KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 51

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Hastin (20€)

Pascal. W (10€)

Dranwine (10€)

_________________


Chapitre 51 – Tu es un ennemi

Des pics de glace sortent avec violence du torse du Golem Dragon.

Vandalieu et Eleanora en sont loin, mais Vigaro et les autres sont trop près et n’ont pas eu le temps de réagir.

Loup et Oiseau d’os se mettent à crier alors que les pics de glace les transpercent et que des morceaux d’os et d’armures sont projetés sur le sol jusqu’aux pieds de Vandalieu.

Les yeux de Vandalieu rencontrent ceux d’un crâne qui atterrit à proximité.

« Homme d’os… Où est le reste de ton corps ? » demande-t-il.
« Jyuuuh ! Ma partie inférieure est de l’autre côté de la salle et mon bras droit a été avalé par la glace. Le reste est un peu partout ! » répond Homme d’Os, sa mâchoire et ses dents claquant énergiquement. Il semble qu’il ait décidé de se diviser pour échapper aux pics de glace.

« Comme on peut s’y attendre d’un Mort-Vivant », dit Zadiris.
« Je commence à perdre confiance en mon immortalité », dit Eleanora.

Elles sont toutes les deux en train de sourire nerveusement avec soulagement alors qu’elles peuvent voir que Rita et Saria ont combiné leurs pièces d’armures pour n’en former plus qu’une afin de remplacer les parties manquantes. Vigaro n’a rien et Borkus se relève, même s’il a maintenant perdu la moitié de sa tête et plus juste la moitié de son visage. Il semble qu’étonnament, il y ait eu peu de dégâts.

« Ces pics de glace… La glace maudite bouge en utilisant les fragments du Golem Dragon comme d’une armure. » Annonce Vandalieu. « La surface de la glace contient des fragments d’orichalque, donc cela nullifie mon absorption d’énergie et l’évasion de flèche de Zadiris. »

En plus de cela, la glace maudite est une substance spéciale que seuls l’orichalque et la magie de l’élément mort de Vandalieu peuvent détruire.

Homme d’os et quelques-uns des autres Morts-Vivants ont réussi à esquiver les pics de glace en se séparant en morceaux, mais Ours et Singe d’Os ont instinctivement essayé de stopper la glace sans réussir.

Oiseau d’Os, à qui il manque une patte, lance une triste plainte.

Vandalieu voit que la couleur sang du fémur de Singe d’Os est en train de disparaître pour reprendre sa couleur blanche d’origine.

« Mon maître… ! » Homme d’Os commence.
« Je sais. » Vandalieu utilise Transformation en Forme Spirituelle de sa main droite et la connecte aux esprits de Singe, Ours et Loup d’Os pour préserver leurs esprits blessés. Leurs esprits ont été gravement blessés par l’orichalque, et bien qu’il soit possible de les guérir, ce serait difficile de faire en sorte qu’ils soient capables de se battre tout de suite.

« Est-ce que tout le monde va bien ?! » crie Vigaro.
« Tch ! Ma splendeur est ruinée ! » se lamente Borkus.

Ils sont tous les deux encore en train de tenir leurs armes qui en ont à peine la forme, mais qui restent quand même faites en orichalque.

Ils ont réussi à bloquer les pics de glace couverts d’orichalque avec pour se protéger.

« Tiens, Rita-jouchan », dit Borkus.
« Merci », répond Rita.

Même si Vigaro n’a rien, la moitié du crâne de Borkus a été brisé… parcequ’il a immédiatement attrapé le haut du bikini de l’armure de Rita pour la protéger.

« J’étais en train de me dire que ce serait embarrassant de me battre devant tout le monde avec ma poitrine exposée », continue-t-elle.
« Poitrine tu dis… il n’y a rien ici », dit Borkus, apparemment déçu que Rita soit encore un esprit en dehors de son armure, mais il semble qu’elle n’ait pas pour intention de se mettre en colère pour sa dernière remarque.

« Une fois que ma compétence Forme Spirituelle aura gagné des niveaux comme mon père, tu seras capable de la voir.
« Voyons voir… est-ce que quelqu’un peut m’expliquer la situation ? » demande Vandalieu.
« J’ai une hypothèse », dit Eleanora, en pointant un doigt en direction de la masse de glace et des restes de Golem. Il commence à grincer et craquer alors que d’autres pics de glace sont projetés.

Elle montre la lance magique qui est encore plantée dans le torse du Golem Dragon.

« Cette glace magique, “Âge de glace” est devenue folle. Le Golem Dragon était capable d’en stopper les fonctions jusqu’à présent, mais je suis certaine qu’elle a pris du mana du cœur du Golem Dragon pour relâcher cette explosion de glace. Je ne pouvais pas imaginer qu’elle serait capable d’une telle chose, ou qu’un tel mécanisme de protection fonctionnerait encore. »

En d’autres mots, il semble que ce soit la faute de Mikhail.

« Dans ce cas, sais-tu ce qui lui arrive maintenant ? » demande Vandalieu.
« Je ne sais pas pourquoi la lance magique devient folle et pourquoi exactement elle reçoit de l’énergie du cœur du Golem, mais si elle continue à attaquer chaotiquement, il finira par ne plus avoir de mana. »
« Chaotiquement », répète Vandalieu. « Je vois ».

Dans les murs ou le sol, ou peut-être en direction de la machine de résurrection.

Le Golem Dragon sans tête dont des pics de glace couverts d’orichalque sortent de ses pattes comme celles d’un poulpe ou d’un calamar…
Ou plutôt, la lance magique, Âge de glace, fait quelque chose de bien pire que ce que prédit Eleanora.

Elle bouge directement en direction de la machine de résurrection.

« Nous devons stopper cette lance pourrie », dit Vandalieu.

Il n’y a maintenant plus aucun choix. Ce serait impossible de former une autre équipe et de revenir. La machine de résurrection sera détruite d’ici là.

« Ouais ! Laisse-moi faire ! » crie Borkus.

Lui et Vigaro commencent à courir avec leurs armes en orichalque dans les mains. Puisque la glace est maudite, il n’y a qu’eux et Vandalieu qui soient capables de porter de vraies attaques à la lance.

Leurs attaques frappent d’une façon efficace. Les jambes faites de glace n’essayent même pas d’esquiver leurs attaques. Elles se brisent en morceaux de glace qui se répandent par terre.

Cependant, peu importe combien ils en brisent, la quantité de glace ne diminue pas.

« Nuuuuuh ! Ça n’en finit pas ! » dit Vigaro.
« C’est le mana ! Tant que le cœur du Golem contient du mana, la lance continuera à faire de la glace ! » dit Borkus.

Puisque la glace n’est pas une partie de la lance, peu importe à quel point ils en brisent, il n’y a pas de dégât à la lance en elle-même. Puisqu’elle utilise la glace comme membres, en détruire réduit sa vitesse, mais ça ne fait rien de plus que gagner du temps.

Vandalieu essaye aussi de l’arrêter en transformant la porte en golem, mais la glace la brise facilement avant de continuer lentement mais sûrement.

« Dans ce cas, je vais briser la lance ! Réponse instantanée ! » dit Borkus en bougeant à une vitesse difficile à imaginer pour un corps aussi énorme, courant jusqu’à la glace pour réduire la distance avec « Âge de glace ».

Cependant, avant qu’il ne soit suffisamment proche pour que son arme l’atteigne, d’innombrables pics de glace apparaissent et sont lancés vers lui.

« Merde ! La glace à proximité de la lance est fichtrement rapide ! »

En faisant face à ce barrage de pics de glace, même Borkus n’a pas d’autre choix que de s’arrêter et reculer.

Mais alors que les pics de glace sont lancés juste après avoir été créés, il n’y a pas d’orichalque inclus dans l’attaque. Même s’ils touchent Borkus, ils ne causeront pas beaucoup de dégâts puisque c’est un Zombie.

Cependant, il semble que les pics de glace restent sous le contrôle de la lance après avoir été lancés. Il peut voir qu’ils se tordent d’une manière déplaisante après avoir été repoussés par son épée.

Si les pics de glace le touchent, il sera immobilisé jusqu’à ce que Vandalieu fasse fondre pour lui les pics.

« Merde ! Je ne pouvais pas battre le propriétaire de l’arme, et maintenant je ne peux même pas gagner contre l’arme ?! » beugle Borkus. Il n’abandonne pas et attend déjà une autre opportunité.

« Vandalieu, nous avons besoin de plus d’aide ! » Vigaro est toujours en train de briser les jambes faites de glace pour gagner du temps.

Ils ont tous les deux comme objectif de faire en sorte que la lance finisse par ne plus avoir de mana.

Cependant, la glace générée par la lance ne semble en aucun cas diminuer.

« Je ne peux plus regarder cela plus longtemps », dit Eleanora en attrapant un fragment d’orichalque avant de voler dans la bataille.
« Rita, nous y allons aussi » dit Saria. Elles attrapent toutes les deux un fragment d’orichalque qui traîne par terre et qui ressemble le plus à une arme avant de suivre Eleanora.

Et ensuite, elles commencent à attaquer les jambes de la lance avec leurs armes de fortune. La forme n’est pas bonne pour s’en servir d’arme, mais par chance, elles possèdent toutes les deux une force physique considérable. Une force suffisante combinée à de l’orichalque permet de briser cette glace.

Eleanora utilise son large morceau d’orichalque comme d’un bouclier alors qu’elle avance pour rejoindre Borkus. Elle bloque les projectiles en attendant une opportunité.

Même Oiseau d’os sur une patte est en train de crier alors qu’il lance des plumes spirituelles. Il sait que ce sera impossible de briser la glace, mais il souhaite gagner autant de temps que possible.

Tout le monde se bat de son mieux afin que Vandalieu puisse obtenir la machine de résurrection. Mais il semble que Vandalieu ne puisse pas faire mieux.

Il est déjà en train de lancer six sorts simultanément.

Il a arrêté de transformer le sol près de la lance en golem puisque c’est complètement inefficace, mais il maintient la forme de deux armes d’orichalque et la transformation en forme spirituelle de sa main droite protège l’esprit des Morts-Vivants, donc quatre sorts de plus pour six au total.

Même avec le sort d’incantations multiples, il a largement dépassé ses limites. Sa compétence Limites Dépassés est déjà activée, comme sa compétence Soin Rapide. Zadiris murmure des incantations de l’élément lumière pour le soigner, mais malgré cela, sa tête est quand même bouillante.

Peu importe à quel point un lac est grand, impossible avec un seau d’en tirer plus d’eau. De la même façon, peu importe la taille de la réserve de mana de Vandalieu, il y a une limite a combien de sorts il peut lancer en même temps.

(Qu’est-ce que je devrais faire ?)

Ce qui est en train de se produire n’est pas un combat à mort. Si Vandalieu laisse les choses se dérouler ainsi, personne ne mourra. Il n’y a que la machine de résurrection qui sera détruite.

La lance est clairement en train d’agir selon sa volonté. Ce n’est pas naturel que, d’elle-même, elle décide de se diriger directement en direction de la machine en semant le chaos comme elle le fait.

Elle était la lance tenue par Mikhail, la lance divine de glace, forgée pour des héros par le dieu de la glace qui sert Peria, la déesse de l’eau et de la connaissance. C’est sans aucun doute un artefact de classe légendaire, voire même de classe mythique.

Dans ce cas, ce n’est pas étrange de penser qu’elle ait une conscience. Cette conscience reconnaissant d’ailleurs Mikhail comme la justice du champion Bellwood et la justice du dieu de la loi et du destin, Alda, comme étant la vraie justice.

Le Champion qui n’accepte pas ce qui vient d’autres mondes, qui dénie et détruit des choses qui sont bonnes pour ce monde, sa culture et même des civilisations, même en sachant la durée que cela prend à développer.

Le dieu qui n’accepte pas l’existence de ceux qui n’obéissent pas à ses règles, qui accepte d’enseigner la haine à l’encontre des races créées par Vida, même après que des centaines de milliers d’années soient passées.

Le Héros qui a porté un coup fatal à la nation des Titans en son nom.

La lance magique de ce héros essaye de détruire la machine de résurrection que Vandalieu désire.

Il y a une part de vérité dans ses croyances. Il est impossible de dire qu’elles sont complètement fausses.

Dans ce cas, est-ce que c’est Vandalieu qui a tort ? Est-ce que son désir de redonner vie à sa mère est une idée démoniaque ?

Ce n’est pas le cas, pas vrai ? Traiter les blessures, soigner les malades — augmenter l’espérance de vie de créatures qui mourront un jour est toujours une bonne chose, alors pourquoi la résurrection d’une personne serait considérée comme démoniaque ?

(Je ne reconnais pas de telles croyances. Donc je n’ai pas d’autres choix que de gagner. Comment est-ce que je peux faire ? J’ai du mana. J’ai du mana, mais je ne peux pas gagner comme ça. Je ne suis pas suffisamment intelligent, je n’ai pas suffisamment de neurones. Que dois-je faire ?)

« Garçon tu as atteint tes limites ! » la voix de Zadiris est pleine de tristesse. Vandalieu est sur ses dernières forces, il ne peut rien faire de plus. Ne peut-il que regarder la bataille être perdue alors que ses espoirs lui sont arrachés ?

Il y a une méthode. S’il abandonne les esprits de Singe d’os et des autres Morts-Vivants, ce sera un fardeau de moins sur son cerveau.

Il ne peut pas faire ça. La machine de résurrection est son espoir de gagner quelque chose. Quelle utilité a-t-elle s’il doit perdre quelque chose pour mettre la main dessus ? Au début, Singe d’Os et les autres n’étaient que des outils pour lui. Maintenant, ils sont des serviteurs importants qu’il a élevés jusqu’à maintenant. Il peut remplacer leurs os, peu importe combien sont brisés, mais il ne peut pas remplacer les esprits.

(C’est bien ça. Leurs esprits sont — ah, c’est vrai. J’ai un deuxième cerveau, pas vrai ?)

En le réalisant, Vandalieu commence à se diviser en deux.

« Garçon — ?! »

Du moins, c’est comme cela que Zadiris le voit. Cependant, elle réalise rapidement que ce n’est pas le cas.

« Forme Spirituelle ?! »

Vandalieu est maintenant séparé de son propre corps physique… Il a une expérience en dehors de son propre corps.

Normalement, un corps sans âme devrait s’effondrer et arrêter de bouger, comme une sorte d’arbre mort. Cependant, Vandalieu utilise encore son corps grâce à la magie.

La forme spirituelle de Vandalieu contrôle la forme physique de Vandalieu à travers la compétence Contrôle à longue distance qu’il a obtenue.

« Grâce à cela, j’ai deux cerveaux », dit Vandalieu. « Zadiris prend soin de mon corps physique. »
« O-oui, laisse-moi faire. » Zadiris est surprise que Vandalieu parle à la fois à travers sa forme spirituelle et son corps physique, mais elle se concentre rapidement pour lancer des sorts de soin.

Grâce à cela, il peut diviser les six sorts qu’il avait du mal à maintenir avec chacun des cerveaux capables de s’occuper de trois. Mais ce n’est pas suffisant. Pour stopper ce misérable bâton fait par les dieux, il a besoin de plus.

Mais que peut-il faire ?

(Mon cerveau… Hmmm? Je suis en forme spirituelle maintenant. Dois-je vraiment m’inquiéter de la forme ?)

Vandalieu regarde son corps physique pour voir que son bras droit divisé en forme spirituelle est divisé en trois pour préserver les esprits des Morts-Vivants blessés en leur offrant du mana.

Quand il utilise forme spirituelle sur son corps physique, il est est capable de modifier librement la forme comme il le fait maintenant avec son bras. Si c’est le cas, il peut certainement changer sa forme spirituelle complètement.

La vision de Vandalieu augmente.

En manipulant sa forme spirituelle, sa tête se divise en deux au niveau du cou. Maintenant, il a trois cerveaux.

Ce n’est toujours pas suffisant. Il en ajoute d’autres. Maintenant, il a cinq cerveaux.

En utilisant ses nouveaux cerveaux, il fait des Golems. Il en fait encore et encore et encore. Il place des fragments d’orichalque dans ses Golems.

Pour faire court, il fait maintenant la même chose que le « bâton ». Il mélange de l’orichalque au lieu de la glace dans ses Golems qu’il vient de faire avec le sol et les murs pour qu’ils puissent être utilisés comme une arme.

Des hommes de pierres avec du métal noir qui sort de leurs corps rugissent alors qu’ils frappent le poulpe de glace, les uns après les autres.

« Bocchan ?! » s’exclame Rita. « Qu’est-ce qu’il se passe avec ton apparence ?! !? Vous êtes deux maintenant et tu as tellement de tête ! »
« Je – je n’ai rien vu ! » crie Vigaro.
« Ah ! Quelle terrifiante beauté ! » remarque Eleanora.

Alors que des Golems servant de renforts apparaissent les uns après les autres alors que Vandalieu essaye d’utiliser tous les murs et qu’il crée un trou gigantesque dans le sol, tout le monde se tourne pour être surpris de voir deux Vandalieu, avec l’un d’eux doté d’une apparence grotesque. Ils sont surpris… mais pour une étrange raison, les yeux d’Eleanora montrent des signes d’excitation et d’émerveillement.

« Tout le monde, ne faites pas attention à l’apparence de mon maître ! Battez-vous ! » Homme d’os crie depuis le sol à proximité des pieds de Vandalieu.
« Bougez les bras, pas vos langues ! » dit Borkus en les réprimandant.

Les voix de Borkus et d’Homme d’os leur permettent de retrouver leur sens et ils retournent au travail une fois de plus pour détruire la glace.

En effet, c’est simplement du travail à présent.

La lance magique est bien un artefact légendaire. Cependant, normalement, elle ne devrait pas avoir le pouvoir de se battre seule. Elle se sert juste d’une méthode pour utiliser le mana dans le cœur du Golem Dragon pour produire et manipuler de la glace.

C’est pour cela que les mouvements de la glace maudite sont lents et laborieux. Si c’était de la glace normale, Borkus et les autres en auraient fini il y a longtemps, même sans les armes d’orichalque.

La glace maudite est attaquée par d’innombrables Golems avec des fragments d’orichalque. Elle est aussi brisée par Vigaro et les sœurs armures, et même directement fondue par la magie de l’élément mort de Vandalieu. La lance ne peut même pas maintenir la forme de sa glace, même après avoir arrêté de lancer des pics de glace, et n’arrive pas à repousser Borkus et les autres.

« Cette maudite lance est ennuyeuse ! » dit Borkus en frappant la lance qui se débat en vain, l’envoyant voler hors du torse du Golem pour se mettre à tourner sur le sol.

La glace s’arrête à cet instant.

Vandalieu se demande si c’est fini alors qu’il retourne à son corps physique. Il a la tête qui tourne pendant un moment alors que ses nombreux champs de vision disparaissent, mais Zadiris l’empêche de tomber à genou.

« Whoa… Merci, mais pourquoi est-ce que tu tiens ma tête aussi fermement ? » lui demande-t-il.
«  Je pensais juste que ce serait terrible si cette tête se mettait aussi à se multiplier », répond Zadiris alors que ses bras entourent la tête de Vandalieu. Il semble qu’elle a été choquée en voyant la division de sa forme spirituelle.

Vandalieu a fréquemment changé ses bras en plusieurs tentacules cela dit. Est-ce que diviser sa tête a plus d’impact que ses bras ?

« Plus important, la première chose que je dois faire et de réparer le corps d’Ours d’Os et des autres. »

Vandalieu veut vraiment foncer jusqu’à la machine de résurrection, mais cela viendra en dernier.

Faire revivre les Morts-Vivants passe en premier. Il peut soigner les esprits blessés après les avoir remis dans leurs corps. Cela ne prendra pas beaucoup de temps ou d’effort.

Alors que Vandalieu essaye de les soigner, les esprits protestent en grognant.

Ils sont devenus un fardeau pour Vandalieu, ils sont trop faibles. Ils ne veulent pas retourner à la normale puisqu’ils veulent devenir plus fort.

Oiseau d’os laisse échapper un cri. Il semble être d’accord et veut les rejoindre.

« … Je pense que c’est possible, mais êtes-vous sûr ? » demande Vandalieu. « Si je fais ça, je ne sais pas si je pourrai le défaire. »

Oiseau d’Os acquiesce comme Loup d’Os et les autres. Leurs esprits ont déjà perdu l’apparence qu’ils avaient quand ils étaient vivants. Ils ont maintenant la forme de squelettes.

À l’origine, ils étaient des esprits errants d’animaux et d’insectes. Ils n’ont aucun souvenir de comment ils étaient de leur vivant et ils ont pratiquement perdu tous les souvenirs qu’ils avaient avant de devenir des Morts-Vivants. Leur loyauté pour Vandalieu est la chose la plus importante pour eux. C’est grâce à lui qu’ils sont des créatures immortelles, qui n’ont pas besoin de manger ou de se reproduire, et sans les chaînes que l’instinct animal leur imposait.

« Je comprends. »

L’esprit d’Oiseau d’Os sort de son corps. Les esprits des autres perdent leur forme et tous les esprits se mélangent.

Les os d’Ours d’Os et des autres qui étaient éparpillés sur le sol commencent à se rassembler au même endroit.

Et ensuite, les esprits se combinent les uns aux autres et perdent leur forme en entrant dans le tas d’os.

Un monstre fait d’os rugit alors qu’il naît. L’assemblage des os ressemble à un puzzle dont des pièces différentes semblent avoir été assemblées de force. Les os d’un ours, d’un loup et d’un oiseau sont maintenant combinés.

C’est une chimère dont le corps est constitué d’os. Un Japonais penserait sans doute à un « Nue » fait uniquement d’os.

(note : Chimère japonaise avec une tête de singe, un corps de tanuki, des membres de tigres et une queue de serpent.)

« C’est une Chimère d’Os. Une créature née d’une entité malicieuse unique piégée dans les os de plusieurs animaux, humains et monstres… C’est la première fois que j’en vois un », dit Zadiris. « Oiseau, Singe, Loup, Ours et Homme d’Os. C’est une splendide façon de montrer votre loyauté. »
« Umm… Je suis encore là », dit Homme d’Os.

« Ah, c’est bien vrai. »

Le crâne d’Homme d’Os est toujours par terre. L’attaque de la lance magique est finie, donc ses os sont en train de se rassembler petit à petit.

« Homme d’Os, s’il te plaît, dis-moi s’il manque des os », dit Vandalieu.
« Bien sûr, mon maître. »

Vandalieu se dirige vers la lance magique sur le sol en amenant la Chimère d’Os avec lui.

« Vandalieu-sama, c’est dangereux d’approcher de la lance ! » dit Eleanora en essayant de l’arrêter, mais il agite la main pour la rassurer.

Comme il s’y attend d’un artefact, il n’y a pas une seule rayure sur la lance magique. Vandalieu enveloppe la lance avec un mana sombre de l’élément mort et ensuite la touche.

« Ne me touche pas ! » crie une voix qui résonne dans sa tête.

Il semble que la lance magique ait une véritable personnalité, ce qui étonne Vandalieu. Une arme avec une conscience, cette chose devrait être appelée une arme intelligente ?

« Sale Dhampir ! Je ne sais pas quelles sont tes intentions, mais tu seras certainement broyé par le successeur de Mikhail, mon prochain propriétaire ! Profite de ta brève victoire tant que tu le peux ! »
« Ah, je ne suis pas intéressé par tout ça, donc puis-je te demander quelque chose en ce qui concerne cette situation ? Tu es une lance créée à l’origine pour servir Peria et pas Alda, n’est-ce pas ? » demande Vandalieu.

À en juger par la colère et le ton ébranlé d’Âge de Glace, il peut juger que Yupeon, le dieu de la glace, a des points de vues similaires à ceux d’Alda et du champion Bellwood, contrairement à Tristan, le dieu des océans qui a couché avec Vida pour devenir l’un des ancêtres des Tritons.

Âge de glace, un artefact créé par Yupeon, partage ses idées. Pour ce qui est du héros qu’il a accepté comme étant son propriétaire il y a deux cents ans, Mikhail, la lance divine de glace, était un dévoué croyant d’Alda, un héros qui croyait en la justice de l’empire Amid et la nation bouclier de Mirg du fond de son cœur.

Cependant, il a été battu de peu par le Golem Dragon fait par la déesse et Âge de glace est resté enfoncé dans le torse du Golem, séparé de son propriétaire.

Dans ce monde, ceux qui perdent leur vie ne peuvent pas revenir. En l’absence de Mikhail, Âge de glace a décidé d’utiliser la glace maudite pour sceller la machine de résurrection qui va à l’encontre des lois de sa propre volonté, pour que personne ne puisse y toucher.

Normalement, la lance n’aurait pas dû être capable de faire cela sans son propriétaire, même en étant un artefact. Par coïncidence, il a été capable d’utiliser le cœur du Golem Dragon qui touchait légèrement la pointe pour recevoir le mana nécessaire. Il a construit de multiples murs que seul Mikhail pourra passer.

Le mur qui contenait la main de Zandia n’était pas le fait de Mikhail, mais celui d’Âge de glace.

« Mais ce n’est pas Mikhail ou celui qui suit sa volonté, mais toi qui es ici. Une créature insolente comme toi qui joue avec la vie, accompagnée par deux sales créatures non-mortes ! Quel regret que je n’aie été qu’à quelques pas de détruire complètement tes ambitions ! » crie Âge de glace.

« C’est — quoi ? » Vandalieu était sur le point de dire que c’était « dommage », mais ensuite il a remarqué quelque chose d’étrange dans les paroles d’Âge de glace.

(Deux… il a dit « deux ». Même en excluant Rita et Saria, il y a encore Borkus, Homme d’Os, Ours d’Os… Six au total. Je suis sûr que ce type utilise un compte différent entre les animaux et personnes Mortes-Vivantes.
Mais pourquoi deux ? La première fois que je suis venu ici, il y avait moi, Borkus et Nuaza, donc nous étions trois. Est-ce que c’est ce qu’il veut dire ?)

Vandalieu ne sait pas à quel point les sens de la lance magique sont aiguisés, mais il semble qu’ils fonctionnaient même quand la lance était enfoncée dans le torse du Golem Dragon.

C’est assez clair maintenant qu’il y pense. Dans cet état, Âge de glace a créé des murs de glace à l’entrée de la chambre, le couloir distant et même à l’entrée menant à la partie souterraine après tout.

Ce n’est pas étrange de penser qu’il ait remarqué la visite de Vandalieu et de ses compagnons dans cet endroit il y a deux ans.

(Alors qu’est-ce qu’il a fait depuis ? Quand un Dhampir capable de faire fondre la glace maudite apparaît en compagnie de deux Morts-Vivants à la place du successeur de Mikhail, qu’a-t-il fait sur une période de plus d’un an ?!)

« Vandalieu, que se passe-t-il maintenant ? Est-ce que tu parles avec la lance ? Oui ? »
« Bocchan, quel est le problème ?! »

En prenant en compte les voix de Vigaro et de Saria, Vandalieu commence à courir en direction de la porte que le Dragon Golem était en train de protéger.

La porte, qui est faite du même matériau que les murs, est difficile à remarquer et elle s’ouvre d’elle-même à l’approche de Vandalieu. Elle devait probablement s’ouvrir seule quand son gardien, le Golem, était battu.

De l’autre côté de la porte se trouve un large tuyau fait d’une substance ressemblant à du verre, un cercle magique, un monolithe avec des lettres indéchiffrables gravées dessus et quelque chose qui ressemble à un écran de télévision venant de Terre.

Tous sont percés par des pics de glace, cassés ou endommagés.

« Fu… FUHAHAHAHAHA ! On dirait que ça a bien marché ! J’ai pu obtenir du mana du cœur du Golem, mais à cause de cela j’étais incapable de bouger. Je n’étais pas sûr d’avoir détruit la machine avec la glace que j’ai créée d’aussi loin, mais c’est un soulagement de voir que j’ai réussi ! Tes plans démoniaques viennent de tomber en morceaux, Dhampir ! »

Le rire roque et bruyant d’Âge de glace est répulsif pour les oreilles de Vandalieu. Derrière lui, Chimère d’Os laisse échapper un cri de tristesse tandis que Vigaro et les autres restent figés sur place.

Et ensuite, Vandalieu tourne ses yeux grands ouverts en direction d’Âge de glace.

(Si la machine est brisée, je n’ai qu’à la réparer, et si c’est impossible, je n’ai qu’à trouver une autre méthode. Je ne vais pas abandonner mon idée de ressusciter sa mère. Mais avant cela, je vais m’occuper de cette chose.)

« Tu veux me détruire Dhampir ? C’est en effet possible pour une créature aussi insolente comme toi qui est même capable de manipuler de l’orichalque, une matière que seuls les dieux ont le pouvoir d’affecter.
Cependant, cela serait dénué de sens. Je suis un artefact créé par Yupeon, le dieu de la glace. Je suis essentiellement son clone. Même si la lance est détruite, ma conscience retournera à Yupeon, et un jour je me tiendrai devant toi dans les mains d’un autre héros comme Mikhail. Et ensuite, je couperai le fil de ta vie démoniaque et celle des autres sales créatures Mortes-Vivantes ! »

Vandalieu se sent nauséeux alors qu’il écoute la voix confiante et répulsive qui croit sans aucun doute en son sens de la justice.

« Je vais te le demander pour être sûr. Es-tu sérieux ? » malgré sa nausée, Vandalieu pose cette question à la lance, juste pour être absolument certain de sa future décision.

« Bien sûr ! Si tu dois regretter une chose, regrette ta propre naissance maudite — »
« Dans ce cas je vais te détruire. »

Vandalieu frappe la lance magique avec ses doigts en forme spirituelle. Il sent que l’orichalque résiste et arrache sa peau. Il ressent la douleur comme s’il exposait sa peau et ses os à d’innombrables coupures.

La voix d’Âge de glace devient un hurlement. Cela est tellement plaisant pour Vandalieu à ses oreilles qu’il oublie sa propre douleur.

« Il semble que tu sois un clone d’un grand dieu, mais tu es assurément mon ennemi », dit-il. « Puisque tu as dit que tu comptes nous maudire et nous affronter de toutes tes forces, sans aucune once de pitié et sans aucune exception, dans ce cas je n’ai pas d’autre choix que de faire cela. »

Il est possible que Âge de glace ne sache pas pourquoi Vandalieu voulait obtenir la machine de résurrection, mais cela importe peu.

Dans ce cas, cela veut dire que Âge de glace a dit « intentions démoniaques », sans savoir quoi que ce soit. Si c’est le cas, les Dhampirs sont un mal absolu pour lui, pire que des insectes qui causent le mal tout en n’ayant aucun bénéfice à leur existence et qui ne valent même pas la peine d’être écoutés.

Il fallait s’y attendre. La lance croit que les actions de Mikhail sont celles de la justice.

Les actions d’un héros qui croit que sa nation de naissance fait le bien en obéissant aux ordres de l’empire en envahissant la nation Titan qui n’a rien fait de plus que prospérer dans un territoire encerclé par la chaîne de montagnes. Le héros qui a mis fin à une nation.

Et il a même qualifié de « sales » ceux qui sont morts à cause de cela et sont devenus des Morts-Vivants .

Tant que la lance magique existe, elle continuera à maudire Vandalieu et ses compagnons qu’elle juge démoniaques, et attendra une opportunité d’arracher leurs entrailles de sa pointe. C’est le genre d’existence qu’elle est.

« Si je te laisse seul, je ne pourrai pas calmement chercher une façon de ressusciter ma mère, et je serai définitivement incapable de devenir heureux dans le futur », dit Vandalieu. « Ah, c’est ici. Je me suis dit qu’il y en aurait un puisque tu as dit être un clone d’un dieu. Je suis soulagé de l’avoir trouvé. Même moi, je ne peux pas détruire quelque chose qui n’existe pas. »

Âge de glace continue de crier sans faire de sens. « Sale… bâtard… Tu vas faire d’un dieu ton ennemi – »
« Non, nous sommes des ennemis de ton dieu, peu importe ce que nous faisons, n’est-ce pas ? Donc, ce que nous faisons importe peu, non ? »

Qu’essaye de dire Âge de glace après avoir détruit toute opportunité de négociation, de réconciliation, de paix ou d’harmonie à lui seul ?

Pensait-il et a-t-il fait toutes ses choses avec si peu de résolution parce qu’il s’attendait à n’en subir les conséquences ? Si c’est le cas, Vandalieu ne peut pas s’empêcher d’admirer sa confiance. Il trouverait cela impossible d’être aussi audacieux.

« Je pense que c’est impossible pour toi de le faire, mais si tu le peux, dis-lui quelque chose de ma part », dit Vandalieu. « Dis-lui qu’il est mon ennemi. »
« Gih, gah, M-Mikha – »

Le chant d’Âge de glace s’arrête et le son clair de la destruction du clone d’un dieu résonne.

[Les niveaux des compétences de Transmutation de Golem, Forme Spirituelle, Incantations Multiples, Brise âme et Contrôle à longue distance ont augmenté !]
[Vous avez obtenu la compétence unique, Tueur de Dieu !]


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 51

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :