KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 228

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

_________________

 


Pourquoiiii !?

(Point de vue du Roi Démon)

Meh. Rien à faire. Comment est-ce que c’est arrivé ?

Au château du Roi Démon, j’aurais dû commencer mon travail en tant que Roi Démon, et pourtant lors de mon voyage j’étais bien plus occupée que je ne le suis maintenant, étrange non ?

Au château du Roi Démon un jour comme les autres se passe comme ça : me lever tôt et prendre un petit déjeuner, ne rien faire, prendre le déjeuner, ne rien faire, prendre le souper, ne rien faire, dormir.

Oh ? Ce n’est pas comme un NEET ? Étrange. Je suis le Roi Démon, mais ce que je fais n’a rien de différent d’un NEET ?

Bon, c’était plutôt inévitable. Oui, depuis la disparition du Roi Démon précédent, Balto est resté là pour garder les Démons unis tout ce temps. Avec mon apparition soudaine de nulle part, je n’ai pas besoin de donner d’ordres ici et là. D’ailleurs, si je le faisais cela créerait juste plus de confusion. Pour faire court, j’ai juste besoin de donner un objectif général. Pour l’instant il est de se concentrer sur la reconstruction de l’armée.

On m’appelle l’aînée des bêtes divines, pourtant il n’y a pas grand-chose que je puisse faire politiquement. Théoriquement, je peux le faire, mais je dois admettre qu’en pratique c’est peut-être impossible pour moi. Même si j’essayais je serais probablement ensevelie sous le travail pendant des années, ce qui finirait par causer des problèmes et me faire traiter de bonne à rien. Du coup je n’ai rien à faire actuellement.

Le Roi règne mais ne gouverne pas. Oui, je suis la personnification de ce proverbe. Jour après jour j’ai la sensation que ceux qui m’entourent me regardent de plus en plus froidement, mais je l’imagine sans doute.

Hrm. Mais c’est ennuyeux. Si cela doit continuer à l’être, alors je devrais peut-être amener Shiro-chan ici ? Je suis prête à parier que cette fille ne fait rien à part se promener dans le manoir de toute façon. Ah, il vaudrait mieux que non. Le nombre de NEET va juste augmenter si c’est le cas. Flûte. Ça va finir par être un blizzard de regard si cela continue.

Les yeux du petit frère de Balto, Blow me foudroient du regard dernièrement. Blow est le commandant en second de la quatrième armée. Après que Balto se soit mis au gouvernement, c’est Blow qui en pratique doit s’occuper de la quatrième armée. Il ressemble à la version voyou de Balto. Mais contrairement à son apparence, il n’est bon que pour le travail de bureau. Peut-être que c’est parce qu’il prend en exemple son grand frère qui organise continuellement les démons. Il s’est montré capable et loin d’être inférieur à l’excellence de son frère. Il a tendance à sur-idéaliser son grand frère, mais cela me convient !

Donc, la situation actuelle où le précieux frère de Blow doit s’agenouiller devant une mystérieuse NEET doit clairement l’énerver. La mystérieuse Neet, c’est moi. Je suis le Roi Démon qui diminue la position de son frère par sa présence. Du point de vue de Blow, c’est comme si j’avais sans le mériter volé le trône de Roi Démon. Gnn. Il est urgent que je lui fasse réaliser ma grandeur. Mais comment ?

Me mettre au travail ? Impossible. Trop fatiguant, totalement dégoûtant, et comme je l’ai dit plus tôt si je commence à intervenir dans le gouvernement grossièrement, cela aura l’effet inverse. Balto a à son actif l’exploit d’avoir rassemblé les Démons sans faire d’erreur, donc c’est plus efficace de tout lui laisser.

Le diminuer un peu ? Non. Si je fais ça mal, mon image pourrait encore empirer. Si je le fais pour qu’il reconnaisse ma force, ce serait sans doute le plus rapide. Enfin si j’en fais trop et qu’il commence à être déprimé ou autre ce serait insoutenable. Il a bien sûr beaucoup de fierté, donc cela lui prendra sans doute du temps pour se remettre d’une simple soumission à moi. Sur le long terme cela semble probable que cela entraîne du développement personnel, mais pour que ce soit le cas, ses chances de s’en remettre sont de 50-50.

De plus, dans une période aussi critique ce n’est pas bon de rendre un pion aussi utile inutilisable.

Donc qu’est-ce qu’il me reste ? Rien ? Pas possible. Il y a sûrement un moyen incroyable pour que tout le monde reconnaisse ma grandeur ! C’est sûrement possible, non ?

Pendant que je suis sérieusement en train de me creuser les méninges, quelqu’un frappe à la porte. Après avoir donné la permission, Balto et son frère rentre.

« Excusez-nous. »

Celui inclinant la tête poliment tout en entrant est Balto et celui qui reste solennellement silencieux est Blow. Même quand Balto le regarde pour qu’il se montre respectueux, Blow l’ignore. Il semble qu’il ne me supporte pas au point d’ignorer les consignes de son frère tant estimé.

« Maou-sama, je souhaite vous consulter. »
« Sur quoi ? »
« Vous plaisantez sûrement. Comment ne pouvez-vous pas savoir Maou-sama ? »

Blato me répond avec un sourire inquiet. Hm ? Je ne vois pas de quoi il parle. La raison de sa venue devrait être claire d’après ce qu’il dit, mais je n’en ai clairement aucune idée.

« Désolé. Je ne suis pas à la page ici, qu’est-ce qu’il y a ? »

A cause de ce que je viens d’admettre, Balto et Blow se tournent l’un vers l’autre. Cela m’énerve que Blow ait une expression triomphante sur le visage.

« Mon frère, c’est ce que je disais pas vrai ? Elle est tellement incompétente qu’elle ne sait même pas ce que font ses subordonnés. »
« Blow ! Je m’excuse Roi Démon. »
« Nah. Parlons franchement. Elle n’est pas digne d’être Roi Démon. »
« Blow ! »

Et maintenant, je me fais insulter. Pourquoi ? Que se passe-t-il ? Je suis plus perdue qu’en colère par rapport à ce qu’ils font.

« Umm, que diriez-vous de m’annoncer pourquoi vous vouliez me consulter ? »
« Certainement. »

Tout en commençant à avoir des sueurs froides, Balto me donne des documents.

« Basé sur les informations que Shiro-dono a rassemblé, les activités illégales de Warkis, l’actuel général de la septième armée, sont devenues claires. De plus, il est clair que son plan secret de coup d’état soit bien avancé et que dans peu de temps il lancera une révolte. Les preuves sont claires. »

Je regarde les documents dans mes mains. Dessus se trouve la preuve d’activités illégales venant de différentes sources. Er, qu’as-tu en tête, Shiro-chan ?

« En déterminant avec précision leurs actions aussi tôt, je pense que nous devrions attaquer pour les arrêter avant qu’ils n’agissent. Dans ce but, je souhaite obtenir l’autorisation de déployer la quatrième armée sous les ordres de Blow. »

Oh, ahh. Voyons voir. Erm ? Bon pour l’instant faisons cela, oui.

« Je vous laisse vous en charger. »

C’est la seule chose que je peux répondre. Enfin sérieusement, Shiro-chan, qu’as-tu en tête ? C’est clairement des informations top secret tu sais. Donc comment as-tu obtenu tout ça ?

A ma réponse semi-intéressée, Balto acquiesce sans même bouger un cil. Blow a une veine à deux doigts d’exploser sur son front, mais avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit son frère l’oblige à baisser la tête.

« Dans ce cas, nous agirons comme prévu. »

Balto baisse la tête et en même temps augmente la pression sur la tête de Blow pour l’obliger à s’incliner. Il semble que Blow se retienne de lui faire retirer sa main. En utilisant la force pour se redresser, il sort de la pièce en ruminant. Balto s’incline encore avant de le suivre.

Ah-hah, c’est pour ça, c’est pour ça qu’il pense que je suis incompétente à ne pas savoir ce que font mes subordonnés. De plus, ce qu’a obtenu Shiro-chan est une sacrée quantité d’information. Un boss incompétent avec des subordonnés compétent. C’est comme ça que l’on me voit, huh ? Shiro-chan en plus de cela.

Pourquoiii !? Comment est-ce que c’est arrivé ?!

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee

 

3 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 228

  1. Journal de bord du roi Démon, Jour 1048: Aujourd’hui j’ai découvert que mon camarade sans-emploi m’as trahi en travaillant. Je sens le désespoir venir du plus profond de mon cœur.

    Dans ce chapitre, nous avons vu toutes les lourde responsabilité du roi démon, à savoir pas grand-chose. En résumé, c’était un chapitre hilarant.
    Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :