KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 111

Chapitre 111 : Action (4)


Rachel a appelé la Cour Royale dès qu’elle est rentrée chez elle. Elle a raconté à son majordome tout ce qu’il s’était passé aujourd’hui.

C’est à dire que Lancaster était soudainement apparu et avait assassiné l’agent qui la protégeait. Mais que curieusement, il n’avait pas tenté de la blesser.

« Pouvez-vous décrire plus en détail quelle était la situation avant l’apparition de Lancaster ? » demanda le majordome avec un visage sérieux.

« Oui ? Ah, hum… J’étais en train de recevoir un cadeau de la part d’un ami. »

« Au fait, Princesse, vous pouvez utiliser l’anglais quand vous parlez avec moi. »

« Ah, oui, désolé. Donc hum, à propos de la situation… »

Rachel a rendu compte de ce qui s’était passé, en anglais. Le majordome s’est frotté le menton tout en réfléchissant, puis a parlé à voix basse.

« Hum… peut-être que le but de Lancaster est que la Princesse souffre de la même façon que lui. »

« Ah oui ? »

Rachel a penché la tête.

« Lancaster a perdu les personnes qui lui étaient chères lors de l’incident de Londres. Il doit vouloir que la Princesse partage la même douleur que lui. Il doit avoir mal interprété la relation de la Princesse avec cet ami. »

« Ah… »

Rétrospectivement, cela semblait assez crédible.

Après tout, Lancaster a dit avoir vu une scène « amusante ».

« Mais ce n’est pas du tout ça… »

Rachel a regardé le bracelet à son poignet.

Si c’était ce que Lancaster pensait, il se trompait lourdement.

Dans l’esprit de Rachel, elle n’était pas en position d’être intime avec une autre personne.

« Quoi qu’il en soit, Princesse, je peux voir que vous avez beaucoup changé. »

« Hein ? De quelle manière ? »

« Auparavant, vous aimiez manger et faire l’idiote comme une enfant. Mais maintenant, vous êtes calme et posée. »

« C-C’était avant que je ne sois plus mature. »

En réalité, Rachel était assez espiègle jusqu’à l’âge de six ans.

Mais elle a toujours été responsable. Comme elle terminait toujours ses devoirs avant de sortir jouer, la reine, le prince consort et le majordome de Rachel ne pouvaient que la regarder en souriant.

Ce n’est qu’après cet incident que son espièglerie a disparu.

« Quoi qu’il en soit, il se fait tard Princesse. Vous devriez aller vous coucher. Nous vous ferons savoir bientôt si nous allons déployer un autre agent ou engager un mercenaire qualifié. »

« Oui… Au fait, cet agent… avait-il une famille ? »

En entendant le ton prudent de Rachel, le majordome a souri amèrement et a secoué la tête.

« Non, il n’en avait pas. »

« … Je vois. Mais s’il vous plaît, traitez-le bien. J’assisterai également aux funérailles. »

« Oui, je comprends. »

Quelqu’un était mort pour la protéger.

Bien que cela ait mis un lourd fardeau sur son cœur, Rachel a raccroché sans montrer une once de faiblesse.

« Haa. »

Cependant, elle ne put s’empêcher de lâcher un soupir, dû à ses émotions compliquées.

Rachel a sorti ses écouteurs afin d’apaiser la pression étouffante qu’elle ressentait. Après avoir mis les écouteurs Bluetooth dans ses oreilles, elle a regardé l’application « Musique » sur sa smartwatch.

[If – Kim Hajin]

[Now I Wish It Was So – Kim Hajin (karaoké)]

[You In My Arms – Kim Hajin (karaoké)]

[To J – Ce que j’ai chanté (karaoké)]

Elle contenait plusieurs enregistrements qu’elle avait faits en secret lorsqu’elle était allée au karaoké avec Kim Hajin.

Grâce à la douce voix de Kim Hajin, elle a pu, dans une certaine mesure, venir à bout de ses insomnies.

Par ailleurs, elle a également découvert qu’elle était une mauvaise chanteuse en écoutant son propre prestation.

« Aujourd’hui, on va mettre… »

Now I Wish It Was So.

Rachel a mis en route la chanson et a sauté dans son lit.


[Je peux commencer demain.]

Apparemment encouragée par ma réponse positive, Boss m’a contacté le lendemain avec une nouvelle mission.

==Mission de l’Apprenti Mercenaire==

[Difficulté : D]

[Récompense : 400 000 000 won coréens ou un objet de valeur équivalente.]

[Objectif : Attaquer le camion de trafic humain appartenant au groupe du Djinn Jehon.]

[Une fois par semaine, Jehon exploite un camion servant au trafic et à la contrebande d’êtres humains. À 22h00, deux camions protégés par des gardes armés traverseront le pont Weike. Attaquez-les et sauvez les otages.]

==

Le lieu de la mission était la Chine.

Pour être plus précis, c’était une route reliant la Chine à la Mongolie.

Les Djinns utilisaient souvent cette route pour s’adonner au trafic et à la contrebande.

Selon l’histoire d’origine, la région Russe voisine de la Mongolie était une zone de non-droit, où la force régnait en maître. C’était aussi le repaire des Djinns qui commettaient toutes sortes de crimes.

Toutefois, cette « zone de non-droit » possédait sa propre société, dirigée par des Djinns.

Bien que l’ONU refusait de reconnaître officiellement son existence, cet endroit s’appelait Pandemonium* et avait la taille d’une petite ville.
(*Capitale imaginaire de l’Enfer.)

Le lendemain, dès la fin des cours, je suis allé à Pékin en passant par Séoul.

Une fois arrivé à Pékin, je me suis assuré de toujours porter un masque et des lunettes de soleil.

La région nord de Pékin était une zone dangereuse de rang intermédiaire où des monstres apparaissaient souvent. C’était là que se trouverait prochainement ma cible, sur un pont usé construit au-dessus d’une rivière.

J’y suis arrivé après une heure de route.

« … C’est un peu flippant ici. »

Dans les zones de danger de rang intermédiaire, les monstres de rang intermédiaire apparaissaient à une fréquence élevée.

Par conséquent, bien que la région ait abrité une ville entière dans le passé, on n’y voyait plus personne.

« Voyons voir… »

J’ai abattu plusieurs arbres de petite taille et je m’en suis servi pour bloquer l’unique entrée du pont.

Puis, j’ai reçu un message.

[Il y aura de nombreux ennemis, mais tous ne seront pas des Djinns. Certains d’entre eux sont des personnes attirées par le mal qui sont devenues les molosses des démons. Quant aux autres ce sont des personnes malfaisantes qui mènent des vies méprisables. Ce sont eux vos cibles.]

« … Hum. »

Les Djinns étaient des êtres dont les émotions négatives étaient amplifiées par leurs contrats avec des démons. Par conséquent, les Djinns les plus faibles avaient tendance à commettre des crimes plus violents, en employant toutes sortes de méthodes.

N’arrivant pas à satisfaire leurs pulsions, leurs souhaits de devenir plus forts et leurs désirs de reconnaissance ; ils exprimaient leur rage à travers le mal absolu.

« C’est bon à savoir… »

Les tuer serait plus facile et pèserait moins lourd sur ma conscience.

J’ai regardé autour de moi afin de trouver un endroit où me cacher.

La zone autour du pont était désertique. Bien qu’il y ait une forêt à proximité, les arbres étaient tous assez petits.

Il n’y avait pas d’autre choix.

J’allais devoir les affronter directement.

J’ai pris ma moto et j’ai roulé sur le pont sur une distance d’environ 600 mètres.

Puis, je me suis mis face à l’entrée du pont. J’avais une vue dégagée sur le pont et tout ce qui l’entourait.

J’ai vérifié l’heure.

21h35.

Leur heure d’arrivée était prévue à 22h00.

J’ai modelé Aether en forme de chaise et je me suis assis dessus. Puis, j’ai sorti un chiffon et j’ai nettoyé le canon du Desert Eagle.

Après environ 30 minutes d’attente, j’ai pu voir deux camions et quatre véhicules d’escorte se diriger vers le pont.

« Les voilà. »

Je me suis levé lentement, puis j’ai fusionné Aether avec le Desert Eagle, le transformant en un féroce fusil de sniper.

J’ai brandi le fusil de sniper, et j’ai visé les chauffeurs des camions.

Le chauffeur du camion de tête semblait être ivre ou drogué, car il ricanait d’un air méchant.

Je n’avais aucune raison d’hésiter.

J’ai appuyé sur la détente.

TANG !

La pression d’air causée par le tir a fait bouger mes vêtements. La balle a volé avec une grande intensité, explosant la tête du chauffeur.

Il n’y a eu ni cri ni hurlement.

La vitre du camion s’est brisée et le chauffeur s’est immédiatement transformé en poussière noire. La balle ne s’est pas arrêtée pour autant et a même transpercé la soute du camion.

Click

J’ai éjecté la douille.

La cible suivante était le chauffeur du deuxième camion.

Il n’avait toujours pas compris ce qui se passait, faisant de lui une cible facile.

J’ai visé le deuxième camion et j’ai tiré. Une balle blanche a immédiatement transpercé le véhicule.

Kiiik

Les chauffeurs ayant été éliminés, les camions ont dérapé sur le côté et se sont écrasés contre des arbres.

Ce n’est seulement qu’à ce moment là que les véhicules d’escorte se sont rendus compte de la situation et se sont arrêtés. Les portes se sont ouvertes et un total de 18 Djinns équipés d’armes diverses en sont sortis.

Trois avec des épées, quatre avec des lances, deux avec des haches, trois avec des arcs, et le reste avec des fusils d’assaut. J’ai observé leurs mouvements tout en sortant un médicament de ma poche. C’était une pilule de ginseng dont les effets avaient été modifiés selon mes préférences.

[L’énergie médicinale remplit votre corps.]

[Pendant 5 minutes, toutes les statistiques variables, excepté la puissance magique, augmentent de 1,5 points.]

Seulement 5 SP ont été nécessaires pour faire cette modification. Le coût peu élevé de SP était probablement dû au fait qu’une augmentation permanente des statistiques avait été remplacée par une augmentation temporaire.

J’ai avalé le médicament, activé l’effet Célérité de la Sous-Armure, et transformé le Desert Eagle en mode fusil d’assaut.

L’instant d’après, j’ai pu sentir de l’énergie tourbillonner dans mon corps.

« Huu… »

Après avoir pris une profonde inspiration, j’ai regardé les Djinns qui arrivaient.

« 他妈的是什么?» *

« 你想回去吗?嘿!你这个婊子的儿子!» *

Ils divaguaient tout seuls. Bien sûr, je n’avais aucun moyen de comprendre ce qu’ils disaient puisque je ne parlais pas chinois.

Pour être honnête, ça ne m’intéressait pas plus que ça.

« Fermez-la, d’accord ? »

J’ai tranquillement pointé mon arme sur eux.

Ce n’est qu’à ce moment là qu’ils ont arrêté de parler et se sont précipités vers moi. Soulevant au passage un nuage de saleté, ils m’ont chargé comme des taureaux enragés.

Cependant, comme j’avais activé le Bullet Time, ils se déplaçaient aussi vite que des escargots.

J’ai d’abord visé les Djinns avec les fusils d’assaut.

Six balles, une pour chacune de leur tête.

Comme ils étaient incapables d’utiliser le renforcement de puissance magique, ils n’ont pas pu résister à la puissance de feu de mes balles et ont été réduits en poussière.

Mes prochaines cibles étaient ceux qui se précipitaient vers moi avec des lances.

Bien qu’ils aient réussi à se rapprocher à une distance d’environ 200 mètres, ils ne pourraient pas aller plus loin.

« … Hum ? »

Cependant, ils étaient recouverts d’un renforcement de puissance magique.

Bien que j’ai été surpris, c’était bien ça.

Le renforcement de puissance magique était différent du renforcement du qi. Le premier n’était qu’une compétence défensive de bas-rang, qui était le résultat d’une libération aléatoire de puissance magique.

Une compétence aussi élémentaire pouvait être brisée assez facilement.

J’ai tiré trois balles simultanément sur le Djinn le plus proche.

La première balle a rendu le renforcement de puissance magique instable.

La deuxième balle a détruit une partie du renforcement devenu instable.

La troisième balle a traversé l’espace détruit du renforcement de puissance magique et a désintégré le corps.

Seulement trois balles ont été nécessaires pour tuer le guerrier à la lance.

Le monde était encore lent, et j’étais le seul à maintenir une vitesse normale.

Toujours en mode Bullet Time, j’ai continué à tirer sans m’arrêter.

De multiples étincelles de lumière jaillissaient du canon.

Tel un barrage de balles qui ne massacrait que les faibles.

J’ai visé comme un tireur d’élite et tiré comme une machine.

« …. »

Juste comme ça, j’ai tiré un total de 30 coups de feu.

Avec exactement trois balles pour chacun d’entre eux, dix guerriers ont été tués.

Il ne s’était même pas écoulé une minute depuis qu’ils étaient sortis de leurs voitures.

Maintenant, il n’en restait plus que deux, les deux Djinns avec des arcs.

Ils tiraient sur la corde de leur arc avec courage, mais malheureusement pour eux, je n’avais simplement qu’à bouger le doigt.

Une lumière blanche a jailli du canon de mon arme.

Les deux Djinns se sont transformés en poussière.

« … Haa. »

Le temps est revenu à la normale.

Me sentant un peu étourdi, j’ai lentement traversé le pont.

Arrivé devant les deux camions, j’ai fait sauter le verrou du camion de droite et ouvert la soute.

C’est alors que.

« Uaaaaaa ! »

Un homme a foncé vers moi avec une dague à la main.

Pris complètement au dépourvu, je suis resté figé pendant un moment.

Les yeux de l’homme retranscrivaient son intention meurtrière, alors que la puissance magique recouvrait sa dague d’une lumière bleutée.

Mais avant qu’elle ne puisse atteindre mon cœur, un loup géant a jailli de ma poitrine et a mordu son cou.

« AAAK ! AAAAAAAK ! »

Le loup avait la taille de deux hommes adultes réunis.

Pendant que le loup retenait le Djinn, j’ai levé la main et me suis frotté la poitrine.

Je… n’étais pas blessé.

« Ouf… »

J’ai poussé un soupir de soulagement.

Bien que je n’aie pas été blessé, j’ai fini par faire une erreur potentiellement fatale.

J’aurais dû être plus prudent.

« Kuaaaak…. »

Craaac.

Une fois son cou brisé, le corps du Djinn s’est volatilisé.

Ensuite, j’ai regardé dans la soute.

Elle était pleine de personnes qui avaient vraisemblablement été kidnappées. Leurs yeux exprimaient de la peur et de la souffrance.

« …. »

[Mission terminée.]

Après avoir envoyé un message à Boss, je leur ai lancé la smartwatch que portait un des Djinn.

« Les Djinns sont tous morts. Vous pouvez l’utiliser pour appeler les Héros. Vous pouvez rentrer chez vous maintenant. »

Ensuite, le loup qui m’a sauvé la vie s’est approché de moi. Il haletait, semblant vouloir être félicité, alors je lui ai caressé la tête.

À ce moment-là, Boss m’a répondu.

[Confirmé. Nous allons nous occuper du nettoyage.]


6h00 du matin.

Je suis resté éveillé toute la nuit à l’hôtel de Pékin et je suis rentré dès l’heure d’ouverture du portail de Cube.

Bizarrement, l’appartement était chaud.

Était-ce à cause de Hayang, qui était allongée sur le canapé, ou des rossignols fantômes d’Evandel perchés sur la télévision ?

Je suis entré dans la chambre avec un léger sourire sur le visage.

Evandel dormait profondément sur le lit.

Je me suis assis sur le bord du lit et j’ai caressé la tête d’Evandel.

Alors que je touchais ses doux cheveux, j’ai réalisé quelque chose.

Cet enfant était mon soutien émotionnel.

En même temps, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander depuis quand j’étais devenu faible au point d’avoir besoin de me reposer sur une si jeune enfant.

« Ehew. »

J’ai soupiré.

Il ne s’est seulement écoulé qu’un an depuis que j’ai atterri dans ce monde.

J’ai atteint ce point après seulement un an.

Si je passe encore 10 ans comme ça et que je retourne sur Terre…

Serais-je capable de redevenir celui que j’étais ?

Pourrais-je oublier ce monde comme s’il n’avait jamais existé ?

« Haam~ »

À ce moment-là, Evandel a bâillé et a ouvert les yeux.

Elle me fixait les yeux plissés, puis s’est jeté dans mes bras avec un sourire chaleureux.

« C’est Hajin. Hajin, Hajin … »

Elle murmurait tout en frottant ses joues contre ma poitrine.

« Ah, au fait Evandel, tu m’as sauvé aujourd’hui. »

« Miam-miam, de la nourriture délicieuse…. »

Mais on dirait qu’Evandel s’en fichait.

« … On pourra manger de la nourriture délicieuse plus tard. Pour l’instant, dors un peu plus. »

Ai-je dit en caressant le dos d’Evangel.


Trois heures plus tard, dans la classe Veritas.

Actuellement, j’étais affalé sur le bureau. Comme j’avais dormi moins d’une heure, j’étais mentalement et physiquement épuisé.

« Haaaaa… »

Alors que je luttais pour rester éveillé, quelqu’un s’est assis à côté de moi et a tapoté sur mon épaule.

« Yo~ Kim Hajin~ »

J’ai pu deviner qui c’était grâce à sa voix.

C’était Chae Nayun.

Toujours affalé, j’ai tourné la tête sur le côté et j’ai levé les yeux vers Chae Nayun.

Elle semblait être de bonne humeur.

En fait, elle rayonnait de joie.

« … Quoi. »

« Tu n’as pas oublié ta promesse pour demain, n’est-ce pas ? »

« Quelle promesse ? »

Kim Suho nous a rejoint au moment où j’ai posé cette question.

« Tu as oublié, Hajin ? Nous avions dit que nous mangerions ensemble. »

«  Ha ? »

C’est seulement à ce moment-là que je me suis redressé. Et je me suis adressé à Chae Nayun.

« Je croyais que tu avais dit que vous ne mangiez que tous les deux avec Kim Suho. »

« Euh… ah, je ne t’ai pas plutôt dit qu’on mangeait tous ensemble ? »

« Je serai là aussi. »

Yoo Yeonha venait d’apparaître et se tenait à côté de Chae Nayun.

« Jonghak et Yi Yeonghan seront là également. »

« Oui, ce sera pour tous les membres du groupe de voyage dans le temps. »

Chae Nayun a posé sa main sur ma tête tout en disant cela. Surpris, je me suis crispé. Pendant ce temps là, Chae Nayun a lissé mes cheveux avec sa main.

« Voilà. »

Puis, elle a eu un sourire satisfait.

Abasourdi, j’ai jeté un regard noir à Chae Nayun. Même ma mère avait arrêté de me faire ça après que j’ai atteint la puberté.

« Quoi qu’il en soit, n’oublie pas de venir. Nous allons au karaoké après. »

« Mais je suis occupé ce jour-là… »

« Sinon, on t’invitera à une discussion de groupe. »

« C’est… »

J’ai froncé les sourcils.

S’il vous plaît, épargnez-moi ça …


(*Note = Pour ceux qui sont aussi curieux que moi 😆, la conversation des Djinns chinois donne à peu près cela :
« C’est quoi ce bordel ? »
« Tu veux faire demi-tour ? Hé ! Espèce de fils de pute ! » )



Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “The Novel’s Extra – Chapitre 111

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :