KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 189

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Une nouvelle direction.

— Dominé par la tour ?
— Oui. C’est assez difficile de tout t’expliquer maintenant, surtout qu’Angela va finir par s’énerver si tu restes plus longtemps ici. Tu ferais mieux de demander à Catherine quand tu retourneras dans la classe des assassins.
— Je n’aurais plus à souffrir comme ça, si j’ai bien compris ?
– Oui. Cette petite cérémonie de purification est terminée. Ta connexion avec Angela aspire directement la corruption sans besoin de purification. Que tu acceptes ou non ce don qu’Angela te fait, cela ne change rien pour toi ou pour elle, et même pour moi. Je donne juste un coup de main dans le processus. Bois ça avant de partir, ça t’aidera à effacer la douleur fantôme que tu ressens probablement encore.

Il me tend une sorte de flasque que je prends et que j’avale lentement. Difficile de refuser une telle offre alors que j’ai l’impression qu’un rouleau compresseur m’a roulé dessus pendant plusieurs jours…

Je ne sais pas trop quoi penser de cette histoire. Je viens donc de rencontrer une déesse. La rencontre était éprouvante et j’espère ne pas avoir à subir une deuxième fois ce traitement. Mon corps a encore du mal à répondre comme je veux et le moindre courant d’air me fait frissonner de douleur. J’ai bien compris que c’est mon esprit et pas vraiment moi qui a subi ce traitement, mais la distinction n’est pas très claire vu ce que je ressens. J’espère sincèrement ne jamais revoir Angela ou faire partie de sa guerre contre les dieux du pied de la tour.
À cause de cette connexion avec elle, j’ai peur que ce soit déjà le cas…

[Je dois t’avouer que les histoires de dieux me dépassent aussi. Je ne pensais pas que les grimpeurs étaient autant liés à eux. En attendant, nous pouvons tous utiliser cette vision. Micha, Juliette et moi. Je ne sais pas à quoi ça va nous servir. Tu ferais bien d’aller voir cette Catherine pour en apprendre plus.]

Je me tourne vers l’Hérétique, j’ai encore quelques questions que j’aimerais lui poser avant de partir.
Même si cette histoire était intéressante, je ne suis pas venu pour ça à l’origine. J’ai ma propre guerre à mener et je ne pourrai pas le faire sans une arme adéquate.

— Je suis venu pour faire forger une arme à l’origine.
— Dans ce cas tu t’es trompé d’endroit. Mais j’imagine que je peux te recommander quelqu’un. L’artisan qui s’est occupé de celles d’Angela jusqu’à présent conviendra parfaitement. Il se nomme Bastion. Si tu veux une arme, c’est ton homme. Tu le trouveras à la tour des guerriers.
— À l’origine, je devais rencontrer un certain Galahan, mais je me suis fait attaquer chez lui.
— Oh ? Ce n’est pas un mauvais choix, mais je te déconseille de te faire forger une arme par un Hérétique tout en étant lié à Angela. Une arme de ce genre risque de l’irriter. Bastion fera un meilleur travail que Galahan de toute façon.
— Très bien, j’y vais.
— Encore une chose, deux même. Si tu croises quelqu’un dénué de toute corruption, dis-lui de venir me voir ou amène le ici si tu peux. Sur un sujet totalement différent, après ce que tu as fait il y a quelques jours, je te conseille de faire attention. En tant que « dernier dresseur », beaucoup de gens vont chercher à te faire disparaître ou à t’utiliser dans leur intérêt, tu trouveras peut-être aussi quelques alliées dans le lot, mais n’accorde pas ta confiance à n’importe qui.
— D’ailleurs, je ne sais toujours pas comment vous vous appelez.
— Mon sens de la politesse n’est vraiment plus ce qu’il était. Balthazar, Hérétique. Ce fut un plaisir de faire ta connaissance, Nomad l’assassin, aussi surnommé le dernier dresseur.

Je me contente d’acquiescer en me dirigeant vers la porte pour sortir. J’ai déjà une guilde qui cherche à me tuer, si je veux m’en sortir, je vais devoir devenir bien plus fort que je ne le suis maintenant. Si c’est toujours impossible ensuite, alors il ne me restera qu’à fuir dans les mondes de la tour pour me faire oublier, même si ça n’a pas bien marché la première fois…

Dire que jusqu’à présent je cachais que j’étais un assassin, et que maintenant je dois cacher que je suis un dresseur.
J’imagine que la situation a commencé à dégénérer quand j’ai tué Léon et que Charade a mis ma tête à prix, mais l’utilisation de la pierre était peut-être un peu trop tape-à-l’œil.

… Je n’avais pas le choix de toute façon. Pas la peine de remuer le couteau dans la plaie. Quoi qu’on me jette au visage à partir de maintenant, je vais devoir le gérer et faire de mon mieux pour m’en sortir.

Je sors de l’atelier de l’Hérétique et me retrouve en face des deux guides débutants, qui me regardent un peu déconcertés. Enfin du côté de Pete. Blue, de son côté, se recouvre les yeux immédiatement en paniquant.

« S-Sang !! Ce n’est pas possible, il le fait exprès ! Maintenant ça lui sort des yeux… Guhh, je vais être malade. Pete, tu me dis quand il a fini de se nettoyer. »

Ah.
[Elle m’amuse tellement. Tu n’imagines même pas.]

*

Après avoir nettoyé le sang sur moi pendant que Micha, Juliette et Yuu font la même chose, je me tourne finalement en direction des deux guides qui attendent.

— Bon, on va partir en direction de la tour des Guerriers maintenant, je dois aller me faire forger une arme.
— Quoi ? On n’était pas là pour ça ? Il s’est passé quoi à l’intérieur ? Ne me dis pas que je me suis trompée…
— Ce serait difficile à expliquer et je ne suis pas sûr d’en avoir le droit ou de bien le comprendre moi-même. J’ai bien récupéré quelque chose en tout cas, mais pour avoir une arme, ce ne sera pas ici.

J’explique ensuite rapidement qu’ils vont devoir s’équiper aussi s’ils veulent rester avec moi, et qu’ils pourront probablement trouver des choses qui leur plairont là-bas. De ce qu’ils me disent, ils n’ont pas de deuxième classe et il n’y a apparemment pas vraiment de capacités offensives liées à la classe des Guides… Pour Blue je peux comprendre, mais Pete m’a l’air assez musclé pour avoir une deuxième classe…
Enfin, je comprends mieux maintenant pourquoi Ephy m’a demandé de les prendre avec moi. Ils n’ont pas l’air d’avoir conscience qu’ils devront au moins réussir à se protéger par eux-même s’ils veulent rester avec moi ou quand ils seront dans d’autres groupes.
… Ce qui m’énerve, c’est que je donne l’impression d’avoir beaucoup d’expérience, mais je n’ai pas l’impression d’en avoir tant que ça. Cela ne fait même pas six mois que je suis au pied de la tour.
C’est « normal » pour moi qu’ils s’équipent correctement, mais vu leur réaction, ils ne comprennent pas ce qui ne va pas avec leurs vêtements.

Je demande à Yuu d’ouvrir la route pour m’assurer qu’il n’y a pas d’autres personnes qui nous attendent, et cette fois-ci, c’est moi qui ouvre le chemin.
Il commence à se faire tard maintenant, mais si j’arrive à voir ce Bastion avant d’aller chez les Assassins, ce sera une bonne chose de faite. Dès que Charade aura compris que je suis sorti de la classe des Dresseurs, il va me chercher partout. Je vais devoir limiter mes déplacements le plus possible à l’extérieur des classes. Il se doute probablement que je suis un assassin puisque Maliel a été interrogée sur moi, mais c’est juste une supposition. C’est de toute façon plus facile de perdre des gens dans les ruelles au pied de la tour des voleurs que dans la forêt de la tour des dresseurs, surtout s’il n’a pas beaucoup de voleurs dans sa guilde.
Je me demande encore comment les deux envoûteurs ont réussi à me tendre un piège, mais je dois m’assurer que ça n’arrive plus maintenant. Yuu va devoir m’ouvrir le chemin assez souvent du coup. Ça n’a pas l’air de le déranger puisque ça lui permet de visiter et, pour un animal qui a passé probablement toute sa vie dans le désert, je suis sûr que ça doit le changer.
[Pas exactement toute ma vie, mais c’est un détail.]

Je vais aussi devoir réfléchir à un plan. Si l’Hérétique a raison, j’ai aussi des alliés, mais ce ne sera pas facile de les trouver. Je pourrais très bien recontacter Maliel, mais je n’ai pas envie de lui faire risquer sa vie encore une fois. Pour l’instant, je pense que je vais me reposer sur les deux Guides. Ma priorité, une fois que je serai équipé, sera de m’entraîner, et surtout de rassembler des informations.

Alors que nous continuons d’avancer dans les couloirs de la tour des Druides, Blue prend la parole.

« Hmm. On ferait mieux de prendre ce trajet, il est plus long, mais la route est plus jolie. »


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 189

  1. Merci pour les chapitres !

    J’ai l’impression que l’oeuvre prend une autre tournure avec tout ces événements, et que Nomad va obtenir un “véritable”” objectif à atteindre sous peu.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :