KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 124

Chapitre 124 : Chae Jinyoon (2)



(Note = Point de vue de Chae Nayun.)

L’appel de l’hôpital était difficile à croire, mais la voix pleine d’espoir du médecin ne semblait pas être un mensonge.

J’étais en état de choc.

Je n’arrivais pas à réfléchir. Ma tête était complètement vide.

Parce que j’avais déjà abandonné après une longue période de désespoir, j’étais incapable de ressentir du bonheur.

« …. »

La voix du docteur qui résonnait dans mon oreille devenait de plus en plus douce. Ma tête a commencé à tourner, et ma vue s’est troublée.

Je me suis lentement tournée sur le côté.

Là, je pouvais voir Kim Hajin. Son visage d’apparence parfaitement ordinaire était particulièrement lumineux aujourd’hui.

« Hey. »

Même moi, je n’étais pas sûre de ce que je pensais en ce moment. Mais je savais que je devais aller à l’hôpital, et cet homme semblait être la seule personne capable de m’aider.

« S’il te plaît, emmène-moi. »

Kim Hajin me regardait avec des yeux effroyablement oppressants. Avait-il entendu la conversation ?

Il a rapidement laissé échapper un profond soupir.

Mais avant qu’il ne puisse répondre, Yoo Yeonha est intervenue.

« T’emmener ? Il s’est passé quelque chose ? »

« Hein ? Erm… »

Alors que j’avais du mal à répondre à une simple question, Kim Hajin a pris la parole.

« Allons-y. Ça ne prendra pas plus de 20 minutes. »

Donc, il avait vraiment entendu. Parce qu’il était si fiable et si digne de confiance, je pouvais sourire même dans cette situation.

« … Je pensais que seule ta vue était hyper-développée, mais il s’avère que ton ouïe l’est aussi. »

« Nous pouvons parler de ça plus tard. Où as-tu garé ta moto ? »

« Suis-moi. »

Shin Jonghak s’est levé et a demandé : « Quoi ? Que s’est-il passé ? »

Yi Yeonghan, Yoo Yeonha, et Kim Suho avaient eux aussi des regards graves.

J’ai couru vers le parking sans leur expliquer la situation. Kim Hajin m’a suivie.

Nous sommes vite arrivés devant la moto.

Kim Hajin m’a demandé où était la clé.

« La clé ? Ah, euh… »

« …. »

Il a secoué sa tête. Je n’arrivais pas à me souvenir où j’avais mis les clés. J’étais une idiote, même dans une telle situation.

« Suis-je vraiment si bête… ? »

Cependant, Kim Hajin a regardé attentivement la moto et a poussé un soupir de soulagement.

« Ouf, c’est bon. Elle fonctionne avec une clé intelligente. »

« Une clé intelligente ? »

« Ouais. »

Kim Hajin a tapoté plusieurs fois sur sa smartwatch et le moteur a soudainement démarré. Avant même que je puisse exprimer ma surprise, il m’a fait monter sur le siège arrière.

Le bruit du pot d’échappement a résonné dans le parking.

« Accroche-toi bien. »

« O-Ouais. »

Mais m’accrocher où ? Ne sachant pas quoi faire, je me suis juste accrochée au bas de sa chemise.

Au moment où Kim Hajin a murmuré « Scan » d’une voix à peine audible…

Vrooooom —

La moto est sortie du parking à une vitesse incroyable, puis a commencé à foncer sur la route.

Même si le corps de Kim Hajin me protégeait, la résistance au vent était encore très forte. J’avais l’impression que nous roulions à 400 km/h.

« Hé, je — vais — tomber… »

J’ai essayé de parler, mais la vitesse à laquelle nous nous déplacions empêchait ma voix de l’atteindre.

Je n’avais pas d’autre choix.

C’est vrai, je ne voulais pas tomber…

Je me suis lentement rapprochée. J’ai appuyé ma tête contre son dos et mis mes bras autour de sa taille. La seule raison pour laquelle mon visage devenait tout rouge était que c’était la première fois que je faisais quelque chose comme ça.

C’est comme ça que je me justifiais… mais le dos de Kim Hajin était étonnamment grand, robuste… et confortable.

« Aaaah ! »

À ce moment-là, la moto a pris un virage un peu brusquement.

Je n’avais pas le choix, vraiment pas le choix, alors j’ai serré plus fort mes bras autour de la taille de Kim Hajin.


J’avais repoussé l’échéance. Même si c’était quelque chose que je devais faire, j’évitais d’y penser.

Peut-être que je me demandais pourquoi j’étais dans cet endroit, à devoir accomplir une telle tâche.

J’ai peut-être fui la réalité, en faisant semblant de me demander si je devais vraiment tuer Chae Jinyoon.

Néanmoins, je n’ai pas pu trouver le moyen de sauver Chae Jinyoon.

Et il y avait un devoir que je devais accomplir en tant que créateur original de ce monde.

Chwaaaaa —

Un vent violent soufflait contre moi. Sous l’effet du Système de Consolidation Aléatoire, la moto de Chae Nayun a foncé sur la route, bien au-delà de ses capacités initiales.

400 km/h, ou peut-être même plus.

Même dans cette situation, je pouvais clairement sentir une douce sensation sur mon dos. Comme elle me touchait de façon si explicite, je devais faire des efforts pour me concentrer sur la conduite.

Il a fallu exactement 20 minutes pour aller de Gyeongpodae à Séoul.

On a roulé comme des dingues, et nous sommes arrivés devant le bâtiment VIP de l’hôpital Daehyun.

« Nous sommes arrivés. »

Chae Nayun était toujours appuyée sur mon dos. Elle ne réagissait pas du tout, alors je l’ai un peu poussée avec mes épaules.

« Hmm…. »

Elle a ouvert les yeux en sanglotant. Ses yeux étaient pleins de larmes.

« Nous sommes arrivés. », lui ai-je répété.

« … Ah. »

Chae Nayun fixait l’hôpital d’un air hébété, comme si elle ne savait pas si elle se trouvait dans un rêve ou dans la réalité.

J’ai attrapé sa main et l’ai fait descendre de la moto.

« Aah. »

« Tu ne rêves pas. Les autres devraient être en route aussi. »

Même un Héros ne serait pas capable de courir la distance qui séparait Gyeongpodae de Séoul. De toute façon, s’ils réveillaient le chauffeur et prenaient la limousine, il leur faudrait au moins une heure et demie pour arriver ici.

Nous n’avions pas le temps d’attendre qu’ils arrivent.

« Entrons. »

« Hum, ouais. »

« Et ton père ? »

« … Il est à l’étranger avec mon grand-père. »

Même le président du Groupe Daehyun n’était pas capable de faire ouvrir de force un portail fermé.

Je suis entré dans l’hôpital VIP avec Chae Nayun.

Le garde qui se tenait devant l’entrée a reconnu Chae Nayun et a rapidement ouvert la porte.

Nous sommes entrés dans la zone extérieure de l’hôpital VIP, où l’on pouvait voir un grand jardin luxueux. Le nombre de caméras de surveillance et de dispositifs magiques anti-criminalité dans cet endroit dépassait facilement la centaine.

Un médecin et un groupe d’infirmières sont sortis d’une entrée secondaire en courant.

« Nayun-ssi… ? »

Ils ont rapidement couru vers nous en appelant Chae Nayun, et ont paru surpris en me voyant. Chae Nayun s’est gratté le cou et m’a présenté.

« C’est mon ami… une connaissance. On peut entrer ? »

La façon dont elle m’a présenté était un peu étrange.

Une connaissance ?

« Ah, oui, entrez. »

Un médecin d’âge moyen avec des lunettes et des cheveux bien coiffés nous a guidés à l’intérieur.

L’hôpital VIP avait un décor élégant et raffiné, comme s’il s’agissait d’un temple.

Pendant que nous marchions dans le couloir, Chae Nayun a questionné le médecin.

« Comment va-t-il ? »

Celui-ci a souri.

« Il n’est pas encore totalement réveillé, mais vous pourrez voir qu’il sera bientôt sur pied. C’est vraiment un miracle. »

Nous nous sommes arrêtés devant un escalator menant au sous-sol. Chae Jinyoon se trouvait en bas.

« Excusez-moi, mais il… »

Le regard du médecin faisait des va-et-vient entre Chae Nayun et moi.

« Ah, c’est bon. Il m’a amené ici. »

« … Vraiment ? »

« Bien sûr. N’est-ce pas ? Je sais que tu n’es pas du genre à parler à tort et à travers. »

La confiance qu’avait Chae Nayun à mon égard m’a apporté encore plus de douleur.

« Alors, allons-y. »

Nous avons pris l’escalator.

La chambre de Chae Jinyoon occupait presque la moitié de l’étage.

Non seulement sa chambre était protégée par une barrière magique, mais il y avait également trois mercenaires qui gardaient l’entrée. J’ai pu voir en un coup d’œil qu’ils étaient facilement comparables à des Héros de rang-intermédiaire.

« Félicitations, Mademoiselle. »

Un mercenaire particulièrement intimidant s’est approché en faisant un grand sourire.

Chae Nayun a hoché la tête d’un air bizarre.

« O-Oui, merci. »

Le mercenaire m’a pointé du doigt.

« … Il entre aussi ? »

Chae Nayun a hoché la tête.

« Oui. »

« Hm. Il aura besoin de l’autorisation du président… »

« Je vais lui donner la permission. Père est probablement trop occupé par son travail pour pouvoir venir aujourd’hui de toute façon. »

« Huhum. »

Le mercenaire a ouvert la porte, et nous sommes entrés dans la chambre avec le médecin.

L’air propre et fleuri de la pièce a pénétré dans mon nez.

C’était une pièce dont la densité de puissance magique atteignait le niveau « propice ».

La peinture d’un chef-d’œuvre était accrochée au mur pour donner un peu de couleurs à la chambre, et placées tout autour de la pièce se trouvaient des photos de Chae Nayun et Chae Jinyoon.

« Ah… »

Chae Nayun a marmonné, sous le choc.

Dans cette pièce accueillante, Chae Jinyoon était allongé à un angle de 60 degrés, il avait encore un peu de mal à respirer. Bien qu’il soit physiquement et mentalement émacié… il était clairement réveillé.

« Nous lui avons dit qu’il était endormi depuis quatre ans, mais cela ne fait que deux heures qu’il a repris conscience, donc sa mémoire est encore floue. Néanmoins, il devrait être complètement rétabli dans un mois. »

Cependant, Chae Nayun ne pouvait pas entendre les explications du médecin. Des larmes coulaient le long de son visage. Le médecin l’a regardée pendant un moment, puis il s’est remis à parler.

« Donc, je repasserai un peu plus tard. »

Il est parti et a fermé la porte.

Le silence a envahi la pièce.

Chae Nayun a regardé fixement Chae Jinyoon d’un air absent, puis elle a dit le mot qu’elle voulait prononcer depuis longtemps.

« … Oppa ? »

Chae Jinyoon a tourné la tête.

Chae Jinyoon.

Le doux et gentil grand frère que j’ai créé.

Il a vu Chae Nayun et l’a regardée en silence pendant un long moment.

Finalement, un mince sourire est apparu sur son visage… et la voix que Chae Nayun mourait d’envie d’entendre a retenti.

« Nayun. »

Bien qu’une partie de son cerveau ait été endommagée, il se souvenait encore du visage de sa petite sœur.

C’était le genre d’homme qu’était Chae Jinyoon.

« … Tu as tellement grandi. Le docteur m’a dit que cela faisait 4 ans, n’est-ce pas ? »

Même après avoir entendu la douce voix de son frère, Chae Nayun tremblait toujours, incapable de bouger. Sans lui laisser le choix, j’ai attrapé son poignet et j’ai marché vers Chae Jinyoon. Il m’a regardé avec un profond intérêt.

« C’est ton petit ami ? »

« E-Eh ? D-De quoi tu parles ? Il ne l’est pas… »

Chae Nayun l’a fermement nié, mais a ajouté un dernier mot après m’avoir jeté un coup d’œil.

« … e-encore. »

« Encore ? »

Cette fois, j’étais abasourdi.

« Q-Quoi !? »

Embarrassée, Chae Nayun m’a repoussé. Pendant ce temps, Chae Jinyoon nous regardait avec un sourire chaleureux.


Deux jours plus tard, à Gangwondo.

Dans une grotte vide choisie comme lieu de rendez-vous, Boss était assise sur une chaise et lisait un livre.

Tac, tac.

Puis, des bruits de talons hauts ont retenti au loin.

Jain est sortie de l’obscurité, mais Boss était toujours concentrée sur sa lecture.

Les pieds de Jain se sont arrêtés devant elle.

« Boss, Chae Jinyoon s’est réveillé. »

Boss a refermé le livre qu’elle lisait tout en restant silencieuse.

« Tu penses vraiment à faire ça ? »

« …. »

Alors qu’elle regardait Jain avec attention, Boss a hoché la tête.

Jain murmura avec beaucoup d’intérêt : « Mais est-ce que seuls quatre d’entre nous suffiront ? Enfin, je suppose que ce sera plutôt cinq, puisque Kim Hajin a dit qu’il voulait le tuer de ses propres mains. »

Boss n’avait parlé de la demande de Kim Hajin qu’à quelques membres de la Troupe Caméléon. Qu’ils réussissent ou non, seuls Jain, elle-même et quelques collaborateurs seraient au courant de ce qui s’est passé.

« Oui, je pense accepter sa requête. »

« Hmm… eh bien, c’est vrai que c’est le meilleur moyen d’enrôler Kim Hajin… »

En acceptant la demande de Kim Hajin, la Troupe Caméléon obtiendrait sa gratitude et il aurait une dette envers eux. C’était quelque chose qui était très tentant, même pour Jain. Elle était bien consciente que Kim Hajin avait le potentiel pour devenir l’un des plus puissants Héros du monde.

« Mais n’avons-nous pas trop à perdre ? Nous ne savons pas pourquoi il veut tuer Chae Jinyoon, et plus important encore, nous ferions de ce vieux schnock notre ennemi. »

Boss a secoué la tête.

« Non. »

Elle avait déjà vérifié l’état de Chae Jinyoon le jour où Kim Hajin avait fait sa demande.

Le noyau magique de Chae Jinyoon était détruit. Il était peu probable que Chae Joochul ressente de la sympathie envers un Héros sans noyau magique. Même si ce héros était son propre petit-fils…

C’était le genre d’homme qu’était Chae Joochul.

« Il pourrait même en tirer profit, puisqu’il serait en mesure d’obtenir la sympathie du monde entier en utilisant la mort de son petit-fils. »

Alors qu’elle parlait, Boss a serré les dents. Venant d’elle, c’était une rare démonstration d’émotion.

Elle avait un passé commun avec Chae Joochul. Bien qu’il ait coupé le contact avec elle après la mort de l’ancien boss de la Troupe Caméléon.

« Eh bien, je ne peux pas l’affirmer avec certitude. Mais Boss, Kim Hajin est juste trop étrange, peu importe à quel point j’y pense. »

Jain a confectionné une chaise avec de la puissance magique, puis s’est assise.

« Explique-moi ça. »

« Ce fantôme assoiffé d’argent a refusé notre demande, même après que nous ayons offert jusqu’à 3 milliards de wons. » (* un peu plus de 2 millions €)

« Fantôme assoiffé d’argent… Tu parles de Yoo Jinhyuk ? »

« Ouaip. »

Yoo Jinhyuk. Bien qu’il soit un hédoniste qui gaspillait son argent en jouant à Gangwondo, Las Vegas et Clancy Islet ; il était toujours l’informateur numéro un de la Péninsule Coréenne.

« C’est vraiment très étrange. Il n’a jamais hésité à se pencher sur le passé de quelqu’un, que ce soit un chaebol ou un Héros. Alors pourquoi serait-il si catégorique au sujet de Kim Hajin ? »

Yoo Jinhyuk avait refusé une offre de 500 millions de wons pour fouiller dans le passé d’une seule personne.

Jain avait continué à augmenter le prix, allant même jusqu’à 3 milliards de wons, mais Yoo Jinhyuk n’a pas changé d’avis.

« Cela doit signifier qu’il a déjà regardé dans le passé de Kim Hajin. »

« Hein ? »

« Il reste silencieux parce qu’il pense que sa vie sera en danger s’il le fait. Il doit y avoir quelque chose de spécial dans le passé de Kim Hajin. »

C’était la seule conclusion logique pour Jain.

Boss a acquiescé.

« Alors, devrions-nous continuer à le solliciter ? »

« … Non, engage une autre agence d’information. »

Jain a souri en entendant les mots de Boss. Aujourd’hui, Yoo Jinhyuk a perdu un gros client. Boss était du genre à être très rancunière.

« Eh bien, les agences d’information de nos jours sont toutes de faible niveau… mais il y en a deux que je surveille depuis un moment. »

« Lesquelles ? »

Jain a allumé sa smartwatch et a projeté un hologramme.

===

[Falling Blossom]

— Avec naturel et élégance, comme une fleur qui tombe.

===

« La première est Falling Blossom, une étoile montante dans le domaine. L’agence a été créée il y a seulement six mois, mais elle a de bonnes critiques et de bons résultats. »

« Mm. »

Boss fredonna de satisfaction.

Falling Blossom. Elle aimait son nom unique et raffiné.

« Et l’autre ? »

« C’est celle-ci. »

===

[Agence Vérité]

— Tout ce que vous cherchez est à notre disposition.

===

« …. »

Cette fois, Boss a froncé les sourcils. Son nom et sa description boiteuse étaient exactement ce qu’elle détestait.

« Malgré les apparences, il a de bonnes critiques. Apparemment, c’est la meilleure agence d’information quand il s’agit de trouver des gens. »

« Nous prendrons Falling Blossom. »

Boss, qui aimait la coquetterie et le luxe, a clairement exprimé sa décision.

« Très bien, je vais leur faire une demande alors. »

« Et ensuite ? »

« Nous sommes prêts pour Chae Jinyoon. Le plan est parfait. Demande juste à Kim Hajin quand il pourra être disponible. Je suis sûre que cet enfant a besoin de temps pour préparer son cœur ~  »

C’est alors que…

Tap, tap.

Des bruits de pas ont résonné dans la grotte.

Jain aiguisa immédiatement ses cinq sens et se mit sur ses gardes.

« … Qui est-ce ? »

« Je l’ai déjà appelé. »

« Appelé qui ? … Kim Hajin ? Déjà ? »

« Oui. Ce sera la première fois que tu le verras. Agis en conséquence. »

Jain regardait devant elle, l’air ébahi.

Un manteau noir qui lui arrivait aux genoux et une chevelure propre, avec un effet gominé.

Elle aimait son sens de la mode, mais il n’était pas particulièrement beau à cause de son visage ordinaire.

Il marchait dans l’obscurité, d’un pas tranquille et se tenant droit.

Jain murmura avec un sourire.

« … Au moins, il a la démarche d’un mannequin. »




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 124

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :