KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 138

Chapitre 138 : Le Dernier Incident (1)



Après avoir nettoyé le donjon, j’ai dîné avec Kim Suho puis je suis rentré chez moi.

Bip, bip, bip.

J’ai tapé le mot de passe et ouvert la porte d’entrée. Mais, contrairement à son habitude Evandel n’est pas venue m’accueillir. Je pouvais entendre les voix de deux enfants qui étaient en train de s’amuser.
Lorsque je suis entré, en me demandant si Evandel était en colère contre moi parce que je rentrais tard, j’ai vu une invitée inattendue. Evandel était avec une petite fille que je n’avais jamais vue auparavant.

« Hajin~ »

En me voyant, Evandel a fait un grand sourire et a agité sa main. Intrigué, mon regard faisait des va-et-vient entre Evandel et la jolie petite fille à côté d’elle. Celle-ci m’a salué.

« Bonjour. »
« Euh… salut. »

Je lui ai répondu et j’ai regardé Evandel pour avoir une explication.
Evandel a souri, puis me l’a présenté.

« C’est mon amie. »
« Je suis Yun Haeyeon. »

Les deux enfants se sont inclinées à un angle de 90 degrés. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en voyant leur geste adorable.

« B-Bonjour. Tu dois être l’amie dont Evandel m’avait parlé. »
« Oui ! Haeyeon a dit que ses parents étaient occupés ce soir, alors je lui ai dit qu’elle pouvait rester dîner ici ! »
« Oh ? Qu’est-ce que tu as commandé ? »
« Haeyeon tente le coup ! »
« Comment ça “tente le coup” ? »

Evandel a gloussé, tandis que Haeyeon regardait le sol d’un air penaud en se grattant la joue.

« Ouaip, Haeyeon m’a dit qu’elle n’avait jamais commandé de nourriture avant. »
« Oh… »

Pour les enfants, tout était un défi. Maintenant que j’y pense, j’avais moi aussi du mal à commander de la nourriture quand j’avais 5 ans.

« Pas la peine de commander quoi que ce soit. Puisque ton amie est là, je vais cuisiner ce soir. »
« Ouah, vraiment ?! »

Le visage d’Evandel s’est illuminé.
Cuisiner était l’une des compétences que j’avais acquises avec Dextérité. Tant que je connaissais la recette, je pouvais imiter ce que faisaient la plupart des chefs professionnels que je voyais à la télévision. Evandel a été vraiment surprise quand je lui ai montré pour la première fois.

« D’accord, alors attendez juste un instant. »

J’ai ouvert le frigo. Il y avait plus qu’assez d’ingrédients.

« Que veux-tu manger ? »
« Je — »
« Je demande à Haeyeon. »
« …. »

L’invitée en premier.
Evandel a fait la moue mais elle est vite redevenue souriante quand je lui ai caressé la tête.

« Peu… importe, je ne suis pas difficile… »

Les yeux d’Evandel se sont mis à briller.

« Un steak, s’il te plaît ! Haeyeon, tu aimes le steak ? »
« Oui, j’aime ça. »
« Bien. »

J’ai sorti quatre morceaux d’aloyau de bœuf et des assaisonnements.
Trois d’entre eux étaient pour Evandel, et le dernier était pour Haeyeon et Hayang.

« Je peux te regarder cuisiner ? »
« Bien sûr. »

J’ai commencé à cuisiner sous le regard curieux des deux enfants.
Tac, tac, tac — J’ai rapidement haché du paprika et des oignons.
Chwiik — J’ai fait la recette d’une sauce à steak digne d’un chef 3 étoiles Michelin.
Tzzzz — Puis, j’ai dressé la garniture et la viande, en les recouvrant de la sauce à steak.
J’ai présenté le plat terminé sous le regard ébahi des deux enfants et du chat.

« Et voilà. »
« Ouah~ »

Evandel et Haeyeon regardaient leurs steaks avec impatience. J’ai vérifié ma smartwatch.

[Un sentiment de satisfaction et un effet de récupération de la fatigue s’infiltrent dans votre plat parfaitement cuit.]

[20h52]

Il était presque l’heure de mon rendez-vous de 21h00.

« Très bien, je sors un moment. Laissez le steak reposer pendant cinq minutes avant de le manger. »
« Oui ! »
« Merci pour le repas. »

J’ai laissé derrière moi les deux enfants qui attendaient impatiemment de manger. Après avoir quitté la maison, je suis arrivé dans un parc des environs.
Pendant que j’attendais, j’ai vérifié les objets que j’avais obtenus aujourd’hui.

===
[Protège-poignet de l’Archer Égyptien] [Artefact Ancien] [Attribut : Sable]

[Mana stocké 3000/3000]

– Maîtrise de l’Archer Ancien
*Augmente votre maîtrise des arcs.

– Bénédiction du désert
*Permet de lancer une Barrière de Sable en utilisant le mana stocké.
===

Arc Béni d’Horus et Protège-poignet de l’Archer Égyptien. Ces deux objets, que j’ai appelé “ensemble égyptien”, me seraient bien utiles au moins jusqu’aux étapes intermédiaires de l’histoire.

« Hum… »

Mais maintenant que j’avais un bon arc, je ne pouvais pas m’empêcher d’hésiter entre un arc et une arme à feu. À ce stade, il était difficile de dire que l’un était meilleur que l’autre.
Mon arme à feu n’était pas une arme ordinaire. Le Desert Eagle étant mon arme principale, il était doté de toutes sortes d’options supplémentaires.
La première était un effet d’augmentation de la puissance d’attaque pour chaque monstre que je tuais instantanément. Cet effet à lui seul rendait mon Desert Eagle 2,2 fois plus puissant que les autres Desert Eagles.

Mais ce n’était pas tout.

Mode fusil de chasse, mode fusil de sniper anti-matériel, mode fusil d’assaut, mode mitrailleuse lourde. Avec la fonction de changement de mode du Desert Eagle, je pouvais déployer une grande puissance de feu dans toutes sortes de situations. Le seul défaut était que j’avais fusionné Aether avec l’arme pour pouvoir changer sa forme, me rendant incapable d’utiliser Aether pour la défense.

« J’utiliserai l’arc seulement en tant que capacité ultime… »

Ça semblait être le bon choix.
J’ai regardé l’arc de couleur sable, puis j’ai essayé d’y attacher Aether.
Aussitôt, l’arc ancien s’est transformé, paraissant plus moderne et élégant.

« Est-ce à cause de la Cupidité Aesthétique ? Il continue à faire ça. »

Depuis que la Cupidité Aesthétique avait été ajoutée à Aether, même mes armes à feu prenaient de nouvelles formes. J’aurais bien du mal à le décrire, mais pour faire simple, elles étaient devenues plus élégantes et plus jolies.

« Tu as une nouvelle arme ? »

La personne que j’attendais depuis près de 10 minutes était enfin arrivée.
Boss s’est approchée de moi en souriant.

« Tu avais raison. La Grâce Sacrée du Créateur a échoué dans sa campagne de la Tour. Horriblement, en plus. »
« … Tu es contente ? »
« Bien sûr, haha. »

Le cours de l’action de la Grâce Sacrée du Créateur a chuté de 30% en seulement quatre jours. Elles ont fait un grand plongeon le premier jour et n’ont pas cessé de baisser depuis.

« Alors, quelle est ta demande ? »
« Tu vas l’accepter ? »
« Tant que c’est possible. »

En échange des informations sur les actions que j’avais donné à Boss, je lui ai demandé son aide pour l’incident à venir.

« As-tu entendu parler de la Société de la Lune Sombre ? »

La Société de la Lune Sombre devrait infiltrer Cube durant cet épisode. C’est aussi l’épisode où Lancaster devrait faire son premier vrai coup, et j’avais déjà confirmé les deux en utilisant le Livre de la Vérité.

« La Société de la Lune Sombre ? Comment es-tu au courant pour eux ? »

Boss a froncé les sourcils de façon suspicieuse.

« Eh bien, tu vois… »

Je me suis gratté le cou et j’ai parlé d’un air gêné.
Je n’avais pas le choix. Le co-auteur rendrait sûrement l’incident à venir plus chaotique. Il était normal que j’aie un ou deux alliés pour équilibrer tout ça.

« Durant l’examen de fin d’année, ils ont essayé de me tuer. »
« … Quoi ? »

Le visage de Boss s’est sauvagement déformé.
Comme on pouvait s’y attendre de la part de Yasha, elle appréciait énormément ses camarades. Je me suis senti fier.


Le cours d’aujourd’hui n’avait pas encore commencé et j’étais en train de regarder le formulaire d’abandon de Cube. En voyant la ligne demandant la raison de mon abandon, je me suis demandé ce que je devais mettre.
Après mûre réflexion, je n’ai écrit que trois mots – [changement de carrière]. Puis, j’ai signé le document.

« Bonjour ! Je vais annoncer les équipes créées de manière aléatoire. Rappelez-vous, ce sont uniquement des équipes de 2. »

La classe commune du matin était plus ou moins une promenade de santé. L’entraînement d’aujourd’hui était un Donjon en Réalité Virtuelle. Ce n’était pas différent de l’examen de conquête de Donjon que nous avions eu l’année dernière, sauf que celui-ci était sponsorisé par le gouvernement et se déroulait dans un monde VR.

« Équipe 6, Yoo Yeonha et Kim Hajin. »

Yoo Yeonha, qui était assise devant la capsule VR, a sursauté.
Elle a lentement tourné la tête, comme un robot, et nos regards se sont croisés. Quand je lui ai souri, Yoo Yeonha a lâché un profond soupir.

« Maintenant, va t’asseoir avec ton coéquipier. »

Yoo Yeonha s’est approchée tout doucement et s’est assise à côté de moi.

« … Bonjour. »
« Salut. »

« Très bien, écoutez ! Les effets visuels de ce Donjon seront plus réalistes que l’original, alors restez vigilants ! Maintenant~ mettez vos casques ! »

Après que l’instructeur ait fini son enthousiasmante introduction, j’ai mis mon casque. Un paysage saisissant s’est déployé devant moi.

« — Ouah, c’est comme si j’étais dans un cybercafé. »
« …. »

Cependant, Yoo Yeonha n’a rien dit. Apparemment, elle n’était même pas connectée.
J’ai enlevé mon casque et je l’ai regardée.
Elle avait les sourcils froncés et regardait fixement mon bras droit. Je lui ai donné une pichenette sur le front.

« Aïe. »
« … Aïe ? Qu’est-ce que tu fais ? »
« R-Rien. Commençons. »

Yoo Yeonha a mis son casque, elle avait l’air de prendre des gants avec moi. Pensant qu’elle était en train de faire ses pitreries habituelles, je l’ai ignorée et j’ai mis mon casque.
Nous avons été placés dans une vaste grotte.

« — Où devons-nous aller ? »
« — Allons tout droit. »
« — Ok… Haaaa ! »

[Une chauve-souris géante est apparue !]

« — Pourquoi es-tu surprise pour si peu… Ah c’est vrai, tu détestes les choses effrayantes. »

Des fantômes aux jump scares*, Yoo Yeonha détestait toutes les choses effrayantes.
(*Particulièrement présent dans les films d’horreur, ce procédé vise à faire sursauter le spectateur au moment où il s’y attend le moins.)

« —… N-Non, pas du tout. »
« — Bref, comment on la tue ? »

Yoo Yeonha a murmuré doucement.

« — … En visant ses oreilles. »

J’ai fait ce qu’elle a dit. J’ai tiré deux fois, touchant ses oreilles et la tuant instantanément.

« — Le prochain est un zombie. Quel est son point faible ? »
« — La tête. »
« — Compris. »

En progressant doucement, nous avons rapidement atteint la fin du Donjon. Ce qui aurait dû être un parcours de 30 minutes ne nous a pris que 20 minutes à compléter.

« … Hum. »
« Hum ? »

Yoo Yeonha a parlé prudemment d’une voix douce.

« Je… J’ai entendu dire que tu abandonnais Cube. »
« … Chae Nayun te l’a dit ? »

Yoo Yeonha a acquiescé.

« C’est une sacrée pipelett— »
« Elle pleurait. »
« Quoi ? »

La voix de Yoo Yeonha était devenue un peu plus agressive.

« Elle pleurait ? »
« Oui, elle a dit qu’elle ne voulait pas que tu partes. »
« Ah… »

Alors que je réfléchissais à ce que j’allais dire, j’ai senti un regard mystérieux se poser sur moi. Je me suis tourné sur le côté.
Là, mes yeux ont croisé ceux de Rachel.
Mais, elle a rapidement détourné son regard. Elle semblait avoir entendu notre conversation.

« … Quoi qu’il en soit, ce n’est pas un sujet sur lequel j’ai mon mot à dire. Je suppose que tu t’en occuperas de manière convenable. »

Yoo Yeonha s’est ensuite levée.

« L’équipe 6 vient de terminer. »


Après le cours du matin, c’était l’heure du déjeuner.
Je suis allé à la cafétéria de Cube pour manger seul.
Cependant, Rachel était elle aussi à la cafétéria. Mais comme il y avait un agent féminin déguisé en cadet à côté d’elle, nous n’avons échangé qu’un bref contact visuel pour nous saluer.

« Je vais prendre le set spécial. »
« D’accord~  »

Alors que je venais de m’asseoir avec mon repas, quelqu’un s’est assis à côté de moi.
C’était Chae Nayun.

« S-Salut. »

Elle m’a maladroitement fait signe de la main. J’ai regardé son assiette et je lui ai demandé :

« Tu peux manger la nourriture de la cafétéria ? »
« B-Bien sûr. »

Chae Nayun a courageusement mis une saucisse dans sa bouche.

Scronch, Scronch

Néanmoins, sa vitesse de mastication ne faisait que ralentir au fil du temps.

« Alors, hum… quand est-ce que tu pars ? »

Elle parlait sans avaler la nourriture dans sa bouche.

« Cette semaine. »

Teuh teuh euh…

Elle a toussé bruyamment, en manquant de s’étouffer avec sa nourriture. Heureusement, elle a réussi à l’avaler avant que quoi que ce soit de regrettable ne se produise.
Chae Nayun baissé les yeux vers son assiette, le regard triste, puis a serré les poings et a tapé sur la table.

« Hé. »
« … Quoi. »
« Ne peux-tu pas renoncer à abandonner ? »

Je n’ai pu lui répondre qu’en secouant la tête.
Elle a marmonné en me regardant.

« Ah, ok, eh bien, si tu dois y aller, alors tu devrais. Je peux… Je peux tout aussi bien trouver quelqu’un d’autre pour être mon petit ami. »
« Ouais, vas-y. »
« … Je plaisante. Je ne sortirai avec personne d’autre. »
« Tu devrais. »

Chae Nayun a immédiatement froncé ses sourcils.
J’ai rapidement fini mon repas et je me suis levé. Chae Nayun a couru après moi.
Après avoir rendu mon assiette, j’ai quitté la cafétéria et je me suis rendu dans un parc à proximité.
Là, une deuxième bataille a commencé entre Chae Nayun et moi.

« Ouuuh, plus j’y pense, plus c’est exaspérant ! Tu ne sais pas comment faire preuve de tact ? Tu sais, prononcer de belles paroles ? »
« … Quoi ? »
« Je veux dire, tu ne m’aimais pas au début !? »
« Qu’est-ce que tu racont— »

Baaaoong —

Au milieu de notre conversation pleine de malentendus, une étrange ondulation de puissance magique a soudainement retenti.
Je me suis immédiatement figé. Une aura intense mais légère à la fois, tourbillonnait près du sol. Dans l’air, une puissance magique inquiétante semblait interférer avec les fondations de la terre.
Chae Nayun et moi nous sommes regardés en même temps.

« Hé, qu’est-ce que c’était ? » a demandé Chae Nayun.

J’ai laissé échapper un petit soupir. Je n’avais pas pu découvrir la date précise parce que je n’avais pas assez de puissance magique.
… Il semblerait que l’on y soit enfin.

« Ça doit être un phénomène magique. »

Ce qui se passait maintenant était un phénomène magique extrêmement rare. Un désastre magique naturel qui se produisait lorsque la race de dragon qui vivait dans les profondeurs de la Mer de l’Est touchait la clé de voûte de la puissance magique de l’océan. En temps normal ce phénomène ne se déclenchait que par pure coïncidence, mais cet incident avait été orchestré par les Djinns.

« Un phénomène magique ? Ah, hé, regarde par là. »

Chae Nayun pointait du doigt dans une direction.
Le paysage de Cube était en train de changer.
Les feuilles vertes changeaient de couleur, et la brise fraîche devenait de plus en plus chaude. D’autre part, les bâtiments ultramodernes de Cube disparaissaient, ne laissant place qu’à un seul bâtiment délabré et à une forêt boisée.

« Suis-moi. »
« O-Okay. Ah, ta main… »

J’ai attrapé le poignet de Chae Nayun et j’ai rapidement couru vers le bâtiment délabré situé au centre de Cube.

« Q-Qu’est-ce qui se passe ? »

Comme elle continuait à tordre son poignet, j’ai crié :

« Ne lâche pas ma main ! »
« D-Désolée, mais tu devrais m’expliquer ce qui se passe… »
« L’espace s’est déformé. »
« Quoi ? »
« On l’a appris en classe, tu te souviens ? C’est le phénomène du miroir brisé. »

Le phénomène du miroir brisé. C’était un phénomène magique où l’espace était découpé en morceaux, comme un miroir brisé.
Ce désastre magique était quelque chose que j’avais créé en utilisant différentes théories intéressantes dont j’avais entendu parler. Techniquement, ce phénomène était une forme de barrière créée lorsqu’un dragon interférait avec les nuages de mana qui s’élevaient grâce aux courants d’air chaud.

Les Djinns avaient provoqué un dragon et envahi Cube dans le but de trouver des corps d’incarnation pour les diables.
Cette invasion avait été soigneusement organisée par les Djinns. C’était pour cette raison que je ne pouvais pas l’arrêter. Même si j’étais prêt à renoncer à l’évolution que connaîtraient Kim Suho et Shin Jonghak, il n’y avait tout simplement aucun moyen pour moi d’arrêter le plan des Djinns. Car cela nécessiterait que je tue un dragon.

« Quoi ? Alors… »
« L’espace peut se diviser à tout moment, alors reste vigilante. Tu vois ce bâtiment au centre ? Nous devons nous y rendre aussi vite que possible… Aah ! »

L’espace s’est de nouveau déformé.
Ma main a été forcée de lâcher le poignet de Chae Nayun, et le paysage a changé une fois de plus.

À présent, il y avait une partie du paysage où il faisait jour et une une autre où il faisait nuit.
Cette fois, l’air était rempli d’une odeur de sang.
Je me suis tourné vers la source de l’odeur. Puis, j’ai couru sans l’ombre d’une hésitation.
Dès que j’ai découvert d’où provenait cette odeur, j’ai crié très fort.

« HÉ ! »

12 paires d’yeux se sont posées sur moi.
Là, Rachel était entourée d’environ une dizaine de Djinns.

« … Hajin-ssi ! »

Alors qu’une épaisse odeur de sang flottait dans l’air, Rachel a eu l’air légèrement soulagée en me voyant. J’ai commencé par vérifier son état. Heureusement, elle ne semblait pas être blessée. L’odeur de sang provenait plutôt des Djinns qu’elle avait abattus.

« Oh~ ? Quelle coïncidence~ comme on se retrouve ! Ça faisait longtemps. »

Un homme quelque peu familier a tapé dans ses mains et s’est avancé vers moi.
Je savais très bien qui il était.
C’était Heuk Jeon, l’assassin qui avait interféré lors de notre examen de fin d’année.

« Ouais, ça faisait un moment. »

Comme je m’y attendais, Lancaster et la Société de la Lune Sombre étaient impliqués dans cet incident.

« Oui, oui, ça faisait vraiment longtemps. »

Heuk Jeon a relâché une vicieuse aura meurtrière alors qu’il déployait ses dagues en forme d’éventail.
Cependant, j’ai penché la tête d’un air interrogateur.
Il n’avait pas été mis au courant ?

« Hajin-ssi, enfuis-toi. Ils sont trop nombreux pour que nous puissions les battre à nous deux. Je vais les retenir, tu devrais aller chercher des renforts… »

J’ai ignoré les paroles sérieuses de Rachel pour faire face à Heuk Jeon.

« Kim Hajin, Kim Hajin ! J’ai attendu après ce moment depuis le jour où tu m’as humilié… »
« … Tu n’as pas eu l’information ? »
« … L’information ? »

J’ai pointé du doigt le talkie-walkie accroché à sa ceinture. Les Djinns qui attaquaient Cube avaient tous des talkies-walkies qui fonctionnaient dans cet espace distordu.
Mais… C’était la même chose pour moi.

« Attends une seconde. »

J’ai envoyé un message à Boss en utilisant un dispositif magique que j’avais préparé pour aujourd’hui.

[Boss, ces gars m’embêtent encore…]

C’était un dispositif similaire aux lettres magiques utilisées par l’école Yoo Sihyuk.

« Qu’est-ce que tu fais ? Je te conseille de sortir ton arme… »

C’est alors que…

« — Heuk Jeon ! Où es-tu, espèce de fils de pute !? »

Des insultes sont sorties du talkie-walkie de Heuk Jeon. Lui et les Djinns qui l’entouraient avaient tous l’air stupéfaits.

« Hein ? Je suis au milieu de la miss— »
« — Quoi ? Enfoiré, je t’avais dit de ne pas faire ça ! »

Transpirant abondamment, Heuk Jeon a baissé le son du talkie-walkie. Il ne voulait clairement pas être mis dans l’embarras.

« … Hum, Hwarang-nim, je pensais que nous avions déjà terminé nos négociations avec Lancaster. »
« — Tu crois que j’en ai quelque chose à foutre de Lancaster en ce moment !? Cette personne vient juste de me contacter. Si quelque chose tourne mal à cause de toi, je te tuerai moi-même ! »

C’était la fin de ce bref message radio.
Mais, le talkie-walkie s’est rallumé sur un dernier avertissement.

« — Je ne plaisante pas, je vais vraiment te tuer ! Je t’arracherai les membres un par un et te donnerai en pâture au monstre de plus haut rang que je pourrai trouver ! »

Heuk Jeon a regardé le talkie-walkie dans ses mains tremblantes avant de le reposer. Transpirant de plus en plus, il m’a prudemment posé une question.

« Hum, Kim, Kim Hajin-ssi ? Peux-tu m’expliquer ce qui se passe… ? »

Je ne pouvais pas dire s’il était lent à la détente ou juste choqué.

« Eh bien, penses-y de cette façon. Je me fais de l’argent en investissant dans des actions. Il se trouve que l’un de mes clients est au courant pour toi. Alors je lui ai demandé une faveur. Qui aurait cru que l’un de mes clients aurait une relation aussi étroite avec toi ? »
« … »

C’était comme si l’âme de Heuk Jeon avait été aspirée hors de son corps. Il avait l’air de dire : “Je me fais humilier à cause de vulgaires actions ?” mais vu la personnalité de Boss, c’était plutôt une bonne excuse.

« Alors, qu’est-ce que tu attends ? »

J’ai montré un rocher à proximité.
C’était l’endroit parfait pour faire des courbettes.

« Si j’étais toi, ma tête embrasserait le sol en ce moment même. »




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 138

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :