KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 54

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Lart_

 

_________________


Chapitre 54 : Ils approchent alors que je suis malicieusement mordu et que je crée des forêts.

« Et donc, j’ai créé un nouveau Mort-Vivant », annonce Vandalieu.

« Félicitations ! » s’exclame Saria. « C’est la première fois que tu fais un Mort-Vivant depuis que tu as fait les insectes et les dinosaures, n’est-ce pas ? »
« Wah, je suis contente que nous ayons finalement un kouhai ! » dit Rita.

Chimère d’Os gémit pour avoir de l’attention.

« Knochen, tu as été transformé et pas créé, donc tu es un peu différent, pas vrai ? » dit Saria.

D’ailleurs, son nom est Knochen qui veut dire « Os » en allemand.

« Quoi qu’il en soit, c’est un événement joyeux », dit Sam.

La nouvelle personne est silencieusement dévoilée devant Saria et les autres.

Vandalieu a décidé de créer un Mort-Vivant en utilisant le corps des compagnons de Mikhail.
Il pensait que même sans les âmes originales des corps, il pouvait faire un Mort-Vivant suffisamment puissant dès le départ en utilisant les corps des compagnons du héros et une grande quantité de mana comme matériaux.

D’abord, Vandalieu a utilisé le corps de la femme mage qui était le moins abîmé. Il a ensuite utilisé la tête de la guerrière à la peau brune pour remplacer la tête. Par chance, la taille n’était pas trop différente.

Il a coupé la mâchoire inférieure appartenant à la mage en s’assurant de la couper au bon endroit et il a attaché la tête de la femme guerrière.

Cependant, en dessous de la nuque de la femme mage, certaines parties difficiles à voir, comme des muscles et des os, sont déchirés ou cassés. Les dégâts sur les organes ne créent pas de problème si Vandalieu la transforme en Zombie, mais puisque l’état de l’estomac affecte les points d’expériences gagnés par un Zombie, il veut que tout soit dans un bon état si c’est possible.

Vandalieu a entendu sur Terre que se concentrer sur l’intérieur était le secret pour créer un bon produit.

Cependant, le corps de la femme guerrière est en morceaux. Aucune partie à part la tête n’était intacte. C’est la même chose pour les autres corps.

Du coup, Vandalieu a décidé d’aller dans les ruines de la guilde des aventuriers pour obtenir des organes de monstres.

Il a ensuite utilisé Transmutation de Golem pour changer la forme des solides cornes de tricornes pour s’en servir comme os du substitution, remplacé le foie et les reins avec ceux d’une Hydre et changé les poumons avec ceux d’un Plesiosaurus dont il a changé la taille. Ce dinosaure est une créature qui apparaît de temps en temps dans les cavernes aquatiques de Doran.

Puisqu’il veut un compagnon capable de voler, il a aussi attaché des ailes de Ptérosaure sur le dos du mage. Cela s’est montré difficile, il a dû faire une chirurgie importante pour changer la forme des épaules du mage et créer la musculature nécessaire pour bouger les ailes en utilisant des muscles et des tendons pris sur un Ogre.

De plus, il a décidé qu’il y aurait une queue sortant du coccyx. Pour cette queue, il a attaché un dard et une glande à venin d’une Abeille Cimetière morte de vieillesse. Il a aussi ajouté une glande à venin d’une Wyvern venimeuse, d’une Hydre et d’une Anémone mangeuse de requin pour que la créature puisse choisir quel venin injecter dans sa victime.

Ensuite, il a remplacé les bras à partir du coude et les jambes à partir des genoux avec des morceaux de l’ogre. Cela ne devrait-il pas améliorer la force ?

Puisque la femme mage manque de muscles pour maintenir ce corps, il a pris les muscles nécessaires de la femme guerrière et de l’ogre tout en remplaçant les morceaux de peau qui ont été brûlés par de la peau de la guerrière. Pour finir, il a ajouté des pierres magiques de monstres dans le corps.

« Et donc, voilà le résultat de mon travail », dit Vandalieu.

Il y a ensuite un léger grognement.

La femme Zombie que Vandalieu a nommée Rapiéçage émerge d’en dessous de la couverture. Le nom implique d’être « rapiécé » d’après les connaissances de Vandalieu. C’est un mot qui était utilisé sur Origine, donc la véritable définition est sans doute un peu différente.

Elle a un visage magnifique d’une adolescente, combiné avec un corps puissant et bien entraîné de guerrier qui garde des courbes féminines. Cela dit, les membres à partir des coudes et des genoux sont ceux d’un Ogre qui sont suffisamment puissants pour facilement broyer le crâne de quelqu’un.

Des ailes membraneuses sortent de son dos et une queue ressemblant au corps d’un serpent avec un dard d’abeille lui sort du bas de son dos. Sa peau est un mélange de blanc et de brun et la peau vert sombre de l’ogre présente par endroit avec des marques de coutures lui donne une étrange beauté incomparable.

D’un regard, elle apparaît comme étant une belle et étrange Zombie impossible à identifier clairement.

Son statut est le suivant :

Rapiéçage

Nom : Rapiéçage
Rang : 4
Race : Zombie Patchwork
Niveau : 0

Compétences passives :

Vision Nocturne
Régénération Rapide : Niveau 5
Sécrétion de venin mortel (queue) : Niveau 5
Résistance Physique : Niveau 3
Résistance à la magie : Niveau 3
Force Surhumaine : Niveau 1

Compétences actives :

Électrifier : Niveau 2
Grande Vitesse de Vol : Niveau 1

Elle est plutôt forte. Grâce aux organes d’Hydre que Vandalieu lui a donnés, elle a de grandes capacités de régénération et elle est capable de changer d’un venin paralysant à un autre neurotoxique ou encore anti-coagulant. C’est aussi peut-être parce que la femme mage ou la femme guerrière les possédaient, mais elle a à la fois une résistance aux attaques physiques et à celles magiques, mais c’est peut-être pour une autre raison inconnue.
Elle a aussi hérité de la Force Surhumaine de l’Ogre.

Le plus étrange est qu’elle possède la compétence Électrifier, une compétence qui appartient normalement aux Tricornes. Elle a probablement acquis la compétence parce que Vandalieu s’est servi de leurs cornes pour remplacer les os. La toucher sans faire attention pourrait causer une décharge électrique.

Puisque Vandalieu a utilisé des morceaux d’Ogres pour faire les membres, la femme Mage qui est la base du Zombie est un peu plus grande qu’avant et semble avoir un mauvais équilibre. Cela dit, le résultat général est satisfaisant.

« Elle a beaucoup de muscles, comme on peut s’y attendre », observe Saria. « Elle est aussi très voluptueuse. »
« Si elle était trop fine, elle ne serait pas capable de contrôler ses mouvements, non ? » dit Vandalieu. « Et de plus, les muscles sont de la puissance. »
« Je suis sûre que Gubamon se sentirait amer à son propos. Après tout, même s’ils n’avaient pas de nom, tu lui as quand même volé les corps des compagnons d’un héros, Bocchan ! » s’exclame Rita.
« C’est en effet plutôt plaisant de s’imaginer l’expression qu’il aurait en voyant cela », dit Vandalieu qui semble d’accord. « Cependant, je n’ai jamais vu le visage de Gubamon jusqu’à maintenant », admet-il.

Elle est de rang 4 dès sa création et ses compétences sont versatiles, donc elle est prête à se battre. Bien qu’elle ait besoin de s’entraîner, car elle ne possède pas de compétences martiales, sa petite expérience est un succès.

En plus de cela, elle pourrait même infliger des dégâts mentaux à un futur ennemi de Vandalieu.

« Elle est merveilleuse, Vandalieu-sama », dit Eleanora avec des yeux humides d’émotions. « Non seulement tu es capable de combiner des corps, mais tu peux même ajouter des fonctions originales ! Tu es déjà capable de faire la même chose que Gubamon et Tenecia ! »
« Je vois. Je ne suis donc que capable de faire les mêmes choses qu’eux… »

Il semble donc que ces individus ayant vécu pendant plusieurs centaines de milliers d’années restent bel et bien en avance sur lui en ce qui concerne la création de Mort-Vivant. Ils connaissent probablement des méthodes qui sont encore inconnues de Vandalieu.

Vandalieu ne sait pas quand il les affrontera, mais il s’assurera de le leur demander avant de briser leur âme.

Rapiéçage se mit à grogner et commence à mordre quelque chose.

« Sale — Saleté ! Ne mange pas Vandalieu-sama ! » crie Eleanora.

Rita se met à rire. « Rapiéçage est déjà gâtée par Bocchan. »
« Il semble que ce ne soit qu’une morsure pour jouer. »
« C’est légèrement douloureux pour un jeu », commence à dire Vandalieu, mais ensuite Knochen fait un bruit. « Attends Knochen, stop ! »

Comme s’il avait été provoqué par la morsure du bras de Vandalieu par Rapiéçage, Knochen commence à presser la tête de singe et de loup contre lui.

Ce qu’il se passe décide Vandalieu de ne pas faire de Zombies en grand nombre pour le moment. Il sait que ce n’est pas encore la situation dans laquelle le Dr Frankenstein était, mais avoir un grand nombre de Zombis le mordre pour jouer serait douloureux.

[Vous avez acquis la compétence Chirurgien !]

*

Vandalieu a ensuite fait en sorte que Rapiéçage s’entraîne au combat à main nue et a donné de l’équipement à base d’orichalque aux autres.

Dans le but d’améliorer sa compétence Transmutation de Golem pour être mieux préparé contre les Vampires, il a commencé à réparer les installations défensives de la ville. La nation bouclier de Mirg a bâclé leur destruction et les installations ne se sont pas dégradées pendant les dernières deux cents années.

Par chance donc, Vandalieu a été capable de les réparer en utilisant Transmutation de Golem. Les Vampires n’imagineront jamais que ces installations puissent être réparées, ce sera donc certainement un atout.

Pendant ce temps, de nombreux Dragons ont été affrontés. Borkus s’est engagé dans de multiples combats contre les Dragons Tempêtes. Vigaro a de son côté affronté des Ogres Incinérant qui sont des Ogres mutants recouverts de flammes. Zadiris, en utilisant la magie, affronte des Tréants Supérieurs qui sont des monstres de type arbre capable de lancer des sorts.

Tout cela est très profitable en termes de matériaux et de points d’expériences. Le Sashimi de Dragon Tempête se marie très bien avec le Wasabi. Le cuir d’Ogre Incinérant peut être utilisé comme une armure résistant aux flammes et le bois de Tréant Supérieur fait de très bons sceptres.

La plus grande réussite est la découverte d’ail sauvage.

Puisqu’il est sauvage, l’odeur est plus forte que de l’ail provenant d’une culture. Du coup, Vandalieu a décidé d’utiliser la magie de l’élément mort pour se lancer dans la reproduction sélective.

« Je suppose que je vais créer des objets qui peuvent retirer la mauvaise haleine… J’ai le sentiment que ce serait plus facile de faire des objets magiques avec le sort de désodorisation que de produire des produits à la menthe », dit Vandalieu.
« Tu comptes faire des objets magiques juste pour retirer la mauvaise haleine ? » demande Basdia.
« Il me semble que c’est un énorme luxe, non ? » demande Borkus.
« Bocchan, même les nobles n’ont pas d’objets magiques pour ça, tu sais ? » dit Saria.
« C’est un luxe, vraiment… ? Très bien, je vais définitivement en faire dans ce cas », décide Vandalieu.

Et donc, il commence à travailler sur sa récolte d’ail et la production d’objet magique pour retirer la mauvaise haleine.

*

Au moment où c’est finalement l’été, il y a eu de nombreux développements.

Tout d’abord, le champ d’ail produit très bien. Avec le sol de Talosheim qui est à moitié celui d’un nid du diable et avec l’engrais produit par Vandalieu grâce à la fermentation, l’ail pousse avec une vigueur incroyable. Il est possible de faire des récoltes une fois par semaine grâce à cela.

Grâce à sa reproduction sélective, l’ail fait la même taille que celui utilisé sur terre et son odeur est beaucoup moins forte. D’après Vandalieu, les valeurs nutritionnelles et les principaux composants n’ont pas changé. C’est ce qu’il s’est dit après l’avoir examiné avec de la magie, mais puisqu’il n’a pas de meilleur équipement pour l’examiner, il n’est pas certain que ce soit bien le cas.

L’ail a donc été ajouté comme un nouveau condiment dans la guilde des aventuriers. Grâce à cela, la demande pour la sauce au poisson a légèrement diminué.

Vandalieu a aussi réussi à créer un objet magique pour retirer la mauvaise haleine. Ce sont de gros tonneaux qui transforment l’eau en eau pour se gargariser et qui a l’effet de Désodorisation et Stérilisation.

Ces objets ont été placés dans les places de la ville, dans chaque bain public et dans les bâtiments principaux. Grâce à cela, tous peuvent en prendre de l’eau pour se laver les mains et se rincer la bouche après avoir mangé.

*

Le rang de Braga a augmenté pour atteindre celui de Ninja Gobelin Noir.

Après avoir entendu parler des Ninjas via Vandalieu, Braga a décidé d’utiliser ses histoires comme base pour son entraînement et à harceler le forgeron Datara pour qu’il fabrique des shurikens, des kunais et des épées courbées qui ressemblent à des katanas. Après avoir gagné des niveaux et que du temps soit passé, il est devenu un magnifique monstre portant le titre de Ninja.

Même Vandalieu était surpris par ce résultat. Il ne s’attendait pas à ce que Braga devienne le premier Ninja de Lambda juste après avoir écouté ses histoires qui contenaient très certainement des éléments fictionnels.

C’est sans doute le résultat des capacités physiques incroyables des Gobelins Noirs et, plus importants encore, de leur développement rapide qui est une de leur caractéristique.

« Roi, je peux voler grâce à cela ! Nin-nin !* » dit Braga qui semble s’amuser alors qu’il saute dans les airs et que chacun de ses sauts l’emmène à plus de cinq mètres de haut.

(note : son comique donné au ninja)

Sera t-il le premier dans ce monde à obtenir la compétence ninjutsu, à être capable d’invoquer des grenouilles géantes ou encore à se transformer en quelque chose qui nécessite normalement des effets spéciaux dans les films ?
… Après lui en avoir parlé, Vandalieu a le sentiment qu’il sera capable de tous les faire.

« Je ne peux pas perdre non plus ! » pour une raison étrange, Zran, le Titan Mort-Vivant qui était l’instructeur éclaireur de Braga est lui aussi très motivé. Il s’entraîne aussi pour devenir un Ninja, donc il est possible que la naissance du deuxième ninja de Lambda approche.

*

Un jour, l’Anubis Zemedo et les Goules ont amené Vandalieu dans un coin de la ville où un arbre était en train de pousser, produisant des fruits bleus qui font la taille de la tête de bébé. Il a déjà vu ce fruit à de nombreuses reprises dans la forêt nid du diable.

« Roi, c’est un arbre à Kobol qui pousse ici ! » dit Zemedo.

Même dans les nids du diable, les arbres à Kobol ne poussent normalement que là où vivent les Kobolds. Pourtant, il n’y en a pas un ici.

« Ce sont des fruits de Kobols, huh. C’est la première fois que j’en vois », dit Memediga.
« Est-ce qu’on peut vraiment en manger ? » demande Zemedo. « Elles sont vraiment très bleues. »

Il n’y a pas de Kobold à proximité donc tous les deux voient des fruits de Kobol pour la première fois et sont étonnés par la couleur des fruits.

Cependant, la raison pour laquelle des arbres à Kobol poussent ici est clairement la présence des Anubis. Il n’y a pas un seul Kobold dans la ville, donc il n’y a pas d’autres explications.

Vandalieu n’avait pas pensé que les Anubis pourraient en faire pousser.

« D’un autre côté, la raison pour laquelle il n’y avait pas d’arbre à Kobol jusqu’à maintenant est qu’il n’y a pas beaucoup d’Anubis comparé à la taille de la ville, ou alors c’est juste par chance », dit Vandalieu. « Ou alors, peut-être qu’une graine de Kobol mangé par quelqu’un est tombée ici par chance. Bon, cela ne sert à rien de trop y penser. » Conclut-il.

Ce qui est certain, c’est que les arbres à Kobol qui ne poussent normalement pas en dehors d’un nid du diable poussent dans Talosheim et que leurs fruits sont mangeables.

« Mais il est encore petit, Roi », dit Zemedo.
« En effet », répond Vandalieu.

L’arbre à Kobol ne fait qu’un mètre cinquante et il n’a produit qu’une dizaine de fruits.
Ce n’est pas suffisant.

« Hmm, essayons de lui donner du mana pour voir », décide Vandalieu.

Dans les nids du diable, même des plantes simples grandiront rapidement. Cela est causé par la contamination du sol en mana.

Si c’est bien le cas, la croissance des arbres à Kobol ne sera-t-elle pas accélérée si Vandalieu place délibérément du mana dans le sol ?

En gardant cette idée en tête, Vandalieu vide une grande quantité de son mana dans le sol autour de l’arbre et, pendant qu’il y est, applique aussi l’engrais qu’il a créé avec le sort Fermentation.

Le jour suivant, la taille de l’arbre à Kobol dépasse les trois mètres et des douzaines de fruits ont poussé sur lui.
Sans parler de ça, il y a aussi d’autres arbres à Kobol qui poussent autour de lui.

En s’emportant à cause de son succès, Vandalieu décide de cultiver d’autres arbres à fruits à différents endroits.

L’espace entre la première et la deuxième muraille ne contient pas encore de bâtiment, il plante donc de nombreuses graines comme des glands et des noix pour commencer son expérimentation.

Pour son expérience, il transforme ses armes en tentacules et s’en sert ensuite pour transférer du mana dans le sol. En ne laissant rien de côté, il verse du mana dans le sol pendant toute la matinée et l’après-midi, et même jusqu’au soir. Il récupére du mana entre temps, mais il finit quand même par verser environ 300 000 000 de mana dans le sol.

Il a pu réussir à faire cela car le nombre de sorts qu’il est capable de lancer a augmenté grâce à son contrôle à longue distance et sa compétence de Lancement Multiple.

Cependant, le jour d’après, il n’y a aucun changement.

En se disant que le mana seul ne fonctionne pas, il applique du fertilisant fait par lui-même avant de verser à nouveau du mana dans le sol.

« Si cela fonctionne bien, nous pourrons manger différents fruits demain. Quand j’irai dans le royaume d’Orbaume, je pourrai apporter des fruits rares et des graines… Talosheim pourra devenir le royaume des fruits… Fufufufu. »

Avec cette ambition pour le motiver, Vandalieu verse à nouveau 300 000 000 de mana dans le sol.

Le jour suivant, il se dirige vers le lieu de son expérimentation en espérant y voir des arbres qui y auront poussé. Cependant, bien qu’il constate qu’il y en a, ils ont grandi en dépassant tout ce qu’il pouvait imaginer.

« Wow, j’ai fait quelque chose d’incroyable, si je puis dire », remarque-t-il.

Vandalieu c’est assuré qu’il n’y ait aucun poison dans les fruits au cas où, puis il s’est rendu en ville pour rapporter le résultat de son expérimentation.

« Oh, incroyable ! » s’exclame Nuaza. « Enfant saint, tu as recréé la légende de Vida qui était capable de prendre des terres sans vie et en faire des forêts luxuriantes pour les gens ! C’est un miracle ! Un acte divin ! »
« Non, non. Ce n’est pas un miracle. Je ne suis qu’une personne après tout », dit Vandalieu.
« Mais c’est vraiment incroyable », lui dit Darcia. « Je suis sûre que tu serais capable de transformer des déserts en forêts, Vandalieu. »
« Maman, cela m’a pris deux jours pour faire un fourré », lui rappelle Vandalieu.
« C’est déjà bien assez rapide. Les forêts prennent des centaines, voire des milliers d’années pour se former après tout. »

Ils ne sont pas tous devenus fous d’excitation et de fanatisme religieux comme Nuaza, mais tous ont donné à Vandalieu des compliments, ce qui l’a mis de bonne humeur.

« À quoi sert cette fleur ? » demande Basdia.
« C’est une fleur de la défaite », répond Zadiris. « Si je me souviens bien, le garçon a dit qu’il est possible de produire de l’huile grâce aux graines de cet arbre. »

Cette fleur est similaire à un camélia, et jusqu’à présent il n’y avait pas de grande quantité de cette fleur de disponible. Elle a été nommée la fleur de la défaite, car quand la fleur tombe de l’arbre, elle ressemble à la tête coupée d’un général qui vient d’être battu pendant une bataille. Cet arbre leur permet donc de faire de l’huile.

Le fruit qui est produit une fois que les fleurs sont tombées peut être cuit à la vapeur avant d’être pressé pour produire de l’huile, qui est utile pour faire de la nourriture ou comme combustible.

Il n’y a pas beaucoup de demandes pour de l’éclairage dans Talosheim puisque ses habitants possèdent la compétence de vision dans le noir. Cependant, Vandalieu voulait de l’huile pour faire de la nourriture.

« Grâce à cela, je peux faire du tempura et du suage et aussi de la mayonnaise… »

(note : nourriture sans pâte cuite dans l’huile.)

Il est possible de faire de l’huile avec les glands, mais la demande en poudre de gland est bien supérieure et prendre le lard des Orcs et d’autres monstres demande plus de temps et d’efforts que de l’extraire des plantes. Donc maintenant, il peut faire de la nourriture et des assaisonements qu’il était incapable de faire jusqu’à présent.

« Bocchan, cet arbre n’est-il pas en train de bouger ? » demande Rita.
« Eh ? Impossible, c’est impossible qu’un arbre commence à bouger, pas vrai ? » dit Vandalieu qui était en train de réfléchir à ses fantaisies culinaires avant de regarder l’arbre qu’elle montre. Un instant plus tard, il est perplexe. « Huh? Y avait-il un arbre à cet endroit la première fois que je suis venu ici ? »

Devant les yeux de Vandalieu, les racines d’un arbre se déplacent comme des jambes avec la lenteur d’un escargot.

« … Il vient bien de bouger, on est d’accord ? » demande-t-il.
« Il semble bien avoir bougé », dit Zadiris qui est d’accord.
« Tu vois, je t’ai dit qu’il avait bougé ! » s’exclame Rita.
« Il ressemble à un Ent… Mais par où est-ce qu’il est venu ? » demande Zadiris.
« Bon, s’il ne s’agit que d’un arbre, je vais le transformer en bûche tout de suite », annonce Vigaro, qui semble penser que le mieux serait de l’abattre alors qu’il lève sa hache favorite.

Alors qu’il fait cela, le fourré tremble et agite ses feuilles.

« … Est-ce que tous les arbres que nous voyons viennent de bouger ? » demande Rita.
« Est-ce que c’est possible que tous les arbres du fourré soient des Ents ? » propose Kachia.

Sa supposition est tout à fait correcte.

*

Les Ents sont des monstres de type plante de rang 3.
Ils utilisent leurs racines comme des jambes pour se déplacer et possèdent des visages similaires à ceux des humains sur leur tronc. Leur force est proportionnelle à leur taille et leur tronc est aussi dur que du fer. Puisqu’ils sont faits de bois, ils sont faibles contre le feu, mais ils possèdent la compétence résistance à l’élément feu, donc ils sont difficiles à brûler.

Cela dit, leurs mouvements sont lents et ils sont juste capables de frapper avec leur branche et leur racine pour se battre. Puisqu’ils ont une apparence proche de contes de fées et qu’ils ont des visages humains, ils sont supposés être intelligents, mais ils ne sont pas significativement différents d’un gobelin sur ce point.

Ils possèdent également des caractéristiques propres aux plantes et n’attaquent pas des créatures à moins que ce soit pour se défendre ou s’ils sont dans un environnement très sec et sans vie. Même dans les nids du diable, tant qu’ils ne sont pas approchés sans précaution et qu’aucun feu n’est allumé à proximité d’eux, ce sont des monstres relativement peu dangereux et rares.

Leurs feuilles peuvent être utilisées pour faire des compresses médicales et leur bois est très prisé comme étant de haute qualité. Leur visage est utilisé comme preuve de leur extermination.

D’ailleurs, la cause de leur apparence est une source de mystère pour les savants. La théorie est que cela nécessite des graines d’Ent qui ne poussent que dans de grands arbres qui peuvent former des Ents. Cependant, l’existence de telles graines n’est pas prouvée.

Une autre théorie est que des arbres normaux deviennent des Ents quand ils sont pollués par du mana. Des mages de renoms ont essayé de verser du mana dans le sol pour faire des expériences et testé cette théorie, mais au final, aucun arbre n’est devenu un Ent pendant l’expérience.

« Donc, Van, combien de mana as-tu versé dans le sol ? » demande Basdia.
« Si je me souviens bien, j’ai récupéré du mana tout en travaillant, donc je dirais 300 000 000 manas hier », répond t-il.
« … Ton mana est toujours aussi incroyable, n’est-ce pas Van ? »

En entendant que la somme de mana dépasse les centaines de millions, Kachia, qui est dernièrement bien plus ouverte pour exprimer ce qu’elle ressent, se met à soupirer. Elle s’est entraînée à la magie dernièrement, mais son mana est juste au-dessus d’une centaine.

En une journée, un garçon de cinq ans vient de verser trois millions de fois plus que ce qu’elle a dans le sol. N’est-ce pas juste trop extraordinaire ?

« Je souhaiterais que tu partages ton mana avec moi », dit-elle. « Bon, tu le partages bien avec moi de temps à autre », ajoute-t-elle.
« En effet », dit Zadiris qui semble d’accord. « Peu importe la renommée d’un mage, aucun ne possède 100 000 000 manas. »

Il semble qu’en versant une quantité incroyable de mana dans le sol, des graines jusque-là ordinaires grandissent pour devenir des Ents.

Cela explique l’apparence des Ents.
Cela prendra cependant plusieurs années avant que cela ne soit une information connue par les humains.

« D’ailleurs, est-ce que cela ne pose pas de problème que les plantes soient comme ça ? » se demande Vandalieu.
« Tu as pas mal bougé autour des Ents, n’est-ce pas ? Dis Vigaro. « Cela n’a donc pas l’air d’être un problème, si ? »
« Il ne semble pas vouloir attaquer si nous approchons », dit Sam.
« Enfant Saint, que ressens-tu via ton charme de l’élément mort ? », demande Nuaza.
« Hmm… Il semble fonctionner. »

Pourquoi est-ce que ce charme a un effet sur des Ents qui n’ont pas le mot « cimetière » ou « mort » dans leur nom ?

Ce n’est pas clair, mais il est impossible de nier qu’il y a un effet. Du côté de ce que révèle Analyse…

[Rang 4, nom : Tréant Immortel, résumé : Tréants mutants qui ont été baignés dans le mana de l’élément mort quand ils étaient à l’état de graine. Cependant, ils ne possèdent pas une nature démoniaque. Ils sont résistants à de nombreux types de conditions, d’attaques physiques et magiques et ils possèdent une excellente capacité d’autorégénération.]

En d’autres mots, ce sont des Ents qui sont extrêmement difficiles à tuer.

« Bon, je suppose que nous avons maintenant plus de personnes capables de protéger la ville et une nouvelle source de nourriture », dit Vandalieu.

Pour l’instant, il doit raffiner l’huile de fleur de la défaite. Il décide donc de faire des Golems afin d’établir un système de production tout de suite.

*

Un groupe de sept personnes traverse un large couloir sombre.

Ces hommes et ces femmes tiennent des lanternes pour éclairer le chemin et portent de nombreux types d’équipement. Ils ressemblent à des aventuriers en train de traverser les ruines d’un donjon.

C’est à moitié vrai.

« Il y a moins de problèmes que prévu. Enfin, pour des ruines qui étaient scellées pendant plusieurs milliers d’années », dit un homme à la fin de sa vingtaine et qui porte une lance alors qu’il transperce un démon pour le tuer.

Les Démons sont une coagulation de mana contaminé avec des intentions mauvaises et qui deviennent des monstres. Le Démon inférieur qui a la tête et les jambes d’une chèvre noire que vient de battre l’homme est du type le plus faible, mais même dans ce cas, c’est un ennemi de rang 6. Cependant…

« Ce n’est rien de plus que de la bleusaille. Cela ne fait même pas un bon exercice. »
« Tu as tout à fait raison, Riley-aniki ! » dit un petit homme portant un équipement léger qui semble être un éclaireur.

Le visage sans joie de la Lance Verte de Vent Riley se transforme en un sourire malsain.

« On n’y peut rien. C’est impossible qu’un adversaire suffisamment fort pour quelqu’un comme toi, qui est un aventurier de classe A avec un titre, soit facile à trouver », dit une femme dont la poitrine est visible grace à un décolleté très révélateur et qui ressemblerait plus à une prostituée qu’à un mage si elle ne tenait pas un sceptre.

Le sourire sur le visage de Riley continue de grandir.

« Tu penses la même chose, Flark ? » demande Riley.

Il n’y a pas de réponse.

« Ah, maintenant que j’y pense, ton collier fait en sorte que tu ne puisses pas parler, pas vrai ? Bon, peu importe. »

L’homme qui s’appelle Flark est un porteur de bouclier vêtu d’une armure en plaque et d’un casque fait d’acier noir qui est plus résistant et plus lourd que du fer. Il tient un bouclier bien plus large que ne l’est le petit homme. Alors que Riley lui parle, il ne le regarde même pas. Cela n’inquiète pas Riley qui semble s’en moquer et qui ricane en continuant.

« Bon, ce n’est pas important », dit Riley. « Je ne suis pas suffisamment fou pour penser que les héros qui laissent leur nom dans l’histoire font tout le temps un travail intéressant. Ils doivent faire ce genre de travail ennuyeux aussi. Surtout quand c’est le Comte Mauvid qui le demande. »
« Les paroles d’un héros sont vraiment quelque chose ! » dit le petit homme avec admiration.
« Kyah, merveilleux ! » couine la femme mage.

Flark ne dit rien et se contente d’émettre un petit et court soupir. Les deux autres complimentent Riley et le flattent avec encore moins de subtilité qu’avant.

Cette conversation seule est suffisante pour indiquer que ce groupe d’aventuriers ne fonctionne pas sur un système d’égalité, mais les colliers que portent Flark et les autres le rendent clair.

Ils portent tous les trois des colliers solides et noirs à leur cou. Ce sont des esclaves qui sont la propriété de Riley. Les marques gravées sur ces colliers montrent que ce sont des esclaves qui étaient des criminels.

Contrairement aux esclaves de dettes qui peuvent être relâchés et redevenir des citoyens une fois qu’ils ont payé leur dette, les esclaves criminels peuvent être traités librement et ils ne seront pas relâchés jusqu’à leur mort.

Il n’y a donc aucune chance que ses compagnons aient un statut d’égal. Riley a leur vie et tout ce qu’ils possèdent entre ses mains. Avec une équipe composée de ses esclaves, il n’est pas étrange pour Riley de s’emballer.

Cependant, il y a trois autres personnes que Riley et ses esclaves de présent. Trois individus avec une peau pâle et des yeux couleur sang qui ont des sourires ironiques alors qu’ils entendent la conversation.

« Est-ce que vous pensez la même chose ? » leur demande Riley.

Un des individus aux yeux rouges sourit bien plus alors qu’il répond.

« Nous sommes très satisfaits de pouvoir faire ce marché, Riley-dono. »

Des canines de grandes tailles sortent très visiblement de sa bouche.


Chapitre avec un peu de retard, mea culpa.

Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant  

 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

2 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 54

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :