KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 80

Chapitre 80. Travail d’équipe (1)

Rachel s’arrête au milieu de sa marche. Voyant son visage plutôt sérieux, je m’arrête également. Elle me fixe du regard avant de me dire :

« J’ai déjà envoyé la liste de l’équipe. »

L’équipe Rachel est composée des membres suivants : Rachel, Jin Hoseung, Yi Bokgyu, Kim Hajin, Tomer.

Rachel a le plus haut rang et Jin Hoseung et Yo Bokgyu sont respectivement au rangs 108 et 173. La date limite pour remettre la composition des équipes est mercredi mais elle l’a déjà soumise.

« …Alors tu ne peux pas aller ailleurs. »

Dit-elle. C’est peut-être à cause de ce qu’a dit Chae Nayun mais son regard et sa voix semblent un peu inquiets.

« Bien sûr. »

« Ah, ils sont ici ! »

Les autres membres de l’équipe arrivent à ce moment. Jin Hoseung, Yi Bokgyu et Tomer, ils sont tous là.

« Nous sommes dans la même équipe maintenant. Allons manger ensemble. »

Dit Jin Hoseung avec enthousiasme. Est-ce que c’est parce qu’il est dans l’équipe de Rachel ?

« Alors, où allons-nous ? »

« Mm… Eh bien, où veux-tu manger Rachel-ssi ? »

« Tout me convient. »

Rachel n’est pas vraiment difficile avec la nourriture mais il y a une chose qu’elle aime.

« Allons à Hangyujung, le restaurant coréen. »

« Uh, sûr. »

Ça ne semble pas déranger Yi Bokgyu et Jin Hoseung. Rachel tousse d’une manière satisfaite. Tomer est la seule à ne pas réagir.

« Tu es d’accord ? »

« …Ouais. »

C’est une réponse courte.

« Super. »

C’est décidé.

« Ah oui. »

Pendant qu’on marche en gardant un œil sur le GPS, Jin Hoseung s’approche soudainement de moi :

« Hajin, à propos du ticket dont je t’ai parlé plus tôt, c’est dans deux jours. Est-ce que tu veux venir avec moi ? »

« …En France ? »

Les yeux de Rachel tremblent fortement. La France et l’Angleterre ont une relation similaire à la Corée et le Japon. Comme j’ai fait en sorte que ces deux pays se soient opposés lors d’une ruée aux artéfacts il y a 20 ans, les relations entre ces deux pays sont au plus bas.

« Non, c’est bon. »

Pour être honnête, le fusil de Napoléon me rend curieux. Mais je n’ai pas envie de faire tout le chemin jusqu’en France juste pour le voir.

« Pourquoi ? Qui sait, peut-être que tu vas obtenir le fusil de Napoléon. »

« …Napoléon ? »

Murmure Rachel d’une petite voix.

« Comment ? Je suis rang 334. »

« Eh bien, il vaudrait mieux que quelqu’un l’utilise plutôt que de le garder dans un musée… Au fait, Hajin, tu ne trouves pas que ta voix a un peu changée ? »

« Kuhum. Ah bon ? »

C’est grâce à la flute que j’ai acheté chez l’antiquaire de Clancy Islet.

===

[Flute de Corne] [Antiquité]

Une flute utilisée par un ménestrel errant de Joseon.

En soufflant dans cette flute, votre gorge va s’éclaircir et votre voix sera plus nette pendant trois heures.

===

Je l’ai utilisée pour la première fois environ cinq minutes avant d’aller voir Kim Suho, car une voix profonde semble plus fiable.

Depuis, je l’utilise souvent. J’aime la nouvelle clarté de ma voix et c’est agréable de m’éclaircir la gorge le matin.

« Ouais, c’est la puberté ? »

« … »

Je n’ai, heureusement, pas à répondre à cette question qui manque de bon sens car nous arrivons au restaurant.

Rachel rentre en première, en se léchant les babines.

**

Une usine abandonnée de Suwon.

Après neuf mois, tous les membres de la Troupe Caméléon se rassemblent dans leur repère. Droon a finalement trouvé comment utiliser le cristal blanc et ils se sont rassemblés pour observer :

« …Gamin, est-ce que je la casse vraiment ? »

Redemande Cheok Jungyeong, qui tient une épée-artéfact dans une main. Droon fronce les sourcils et le pousse à continuer :

« Ouais, fais-le. »

« Tsk. Ne me blâme pas si quelque chose ne va pas. »

Marmonne-t-il en enveloppant son poing de magie. La densité de puissance magique donne l’impression qu’il porte un gantelet.

KWANG.

Son poing frappe l’épée. Résultat, l’épée se brise comme du verre.

« Content ? »

« Ouaip. »

Droon ramasse un fragment et le place sur une table en pierre.

« Je vais commencer. »

Woong- Le cristal blanc commence à résonner, libérant de l’énergie. La puissance magique condensée dans le cube enveloppant le cristal commence à se diffuser vers le fragment d’épée. La magie du cristal s’accroche au fragment, formant une épée cristalline.

« Oooh. »

Cheok Jungyeong applaudit, hébété, tandis que le reste de la Troupe affiche des visages choqués.

« Voilà. Et juste comme ça, le petit bout d’épée devient un artéfact partiel. D’après mes tests, c’est au moins aussi puissant qu’un artéfact de bas rang. Un seul artéfact peut produire environ 30 artéfacts partiels et, en prenant en compte la capacité magique du cristal, nous serons capables d’en faire environ 600 autres. »

« Et nous vendons chaque artéfact partiel pour environ 700 ou 800 millions de wons… Fabuleux. »

Même avec un simple calcul, ça revient à près de 500 milliards de profit.

Même en déduisant les frais du marché noir et du blanchissement d’argent, ça fera environ 20 milliards de wons par membres. Ça en valait effectivement le risque.

« Oui, mais il faudra au moins 5 ans pour tout vendre. »

« Ce n’est pas un problème. Oh, au fait. »

Jain intervient soudainement.

« Maitre du Cheval de Trait a commencé sa conquête du Nid du Diable de Suwon. »

Les yeux des membres de la Troupe se mettent à briller.

Maitre du Cheval Trait.

Il s’agit de la proie de la Troupe Caméléon.

Ils ont finalement commencé leurs activités.

**

« Regarde, en faisant-ça… »

9 P.M.

Il est temps que les enfants aillent dormir mais Evandel est occupée à jouer avec de l’argile.

Elle semble utiliser trop de magie en créant des corps spirites alors je lui ai préparée un jouet qu’elle peut utiliser pour s’amuser.

« Tada~ »

« Wow, qu’est-ce que c’est ? »

Elle a fait le pingouin avec des lunettes qu’elle voit souvent à la télé. J’écarquille les yeux de surprise. Evandel bombe le torse, visiblement fier d’elle.

« Comment tu as fait ça ? Es-tu un génie ? »

« Hihi, tu veux que je te le dise ? »

« Non, je ne serais pas capable de le faire même si tu me le disais. Tu es née avec ce talent. »

Alors que mes continuelles louanges la font sourire, ma montre sonne. Ça vient de Kim Suho.

[Est-ce que tu peux venir à la forêt de la dernière fois ?]

‘Oho, alors tu as finalement pris ta décision.’

Je me lève de mon siège en souriant :

« Evandel, je vais sortir pendant un moment. »

« Un ? Tu vas où ? »

« Uh… Je vais acheter quelques en-cas à manger avant d’aller au lit. »

« En-cas ? Je veux du gâteau ! »

« Ok. »

« Gâteau, gâteau ! »

« Je vais en acheter, ne t’inquiète pas. »

Je sors en utilisant cette excuse.

Gâteau, gâteau.

Je me dirige vers la forêt où m’attend Kim Suho en répétant le mot ‘gâteau’ afin de ne pas l’oublier.

La nuit à Cube est froide, même en été. C’est parce que Cube est une île au milieu de la mer de l’Est.

En me frottant les épaules à chaque fois que le vent souffle, j’arrive au lieu de rencontre.

Kim Suho se tient, l’air sérieux, au milieu de la sombre forêt. Sa gentillesse habituelle n’est plus là et l’air est pesant.

« Yo, Kim Suho, pourquoi m’as-tu appelé ? »

Il se retourne en entendant ma voix.

Il me fixe pendant un long moment avec des yeux lourds, avant de lâcher un profond soupir. Il semble sur le point de parler sérieusement :

« …Est-ce que tu te rappelles de ce que tu m’as dit la dernière fois ? »

« Huh ? Ah oui, pourquoi ? »

« Comme tu le disais… J’ai récemment trouvé un donjon. »

Je souris silencieusement. Je m’attendais déjà à ce qu’il dise ça.

« Il a dû avoir été récemment formé puisqu’il est petit. Alors, j’ai pensé l’affronter seul. »

« …Mais ça reste un donjon. C’est un gros risque d’essayer de le conquérir seul. »

Je l’interromps en croisant tranquillement mes armes.

Kim Suho répond en acquiesçant calmement :

« Ouais, je pense la même chose… »

Il jette soudainement sa veste :

« Mais si je te laisse couvrir mes arrières, je dois vérifier tes compétences. »

Murmure-t-il à voix basse en me fixant du regard.

« …Huh ? »

Je suis pris par surprise. La situation prend une tournure un peu inattendue.

« Je connais la position exacte du donjon. Alors c’est normal que je détermine si tu seras une aide ou un fardeau, n’est-ce pas ? »

« …En effet. Kuhum. »

Mes bras croisés commencent à trembler.

Pour être honnête, même si Kim Suho était aveugle et utilisait sa main gauche, je ne serais pas capable de le vaincre. C’est la différence entre nos talents. Sans mentionner le fait que Kim Suho est un épéiste tandis que je suis un tireur.

« Tu as raison, mais il y a une chose que tu n’as pas considéré. »

« …Qu’est-ce que c’est. »

Je me fais chauffer les méninges pour essayer d’éviter ce combat. »

Dois-je lui montrer la puissance de mon Desert Eagle ? Même sans me battre, il devrait pouvoir voir ma puissance d’attaque si je tire sur un tronc d’arbre.

« Ce n’est pas équitable qu’un tireur et un guerrier se battent en un-contre-un dans une zone à découvert. De plus, je suis un peu dépendant de mon arme. Selon le type d’arme à feu, la différence de puissance d’attaque est la même que celle entre la terre et le ciel… »

« Tu n’as pas besoin de me battre. »

Cependant, Kim Suho m’interrompt.

« Et l’arme n’a aucune importance. Je n’essaie pas de tester la puissance de ton arme. »

« …Vraiment ? »

« Ouais. Je m’arrêterais quand je serais satisfait. »

Maintenant je n’ai plus rien à ajouter.

Kim Suho dégaine son épée. Ce n’est pas une arme de cadet faite d’acier mais une épée en bois utilisée pour les combats d’entraînement. Cependant, la qualité d’une épée n’a pas d’importance pour lui. Au moment-même où sa magie enveloppera cette épée, mes balles cesseront de fonctionner. Utiliser l’anti-magie ne changera rien. La magie de Kim Suho existe dans une dimension supérieure et peut même couper ‘l’anti-magie’.

…Une bonne idée me vient soudainement à l’esprit.

« Oh, mais j’ai oublié d’amener un pistolet. »

« Qu’est-ce que c’est à ta taille ? »

Je regarde ma taille. Le pistolet de cadet que je transporte habituellement est dans son holster à ma ceinture.

« Oh… Je l’ai apporté… J’avais oublié… »

Sans autre choix, je sors le pistolet.

« Mais est-ce que ça va aller ? Contrairement à une épée en bois, je ne pourrais pas contrôler la force de mon arme. »

« Ça va aller. »

« …Aussi, ce n’est pas ma vraie arme. Je l’utilise puisque nous n’avons pas le droit de porter des armes personnelles dans Cube mais… »

 Je me casse la tête à essayer de gagner du temps. Je commence à regarder autour à la recherche d’une chose qui pourra déclencher ma chance.

Je commence par vérifier le terrain environnant.

Nous sommes dans une forêt, le ciel est sombre et le vent est froid.

Les cheveux de Kim Suho flottent au vent d’ouest et la veste qu’il a jetée à terre claque au vent.

…Attendez.

Veste.

La veste sur le sol.

Pour être reconnu par Kim Suho, l’aide de mes SP et de ma chance sera nécessaire.

« Tu es prêt ? »

Dit-il en me voyant regarder le sol.

« Attends. Quelqu’un m’a envoyé un message. »

Je ne suis pas encore prêt. Je commence à opérer le pc depuis ma montre.

…Pendant deux minutes, je tape activement sur le clavier holographique. Le résultat est le suivant :

===

[Veste de Cadet]

Une veste créée par Cube.

-Transformation en piège

*Quand quelqu’un marche sur cette veste, une force inconnue repoussera fortement cette personne.

*Cet effet durera 10 minutes et disparaitra après une activation.

===

[25 SP seront utilisés. Voulez-vous sauvegarder ?]

Peut-être est parce que c’est un changement unique qui n’infligera aucun dommage, j’ai besoin de moins de SP que je ne m’y attendais. Ça en vaut indubitablement l’investissement.

« Je suis prêt. »

J’éteins la montre et prend une grande inspiration.

Sauvegardé.

« Alors, commençons. »

« …Ouais. »

L’homme qui deviendra le plus puissant au monde se trouve devant moi. Il ne fait que se tenir debout mais je sens une pression immense m’écraser.

Je retiens mon souffle devant la tension croissante. Kim Suho se met à charger dans ma direction. Sa vitesse dépasse ce que je peux suivre avec mes yeux nus.

Normalement, j’aurais été incapable de réagir à ses mouvements mais j’y parviens avec le Bullet Time.

Ma perception du temps ralentit.

Bien qu’il soit toujours plus rapide que moi, je peux clairement voir son épée en bois.

Après avoir esquivé de justesse une taillade, je tire à ses pieds, tir qu’il esquive en sautant légèrement. Il frappe ensuite de son épée, tourbillonnant vers l’arrière.

L’épée en bois me frôle l’épaule. Une douleur brulante me submerge mais je parviens à faire deux pas.

Cependant, son épée, qui vient de me frôler, s’élève.

Mes instincts rugissent.

Cette attaque va me toucher.

Je suis physiquement incapable de l’esquiver. Comment une personne comme moi pourrait éviter une épée qui m’attaque cinq fois par seconde ?

Sans autre choix, j’utilise Aether.

Aether bondit de mes pieds, me poussant sur le côté. Avec ça, je ne suis plus qu’à un seul pas de la veste.

Il semble surpris que j’aie évité ses frappes consécutives. Cependant, il me poursuit sans me laisser une chance de reprendre mon souffle. Il frappe mon épaule en me chargeant comme une foreuse.

Cependant, avant que son épée ne puisse atteindre mon corps…

Il marche sur la veste.

C’est fini.

« … ! »

Son corps disparait de mon champ de vision. Il a été propulsé sans même un cri.

Son centre de gravité a été basculé vers l’avant à cause de cette attaque finale et comme il a complètement été pris par surprise, Kim Suho n’est pas parvenu à atterrir proprement. Il tombe et roule sur le sol environ 50 mètres plus loin.

Il essaie de rapidement se lever.

Cependant, ma balle frappe d’abord un rocher à côté de sa tête.

« …Dans un combat réel, elle ne t’aurait pas manqué. »

Même s’il l’aurait juste bloqué avec son renfort qi de toute façon.

Je m’avance vers lui. Son visage est inexpressif.

Un profond sourire émerge sur son visage lorsque je lui tends la main.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

1 thought on “The Novel’s Extra-Chapitre 80

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :