était ton amie ? » a demandé gentiment Rachel.

Evandel a vigoureusement hoché la tête.

« Oui… mais… je ne suis pas obligée de la voir ! »

Elle a donc choisi Rachel plutôt que son amie. Pauvre Haeyeon…

« Ne t’inquiète pas. Nous pouvons inviter ton amie à venir ici. »
« Ah, v-vraiment ? »
« Bien sûr… »

J’ai regardé “la mère et la fille” discuter joyeusement et j’ai allumé ma smartwatch.
J’ai survolé quelques articles sur Fenrir, et le temps que j’accède au [Banquet Violet], Rachel et Evandel avaient déjà quitté la salle de réception.

« Elles sont sorties se promener… ? »

Seul dans la salle de réception, je me suis assis sur une chaise et j’ai jeté un coup d’œil à l’Agence Vérité.
Parmi les nombreuses demandes, celle qui se distinguait le plus était, bien sûr, celle de Chae Joochul.

[*NOTIFICATION* Daehyun Chae Joochul attend votre réponse.]

Chae Joochul m’avait confié une mission : lui transmettre toute information concernant l’existence et la localisation du “monstre humanoïde”. Son plan était probablement de capturer le monstre, de le disséquer et de l’utiliser pour ses recherches.

« … Voyons voir. »

Mais pour l’instant, mon intention était de lui offrir un autre genre d’information. Les coordonnées du diable Plucas que Kim Hakpyo avait mentionnées la dernière fois.

[*Réponse de l’Agence Vérité*]
[Il y a un manque d’informations sur le monstre humanoïde. Cependant, à partir de la conversation entre deux Djinns, j’ai pu confirmer l’existence d’un être non identifié. Je ne suis pas certain qu’il ait un lien avec le monstre humanoïde, mais les Djinns l’ont décrit comme “un être n’étant ni un monstre ni un humain”. La localisation de cet être est la suivante : …]

J’ai joint l’emplacement de Plucas que Kim Hakpyo et d’autres Djinns avaient partagé dans leurs messages, ainsi qu’une phrase pour inciter Chae Joochul à agir.

[P.S : Les Djinns ont fait référence à cet être comme à un diable. Le diable est actuellement enfermé dans son temple et ne peut s’en échapper.]


Un hanok antique mais non conformiste, à mi-hauteur de la montagne Kumgangsan. Cette maison pittoresque était en parfaite harmonie avec la nature, ce qui était également à l’origine du titre d’Immortel. Un Immortel était une personne ayant atteint un état d’harmonie hors du commun avec la nature, comme un sage, un saint ou un ermite. Chae Joochul, le seul Immortel d’Asie de l’Est, et la maison qu’il adorait. Même maintenant, il était complètement captivé par le paysage et l’élégance de la montagne Kumgangsan.

[Fenrir se déchaîne : Le massacre de Carnage et Annihilation…]

Chae Joochul a survolé le Violet Times d’un air indifférent. La Tour des Souhaits, un monstre humanoïde, et Fenrir. Toutes ces nouvelles sensationnelles ne lui paraissaient que grisâtres.

« Président, une réponse est arrivée de l’Agence Vérité. »

Son secrétaire est apparu soudainement, interrompant sa lassitude.
Chae Joochul a tranquillement posé le journal.
L’Agence Vérité.
Personne ne savait qui ils étaient il y a 5 ans, mais maintenant leur nom était synonyme de vérité. Il était difficile d’obtenir une réponse de leur part, mais quand elle arrivait, ce n’était rien d’autre que la vérité absolue.
Il était tout à fait naturel que l’Agence Vérité établisse son autorité sur les chefs des conglomérats à ce stade.

« Pas de courtoisie, pas de réponse. »

La plupart d’entre eux se conformaient à cette règle, qui pouvait paraître arrogante pour des gens comme eux. Par exemple, le chef de Youngsun, le conglomérat de rang 7 au niveau mondial, a personnellement écrit sa lettre de demande, mot après mot, malgré ses piètres compétences en dactylographie et sa main pleine de rides, dans l’espoir de recevoir une réponse plus rapidement.
Mais ce qui est intéressant, c’est que les demandes écrites de cette manière ont effectivement reçu des réponses plus rapides. Lorsque la nouvelle s’est répandue, de nombreux anciens sont allés jusqu’à envoyer des lettres manuscrites. 80 ans, et ils broyaient eux-mêmes des bâtons d’encre et écrivaient des lettres aux pinceaux.

« Et les informations ? »
« C’est très détaillé, mais un peu différent de ce que nous attendions. »
« Différent comment ? »

Le secrétaire a résumé la réponse de l’Agence Vérité.

« L’Agence Vérité n’a pas trouvé de monstre humanoïde… mais une existence appelée “diable”. »
« … Un diable ? »

Un diable.
Ce mot a légèrement éveillé la curiosité de Chae Joochul.
Était-il simplement curieux, ou sous l’influence d’un désir pulsionnel de vengeance envers ceux qui étaient derrière la mort de son petit-fils ? Chae Joochul ne pouvait pas le dire.
L’homme dépourvu d’émotions ne se souvenait plus s’il avait jamais aimé sa famille.
Bien que Chae Joochul ait qualifié son état de “démence des sens” avec autodérision, il n’était en aucun cas triste ou rongé par les regrets. C’était des centaines de fois plus gracieux que de perdre tout ses pouvoirs et de tomber si bas qu’il deviendrait une légende du passé, comme toutes les autres Neuf Étoiles.

« Un diable… »

Chae Joochul a murmuré et a regardé son secrétaire. Celui-ci savait exactement ce qu’il allait demander et lui a remis la copie imprimée de la réponse de l’Agence Vérité qu’il avait préparée à l’avance.
Chae Joochul a étudié les coordonnées écrites sur le papier.

[34º51’15.4”N 128º43’50.2”E]

Fschhh

Tout à coup, une brise glaciale est entrée par la fenêtre ouverte. La brise a légèrement ébouriffé les cheveux et la barbe de Chae Joochul. Il a levé la tête et a regardé le paysage par la fenêtre. Le vaste panorama de la montagne se reflétait dans son regard profond.
À ce moment-là, une passion inattendue a émergé en lui.
Son apparence, alors qu’il regardait au loin, était dénuée de tout signe d’excitation, mais les montagnes semblaient lui murmurer quelque chose…
Que le diable appelait l’Immortel…
Pour Chae Joochul, c’était la première stimulation qu’il ressentait depuis longtemps.


Un quai à conteneurs près d’un port, quelque part en Angleterre.
Les conteneurs exportés de Corée étaient rassemblés ici, où les Djinns menaient des activités illégales.

« Nous avons fini de nettoyer la zone. »

Le groupe de Djinns, “Bandits du Désespoir”, a assassiné tous les agents de sécurité présents sur les docks afin de préparer leur pillage.

« Sortez ceux-ci : A-108, B-103, C-73, D-63. »

Le chef d’équipe Jeffrey a montré quatre conteneurs. Ils étaient tous adressés à la guilde de la Famille Royale et expédiés par l’Armurerie Essentielle.

« Nous ne prendrons que ces quatre-là. »

Après que Jeffrey ait donné ses ordres, les Djinns se sont mis à se déplacer de manière organisée. Ils ont commencé par défoncer les portes fermement scellées des containers et ont examiné les armes luxueuses qui s’y trouvaient.

« … J’ai entendu dire que Fenrir chassait les Djinns ces derniers temps, mais rien n’est arrivé jusqu’à présent. Eh bien, nous sommes différents de ces sauvages de Carnage et Annihilation. »

À côté de Jeffrey, le vice-chef d’équipe Autumn jacassait. Jeffrey observait la scène de pillage sans lui répondre.

« Tout le monde parle de Fenrir, même sur la Communauté Djinn. C’est tellement stupide, leader. »
« Le conteneur A-108 est vidé. »

L’attaque arbitraire de Fenrir contre les Djinns se poursuivait depuis une semaine maintenant.
La Communauté Djinn était remplie d’insultes et de messages de haine envers Fenrir. Ce phénomène était le résultat d’un mélange de rage et de peur.

« Il est fort probable qu’il ne puisse même pas encaisser un coup de poing du leader. Il n’y a pas de quoi avoir peur. »
« Le conteneur B-103 est vidé. »

Collé à Jeffrey, Autumn n’arrêtait pas de parler, comme pour chasser sa peur. En fait, si Jeffrey n’avait pas été là, il n’aurait pas participé à cette mission. Il se serait également plaint d’être assigné à ce genre de mission à un moment pareil.

« Ah, au fait, leader. C’est vrai que vous avez botté le cul d’un Héros de rang haut-intermédiaire ? Vous êtes incroyable. »

Cependant, il pensait que Jeffrey était assez fort pour vaincre Fenrir. Sa force était reconnue car même le célèbre groupe de Djinns “Wicked” avait essayé de le recruter.

« Les humains sont de tels mauviettes… »

Le bavardage incessant d’Autumn se poursuivait, et les portes des conteneurs continuaient à exploser les unes après les autres.

« Mais c’est vrai que ces gars de Carnage et Annihilation méritaient une bonne raclée. J’ai honte d’être un Djinn à cause d’eux. Comment ont-ils pu tomber si bas et même manger de la chair… humaine… ? »

Soudainement, un petit changement s’est produit sur les quais. Seules les ténèbres demeuraient.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 234

Laisser un commentaire