KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 262


Et maintenant, le chapitre bonus pour compenser le retard. C’est encore une fois un chapitre ‘principal’ et cela devrait continuer ainsi jusqu’au 267.


Si vous voulez vraiment progresser au-delà de ce point, il faudra d’abord me passer sur le corps

Eh bien, ce n’est pas une surprise que le kijin soit choqué, je suppose. Bien qu’Oni-kun est lui aussi responsables de divers massacres, cela ne serait jamais arrivé s’il n’était pas sous l’influence de Colère. On ne peut pas considérer qu’il a commis ces atrocités de sa propre volonté. Toutefois, mon cas est le total opposé, j’ai toujours agi sur un caprice. Dans les situations qu’avait présenté la jeune vampire, j’ai simplement fini par craquer. Néanmoins, je ne ressens ni regrets, ni remords ! D’autant plus qu’en prenant en considération ce que je prévois de faire, tout mes actions passées sont aussi inoffensive que de simple promenades.

Peut-être est-ce car il ne sait quoi répondre à cela mais la bouche de l’ancien gobelin s’ouvre et se ferme répétitivement. La jeune vampire semble maintenant mal à l’aise après s’être rendue compte qu’elle est responsable de la lourde atmosphère qui nous entoure. Humph. Je suppose qu’il est finalement l’heure de leur en dévoiler un peu plus sur mes plans et pensées. Quel que soit le chemin qu’il décideront d’emprunter par la suite, ce choix leur revient à eux et eux seuls. Ce n’est en rien mes affaires. Toutefois, la phrase précédente ne s’applique que s’ils n’essaient pas de me mettre de bâtons dans les roues.

« Ce n’est pas la dernière fois que je commettrai de tels actes. »

Je vais commencer par établir ce point. Bien que je ne tacherai pas directement mes mains de sang, je reste l’un des cerveaux responsable de la future grande guerre opposant humains et démons. Je peux être certain que le nombre de victimes dépassera de loin celles dont je suis directement responsable après m’être déchaînée lors de la guerre entre Sariella et la Religion de la Parole Divine.

Il faut aussi prendre en compte que je devrais certainement tuer le Héros actuel de mes propres mains. Car j’aurai besoin d’interférer avec le Système dans le même temps, cela est de loin la méthode la plus fiable. Et si, lors de mon attaque, le Héros est escorté par toute une armée, la possibilité que je doive aussi me débarrasser de tous les soldats existe. En fait, je ne considérerais même pas cette éventualité comme étrange. En d’autres mots, il me faudra commettre un massacre à large échelle, une véritable boucherie. Eh bien, de toute façon, que j’en sois la responsable directe ou indirecte, cela ne change pas le fait que je sois la responsable.

« C’est à vous de décider que faire de cette information. Mais, si jamais vous décidez de m’arrêter, je ne ferai pas preuve de la moindre pitié. Cependant, tant que vous n’interférez pas, vous pouvez faire ce que vous désirez de vos vies. »

Tout au long de ma déclaration, j’ai conservé les yeux à demi ouverts. Il suffit d’un simple aperçu de mes multiples pupilles pour semer la terreur chez quiconque, avec pour seules exceptions Kuro et le Roi Démon, du moins dans ce monde. Si quiconque devait être victime de cette terreur et malgré tout prendre la décision de s’opposer à moi, ce serait une marque d’immense détermination. Et si un tel cas se présente vraiment, j’écraserai de toute ma puissance cette personne afin de lui manifester mon respect. Je ne ferai pas preuve de la moindre pitié envers mes adversaires. Même s’ils sont loin de posséder la puissance nécessaire pour poser problème, je ne considérai pas cela comme une raison de me retenir.

Je suis bien consciente de la possibilité pour un être faible de survivre continuellement malgré la force bien supérieure de ses ennemis pour finalement atteindre le sommet même parmi les puissants. Après tout, cela décrit parfaitement ce qui m’est arrivé. En conséquence, je ne peux pas me montrer imprudente, même face aux faibles. A leurs façons, les faibles peuvent eux aussi vaincre les forts.

Et c’est justement la raison pour laquelle je continuerai mes préparations sans me laisser influencer par mes émotions, afin d’éviter tout bouleversement de mes plans. Que mes adversaires soient puissants ou faibles, le même destin les attendra. Et tout cela pour une unique raison : réunir toutes les conditions menant à ma victoire. Il ne faut après tout pas oublier que je suis une araignée. Voilà pourquoi je prépare de multiples pièges à l’avance, des fils qui, lorsqu’ils entraveront mes ennemis, assureront que la bataille soit décidée en ma faveur. A l’heure actuelle, je n’en suis encore qu’au tissage de la toile qui assurera ma victoire. Par monts et par vaux, mes fils se répandent à travers le monde entier afin de garantir la mise en place d’une scène à mon avantage.

« Bien que je ne vous demande pas de réponses immédiates, envisagez tout de même vos plans pour l’avenir, s’il vous plaît. »

Je me demande quels choix prendront ces deux personnes face à moi. Selon la réponse, ils pourraient devenir nécessaire d’effectuer quelques ajustements au scénario. Afin, je le répète une fois de plus, de conserver en parfait état la scène que je désire. Même si le risque peut être décrit comme faible, afin que rien ne puisse entraver mes plans, je dois m’assurer d’éliminer tout élément inquiétant à un stage précoce, avant même qu’il ne puisse réellement devenir menaçant.

Pour ce qui est de la vampire, je doute qu’elle puisse me devenir hostile au vu de son attitude actuelle. Toutefois, je ne peux pas en dire de même pour le second réincarné. Les souvenirs de mon ancien monde que m’a laissé Wakaba Hiiro ne me permettent de parfaitement comprendre son tempérament. Ce à quoi s’ajoute les nombreuses choses lui étant arrivées dans ce monde et qui pourraient l’avoir changé d’une façon encore inconnue.

Je leur ai adressé mon avertissement. Je suppose qu’il va me falloir attendre un peu avant que je ne décide quoi faire par la suite.

Sigh. Tant parler m’a totalement épuisé. Je viens d’y penser, n’ai-je pas passer bien trop de tant à discuter ces temps-ci ? Si je continue sur cette voie, ma gorge finira par tomber en morceaux. Après tout, elle n’est pas conçue pour prononcer plus de 10 mots par jour ! Peut-être devrais-je passer rapidement au Japon afin d’acheter des pastilles pour la gorge.

Pour commencer, j’ai besoin d’une bonne boisson afin de me rincer la gorge, et tout de suite. Ah, cela tombe bien, j’avais ‘emprunté’ à D une énorme canette de café. Cela me fait penser, je n’en ai jamais bu auparavant. Je me demande si c’est une bonne idée de l’utiliser simplement pour me rincer le gosier mais… ah, ce n’est pas important.

Je sors alors la-dite boisson de la dimension où je l’avais entreposé et en tire sur la languette avant de prendre une gorgée. Mmm. Comme je le pensais, c’est du café noir. D ne buvait que cela, je m’en souviens.

Ah. Whoops. Je n’aurai pas dû sortir un produit du Japon devant deux réincarnés. Cela ne fait plus le moindre doute, j’ai tant parlé que cela en a affecté ma capacité de jugement. Maintenant, comment diable vais-je faire pour passer cela sous silenche ? Hm ?

Thud !

« Eh !? Huh !? Qu’est-ce qui ne va pas !? »

Qu’ech que ch’est que cha ? Qqquio, quequech ose d’étragn mai ariché ?

« Hey !? Gushujin-sama !? Allez-vous bien !? »

Geai abshorbbé quequech ose d’étragn, ge n’ppuex puas palerr.

État d’urgence déclaré. Réduction drastique des capacités cognitives du corps principal. Observation d’anomalies vis-à-vis des conditions physiques. En vertu de l’état inhabituel de l’organisme originel, les clones doivent prendre la décision cruciale d’expulser la cause de ces anomalies. Il a été confirmé qu’une substance spécifique affecte l’état du corps principal. Début du processus  d’élimination.

Processus d’élimination abandonné. Une influence négative de la part du produit a également été détecté chez le clone chargé de l’élimination. Il a été jugé qu’il ne cause cependant aucun dysfonctionnement majeur. Un rétablissement est probable avec le temps. Corps principal temporairement mis en quarantaine dans une dimension alternative. Objectif des clones ajusté en ‘attente jusqu’à rétablissement’.

« Eh ? Elle vient de disparaître.

– Elle a dû utiliser de la Magie Spatiale ou quelque chose de semblable, je suppose ?

– Qu’est-ce qui s’est passé, juste avant ?

– Elle a commencé à agir bizarrement après avoir bu du café, je crois.

– Du café, hum… Je me souviens avoir entendu une anecdote comme quoi les araignées deviennent d’une certaine façon ‘ivre’ après en avoir bu, enfin, ce n’est sûrement pas ça ?

– Certainement pas. Je doute qu’une gorgée puisse l’affecter à ce point.

– J’ai été choqué par sa chute soudaine mais, comme elle a pu utilisé de la Magie Spatiale sans aide, je suppose qu’elle ira bien ?

– Peut-être ? »


D « De penser qu’elle s’autodétruirait avant même que je puisse lui apprendre une leçon. Elle n’arrête pas de défier mes attentes d’une façon plus inattendue à chaque fois. »


Notes du Traducteur Anglais :

– Dans ce chapitre, contrairement à son habitude, Shiro parle en utilisant des phrases longues, bien construites et un ton assez neutre (c’était aussi le cas lors de la conférence).

– Il est d’ailleurs vrai que les araignées peuvent réagir étrangement à la caféine.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

5 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 262

  1. Merci pour les deux chapitres !
    “Tant parler m’a totalement épuisé.” TU AS DIT 2 PHRASES SHIRO ! XD
    En ce qui concerne le chapitre précédent, je ne suis pas surpris que Shiro s’excuse, par contre, ça se voit qu’elle ne pense pas un mot de ses excuses.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :