KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 18







Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20 €)

Guillaume V. (25 €)

Arthur L. (5 €)

_________________


L’ennemi de l’ennemi a commencé à agir et les préparations continuent malgré tout.

La femme aventurière qui s’est rendue aux Orcs sans résistance est attachée avec des lianes à la place de corde et fut emmenée.
Le jeune Noble Orc a un sourire pervers sur le visage, tirant sur le bout de la liane comme si elle était son animal de compagnie. Les monstres à ses ordres sont aussi en train de rire.

Ils sont probablement heureux puisque pendant que la femme sert de jouet à leur maître, l’humeur de leur maître s’améliore.
Et ainsi la femelle aventurière est traînée par le Noble Orc et ramenée dans le royaume Orc que son père a établi.
Même si elle était bientôt forcée à donner naissance à des monstres jusqu’à sa mort, la femme aventurière reste impassible. Cependant, personne ne l’a remarqué, pas même le Noble Orc lui-même.

C’est impossible pour les monstres de lire les expressions faciales détaillées des humains et pour commencer le Noble Orc ne s’intéresse pas du tout à l’expression qu’elle peut avoir.

*

Un homme au visage ovale s’assoit profondément dans sa chaise avec ses yeux fermés, comme s’il avait l’air de dormir. Soudainement, ses paupières s’ouvrent grandes et il presse un mouchoir contre sa bouche.

« Oh, répugnant… »

L’odeur dégoûtante de l’haleine des Orcs, le rire des Gobelins, les Kobolds et leurs fourberies. Pour couronner le tout, les cochons qui ont l’impression qu’ils sont des créatures de haute classe. Et bien sûr, les femmes qui sont traitées comme du bétail, incapable de mourir même si elles le souhaitent.
L’homme était préparé à voir cela ; il savait ce pour quoi il était payé. Malgré cela, il eut du mal à contenir sa nausée.

« Tout va bien, Lucliliano-dono ? »
« P-Pas besoin de s’inquiéter. Uegh… Plus important, régisseur-dono, s’il vous plaît appelez le vicomte. J’ai quelque chose à rapporter. »
« Certainement ; Je vais convoquer mon maître. »

Le régisseur, qui apparemment venait juste voir comment tout se passe, fit une tasse d’un thé noir parfumée avant de quitter la pièce. C’était probablement un geste considéré, offrir à Luciliano du thé pour apaiser la nausée tout en attendant le maître.

Avec le merveilleux arôme du thé noir remplissant son nez, Luciliano sentit disparaître le décor répugnant qui était gravé dans son esprit. Il fit attention à ne pas l’oublier cependant puisque c’est son travail de s’en souvenir.

« Ta reconnaissance a réussi ?! »

Criant à haute voix, à propos de sa mission secrète, une moustache en guidon de vélo entre dans la pièce. Non, un noble avec une moustache en guidon de vélo entre dans la pièce. Reposant rapidement la tasse, Luciliano s’inclina devant le noble.

« Je vais à présent faire mon rapport, Vicomte Berno Balchesse. »

Ce noble, Vicomte Berno Balchesse est le maître de cette région et celui qui a engagé Luciliano.
Il se présente comme un noble intelligent dans les meilleures années de sa vie avec aucune caractéristique particulière à part sa moustache en guidon de vélo ; ce n’est pas un homme incompétent. C’est un noble typique.

« Ma Vivante-Morte a sans problème infiltré le village Orc. »

Vivante morte. C’est un type spécial de Mort-vivant… Non, une créature classifiée comme un mort-vivant, créer en utilisant la magie de l’élément vie.
Il est créé en utilisant un sort sur un cadavre frais dont le cœur et la respiration viennent juste de s’arrêter, relançant ses fonctions biologiques.
Bien que son cœur et ses poumons fonctionnent, il est classifié comme un mort-vivant puisque n’ayant pas d’âme, mais n’a pas l’air différent d’une créature vivante. Au toucher, c’est vivant et quelqu’un pourrait détecter des signes de vie en se servant de magie. Cependant, un Vivant-Mort apparaît comme une personne sans expression et sans caractère.

Le seul inconvénient est que ce sort donne directement vie au corps, donc il a toujours besoin de nourriture et de dormir. D’ailleurs, contrairement aux morts-vivants, il est affecté par le poison et la maladie.
Le Vicomte Balchesse a engagé Luciliano pour utiliser son Vivant-Mort comme un familier afin d’emprunter ses cinq sens pour confirmer si les rumeurs sont vraies ou non.

Les rumeurs qui courent parmi les aventuriers…. Les rumeurs qu’un monstre puissant hante la sorte de forêt du nid du diable qui est loin de la ville.
Depuis un certain temps, les aventuriers qui s’aventurent dans cette distante forêt du nid du diable ne reviennent pas. Au début, cela était expliqué comme étant causé par l’inexpérience des aventuriers, mais un Voleur agissant seul a était témoin de quelque chose de terrifiant. Un Noble Orc dirigeant des Orcs, des Gobelins et des Kobolds.

Dans beaucoup de cas, les intelligents Nobles Orcs qui sont une race supérieure des Orcs sont capables d’organiser des groupes de monstres et il y en a plusieurs centaines comme eux à travers le monde.
Le travail de Luciliano était de déterminer si le monstre que le voleur a vu est vraiment un Noble Orc, et si c’est le cas, il doit également déterminer combien de monstres commandent le Noble Orc.

« La Vivante-Morte que je contrôle a été capturée par une compagnie de taille moyenne dirigée par un Noble Orc et a été emmenée dans leur village. La position est à environ trois jours de marche depuis le bord du nid du diable. »
« Donc, combien d’Orc Noble y a-t-il ?! Combien sont-ils dans le groupe ?! »
« Pour l’instant, j’ai confirmé qu’il y avait au moins deux Orcs Nobles, celui aux commandes de la compagnie de taille moyenne et celui qui est le roi du village. Cependant, il semble qu’il y en ait deux ou trois de plus. Je pense que l’effectif total de monstre est aux alentours de quatre cents ou cinq cents. »
« Trois Orc Nobles et cinq cents monstres… ! »

Vicomte Balchesse à l’air d’être sur le point de s’évanouir en entendant le rapport de Luciliano. Les Orcs Nobles sont des monstres de rang 6 au minimum et individuellement il est dit que les Orcs Nobles les plus forts sont capables de tuer des dragons. Et il y en a minimum deux comme cela, possiblement quatre ou plus. Avec cinq cents monstres sous leurs ordres, même si Balchesse mobilise toutes les forces de son territoire… Les chevaliers, gardes de la ville et même les aventuriers actifs de la région, une défaite est la seule issue possible.

« Cependant, je pense que les Orcs Nobles, incluant le roi, ne sont pas des individus supérieurs. Ah, bien sûr, je veux dire en comparaison d’autres Orcs Nobles. Si vous me laissez exprimer mon opinion personnelle, je pense que la situation pourrait être gérée si vous rassemblez environ deux cents aventuriers de classe C et D avec un aventurier de classe B aux commandes. »
« Vraiment ?! »

Alors que le Vicomte Balchesse entend ses mots, le sang revient à son visage qui était aussi pâle qu’un morceau de papier. Cependant, un moment plus tard, il soupira.

« Même si c’est le cas, c’est un problème grave. Je dois rassembler deux cents aventuriers ainsi qu’un commandant de premier ordre de classe B ou plus. Je ne suis pas sûr que de savoir à quel point des chevaliers et des soldats peuvent se battre correctement contre des monstres… C’est au-dessus de mes capacités de gérer cela seul. Je dois m’entretenir avec Marshal Palpapek. »

En tant que seigneur, Balchesse a le pouvoir de demander de l’aide à ceux d’une position supérieure dans des situations qu’il ne peut pas gérer seul. S’il laisse sa fierté prendre le dessus, essaye de résoudre le problème par lui-même et qu’il échoue, il ne serait pas juste déshonoré, mais son territoire entier serait envahi par les monstres.

De cet angle-là, Vicomte Balchesse est un noble qui est à la hauteur de sa moustache.

« Les Orcs Nobles planifient apparemment d’agir quand l’été arrivera ; il semble qu’il y ait un groupe de monstre dans le nid du diable qui ne soit pas sous leurs ordres, donc ils cherchent à s’occuper de cela en premier. Je présume que ces monstres sont des Goules. »
« Donc nous avons du temps. Bon travail, Luciliano. Je paierais les frais de tes services à la guilde des aventuriers, mais je te demande que tu gardes la situation secrète. Cela causerait une panique parmi les gens. »
« Merci beaucoup. »

Luciliano se sentit soulagé d’avoir enfin gagné des frais de voyages. Il a mis de côté de l’argent pendant un long moment pour échapper à l’empire Amid et ses nations où l’influence de l’église d’Alda est forte et/ou l’usage de mort-vivant est interdit.
Il a décidé de se diriger vers le royaume voisin d’Orbaume et de trouver une ville confortable pour y vivre.

« Bien dans ce cas, tu vas accepter ma prochaine requête, n’est-ce pas ? »

Cependant, les paroles du Vicomte Balchesse retardèrent ses plans.

*

Vers le début de février, Vandalieu organisa les Goules survivantes du nid du diable en une armée pour se battre contre les Orcs Nobles.
Normalement, un Roi serait dans une forteresse bien défendu, mais Vandalieu a personnellement visité les autres villages de Goules pour les convaincre de travailler avec lui.
La raison pour cela était d’utiliser les effets de « Charme de l’élément Mort » pour rassembler les Goules facilement, mais…

« Je me demande si je ne suis pas une sorte d’homme à tout faire avec le titre de Roi. »
« Ce n’est pas vrai, Roi. D’ailleurs, nos effectifs ont augmenté, donc construis-nous d’autres maisons, Roi. »
« Oui, oui. »

Vandalieu utilise la compétence « Transmutation de Golem » pour faire que des Golems de Bois changent de forme pour construire des maisons semi-enterrés. Il n’a pas les connaissances pour construire de vraies maisons, mais il vit dans ce genre de maison depuis plus d’un an, donc il est suffisamment familier avec cette architecture pour les construire.

Les matériaux bougent d’eux-mêmes aux endroits qu’il commande et change de forme pour celle qu’il désire, donc cette méthode de construction en utilisant des Golems est très facile.
Tant qu’il a les matériaux, cela lui prend moins de dix minutes pour en construire une.

« Oh, incroyable ! Dix maisons de plus s’il te plaît ! »
« Roi, nous agrandissons le village donc s’il te plaît construit des murs extérieurs aussi. »
« Oui, oui. »

Il transforme des arbres coupés en Golem de Bois et change leur forme pour en faire de la charpente. Il change la terre sur la surface du sol en Golem de Terre et la fait se déplacer pour créer des trous, et ensuite commence la construction de maison semi-enterrées. Tant qu’elles sont toutes dans son champ de vision, il peut construire dix maisons semi-enterrées simultanément.

Est-ce que Vandalieu serait capable de gagner de l’argent en faisant cela dans le royaume d’Orbaume ? Il ne sait pas si ce pays a actuellement besoin de maison semi-enterrées, mais il est suffisamment relaxé actuellement pour penser à ce genre de chose.
Après voir finit de construire les dix maisons semi-enterrées, il commença à travailler sur les murs extérieurs. C’était même plus facile que de construire des maisons pour les Goules. Tout ce qu’il avait a fait est de construire des murs solides.
Il a juste besoin de donner l’ordre aux murs de se construire seul, donc cela ne prit que quelques minutes.

« C’est bien notre Roi ! »
« Quelle magnificence ! »
« “Roi, Roi, Roi !” »

Les Goules lèvent leurs poings dans les airs et commencent à acclamer leur Roi. Les Goules sont une race fondamentalement fainéante, donc ils ne se retiennent pas en louant Vandalieu qui était capable de compléter tout ce travail difficile.
Il ne semble pas qu’ils soient intéressés par l’idée de suivre son exemple cependant.

« He~ey, Van. Mère t’appelle. »
« Très. Dans ce cas, je vous laisse le reste. »

Vandalieu fit une légère révérence avant de partir. Puisque les Goules n’ont plus à faire de tâche difficile grâce à lui, ils ont continué à l’acclamer pendant un moment.

*

Les Goules ont absorbé quatre villages en incluant le village de Tarea et ont maintenant plus de deux cent soixante-dix membres. La moitié sont des femmes et même s’il y en a peu, il y a aussi des personnes âgées. Cependant, les Goules sont une race dont les membres font d’excellents guerriers jusqu’à ce qu’ils atteignent trois cents ans, peu importe le sexe.

Les Goules les plus fortes de ces villages sont des Guerriers Goules de rang 4 et il n’y avait aucun rang 5 ou supérieur aussi fort comme Vigaro et Zadiris, mais grâce à Tarea, ils sont complètement équipés.
Des armures faites de carapace de Tortue de Fer, possédant les capacités défensives d’une armure de plates complètent tout en étant bien moins lourdes.

Une lance faite avec la corne d’un Taureau Lance pour faire la pointe. Bien qu’aucun ne soit un objet magique, les capacités de combat des Goules ne peuvent pas être jugées par leur rang.
Les humains sont physiquement plus faibles que les monstres et ne possèdent pas de capacités spéciales comme les monstres. Pour battre des monstres, ils se basent sur trois critères majeurs. La coordination entre eux, les compétences et l’équipement. Les Goules ont obtenu le dernier de ses trois critères.
Cependant, il y a quelque chose qui leur manque.

« Qu’est-ce que tu veux me dire, tu ne peux pas te battre correctement à ton âge ? Est-ce que tu as vraiment vécu dix fois plus de temps que moi ? »
« Et alors ? J’ai utilisé mes capacités pour forger de l’équipement et l’arme avec laquelle une femme née pour améliorer sa position dans le monde. Une petite fille qui n’a même pas donné naissance à un enfant ferait mieux de se taire. »

Basdia et Tarea se lancent des regards noirs. L’une est une femme guerrière d’un mètre quatre-vingt-dix dans sa vingtaine tandis que l’autre et une petite Goule qui a l’air d’être à la fin de son adolescence. En réalité, l’une est une jeune femme de vingt-six ans tandis que l’autre est une femme chef de deux cent soixante-dix ans qui a vécu une vie incroyable.
Étrangement, elles ne s’entendent pas.

Mais la réalité est que Tarea et les femmes de son village ne connaissent pas de technique pour se battre. Elles ne peuvent même pas utiliser la magie pour laquelle elles sont supposées avoir une aptitude à part pour des sorts qu’elles utilisent dans la vie de tous les jours, sans même aborder les compétences de combat. C’est difficile d’imaginer qu’elles puissent être utiles au combat.

Cependant, grâce à Tarea, elles sont un groupe de travailleuses qualifiées digne de la race des Goules. Bien que leurs compétences ne soient pas du niveau de Tarea, chacune d’entre elles sont des forgeronnes capables et même maintenant elles créer plus d’équipement pour les guerriers.

« V-Van me fera un enfant ! »
« Van-sama va, à cette petite fille ?! Est-ce que c’est vrai, Van-sama ?! »
« … C’est vrai, bien que ce ne soit pas de la façon que tu imagines. »

Elles font référence à comment Vandalieu va s’occuper du problème de natalité des Goules. Mais Vandalieu regarde au loin en se demandant pourquoi elles sont toutes les deux aussi hostiles l’une envers l’autre.

« Tu es bien trop familière avec Van. »
« C’est toi qui es trop familière avec lui, tu n’ajoutes même pas — sama à son prénom. »

Elles continuent de se dévisager avec des regards menaçants. Le grincement bruyant de leur croc étant très Gouliens.
Elles sont toutes les deux en mauvais termes depuis que Vandalieu a ramené Tarea avec lui.

Dans le but de s’amener les faveurs du Roi Goule immédiatement, Tarea est entrée dans le carrosse en disant « J’ai des choses à discuter avec toi regardant la bataille qui s’annonce. » Et quand Vandalieu a fait sa sieste l’après-midi, elle l’a tenu dans ses bras jusqu’à l’arrivée au village.
Alors que Basdia est venue pour l’accueillir, elle a vu ça et c’est fâché… Et maintenant, la situation est comme ça.

Non, Vandalieu a une bonne idée de ce qui a causé cela. Mais il n’arrive pas à comprendre pourquoi Basdia est aussi en colère contre Tarea si l’on considère le concept de mariage des Goules. Même si elle a la sensation que son petit frère dont elle est très proche lui a été enlevé, il ne peut pas imaginer qu’elle puisse agir et parler de cette façon pour cela. Et pourquoi est-ce qu’elles sont toutes les deux en train de se battre sérieusement pour un enfant de deux ans dans un premier temps ?

« Pourquoi ne pas agir pour quelqu’un de ton âge pour une fois ? »
« Oh et bien, mes excuses. Peut-être parce que je suis humaine à l’origine, j’agis comme si mon âge était celui de mon âge physique sans même y penser. Je suis jalouse de toi puisque tu es déjà si vieille. »
« … Tout bien considéré, je les trouve flasques. »
« F-Flasque ?! Tu te trompes ! Ils ne sont pas flasques, ils sont simplement trop gros ! »
« Vraiment ? Les miens ne tombent pas vers le bas après tout. »

Tarea perd son calme et commence à protester coléreuse et Basdia la regarde simplement de haut calmement. Elles sont toutes les deux propriétaires de poitrine généreuse et factuellement, les seins de Basdia sont comme des boulets de canon projeté vers l’avant et sans aucun signe de relâchement.

« Tu as juste des muscles à la place du cerveau ! »
« Tu ne le savais pas ? Van aime les muscles. »
« Et bien, plutôt que de les aimer, je dirais que je les admire. »

Les muscles sont le pouvoir et ceux qui ont du pouvoir sont forts. En d’autres mots, si Vandalieu pouvait obtenir des muscles, il pourrait enfin ne plus être une de ces personnes qui se fait maltraiter par les autres. Ah, les muscles sont vraiment merveilleux.

Qu’elles puissent entendre Vandalieu se chuchoter de telles paroles à lui-même ou non, Basdia et Tarea continuent de se quereller. Alors que Vandalieu regarde Tarea crier pendant que Basdia s’occupe d’elle calmement, il ne peut qu’imaginer un futur ou la sagesse des années est battue par les jeunes. Cependant, alors que Tarea refuse d’abandonner, ce futur semble distant.
Le futur durant lequel elles auront une discussion constructive sur comment s’occuper des Orcs Nobles, quand est-ce qu’il viendrait ?

« Qu’est-ce que je peux faire pour qu’elles arrêtent ? »

Bien que Vandalieu se pose à lui-même cette question, Zadiris lui chuchote, « Essaye de te mettre à ma place, ou tu n’as ni muscles ni seins. » Pendant ce temps, Vigaro réfléchit très profondément avec ses bras croisés… Ou du moins, c’est ce qu’il semble faire. Puisque les chefs des autres villages sont plus bas dans la hiérarchie que Tarea, ils semblent hésitant à dire quoi que ce soit.

[Tu devrais les arrêter, Bocchan.]

Sam est incapable de quitter le carrosse qui est son corps, donc Saria est ici à sa place à prononcer ses mots pour lui.

[Tu souhaites devenir un noble, n’est-ce pas Bocchan ? Dans ce cas, tu dois au minimum être capable de ça.]
« … J’ai l’impression que l’image des nobles que j’ai dans la tête va beaucoup changer. »
[Les nobles ont du mal avec leur relation aux femmes. Ce n’était pas différent de la famille de noble pour laquelle j’ai travaillé.]

Le conflit entre la femme et une maîtresse est apparemment quelque chose qui vaut le détour. Ce sujet rappelle à Vandalieu les histoires il a entendu quand il vivait au Japon sur les chambres cachées du château d’Edo durant la période Edo. (1603-1868)

Ni Basdia ni Tarea ne sont sa femme ou sa maîtresse, mais qu’il soit la cause du conflit est un état de fait. Vandalieu sait qu’il doit être celui qui doit les arrêter donc il se lève.

« Hmph ! Je vais régler cela après qu’une des armes que j’ai créée tranche la tête d’un Orc Noble ! »
« Bien sûr, après que j’utilise une de tes armes pour le faire. »

Pourquoi est-ce que c’est au moment où il se lève que la discussion se termine ?

« Bien dans ce cas, je voudrais construire un plan pour battre les Orcs maintenant. »

Vandalieu est presque satisfait de pouvoir être capable de dire cela sans trembler.
Les forces militaires actuelles représentées par environ deux cent trente Goules et de Vandalieu lui-même. Entre les objets magiques que Vandalieu a distribués et l’équipement que Tarea a créé, ils sont tous complètement équipés.

Ils ont un désavantage en matière d’effectif, mais leur équipement est clairement supérieur à celui des troupes des Orcs Nobles. Peu importe combien d’Orcs, Gobelins et Kobolds les Orcs Nobles ont rassemblés, leurs subordonnés ne deviendront pas plus intelligents, donc leur équipement doit à peine être supérieur à d’autres groupes de monstre.
Mais ils ne sont pas sûrs si juste cela peut contrecarrer la différence d’effectif et de force.

En ce qui concerne les effectifs, Vandalieu a pensé à produire massivement des Golems et des morts-vivants, mais comme c’est une forêt, les rochers utilisés pour créer des Golems de Pierre et des Golems de Roche qui serait capable de se battre contre les Orcs sont peu nombreux et donc l’idée d’utilisée des Golems fut rejeté.

Les morts-vivants créés en utilisant des corps et des os de monstre seraient de rang 1, pratiquement inutile contre des Orcs, donc les morts-vivants furent aussi rejetés.
Il y avait aussi l’option de créer plus d’Armure Vivante, mais utilisée des sets d’armures pour équiper des Goules est plus effectif pour augmenter leur force, donc cette idée fut rejetée.
C’est une situation difficile.

« Tout d’abord, nous serons ceux qui attaqueront en premier. J’ai la sensation que c’est déjà ce qui a été décidé. »

Tout le monde approuva les paroles de Vandalieu. Puisqu’ils ont un large désavantage d’effectif et que l’ennemi est un peu plus fort qu’eux, il n’y a pas d’autre choix que d’attaquer en premier.
Les Orcs qui représentent la plus grande force de l’ennemi sont des monstres avec des capacités exceptionnelles de charge et une force surhumaine. Il n’y a que des humains pour construire de grande forteresse capable de se défendre contre de tels ennemis. Les murs en bois entourant le village de Goules ne tiendraient que quelques secondes lors d’un siège.

D’un autre côté, les Orcs ne sont pas non plus faits pour défendre.

« Nous avons déjà établi où l’ennemi est positionné et j’ai déjà fini de les observer à travers les yeux de mes insectes morts-vivants. La carte que j’ai créée avec beaucoup de difficulté est là. »

Vandalieu ne pouvait pas faire de détails complexes à travers les yeux composites des insectes, mais ils étaient suffisants pour connaître la disposition des bâtiments. Les Goules s’agitent alors qu’on leur présente une carte dessinée en utilisant de la teinture sur des peaux d’animaux à la place de papier.

« C’est une carte, huh ? »
« Qu’est-ce que c’est ce carré ? »
« Tu es incroyable, Van, tu peux même dessiner une carte, huh ? »
« Van-sama, les Goules n’utilisent normalement pas de carte… Je pense que plus d’explications sont nécessaires. »
« … Mais mon dur labeur… »

Il a vécu ici pendant presque deux ans donc il a oublié à quel point est grande la différence de culture est grande entre Humains et Goules.
Pensé a combien de temps et d’effort il a mis pour dessiner la carte le déprime. Vandalieu utilisa « Transmutation de Golem » pour faire un Golem de Terre de la surface du sol de la maison semi-enterrée pour créer un modèle du village des Nobles Orcs.
C’est un ouvrage très satisfaisant.

« Garçon… Si tu avais utilisé cette méthode dès le début, peut-être que tu n’aurais pas mis autant d’effort pour créer une carte. »
« Oui… »

Vandalieu se sentit déprimé.

« Oh, c’est incroyable ! »
« Est-ce que c’est de la magie de l’élément terre ?! Mais je n’ai jamais vu personne avec un niveau de contrôle aussi grand ! »
« C’est encore plus incroyable, Van ! C’est bien plus facile à comprendre qu’une carte ! »

L’audience apprécie encore plus cela. Vandalieu décide mentalement qu’à partir de maintenant, il ferait simplement des modèles comme celui-ci au lieu de passer par le labeur nécessaire pour faire une carte.

« Si nous mettons cela de côté, le village ennemi a des murs extérieurs faits de rondins et deux entrées, l’une à l’Ouest et l’autre à l’Est. Il y a quatre tours de guet, une au Nord, au Sud, à l’Est et à l’Ouest. Cependant, elles sont contrôlées par des Gobelins ou des Kobolds. »
« Les Orcs sont lourds. Ce serait étonnant qu’ils apprécient de monter dans les tours. »

L’Orc moyen fait environ deux mètres de haut. Leur corps dépasse facilement les cent kilos et leurs armes et armures sont à ajouter à cela. Plutôt que de dire qu’ils ne veulent pas grimper aux tours, c’est possible qu’ils ne soient pas capables de construire des tours qui peuvent supporter leur poids.

« Leurs constructions sont généralement faites de bois. Cependant, nous devrions essayer de ne pas utiliser de feu autant que nous pouvons. »
« En effet ; si un feu est lancé, les femmes captives seraient aussi brûlées vives. »

Dans le village Orc, il y a plus d’une centaine de femmes Goules et plus d’une douzaine de femmes aventurières retenues captives et utilisées comme des jouets. Pour les Orcs, elles sont de précieuses mères pour leurs enfants, mais il est difficile d’imaginer que des Orcs risqueraient leur vie pendant une bataille dans le but de les sauver.

« Elles pourraient même être utilisées comme des otages. »
« Oui, cela semble probable. »

Aucune des personnes que Vandalieu a sauvées jusque là n’a été utilisée comme otages. C’est parce qu’Homme d’Os et les autres morts-vivants sont devant au combat et que les ennemis pensaient que des otages seraient inutiles contre des morts-vivants.
Lors de cette bataille, Vigaro et les autres Goules seront la principale force de combat, donc bien sûr les Orcs penseront à utiliser les femmes captives comme otages.

« Du coup, notre premier objectif est de sécuriser les bâtiments ici, ici et ici. »

Décidant de sauver les femmes Goules captives. Beaucoup des esprits de Goules supplient Vandalieu d’agir ainsi, et même Zadiris et les autres Goules ont décidé qu’ils devraient les sauver pendant l’attaque donc il n’y eut aucune objection.

« Que comptes-tu faire des femmes humaines ? »
« Nous les sauverons aussi. Pour ce qui est de quoi faire avec elles après, décidons de cela après les avoir sauvés. »

Vandalieu donna cette réponse à la question de Vigaro. Même si elles sont prisonnières, les femmes aventurières sont les ennemies de Vandalieu et des Goules. Il n’y a aucune garantie qu’elles soient reconnaissantes d’être sauvées ; de leur point de vue, elle pourrait croire que la situation n’a pas changé et que leurs maîtres sont maintenant des Goules au lieu des Orcs.
De plus, il y a la possibilité qu’elles s’enfuient dans la confusion de la bataille, ou dans le pire des cas, pourraient même attaquer les Goules, mais c’est peu probable. Il y a peu de chance que les Orcs se soient comportés en gentlemen avec les femmes ; elles seront physiquement et mentalement épuisées et donc probablement incapables de facilement bouger.

Vandalieu voulait aussi les sauver si possible, car cela donnerait aux tricheurs se réincarnant ici dans le futur le moins d’excuses possible pour l’attaquer.

« Et bien, au signal de Vandalieu, nous chargerons à l’intérieur et récupérerons les femmes. Après cela, nous tuerons les ennemis jusqu’à ce qu’ils commencent à fuir. Cela devrait convenir, non ? »
« Au final, c’est juste un groupe de monstres gouverné par la peur. Si nous tuons suffisamment d’Orcs, les Gobelins et Kobolds devraient commencer à fuir. »
« La seule race que les Orcs Nobles commandent avec une obéissance absolue est la race des Orcs, n’est-ce pas ? »

Les chefs de groupe de monstres règnent généralement par la peur. S’ils sont face à une peur plus grande que celle du roi, le groupe de monstre se dispersera.
Les Orcs obéiront aux Orcs Nobles qui sont leur race supérieure, mais les Goules ont besoin qu’ils restent là où ils sont. S’ils s’enfuient rapidement et construisent un autre grand village en quelques années, il n’y aurait pas de fin à ce cycle.

« Et je pense que nous devrions battre les Orcs Nobles qui sont un problème avec l’aide de Vandalieu. »

Vigaro, l’individu le plus capable au combat présent ici, pense qu’il pourra affronter à armes égales un Orc Noble avec un ou deux rangs de plus que lui avec l’aide de Vandalieu.

« Jusqu’à ce que l’Orc Noble qui dirige le village se montre, je laisserais Vigaro et Zadiris aux commandes. Nous utiliserons des attaques par vague*. »
« Je pense que c’est discutable de laisser un Roi diriger des attaques par vagues, mais c’est la méthode la plus efficace pour utiliser tes capacités, garçon. Cependant, tu dois préparer des morts-vivants pour servir d’éclaireur ainsi qu’une méthode pour communiquer avec le reste d’entre nous. Aucun d’entre nous ne peut entendre les paroles des insectes Morts-vivants ou des esprits comme toi, garçon. »

(* : l’attaque par vague est ici une technique d’attaque et de retraite rapide)

Vandalieu a été promulgué Roi des Goules, mais comme il l’a dit quand il a accepté le titre la première fois, il n’a pas les capacités de commander les autres dans une bataille de groupe. Pour cette raison, il a prévu d’ignorer son titre de Roi et de simplement attaquer par vague durant la bataille.

« Sois prudent, Van. Ta vie n’est pas juste tienne. »
« Oui, en ce qui concerne les enfants Goules, ma vie est plus que seulement la mienne. J’ai encore d’autres choses que je veux aussi faire, donc je ferais attention. »

Vandalieu doit apprendre la compétence « Alchimie » pour résoudre le problème de naissance des Goules. Après cela, il veut essayer de faire du miso avec des noix ou des glands et il veut créer un objet magique pour lancer le sort de « Maturation » et un réfrigérateur qui utilise le sort de « Lumière démoniaque » avant d’aller dans le royaume d’Orbaume.

Il y a beaucoup de choses qu’il veut faire pour les Goules et il y a aussi beaucoup de raisons pour lesquelles les Orcs Nobles doivent être tués. Il doit faire attention et ne prendre aucun risque.
De plus, il doit revivre Darcia et achever sa vengeance. Il ne manque pas de raisons pour lesquelles il ne peut pas mourir ici.

« Dans ce cas, nous partirons dans trois jours à partir de maintenant. »

*

Bububububububu*.
(* : bruit d’ailes)

Plusieurs insectes agitent leurs ailes bruyamment, volant plus loin vers l’Ouest.

Il y a des scarabées rhinocéros, des mouches, des libellules et des coccinelles. Certains des insectes parmi eux sont le prédateur naturel des autres, mais ils ne font pas attention à cela et continuent de voler.
Ce sont les insectes morts-vivants que Vandalieu a relâchés au cas où.
Leur mission est de trouver un autre nid du diable, pour l’improbable possibilité que les Goules décident de s’enfuir. Et leur but est de découvrir ce qui se trouve sur le trajet, puisque Vandalieu ferait lui-même le voyage pour traverser la chaîne montagneuse à l’Ouest.

Jour et nuit, les insectes volent. Certains ont été pris par des oiseaux ou d’autres insectes, mais ils continuent quand même. Traversant des falaises avec des rochers aussi tranchants que des lames et des collines ou de terrifiantes plantes carnivores grandissent librement, volant encore et encore.

Et ensuite, les insectes s’arrêtèrent justes un peu après la chaîne de montagnes à une section d’un énorme mur de pierre. Il est si grand que quelqu’un pourrait croire qu’il fait partie de la chaîne de montagnes elle-même, mais il y a des fissures ici et là sur sa surface et une partie s’est effondrée.
Les insectes volent près du mur et ses alentours, l’observant et finalement s’attache sur lui.

Ils ont complété leur mission. Maintenant, ils doivent attendre que leur maître les contacte. Ils resteront ici en attendant.

*

Nom : Homme d’os
Rang : 3
Race : Soldat squelette
Niveau : 100

Compétences passives :
Force surhumaine : Niveau 2
Vision dans le noir

Compétences actives :
Escrime : Niveau 1
Habileté au Bouclier : Niveau 1
Tir à l’arc : Niveau 1
Foulée Silencieuse  : Niveau 1
Coordination : Niveau 1

*

Nom : Oiseau d’os
Rang : 3
Race : Oiseau fantôme
Niveau : 98

Compétences passives :
Vision dans le noir
Plumes spirituelles : Niveau 2
Force surhumaine : Niveau 2

Compétences actives :
Foulée Silencieuse  : Niveau 1
Vol rapide : Niveau 1

*

Nom : Sam
Rang : 3
Race : Carrosse Fantôme
Niveau : 65

Compétences passives :
Forme spirituelle : Niveau 3
Force surhumaine : Niveau 3
Voyage en terrain accidenté : Niveau 2
Résistance aux impacts : Niveau 2
Conduite précise : Niveau 3

Compétences actives :
Pas Silencieux : Niveau 1
Voyage à grande vitesse : Niveau 1
Charge : Niveau 2

*

Nom : Saria
Rang : 3
Race : Armure Justaucorps Vivante
Niveau : 82

Compétences passives :
Cinq Sens Spéciaux
Amélioration des Capacités Physiques : Niveau 2
Résistance à l’élément Eau : Niveau 2
Résistance aux attaques Physiques : Niveau 2

Compétences actives :
Tâches ménagères : Niveau 2
Technique à la Hallebarde : Niveau 2
Tir à l’arc : Niveau 1
Coordination : Niveau 1

*

Nom : Rita
Rang : 3
Race : Armure Bikini Vivante
Niveau : 81

Compétences passives :
Cinq Sens Spéciaux
Amélioration des Capacités Physiques : Niveau 2
Résistance à l’élément Feu : Niveau 2
Résistance aux attaques Physiques : Niveau 2

Compétences actives :
Tâches ménagères : Niveau 1
Technique au Naginata : Niveau 2
Tir à l’arc : Niveau 1
Coordination : Niveau 1


Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

Pour soutenir mon travail, clic en dessous :

Tipeee







3 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 18

  1. Il n’as personne au-delà du rang 3
    Ça sans pas bon, à mon avis il va devoir fuir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :