KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 29

Chapitre 29 : Le Guerrier Contre l’Armée



Jour J, 6h00 du matin. Les membres clés de la mission ont tous été appelés dans la salle des opérations.

« Je suis sûr que tout le monde ici connaît les plans à ce stade, mais je vais les passer en revue une dernière fois, au cas où. »

Le stratège américain a utilisé son pointeur pour montrer la carte de la ville.

« Nous allons diviser la ville en vingt-six secteurs. La bataille se déroulera dans les secteurs F, G et H. Nos approvisionnements se trouvent dans le secteur Z, alors essayez de ne pas vous battre dans ce secteur. »

À ce point, le champ de bataille s’étendait déjà sur 350.000 mètres carrés.

« L’arrivée du Guerrier est prévue à 13h30. Cela peut être décalé de vingt minutes. La stratégie devra peut-être être modifiée en fonction du scénario, mais l’essentiel du plan est le suivant. »

Le stratège entoura le pont.

« Tout d’abord, nous allons mettre en place un groupe de soldats pour garder le centre du pont. Ce sera la ligne d’interception pour le Guerrier. Si le Guerrier réussit à sortir, considérez le plan comme un échec, et concentrez-vous sur la survie des soldats. »

Les militaires pensaient-ils qu’il y avait plus de chances d’échec que de succès ?

« Une fois qu’il aura réussi à traverser le pont, nous le ferons sauter, et l’enfermerons à l’intérieur de la ville. Une fois que ce sera fait, la force d’intervention activera la barrière pour le garder à l’intérieur. »

Le stratège a mentionné après cela que seules les communications visuelles était autorisées avant la mise en place de la barrière.

« Ensuite, le premier bataillon d’asservissement entrera en action. Les soldats se mettront en formation nette dans tous les secteurs F, G et H. Ils conduiront le Guerrier au secteur J, en essayant de lui faire activer sa magie de bénédiction. »

Magie de bénédiction. Le Guerrier portait sur lui trois pierres de sortilèges, et utiliser l’une d’entre elles activait une magie de bénédiction d’une durée d’une heure ; le temps de recharge était de six heures.

« La deuxième barrière sera lancée lorsque la cible utilisera sa pierre de sortilèges. Nous désactiverons la bénédiction à ce moment-là. Après cela, le deuxième bataillon d’asservissement entrera en jeu. »

De nombreuses personnes du premier bataillon d’asservissement s’attendaient à mourir ici, car dans cette stratégie on ne pouvait pas risquer de perdre une personne ayant un [Pouvoir]. La vie n’était pas équitable, après tout. Une stratégie qui faisait appel aux sacrifices plutôt qu’à la puissance de feu pure, dès le départ… La Sainte semblait assez déprimée.

« Storm va travailler avec les Cent Huit Yeux pour abattre la bénédiction du Guerrier. C’est la partie la plus importante. Vous devez assurer la sécurité des membres des Cent Huit Yeux. Si quelque chose arrive, les Téléporteurs doivent évacuer les Cent Huit Yeux immédiatement. »

Les utilisateurs d’yeux démoniaques avaient une sacrée puissance de feu, mais ils étaient en même temps assez lents. C’est pourquoi ils ont travaillé avec Storm afin d’augmenter leur mobilité. Ils doivent causer beaucoup d’ennuis à leurs ennemis. Après tout, ils ressemblaient beaucoup à des canons d’artillerie se déplaçant à la vitesse d’un avion de chasse.

Pour plaisanter, j’ai envoyé un message à la Sainte qui avait un visage sinistre.

{Tu veux voir la fée ?}

{… Vous voulez mourir ?}

{Trop tard.}

{Concentrez-vous, bon sang.}

Le stratège commença à présenter les choses dont nous devions nous méfier après avoir terminé son discours sur le plan.

« Le poste de secours du bataillon est situé de l’autre côté du pont, et… »

Le briefing s’est terminé au bout de deux heures. Après cela, nous avons tous été affectés à nos positions respectives. Il était 13 h 20 et c’était presque l’heure. J’ai élevé mon [Œil Flottant] dans le ciel et observé la ville d’en haut. Elle semblait être l’une des choses les plus paisibles que j’avais jamais vues. Mais cela allait bientôt se transformer en zone de guerre.

Normalement, les guerres dans ce monde débutaient par des sorciers qui lançaient leurs sortilèges à longue portée. Une fois que la magie atterrissait, l’infanterie entrait en action. Puis les escouades d’utilisateurs de capacités tentaient d’assassiner le commandant ennemi.

Mais cette fois, l’ordre était inversé. L’infanterie passait en premier, et les sorciers et les utilisateurs de capacités passaient en dernier. La raison en était simple.

L’ennemi ne mourait pas.

Sachant cela, les militaires ont abandonné l’idée d’utiliser la puissance de feu pour vaincre le Guerrier. Après tout, celui qui a mis au point ce plan n’était pas complètement idiot. Il semblait avoir manqué un point crucial de la mission, cependant.

« Il est là. »

Un observateur a levé son drapeau très haut dans les airs. Le drapeau était jaune, signifiant l’arrivée du Guerrier. J’ai observé le Guerrier avec mon [Œil Flottant]. Il mesurait plus de deux mètres et était bien bâti. Il avait un visage plutôt sympathique. Je m’attendais à ce qu’il soit musclé et large, mais cela ne semblait pas être le cas.

« Ah… »

J’ai réalisé que je ne serais pas capable de battre le Guerrier. On m’appelait le plus fort dans mon monde d’origine, mais les normes de ce monde étaient tellement détraquées que je ne pensais pas pouvoir le battre.

« Hé, vieil homme, arrêtez-vous. »

La Sainte a attrapé ma cape quand j’ai essayé de m’échapper.

« Revenez. »

J’ai fini par me rasseoir par terre, dans la poussière.

« Nous devons fuir. On ne peut pas compter sur des tactiques dont on ne sait même pas si elles vont marcher. »

Ce n’était pas quelqu’un que l’on pouvait affronter avec de simples chiffres. C’était un surhomme qui avait dépassé la mort. Il n’y avait pas 100% de chances que mon plan fonctionne, ce qui signifiait qu’il était plus avantageux pour moi de m’enfuir. Mais la Sainte semblait penser différemment.

« Si vous vous enfuyez, plus de gens vont mourir. Nous devons le bloquer ici… »

Sa main s’est agrippée fermement à ma cape. Elle a dû trancher la nuit dernière. Elle a décidé qu’elle sacrifierait la minorité pour sauver la majorité. Sans même se rendre compte qu’elle faisait partie de la minorité. J’ai ressenti le besoin de dire quelque chose à cette idiote de Sainte à ce moment précis.

« Les gens meurent. Même maintenant, trois personnes meurent chaque seconde. Alors au lieu de te soucier des autres, pourquoi ne pas te soucier de toi-même pour une fois ? Tu ne te souviens pas de ce que je t’ai dit hier soir ? »

« C’est mon devoir. »

La Sainte semblait inébranlable. J’ai décidé de me taire. Il n’y avait pas besoin de la provoquer davantage. Même si ce que j’avais dit s’avérait exact, je n’essaierais pas de défendre mon point de vue avec elle.

Après tout, je n’étais pas normal.

Le drapeau est passé au bleu. La cible était presque près de la zone désignée. Des coups de sifflet ont commencé à retentir de façon répétée. Immédiatement après, les démolisseurs ont appuyé sur le dispositif qui devait détruire le pont.

Baang !

L’onde de choc a secoué la ville.

Kuoooh ! Clac, drrrr – drrr.

Les fenêtres de l’immeuble voisin se sont mises à vibrer rapidement. La poussière a commencé à tomber des toits. La première tâche était de détruire le pont. Le Guerrier isolé regardait le pont brisé avec un visage stupéfait.

Bien sûr, il était confus. L’attaque n’était pas dirigée contre lui, après tout.

Ensuite, les sorciers allaient entrer en jeu.

« Je me soumets au contrat. »

« Je suivrai notre accord oral. »

Shaaah. La barrière que la Sainte et Necro avaient créée s’est activée et a formé un dôme autour de la ville. La zone d’incidence allait même jusque dans le sous-sol. Maintenant, le Guerrier n’avait aucun moyen de s’échapper.

« La première barrière a été activée. Pendant les six prochaines heures, à part quelques Téléporteurs triés sur le volet, personne ne pourra quitter la zone. »

Un messager qui se tenait devant la Sainte a salué, puis est parti autre part. L’explosion et l’activation de la barrière. Je me demande comment le Guerrier réagirait ? J’aurais soit essayé de fuir dès que j’aurais découvert qu’il y avait un piège, soit essayé de me cacher. C’était dangereux de combattre des ennemis que je ne connaissais pas après tout.

Mais l’ennemi était un héros.

Dès qu’il a compris que quelque chose se préparait, il est entré dans le piège avec l’intention de découvrir ce qui se passait, et avec la volonté de sauver toutes les personnes piégées à l’intérieur.

Donc il ne l’avait pas encore réalisé.

Il a senti que quelque chose était bizarre à cause des soldats déguisés en villageois, mais “parce qu’il n’avait pas encore été attaqué”, il n’a rien fait d’inconsidéré. Il ne voulait probablement pas que des passants innocents soient blessés. C’était probablement la plus grande faiblesse d’un héros.

Un criminel aurait immédiatement essayé de faire un prisonnier… Les soldats cachés près du Guerrier ont levé leurs armes. À l’intérieur, il y avait des balles modifiées avec un pouvoir de destruction accru. On aurait dit des balles dum-dum* ou des G2R R.I.P* injectées avec de la nicotine.

(*balles dum-dum = Type de balle de fusil particulièrement dévastatrice.)
(*balles G2R R.I.P = munitions les plus létales jamais conçues, qui se disloquent en huit fragments une fois la cible atteinte.)

La seule bonne chose que les personnes invoquées avaient faite pour ce monde est peut-être la création d’armes modernes. Tout a commencé avec une personne anonyme qui a utilisé son [Pouvoir] pour recréer une arme moderne. Comme des armes primitives circulaient déjà dans ce monde, les artisans ont pu facilement reproduire cette arme moderne, qui s’est immédiatement répandue dans le monde.

« Un peu plus en avant… »

Les mitrailleurs à l’intérieur du bâtiment ont posé leurs doigts sur les gâchettes. En ce moment, le Guerrier était situé sur la place de la ville. C’était étrangement calme ici. On ne pouvait voir personne, mais les regards et une aura meurtrière pouvaient être ressentis partout. Le Guerrier était sûr que c’était un piège, mais il ne s’est pas retourné. Il a continué à avancer. Parce que…

« … Mr. Henry ? »

Il y avait un membre de la rébellion attaché au milieu de la place de la ville. Les gens de l’armée étaient assez méticuleux. Ils avaient recours à n’importe quel moyen pour mener à bien leur mission. L’otage a désespérément essayé de dire au Guerrier de rester à l’écart, mais ce dernier ne s’est pas arrêté.

« Mmph ! Mph ! Mmmph ! »

Les rivets de la chaise en acier à laquelle il était attaché semblaient presque se détacher à cause de toutes les secousses. Il essayait désespérément d’aider son allié, malgré toutes les tortures qu’il avait subies. Le Guerrier a clairement compris l’intention de l’otage, mais a continué à marcher quand même. Et au moment où il a touché l’otage.

Une pierre de sortilèges préparée plus tôt explosa, et transforma toute la zone en bourbier.

Ratatatatatatat !

Les soldats ont immédiatement commencé à arroser la zone de balles. D’innombrables balles ont été tirées depuis trois directions différentes. Les rideaux des bâtiments se sont déchirés, et des morceaux de bois ont éclaté partout à cause de la destruction. Les snipers sur les toits ont mis leurs mains sur les gâchettes. Leurs armes étaient des fusils de sniper asservissant les monstres. Ce qu’ils avaient en ligne de mire, c’était le Guerrier, qui laissait échapper des étincelles orange de son corps. Pourtant, le Guerrier était extrêmement calme. Les snipers ont tremblé un peu en voyant que le Guerrier ne bougeait même pas.

… Les balles n’ont eu aucun effet ?

L’homme ne semblait même pas essayer de les esquiver. En fait, il ignorait complètement les balles. On pouvait se rendre compte à quel point les stats de défense du Guerrier étaient élevées. Le Guerrier baissa les yeux sur l’otage, qui n’était plus qu’une bouillie rouge sur la chaise, et leva la tête.

Clang ! Clang !

Les balles rebondissaient inoffensivement sur le corps du Guerrier. L’homme baissa un peu la tête, puis se retourna. Des soldats sont sortis en courant des bâtiments et ont entouré le Guerrier de fils barbelés. Ils l’ont installé en forme de toile d’araignée, afin de contenir le Guerrier. Ils se sont ensuite placés derrière la toile avec leurs pistolets War Hammer et Iron Shield. Ce sont des armes qui fusionnent des pistolets à percussion avec des fusils. Ce n’était peut-être pas les armes les plus efficaces, mais leur pouvoir destructeur était garanti. Le Guerrier ne serait probablement pas en mesure de sortir facilement de cette formation.

« À une époque comme celle-ci, les sauvages qui se battent avec des épées et non des armes à feu n’ont aucune chance contre nous ! »

Un commandant a crié ceci aux soldats.

« Montrons au monde que le titre de héros appartient au passé ! »

Contrairement à son comportement courageux, la voix du commandant tremblait violemment. Il était incapable d’effacer la peur intense qui se lisait sur son visage.

Tatatatata ! Pii ! Tatatatatata !

Les balles qui rebondissaient sur le Guerrier formaient un petit monticule en dessous lui à ce moment-là. Le Guerrier a secoué ses cheveux blonds une fois, puis a agité sa main en l’air.

Piin !

Un son aigu a résonné dans l’air. Les mitrailleurs et les tireurs d’élite sont tombés. Ensuite, il a agité sa main derrière lui. Avec ces deux mouvements de la main, toute la place est devenue silencieuse. Aucun des soldats qui venaient de tirer avec leurs armes ne bougeait.

« Mais qu’est-ce que… ? »

Le commandant a demandé cela d’une voix tremblante. Il n’avait pas dû le voir. Le Guerrier a juste rigidifié ses cheveux et s’en est servi comme de projectiles contre les soldats. Il doit être capable de modifier son corps, comme moi.

« Je me disais bien que quelque chose ne tournait pas rond… Vous étiez donc les soldats de Haze. »

Le Guerrier a maintenant compris qui était l’ennemi. Cela signifiait que le prochain mouvement du Guerrier devrait être de “s’échapper”, mais…

« Tu ferais mieux d’être prêt à oser me tirer dessus. »

Le commandant s’est serré le cœur de douleur quand le Guerrier l’a fixé directement. Il allait le faire. Le Guerrier s’est accroupi, et a enfoncé son doigt dans le sol en pierre, en utilisant juste de la force pure.

Pshh.

Sa main a ramassé la pierre facilement, comme si le sol était de la crème glacée. Lorsqu’il exerça une pression dessus, la pierre se brisa en plusieurs morceaux, en faisant jaillir de la poussière de sa main.




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 29

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :