KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 23

Chapitre 23 : Vide Intérieur


« Cette division est vraiment un trou à rats, n’est-ce pas ? Ils ne peuvent pas modifier correctement les informations ? »

Necro criait sur quelqu’un pendant qu’il traversait le pont.

« Amène-moi tout le monde dans la salle d’attente, maintenant ! Ces salauds… ! »

Il semblerait qu’il utilise la télépathie pour parler à quelqu’un en ce moment.

« Quoi ? Impossible ? Est-ce que tu viens de mentionner le mot « impossible » ? Si je te dis de faire quelque chose, tu le fais ! Tu veux que je te rappelle à nouveau le bon vieux temps ? Hein ? Fais-le ! »

Necro a crié extrêmement fort à la fin, et a fait un geste comme s’il jetait un téléphone quelque part, dans un excès de colère. Il a probablement fait exprès de faire part de ses conversations pour que la Sainte puisse les entendre.

« Stop. Nous allons devoir confirmer vos identités ici. »

Des soldats ont commencé à s’approcher de nous de l’autre côté lorsque nous avons traversé le pont. Ils avaient déjà vérifié nos identités deux fois. Quelle méticulosité. Après avoir terminé le processus d’identification, le soldat a rendu sa carte d’identité à Necro et a salué.

« Nous vous remercions de votre coopération. Votre refuge est situé dans le secteur B, bâtiment 1. Voici un plan. »

Tout semble avoir déjà été réglé. Les soldats errent dans la ville en tenues décontractées. Ils devaient se comporter ainsi pour que le Guerrier ne se doute pas de ce qui se passait. Comme ça, il devrait être difficile de dire que la ville était occupée par des soldats. J’avais entendu dire que le premier bataillon était venu ici à l’avance pour ériger des murs et des barrières. Ils ont fait du bon travail. Après tout, ils avaient déjà connu la guerre dans leur vie. Je pouvais voir à quel point le gouvernement se souciait de cette opération rien qu’en voyant la qualité des soldats ici. Necro a commencé à avancer avec confiance. Il faisait assez sombre dehors, même avec des lampes, ce qui rendait la vue un peu difficile. Je pouvais voir beaucoup d’étoiles dans le ciel.

« Il est déjà 21 heures ? »

Necro a baissé les yeux vers sa montre sous la lampe.

« Je pensais jeter un coup d’œil aux alentours, mais… je suppose que nous devrons faire ça demain. Nous devons aussi aller dîner. Allons au refuge alors. »

La Sainte a joyeusement levé la main.

« De la nourriture ! Yay ! »

Ces deux-là étaient inutilement heureux.

« Je n’ai pas besoin de nourriture pourtant. »

Pour être plus exact, je ne pouvais pas manger. Necro grimaça.

« Je sais. Tu peux juste regarder. »

Merde. Je me suis dirigé vers le refuge en suivant Necro. Après avoir marché pendant environ dix minutes, j’ai pu voir un bâtiment à trois étages. Une lumière orange et des bruits sourds provenaient de la porte ouverte du bâtiment. Des bougies, c’est ça ? Lorsque nous sommes entrés, les soldats à l’intérieur se sont tous retournés pour nous regarder. Presque tous semblaient avoir des tatouages sur eux ainsi que des cicatrices. Ils nous ont dévisagés pendant une seconde puis se sont retournés pour continuer à vaquer à leurs occupations habituelles.

« Ah ! Un chat ! »

La Sainte a couru tout droit en ignorant tout sur son passage.

« Pouvons-nous nous asseoir ici ? S’il vous plaît ? »

La Sainte a regardé le chat fatigué sur la table puis l’a soulevé doucement avec ses mains. Mords-la, tu veux ?

« Yay~ »

Le corps du chat se balançait dans le vide, impuissant. Très vite, cependant, il a commencé à tâtonner, essayant de s’échapper de l’emprise de la Sainte. Celle-ci a frotté son visage sur le ventre du chat et l’a laissé retomber. Le chat a disparu dans la cuisine.

Un peu plus tard.

Chomp chomp. Clack clack ! Glup glup. Tout le monde dans l’auberge regardait vers la seule personne qui mangeait une montagne de nourriture sur sa table.

« …… »

Elle mange plutôt bien avec son petit corps. Son estomac était-il relié à une autre dimension ? Comment faisait-elle pour manger autant ? Était-ce le pouvoir de l'[Anneau Dévoreur] ? J’ai essayé de regarder sous la table, mais son estomac ne semblait pas avoir changé de taille du tout. Est-ce qu’elle ira bien si elle continue comme ça ? Les salles de bain de ce monde étaient désuètes et n’avaient pas de chasse d’eau. Cela n’avait pas d’importance pour moi, puisque je n’avais pas à utiliser les toilettes, mais pour l’aubergiste, les choses pouvaient devenir un peu ennuyeuses. Après tout, les toilettes pourraient lui exploser à la figure. Beaucoup de gens regardaient déjà par ici avec des visages inquiets… Peut-être que, qu’au nom de la paix dans le monde, la Sainte doit arrêter de manger ?

« Mr. le Meurtrier, pensez-vous à quelque chose de très inapproprié en ce moment ? »

La sainte a grogné en pointant sa fourchette vers moi. Elle ressemblait pratiquement à une bête.

« Non, non. »

J’ai observé la Sainte pendant que je niais ses spéculations. Sa fourchette bougeait si vite qu’elle commençait à laisser des images rémanentes. Necro, qui avait déjà fini son repas, a hoché la tête.

« L’Allemagne a vraiment les meilleures saucisses. »

J’ai ajouté mon grain de sel.

« On pourrait dire que les Allemands aiment un peu trop les saucisses. »

La Sainte a léché la saucisse sur sa fourchette après avoir entendu ça. Les soldats ont dégluti en la voyant faire.

Chomp.

La Sainte a mordu dans la saucisse. De petits gémissements ont commencé à émerger de la foule. La Sainte a mâché la viande dans sa bouche et a regardé autour d’elle avec des yeux féroces. Ce n’est qu’à ce moment-là que les gens ont détourné le regard. Moi aussi, j’ai baissé les yeux pour lire le rapport sur le Guerrier.

Il est de type défensif, hein… J’ai l’impression que les gens me dévisagent, mais ignorons cela pour l’instant.

« Sa puissance d’attaque n’est pas à prendre à la légère, mais l’homme lui-même préfère la défense à tout le reste. « Les guerriers sont censés protéger leurs camarades. Ce serait bien si j’avais pu sauver tout le monde de mes propres mains. » – Romeo Smith »

Le style du Guerrier était de rester sur ses positions autant que possible. Du moins, c’était le cas pour les créatures autres que les êtres humains. Je me demande comment il va combattre les humains ? Peut-être se précipitera-t-il avec un bouclier à la main… ? En soi, c’était assez effrayant compte tenu des statistiques réelles du Guerrier.

« Quel bourreau de travail vous faites. »

La Sainte m’a adressé un commentaire tout en mangeant.

« Ouais, pourquoi tu ne sors pas te promener ou quelque chose comme ça ? Ahh… C’était bien bon. »

J’ai levé les yeux quand Necro a parlé. La table était déjà complètement vidée de toute nourriture. Ça devait faire au moins une quantité de vingt repas…

J’ai posé le rapport et j’ai répondu aux deux.

« Le temps, c’est de l’argent. »

La Sainte m’a regardé en silence.

« Tu as quelque chose à dire ? »

« … Non, ce n’est rien. C’est juste… J’ai été surprise de voir à quel point vous êtes humain. »

La Sainte était la première à dire quelque chose comme ça.

« Ah ouais ? »

Je suis retourné à la lecture du rapport après avoir dit cela. Nous devrions arriver dans deux jours. Necro et la Sainte devraient mettre en place la barrière un peu plus tard demain. Le Guerrier arrive dans quatre jours. Il pourrait y avoir de petites erreurs, mais ça devrait être globalement exact.

« Necro. »

« Mm ? Quoi ? »

« Y a-t-il une raison pour laquelle on s’occupe du Guerrier en premier ? Je ne vois pas de raison particulière de choisir le Guerrier plutôt que le Voleur, l’Invocatrice, le Combattant ou le Héros. Ne devrions-nous pas opter pour le Voleur si l’on considère la distance géographique ? »

« Ah, ça ? »

Necro répondit avec désinvolture, mais son visage avait légèrement changé.

« Je ne sais pas. Peut-être parce qu’il semblait être une cible si facile ? C’est simple, tu sais. C’est un Guerrier, donc il doit être stupide. »

« Le gouvernement aurait vraiment classé ça comme cela ? »

« Ils ont dû classer ça par ordre de difficulté~ Ah ! Peu importe ! Ne demande pas. Je ne veux pas y penser. Pourquoi fait-il si chaud ? »

Necro se leva et desserra un peu sa ceinture.

« Je vais aller dormir. Et vous les gars, qu’allez-vous faire ? Morto et moi devrions aller dormir tôt, nous avons la barrière à mettre en place demain. »

La Sainte a posé son verre de vin sur la table.

« Non ! Je ne veux pas ! »

« Tu crois que j’en ai envie ? On doit créer un gros truc, alors prépare-toi. »

La Sainte s’est assise sur la table.

« Je suppose que c’est fini pour aujourd’hui… Ah ! Mr. le Meurtrier, votre numéro de chambre est le 202. Le mien est… »

« Pas intéressé. »

« A côté de la vôtre. Faites attention à ne pas être trop excité. »

« Je ne le serai pas. »

Qui le serait ?

« C’était une blague. »

La Sainte s’est levée, alors j’ai nettoyé la table et me suis préparé à partir moi aussi.

« Bien, dors bien alors. Ah, Jin, si tu ne dors pas, hein ? Tu pourrais tout aussi bien venir dans ma chambre si tu te sens seul. »

Necro commence à me faire des blagues lui aussi, hein.

« Je ne veux pas. »

« Si vous décidez de venir, frappez trois fois à ma porte. »

J’ai regardé la Sainte droit dans les yeux, et je lui ai clairement dit ce que je ressentais.

« Je. Ne. Veux. Pas ! »

Mes yeux allaient tomber si je devais les regarder une seconde de plus. Je me suis juré qu’à un certain moment de ma vie, je les cognerais au visage, et je suis allé dans ma chambre.



 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 23

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :