KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 229

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Zahizu (50€)

_________________


Chap 229

Pour les enfants de la tour.

Si les informations de Nathan sont bien exactes, c’est ici que je trouverai les potions à base de sang de dragon.

« Zenen, c’est bien ça ? »

La douleur commence à vraiment être pesante, il suffit que je regarde mon avant-bras pour me rendre compte que mon état ne s’améliore pas.
L’apothicaire me regarde en souriant. Vu sa posture, elle n’a pas l’air d’être inquiète par mon état ou même compatissante.

«  Ton ami n’a pas l’air dans son assiette. »

J’aimerais ne pas perdre de temps avec ce genre de remarque, mais avant que je ne puisse répondre Pete le fait à ma place.

— Nous sommes là pour des potions à base de sang de dragon. C’est bien la bonne adresse ?
– Mauvais bâtiment. Je suis juste une fleuriste.

Pete se fige et semble perdu. Il balbutie quelques mots inutilement pendant que je désespère à moitié. Je l’ai laissé me conduire jusqu’ici parce qu’il est guide et j’espère sincèrement que ce n’est pas la mauvaise adresse.

«  C’est une blague le jeune. Faut te détendre un peu. J’ai bien ce dont ton ami a grand besoin, mais des jeunes comme vous devriez changer de magasin, ce n’est pas gratuit et un prêtre à l’arène vous coûtera moins cher. »

Sans vraiment chercher à répondre, je m’approche du comptoir et commence à sortir une centaine de pièces en or de mon inventaire que je dépose devant elle. Zenen siffle doucement en regardant les pièces.

— J’ai bien l’impression que vous avez gagné le gros lot. Tu me donneras ton nom que je parie sur toi la prochaine fois.
— Les potions.
— Très bien, très bien.

Zenen sort ensuite des potions de son inventaire qu’elle pose sur le comptoir en ajoutant que ce sera 10 pièces d’or par potion. Sans attendre, j’en ouvre une et je commence à boire en me tournant pour qu’elle ne puisse pas voir mon visage.

« Hey ! Pas dans le magasin quand même ! Ah… »

Aussitôt, de la fumée commence à s’échapper de mon corps alors que je peux sentir la chaleur se répandre. Je soupire de soulagement en crachant de la fumée. Les brûlures étaient vraiment douloureuses, mais je suis comme neuf maintenant. La fumée se répand dans le magasin et c’est vrai que je n’aurais peut-être pas dû utiliser la potion dedans, mais je n’en pouvais plus.

— Hey ! Zenen ! Y a le feu chez toi ?! Tout va bien ?!
— Ce n’est rien ! Juste l’effet d’une potion !

Alors que Zenen agite un éventail pour aider la fumée à se dissiper après avoir répondu à ce qui doit être son voisin, elle soupire en marmonnant que les jeunes sont trop pressés.

— Je pensais qu’il n’y avait pas de combat aujourd’hui à cause de l’événement, mais vu ton état j’ai probablement eu de mauvaises informations.
— On compte « retourner » à l’arène, mais il se passe quoi exactement aujourd’hui ?
— De ce que j’ai compris, ça concerne les enfants de la tour, mais l’organisation ressemble à celle d’un tournoi d’après des amis. Je vous déconseille de vous inscrire vu le nombre de participants qu’il risque d’y avoir. Ce genre de chose attire toujours beaucoup de monde.
— Ils vont laisser des enfants participer à un tournoi ?
— Ça m’étonnerait, le plus vieux des enfants de la tour devrait avoir dans les quinze ans. Il n’y aurait pas autant de monde qui se déplaceraient pour voir un tournoi avec des participants aussi faibles. Je pense que c’est juste une occasion de promulguer une nouvelle loi ou quelque chose du genre les concernant.
— On verra bien. Merci pour les potions.

Zenen ne dit rien de plus, mais elle me regarde avec curiosité. J’imagine que ce n’est pas tous les jours qu’elle voit des débutants dans son magasin. Je reviendrai sans doute vu l’efficacité de la potion. Ce serait stupide de ma part de ne pas en prendre plus vu les blessures que j’ai tendance à avoir. Cela dit, elle s’interroge peut-être sur qui je suis, mais mes animaux sont cachés. Même Micha qui remplaçait mes yeux l’a fait discrètement depuis sa poche.

Zenen me parle ensuite des autres produits qu’elle vend, mais ils ont tous des utilités trop spécifiques pour que je puisse m’en servir. Des baumes qui retirent les odeurs ou contre le froid, des substances attirant les monstres d’un certain type. Beaucoup des produits ne sont utiles que dans les mondes de la tour. Puisque je n’ai pas encore terminé le premier monde qui n’a pas de monstre à proprement parlé, je ne pense pas en avoir besoin pour le moment.

Je fais un signe à Pete et nous partons en direction de l’arène. Je ne sais toujours pas ce qui va se produire cet après-midi, mais j’espère juste que ce ne sera pas trop dangereux.

*

— C’est qui lui ?
— Un guide, il est là pour me donner un coup de main.

Nous avons fini par retrouver Naubod dans les couloirs de l’arène. Il m’a assez vite reconnu malgré mon déguisement, mais il n’est pas très content de me voir.

— Fais chier. J’aurais préféré qu’ils envoient un assassin avec plus d’expérience…
— Apparemment, je suis le seul disponible. Tu vas me dire ce qu’il se passe ?
— Ouais ouais. Les enfants de la tour sont tous conviés à l’événement d’aujourd’hui. On nous a demandé d’amener un grimpeur pour nous représenter il y a plus d’un an et de nous préparer à tout.
— Donc, je suis là pour te représenter. J’ai entendu parler d’un tournoi de mon côté.
— C’est la rumeur la plus probable oui.
— C’est tout ce que tu as comme information ? Venant de toi ça m’étonne.

Vu la grimace de Naubod, j’ai l’impression que de ne pas savoir ce qu’il va se produire n’est pas dans ses habitudes et que ça l’irrite.

— Même en étant une Oreille, je n’ai accès qu’aux rumeurs des grimpeurs. C’est un événement qui est organisé par la tour et personne dans les rues ne sait de quoi il s’agit.
— On verra bien. Je m’attendais à voir d’autres enfants de la tour avec toi d’ailleurs, ils sont tous occupés à chercher des grimpeurs pour aujourd’hui ?
— Disons que c’est compliqué.
— Si c’est quelque chose qui risque d’avoir son importance plus tard, j’aimerais mieux savoir maintenant ce qu’il s’est passé.
— Un assassin qui pose des questions… Franchement, tu es sûr qu’il n’y a que toi de disponible ?

Je me contente de hausser les épaules et de montrer qu’il n’y a personne d’autre à l’horizon. Naubod soupire et me fait signe de venir avec lui en m’expliquant que la cérémonie va probablement commencer dans peu de temps.

« On est tous au courant depuis un an que cet événement va avoir lieu et chaque orphelinat s’est organisé différemment pour s’y préparer. La meilleure méthode est de gagner de l’argent pour recruter des grimpeurs. Certains ont juste demandé à leurs parents quand ils sont revenus d’un des étages-mondes. Certaines des guildes proches des orphelinats se sont aussi portées volontaires en apprenant la nouvelle.

Pour revenir à la façon de gagner de l’argent, il y a un orphelinat par tour secondaire et nos activités sont plus ou moins liées à la tour la plus proche. Genre les gamins du côté des Druides aident dans les jardins par exemple. La tour des voleurs est l’orphelinat où vont les enfants complètement abandonnés par leurs parents et nous sommes les plus nombreux, du coup c’est difficile de gagner de l’argent autrement qu’en faisant des choses illégales. »

Alors qu’il parle, nous avançons à travers les couloirs de l’arène. La dernière fois que je suis venu, c’était pour faire acte de présence au duel contre Léon qui était déjà mort. C’est aussi là que j’ai rencontré Charade pour la première fois. Cela semble remonter à une éternité maintenant.
Naubod semble assez bien connaître les lieux et nous guide à travers les couloirs en évitant le plus gros de la foule. À mesure que nous avançons, je peux voir de plus en plus d’enfants accompagnés de grimpeurs qui semblent se diriger dans la même direction que nous.

— Pour se préparer à l’événement, on a décidé de mettre de l’argent de côté pour recruter des grimpeurs. Avec suffisamment d’argent, on aurait probablement pu recruter une guilde de vétéran pour tout l’orphelinat et être tranquille, mais on s’est fait avoir. Des mioches ont décidé de piquer la caisse pour pouvoir se payer des grimpeurs plus forts.
— C’est vraiment utile ? Vous ne savez pas vraiment ce que ça vous apportera de ramener des grimpeurs plus forts, non ?
— Ne pas connaître les règles du jeu ne veut pas dire qu’on n’a pas envie de gagner le premier prix.
— Et du coup, je suis là parce que la classe des assassins te doit une faveur même si tu n’as pas d’argent ?
— Quelque chose comme ça.

Alors que nous avançons dans un tunnel, nous arrivons au niveau des gradins de l’arène principale. Naubod s’approche rapidement d’un groupe d’enfant qui porte des vêtements noirs comme lui et qui semblaient attendre son retour. Ils sont tous en train de me regarder des pieds à la tête alors que je passe mon regard sur le groupe.
La plupart ont entre 8 et 13 ans et le plus jeune a l’air d’avoir 6 ans et tient la main d’une fille plus vieille. Ils sont une quinzaine à m’observer et à parler à Naubod en même temps.

— Ils sont tellement jeunes.
— Ne te fis pas aux apparences, ils sont loin d’avoir eu une enfance normale en étant au pied de la tour. Ils sont probablement plus débrouillards que nous à leur âge.
— Ce ne sont que des enfants. Des orphelins en plus.
— Si tu as bien écouté ce qu’il a expliqué, ils ont tous un travail en rapport avec l’orphelinat d’où ils viennent, correct ?
— Oui oui, du coup ce sont aussi des voleurs.
— Je connais Naubod parce que c’est une Oreille, une sorte d’informateur avec qui j’ai travaillé lors de mon premier assassinat. C’est aussi lui qui a fait disparaître le corps et les preuves. Ce n’était probablement pas la première fois qu’il le faisait.
— C’est… terrible.
— Ce sont bien des enfants, mais n’applique pas ce que tu connais de la terre sur eux.

Autour de nous je ne vois que des enfants portant les mêmes vêtements noirs, mais dans les gradins à côté il semble y avoir d’autres enfants portant des tenues de couleurs différentes. Vu les grimpeurs avec eux, c’est facile de savoir que chaque couleur représente une tour secondaire. La couleur or semble désigner la tour des bardes, le rouge pour les guerriers, le bleu pour les mages, le vert pour les rangers et ainsi de suite. Au total, il doit y avoir plus de 2 000 personnes dans les gradins pour autant voire plus d’enfants. À bien y regarder, il y a environ autant de grimpeurs que d’enfants, ce qui fait que Pete et moi sortons du lot en étant deux pour une quinzaine d’enfants. Le reste de l’arène se remplit petit à petit par les grimpeurs qui sont juste venus assister à l’événement.

Naubod semble avoir fini de discuter avec les enfants et je m’approche en disant à Pete d’attendre un peu.

— Tu devras représenter notre groupe en entier puisque c’est possible. Les autres n’ont pas réussi à trouver de grimpeurs pour les représenter. Qu’est-ce qu’on fait avec ton guide ?
— Le mieux reste de ne pas l’impliquer si c’est dangereux, il manque d’expérience et je ne tiens pas à lui faire risquer sa vie.
— Ce sera sans doute plus difficile pour toi si tu es seul. Pour être certain qu’on est sur la même longueur d’onde, les objectifs sont de gagner, faire en sorte qu’il ne nous arrive rien si nous devons participer et ne pas hésiter à tuer si nécessaire. J’espère que c’est clair ?
— Bien chef.

Quelqu’un d’autre aurait sans doute rigolé en entendant Naubod énoncer ce que je dois faire de cette façon, mais je sais de quoi il est capable. Même si c’est un enfant, il a probablement fait des choses que je ne peux même pas imaginer. Il suffit de voir qu’il était prêt à vendre Talion et l’archer qui accompagnait Léon comme esclave si je ne l’en avais pas empêché. Vu les regards qu’il me jette, je ne pense pas qu’il soit totalement satisfait de ma présence, mais ça n’empêche pas que c’est une mission que j’ai acceptée.
Les autres enfants n’ont pas non plus l’air convaincus et autant je l’aurais mal pris venant d’adultes, autant je ne vais pas leur en vouloir si le tournoi a une récompense qui peut changer leur vie d’enfants de la tour.

De ce que je peux observer dans les gradins, il y a au moins deux fois plus d’enfants dans l’orphelinat de la tour des voleurs que dans un des autres. La plupart des enfants se sont divisés en petits groupes voire en duo pour certains. Cela dit, il ne semble pas y avoir de grimpeurs pour tous les enfants. Il y a un ratio d’environ un grimpeur pour trente enfants et l’ambiance a l’air bien plus morose que dans les autres gradins.

Cependant, le groupe que regarde Naubod le plus souvent est un groupe de cinq enfants accompagné d’une vingtaine de grimpeurs en armures légères. Vu la qualité de leurs armes et armure, ce ne sont probablement pas des débutants. Un cercle d’enfants démunis semble les entourer, mais ils ne font clairement pas partie du même groupe.

« Les autres ont décidé de se débrouiller tout seul ou en petits clans pour trouver des grimpeurs quand il a pris la caisse. Entre ça et le fait que personne ne fasse la charité dans cette foutue tour secondaire, tu obtiens ce bordel. »

Alors que Naubod les fixe, un des enfants de ce groupe le remarque et lui fait un petit signe de la main. Naubod crache par terre et se tourne presque aussitôt.

— J’imagine que c’est celui qui a volé l’argent.
— Ouais. Ce sont des Hermès avec lui, une très bonne guilde de Bandits. Il va probablement faire en sorte qu’ils nous éliminent s’il en a la possibilité, pour remuer le couteau dans la plaie. L’objectif est de gagner, ne t’approche pas d’eux. Je trouverai une méthode pour lui faire payer plus tard.

Je décide de m’installer dans les gradins en disant à Pete de venir. Pendant quelques instants, les enfants se précipitent sur lui comme s’ils voulaient jouer, mais je peux en voir certains qui lui font les poches. Je jette un regard en direction de Naubod qui se met à hausser les épaules comme pour me dire que ce n’est pas son problème.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

4 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 229

  1. Merci pour le chapitre. MDR le pauvre guide qui se fait dépouiller par les enfants qu’il va probablement aider par la suite…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :