KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 52.5.1

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V.

Arthur L.

Pascal. W

Dranwine

Marino

Loic

NitriK

Lordjarlax

Emmanuel

Sylrest

_________________


Chap 52.5.1

Le dernier dieu des onze

Alda, le dieu de la loi et du destin. Le seul dieu de la création encore restant sur Lambda si l’on exclut les dieux subordonnés. Le dieu qui possède le plus de puissance, même en incluant les dieux démoniaques.

La source de son pouvoir repose sur ses partisans et serviteurs qui le respectent et, plus important encore, sur le nombre des croyants qui lui offrent des prières.

Il a souffert de graves blessures pendant son combat contre le Roi Démon et contre Vida qui était censée être son alliée. Malgré cela, le pouvoir d’Alda est grand.

Il est décrit comme un homme austère d’âge avancé et aux cheveux blancs tenant un livre épais, ou encore comme un jeune homme au regard sérieux tenant la faux du jugement dans sa main gauche et une torche dans sa main droite… ou encore comme une lune. Toutes ses formes sont celles d’Alda, ce sont ses symboles.

Alda était inquiet pour de nombreuses choses durant des dizaines de millénaires. Ce qui l’inquiète étant bien sûr le futur du monde de Lambda, qu’il aime.

Pour être plus précis, il a toujours été inquiet. Il a observé, écouté les paroles des gens et réfléchit à comment il peut garder ce monde dans la lumière et en préserver l’ordre, maintenir la paix et répandre ses idéaux aux gens pour qu’ils les comprennent. Il pense tout le temps à cela.

Cependant, les choses ne se sont pas passées comme il le voulait pendant ses millénaires.

« Je suppose qu’il est temps de revoir mes dogmes en place jusqu’à présent. C’est vraiment irritant de voir que je n’ai pas d’autres choix que d’être d’accord avec le dieu de la réincarnation. Cependant… » chuchote Alda à lui-même en essayant de rassembler ses pensées.

« Un instant », demande une autre voix. Curatos le dieu des archives apparaît à côté de lui.

Curatos est l’un de ses serviteurs, ce qui serait l’équivalent d’un ange sur Terre. Il a été créé par Alda après la naissance du monde et a atteint le rang de dieu. Il ne possède pas sa propre divinité et n’est que le serviteur d’Alda qui est symbolisé par le livre qu’il tient.

« Mon seigneur, il n’y a pas besoin d’écouter les paroles de Rodcorte », conseille Curatos. « Le développement dont il parle n’est rien de plus que des fadaises. »
« Calme toi, Curatos », dit Alda en rassurant son serviteur. « Je n’ai pas encore accepté qu’il y ait un besoin pour le développement dont parle Rodcorte. »

Rodcorte a dit plusieurs fois à Alda et aux autres dieux que ce monde était inférieur aux autres mondes et que ce « développement » était nécessaire.

Cependant, ses mots n’ont pas sonné vrai dans le cœur d’Alda et de ses compagnons. Ce n’est rien de plus qu’une vague plainte sans aucun sens pour eux.

Le développement et le transfert d’art et de la culture. La continuité stable d’une civilisation. Ce sont des choses formidables.

Cela dit, pour Alda et les autres dieux, ce ne sont pas des choses qu’ils ont besoin de prioriser.

Pour Alda et les autres dieux qui le soutiennent, comme Yupeon, ce sont des temps de guerre. Le Roi Démon et Vida ont été battus, mais les dieux démoniaques agissent toujours dans l’ombre tandis que les monstres et les races créés par Vida continuent de construire leurs nids et ils doivent s’en occuper en premier lieu.
Quel est l’intérêt de prioriser le développement de ce monde au-dessus de ça ?

Et ensuite, Alda a réalisé les véritables intentions derrière le développement que souhaite Rodcorte. Il désire seulement que la population de ce monde augmente. Si le nombre d’âmes passant par le cercle de réincarnation augmente, alors son pouvoir aussi.

De son côté, Alda ne souhaite pas particulièrement que la population de son monde augmente.

Si elle augmente, alors les ressources dont ils ont besoin pour vivre augmentent aussi. Beaucoup de factions naîtront et de nouvelles nations seront établies. Ensuite, il y aura inévitablement des conflits entre eux et conserver l’ordre sera difficile.

Il est déjà difficile pour la population de moins de cent millions de survivre. Si la population de Lambda venait à augmenter de plusieurs milliards comme le demande Rodcorte, il serait impossible de savoir quel genre de désastre et de chaos cela amènera. C’est terrifiant rien que de l’imaginer.

« Pour commencer, ce développement n’est pas nécessaire pour préserver ce monde », dit Alda. « C’est absurde de prendre d’autres mondes en exemple. »

Il admire la science et la technologie qui ne nécessite pas l’usage de magie, mais est-ce quelque chose de nécessaire sur Lambda ?

L’électricité, les automobiles, la poudre à canon, dynamite, avions, ordinateurs, les actions d’entreprises. Le bénéfice qu’ils apportent est grand et cela apportera certainement du luxe et de la richesse aux gens. Cependant, est-ce que les désavantages qu’apportent ses choses ne dépassent pas leurs avantages ?

L’existence de ces choses cause la destruction de la nature dans le but de générer de l’énergie. Ne sont-elles pas non plus la cause de guerres et de conflits ?

Les automobiles causent la mort de milliers de personnes à cause d’accidents chaque année. La poudre à canon, la dynamite et les avions sont utilisés dans des guerres. Les ordinateurs ont donné naissance à de nouveaux crimes tandis que les actions donnent de l’importance à des choses immatérielles et peuvent causer la ruine.

La chose la plus stupide de toute dans les mondes où ses choses existent et qu’il n’y a aucun système complet établi pour contrôler les personnes qui les utilisent et, quand il y a des systèmes, ils ne sont pas respectés.

La magie existe déjà sur Lambda. Il y a des désavantages à son existence. Les gens s’en servent pour s’entre-tuer.

Pourquoi donc les graines du désastre de ses mondes devraient-elles être plantées dans celui-ci ?

C’est pour cela que les paroles de Rodcorte n’ont pas d’importance pour Alda. Alda répond simplement que chaque monde a ses propres circonstances.

C’est le consensus que les autres dieux soutiennent aussi.

« Dans ce cas, quels dogmes changeons-nous ? » demande Curatos. « Les systèmes de transmigration du Roi Démon et de Vida… Sans leur destruction, ce monde ne pourra pas connaître la paix, mon seigneur. »

L’objectif d’Alda est de détruire ces systèmes en ne laissant que celui de Rodcorte. Cela amènera à la ruine des dieux démoniaques, des monstres et des races de Vida.

Le système de Rodcorte est parfait, contrairement à son créateur. Cependant, les deux autres systèmes sont problématiques.

Celui du Roi Démon crée toujours des monstres dans ce monde. Il est même utilisé par les dieux démoniaques pour se réincarner physiquement et renaître.

Il y a un avantage en créant les donjons, mais c’est le seul bénéfice en échange de centaines… de milliers de désavantages. Les âmes ne sont pas nécessaires pour simplement peupler de monstre les donjons. Il n’est pas impossible pour les donjons de générer et arranger des marionnettes sans âme… mais cela nécessite qu’Alda attende la renaissance de Ricklent, le génie du temps et de la magie.

Le système créé par Vida est aussi très instable. Puisque c’est une imitation d’une imitation du système d’origine, c’est normal qu’il le soit. Il semble que Vida voulait faire que toutes les créatures de ce monde passent à ce système un jour, mais cela est une tâche bien trop grande et trop dangereuse.

Vida a copulé avec des monstres dans le but de créer de nouvelles races afin de stabiliser ce système et a donné naissance aux Vampires pour qu’ils l’assistent. Faire confiance à ce système instable et lui donner toutes les âmes est impensable.

« Beaucoup de braves se sont battus pour vos dogmes », dit Curatos. « Pour leur bien… »

Il a archivé toutes les histoires jusqu’à maintenant. Il est donc quelqu’un qui se sert du passé comme référence quand il prend des décisions.

Alda sourit amèrement en regardant Curatos.

« Je ne considère pas d’abandonner mon désir de stopper la folie de Vida », dit-il. « Je pense simplement à revoir la façon dont je fais les choses. »

Curatos soupire de soulagement et ensuite il essaye d’archiver les pensées d’Alda.

« Comment allez-vous faire ? » demande Curatos.

La façon dont Alda a fait les choses jusqu’à présent était de rendre ses dogmes clairs en laissant le côté spécifique de la réalisation aux gens.

Les dieux sont ceux qui guident le peuple, ils ne sont pas des souverains. C’est la seule chose sur laquelle Alda est d’accord avec les dieux des autres mondes.

Les dogmes d’Alda enseignent que les dieux démoniaques et les membres des races créées par Vida doivent être exterminés avec ceux qui ne suivent pas ses doctrines. En plus de cela, se reposer sur des connaissances d’autres mondes comme ce qu’a laissé Zakkart est interdit.

Il a laissé ses dogmes à travers des messages divins aux individus les plus capables parmi les croyants.

Cependant, le contenu des messages divin a été distordu à mesure qu’il s’éloigne de ceux qui les ont reçus et il y a beaucoup de cas où ils ne mettent pas ses enseignements en pratique correctement.

Un exemple récent de cela est apparu dans l’église principale d’Alda dans l’empire Amid. L’extermination des races de Vida et les connaissances venant d’autres mondes ont été priorisées sur l’extermination des dieux démoniaques et leurs serviteurs. De plus, l’empire s’en sert bien trop dans sa politique.

À cause de cela, Hihiryushukaka, le dieu démoniaque de la vie joyeuse, a étendu son influence depuis l’ombre.

« Je vais leur dire clairement ce qu’ils doivent prioriser », dit Alda. « Jusqu’à présent, j’ai espéré que les gens seraient capables de prendre les bonnes décisions d’eux-mêmes, mais il semble que je l’ai espéré depuis trop longtemps. »
« Une décision inévitable, » répond Curatos qui est d’accord. « Même vous n’êtes pas omniscient et omnipotent après tout, mon seigneur. »
« Précisément. Même depuis ce royaume divin, il y a beaucoup de choses que je ne vois pas. C’est pour cela que j’ai espéré qu’ils mettent mes dogmes en pratique d’une façon qui leur convienne. Cependant… »
« Dans ce cas, que devrions-nous prioriser ? » demande Curatos à Alda une fois de plus. « Devons-nous choisir l’extermination des races de Vida ? Ou peut-être, limiter leurs cibles aux abominations avec du sang de monstre dans leurs veines ? »

L’influence des races créées par Vida a grandement diminué au cours des cent mille dernières années. Peu possèdent leurs propres nations indépendantes et même celles-ci n’existent pas à des échelles dépassant les quelques milliers d’individus. Il y a des exceptions, comme les Vampires de Pur-sang, mais ils ne possèdent pas suffisamment de puissance. Détruire chaque race individuellement est relativement simple.

C’est pour cela que Curatos imagine qu’Alda veut prioriser cette tâche.

« Non, Curatos, » dit cependant Alda. « Je prévois de leur dire de se battre contre les dieux démoniaques. »
« Mon seigneur ! Ils sont encore nombreux à avoir préservé leur force, y compris le dieu démoniaque de la vie joyeuse. Bellwood-dono est encore en sommeil après que lui et le dieu démoniaque des chaînes du péché se soient battus l’un l’autre. Est-ce acceptable ? »

Comme Curatos le dit, les dieux démoniaques ont mieux préservé leurs forces que les races créées par Vida. Sans parler des dieux démoniaques qui ont infecté la société, il y a ceux qui se sont établis à la tête de hordes de monstres qui les vénèrent et d’autres qui ont établi leurs propres nations sur des îles loin des continents.

« Je suis certain que la bataille contre les dieux démoniaques sera difficile et violente », annonce Alda. « Cependant, si l’extermination des races de Vida est priorisée, les dieux démoniaques utiliseront cela à leur avantage. Tu as enregistré les événements qui sont arrivés à la lance divine de glace, Mikhail, n’est-ce pas ? »

Mikhail, la lance divine de glace est un héros qui a attiré l’attention d’Alda il y a « peu ». Il a mis les dogmes d’Alda et de Bellwood en pratique. Alda comptait l’accueillir un jour pour qu’il devienne un serviteur héroïque, ou encore un dieu héroïque comme Bellwood, mais…

« En effet, » répond Curatos. « Cet individu nous a été volé par les ténèbres. »

L’esprit de Mikhail a été volé par quelque chose. Il est probable que ce soit par un des subordonnés du dieu de la vie joyeuse ou par un dieu démoniaque qui hante la région par delà la chaîne de montagne frontière.

« Qui que ce soit, ces dieux utilisent le conflit entre Vida et moi à leur avantage. » dit Alda. Puisque c’est le cas, l’extermination de ses dieux doit être priorisée sur l’extermination des races affaiblies de Vida. De plus, il y en a certains dans ses races qui ont déjà établi une position parmi les peuples. »

Parmi les races créées par Vida, les Titans, les hommes bêtes et les Elfes noirs ont déjà une place dans la société. Roturiers, esclaves, ouvriers, mineurs, prostitués, aventuriers, artisans. La plupart ont des positions basses, mais il y a aussi des nobles et de la royauté parmi eux.

Puisqu’ils ne sont pas démoniaques de nature, beaucoup de pays les ont acceptés dans leurs sociétés.

« Même si je leur demande de les détruire sans en laisser aucun, mes intentions réelles ne seront pas complètement partagées. Les gens ne peuvent pas apprendre à propos des systèmes de transmigration après tout. »

Si Alda dit aux gens de tuer leurs aimables voisins simplement parce qu’ils sont d’une race créée par Vida, il sera critiqué comme un dieu injuste et beaucoup s’y opposeront.

Alda s’attend à ce que ses croyants soient capables de le faire comprendre, mais ce n’est pas le meilleur choix.

« Ainsi, ma flèche doit être pointée sur les dieux démoniaques d’abord », conclut Alda. « Pendant ce temps, nous devrons aider le peuple et faire des plans pour détruire les races de Vida. »

« Je vois », dit Curatos. « Cependant, est-ce que les gens comprendront vos intentions immédiatement, mon seigneur ? »

« C’est là que le problème est. »

Même si Alda utilise un message divin pour donner un ordre, il ne peut pas rencontrer ou parler directement avec eux. Les informations doivent être réduites de façon à ce qu’ils puissent les comprendre et même là, les croyants qui les recevront devront le traduire avec leurs propres mots. C’est uniquement comme cela que sa volonté sera transmise.

Si le cerveau d’un dieu est un super ordinateur, le cerveau d’une personne moyenne est une génération ancienne archaïque. C’est pour cela qu’Alda doit nécessairement trouver un individu puissant parmi ses croyants quand il enverra son message divin pour s’assurer que le croyant et lui sont sur la même longueur d’onde.

S’il choisit quelqu’un sans talent, il pourrait ne pas comprendre le sens de son message divin et mal l’interpréter. Dans certains cas, ils pourraient même ne pas réaliser que c’est un message divin.

C’est pour cela qu’il doit s’assurer de n’envoyer que des messages simples et clairs à des personnes compétentes.

Ce serait différent si Alda descendait directement sur terre comme il l’avait fait pendant l’âge des dieux ou s’il pouvait accueillir l’âme des héros comme celui de Mikhail dans son royaume divin.

« Est-ce qu’ils accepteront votre volonté s’ils la comprennent ? » demande Curatos. « Nous avons tous condamné les races de Vida comme étant démoniaques jusqu’à présent, après tout. »
« Puisque les gens ne peuvent pas apprendre à propos du système de transmigration, l’extermination des races de Vida a été justifiée au nom de la justice, mais… il semble que ce soit retourné contre nous. »

Alda croit que les races créées avec des monstres sont démoniaques. Il y a peut-être de bons individus parmi eux, mais avec des modes de vie comme ceux des Vampires, de mauvaises racines resteront pour toujours. Ils sont déjà en train de détruire une bonne partie de l’ordre actuel du monde.

La façon de vivre des Vampires, ainsi que les apparences des Lamia et Scyllas diffèrent trop des autres races. À cause de cela, beaucoup des croyants d’Alda les traitent comme des cibles à éliminer.

Cependant, comme Alda l’a mentionné il y a peu, il y a des races de Vida qui sont acceptées par la société. C’est pour cela que Curatos et Yupeon, le dieu de la glace, ont déclaré que ces rares étaient démoniaques au nom d’Alda pour qu’elles soient détruites.

Détruire le système de transmigration demande l’utilisation d’une capacité équivalente à celle de détruire les âmes qu’avait le Roi Démon ou alors de détruire les âmes qui se réincarnent avant qu’elles n’y arrivent… Détruire tous les vivants et leur âme. Des exceptions sont impossibles même s’ils sont vertueux ou font partie de la société.

« Maintenant, comment est-ce que je devrais faire ? » se demande Alda à voix haute. Ses réflexions sont nombreuses, mais il est dévoué à son travail de dieu.

Il déploie à travers le monde de lambda la magie de l’élément lumière qu’il régit ainsi que celui de l’élément vie qu’il a pris à Vida.

Normalement, Lambda doit fonctionner avec le soutien de huit dieux, un pour chaque élément, et trois dieux supplémentaires, Marduke, Zerno et Gangpaplio.

Cependant, après la guerre contre le Roi Démon et la bataille contre Vida, Alda est le seul restant. L’élément feu et vent fonctionnent grâce aux dieux subordonnés de Zantark et Shizarion qui en partagent le contrôle.

Cependant, dans le but de prendre la divinité de Vida et de ses subordonnés pour empêcher leur renaissance, Alda a volé son autorité sur l’élément vie.

À cause de cela, Alda doit maintenant régir l’élément vie qui n’est pas sa spécialité. Ses dieux subordonnés l’assitent dans cette tâche, mais ce n’est pas sa spécialité, donc cela ne deviendra pas un atout significatif en bataille.

D’une façon simple, c’est comme de demander à des footballeurs professionnels de produire de bons résultats en tant que lutteurs sumos.

Augmenter le nombre de dieux subordonnés familiarisés avec l’élément vie résoudrait ce problème, mais ceux possédant les capacités et la valeur nécessaire pour atteindre la déification n’apparaissent pas souvent et Alda ne peut pas mobiliser les individus prodigieux pour lui seul. Tous les éléments souffrent après tout.

« Une solution serait de faire que Rodcorte manipule son système pour introduire des âmes valeureuses qui peuvent devenir des dieux subordonnés », dit Alda. « Cependant… »

Amener des individus d’autres mondes pour en faire des dieux temporaires pour qu’ils travaillent sous Alda, même si ce n’est que pour des centaines d’années, réduirait son travail de dieu et celui de ses subordonnés en augmentant leur nombre et leur efficacité pour affronter les dieux démoniaques.

Mais Curatos agite négativement la tête.

« La réponse de ce dieu serait probablement de dire qu’il ne peut pas utiliser son système d’une façon arbitraire », annonce-t-il.

« Il n’y a pas de doute sur cette question », dit Alda en étant d’accord.

Bien que Rodcorte est silencieux dernièrement, cela ne veut pas dire qu’il est coopératif. Lui demander de l’aide serait futile.

« Mon seigneur, que pensez-vous de chercher de nouveaux dieux subordonnés ? » suggère Curatos. « Il y a actuellement trois candidats avec au moins un statut spirituel héroïque. » Il ouvre son livre d’une main et montre à Alda les candidats.

La raison pour laquelle ils sont juste des candidats s’explique par l’impossibilité de savoir comment leur réceptacle finira jusqu’au moment où leur vie s’achèvera. Peu importe à quel point ils sont extraordinaires, ceux qui ne guident pas les gens ne peuvent pas devenir des dieux et ceux que les gens n’admirent pas ne peuvent pas devenir des esprits héroïques.

Aussi lamentable que cela soit, des héros sans nom ne peuvent pas atteindre le royaume divin.

Trois est actuellement un grand nombre de candidats à avoir en même temps. Le nom de l’un d’entre eux… disparaît.

« Mes excuses », dit Curatos. « Il semble que l’un d’eux soit passé dans le camp de Vida. »
« … Je vois. Il a probablement succombé à la tentation des Vampires ou s’est rabaissé suffisamment pour devenir un Démon. »

Les méthodes de transformation des personnes en membre des races de Vida sont néfastes pour ce monde.

« Les deux autres sont Bormack Gordan et Heinz, n’est-ce pas ? » Enonce Alda qui les connaît. Gordan est un fervent croyant… voir même un peu trop fervent par moment, mais il est dévoué à son combat contre les Vampires. Sa puissance en tant que Héros est relativement basse, mais il reste de haut rang en étant un exemple pour tous.

Cependant, l’expédition dans la chaîne de montagnes frontière qui a commencé il y a peu est censée être son dernier travail. Il semble qu’il prévoit de se retirer ensuite pour se concentrer sur l’entraînement de la prochaine génération.

Il souhaite simplement que pendant cette expédition, il puisse tuer le Dhampir qui lui a échappé avant de prendre sa retraite, libéré de ce poids.

… À cet instant, Alda ignore encore l’existence de Vandalieu qui a été réincarné sur Lambda depuis un autre monde. Il n’a aucune méthode pour apprendre des informations sur le système de transmigration de Vida ou de Rodcorte. Il n’a rien de plus comme informations que celles offertes en prière par le Haut Prêtre Gordan.

Bien qu’il soit un peu suspicieux de ce Dhampir, il est satisfait de l’explication qu’il est le produit malfaisant du système de transmigration de Vida.

Quand Alda et les autres dieux ont invoqué les champions par le passé, Rodcorte a fait la demande déraisonnable que les champions soient renvoyés immédiatement ou exploités jusqu’à leur mort. En considérant cela, même un dieu ne pourrait imaginer que Rodcorte a envoyé des humains d’un autre monde dans celui-ci sans avertissement, surtout en sachant qu’il a interdit lui-même à Alda et aux autres de le faire.

Alda passe ses yeux sur les archives qui concernent Heinz.

Heinz est un autre croyant d’Alda. Un individu qui est devenu un aventurier de rang 1 en moins de dix ans. Il a suffisamment de pouvoir, mais ses succès sont encore un peu trop légers pour qu’il porte le nom de héros.

Peut-être qu’il est dans son intérêt qu’Alda lui offre sa protection divine pour l’assister, mais il semble qu’il ait des doutes.

Les doutes sont une bonne chose. Les dieux comme les gens grandissent à travers l’hésitation. Une protection divine est faite simplement pour assister ceux qui l’ont, c’est une récompense pour ce qu’ils ont accompli. Ce n’est pas quelque chose qui peut enchaîner un croyant.

Il est probable qu’Alda devra observer avec attention Heinz dans l’espoir que sa réflexion l’amènera à une réponse convenable.

Mais cela nécessite de faire des préparations.

« Préviens Rodcorte pour ces deux-là », ordonne Alda.

Pour la conversion de héros à subordonné d’un dieu après sa mort. Plutôt que de créer un nouveau serviteur en utilisant de la puissance divine, il est nécessaire que Rodcorte soit notifié en avance. Même s’il est un croyant d’Alda, ce n’est pas Alda qui contrôle le cercle de transmigration, mais Rodcorte. Si Alda essaye de faire cela par lui-même, cela causera des problèmes dans le système.

« Comme vous le souhaitez », dit Curatos.
« De plus, rassemble ceux qui ne sont pas occupés ici en incluant les dieux subordonnés des dieux des autres éléments. Je veux leur parler de ce qu’il va se produire à partir de maintenant. »
« Oui, mon seigneur. » Répond Curatos en disparaissant après s’être incliné. Le connaissant, il reviendra rapidement après avoir terminé les ses tâches.
« Ce serait une bonne chose si un deuxième Bellwood venait à naître parmi les gens… » énonce Alda en regardant en direction du ciel du royaume divin alors que ses pensées se tournent vers un passé distant.

Quand Zuruwarn, le dieu de l’espace et de la création, a suggéré que les champions soient invoqués d’autres mondes pour affronter le Roi Démon, Alda était sceptique. Il ne pouvait pas comprendre comment des champions d’un autre monde, comme le Roi Démon l’est, pourraient risquer leur vie et se battre pour ce monde. N’y a-t-il pas un risque qu’ils trahissent les dieux et passent dans le camp du Roi Démon ?

Cependant, Vida s’est mise du côté de Zuruwarn en disant que des actions audacieuses étaient nécessaires pour s’occuper de la situation à laquelle ils étaient confrontés.

Puisque le dieu de la réincarnation a refusé de les aider, les opinions de Zuruwarn et Vida ont été soutenues par les autres.

Zuruwarn a ensuite ouvert la porte vers un autre monde et sept dieux, en incluant Alda, ont invoqué des champions valeureux.

Celui qu’Alda a invoqué se nommait Suzuki Shouhei, qui est plus tard devenu le champion Bellwood. Vida a invoqué Sakado Keisuke qui est devenu le champion déchu Zakkart. Cinq autres champions sont également descendus sur Lambda.

Ils étaient des sauveurs extraordinaires. Ils n’étaient pas toujours d’accord, mais ils ont réussi à avoir des discussions apportant de meilleures solutions que de problèmes.

Bellwood en particulier était le champion idéal pour Alda. Non seulement il était fort au combat, mais il possèdait un grand courage en affrontant des hordes immenses seul sur les champs de bataille. Plus important encore, il était d’accord avec les réflexions d’Alda.

Bellwood était triste que l’histoire, la culture et les civilisations de Lambda disparaissent à cause du combat contre le Roi Démon et il a même regretté que des cultures d’autres mondes soient acceptées ici, comme par exemple le langage parlé par les gens.

« Alda-sama, j’aime ce monde. Ce monde est différent de celui dans lequel je vivais auparavant et il est merveilleux. Une fois que le Roi Démon sera battu et que la paix sera de retour, ce monde sera bien mieux que celui duquel je viens. »

Les réflexions de Bellwood étaient de ce genre.

Il est possible que le conflit entre Alda et Bellwood d’un côté et Zakkart et Vida de l’autre était inévitable. Zakkart et Vida souhaitaient que ce savoir venant des autres mondes soit activement utilisé dans celui-ci.

« Maintenant que j’y pense, c’était une erreur. »

Alda est profondément dans ses pensées. Ceux qui ont survécu à la guerre contre le Roi Démon sont Bellwood et deux héros qui étaient d’accord avec ses opinions.

À ce moment-là, Vida avait déjà perdu confiance en Alda. Elle ne pouvait certainement pas pardonner à Bellwood d’avoir abandonné Zakkart pendant une bataille, même si c’était une décision nécessaire pour obtenir une victoire.

Non, il semble que Vida ait déduit qu’Alda et les autres avaient prévu que Zakkart tomberait.

La distance séparant Vida et Alda est ensuite devenue plus grande et, bien que le Roi Démon ait été réduit en morceaux et scellé, les deux dieux survivants se sont affrontés.

« J’aurai dû bien plus réfléchir aux paroles de Vida et comprendre que nous étions d’accord sur certaines choses et discuter pour celles sur lesquelles nous ne l’étions pas. »

L’état normal de ce monde est d’avoir plusieurs dieux existants. Même les dieux le savent. Alda et Vida en particulier sont des dieux avec des valeurs différentes.

Par le passé, Shizarion, Ricklent, Marduke, Ganpalio et les autres servaient à faire tampon pour les calmer. Zuruwarn et Peria étaient ensuite capables d’élaborer des décisions en se basant sur les opinions de tous. Cependant, ils sont tous morts ou en sommeil.

« Si la confiance entre nous avait été préservée, peut-être que Vida n’aurait pas fait des choses aussi stupides en créant son propre cercle de transmigration et donné naissance à d’autres races. »

Cela dit, il pense aussi qu’il aurait juste considéré l’ordre de ses priorités. Il n’aurait jamais fait de grand changement qui aurait autorisé des choses qu’il avait précédemment interdites.

S’il l’avait fait et rectifié ses dogmes erronés, cela aurait impliqué que ses croyants étaient tout autant dans l’erreur que lui.

Plus importants encore, ceux qu’il a persécutés jusqu’à présent ne prendraient pas cela pour un acte de bonne foi suffisant.

C’est aussi pour ceux qu’il a définis comme étant « démoniaque » et qu’il a maltraités qu’il ne peut pas changer sa définition de ce qui est bien.

« Mon seigneur ! Il y a un problème sérieux ! »

À ce moment, Curatos revient. Cependant, son expression a changé. Alda n’a pas vu un tel désarroi sur son visage depuis la bataille contre Vida.

« Quelqu’un a détruit l’artefact qui était le clone de Yupeon, le dieu de la glace ! »
« Q-que dis-tu ?! » Alda éprouve une grande surprise en entendant les paroles de Curatos.

Une telle chose n’est possible que pour quelqu’un capable de briser les âmes comme pouvait le faire le Roi Démon.

« Le Roi Démon a été ressuscité ou alors un nouveau Roi Démon est apparu… Dans les deux cas, nous devons trouver qui a détruit le clone de Yupeon » dit Alda.

Quelqu’un qui possède la capacité de briser des âmes doit être détruit, peu importe de qui il s’agit. La guerre et l’histoire ne peuvent pas être répétées.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 52.5.1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :