KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 27

Chapitre 27 : Le Bataillon Des Utilisateurs De Capacités

Tant qu’il y a du mana, on peut faire des sacrifices aux Dieux pour jeter des sortilèges.

Cela voudrait dire que…

Même des gens primitifs et des monstres seraient capables d’utiliser la magie. Et l’acte de sacrifier à un Dieu, en utilisant un objet comme catalyseur, formerait un parchemin ou une pierre de sortilèges pour pouvoir pratiquer la magie plus tard. Quel monde pratique.

Bon, la formation d’un contrat était un peu compliquée, mais quand même…

Le coup de tête de la Sainte semblait m’avoir quelque peu éclairci le cerveau. Ma vue s’est également améliorée.

… Ce serait assez bizarre si je lui demandais de me frapper davantage, non ?

La Sainte avançait en piétinant depuis un certain temps déjà. Elle semblait extrêmement en colère. Je suppose qu’on ne pouvait rien y faire. Après tout, je l’ai bombardée de questions les unes après les autres. Si je pouvais, je lui demanderais de compiler toutes ses connaissances dans un document, mais…

Je sais. C’est une chose ridicule à demander.

J’ai posé le tuyau, en essayant de suivre la Sainte en face de moi. Assez rapidement, nous avons atteint les plaines. La Sainte s’est contentée d’avancer tranquillement en suivant le chemin de terre devant elle. Des pierres étaient disposées sur le côté pour éviter que les gens ne tombent de la falaise située à côté de la route. La Sainte semblait marcher dangereusement près de la falaise, j’ai donc décidé de la surveiller attentivement depuis l’arrière. J’ai réussi à la rattraper à un moment donné, et nous avons donc commencé à marcher côte à côte. Alors que nous étions presque de retour en ville, la Sainte a émis un son étrange en perdant l’équilibre.

« Nnyah ! »

Je l’ai calmement attrapée par le col alors qu’elle tâtonnait partout de manière chaotique. La Sainte a plissé les yeux en voyant ce que je faisais.

« … Si vous avez quelque chose à dire, dites-le maintenant. »

« Ah, désolé. Je n’avais pas grand chose à quoi m’accrocher. Regarde, est-ce que je ne tiens pas le conteneur du tuyau dans ma main droite ? J’aurais bien attrapé tes seins si j’avais pu, mais il n’y a pas grand chose à quoi s’agripper, comme tu dois le savoir. »

Tak. La Sainte a souri largement, et a attrapé ma tête avec ses deux mains. Son corps renforcé par le mana s’est accroché à moi en serrant comme un étau. Mon corps qui avait été ranimé par la magie noire a commencé à brûler dans des flammes bleues.

Oh, mon Dieu…

Crac !

« Kah ! »

Un deuxième coup de tête. Les flammes bleues ont été dispersées dans le vent.

« Ah… ! »

Au même moment, j’ai perdu l’équilibre et je suis tombé en arrière. Ma main qui était toujours sur le col de la Sainte a fini par la faire tomber avec moi. Et le récipient qui était dans ma main droite a roulé loin de nous.

« Kuh… »

Par réflexe, j’ai essayé de porter ma main à la tête, mais j’ai fini par sentir quelque chose de doux. Il s’agissait des cheveux et du dos de la Sainte. La Sainte qui était allongée sur moi était si légère et si chaude, que dans ma tête je ne pouvais même pas envisager de la déplacer. Eh bien, je l’ai pourtant jetée comme un vieux bagage immédiatement après. Ses cheveux châtains et ses lèvres rouges me rappelaient l’automne. Elle a tendu ses bras vers moi, comme si elle demandait de l’aide pour se lever.

« Débrouille-toi toute seule. »

Elle a silencieusement balancé ses bras, si bien que j’ai fini par attraper une seule de ses mains pour l’aider. Elle a épousseté sa jupe et a continué à marcher comme si de rien n’était. Je l’ai suivie silencieusement en restant à l’arrière.

Nous avons retrouvé Necro à l’entrée du village comme promis. À côté de lui, son assistant tenait bêtement le tuyau.

« Pourquoi es-tu si en retard ? »

« Vous dites toujours que je suis en retard. Foutus Coréens. »

La Sainte a haussé les épaules.

« On est arrivés à l’heure pourtant ? »

« Peu importe. Fais juste couler l’eau. »

« Vous croyez que je suis un jet d’eau ou un truc du genre ? »

La Sainte a dit ça avec agacement en se tenant les mains. L’assistant de Necro a mis son tuyau au-dessus de ses mains.

« Les torrents impétueux du château d’eau. »

Le mana a commencé à pulser dans la zone environnante. La première chose à faire quand on lance une magie est de classer le type de magie que l’on va utiliser.

« Le seigneur des profondeurs veillant sur l’eau éternelle. »

Ensuite, le sorcier invoquait le nom du Dieu avec lequel il ou elle était lié par contrat.

« Morto Hai vous demande d’étancher la soif de ceux qui sont ici. »

Enfin, le sorcier fixe une cible pour la magie qu’il va lancer. Une fois le temps de lancement terminé, de l’eau a commencé à apparaître des mains de la Sainte.

C’était de la magie.

C’était quelque chose d’assez similaire à l'[Oracle] à la base. L’utilisateur établit une connexion avec la base de données et demande des ressources à distance. Je suppose qu’en termes modernes, ce serait comme un talkie-walkie avec des capacités de recharge à distance. L’eau dans les mains de la Sainte était pitoyable au début, mais la quantité d’eau a rapidement augmenté jusqu’à devenir incontrôlable. Le disciple de Necro a habilement contrôlé cette eau dans le tuyau. Après environ cinq minutes, l’eau a commencé à couler du tuyau que je tenais. Necro m’a fait signe de le lui donner, ce que j’ai fait.

« Très bien, pas de problèmes ici. »

Il a pris le tuyau de son assistant et lui a fait signe de partir.

« Tu as terminé. Pars. »

« Non, professeur… »

Necro a froncé les sourcils devant l’expression agacée de son assistant.

« Quoi ? Pourquoi ? »

« Ouah… Sérieusement, bon sang… »

« Qu’est-ce qu’il y a? Crache le morceau, idiot. »

« Vous m’avez fait venir jusqu’ici juste pour ça… Je suis l’unique descendant de la huitième génération de notre famille, vous savez? En prendrez-vous la responsabilité si je meurs ? »

Les assistants sont toujours destinés à souffrir, peu importe le monde dans lequel ils se trouvent, hein.

« Tu te rebelles contre moi ? »

« Non, non, ce n’est pas ça… »

« Hé. Tu pensais vraiment que j’allais t’emmener dans un endroit dangereux ? C’est pour ton apprentissage. Je ne serais pas venu ici si les choses allaient devenir dangereuses, tu sais ? »

« Mais professeur, vous avez [Surmortalité]… »

« Va juste faire quelques pierres de sortilèges. »

L’assistant a été presque expulsé de la scène. De l’eau s’écoulait toujours du tuyau, même maintenant.

« Hah… Ce bâtard, il commence à se rebeller maintenant qu’il a un peu grandi. »

Necro fit craquer son cou plusieurs fois et rassembla les tuyaux.

« La noble volonté qui réside sur le trône des flammes écarlates. Le seigneur de la lance écarlate qui protège la flamme éternelle. Moi, Necro Kill, vous demande de fusionner ces deux tuyaux en un seul. »

Son ton était sérieux, contrairement à la fois où il vociférait sur son assistant. C’était une sorte de prière, après tout. Je suppose qu’on ne pouvait pas vraiment la chanter en rap. Une fois le chant terminé, les tuyaux en caoutchouc ont fondus et ont fusionnés l’un avec l’autre. De la fumée blanche a commencé à s’élever de la zone connectée. J’ai regardé ça et j’ai évalué l’action de Necro en une seule phrase.

« Tu aurais tout aussi bien pu utiliser un briquet. »

« Pouah, utiliser la magie c’est bien plus cool. Dans tous les cas, voila ! La barrière est terminée ! Ouah~ on en a fini avec notre travail ici. Ugh, mes hanches me font mal à force de travailler autant. »

Travailler mon cul… Tout ce qu’il a fait, c’est faire le tour de la ville une fois et chanter un peu. Quand Necro a commencé à se masser les hanches, la Sainte a commencé à se masser les épaules.

« Oh, mes épaules. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à recouvrir le tuyau avec de la terre. »

« Laisse les autres s’occuper de ça. Allons manger. »

« On a travaillé dur ! »

On aurait presque dit qu’ils achevaient tout eux-mêmes. Est-ce que c’était tout ? Vraiment ? Je pensais qu’ils allaient faire un piège ou autre… Les soldats ont commencé à courir frénétiquement derrière moi. Ceux qui étaient cachés dans la forêt ont commencé à bouger aussi.

Est-ce que c’est possible, déjà… ?

J’ai essayé de modifier l'[Œil Flottant] pour regarder au-delà du pont, mais…

“Il n’y a rien d’anormal. Il n’y a rien d’autre à voir ici, alors regardons ailleurs.”

Au lieu d’obtenir les informations visuelles que je voulais, j’ai fini par en arriver à une conclusion étrange.

« …… »

Je ne pense pas de cette façon là. Quelque chose n’allait pas ici. J’ai essayé de regarder par-dessus le pont une fois de plus, mais j’en suis encore arrivé à une conclusion étrange.

« Il n’y a rien qui cloche ici. N’y a-t-il pas quelque chose de mieux que je doive faire ? »

Était-ce une contre-mesure contre la surveillance ? J’ai éteint l'[Œil Flottant] et regardé le pont avec mes propres yeux. Ce qui s’y trouvait était un groupe de soldats avec des armes à feu à la main. Il semblait y avoir un enfant parmi eux, mais la plupart d’entre eux avaient l’air de jeunes hommes épuisés. Je ne pouvais pas voir beaucoup de soldats couverts de cicatrices, contrairement aux soldats du premier groupe. Vu que leurs armes étaient relativement neuves, ils n’avaient probablement pas beaucoup d’expérience de la bataille.

Le seul groupe à arriver maintenant devrait être le deuxième bataillon d’asservissement.

Je pouvais observer tout cela facilement, mais lorsque j’ai regardé à nouveau avec l'[Œil Flottant], j’en suis arrivé à la conclusion que je ne voyais rien. Si quelqu’un me demandait ce que je voyais en ce moment, je répondrais probablement que je ne voyais rien.

Ce doit être l’œuvre d’un [Pouvoir].

« Ah, ils sont arrivés rapidement. »

J’ai réalisé que mes soupçons étaient corrects lorsque Necro a dit cela. J’avais observé les abords de la ville de temps en temps pour m’assurer que rien d’étrange n’approchait. La raison pour laquelle je ne les avais pas remarqués était probablement que l’un d’entre eux avait réussi à tromper mon [Œil Flottant]. Je les ai vus, mais je ne les ai pas remarqués. Comme je n’ai pas fait attention à eux, ils ne sont même pas restés dans ma mémoire. Ça a probablement fonctionné comme ça. En les regardant traverser le pont, j’ai pensé à ce que j’avais lu sur eux dans les rapports.

Le 2e bataillon du 15e régiment de la 17e division. Communément appelé le “Bataillon des utilisateurs de capacités”.

Il était composé de “Storm”, un groupe qui se vantait d’être super rapide, et de “Cent Huit Yeux”, un groupe composé d’utilisateurs d’yeux démoniaques. Une centaine de personnes invoquées qui ont été formées comme des soldats…

Ils étaient le point de mire de cette mission.

« Qui sont-ils… ? »

J’avais pensé que les soldats traverseraient en premier, mais ceux qui étaient à l’arrière du groupe passaient à l’avant. Pour une raison inconnue, ils tiraient des chariots d’approvisionnement et les alignaient devant le pont.

« … Ce sont des assistants. »

Des assistants ?

Les personnes qui venaient de descendre des chariots de ravitaillement semblaient assez fatiguées. Ils avaient des poches sous les yeux et ils étaient recroquevillés d’épuisement. La Sainte s’est arrêtée un instant avant de continuer à parler.

« Ils réparent les équipements et aident les personnes invoquées à pouvoir vivre dans le confort… Ce sont de sacrées personnes. »

Elle semblait mécontente de quelque chose.

« Eh bien, elle n’a pas tort. »

Necro est intervenu au moment où la Sainte a fini de parler.

« Mais honnêtement, ce ne sont que des esclaves. »

La Sainte a jeté un regard noir à Necro.

« Ah, quoi ? Il devrait savoir ce genre de choses. Je me trompe ? Ce sont eux qui accomplissent toutes nos demandes et se sacrifient. Ils traversent même les zones dangereuses pour vérifier si la zone est sûre ou non. Autant être des boucliers humains à ce stade. »

Necro agitait frénétiquement ses bras en parlant.

« Ne pas avoir de [Pouvoir] dans ce monde est un péché ! T’as compris ? Je vais te dire quelque chose qui mérite d’être cité maintenant, alors assure-toi de le noter ! “Le [Pouvoir], c’est le statut.” D’accord ? Regarde-moi, n’ai-je pas gagné le rang de colonel à mon âge ? »

Un colonel, hein. Il semblerait que dans ce monde, les lieutenants-colonels soient en charge des fantassins normaux, les colonels étant en charge des soldats aux capacités spéciales.

« Le saviez-vous ? Ces gars-là sont aussi en charge des divertissements nocturnes. Peu importe le sexe, du moment que vous êtes jolie. Qu’est-ce que j’en sais ? J’ai failli en être victime. »

Je sentais des regards étranges dans mon dos, alors je me suis retourné. Je pouvais voir des hommes ressemblant à des ours se couvrir la poitrine et les parties génitales.

« …… »

Il semble que les soldats du premier bataillon d’asservissement soient venus pour les observer. Je me suis retourné pour regarder le second bataillon d’asservissement.

« On dirait un enrôlement. »

« Oh, tu as remarqué ça rapidement. »

C’était plus qu’évident. Pour la nation, les utilisateurs de capacités étaient des ressources précieuses qui pouvaient potentiellement se transformer en terroristes. Ils ont dû créer de multiples lois autour d’eux pour éviter les accidents. Ils ont probablement mis en place un système pour contrôler les utilisateurs de capacités, puis créé des lois pour les restreindre. Et ils ont probablement aussi créé un système pour forcer les personnes invoquées à se battre entre elles dans certaines situations.

Le système le plus simple pour y parvenir était l’enrôlement.

Après tout, il est toujours plus facile d’utiliser la loi contre quelqu’un plutôt que d’utiliser l’argent pour l’appâter. Si les personnes invoquées ne respectaient pas la loi, elles devenaient des parias. Ils n’avaient pas d’autre choix que de rejoindre l’armée s’ils ne voulaient pas être emprisonnés, et en utilisant les personnes qui avaient déjà rejoint l’armée pour faire respecter la loi, une structure a été formée où les personnes invoquées se surveillaient mutuellement pour éviter toute tentative de rébellion. De cette façon, la nation a pu apporter la stabilité et, en même temps, augmenter les capacités de son armée.

« Je suis aussi un soldat enrôlé alors ? »

« Hmm… Qui sait ? Tu es un cadavre, alors je me demande comment tu as été répertorié ? Quoi, tu es inquiet ? »

« Pas vraiment. »

Les chariots n’ont commencé à bouger qu’après que les assistants aient tous traversé le pont. Ils ont dû conclure que le pont était sûr. Une telle chose ne pouvait se produire que lorsque les militaires tenaient en plus haute estime les fournitures, plutôt que les humains.

« Tu ne sembles pas trop aimer ça. »

« Il suffit de regarder. Ils ressemblent beaucoup à… des personnes âgées qui ont été enrôlées au milieu de quelque chose. Tu ne trouves pas ? »

Eh bien… Ce sont des gens qui viennent d’un monde différent, après tout. De plus, la moitié des membres de Storm étaient coréens.

« Penses-y. Ils sont dans la force de l’âge, et ils ont été enrôlés dans l’armée ? Certaines personnes font ça à plusieurs reprises, tu sais. Je suis arrivé dans un autre monde pour vivre ce genre de merde… »

Necro laissa échapper un rire furieux.

« Au diable les aventures amusantes. Je viens d’être enrôlé… Juste enrôlé, bon sang. Tu sais à quel point c’est énervant ? C’est pour ça que la plupart des gars de Storm ont une personnalité de merde. Mieux vaut ne pas trop s’entendre avec eux. »

J’ai hoché la tête et je suis retourné à l’observation du groupe.


 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 27

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :