KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 17







Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20 €)

Guillaume V. (25 €)

Arthur L. (5 €)

_________________


Il était supposé devenir le Roi des Goules à cause de ses compétences

L’Orc Noble avait prévu d’attaquer une ville humaine. Il y a des craintes à l’idée qu’il puisse ordonner à son grand village d’Orcs d’attaquer le village de Goules avant cela.

Vandalieu doit les affronter avec les Goules qui sont sa famille tout en portant le titre de Roi des Goules.

Vandalieu se trouve au milieu d’une leçon d’alchimie.
Il écrase le contenu du mortier tout en versant une certaine quantité de mana à l’intérieur. D’ailleurs, celui-ci contient des os de Kobolds, des pierres magiques de Kobold, les organes venimeux de crapaud et son propre sang.
Il utilise le produit qui en résulte pour dessiner un cercle magique et si cela fonctionne en tant qu’objet magique il aura réussi. Sinon ce serait un échec. Que cela réussisse ou non, il répétera le processus jusqu’à ce qu’il obtienne la compétence.

Bien que le contenu du mortier varie un peu, le contenu de ses leçons ne change pas.
Un individu appartenant à la race supérieure des Orcs, les Orcs Nobles, dirige un groupe de cinq cents monstres en incluant les Gobelins et les Kobolds sous ses ordres. Il y a un puissant ennemi à affronter, mais est-ce bien normal qu’il soit en train de faire quelque chose comme ça après avoir reçu le titre de Roi des Goules ?

Pendant qu’il fait ça, les Orcs traitent les femmes Goules et Aventurières comme des jouets !
Cependant, Vandalieu continue de broyer le contenu du mortier sans y penser.

« Si nous paniquons et nous précipitons, c’est sûr que rien de bon n’en sortira. »

Les Goules et Vandalieu le savent.
Bien sûr, ils rassemblent des informations. Vandalieu a déployé des insectes morts-vivants pour déterminer la position du village de l’Orc Noble et trouver d’autres Goules et des messagers ont été envoyés aux positions des villages dont Zadiris et les autres se souviennent encore.

Il n’y a pas besoin d’agir tant que ces informations ne sont pas récupérées. Au plus tôt, l’ennemi agira au printemps et c’est encore la fin du mois de décembre, la moitié de l’hiver n’est même pas passé.
Les Orcs ont une période de gestation de six mois quand ils se reproduisent et six autres mois sont nécessaires pour qu’ils deviennent des adultes. C’est pour cela que les Goules ont prévu d’agir dès qu’ils auront les informations dont ils ont besoin, pour éviter que les effectifs ennemis ne soient trop importants.

«  Cependant, cette compétence est plutôt difficile à obtenir. » (Vandalieu)

Vandalieu trouve honnêtement difficile de l’obtenir. Plusieurs mois se sont déjà passés depuis qu’il a commencé les leçons d’alchimie et il n’a toujours pas obtenu la compétence.

« Il fallait s’y attendre. D’ailleurs, tu apprends plus vite que la plupart des monstres, garçon. » (Zadiris)

Cependant, Zadiris l’encourage.

« Enfin si tu étais humain, ce ne serait pas forcément le cas. » (Zadiris)

Le niveau des compétences va généralement de 1 à 10.
Ceux qui ont une compétence de niveau 1 sont des novices qui viennent tout juste d’apprendre la compétence. Pour les compétences liées au combat, c’est le niveau auquel son utilisateur arrive à peine à s’en servir dans une vraie bataille. Ceux ayant une compétence de niveau 1 en artisanat seraient au niveau d’amateur dont c’est le passe-temps.

Le soldat moyen possède des compétences de combat de niveau 2 et ceux dont les compétences en artisanat sont au niveau 2 sont considérés comme des artisans non qualifiés.
Les Aventuriers et les mercenaires qui possèdent des compétences de combat de niveau 3 sont considérés comme totalement qualifiés. Les artisans avec des compétences de niveau 3 sont plutôt compétents, mais n’ont pas le droit d’agir de façon indépendante.

Ceux avec des compétences de combat de niveau 4 sont considérés comme des vétérans compétents dans leur domaine. Avoir des compétences de Niveau 4 en artisanat est le minimum requis pour devenir artisan indépendant.

Ceux avec des compétences de combat de niveau 5 sont des individus de haut niveau dans leur compétence et c’est commun pour des aventuriers de classe C de posséder des compétences de ce niveau.
Ceux ayant des compétences de combat de niveau 6 sont compétents pour devenir des instructeurs pour des nobles et sont proches de devenir des aventuriers de classe B. ceux avec des compétences d’artisanat de niveau 6 sont capable de gérer des magasins dans de grandes villes.

Ceux ayant des compétences de combat de niveau 7 sont recherchés par les pays et les nobles ; les aventuriers avec des compétences à ce niveau sont de classe B à moins d’avoir un comportement considéré comme vraiment problématique. Des artisans avec des compétences de niveau 7 ont de multiples personnes souhaitant devenir leurs apprentis chaque année.
Ceux avec des compétences de niveau 8 sont des maîtres dont le nom est connu à travers le pays entier.

Ceux avec des compétences de niveau 9 laissent leur nom dans l’histoire. Les aventuriers de classe A possèdent des compétences de ce niveau.
Les compétences au niveau 10 sont d’un niveau surhumain.
Et il y a de rares cas où une compétence dépasse le niveau 10 devenant une compétence transcendante. Posséder une telle compétence peut faire vénérer quelqu’un par les autres. Une telle personne porterait le nom de Roi de l’épée ou d’Empereur des flammes et serait considérée comme un dieu.

Ce serait peut-être équivalent à Miyamoto Musashi sur Terre. En tout cas, c’est improbable que Miyamoto Musashi soit capable d’être plus rapide que le son, puisse se battra pendant une semaine sans boire ni manger ou encore capable de couper à travers un rocher colossal qui est plus dur que de l’acier.

Ce sont là les estimations de Vandalieu sur le fonctionnement des compétences basé sur ce qu’il a entendu venant de Darcia et Zadiris.
En gardant cela en tête, cela fait donc sens que l’obtention de compétence comme l’alchimie ou les compétences liée à la magie puisse prendre plusieurs mois.

Cependant dans ce monde, il y a un paramètre qui n’existe ni sur Terre ni sur Origin.
Le bonus offert aux compétences qu’offrent les Jobs.
Les habitants de Lambda gagnent des bonus pour apprendre des compétences en obtenant des jobs. Cela augmente la vitesse à laquelle quelqu’un obtient ou améliore le niveau des compétences.

À cause de cela, un amateur peut devenir un maître épéiste ou artisan en seulement quelques années. Dans le cas d’épéistes cependant, beaucoup meurent avant de gagner les points d’expériences nécessaires.
Si l’on regarde cela sous un autre angle, obtenir des compétences et en améliorer le niveau dans ce monde sans obtenir le job est difficile. Même avec un excellent professeur, que l’apprenti ai un job adéquat est presque un prérequis pour apprendre des compétences.

De ce côté, Vandalieu est plutôt exceptionnel si l’on considère qu’il a appris des compétences et qu’il en a augmenté le niveau sans avoir de job.
À cause de sa malédiction, l’expérience que Vandalieu a de ses vies précédentes ne se manifeste pas directement dans ses compétences. Mais il se souvient quand même de la sensation d’apprendre des compétences et a toujours l’expérience de ce qui lui a permis de les apprendre et sa grande réserve de mana lui permet de pratiquer des douzaines de fois plus qu’une personne normale.

De plus, il reçoit des bonus de race en appartenant à la race des Dhampirs.
Comme preuve, il n’a pas appris de compétence martiale, dont il n’a pas d’expérience sur Terre ou Origin.

« Donc pour faire court, obtenir un job rendrait plus facile d’obtenir de nouvelles compétences. » (Vandalieu)
« Et bien, c’est vrai. » (Zadiris)
« … J’ai trouvé une nouvelle raison de détester ce pays. » (Vandalieu)

Changer de job nécessite une salle spéciale appartenant à des organisations comme les Guildes, donc c’est impossible pour Vandalieu d’obtenir un job dans l’empire Amid où il est traité comme un monstre.

Même si Vandalieu était capable d’utiliser une telle pièce, sa malédiction [Ne peut pas apprendre de job existant] rendrait probablement impossible pour lui de changer de job.

« Mais puisque déverser ma colère sur ce pays ne m’aidera pas à obtenir des compétences, il ne me reste plus qu’à travailler avec acharnement. » (Vandalieu)
« Effectivement, c’est sage de ta part, garçon. » (Zadiris)

Zadiris caresse la tête de Vandalieu, mais si elle était au courant que ses compétences « Résistance aux effets du statut » et « Limites dépassées » ont gagnées un niveau, elle l’empêcherait probablement de travailler avec hardeur.
Ses compétences augmentent en niveau à cause de l’effet de statut nommé « surmenage » qui affecte Vandalieu et parce qu’il dépasse les limites de ce que le corps d’un enfant peut supporter chaque jour.

Cependant, Vandalieu n’a pas l’intention d’arrêter de travailler dur. C’est quelque chose qui n’a pas changé depuis que Darcia a été tuée.
Le jour suivant, il apprit où le village des autres Goules se trouve. Il y en a dix au total. Cependant, il n’a besoin que de faire un voyage durant plusieurs jours pour visiter quatre d’entre eux.
Les six autres ont déjà été attaqués par les Orcs.

[L-Les hommes ont été tué et les f-femmes… GRRR !]
[GAAAAH ! Mon village, il a été rasé ! CES POOOORCS !]
[J’ai mal ! J’ai mal ! Maman criait ! J’ai mal ! Je n’arrive plus à respiiiiiirer !]
[Nous avons attaqué ! Les Goules ! Ordre de Bugogan-sama ! Le venin des Goules, grâce à la magie de Mage Orc — sama, pas fonctionner sur nous !]

Vandalieu écoute les paroles des esprits des Goules et des Orcs qui sont morts durant la bataille et qui ont été suivis par les insectes morts-vivants jusqu’au village. Beaucoup d’esprits étaient uniquement capable de grogner et de pleurs puisque trop de temps s’est passé depuis leur mort et même ceux capables de parler le font avec des phrases fragmenter, mais Vandalieu peut comprendre ce qui s’est produit en rassemblant les informations.

L’Orc Noble Bugogan a apparemment attaqué les villages de Goules les uns après les autres en commençant avec les plus petits. La plupart des villages de Goules à part celui de Zadiris n’ont qu’entre trente et cinquante membres. Des groupes de 80 esclaves Gobelins et Kobolds, avec les fils des Orcs Nobles pour les commander.

Il y a apparemment des villages de Goules qui n’avaient aucun individu fort comme des mages Goules ou des Goules Barbares. Dans ses villages, une Goule Guerrière de rang 4 qui aurait une position moyenne dans le village de Zadiris y était le chef.

Cela n’est pas surprenant pour eux d’être annihilé dans une bataille à sens unique quand un Orc Noble de rang 6 a attaqué. Et il semble que les nombreux Mages Orc étaient capables de lancer des sorts capables de donner une résistance contre le venin paralysant que les Goules sécrètent de leurs griffes.

Ce sort est lancé sur les soldats Orcs et quelques esclaves avant la bataille.
La résistance des Goules a été féroce en tuant beaucoup de Gobelins et de Kobolds. Mais puisque les Orcs ont capturé les femmes Goules au passage, c’est un bon profit pour eux.

Et donc Bugogan a tué plus de 100 hommes Goules et kidnappé plus d’une centaine de femmes Goules. Les femmes Goules ont une meilleure constitution que les humains et font d’excellentes mères.

Il semble que Bugogan a utilisé les femmes Goules en plus des femmes Gobelins et Kobolds pour agrandir le nombre de ses soldats Orcs.
Le Shaman Kobold ne savait pas tout cela, probablement parce que c’est un spiritualiste qui n’a jamais été envoyé sur la ligne de front et aussi parce que c’était un esclave.

« Donc il semble que les Orcs augmentent d’une centaine chaque année. Je pense que beaucoup d’entre eux meurent et qu’ils considèrent ça comme de l’entraînement, mais je pense que leur reproduction s’accélère donc arrachons leurs entrailles tant qu’ils sont encore en vie et répandons leurs cerveaux sur le sol. » (Vandalieu)
« Garçon, je comprends que tu sois en colère, mais tu dois te calmer. » (Zadiris)
« Oui, calme-toi. Ce n’est pas bon pour nous si même les jeunes commencent à s’échauffer. » (Vigaro)
« Je ne suis pas en colère. Je sympathise juste avec les esprits. » (Vandalieu)
« N’est-ce pas encore pire ?! » (Vigaro)
« Garçon, le mana qui vient de s’échapper de toi a pris la forme de crânes et c’est plutôt terrifiant. (Zadiris)

Zadiris et Vigaro, des amis proches de Vandalieu, s’éloignent de lui effrayé alors que d’innombrables crânes noirs tournent autour de lui.
Les Goules à l’extérieur de ce village sont de simple étranger pour Vandalieu, et pas des gens pour qui il devrait avoir des sentiments particuliers. Cependant, après avoir entendu les paroles des esprits, il ne peut pas contenir son sentiment de colère envers les Orcs.

« Puisque les Orcs sont une race constituée que de mâle, je pense qu’ils ne peuvent rien contre cette partie de leur comportement. S’ils ne font pas cela, alors ils ne peuvent pas assurer l’avenir de leur race. L’instinct de reproduction est l’un des trois principaux besoins* et il serait cruel de leur dire de s’abstenir. D’ailleurs, ceux qui sont à blâmer sont le Roi Démon et les dieux maléfiques pour avoir créé des créatures qui vivent et se reproduisent de cette façon. Mais je ne peux pas non plus m’empêcher d’être en colère. » (Vandalieu)
(* : Les deux autres sont de manger et de dormir.)
« … Vandalieu, je n’arrive pas à dire si tu es calme ou non. D’ailleurs quels sont les trois principaux besoins ? » (Vigaro)*
(* : il ne comprend pas parce que c’est un mot en katakana)
« Même moi je ne sais pas… Bon, je suis soulagé de voir que tu n’as pas perdu la raison. De toute façon, il reste quatre villages qui ont survécu, n’est-ce pas ? Dépêchons-nous et envoyons-leur des messagers. » (Zadiris)

*

Tarea donne des ordres aux hommes de son village tout en s’asseyant sur un trône fait sur mesure, baissant les yeux sur ceux qui obéissent à ses ordres et se sent satisfaite de cela.

Avec ses pupilles dorés, sa peau grise et brune et ses griffes teintées du violet du venin paralysant, elle est clairement une femme Goule. Cependant, quelqu’un pourrait possiblement déduire du fait que les lettres de son nom ne contiennent aucun dakuten* qu’elle est une Goule qui à l’origine était une humaine.
(* : En somme, c’est un truc qu’il y a dans tous les noms de Goule jusque là et qui change la prononciation. C’est un peu comme si avec des noms de gobelins je faisais : gobumi, gobumo, gobuto, Jean-Yves, goburo, gobuni, …)

En humaine, Tarea était la fille d’un forgeron talentueux. Elle avait hérité de ses qualités et montré un talent prometteur dès son jeune âge et les gens s’attendait à ce qu’elle soit un jour une forgeronne exceptionnelle, plus talentueuse encoure que son père.

Cependant, une grande compagnie s’est installée dans la ville où elle vivait et ses parents ont perdu leur magasin. Et ensuite, ils ont dû prendre une décision terrible. Ils ont vendu Tarea comme esclave.
Tarea était effectivement une fille talentueuse, mais elle avait aussi deux petits frères. À ce moment-là, celui qui succède à la famille, qu’il soit d’une famille de noble ou de roturier, est toujours un fils.

Même si les jeunes frères de Tarea avaient aussi du talent et des capacités… Non, parce qu’ils en avaient, sa famille a décidé de la vendre pour récupérer le magasin.
Tarea était talentueuse, mais elle avait aussi une apparence raffinée. En tant que jeune fille, elle possédait déjà un corps très séduisant pour les hommes et donc elle a été vendue pour un bon prix.

Après sa vente, elle a été forcée de travailler comme prostituée et a souffert de profondes blessures émotionnelles de la trahison de sa famille et de la situation dans laquelle elle se trouve. Elle a été obligée de servir des clients arrogants un nombre incalculable de fois et au final, elle a été incapable de l’endurer et a décidé de s’échapper.

Elle eut une opportunité de tuer son client et de s’enfuir du bordel, quittant ensuite la ville. Dans sa fuite, elle a couru dans un nid du diable pour perdre ses poursuivants.
Et ainsi elle a réussi à s’échapper, mais elle a ensuite été capturée par des Goules. Tarea était désespérée en pensant à l’idée qu’elle allait être mangée vivante, mais le groupe de Goule l’ayant capturée était de petite taille et manquait de femelles. Ce qu’ils désiraient d’elle n’était pas de la viande, mais les fonctions reproductrices d’une femme.

Tarea a donc été transformée d’humaine en Goule grâce à un rituel. En ayant déjà perdu toute volonté de résister, elle donna son corps aux hommes Goules et passa chaque jour à obéir à leurs ordres.
Puisqu’elle était devenue une Goule, même si elle s’échappait, elle serait tuée par les humains qui la verraient.

Et puisqu’elle était à l’origine une humaine, elle ne connaît aucune technique qu’elle puisse combiner avec sa nouvellement obtenu force surhumaine et son venin paralysant.
Pour que Tarea survive, elle n’avait pas d’autre choix que d’obéir aux ordres des hommes Goules. Mais avait-elle un futur si elle continuait à vivre comme ça ?

Ses yeux étaient emplis de désespoir, mais ses jours à vivre une telle vie changèrent quand elle posa ses yeux sur la fourrure d’un énorme sanglier que les hommes ont chassé puis rapporté.
Alors que Tarea caressait la fourrure, elle se rappela son passé et chuchota que cela ferait une bonne armure. En entendant son chuchotement, les hommes Goules dirent « Fait là, dans ce cas. ».
Leur obéissant, créant une armure en cuire pour Goule de la même qualité que celle que l’on trouve en vente dans les villes humaines en utilisant les matériaux en nombre limité à sa disposition.

À partir de ce moment-là, la position de Tarea dans le groupe de Goules changea pour celle qui était destinée à devenir la prochaine chef.
Tarea fit des pièces d’équipement les unes après les autres avec les matériaux que les hommes Goules lui apportaient. Même si elle s’est transformée d’humaine en Goule, son talent n’a jamais cessé de briller.
La carapace d’un Scorpion Géant deviendra un bouclier ; une carapace de Tortue de Fer deviendra une armure, les cornes d’un Ox Empaleur deviendront une lance.

Les guerriers du groupe de Goules auquel appartient Tarea étaient aussi bien équipés que des aventuriers et ils continuèrent à chasser des monstres les uns après les autres, devenant même suffisamment fort pour pouvoir tuer les aventuriers les attaquants.

Ayant regagné sa volonté, elle utilisa les techniques qu’elle avait apprises quand elle était une prostituée pour contrôler les hommes et les soumettre à elle. Elle apprit aux autres femmes qui étaient jalouses comment faire, les rassemblant ainsi sous elle.

Et une centaine d’années après être devenu une Goule, Tarea s’éleva à la position au sommet du groupe, bien qu’elle soit plus faible que tous les autres.
Et plus d’une centaine d’années après cela, le groupe qui comptait moins de vingt Goules et qui était sur le point d’être exterminé en compte à présent plus de soixante. Les autres villages de Goules sont envieux de l’équipement de Tarea et amenèrent de la nourriture pour faire des échanges. L’influence du groupe de Goules de Tarea devenant même plus grande que celui du village de Zadiris qui a pourtant plus de cent Goules.

« Fufu à ce rythme j’aurais le contrôle de ce nid du diable dans dix ans. »

Tarea, assise confortablement sur son trône sculpté dans un Tréant, son corps décoré de bijoux pris du corps d’aventuriers, caressant ses épais cheveux noirs et cachant sa bouche derrière un éventail fait avec la carapace d’une Tortue de Fer finement taillé. Avec cette apparence, c’est totalement approprié de l’appeler la Reine des Goules.

… Bien qu’étrangement elle ait tout créé elle-même à la main.
Tarea n’a pas de contact avec le village de Zadiris et ne sait pas à propos du grand groupe d’Orc dirigé par Bugogan, donc elle n’a aucun doute que ses ambitions vont se réaliser.

« Pour moi, qui n’était qu’une simple roturière et qui suis même descendu jusqu’à devenir une esclave, de gouverner ce nid du diable plein de monstres bien plus forts que des humains… Fufufu, mon cœur bat à la chamade. »
« Tarea-sama, s’il vous plaît, faites-moi un bouclier. »
« Tarea-sama, mon armure aussi, s’il vous plaît ! »
« Attendez encore un peu ! Même si vous ne dites rien, je le fabriquerais pour vous ! »

Se demandant si le travail matinal de la Chef est terminé, quelques Goules l’interpellent. Jubiler seule comme cela fait partie de la routine quotidienne de Tarea.

« Chef ! Nous avons tous travaillé ensemble pour battre un slime de métal ! »
« Qu’est-ce que tu as dit !? »

Et le soir, quand les guerriers reviennent de la chasse, inconsciemment elle se lève de son trône avec des yeux brillants.
Et devant elle se trouve le mucus argenté d’un slime de métal dans un sac en cuir aussi lourd que le fer et le cœur de couleur argentée d’un slime de métal.

Au moment de les voir, les joues de Tarea tournent au rouge et son corps tremble comme si une jeune vierge était réunie avec son soupirant après avoir passé un long moment séparé.

« Et bien… Les matériaux d’un slime de métal qui possèdent à la fois les qualités du liquide et du métal ! Quel genre d’arme… Non, d’armure ? Ah, qu’est-ce que je devrais faire, je me demande quel genre de joli équipement je devrais faire ~♫ »

Bien que son corps irradie de charme sans retenue, les mots qui sortent de sa bouche n’en ont aucun, mais les Goules de son village y sont depuis longtemps habituées, donc aucun d’eux n’est surpris.

En vérité, ils sont contents.
Tarea est un chef qui crée avec beaucoup de talent de l’équipement, et peut-être qu’à cause du temps qu’elle a passé en tant que roturière, elle traite correctement ceux qui sont inférieurs. Étant âgée de plus de 250 ans, elle s’est retirée de son travail de femme, mais malgré cela, c’est une chef très aimée parmi ses suivants.
Tarea s’est aussi acclimatée aux Goules et jouit d’une vie beaucoup plus intéressante que celle qu’elle avait quand elle était humaine.

« Chef ! Il y a des rapports venant des guetteurs qu’un carrosse se dirige dans notre direction ! »

Une jeune Goule annonce la nouvelle d’une voix agitée.

« Des aventuriers huh. Combien sont-ils ? »

C’est impossible que des monstres utilisent un carrosse dans le nid du diable. Dans ce cas, ce doit être des aventuriers.
Comme si son précédent comportement avec le slime de métal n’avait jamais existé, le visage de Tarea devient plus tendu et une lueur tranchante apparaît dans ses yeux.

« C’est que, le carrosse est entouré par des Goules et le carrosse lui-même ressemble un peu à un mort-vivant. »
« … Combien y a-t-il de Goules ? Si ce n’est qu’une ou deux, c’est possible qu’il soir sous le contrôle d’un Dresseur. »

Tarea se dit alors qu’un Dresseur a peut-être positionné des monstres en dehors du carrosse tout en s’y cachant, mais il y a cinq Goules en dehors du carrosse.
Les Goules sont une race dont les origines remontent à la déesse Vida, mais puisqu’ils partagent la même lignée que les monstres, il est possible de les dresser. Cependant, ils sont bien plus difficiles à dresser que des monstres normaux. Il n’y a qu’un dresseur de haut niveau qui serait capable de dresser simultanément cinq Goules et un carrosse mort-vivant.
Il est difficile d’imaginer qu’un tel dresseur aurait besoin de se cacher à l’intérieur du carrosse.

« Les Goules d’un autre village ont peut-être dressé une étrange créature mort-vivante… Que tous les guerriers encore au village viennent, vous devez me protéger. »

Cela semble improbable que cinq Goules et un mort-vivant soient venus attaquer le village, même si la moitié des guerriers sont absents pour le moment, Tarea rassembla quelques Goules pour l’escorter et alla à la lisière du village.
Quand elle y était, elle vit exactement ce que les rapports annonçaient — un carrosse Mort-vivant entouré de cinq Goules.

« Stop. Que venez-vous faire dans mon village ? »

Alors que Tarea les appelle, elle-même entouré par beaucoup de ses Goules, le carrosse s’arrête.

« Nous voulons parler de quelque chose. Un ennemi commun est apparu et tous les autres villages qui ont des liens avec vous ont accepté de coopérer. »
« Un ennemi commun… »

Quand un ennemi commun apparaît, les Goules ont pour règle de travailler ensemble. Ce n’est pas à cause de quelque chose comme l’instinct, mais c’est parce que c’est le meilleur moyen pour avoir de plus hautes chances de survivre. Bien que Tarea était à l’origine une humaine, elle le comprend très bien. Mais puisqu’elle était à l’origine une humaine, elle reste quand même suspicieuse.

Elle suspecte qu’ils pourraient bien essayer d’absorber son village pour le bénéfices du leur.
Les Goules autour d’elle semblent agitées en entendant les mots « ennemi commun », mais elle les calma en fermant d’un claquement son éventail avant de fixer les Goules étrangères.

« J’imagine que je ne peux pas entendre les détails ? »

Depuis qu’elle est devenue Goule, Tarea a appris que la plupart des Goules ont des personnalités très simples. Ils ne possèdent pas de fortes personnalités et ne sont pas doué pour conspirés.
C’est pour cela que le plus efficace reste de poser la question directement d’une façon simple à comprendre.
« Oui. Je vais expliquer les détails. »

Une petite silhouette émerge depuis l’arrière du carrosse.
Tarea remarqua le petit corps et la voix qui pourrait très facilement être négligée parmi les Goules.
Non, il ne peut pas être négligé.
Il possède un tel charisme, qu’il pousse les autres à s’agenouiller devant lui juste en étant là.

De longs cheveux blancs, une pupille rouge sang et l’autre bleu-violette et une peau anormalement blanche. Il n’est clairement pas une Goule, mais il y a quelque chose qui rend clair que c’est une personne importante.
Avant que Tarea ne le réalise, les autres Goules sont déjà agenouillées au sol. Sans pouvoir résister, Tarea est sur le point de tombée les deux genoux dans la terre, mais Vandalieu parle pour l’en empêcher.

« Err, mettez-vous à l’aise. Tu es Tarea-san, c’est ça ? Mon nom est Vandalieu et j’ai été élu Roi des Goules pour cet incident. »

Le propriétaire de ce charisme se sent honnêtement honteux de voir les Goules s’agenouiller devant lui.
Les individus possédant le titre de « Roi », comme les Rois des Gobelins et les Rois des Kobolds forcent à l’obéissance absolue des membres de leur race qu’ils rencontrent et sont capables de les ajouter dans les rangs de leurs serviteurs.

C’est parce que les membres les plus faibles réagissent à la compétence « Renforcement des Partisans ». Leur instinct leur dit de se rendre eux-mêmes et l’entièreté de la race plus fort en suivant les ordres du Roi.
La même chose… Non, quelque chose d’encore plus important est arrivé dans les villages que Vandalieu a visités. Il semble que la compétence « Renforcement des Partisans » et la compétence « Charme de l’élément Mort » se combinent et forment une synergie incroyable.

« Vous êtes impressionnant, Roi. »
« Je ne pensais pas qu’ils tomberaient à genoux juste en leur parlant. »

Comme l’escorte de Vandalieu le dit, il y a beaucoup de choses impressionnantes à propos de cette situation. C’est comme s’il était devenu une sorte de vieux noble dans une pièce de théâtre historique.
Mais Vandalieu n’est pas heureux de voir des adultes avec des corps beaucoup plus imposants que le sien s’agenouiller devant lui ; il se sent coupable de cela.

Il a vécu pendant environ quarante ans avec ses trois vies, mais il n’a vécu que 17, 20 et 2 ans dans chacune d’elles respectivement, donc la croissance de sa personnalité et sa croissance sont fragmentées. Vandalieu ne se voit pas comme un adulte du tout et ne voit le titre de Roi des Goules que comme une position temporaire pour améliorer l’efficacité de compétences donc il est très mal à l’aise à cause du comportement des Goules.
Il a pris connaissance de Tarea dans d’autres villages. Elle est quelqu’un qui a de l’influence dans beaucoup de groupes de Goules et elle est même appelée la Reine des Goules. Voir que même elle s’est presque agenouillée devant lui, il se sent coupable.

« Ce sont les circonstances, donc je demande humblement que ton village nous prêtes ses forces aussi, Tarea-san. Bien sûr, je ne sais pas si je peux dire que c’est une rémunération, mais je peux préparer certaines choses en rémunération. »

Le résultat étant qu’il parle de façon extrêmement polit.
Les mauvaises compétences de communications de Vandalieu font qu’il parlait déjà de façon humble dans le but d’éviter que la personne puisse s’énerver et cela se rajoute à présent à cela.

« J-Je vois. Donc cette compensation est.. ? »
« Je ne peux pas les créer maintenant, mais je peux offrir des objets qui améliorent le taux de naissance des Goules et préserver la nourriture sur de longues périodes de temps. »

Les choses que quelqu’un peut offrir aux Goules qui n’utilisent pas de système monétaire, sont limitées. Les seules choses que Vandalieu peut offrir sont des objets magiques qui améliore la natalité des Goules qu’il créera dans le futur et lancer le sort « Préservation ».

« Est-ce que c’est vrai ?! »

Mais en entendant que le taux de natalité peu être amélioré, Tarea et les autres Goules s’exclamèrent de stupéfaction. Le problème de faible natalité est quelque chose qui n’affecte pas uniquement le village de Zadiris, mais la race entière des Goules.
Vandalieu dit qu’il peut résoudre cela, donc les Goules le fixent des yeux comme pour le vénérer.

[Je sens que ma compétence de résistance aux effets de statut va encore gagner un niveau à cause de ce stress…]

Mais Vandalieu ne peut pas le dire à voix haute. Qu’on lui ait dit « Sois amical, mais ne surréagis pas » était une requête égoïste.

« Dans ce cas, nous serons heureux de passer sous tes ordres, Vandalieu-sama. »
« … Tu peux être plus familière avec moi ; mets de côté les formes honorifiques, ou ajoute — san, ou appelle-moi “garçon”. »

Vandalieu veut qu’elle arrête d’ajouter — sama à son nom, ou qu’au moins elle attende qu’il soit plus vieux avant de le faire.

« Et bien~♫ »

Pourquoi semble-t-elle heureuse ?

« Bien, Van-sama. Moi, Tarea, j’agirais selon vos ordres et servirais à vos côtés. »

Vandalieu n’a aucun souvenir de lui avoir demandé de telle chose, mais pour une étrange raison, Tarea est maintenant devenue une proche conseillère. Il n’arrive pas à comprendre pourquoi.
Cependant, Tarea a découvert une nouvelle ambition.

L’ambition de faire monter le Roi des Goules jusqu’au sommet, agrandir son domaine jusqu’en dehors du nid du diable et obtenir de la gloire en étant sa conseillère.

[De penser qu’une telle chance puisse venir à moi alors que j’ai plus de deux cent soixante ans ! Fufu, j’ai déjà été au plus bas et maintenant je vais voir jusqu’à quelle hauteur je peux aller. Jusqu’à ce que je meurs !]

Les yeux de Tarea brillent d’ambition. Comme battu par ses yeux, Vandalieu tourne son regard en direction de la forme spirituelle de Sam, assis à la place du cocher, mais…

[Bocchan, tu es populaire avec les vieilles femmes comme d’habitude.]

Vandalieu reçoit ce compliment de la part de Sam, mais il a le sentiment que sa popularité n’est pas le genre dont il a envie.

[Mais une fois que tu seras devenu un noble, ce genre de personne te rendra souvent visite, donc je pense que c’est un parfait entraînement pour toi.]

Darcia a très clairement compris les intentions cachées de Tarea, mais elle compte simplement regarder alors que Vandalieu passe par cette expérience.
Le salut de Vandalieu serait que le charisme qui semble affecter Tarea et son village s’affaiblissent puisqu’ils sont actuellement sous l’influence de sa compétence « Renforcement des Partisans » et que leur instinct de vouloir lui obéir en tant que monstre soit satisfait.

[Le niveau de la compétence « Renforcement des Partisans » a augmenté !]

Une étrange femme passe à travers le nid du diable seule.
Qu’elle soit seule est rare, mais pas incroyable. La guilde des aventuriers recommande de former des groupes dans le but de maintenir la sécurité des aventuriers et d’augmenter les chances de réussite des missions, mais agir seul n’est pas interdit.
Mais si quelqu’un regarde de plus près, son équipement et son comportement sont clairement étranges.

L’équipement de la femme semble tout neuf et peu fiable. Elle est équipée d’une armure de cuir sans aucune marque d’usure et qui ne couvre que sa poitrine et ses hanches, ne protégeant pas le simple minimum que ce qu’une armure devrait et un petit bouclier de la taille de son visage.
Mais elle ne montre aucun signe de peur alors qu’elle avance à travers le nid du diable, tuant d’un seul coup de son épée les monstres de bas niveau comme les Lapins à Cornes et les Gobelins qui l’attaquent.

Elle n’essaye même pas de prendre les parties du corps des monstres qui servent de preuve de leur mort, ou les parties utilisées comme matériaux.

« J’imagine que c’est le moment. »

Une voix sans vie s’échappe de ses lèvres. En même temps, des Orcs apparaissent autour d’elle. Elle est complètement encerclée et parmi ses ennemis elle peut voir un Orc Noble avec des cheveux blonds et un corps plus large que ceux d’Orcs normaux.

En confrontant ses Orcs qui respirent bruyamment avec leur nez, elle ne résiste pas. À la place, elle laisse tomber son épée courte au sol comme pour se débarrasser de son arme.

Il n’y a pas de peur ou une autre quelconque émotion sur son visage.

*

Nom : Tarea
Rang : 3
Race : Goule
Niveau : 1
Job : Prostituée
Niveau du Job : 100
Historique des Jobs : Apprentis forgeron, forgeron → Esclave
(Changement de job forcé au niveau 47), apprentis prostituée
Âge : 263 ans

Compétences passives :
Vision Nocturne
Résistance à la Douleur : Niveau 1
Force surhumaine : Niveau 1
Sécrétion de Venin Paralysant (Griffes) : Niveau 1
Attirance : Niveau 1
Compétences actives :
Estimation : Niveau 6
Forge d’Armure : Niveau 6
Forge d’Arme  : Niveau 6
Séduction : Niveau 5
Danse : Niveau 2
Saillie : Niveau 2

*

Tarea était anciennement une fille humaine dotée de compétences de forgeron et d’autres, liées à la chambre. Elle est un individu spécial transformé en Goule via une cérémonie. Elle crée de l’équipement pour les hommes Goules tout en les forçant à se soumettre. Elle enseigne aux autres femmes Goules comment faire pour soumettre les hommes et ses techniques de forgeron, rendant la hiérarchie très claire pour eux.
Cependant vu qu’elle n’a jamais réellement chassé de proie avant, son niveau en tant que monstre n’a pas augmenté et elle est la plus faible parmi les Goules. Mais en tant que forgeronne, elle possède plus de compétences qu’un employé personnel d’un noble ou le forgeron le plus compétent que quelqu’un pourrait trouvé dans une grande ville.

C’est le résultat de deux cents ans de dur labeur et d’expérience. Mais si elle avait accès aux derniers outils, un vrai environnement de travail et différents matériaux disponibles que la société humaine peut offrir ainsi que changer de travail en passant de prostituée à forgeron, son talent augmenterait bien plus.

*

À propos des changements forcés de job :
C’est un traitement spécial pour criminel et ceux qui sont devenus esclaves. Bien que cela ne cause pas la perte de compétence déjà apprise, le précédent job n’a plus aucun effet sur le statut et son niveau ne peut plus augmenter.
Cela se voit clairement quand le statut d’une personne est vérifié dans des endroits comme les guildes, donc cela agit comme un moyen d’empêcher les esclaves de s’échapper.

Cependant, c’était une pratique ayant lieu il y a deux cents ans. De nos temps, il est plus commun de mettre des colliers aux esclaves que seul le propriétaire peut retirer.


Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

Pour soutenir mon travail, clic en dessous :

Tipeee







6 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 17

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :