KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 57

Chapitre 57. Pari (3)
 
 
Quand Chae Nayun touche facilement la cible à 200 mètres, les spectateurs se mettent à applaudir. Chae Nayun est une incroyable archère. C’est ce que tout le monde ressent, y compris Kim Suho. Il lance un regard aux autres archers assistant au match. Comme c’est un duel d’archerie, il y a une dizaine de cadets avec des arcs sur leur dos.
« Sa posture est fabuleuse. »
« Elle pratique depuis longtemps. »
« Ouais mais quand même, comment ça peut-être aussi parfait ? »
Ils commencent à commenter le match. Kim Suho, Shin Jonghak, Yoo Yeonha et Yi Yeonghan, qui ne s’y connaissent pas en archerie, écoutent naturellement leurs explications. Kim Hajin tire à ce moment. Sa première flèche manque de loin la cible.
« Qu’est-ce que… Sa posture est complètement mauvaise. »
Kim Suho tend l’oreille vers les commentateurs en gardant les yeux sur le duel.
Kim Hajin tire une deuxième fois, qui manque une fois de plus.
« Er, peut-être qu’il ne s’est vraiment pas entraîné. »
« Non, il a changé la position de son arc à la dernière seconde. Il a volontairement raté. »
« Huh ? Pourquoi faire ? »
« Je ne sais pas. »
Kim Hajin tire ensuite sa troisième flèche. Cette fois-ci, sa flèche touche parfaitement la cible.
« Tu vois ? Il a fait exprès de rater. »
« Ok, mais pourquoi ? »
« Merde mec, je ne sais pas ! »
…Pour l’instant, Kim Suho continue de regarder le duel.
« Mais je ne l’ai jamais vu avant sur le champ d’archerie ! »
Murmure un des cadets.
Il y a deux aménagements pour les cadets tireurs – le champ de tir et le champ d’archerie.
Plus souvent que le contraire, le champ de tir est utilisé par les cadets pour pratiquer l’archerie avec magie tandis que le champ d’archerie est utilisé pour la pratique du tir à l’arc pur et traditionnel. De plus, il y a un nombre limité de champs d’archerie à la disposition des premières. En conséquence, la plupart des tireurs de première année se sont croisés au moins une fois.
« Tu l’as déjà vu ? »
« Non. »
« Peut-être qu’il vient après minuit ? »
« Non, c’est à ce moment-là que j’y vais, de minuit à 3 heures, et je ne l’ai jamais vu. »
Kim Suho est à cours de mots. Est-ce que Kim Hajin ne s’est vraiment pas entrainé du tout ?
Mais son archerie est trop précise et rapide pour que ce soit vrai. Ses flèches poursuivent sa cible comme des bêtes sauvages affamées.
Bientôt, les archers commencent à comparer leurs heures d’entraînement pour discuter de ce mystère.
Leur conversation agitée s’interrompt quand la distance atteint les 400 mètres. Kim Hajin tire trop bien.
Un des cadets murmure, stupéfait :
« 450 mètres, c’est mon record… »
Mais bientôt Kim Hajin surpasse facilement la marque des 450 mètres. La foule agitée commence lentement à se calmer et de plus en plus de sons de déglutitions difficiles se font entendre.
« Ah, Chae Nayun a manqué la cible. »
Et à 500 mètres, Chae Nayun rate pour la première fois. De son côté, Kim Hajin réussit aussi facilement qu’avant.
La même chose arrive à la marque des 550 mètres. Quand Chae Nayun rate pour la deuxième fois, Kim Suho réalise qu’elle va perdre.
Ils sont maintenant à la marque des 600 mètres.
Il peut voir Kim Hajin dire quelque chose à Chae Nayun mais comme ils sont trop loin, il ne peut pas les entendre. Curieux, il concentre sa magie dans ses oreilles.
-Mais avec un arc, tu ne seras pas capable de tuer un seul Djinn, sans parler de venger ton frère.
Kim Suho fronce les sourcils.
« Qu’est-ce qu’il… »
Peut-être à cause de ce qu’il lui a dit, Chae Nayun rate encore une fois à la marque des 600 mètres. Elle envoie directement un regard féroce à Kim Hajin mais ce dernier l’ignore et se concentre sur le tir.
« Whoa, qu’est-ce que c’est que ça ? »
Les autres archers s’exclament, choqués, à ce moment. Kim Hajin a abattu trois cibles à 600, 650 et 700 mètres. Kim Suho doit l’admettre, la technique de Kim Hajin est une forme d’art. Mais Kim Hajin continue comme insatisfait. Kim Suho le regarde avec des sentiments contradictoires.
De son côté, Yoo Yeonha regarde Kim Hajin, satisfaite. Sa performance est exactement ce à quoi elle s’attendait. De plus, elle sent que ce qu’il n’a montré aujourd’hui n’est qu’une petite fraction de sa vraie force. Elle ne peut s’empêcher de se demander quelle portion de ses vrais pouvoirs il dissimule.
« …Qu’est-il ? »
« Je ne sais pas. »
« Ça doit-être un Don spécialisé. »
Un archer anonyme propose son idée. En entendant le terme Don spécialisé, Yoo Yeonha tend l’oreille.
Don spécialisé. Comme le nom le suggère, c’est un Don spécialisé pour un certain rôle.
Bien que ce ne soit pas un Don extravaguant comme celui de Kim Suho ou de Shin Jonghak, ces Dons sont au sommet de leur domaine de spécialisation. De plus, la plupart des gens avec un Don spécialisé ont un Don additionnel.
À cause de cette caractéristique, ils sont rares et précieux.
« Alors Chae Nayun n’a aucune chance de le battre en archerie pure. Pas sans utiliser de la magie. »
« Mais Kim Hajin utilise un pistolet. Il a été déterminé que son Don est lié aux armes à feu. »
« Peut-être que son Don spécialisé est pour l’arc et son autre Don pour les armes à feu. »
« Wow, alors imagine s’ils étaient tous les deux pour les arcs. »
« Ça ne serait pas juste. SI c’était le cas, il serait dans la même catégorie que Jin Seyeon. »
En entendant ça, les archers commencent à acquiescer pour montrer leur accord. Pour l’information, Jin Seyeon est un maître Héros de Corée appelée la Divine Archère.
Kim Hajin se retourne à ce moment après avoir touché la cible des 900 mètres. Lui faisant face, les archers se figent subitement.
« … »
Kim Hajin dépasse la foule de spectateurs dans le silence de mort qui suit. Kim Suho le regarde en passant et Kim Hajin fait de même sans expression.
Bientôt, Kim Hajin le dépasse complètement et Kim Suho regarde Chae Nayun qui se retrouve seule dans le grand couloir.
Il commence à marcher vers elle.
« Nayun. »
Elle sursaute. Se tenant à une distance appropriée, il choisit ses mots pour la réconforter :
« Um, j’ai entendu les autres dire que Kim Hajin a un Don- »
« Ça va. »
Mais elle l’interrompt.
« Je… Je ne suis pas d’humeur à parler. Et Don spécialisé ou pas, ça veut dire qu’il y a une différence de talent. »
« Nayun, ne soit pas si dure avec toi-même.’
« Juste, laisse-moi tranquille. »
Tout ce temps, elle a refusé de se retourner.
« …Ok. »
Au final, Kim Suho s’en va, impuissant.
Au même moment, il aperçoit un homme le regardant avec un grand sourire sur son visage.
« Haha, tu devrais connaître ta place. Bouge-toi de là. »
Shin Jonghak ricane et commence à marcher vers elle. Cependant, Yoo Yeonha l’attrape prudemment par sa manche, essayant de le retenir.
« Jonghak, je pense que tu devrais la laisser seule pour l’instant. »
« Non, je suis différent. »
En dépit de la dissuasion de Yoo Yeonha, il marche avec confiance vers Chae Nayun.
« Chae Nayun, je pense que tu es… »
« J’AI DIT DE ME LAISSER TRANQUILLE ! »
Son rugissement surprend Shin Jonghak.
« C-Chae Nayun ? Je ne suis pas Kim Suho, je suis Shin Jonghak… »
Un peu hébété, il place la main sur son épaule. Elle la repousse immédiatement.
« J’AI DIT DE ME LAISSER TRANQUILLE ! DEGAGE ! »
« …Eh ? Uh, um… uh, ouais. »
Il titube en arrière comme si son âme s’était faite aspirer.
« Je ne te l’ai pas dit ? »
« … »
Le temps qu’il rejoigne Yoo Yeonha avec un visage dévasté, Chae Nayun s’est enfuie dans la forêt.
Yoo Yeonha la regarde partir avec un sourire sur son visage, ravie de la voir s’enfuir après s’être faite complètement marcher dessus.
Mais séparée de son excitation, sa raison froide commence à manigancer.
Aider une personne lorsqu’elle est abattue est la manière la plus efficace de se faire de connections.
Chae Nayun est une priorité de premier rang dans la liste de connexions de Yoo Yeonha. Juste être une chaebol de quatrième génération suffit à lui donner ce statut et en plus le conglomérat de sa famille ne dirige pas de guilde. En d’autres termes, elle est la meilleure connexion qu’elle peut ramener dans sa guilde.
« …Pas d’inquiétude, je vais aller la consoler. »
Yoo Yeonha commence à courir après elle.
 
**
 
Peu de temps après, elle découvre Chae Nayun accroupie derrière un buisson. Elle tremble, le visage enfoncé entre ses genoux.
« Nayun ? »
Lorsque Yoo Yeonha l’appelle, elle tremble mais ne répond pas. Yoo Yeonha s’assied calmement à côté d’elle et Chae Nayun se décale en réponse.
« … »
Yoo Yeonha ne dit rien. Elle ne fait que signaler sa présence de temps en temps à Chae Nayun en attendant patiemment.
Elle attend un long moment. Le vent souffle, les feuilles tombent et le ciel commence à s’assombrir.
Après environ 30 minutes, Chae Nayun lève la tête, essuyant ses larmes en sanglotant.
« Yoo Yeonha. »
Yoo Yeonha répond à son appel avec une voix tendre et détendue :
« Oui ? »
Chae Nayun ouvre la bouche dans le silence de la forêt :
« Est-ce que vous… l’avez entendu ? »
« Entendu quoi ? »
« Il… a mentionné Oppa. »
« …Vraiment ? On était trop loin. »
Yoo Yeonha est authentiquement surprise. Pour Chae Nayun, son grand frère est une limite à ne pas franchir, l’écaille inversée d’un dragon qui ne doit pas être touchée. Tous les cadets font particulièrement attention à ne pas le mentionner même par accident…
« Ouais, ce bâtard… Haa, c’est la deuxième fois. »
Chae Nayun ne parvient même pas à terminer sa phrase. Elle brûle d’un mélange d’embarrât et de rage. Elle veut s’en débarrasser, courir après lui et le punir mais elle n’en a pas la force parce qu’il l’a complètement écrasée.
« Mm… »
Yoo Yeonha se gratte la nuque en voyant cette Chae Nayun. Les choses sont devenues plus compliquées qu’elle ne le croyait.
Yoo Yeonha n’aime pas Chae Nayun mais elle veut aussi s’en faire une alliée. Cependant, il en va de même pour Kim Hajin, qui est même un bienfaiteur qui lui a sauvé la vie.
Plutôt que de choisir l’un d’entre eux, elle se dit que la meilleure chose à faire est de réparer leur relation.
Bien entendu, elle se demande aussi pourquoi Kim Hajin dirait une chose pareille.
« Haa. »
Yoo Yeonha soupire et commence à réfléchir à ce qu’elle va dire.
Et exactement trois minutes plus tard, elle a une bonne idée.
Kuhum. Après s’être éclaircie la gorge, Yoo Yeonha lui dit :
« …C’est compréhensible. »
« Quoi ? »
« Ton Oppa est en vie. »
« …Tu es folle ? »
Elle la fusille du regard comme si elle était prête à l’étrangler à tout moment.
Yoo Yeonha reçoit calmement son regard hostile avant de continuer prudemment sa phrase :
« Le sais-tu ? Les gens ressentent une affinité pour ceux qui partagent des blessures similaires. »
Sssss. Les feuilles de la forêt tremblent.
Chae Nayun a l’air confuse et Yoo Yeonha continue :
« Mais lorsque les profondeurs de ces blessures sont différentes… si une personne qui devrait sentir moins de douleur pleure plus fort, la personne avec la blessure la plus profonde pourrait trouver ça écœurant. »
Yoo Yeonha se rappelle le message qu’elle a reçu de Yoo Jinhyuk il y a trois jours :
[Il va falloir plus longtemps pour enquêter. Mais sache qu’il y a quelque chose à son sujet.]
‘Il y a quelque chose à son sujet.’
En se basant sur cette phrase, Yoo Yeonha a obtenu une assurance de son hypothèse. Les parents de Kim Hajin ont été tués et Kim Hajin recherche la personne ou le groupe qui a ruiné sa vie heureuse.
« De quoi tu parles ? Je… »
« Ce type, il est orphelin. Probablement pour une raison similaire à la tienne. »
« …Quoi ? »
Les yeux de Chae Nayun s’écarquillent.
Yoo Yeonha attendait cette réaction. Chae Nayun est une personne qui ne s’intéresse pas au passé des autres. D’une certaine manière, c’est un mécanisme de défense puisque si elle déterre le passé des autres, les autres peuvent déterrer le sien.
« Tu ne sais pas que des gens le harcèlent à ce sujet ? »
Chae Nayun a l’air complètement ignorante. En premier lieu, ce n’est pas une chose qu’elle peut imaginer. De son point de vue, les gens qui se moquent des autres pour avoir perdu leurs parents ne peuvent pas exister.
Elle déglutit difficilement et demande :
« Il l’a enduré ? »
« …C’est la seule chose qui te rend curieuse ? »
Yoo Yeonha fronce les sourcils comme si elle était fatiguée :
« Kim Hajin se fait harceler à cause de toi. Parce que tu l’as dit à Jonghak. »
« C-C ’est… »
« Nayun. »
Yoo Yeonha reprend son souffle avant de continuer :
« …Tu n’es pas la seule à avoir un passé douloureux. »
Le visage de Chae Nayun se vide à ce moment.
Elle repense au jour où elle a parlé à Shi Jonghak à cause de ce que Kim Hajin avait dit à propos de son grand frère.
C’est à ce moment que le harcèlement et les mauvaises rumeurs à son sujet ont commencé. Elle en est la source et pourtant, elle n’a rien fait pour les arrêter. Elle les a volontairement ignorées, une chose qu’elle ne peut pas nier.
Cependant, elle ne s’attendait pas à ce que ces délinquants aillent jusqu’à déterrer son passé…
« K-Kuhum. »
Yoo Yeonha se retient de rire devant le visage vide de Chae Nayun en s’éclaircissant la gorge. C’est suffisant. Investir plus de temps et d’émotions que nécessaire ne correspond pas à sa personnalité.
« Je m’en vais maintenant. Je ne suis qu’un troisième parti dans tout ça et parler de choses profondes ne fera que causer des malentendus. Tu peux réfléchir au reste par toi-même, Nayun. »
Yoo Yeonha caresse gentiment l’épaule de Chae Nayun avant de se retourner pour partir.
« …Uh, ouais. »
Sa voix est bien plus faible qu’avant.
Yoo Yeonha sent qu’elle a gagné des points avec ces deux-là. Satisfaite, elle s’en va le cœur léger.
« … »
Chae Nayun se retrouve toute seule dans la vaste et silencieuse forêt. Elle tourne ses yeux vers l’horizon, le regard vide.
Chwaaaa-
Un vent froid souffle depuis les ombres et caresse les feuilles.
En regardant les feuilles trembler et tomber, Chae Nayun prend le temps de réfléchir.
 
**
 
« …Haha, tu es vraiment devenue grande. »
Je regarde la graine d’Evandel avec un grand sourire. Sa façon de trembler pour absorber le sang est étonnamment mignonne.
Je sais déjà à quoi elle va ressembler lorsque la graine germera. Au début, elle aura l’air d’un enfant entre 3 et 4 ans.
Mais Evandel est une sorcière très spéciale. Se transformer temporairement en chat ou chien ne devrait pas être un problème pour elle.
« Est-ce que je devrais choisir le chat ? Ou le chien ? »
C’est mon inquiétude. Élever un enfant dans Cube n’est absolument pas permis mais c’est ok d’avoir des animaux de compagnie. En fait, Cube encourage les cadets à avoir des animaux car ils aident supposément pour la santé mentale des cadets. Il y a même un centre d’adoption pour animaux à l’intérieur de Cube.
« Quand vas-tu germer ? »
Je caresse gentiment le ventre de la graine. Elle tremble, presque comme si ça la chatouillait.
« Haha, tu es si mignonne. »
Je me souviens subitement de Mong, un chien que je possédais. Il n’aimait que maman et papa et ne me lançait jamais un regard, mais à ce point, tous les gens de la terre me manquent.
À ce moment… une alerte apparait à l’écran de mon pc ouvert sur mon bureau.
[Vous avez obtenu 253 SP.]
[Une chance incroyable s’applique à vos relations humaines !]
[Échappée belle de la mort (2/9) – Une stat spéciale, l’accumulation de chance, est partiellement débloquée !]
« …Qu’est ce que c’est que ça ? »
C’est une alerte que je ne peux pas comprendre.
 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

6 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 57

  1. Wow, le gars la cherche tellement qu’il risque d’en mourir mais finalement sa chance le sauve de se faire tuer par Chae Nayun (?) ! Attender je regarde sa stat de chance. It’s over nine thousend !!! (Référence à Vegeta qui vérifie la force de Goku dans dragon ball sur Namek)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :