KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 212

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

_________________


Fantômes.

J’entre dans une salle sombre et assez grande où je me retrouve seul. On dirait un immense hangar vide.

Je ne sais pas trop quoi penser de cet  « entraînement » que Nerys me propose, mais si elle insiste à ce point sur l’idée d’avoir un style, j’ai l’impression que je vais devoir y réfléchir sérieusement. Je m’installe au milieu de la salle et Nerys me dit qu’elle viendra me chercher en temps voulu. La connaissant, ça veut surtout dire qu’elle attendra qu’il y ait des résultats pour me faire sortir de là ou jusqu’à ce que je décide de sortir par moi-même.

Je commence à réfléchir en fermant les yeux. Quand on parle de style, je n’ai pas l’impression d’en manquer ou que ce soit si important que ça, mais l’exemple le plus parlant est sans doute celui que j’ai en devenant Sigu. Les mouvements n’ont rien à voir avec ce dont je suis normalement capable. J’admets en tout cas qu’il y a bien une sorte d’accord entre le corps et l’esprit. Les mouvements sont fluides et ne nécessitent pas de réflexion inutile et viennent instinctivement. Mon corps a du mal à faire certaines choses bien sûr, mais c’est plus un inconvénient qu’un obstacle quand je deviens Sigu.

Globalement, je pense que ce que je considère être mon style est quelque chose de fluide et malléable, mais quand j’ai vu ceux des trois assassins que Nerys a incarnés pour moi, j’ai très vite déchanté. Ma façon de me battre est clairement incomplète. Il me faut une base sur laquelle évoluer, et pas évoluer sur de vagues mouvements qui me semblent bien.

*

Cela fait maintenant plusieurs heures que je suis enfermé ici. J’ai failli m’endormir, mais j’ai été retenu par un bruit à la porte que j’imagine venir de Nerys, qui doit surveiller ce que je fais.

[Bon, ta réflexion ne mène à rien. Tu n’es pas un humain pour rien, j’imagine. Parmi les membres de ton espèce, tu es l’un de ceux qui fonctionnent par l’exemple pour stimuler ta réflexion. Cela va donc nécessiter un peu de mon aide. Sors tes armes et prépare-toi.]

Avant même que je ne puisse répondre, je peux voir quelqu’un qui s’approche dans les ténèbres. Malgré l’obscurité, la silhouette d’un homme se dessine finement comme s’il apparaissait du néant. Léon.
Je n’arrive pas à croire que c’est lui, mais il s’avance dans ma direction en tenant son bouclier et sa hache. Par réflexe, j’attrape mes armes en demandant à Yuu des explications.

[Vraiment ? Je suis capable de fusionner ton esprit à celui de Juliette et tu penses que je suis incapable de modifier ta perception pour faire apparaître des représentations fictives des personnes que tu as affrontées ?]
C’est la première fois que tu le fais…
[Je ne pensais pas en avoir besoin, mais avec toute la réflexion sur ton style, je me suis dit que tu aurais besoin de mannequins pour tester des choses. De plus, j’aimerais que tu deviennes suffisamment fort pour que je puisse me servir de toi comme véhicule. Mon but est toujours de découvrir les différents mondes de la tour, pas de rester enfermé pendant que tu t’entraînes.]

Autour de moi, je peux voir apparaître d’autres personnes. Emy, Maliel, le Dueliste qui était avec Léon, Marshall, les chevaliers que j’ai affrontés chez Bastion, des Manges-Mots ainsi que le Mange-Mots supérieur, des soldats vikings que j’avais affrontés dans le village ainsi qu’Icare, et j’en vois encore d’autres… même Nerys semble être là, immobile.

[Les représentations sont basées sur tes souvenirs où ce que j’ai pu voir par moi-même. Ce sont des formes incomplètes, mais ce sera suffisant pour un entraînement. Je peux bien sûr extrapoler sur leurs compétences, cela donnera une version supérieure à ce dont ils sont capables, cela bouchera les trous dans l’analyse, mais ce sera ma version d’eux.]
Et comment est-ce que tu fais pour qu’ils apparaissent comme ça ?
[Pour faire simple, c’est une petite modification sur le partage de vision qui me permet de projeter des choses à travers tes yeux.]
… Tu pourrais t’en servir pendant un combat pour prédire les mouvements de mes adversaires ?
[… Non. Ce sont des adversaires que j’ai analysés après plusieurs heures et ils ne prennent pas en compte les changements en temps réels des individus. Je pourrais bien sûr projeter tout un tas de choses pour te gêner, mais je ne vois pas l’intérêt.]
On en reparlera, mais c’est possible que ce soit utile, surtout si ça ne te fatigue pas. Du coup, ce sont des sortes de fantômes.
[Exact. Tu peux t’en servir pour former ton style ou « tes » styles sans danger. Je te recommande d’en faire plusieurs. Te connaissant, tu ferais mieux de partir sur létal ou non létal pour commencer. On travaillera tes techniques de combat en groupe ensuite.]

Je me tourne vers Léon alors que Yuu fait disparaître les autres fantômes.

[C’est un des fantômes sur lequel j’ai le moins d’informations, j’ai extrapolé certaines choses en me basant sur ce que je sais de sa personnalité.]

Il me souhaite de bien m’amuser et Léon me charge en brandissant sa hache.

*

Ils sont tous tellement forts… C’est difficile de penser à un style en particulier dans une telle situation. Je n’ai pas l’impression de faire de progrès, mais c’est un bon entraînement. Bien sûr, ils ne sont pas tangibles, donc c’est impossible de contrer une attaque ou encore de les toucher, mais avec Yuu aux commandes, c’est possible de désarticuler des attaques en ralentissant certains mouvements pour trouver la meilleure trajectoire. J’améliore mon esquive tout en essayant d’optimiser ma façon de les atteindre, mais assez régulièrement, je me retrouve à contrer. Sans la vision de Micha, je suis une cible facile quand je ne vois pas l’attaque.

Dès que je me fais toucher, Yuu repart à zéro et je recommence tout de suite. Par moment il me montre ce que j’ai fait comme déplacement en montrant mon fantôme et je me rends vraiment compte que j’esquive à peine d’un cheveu. « C’est risqué, mais ça marche », cela résume assez bien ce pseudo-style que j’utilise. Rien n’est contrôlé ou maîtrisé et cela rend chaque attaque laborieuse. Cela me met presque les nerfs à vifs quand je vois que je suis incapable de ne pas me mettre en danger. Un peu comme si ma vie n’avait aucune valeur.

Pour le moment, l’ordre des fantômes est le même que celui dans lequel je les ai rencontrés. J’ai fait des progrès depuis, mais le fantôme de Léon que je n’ai jamais réellement affronté me pose de gros problèmes. Des coups bas en grand nombre, des attaques faites pour gêner plus que pour blesser. Le but des attaques de Léon semble avant tout de faire perdre le rythme à son adversaire. Il n’a aucun mal à lâcher sa hache ou à changer de stratégie en plein milieu d’une attaque pour m’attraper et me jeter au sol. Son style à lui est tellement instinctif qu’il donne l’impression qu’il n’a fait que se battre toute sa vie.

Ce n’est pas comme si je perdais bien sûr, mais même avec mes progrès, un ennemi comme Léon semble impossible à abattre rapidement. En temps normal, j’aurais probablement jeté un fumigène, tiré avec mon arbalète ou utilisé un objet pour le gêner, mais sans cela le combat est bien plus difficile.

Nerys a raison, si je veux survivre, je vais avoir besoin d’un style. Un style qui n’a pas nécessairement besoin de Juliette ou de Micha, mais qui pourra surprendre facilement l’adversaire avant d’en finir rapidement.

Quand je vois les fantômes de Yuu, je me demande ce qu’ils ont de différent de moi pour réussir à se battre comme ils le font. Comment est-ce qu’ils en sont arrivés à se battre aussi naturellement ? Je fais toujours du cas par cas quand je me bats. Une attaque après l’autre, mais eux ont l’air inébranlables quand je les vois. Ils réagissent naturellement et j’en suis incapable quand je ne suis pas Sigu. Je réfléchis trop ? Ça n’explique pas pourquoi je me mets en danger quand j’esquive…

Pour l’instant, je vais me concentrer sur un style létal. Il faut que je revoie mes mouvements, mes habitudes et mes attaques pour être capable de tuer Léon en un seul coup.
Je n’ai pas d’armure lourde, mes armes sont relativement petites, mais je suis généralement plus rapide que mes adversaires. Je dois jouer sur mes forces si je veux devenir plus fort.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 212

  1. Merci pour le chapitre, j’imagine bien un style dans lequel il pourrait se battre sans ces animaux mais où l’ajout de ces derniers seraient un avantage complèmentaire… J’ai hâte de voir ce que tu nous réserve !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :