KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 110

Chapitre 110 : Action (3)


La route D-3C.

Rachel et moi avons traversé cette route ensemble.

Le « D » indiquait que cette route menait à un donjon, le « 3 » indiquait qu’il avait été ouvert en troisième et le « C » indiquait que le donjon avait été conquis.

Sur les murs du tunnel étaient affichés des listes avec les noms des monstres, et les noms des héros qui avaient probablement participé à la conquête de ce donjon.

« … J’ai l’impression d’être dans un aquarium. »

Les parois transparentes révélaient une magnifique vue sur l’océan.

Nous étions à environ 75 mètres sous le niveau de la mer, ce qui était trop peu profond pour que les monstres de rang-intermédiaire puissent y vivre. Par conséquent, les monstres que je voyais apparaître de temps en temps étaient tous assez mignons.

Je ne trouvais pas la vue très intéressante, alors j’ai continué à avancer.

Après un moment, j’ai constaté que Rachel avait disparu.

« … ? »

Me demandant où elle était allée, je me suis retourné.

Rachel était loin derrière moi, collée à la paroi transparente, observant un banc de poissons. Ses yeux couleur océan étincelaient comme des émeraudes.

Je me suis faufilé jusqu’à l’endroit où elle se trouvait.

Faisant semblant de regarder le banc de poissons, j’ai fouillé dans ma veste.

Le bracelet cliquetait dans ma main.

Comment devrais-je lui donner ?

Le lui donner maintenant serait-il trop hasardeux ? J’avais peu d’expérience en matière de cadeaux, alors je n’étais pas sûr.

Et puis, qu’est-ce que j’étais censé dire ?

« Je l’ai acheté en venant ici… » C’était trop bizarre…

« Merci pour tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant… » Ça donnait l’impression que je m’en allais pour toujours.

« Ça aidera à ton développement… » Ça me faisait ressembler à un charlatan essayant de vendre sa marchandise.

« Ouah. »

À ce moment-là, Rachel a laissé échapper une exclamation d’émerveillement, comme une enfant. J’ai observé la scène un peu plus attentivement.

Au-delà des murs du tunnel, un banc de petits poissons nageait en ligne, formant un blob géant de la taille d’une baleine.

« Incroyable. »

« N’est-ce pas ? La Corée est le seul pays à posséder un tunnel sous-marin de cette taille ! » a expliqué Rachel avec enthousiasme.

« Vraiment ? »

« Oui ! Je le sais parce que j’ai lu beaucoup d’articles de recherche sur les tunnels souterrains. »

Des articles de recherche et Rachel. Il serait difficile de citer un meilleur duo.

« J’ai dû travailler dur pour comprendre ces articles de recherche car ils étaient écrits en coréen… Maintenant que je vois ça en vrai, c’est encore plus étonnant. »

« Je vois… »

Dans le monde dans lequel je vivais, les articles de recherche étaient principalement rédigés en anglais.

Mais dans ce monde, des mémoires de fin d’études universitaires aux symposiums académiques, la plupart étaient écrits en coréen. C’était dû au fait que le coréen était devenu une langue commune dans le monde entier.

« Oui, parce qu’avec les versions traduites, il y a un risque d’erreur d’interprétation. »

« Ah, je vois, les versions traduites… c’est vrai, je suis reconnaissant que le coréen soit ma langue maternelle. »

Je n’ai pas pu m’empêcher de glousser en disant ça. L’anglais était la matière dans laquelle j’avais échoué au test d’aptitude scolaire.* Je me souviens avoir regretté de ne pas avoir suivi de cours d’anglais supplémentaires.

« Je suis jalouse. Ah, apparemment, l’anglais était la langue commune avant la Sollicitation. N’est-ce pas intéressant ? »

« Oh… alors… »

« Ouah, regarde ! Il y a un requin… ah, un bébé requin ! »

« … Tu as raison. »

Cette princesse semblait aimer l’océan, car elle regardait le petit requin nager avec admiration .

Quoi qu’il en soit, c’était le moment idéal.

« Huum. »

J’ai pris une profonde inspiration.

« Hum, Rachel-ssi ? »

« … Oui ? »

Le regard de Rachel s’est détourné du bébé requin pour se poser sur moi.

Souriant maladroitement, j’ai sorti de ma poche le bracelet que j’avais préparé. La poudre du semis papillon était scellée à l’intérieur de son revêtement en platine.

« C’est peut-être un peu trop soudain… mais ça semblait être l’occasion parfaite. »

« …. »

Cependant, Rachel s’est contentée de me fixer d’un regard absent. Elle n’a rien dit, et elle n’a pas essayé de prendre le bracelet non plus.

J’ai marmonné l’excuse que j’avais préparée à l’avance.

« Alors, à propos de ça. Tu te souviens que tu m’as beaucoup aidé en tant que chef d’équipe ? Tout le monde s’est cotisé pour acheter ce bracelet, alors ne te méprends pas. »

Rachel ne disait toujours rien.

La seconde qui venait de s’écouler semblait en avoir duré dix. Je me suis soudainement senti étourdi.

« Laisse tomber. »

J’ai pris le bracelet dans ma main droite, et avec ma main gauche j’ai tenu le poignet de Rachel. Puis, j’ai pressé le bracelet dessus.

Click.

Je lui ai mis le bracelet. À partir de maintenant, dès qu’elle libérera sa puissance magique, la poudre du semis papillon s’infiltrera d’elle-même dans son corps.

J’ai poussé un soupir de soulagement, tandis que le regard de Rachel faisait des va-et-vient entre moi et le bracelet. Toujours silencieuse, elle m’a regardé d’un air attristé, puis a baissé la tête.

Ses lèvres ont gigoté comme si elle était sur le point de dire quelque chose. C’est alors que…

KOONG

Une vibration soudaine a secoué le tunnel, et toutes les lumières se sont éteintes.

En un clin d’œil, nous étions entourés d’une obscurité totale.

J’ai sorti précipitamment le Desert Eagle, et Rachel a également sorti sa rapière.

Tak, tak.

Rapidement, nous avons entendu des bruits de pas. Je me suis tourné vers la direction du son. Cependant, même mes Yeux des Mille Lieues ne pouvaient en apercevoir la source.

« … Quoi ? »

[Vous êtes avec un camarade.]

Une voix sombre a résonné. Néanmoins, je ne pouvais pas comprendre ce que cette personne disait. Je pouvais dire qu’elle parlait en anglais, avec un accent britannique.

Mais grâce à cela, j’ai pu facilement déterminer qui c’était.

Lancaster.

Le visage de Rachel s’est figé.

« … Sir Lancaster. »

[Ne vous inquiétez pas. Je suis seulement ici pour parler. Étant donné que j’ai vu quelque chose d’amusant aujourd’hui, je ne suis pas vraiment d’humeur à me battre.]

Je n’ai pu uniquement comprendre que la première moitié de sa phrase. Qu’il était seulement ici pour parler.

[Là.]

Là.

Dès que Lancaster a murmuré ce mot, un cadavre est soudainement tombé du ciel. Le corps était ensanglanté de la tête aux pieds, et ses membres étaient tordus de la façon la plus étrange qui soit.

« Hiik ! »

« Ouah ! C’est quoi ce bordel !? »

Surpris, j’ai juré inconsciemment. Rachel semblait également choquée. Ses yeux écarquillés se sont tournés vers moi.

« T-Tu as juré … »

« Ah, hem … hem. »

J’ai toussé d’un air gêné.

Puis, nous avons tourné notre attention vers Lancaster.

[Cette personne était un agent qui assurait votre protection dans l’ombre.]

« …. »

[Princesse, je vous surveille tout le temps. Je veux que vous le sachiez.]

Après cela, la voix de Lancaster a disparu.

J’ai eu du mal à comprendre cette situation abrutissante.

Je m’attendais à ce que Lancaster apparaisse, mais je ne me souvenais de rien de tel.

Il aurait dû envoyer quelques assassins, faire en sorte que Rachel, (qui aurait éveillé sa capacité), les batte et ensuite dire : « Mon but aujourd’hui était seulement de vous effrayer … »

Mais pourquoi diable a-t-il balancé un cadavre ?

« … Bon sang. »

Comme Lancaster l’avait dit, il n’y avait pas d’autres menaces, et les lumières se sont rapidement rallumées.

Le tunnel était à nouveau éclairé.

Toutefois, le cadavre qui nous avait fait bondir n’était plus là.

« Où est passé le cadavre ? »

J’ai marmonné d’un air hébété. Puis, Rachel a tapoté sur mon épaule.

« Hajin-ssi, allons… dehors. »

« Ah, oui. »

Nous avons commencé à revenir sur nos pas tout en restant sur nos gardes.

L’atmosphère était tellement sinistre et glaçante, que j’en ai eu la chair de poule sur les bras.

Rachel m’a regardé et a demandé :

« Est-ce que ça va ? »

« Oui ? Ah, bien sûr. J’ai juste été surpris. Alors, qui était-ce ? »

« Hum… Je… Je te le dirai plus tard. »

Nous sommes sortis du tunnel principal.

Tous les autres étaient déjà de retour et se trouvaient en pleine conversation.

« Hajin, viens ici. »

Kim Suho m’a vu et m’a appelé.

« … Qu’est-ce qu’ils me veulent ? Hum, attends. »

J’ai laissé Rachel derrière moi et j’ai couru vers Kim Suho.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Hajin, tu vois… »

Kim Suho m’a dit que Chae Jinyoon montrait des signes de réveil et que Chae Nayun était partie en courant pour aller le voir.

Au moment où j’ai entendu ça… je suis tombé en état de choc.

Quand je suis revenu à moi, j’étais ailleurs, en train de courir.


J’ai couru jusqu’à l’hôpital VIP de Daehyun. J’y serais bien allé en moto, mais je l’avais laissée à la maison aujourd’hui. Du coup, j’ai pris le portail à la station de Busan et j’ai ensuite couru jusqu’à l’hôpital VIP de Daehyun à Séoul.

« Haa, haa… »

Après avoir couru comme un dératé, je suis arrivé devant l’hôpital.

Mon cœur hurlait de douleur, tandis que mes poumons étaient visiblement sur le point d’exploser.

Alors que je reprenais mon souffle, une voix familière a retenti.

« Tu es au courant ? »

Surpris, je me suis retourné.

Comme je le pensais, la voix familière appartenait à Yoo Yeonha.

Elle aussi semblait être venue précipitamment, mais son apparence n’en était pas bouleversée le moins du monde.

« Ouais, toi aussi ? »

« Oui. J’ai le devoir de participer à toutes les affaires importantes liées au clan Chae. Mais pourquoi as-tu accouru aussi vite ? »

« …. »

Sans lui répondre, j’ai jeté un regard furtif vers l’hôpital.

Avec le Livre de la Vérité, j’avais prédit que la Graine du Diable germerait en janvier. Comme on était encore en octobre, on aurait pu penser qu’il y avait encore le temps.

Cependant, j’avais oublié une chose.

C’était la possibilité que Chae Jinyoon se réveille avant la germination de la Graine du Diable.

Si cela devait arriver, les choses ne feraient que se compliquer. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que tuer un patient inconscient était nettement plus facile que de tuer un patient conscient qui était libre de ses mouvements.

Soudain, un morceau de tissu a touché mon front.

Levant les yeux en sursautant, j’ai vu que Yoo Yeonha était juste en face de moi.

« Pourquoi transpires-tu autant ? Es-tu si inquiet que ça ? »

Avec son doux mouchoir, Yoo Yeonha a personnellement essuyé ma sueur.

J’ai baissé les yeux, me demandant pourquoi elle semblait être aussi grande que moi. Elle portait des talons aiguilles.

« … C’est fait. Tiens, tu peux prendre ça. »

Yoo Yeonha m’a donné le mouchoir.

En regardant le mouchoir trempé de sueur, j’ai été surpris.

« Euh, oui… merci. »

Je l’ai pris et j’ai levé les yeux vers l’hôpital.

J’ai inconsciemment lâché un profond soupir.

«  Il ne s’est pas encore réveillé, mais il a montré des signes encourageants. Il n’y a pas besoin d’en faire une affaire d’état. »

Yoo Yeonha a répondu à la question que je me posais.

« Je vois… c’est génial. »

Je me suis retourné.

« Eh ? Tu rentres déjà ? Tu ne veux pas voir Nayun ? »

Yoo Yeonha avait l’air surprise. J’ai répliqué tout en avançant.

« Non, je ne pense pas être à ma place ici. »

J’ai bougé mes jambes lentement.

Je n’avais couru que pendant un court moment, mais mon corps et mon esprit étaient comme engourdis.

Était-ce à cela que ressemblait l’épuisement mental ?

« Haa… »

Au moment où j’ai lâché un autre profond soupir… ma smartwatch a sonné annonçant un nouveau message.

[Petit Apprenti, j’ai reçu l’alerte comme quoi tu as bien eu nto objet.]

[Ton. Alors quand vas-tu t’attaquer à ta prochaine mission ?]

C’était Boss.

Je l’ai réalisé une fois de plus.

Elle était… la seule corde à laquelle je pouvais m’accrocher.

Serrant les dents, j’ai répondu immédiatement.

[Je peux commencer demain.]


En regardant la silhouette de Kim Hajin disparaître lentement, Yoo Yeonha a pensé à ce qu’il avait dit.

« Je ne pense pas être à ma place ici. »

« Pff. On dirait la réplique d’une série dramatique. Je ne pense pas être à ma place ici… »

Alors qu’elle murmurait d’une voix grave tout en faisant l’idiote, elle a reçu un message sur sa smartwatch.

[Yeonha, j’arrive tout de suite. Nayun va bien ?]

L’expéditeur était Kim Suho.

[Je ne l’ai pas encore v…

Alors qu’elle tapait la réponse sans réfléchir, elle a soudainement réalisé quelque chose.

« … Est-ce qu’il est parti pour laisser la place à Kim Suho ? »

Kim Suho et Chae Nayun.

Tout le monde savait que Chae Nayun avait des sentiments favorables envers Kim Suho. C’était parce que Chae Nayun se comportait clairement de façon différente devant Kim Suho.

« Hmm… »

En effet, si Kim Hajin n’était pas stupide, il se serait rendu compte que Chae Nayun aimait bien Kim Suho.

Yoo Yeonha lui a répondu sans enthousiasme, [Pas encore], et est entrée dans l’hôpital.

Non, elle était sur le point d’entrer dans l’hôpital.

Mais avant qu’elle ne puisse le faire, Chae Nayun est sortie en traînant des pieds.

Elle semblait avoir physiquement vieilli de 5 ans, mais avait un léger sourire sur le visage.

Yoo Yeonha a levé la main.

« Nayun. »

« Ah, Yeonha~ »

Chae Nayun a vu Yoo Yeonha et s’est précipitée vers elle avec un sourire radieux. Actuellement, elle avait désespérément besoin de quelqu’un à qui parler.

Elles se sont assises sur un banc à proximité.

Yoo Yeonha a alors demandé avec précaution.

« Comment est… la situation ? »

« Il est toujours incons… Je ne sais pas. Hum, le docteur a dit que le graphique montait et descendait en flèche. Il m’a chassé, disant qu’Oppa avait besoin de se reposer. »

Yoo Yeonha a compris ce que Chae Nayun insinuait.

« C’est une bonne chose, non ? »

« Oui. Il y a apparemment eu d’autres cas comme celui-ci, et ces patients se sont tous réveillés dans les trois mois. »

Chae Nayun a ensuite posé ses mains sur sa poitrine.

« J’ai l’impression que mon cœur est sur le point de bondir hors de ma poitrine. Comme c’est embarrassant… Je ne devrais pas pleurer… »

Chae Nayun a vécu les cinq dernières années de sa vie en pensant que Chae Jinyoon ne se réveillerait jamais.

Son chagrin et ses luttes refoulées semblaient avoir débordé alors qu’elle serrait les dents et passait ses mains sur son visage.

Rapidement, ses véritables sentiments sont apparus sous forme de sanglots et de larmes. Chae Nayun a pleuré, tremblant de tout son corps. Ses larmes auraient dû être des larmes de bonheur, mais curieusement, elles étaient tristes et pathétiques.

« …. »

Yoo Yeonha lui a tapoté dans le dos sans rien dire.

Franchement, Yoo Yeonha n’avait aucun moyen de compatir à l’histoire de Chae Nayun. Même si le père de Yoo Yeonha était un peu obsessionnel et que sa mère débordait d’ambition, c’était néanmoins une famille heureuse.

Cependant, Chae Jinyoon était dans le coma depuis 5 ans, sans aucun signe de réveil.

Le temps qui passe n’a pu que transformer la rage en tristesse, la tristesse en frustration, la frustration en désespoir et le désespoir en résignation.

Mais, alors que tout espoir était perdu, la possibilité de revenir à la vie a refait surface.

Un membre de la famille que l’on croyait perdu à jamais était potentiellement de retour.

Yoo Yeonha ne pouvait même pas imaginer ce que ressentait Chae Nayun.

« Ah, hic … Ah, hic, j’ai mal à la poitrine. »

Une fois que les pleurs de Chae Nayun se sont un peu calmés, Yoo Yeonha a pris la parole.

« Oh c’est vrai, Nayun, apparemment Kim Suho va bientôt arriver. Et cette personne est déjà passée. »

« … Cette personne ? »

« Kim Hajin. »

« … Kim Hajin est venu aussi ? »

« Ouais. »

Yoo Yeonha s’est imaginé le Kim Hajin qu’elle venait de voir. Il avait l’air d’être sur le point de pleurer et était trempé de sueur de la tête aux pieds.

« Il était là avant moi. Et il était couvert de sueur. »

« …. »

Chae Nayun a lentement regardé autour d’elle avec un visage étrange. C’était presque comme si elle essayait de trouver quelqu’un qui se serait caché.

« Mais il est déjà parti. »

« … Hein ? Pourquoi ? »

« Je ne sais pas. »

Yoo Yeonha a fait un sourire espiègle.

« Peut-être qu’il a laissé la place à Kim Suho. »

« … Qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Tu ne l’aimes pas ? Kim Suho, je veux dire. »

Aussitôt, le visage de Chae Nayun s’est figé. Juste au moment où elle allait dire quelque chose, Yoo Yeonha s’est légèrement retourné.

« Ou peut-être que tu l’aimais ? »

«  … N-Non, ce n’est ni l’un ni l’autre. Q-Qu’est-ce que tu racontes ? »

« Vraiment~ ? Ce n’est pas ce que j’ai vu~ »

Yoo Yeonha a souri et a taquiné Chae Nayun. Toutefois, elle semblait avoir perdu toute son énergie à force de pleurer, car elle n’a pas beaucoup réagi.

C’est alors… qu’elles ont ressenti la présence de personnes qui couraient vers elles.

Yoo Yeonha et Chae Nayun ont simultanément tourné la tête sur le côté.

Elles ont vu Kim Suho, Yun Seung-Ah, et même Shin Jonghak.


(*Test d’Aptitude Scolaire = appelé suneung en coréen. C’est un examen utilisé pour l’admission aux universités en Corée du Sud. Il déterminera dans quelle université pourra entrer l’étudiant. Le test a lieu à chaque mois de novembre durant une journée unique, où environ 600 000 candidats sont évalués dans 5 matières. L’impact culturel du test est immense : les horaires des bureaux sont décalés, des chantiers mis en pause, etc. La police est mobilisée pour aider les retardataires et, durant l’examen de langues, les avions ne décollent et n’atterrissent pas.)



Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 110

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :