Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 186 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 186

Chapitre 186 : Le Royaume Des Démons Matérialisés (3)



La transformation en Yasha.

C’était l’une des nombreuses capacités incluses dans le Don de Boss, “Ombre”.
Dans cet état, ses yeux, y compris les pupilles et les sclérotiques, devenaient rouges.
Et son iris prenait la même forme que l’iris d’une bête, ce qui avait pour résultat une augmentation de sa vision dynamique et de ses capacités physiques pour une durée indéterminée.
Si ses capacités et ses statistiques n’avaient pas été limitées, le simple fait de fixer son adversaire aurait libéré une puissance magique capable de détruire toute la zone.
Mais à l’intérieur de la Tour des Souhaits, le seul effet que la Transformation en Yasha avait sur elle était une augmentation de sa force physique.

Elle s’est élancée avec insouciance, comme une bête. Son corps se déplaçait comme une balle, à une vitesse impossible à voir à l’œil nu.
Cependant, Bell a facilement riposté à son attaque.
Non, il n’avait même pas besoin de riposter.
Son corps s’était évaporé.
Boss ne pouvait pas abattre Bell, qui s’élevait dans le ciel sous la forme d’une puissance magique bleue.
Pourtant, Boss n’a pas abandonné. Elle l’a poursuivi, balançant sa lame d’ombre dans toutes les directions. Le tranchant de la lame ébranlait la vallée et fissurait le sol.
La vallée toute entière s’est transformée en un champ de bataille chaotique.

« Tu n’as pas changé. »

Bell a parlé alors que sa puissance magique se heurtait à celle de Boss.
En entendant cela, Boss est entrée dans une rage folle. Le nombre de ses lames d’ombre s’est multiplié, et son ombre s’est intensifiée jusqu’à dévorer les ténèbres.
Toutefois, Boss ne pouvait pas maintenir cette forme très longtemps. Cela consommait trop de puissance magique.

J’ai soupiré et j’ai sorti le Desert Eagle.
J’étais curieux de savoir pourquoi Boss avait perdu son sang-froid tout d’un coup. Mais ce n’était pas le moment de le lui demander. J’ai enveloppé les balles avec la puissance magique du Stigma.
L’attribut de puissance magique dont j’avais besoin maintenant était… l’anti-magie.

Bell et Boss étaient empêtrés l’un dans l’autre. Boss continuait de poursuivre Bell qui s’enfuyait sans arrêt.
Bien sûr, si je ne pouvais pas toucher un ennemi tout en évitant un ami, ce serait faire honte au nom de mon Don, Maître Tireur d’Élite.

J’ai visé Bell et activé le Bullet Time.
Le monde s’est ralenti.
Pourtant, Bell et Boss étaient incroyablement rapides.
Quel angle devrais-je choisir pour toucher Bell et non Boss ?
Le calcul et la décision ont été instinctifs.
J’ai délicatement appuyé sur la gâchette.

Chwaaa—

La balle a foncé vers Bell. Sa trajectoire était le résultat d’une inclinaison et d’une vitesse parfaite.

« … ! »

La balle a touché son épaule.
Il a immédiatement repris forme humaine.
Boss lui a donné un bon coup de poing, ne manquant pas cette opportunité.
Son poing chargé de puissance magique a directement atteint l’estomac de Bell.
Bell a fait un vol plané, en crachant du sang.

Bang— !

Son corps s’est enfoncé dans la falaise de la vallée.
L’on pouvait dire au premier coup d’œil que sa blessure n’était pas mortelle.
Ce coup a mis fin au combat, mais Boss n’avait pas pu l’achever.

« … Aïe ! »

La quantité de puissance magique nécessaire à la Transformation en Yasha était bien plus importante que ce que Boss pouvait actuellement supporter. La couleur de ses pupilles était déjà revenue normale. Sa puissance magique ne tiendrait probablement pas trois minutes de plus.
Boss fixait Bell en lui lançant un regard meurtrier, mais elle ne pouvait pas bouger son corps.
J’ai avancé vers Bell.

« Bonjour. »

Bell a souri à ma salutation.

« Pfft… Ouais, salut. »

Mais je pouvais dire qu’il jouait les durs.
Son combat contre Boss avait probablement duré moins de 3 minutes, mais les combats entre les personnes fortes se terminaient toujours en un instant.
Il n’avait plus la force de m’arrêter.

« La dernière fois, je t’ai laissé partir… mais il n’y aura pas de deuxième fois. »

Après avoir dit ça j’ai pointé mon arme sur son front.
Laisser partir un ennemi blessé ou autres clichés ringards de genre-là… Une telle chose n’arriverait pas.

« Je sais. Je n’aurais pas dû te croiser ici, quel dommage. C’est déjà assez difficile d’avoir affaire à l’un d’entre vous, mais 2 contre 1 ? »

Bell m’a répondu, l’air imperturbable. Même en considérant le fait qu’il possédait sept vies, il était bien trop calme.

« Dis bonjour à Boss de ma part. »

Il a même souri un peu, puis a répété ce que j’avais dit à Jin Sahyuk il y a quelques temps.

« À plus tard. »
« …. »

C’est donc ce que ça fait d’entendre cette remarque.
C’est vraiment nul.
J’ai enveloppé la balle d’un attribut anti-magie, puis j’ai tiré sans hésiter.

BANG— !

Une forte détonation a résonné dans l’air.
Tout est rapidement redevenu silencieux, et son corps s’est dispersé en un courant de puissance magique.
C’est ainsi qu’il est mort.

« …. »

C’était une fin simple.
Mais je ne pouvais pas me réjouir.
Il y avait trop de questions que je voulais poser.
Quelle était sa relation avec Boss ?
Que s’était-il passé entre eux pour que Boss, qui était toujours si calme, se perde comme ça ?
Pendant que je réfléchissais, un bruit étrange a retenti derrière moi.

« … Ah, Boss ! »

Je me suis retourné et j’ai vu Boss s’effondrer.
J’ai vite couru vers elle.

« Hé, hé. Calme-toi. Calme-toi ! »

Boss essayait encore d’utiliser sa puissance magique. Elle avait perdu la raison et combattait toujours Bell dans sa tête.
Ses yeux sont devenus rouges. Elle luttait pour faire sortir Yasha une fois de plus.

« C’est fini ! Calme-toi ! Hé ! »

À ce rythme-là, tous ses vaisseaux sanguins allaient éclater et elle mourrait au moins une fois.
Je n’avais pas d’autre choix que de maîtriser Boss pour l’empêcher à la fois de bouger et d’utiliser sa puissance magique. Je l’ai prise dans mes bras, et nos corps se sont touchés.
Boss tremblait dans mes bras. Je pouvais sentir ses tremblements de façon très nette.

« Calme-toi s’il te plaît. Calme-toi. »

J’ai même utilisé “Voix Suggestive”. Mais j’ai eu l’impression que ce n’était pas suffisant, alors je l’ai caressée du mieux que j’ai pu.

« … C’est bon. Tout va bien. »

Même dans ce genre de situation, la Dextérité du Jeune Nain semblait fonctionner.
Boss a commencé à se calmer, et la puissance magique de Yasha, qui aurait probablement fait éclater ses vaisseaux sanguins, a également disparu.

« …. »

Je l’ai tenue dans mes bras sans rien dire. Son corps était aussi froid que de la glace, et sa respiration était saccadée. Le déchaînement de puissance magique avait cessé, mais à présent les effets secondaires dus à l’utilisation massive de puissance magique commençaient à apparaître.
Néanmoins, c’était mieux que de tout saccager.

« … Dors bien, pendant quelque temps. »

J’ai chuchoté, pris l’Orbe de Régénération, puis j’ai infusé ma puissance magique dans l’orbe. Une lumière verte a rapidement émané de l’orbe et a enveloppé Boss, la maintenant ainsi au chaud. Grâce à la chaleur, ses tremblements se sont arrêtés et sa température corporelle est revenue à la normale.
Mais d’un autre côté, la conscience de Boss avait été réduite en morceaux.
Elle a sombré dans un profond sommeil, et j’ai tourné la tête alors qu’elle était toujours dans mes bras.
Le PNJ Kedrick nous regardait.

« … ! »

Au moment où nos regards se sont croisés, il a tourné la tête sous l’effet de la surprise.
J’ai délicatement déposé Boss sur le sol et j’ai avancé vers Kedrick. Après tout, il était la raison de notre présence ici, et je ne m’attendais pas à ce qu’un événement de cette ampleur se produise.

« Bonjour. »
« … Hein ? Oh, oui. Bonjour. »

Malgré le fait que Bell le tenait par le cou il y a quelques minutes à peine, Kedrick semblait aller bien.

« Haa… »

Si cela avait été un jeu vidéo, il y aurait eu toute une série de dialogues à ce stade. Sans doute des présentations ringardes et un échange de salutations.
Mais je suis allé droit au but, j’étais trop fatigué pour bavarder.

« Je suis venu pour te sauver. »
« … Quoi ? Comme ça, tout d’un coup ? »
« Tu étais retenu captif ici, non ? »

J’ai pointé du doigt la manille accrochée autour du cou de Kedrick.

« Ah… »

Kedrick a hoché la tête. Contrairement à son corps musclé, il semblait avoir une personnalité plutôt timide et docile.

« Mais pourquoi l’homme qui était là a essayé de te tuer ? »
« Hein ? Oh, c’est… Je ne pense pas qu’il essayait de me tuer. »
« … Hm ? »

C’était un peu inattendu.
Lorsque je l’ai regardé bizarrement, Kedrick a tripoté sa manille.

« Je pense qu’il essayait juste de briser cette manille. Je lui ai dit qu’il n’y arriverait pas par la force, mais il a quand même continué. Je suis presque mort étouffé. »
« Euh… Haha. C’était donc ça. »

Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai réalisé que, même s’il le tenait par le cou, Bell avait de bonnes intentions.
… Mais il n’aurait pas dû le faire si violemment.

« Je vais m’en débarrasser pour toi. Au fait, c’était un méchant. »

J’ai parlé en pointant du doigt l’endroit où se trouvait Bell il y a encore un instant.

« Oh, je vois. Merci, mais ça ne sera pas possible. Cette manille ne peut pas être détruite en utilisant des méthodes classiques. Vous devez tuer Krakoon et récupérer sa clé. »

Kedrick était dévoué à son rôle de PNJ.
J’ai jeté un œil à la quête qu’il venait de me donner.

===
[Quête de Kedrick]
[Quête Secondaire : Sauvetage]
[Rang : haut-intermédiaire]
[Objectif : Infiltrer le bureau situé au bout de la Vallée des Ténèbres et tuer Krakoon, ou voler ses clés et s’échapper.]
===

Mais j’ai secoué la tête.

« C’est inutile. »

Avec Boss dans cet état, je n’avais pas l’intention de continuer la quête. Je n’en avais pas besoin de toute façon.

« Montre-moi ton cou. »
« Hein ? Non. Je veux dire, ce n’est pas nécessaire… »
« C’est bon. »

J’ai sorti la [Clé Mystique] de mon inventaire.
À la base j’avais choisi la Clé Mystique pour gagner du temps dans des situations comme celles-ci. Les quêtes étaient plus amusantes lorsque l’on détruisait le processus donné, de manière créative et radicale.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Kedrick a écarquillé les yeux et a penché la tête de façon mignonne. Ce n’était pas vraiment approprié pour un homme barbu et si musclé.

« … Une clé. »

Je lui ai répondu légèrement puis j’ai avancé la clé vers le cou de Kedrick. Il semblait surpris, mais la Clé Mystique s’est enfoncée dans la manille. Il n’y avait même pas besoin d’un trou de serrure. C’était un contact doux, comme si l’on enfonçait la clé dans de l’eau.

Clic.

La clé qui s’était enfoncée dans la manille s’est arrêtée à un certain point.
À ce moment-là, j’ai tourné la clé à un angle de 180 degrés.

Clic—

L’entrave déverrouillée est tombée sur le sol.

« Hein ? Mais comment… »

Je n’avais pas le temps d’apprécier l’expression de son visage surpris.
Nous avons fait une sacrée scène il y a quelques instants en combattant Bell.
Les démons en charge de cette vallée allaient bientôt tous se précipiter par ici.

« Nous n’avons pas le temps. Y a-t-il quelqu’un d’autre avec toi ? »
« … Oh, oui ! M-Ma femme, elle est aussi enfermée ici ! »

Kedrick a commencé à courir vers l’endroit où sa femme était détenue.
J’ai porté Boss sur mon dos et je l’ai suivi.


[Guilde de la Cour Royale d’Angleterre – Niv.3]

« C’est la cachette de notre guilde. »

Clic- Rachel a allumé la lumière.
Bien qu’elle ne soit pas prestigieuse, une cachette bien aménagée ressemblant à une habitation privée est apparue devant eux.

« Il y a quelque chose appelé le “Système de Cachette” dans Prestige. C’est un système qui vous permet de gagner des augmentations de statistiques et divers bonus si vous restez dans la cachette pendant une durée déterminée. Le niveau des bonus dépend du niveau de la cachette. »

Kim Suho, Jin Seyeon, les frères et sœurs Fermun, et Yi Yeonghan suivaient Rachel qui leur expliquait le fonctionnement du système.

« Notre cachette de la guilde de la Cour Royale est probablement l’une des cinq meilleures cachettes de Prestige. »

Rachel s’est vantée l’air de rien et a observé leurs réactions. Kim Suho et les autres regardaient autour d’eux avec intérêt.

« Ho, Ho ho. »

Elle a haussé les épaules avec fierté.

« Mm…. C’est une bonne cachette. Mais comment accède-t-on à l’étage supérieur ? » a demandé Jin Seyeon.

Comme l’on pouvait s’y attendre, son objectif semblait être de grimper dans la Tour.

« Pour pouvoir atteindre le 4ème étage, vous devez d’abord accumuler des points de performance. »

Détruire les tours de contrôle des démons leur avait permis de découvrir les stèles de cristal menant au 4ème étage. Mais pour entrer au 4ème étage, les joueurs avaient besoin de quelque chose appelé “points de performance”.
Pour cela les joueurs devaient seulement réussir quelques quêtes communes, donc il n’était pas si difficile de remplir les conditions requises.

« Les points de performance… ? »
« Ils sont donnés à chaque fois que vous réussissez une quête commune. Vous devriez avoir reçu une alerte du système avec une liste des quêtes communes quand vous avez acheté votre citoyenneté. »
« Ah, ça. Donc nous avons juste à tuer des monstres. Ça a l’air amusant. »

Jin Seyeon a hoché la tête avec enthousiasme.

« …. »

Rachel observait l’héroïne de son enfance qui se tenait devant elle.
Elle avait entendu parler de la façon dont Kim Suho et Jin Seyeon s’étaient rencontrés en chemin. Ce n’était rien de dramatique. Ils se sont juste retrouvés tous les deux dans l’ascenseur découvert par Kim Suho.

« … Oh et, parfois, l’administratrice Médée donnera des quêtes. Vous devriez vraiment les accomplir. Les récompenses sont excellentes. »
« Aha… »

Après avoir écouté Rachel, Kim Suho a demandé à Jin Seyeon :

« Alors que vas-tu faire maintenant, Senior ? »
« Oh, moi ? »

Jin Seyeon a souri.

« Pour commencer, je vais aller voir les gens de l’Association. Youngji et Junhyuk sont là eux aussi. »

Les héros de haut-rang de l’Association des Héros, Seo Youngji et Oh Junhyuk.
Jin Seyeon les avait ajoutés comme amis dès qu’elle était montée dans l’ascenseur au 2ème étage. De leur part, elle a entendu quelque chose d’intéressant.

« … Je veux en savoir plus sur ce “Lotus Noir” aussi. »

Jin Seyeon a marmonné avec un visage sérieux, c’était la première fois qu’elle affichait une telle expression.

« Alors, je vais partir maintenant. »
« E-Euh. »

Rachel a inconsciemment attrapé Jin Seyeon qui était sur le point de partir.
Jin Seyeon a souri et a légèrement penché la tête. Elle se demandait pourquoi Rachel l’avait attrapée.
Mais Rachel n’avait rien de particulier en tête, alors elle a juste dit ceci :

« Je vous ai vue… à la télévision. Je vous ai regardée faire… du bénévolat. »
« Oh, ça ? Je suis un peu différente par rapport à ce que l’on voit de moi à la télévision, hein ? »

Jin Seyeon a timidement gratté l’arrière de son cou.

« Une partie de moi fait juste semblant, et l’autre partie… Je suis un peu timide devant les caméras. Haha. »

Elle a ri de bon cœur et s’est inclinée.

« Quoi qu’il en soit, je vais partir maintenant. »
« Ah, oui. C’était un plaisir de vous rencontrer. »

Rachel réfléchissait en regardant Jin Seyeon.
Elle ne l’avait côtoyée que pendant une demi-heure…

« Je vous en prie, revenez quand vous voulez. Je peux vous offrir un endroit où rester. »

… Mais pendant cette demi-heure, elle a compris pourquoi Jin Seyeon était autant admirée et respectée par les autres.

« Ces mots sont suffisants, Vice-leader Rachel. »

Il n’y avait aucun autre Héros de rang Maître dans le monde qui parlerait aussi poliment un junior.
Rachel a de nouveau été touchée par les adieux courtois de Jin Seyeon.


Beaucoup de choses se sont passées, mais nous avons réussi à sauver Kedrick et Lirko. Les récompenses étaient la [Pochette Mystérieuse], [l’Épée Fantôme de Kedrick], et un [Coffre au Trésor] que Kedrick avait caché à Krakoon.
Nous sommes arrivés ensemble au 3ème étage, à Prestige.
Ils étaient à l’origine des résidents de Prestige avant d’être kidnappés par les démons, c’était donc la première fois depuis longtemps qu’ils revenaient chez eux.

« … Nous sommes de retour. »
« Exact. »

Mais ils n’avaient pas l’air très heureux.
Kedrick m’a regardé et m’a expliqué pourquoi.

« Vous voyez, notre relation amoureuse est un peu compliquée. J’étais un forgeron travaillant pour le gouvernement, et Lirko était capitaine du groupe d’autodéfense du centre-ville. Nous n’étions pas autorisés à échanger ne serait-ce qu’un regard. »
« … Je vois. »

C’était une partie du passé du PNJ que je n’avais pas paramétrée.
L’amour au-delà du statut et de l’argent ; c’était une histoire d’amour vraisemblable.

« Tu n’as plus à t’inquiéter pour ça désormais. »
« Quoi ? »

Lirko et Kedrick ont penché la tête.

« Prestige a beaucoup changé depuis. »

Seulement trois mois s’étaient écoulés depuis mon arrivée à Prestige.
Mais ce laps de temps a été suffisant pour considérablement changer la ville.
Beaucoup de choses avaient changé.
Premièrement, j’avais réussi à cultiver de [l’Incroyable Maïs au goût de viande – Niv.3] et du [Riz Clair et Pur – Niv.2]. Je les ai distribués aux PNJ gratuitement ou pour un prix très bas.

Deuxièmement, un quartier commercial s’était développé autour de la Boutique Riry.
Dans le cadre de sa stratégie visant à paraître plus haut de gamme, la Boutique Riry ne vendait pas d’articles à bas prix. Les joueurs n’avaient donc pas d’autre choix que de vendre leurs objets-drops aux PNJ résidents. La Boutique Riry rachetait ces objets aux PNJ et en faisait des potions.
Le résultat de ce cycle était visible.

« … Hein ? »

Kedrick et Lirko regardaient Prestige d’un air ahuri.
C’était sans aucun doute un Prestige différent de celui dont ils se souvenaient.
Des habitants travaillant comme vendeurs ambulants, des mères de famille rentrant chez elles avec du maïs dans les mains, des pères de famille se dirigeant vers les fermes ou les mines pour travailler, et des joueurs se baladant ici et là.
Beaucoup de choses avaient déjà changé à Prestige.
… Pour info, au moins un quart des terres étaient à moi. J’investissais dans des parcelles de terre chaque fois que je gagnais de l’argent.
J’ai souri et j’ai demandé à Kedrick :

« Ça a beaucoup changé, n’est-ce pas ? »

Kedrick était toujours abasourdi, alors Lirko a répondu à sa place.

« Oui, oui. Vous avez raison. Je pense que nous pourrions vivre heureux sans devoir aller à l’intérieur des murs. »

Lirko a regardé Kedrick. Mais Kedrick était trop occupé à regarder les alentours.
Lirko a légèrement pincé les côtes de Kedrick. Le visage de celui-ci s’est déformé.

« Aïïïïe— ! »

… Peut-être que ce n’était pas “légèrement”.

« Eh bien, suivez-moi. Pour vous rembourser de ce que j’ai reçu, vous pouvez rester ici gratuitement. »
« … Gratuitement ? »

Étonnés, Kedrick et Lirko m’ont suivi vers la maison que j’avais préparée à l’avance. Le rez-de-chaussée sera l’atelier de Kedrick, et le premier étage sera la maison dans laquelle ils vivront ensemble.

« Au fait, vous n’êtes pas gêné ? » m’a demandé Lirko.

Elle regardait Boss qui était toujours sur mon dos.

« Ah, ne t’inquiète pas, elle est vraiment légère. »
« Oh. »

S’était-elle endormie ou s’était-elle évanouie ?
Quoi qu’il en soit, j’ai continué à marcher avec Boss inconsciente sur mon dos.

« Nous sommes arrivés. »

Après environ 10 minutes de marche, nous sommes arrivés à la maison-atelier.
Lirko et Kedrick regardaient autour d’eux avec surprise.

« C’est un atelier de forgeron. »
« Oui. Je suis aussi doué pour fabriquer des choses. Seul le rez-de-chaussée est un atelier, le premier étage est une maison normale. »

J’avais aménagé cet endroit pour pouvoir utiliser la Dextérité du Jeune Nain. Je n’ai juste pas eu l’occasion de m’en servir.

« Pour l’instant, restez ici. Nous discuterons plus tard… Il y a une enfant qui s’appelle Kiri. Je vais l’envoyer ici. »
« Ah, oui. Merci. »
« Merci. Merci beaucoup de nous aider. »
« Oh, ce n’est pas la peine. J’ai déjà eu une compensation. »

La sincérité de leur gratitude me mettait un peu mal à l’aise.
D’ailleurs, après les avoir emmenés là-bas, je suis retourné à la cachette. Il était difficile de marcher avec Boss sur mon dos. Elle était étonnamment encombrante.

« Cui-cui— ! Cui-cui— ! »

Spartan s’est précipité vers moi à la seconde où j’ai ouvert la porte.
Je me suis dirigé vers la chambre avec Spartan à mes côtés, et j’ai allongé Boss sur le lit.

« Argh, mon dos… »

J’étais un peu surpris.
Je n’étais pas sûr de savoir à quel moment elle s’était réveillée, mais elle était réveillée.

« Ah, bon sang. Boss, quand t’es-tu réveillée ? »
« … Il y a environ 5 minutes. J’étais si lourde que ça ? »
« Non. Tu étais légère. »

J’ai souri et l’ai recouverte avec une couverture. Boss a grogné, elle semblait perplexe.

« Tu viens de dire que j’étais lourde. »
« Peu importe, j’ai beaucoup de questions à te poser. Tu t’es déchaînée aujourd’hui. Notre plan a failli mal tourner. »

Boss n’a bougé que ses yeux et m’a regardé. Elle avait l’air plutôt embarrassée et désolée.

« Mais j’ai l’impression que tu ne me diras rien même si je te le demande, alors pour l’instant je vais te laisser te reposer. »

Renonçant à l’exploration du Royaume des Démons pour l’instant, je me suis levé.

Clic.

J’ai éteint la lumière et j’étais sur le point de sortir de la pièce.

« Hajin. »

Boss m’a appelé.
J’ai de nouveau regardé le lit.Allongée bien droite dans le lit, Boss a marmonné :

« … Je ne peux pas bouger mon corps. »
« … Quoi ? »

Je me suis précipité vers Boss.
Était-ce à cause de l’épuisement de sa puissance magique ? Elle clignait juste des yeux et regardait le plafond.

« … C’est à cause de l’épuisement de ta puissance magique ? »
« Ouais. Je ne peux pas du tout bouger. »

À ce moment-là…

Grrrr

Un bruit assourdissant est sorti de l’estomac de Boss.

« …. »
« …. »

Nous nous sommes observés pendant un moment.
Après être restés immobiles pendant environ cinq minutes, je lui ai demandé :

« … Tu as faim ? »
« … Oui. »

Elle a répondu en ayant l’air embarrassé, et a ajouté un mot.

« … Désolée. »

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 186

Laisser un commentaire