KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 209

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Le moment de s’habiller 2

« Je suis au courant que tu es un dresseur, même si je suis une grimpeuse, je me considère d’abord comme une artisane, tu peux me faire confiance. Je préfère éviter de ruiner mon mariage et sachant que tu vas être un de nos meilleurs clients grâce à cette armure, je ne vois pas ce que je pourrais espérer de plus. »

Gladis passe ensuite de l’autre côté du rideau et me laisse seul. Je commence à retirer mes vêtements sans trop attendre. Je dois dire que l’odeur du sang dont sont imbibés mes vêtements et le fait que je marche avec un pied nu depuis que j’ai quitté l’Atlas ne vont pas me manquer.
Je suis plutôt curieux à l’idée de l’enfiler. Après tout, c’est la première fois de ma vie que je commande des vêtements sur-mesure. Elle a l’air plus lourde que ce que j’utilisais jusqu’à présent, mais avec un peu de chance, ce ne sera pas un problème. Micha et Juliette sont déjà en train de l’explorer et assez vite je leur dis de descendre le temps que je l’enfile.

« C’est sans doute l’armure légère la plus complexe que j’ai eu à faire. Eruc voulait ajouter toujours plus de gadgets pour que tu en aies pour ton argent, mais j’ai fait en sorte qu’elle reste assez équilibrée. Pour les protections, nous avons principalement utilisé une nouvelle matière en vogue. C’est une sorte de Kevlar de synthèse réalisé par des alchimistes. C’est bien plus résistant cela dit, mais c’est aussi plus léger. La cape est renforcée à l’intérieur de façon à rendre impossible d’être blessé par une épée ou des flèches standards. Eruc m’a parlé de ton expérience avec des fouets… Cela ne se reproduira plus. Bien sûr, le plastron est aussi fait pour résister aux attaques, même sans la cape tu auras donc une bonne protection.
Ensuite, il y a plus d’emplacements pour les armes et les étuis sont passés de ton dos à tes cuisses pour les stylets. Bien sûr, parmi les différentes trouvailles de mon mari, tu trouveras sur les avant-bras de la pierre éponge qui pourra contenir du venin et qui te sera probablement utile en combat pour en réappliquer à ton arme. Les étuis sont faits avec la même matière, donc verser du venin dedans directement les gardera prêts à l’usage. Il y a bien sûr la bobine de fil placée dans la besace à l’arrière qui est reliée à ton gantelet de félin. Il suffira de planter le crochet qui se trouve sur le côté dans une surface suffisamment solide et tu pourras descendre en rappel de bâtiments.
Pour ce qui est d’amortir les chutes, les bottes sont faites pour ça en répartissant l’impact de la chute directement dans des ressorts. Bien sûr, plus l’impact sera important et moins les ressorts encaisseront. Cela te fera sans doute bizarre au début quand tu sauteras. Bien utilisé, les ressorts sont aussi faits pour permettre de sauter plus haut, mais ça te demandera un peu d’entraînement. La pointe des bottes est également renforcée avec une petite lame de chaque côté que tu pourras couvrir de poison.
En dehors de cela… La cape peut se retourner pour l’infiltration de nuit. Ton harnais a un emplacement dans la nuque pour ta souris. Le T-shirt est capable de diminuer l’effet de magie par dispersion et il y a aussi une doublure dans la cape pour cela. Ce n’est pas infaillible, mais ça réduira grandement l’effet d’une boule de feu par exemple.

Pour ce qui est du plastron, tu pourras sans problème repousser des attaques lourdes qui utilisent des compétences, mais tu sentiras l’impact. Sur une armure légère, c’est impossible d’installer le même système de ressort qu’il y a dans les bottes. Le gantelet de félin est aussi une version revue et améliorée. Je sais que tu ne connais pas encore toutes les fonctions de base puisqu’Eruc refuse de faire un mode d’emploi, mais tu en trouveras d’autres.

Pour ce qui est du dispositif sur la cuisse, il est fait pour recharger rapidement l’arbalète. Le système de rail est fait pour encocher un carreau directement en un seul mouvement. Tu peux placer jusqu’à trois carreaux dans le mécanisme et tant que tu places l’arme dans le rail, il te suffira de faire un mouvement vers le bas pour qu’elle soit prête à l’emploi.

Les anneaux sur l’armure sont faits pour ton serpent, mais ils sont aussi très résistants. C’est en me basant sur les anneaux que j’ai réalisé le design global. Nous sommes restés sur l’idée du « simple, mais efficace » pour l’armure. Eruc voulait vraiment te transformer en une sorte de gadget vivant, mais disons que j’ai réussi à le calmer avant qu’il ne fasse n’importe quoi.

Pour finir, il y a aussi une bande de tissu attachée au T-shirt à l’arrière. Tu pourras t’en servir pour te couvrir le visage si nécessaire. Elle est détachable. »

Je finis d’enfiler l’armure alors que Gladis termine ses explications. J’ai eu un peu de mal avec le plastron en cuir, mais vu que le cuir est assez souple, j’ai fini par réussir à le mettre correctement.

L’armure a une odeur de cuir et de tissu neuf assez agréable et, même si je n’étais pas sûr que ce serait le cas, elle est suffisamment souple et légère pour ne pas gêner mes mouvements.
Ce sera bien sûr plus compliqué de l’enlever que celle que j’utilisais jusque-là, mais j’ai vraiment la sensation qu’elle me protégera bien mieux. J’ai un peu de mal avec les anneaux pour l’instant, mais le plus étrange reste effectivement les bottes. En sautillant sur place, j’ai vraiment l’impression de ne pas sentir le sol quand je retombe. J’ai l’impression que ce mécanisme à ressort est un peu le même que celui dans le gantelet de félin qui permet de répartir la tension pendant l’escalade.
Pour ce qui est de sauter plus haut, j’essaierai plus tard.

Je sors du fond de l’atelier et Gladis me regarde de haut en bas en touchant l’armure pour vérifier que tout est à sa place.

« Le tissu ici et ici n’est pas ajusté… Si je… Hmm. »

Pendant que Gladis semble faire les derniers réglages, je regarde en direction d’Eruc et de Blue. Il semble être en train de lui montrer des sortes de jouets mécaniques qu’il place sur le comptoir.
J’imagine que ce n’est pas ici que Blue trouvera une arme ou quelque chose lui permettant de se battre, même si j’y ai cru quelques instants quand il l’a empêchée de venir à l’arrière du magasin.

– Une dernière chose. Pour les anneaux, je ne souhaitais pas te laisser comme ça. Je n’aime pas l’idée de faire une armure avec des zones exposées. Eruc m’a parlé des spécificités de ton serpent. J’ai trouvé un cuir vampire qui absorbe le sang sur le marché. C’est possible que si tu l’imprègnes avec suffisamment du tien ton animal puisse le traverser.
– Il y a bien le sang sur mes vêtements…
– C’est nécessaire que ce soit du sang frais. Difficile de faire autrement.
– On peut essayer dès maintenant dans ce cas.

Avec les potions de vigueur, donner un peu de mon sang ne devrait pas être un problème. Je décide de me couper rapidement à l’avant-bras et Gladis sort des ronds de cuir de son inventaire et commence à verser le sang dessus. Le sang disparaît presque aussitôt et la couleur du cuir brun semble changer et s’assombrir. Une fois que la couleur a complètement changé, elle me le tend et je demande à Juliette d’essayer de le traverser.

« On dirait que ça fonctionne ! »

D’après le lien, Juliette a tout de même un peu de mal, mais c’est sans doute parce qu’il faut plus de sang. En attendant, on dirait que cela me permettra de couvrir les zones exposées. Gladis m’explique ensuite comment les installer avant de me tendre les autres. Je mettrai du sang dessus plus tard. Si c’est trop difficile pour Juliette, je n’aurais qu’à ne pas les mettre de toute façon. Gladis m’explique ensuite que pour certains combattants qui finissent souvent recouverts de sang, ce cuir est une solution intéressante. Ce n’est apparemment pas le cuir le plus solide, mais il m’évitera de créer des cibles sur mon corps.

« Voilà ! Elle te va comme un gant maintenant. Je dois dire que pour la première armure légère faite pour dresseur, j’ai la sensation d’avoir fait un très bon travail. Ce n’est pas tous les jours que j’habille une célébrité. »

Gladis me fait un petit clin d’œil avant de me faire signer de retourner au comptoir.
Alors que j’avance à travers l’échoppe, je m’assure que mes animaux sont bien installés. Juliette, qui est toujours sur mon avant-bras, a envie d’essayer les anneaux qu’il y a un peu partout. Micha de son côté semble satisfaite d’avoir gagné en place et s’amuse elle aussi à se déplacer. Yuu est un peu dans le même cas puisqu’il semble que la sacoche ait gagné plusieurs niveaux de confort, d’après ce que je ressens à travers le lien.
Je dois dire que l’armure est effectivement assez agréable à porter. Hormis le fait de marcher avec ces bottes pour l’instant, mes mouvements ne sont pas gênés. Même si l’armure est un peu plus lourde, j’ai l’impression que si je retire la cape, elle ne le sera pas tant que ça comparé à l’ancienne. L’anneau en plein milieu des omoplates, me fait aussi un peu bizarre, mais je m’y ferai.

Alors que j’approche du comptoir, Blue se retourne quelques instants et vu son sourire, il semble qu’elle approuve ma nouvelle tenue. Eruc se contente de faire un petit mouvement approbatif de la tête et range les jouets pour sortir une arbalète de sous le comptoir.

– J’imagine que Gladis t’a fait le topo. J’espère juste que cette armure ne finira pas comme tes vêtements quand tu es entré dans le magasin, mais je ne veux pas savoir comment tu as fait ça.
– Je ne recommande pas l’Atlas pour le service. C’est tout ce que je dirai.
– Hmph… C’est déjà trop d’informations. Passons à l’arbalète. Je n’ai pas beaucoup changé le design à part pour le mécanisme sur ta jambe. J’ai aussi facilité le chargement de sphères d’aiguilles puisque tu m’as dit qu’elles étaient très utiles. C’est toujours possible de la placer dans ton dos. En dehors de cela, je t’ai préparé des munitions et des couteaux de lancer. Si tu regardes bien, il y a des encoches pour en mettre au niveau des côtes et des bottes. Pour le gantelet, les griffes étaient très résistantes… J’ai eu beaucoup de mal à les tailler pour les insérer sur le gantelet, mais vu la qualité, tu ne risques pas d’avoir besoin de les aiguiser très souvent.
– C’est parfait. Combien pour le tout ?
– Les matériaux sont ce qui a coûté le plus cher avec la main d’œuvre. Enfin, pour une armure faite sur mesure, nous avons fini par fixer le prix à deux cents pièces d’or. C’est le prix le plus honnête que je peux faire si je veux payer les autres convenablement.

Je place 250 pièces d’or sur le comptoir en expliquant que les pièces en or sont en bonus pour avoir travaillé aussi vite. Dans le fond, je pourrais donner plus sans problème, mais c’est surtout un signe de reconnaissance de ma part. En dehors de mes armes, je suis complètement équipé par des objets qui viennent d’ici et je pense sincèrement qu’ils valent plus que ce qu’il vient d’annoncer. Si j’ai survécu jusqu’à présent, je le dois grandement à l’arbalète et au gantelet que j’y ai acheté.

Eruc ne dit rien et je sors du magasin accompagné par Blue. L’armure est un bon début, mais vu les problèmes que je rencontre tout le temps, le plus dur m’attend encore.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

4 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 209

  1. Merci pour le chapitre !
    Mais j’avoue avoir du mal a visualiser l’armure malgré les détails 😅

  2. Merci pour le chapitre, c’est vrai que ça fait beaucoup de détails à visualiser. Tu t’es dépassé là-dessus ! XD

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :