Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 208 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 208

Chapitre 208 : Un combat étrange (3)



[Imbibés par les rayons du soleil bénis par les administrateurs, les effets de statut anormaux de bas-niveau sont totalement guéris.]
[Au total, six “Malédictions de la Banshee – Niv.2” ont été guéries.]
[Toutes les statistiques se restaurent lentement.]

[Défi : La Douceur après l’Amertume, achevé – Attribué au joueur ayant enduré la malédiction de la banshee le plus longtemps.]
[Augmente la statistique de puissance magique de 0,5 points et infuse celle-ci avec la puissance des morts-vivants.]

… Le soleil artificiel irradiait le monde d’une lumière chaude et ornait le ciel d’un revêtement bleu. La lumière du soleil qui ondulait dans le ciel est vite descendue sur le sol et a enveloppé le corps froid de Jin Sahyuk. La chaleur a débarrassé son corps de la malédiction et l’a bénie avec une récompense spéciale pour toutes les souffrances qu’elle avait endurées.

Elle avait vraiment horriblement souffert pendant des mois. Au cours de sa vie, elle n’avait jamais autant pleuré et n’avait jamais été affaiblie à ce point. Cela lui avait fait prendre conscience qu’elle était, en fin de compte, humaine.
Par conséquent, elle devrait être heureuse d’avoir pu surmonter la malédiction aujourd’hui.
Cependant, étant donné son état, le bonheur était l’émotion la plus éloignée que Jin Sahyuk ressentait actuellement. Elle ne pouvait même pas bouger son corps car celui-ci refusait d’écouter son cerveau.
Elle se sentait dépérir à cause de la lourde tension qui lui coupait le souffle.

« …. »

Le silence soudain de Kim Hajin lui donnait l’impression de marcher sur une fine couche de glace.
Jin Sahyuk a humecté ses lèvres sèches avec sa langue.
“Devrais-je me retourner ? Je le fais ou pas ?” Après avoir débattu pendant un long moment, elle a finalement pris une décision. Elle a jeté un coup d’œil sur le côté. Ses yeux se sont plissés alors qu’elle traquait la silhouette de Kim Hajin.

« Ouah… »

Il fixait le soleil, dans un état d’hébétude. Il avait juste l’air stupide et insouciant pendant qu’il observait cette scène.
À cet instant, Jin Sahyuk a senti sa rage exploser à la fois intérieurement et extérieurement.
“Ai-je vraiment peur de quelqu’un comme lui ? Quand suis-je devenue si faible ?”
Aidée de cette rage puissante, elle a forcé son corps à bouger. Ses doigts et ses articulations ont commencé à écouter ses ordres. C’était bon signe.

« Hé. »

Au moment où le bout de son doigt était sur le point de bouger, Kim Hajin s’est retourné et lui a fait face.
Il la dévisageait avec des yeux acérés, tel un loup.
Son corps s’est à nouveau figé. Le mieux qu’elle pouvait faire à présent était de garder les yeux sur lui. Même là, elle ne savait pas si c’était le courage ou la peur qui l’empêchait de détourner son regard.

« Tu as une statistique spéciale de “résistance” ? » a demandé Kim Hajin.

Jin Sahyuk n’a pas répondu.

« Tu en as une, oui ou non ? »
« …. »
« Une réponse ? »

Kim Hajin insistait pour obtenir une réponse.

« Tu ne vas pas me répondre ? Trois, deux, un— »
« … J’en ai une. »

Elle ne l’avait découvert que récemment, mais une statistique spéciale appelée “résistance inhumaine” s’était en effet manifestée. Cela devait être parce qu’elle avait refusé d’abandonner malgré la torture endurée par la malédiction de la banshee.

« Mm, je vois. »

Kim Hajin a souri, puis a mis plus de force dans le bras qui entourait ses épaules. D’un point de vue extérieur, ils avaient juste l’air d’être des amis proches.
Jin Sahyuk était dégoûtée par toute cette situation. Pourtant, elle ne lui a pas résisté. Elle a serré les dents, a amassé de la puissance magique en elle et a marmonné intérieurement : “Si tu t’approches encore, je t’arracherai le cœur…”.
Puis tout à coup, une voix froide et sèche est entrée dans ses oreilles.

« On dirait que je vais devoir la tuer maintenant. »

Sa voix, semblable à une lame, manifestait une véritable intention meurtrière. Jin Sahyuk a eu des frissons sur tout le corps. Elle était elle-même surprise par la réaction subconsciente de son corps. Avoir de tels frissons n’était pas une chose qu’elle avait souvent expérimentée.

Ssk—

Kim Hajin a sorti une arme à feu de sa poche. L’arme magnifiquement conçue émettait un éclat sinistre alors qu’elle s’approchait lentement du cou de Jin Sahyuk.
Jin Sahyuk suivait le canon des yeux. La fraîcheur du métal est rapidement entrée en contact avec sa peau…

« … Huuk. »

Elle a murmuré tout en ayant le souffle coupé. Dans le même temps, elle a été frappée par un choc mental.
Elle s’est rappelée que Kim Hajin avait imbibé sa flèche d’une malédiction vicieuse. Avait-il apporté une malédiction encore plus brutale ? Devrait-elle subir une fois de plus les mêmes souffrances et les mêmes douleurs ?
Un sentiment de terreur s’est élevé du fond de son cœur. Jin Sahyuk a été prise de panique. Elle a perdu toutes ses forces et s’est appuyée contre Kim Hajin.

« Hmm. »

De son côté, Kim Hajin avait ses propres inquiétudes. Jin Sahyuk n’agissait pas comme elle l’aurait fait en temps normal. Elle ne risquait pas sa vie pour le tuer, très probablement à cause de ses statistiques ridiculement basses et de sa perte de confiance.
En la tuant ici, il savait qu’il pourrait instaurer un puissant conditionnement mental. La simple existence de Kim Hajin deviendrait un “traumatisme” pour elle et pourrait causer la mort totale de “Jin Sahyuk”.
Tout ce qu’il avait à faire était de bouger un peu sa main.
Mais…

[Avertissement ! De nombreux administrateurs vous observent. Aujourd’hui, le meurtre est interdit à Prestige.]
[Avertissement ! Il est recommandé d’arrêter votre acte d’hostilité.]
[Avertissement ! Il est fortement recommandé d’arrêter votre acte d’hostilité. Sinon, de nombreux administrateurs risquent de devenir vos ennemis.]

Le système a même utilisé l’expression “fortement recommandé”.
Apparemment aujourd’hui ce n’était pas le jour pour ça.
Kim Hajin a laissé échapper un petit soupir et a rangé son Desert Eagle.
La fraîcheur du métal a disparu du cou de Jin Sahyuk, pour ne laisser derrière elle que la chaleur du soleil.
Ce n’est qu’à ce moment-là que Jin Sahyuk a repris ses esprits et a levé les yeux vers lui.

« Je suis fier de toi. »

Kim Hajin a tapoté la tête de Jin Sahyuk au lieu de la tuer. Avec émoi, il a ébouriffé ses cheveux. C’était si énergique que la tête de Jin Sahyuk s’est même mise à trembler.

« Tu as aussi de la chance. »

Jin Sahyuk réfléchissait, le regard dans le vide. Elle était traitée comme un chien. Elle refusait de subir une telle humiliation. “Comment un homme aussi inélégant…”
La rage continuait à monter en elle. Et pour la première fois depuis leur rencontre, elle a farouchement résisté.

« … T-Toi ! »

Elle s’est débarrassée de la main de Kim Hajin et l’a foudroyé du regard.

« Espèce de fils de— »
« Parle, et je te tue. »

Cependant, une seule phrase de sa part a suffit à la faire taire, une nouvelle fois.
Kim Hajin l’a regardée et a souri joyeusement.

« Je te laisse partir juste pour cette fois, alors n’espère pas que cela se reproduise. »

Dès que Kim Hajin a dit ces mots, Jin Sahyuk a senti une présence familière.
C’était Bell.
Elle était soulagée. Kim Hajin semblait l’avoir senti lui aussi, car il a lâché Jin Sahyuk et a recoiffé ses cheveux ébouriffés.

« Bon… Je pars maintenant. »

Il a tapoté sa tête plusieurs fois pour lui infliger une dernière humiliation. Jin Sahyuk a gardé la bouche fermée.
Toutefois, Kim Hajin avait l’air de trouver cela assez déplaisant. Il a tourné la tête et l’a regardée une dernière fois.

« Et que je ne te revois plus. »

En entendant cela, Jin Sahyuk est restée ébahie pendant un moment avant de sourire. Maintenant qu’un allié digne de confiance était arrivé, elle avait pu se forcer à sourire.

« J’y ai réfléchi un peu… »

Bien que la nervosité fasse encore trembloter son corps, Jin Sahyuk est parvenue à prononcer quelques mots. Elle a fusillé du regard l’homme qui était devenu son ennemi juré, et a fait de son mieux pour se débarrasser de la “peur instaurée en elle”.

« Que prévois-tu de faire quand tu me verras en dehors de la Tour ? »

Dès qu’elle a dit ça, Kim Hajin s’est arrêté.

Jin Sahyuk en a déduit que : “Kim Hajin avait peur lui aussi” et a essayé de ressentir un sentiment de supériorité. Mais… Kim Hajin a seulement tourné sa tête vers elle, et a souri froidement.

« Ce sera la même chose en dehors de la Tour. »

Bien que Jin Sahyuk n’ait pas pu le voir, des messages du système confirmant cette déclaration défilaient devant les yeux de Kim Hajin.

[Compétence unique : Aiguille du Destin – Niv.8, activée.]
[Vous avez rempli la condition pour définir une cible comme étant votre “Destin”.
– Achevé : discuter et interagir plus de 30 fois avec votre cible.]
[Jin Sahyuk, la “Réfugiée à la Rancune Insensée”, a été ajoutée à votre “Dossier : Destin”.]
[La condition change. Pour définir votre second Destin, vous devrez effectuer une action différente.]

« Si je te revois, tu mourras. »

C’étaient les derniers mots de Kim Hajin.
Jin Sahyuk est restée silencieuse pendant un moment.
Bell est arrivé et s’est rapidement placé entre Kim Hajin et Jin Sahyuk.
Couvert par le corps de Bell, Jin Sahyuk ne pouvait plus voir Kim Hajin. Bell a regardé Kim Hajin pendant un moment avant de se tourner vers Jin Sahyuk.

« Tu vas bien, Sahyuk ? »

Jin Sahyuk n’a pas répondu. Son esprit et son corps brûlaient tous les deux de colère. Elle avait l’impression que la rage faisait fondre son cerveau et brûlait son cœur.
Elle s’est jurée de faire regretter à Kim Hajin de l’avoir laissée partir jusqu’à ce que celui-ci crache du sang, ainsi que de lui infliger d’atroces douleurs et les pires souffrances qui soient.

« Je le jure sur mon clan… »

La voix de Jin Sahyuk tremblait, peut-être était-ce dû à la rage qui la submergeait. Pourtant, elle avait l’air de pleurer car des larmes brillaient autour de ses yeux.


Au même moment, de l’autre côté du 3ème étage.

« Ouah… »

Yoo Yeonha regardait le soleil se lever. Même si elle maniait la puissance magique et avait personnellement observé toutes sortes de sorts magiques en grandissant, elle était émerveillée par cette scène.
La pointe du plus haut clocher du palais de Médée abritait l’Essence du Soleil, et deviendrait bientôt un soleil artificiel s’élevant dans le ciel.
C’était le genre de beauté qui s’établissait en dehors du domaine de la nature, une scène miraculeuse que l’on ne pouvait regarder qu’avec stupeur.

« … ? »

Peut-être était-elle trop fascinée par le soleil, car elle n’a remarqué la joueuse qui se tenait à côté d’elle qu’après un moment.
Yoo Yeonha a tourné la tête vers cette présence.

« …. »

Les magnifiques cheveux blonds d’une jeune femme brillaient sous la lumière du soleil. En regardant cette beauté qui semblait rivaliser avec celle des elfes, Yoo Yeonha était sans voix. Cette jeune femme, Rachel, s’est inclinée gracieusement devant elle comme le ferait tout membre d’une famille royale.

« Bonjour. »
« … Salut. »

Yoo Yeonha a hoché la tête. Elles se sont saluées un peu maladroitement, mais cette rencontre apparemment fortuite avait été planifiée. Rachel avait envoyé à Yoo Yeonha une demande d’ami, accompagnée du message suivant :

[Bonjour, Yeonha-ssi ! Ça fait un moment >‿< ! Un an peut-être. J’étais vraiment heureuse quand j’ai appris que tu allais entrer dans la Tour ٩(◕‿◕。)۶ !
… (13 lignes de texte omises)
… Alors si tu as le temps, j’aimerais te faire visiter. L’Essence du Détroit et la guilde de la Cour Royale d’Angleterre ont également de bonnes relations à l’intérieur de la Tour.
… (8 lignes de texte omises)
… Je ne veux pas te donner l’impression que je te pousse à répondre ! Cela ne me dérangera pas si tu dis non ! ʕ-ᴥ-ʔ]

Ça ressemblait plus à une lettre qu’à un message. Et comme il ne semblait pas convenable de rejeter un geste aussi gentil, Yoo Yeonha a accepté l’offre de Rachel.
Elle avait initialement prévu de demander à un membre d’Essence du Détroit de lui faire visiter les lieux, mais elle s’est dit que ce serait plus judicieux pour sa guilde d’éviter de monopoliser quelqu’un si Rachel pouvait s’en occuper.

« Rachel-ssi, ton pseudo est CaptainBritain, n’est-ce pas ? »
« … Oui. »

Yoo Yeonha trouvait que Rachel ressemblait à un parfait bonhomme de neige. La lumière du nouveau soleil de Prestige se reflétait sur sa peau d’un blanc laiteux et sur ses cheveux blonds.
Rachel gigotait et souriait timidement au moment où Yoo Yeonha a croisé son regard. C’était plutôt logique. Comme Rachel était du genre à s’intéresser à la vie politique des guildes, elle avait dû apprendre que Yoo Yeonha avait été promue au poste d’officier en chef de la stratégie d’Essence du Détroit.
L’officier en chef de la stratégie de la guilde n°1 au niveau mondial, était indéniablement puissant. Si Yoo Yeonha le voulait vraiment, elle avait le pouvoir de s’associer à d’autres guildes pour pousser l’Angleterre et la guilde de la Cour Royale au comble du désespoir.

« Tu n’as pas besoin de parler de façon si formelle. C’est bien aussi si tu parles comme dans tes messages. »

Yoo Yeonha a projeté sa messagerie et en a montré le contenu à Rachel.

« Et où as-tu appris à taper ces émoticônes ? »
« Ah… »

Rachel a souri timidement. Il y avait des moments où elle ne pouvait pas dire ce qu’elle voulait à cause de sa position de princesse d’Angleterre. Elle n’avait pas l’habitude de s’adresser à des personnes ayant une grande autorité comme Yoo Yeonha.

« Cela fait un moment que nous ne nous sommes pas vues, alors c’est un peu… gênant. »

Il était rare que Rachel parle si elle n’en avait pas besoin, et quand elle le faisait, ses phrases étaient courtes et simples. Bien sûr, quand elle était vraiment reconnaissante, elle pressait discrètement les touches de son clavier.

« … Hum, alors, comment vas-tu m’aider exactement ? »
« Ah, je vais t’expliquer comment devenir plus forte en détail… »

Rachel s’est arrêtée au milieu de son discours et a regardé autour d’elle. Yoo Yeonha n’avait-elle pas dit qu’elle viendrait avec “cette personne” ?

« La Duchesse Ah Hae-In est rentrée. Elle a dit que “recevoir la bénédiction du soleil” était suffisant. »

Ah Hae-In avait déjà préparé un programme d’entraînement de 100 jours. En ce moment elle devait être en pleine méditation dans la cachette d’Essence du Détroit.

« Ah, je vois. »
« Oui. »
« Alors tout d’abord, tu devrais aller sur les différents “terrains de chasse” du 3ème étage. Euh, on, on y va… ? »

Rachel a prudemment essayé de parler de façon plus décontractée.
Yoo Yeonha lui avait dit de le faire, et techniquement, elles étaient d’anciennes camarades de classe. Rachel voulait se rapprocher d’elle, surtout si l’on prenait en considération les avantages qu’elle pourrait en tirer.
Même si elle avait de bonnes relations avec Kim Youngjin, il était clair que Yoo Yeonha serait dès à présent le nouveau chef des opérations d’Essence du Détroit.

« …. »

Cependant, Yoo Yeonha ne lui a pas répondu, et Rachel, dépitée, lui a redemandé poliment :

« Allons-nous sur les terrains de chasse ? »

Mais Yoo Yeonha est restée silencieuse. Ce n’était pas à cause de la façon de parler de Rachel.
En fait, Yoo Yeonha a senti une odeur familière sur Rachel.
Par conséquent, Yoo Yeonha a froncé les sourcils et a attentivement dévisagé Rachel. Ce qui, bien sûr, l’a fait sursauter.

« O-Ou tu préfères aller ailleurs ? Je serais honorée de te guider où que ce soit… »

“Est-ce qu’elle n’a vraiment pas aimé mon ton décontracté ?”
Rachel s’était exprimée plus respectueusement, mais Yoo Yeonha était entièrement focalisée sur la découverte du propriétaire de cette odeur. L’instant d’après, Yoo Yeonha s’est approchée de Rachel et l’a reniflée.
Puis… un éclair de lucidité l’a frappée.

« Tu… »

Yoo Yeonha a reniflé Rachel une fois de plus pour confirmer. Elle en était certaine maintenant. Le corps de Rachel était presque entièrement imprégné de cette odeur.
Yoo Yeonha a relevé sa tête froidement et a regardé Rachel.
Elle savait exactement d’où venait cette odeur.
Il était impossible qu’elle ne le sache pas.
Après tout, c’était la même odeur dont son lit était imprégné. Cette odeur qui ne disparaissait pas, malgré le nombre de fois où elle l’avait nettoyé.
C’était effectivement “l’odeur de Kim Hajin”.


[3ème étage, Prestige]

10 jours plus tard.

Après l’émergence du soleil artificiel, les prix des terrains à Prestige ont explosé. Toutefois, les joueurs ne pouvaient pas acheter le moindre terrain, même s’ils avaient de l’argent. Cela était dû au fait que la plupart des terrains de Prestige appartenaient déjà à un autre joueur.
Bien entendu, ce joueur c’était moi, Kim Hajin.
Quasiment 50 % des terrains disponibles à Prestige m’appartenaient. Mais comme Henry et Kiri s’en servaient pour établir des relations mutuellement bénéfiques avec les PNJ, les citoyens de Prestige n’avaient pas à se plaindre, même face au monopole du patrimoine que je possédais.

« Comment ça se passe ? »

Je me trouvais actuellement à la boutique Riry de Prestige. Je rendais visite à Henry et Kiri pour la première fois depuis un moment.
J’ai questionné les deux gamins intelligents sur l’état de la situation à Prestige. J’étais inquiet que Médée puisse comploter pour me prendre mes terres.

« Ça va super bi~en ! Nous sommes tous les deux vraiment très heureux~ »
« Oh ! Et récemment notre père est revenu !! »

J’ai écarquillé les yeux en entendant les paroles de Kiri.

« Vraiment ? »
« Oui ! L’ami d’Oppa l’a sauvé et l’a ramené ! »
« Cheok Jungyeong a fait ça~ ? C’est génial. »

J’ai souri et j’ai tapoté leurs têtes. Comme les PNJ que Cheok Jungyeong et moi avions sauvés possédaient tous des compétences utiles en : construction, droit, gestion, éducation et magie, Prestige progressait à un rythme rapide.
Mais le sourire heureux de Kiri s’est vite effacé et elle a demandé d’un air inquiet :

« Au fait, j’ai entendu parler du prochain combat d’Oppa. »
« Hm ? Oh, celui contre le Lotus Noir. C’est demain. »

Il aurait lieu à l’aube, pour être exact. C’était le moment où Crevon était la moins active à cause du Brouillard des Ténèbres qui recouvrait la ville chaque matin. Même si j’avais prévu que ce spectacle soit parfait, il serait préférable d’avoir aussi peu de témoins que possible.

« Bref, comment vont les gobelins ? »
« Ils sont en bas~ Suis-moi. Nous avons beaucoup agrandi notre sous-sol ! »

Henry et Kiri m’ont pris la main et m’ont conduit en bas. Dans le sous-sol de la Boutique Riry, six gobelins étaient en plein travail. N’étaient-ils pas trois au départ ?

« Ils se sont multipliés ? »
« Oui. Le maître a atteint le 8ème étage, n’est-ce pas ? »
« Ouais. »
« On dirait que la tablette en pierre a évolué en conséquence. C’est peut-être aussi dû au dur labeur des gobelins. »
« Je vois. »

J’ai examiné les gobelins.

[Gobelin Artisan – Niv.5]
[Il est dans un état d’efficacité accrue grâce à l’environnement adapté dans lequel il se trouve.]
[Il est très satisfait de son quartier résidentiel. Son niveau de bonheur est de 99%.]
[Il va bientôt passer au niveau supérieur.]

« Quartier résidentiel ? Cet endroit est un quartier résidentiel ? »
« Ah oui, j’ai demandé à Kedrick-Oppa de diviser le sous-sol en différentes pièces. Ici c’est la salle des potions. »

Kiri a ensuite ouvert la porte de la pièce voisine, un panneau indiquant [Salle de jeux] était accroché dessus.
J’ai jeté un coup d’œil à l’intérieur de la pièce. Un billard, une table de ping-pong, un baby-foot… il y avait toutes sortes de jeux à l’intérieur. Il y avait aussi une autre pièce où était affiché le panneau [Chambre].

« Hm ? Quelle sorte de gobelin est-ce là ? »

J’ai aperçu deux gobelins qui jouaient aux cartes dans la salle de jeux. Ils avaient des corps énormes, contrairement aux gobelins de la salle des potions.

« Il y a réellement huit gobelins ? »
« Oui, ces deux-là sont chargés de la sécurité de la boutique. Ils s’amusent pendant la journée quand les gardes de la ville patrouillent dans le quartier, puis ils travaillent la nuit. »

Ils avaient la même carrure qu’un homme adulte et étaient également bien équipés. Il semblerait que Henry et Kiri leur aient fourni des outils appropriés pour leur travail.

« Je vois. Eh bien, on dirait qu’il n’y a rien dont je doive m’inquiéter. Bon travail. »

J’ai souri et j’ai pris Kiri et Henry dans mes bras. Les deux enfants affamés que j’avais trouvés avaient tellement grandi. Ils pesaient aussi assez lourds maintenant.

« Dans ce cas, je vais y aller. »
« Ok~ »
« Sois prudent ! »
« Ne vous inquiétez pas. »

J’ai quitté la boutique en souriant. Je me suis dirigé vers la stèle de cristal située au centre de Prestige, et je l’ai utilisée pour me rendre au 8ème étage.

[Crevon, dernière stèle de cristal à l’extrémité Est, 8ème étage – Zone 3]

Aileen et Jin Seyeon m’attendaient là-bas.
Jin Seyeon tenait un Enregistreur, et Aileen avait l’air de ressentir des sentiments contradictoires.

« Oh, il est là. »
« Bonjour. »

Jin Seyeon m’a demandé quel était mon plan dès que je suis arrivé. J’ai donné une explication simple.

« Il suffit de l’appâter pour qu’il tire sa flèche d’avertissement. Le Lotus Noir commence toujours par tirer une flèche en bois inoffensive. Il y aura une brève ouverture quand il attaquera et c’est à ce moment-là que je l’abattrai. »
« Oh, nous pensions faire la même chose à l’origine. Après tout, peu importe sa vitesse de réaction, il y aura forcément une ouverture si nous le visons au moment où il tire sa flèche d’avertissement. »

J’ai acquiescé en entendant les paroles intimidantes de Jin Seyeon. Comme je le pensais, j’aurais pu avoir des problèmes si je n’avais pas pris ce rôle. J’aurais même pu mourir si j’avais été malchanceux.

« Mais pouvons-nous vraiment recevoir la récompense pour avoir atteint le 9ème étage en premier ? Nous pouvons vous attendre si vous voulez. »

Jin Seyeon se sentait un peu désolée pour Kim Hajin.

« Non, c’est bon. Ça ne me dérange pas du tout. »

La récompense était : “le droit de combattre les calamités du 9ème étage en premier”. En d’autres termes, elles recevraient la “qualification pour chasser les calamités”, ce qui n’était pas quelque chose que je voulais pour le moment.

« Oh, prenez aussi ça. »
« … Qu’est-ce que c’est ? »

Je leur ai donné plusieurs parchemins d’invocation. Ces parchemins pouvaient être déchirés en cas d’urgence pour téléporter l’utilisateur dans un endroit sûr, dans un rayon de 10 km.
Le “ticket de téléportation d’urgence pour la salle d’attente” avait un but similaire, mais le problème était qu’elles reviendraient exactement au même endroit dès qu’elles sortiraient de leur salle d’attente. Autrement dit, le ticket de téléportation pour la salle d’attente n’était d’aucune utilité lorsqu’on était encerclé.

« Utilisez-les si vous êtes en danger. »

Aileen et Jin Seyeon ont pris les parchemins sans dire grand-chose. Pour info, ces parchemins valaient 3 000 PT chacun.

« De si précieux parchemins… Oh, êtes-vous parvenu à localiser le Lotus Noir ? » a demandé Jin Seyeon alors qu’elle rangeait soigneusement les parchemins dans sa poche.
« Oui, j’ai passé le mois dernier à chercher l’endroit d’où Lotus Noir tirait et l’endroit que j’utiliserais pour le sniper. »

Jin Seyeon m’a fourni une bonne excuse, alors j’ai joué le jeu.
Elle a acquiescé sans me soupçonner du tout.

« Ah oui, la famille royale Atalos a promis une belle récompense si Hajin-ssi parvient à abattre le Lotus Noir. »
« … Vraiment ? »
« Oui, ils nous ont contactés en premier. Les étages supérieurs avaient l’air d’attiser leur curiosité. C’est aussi pour ça que j’ai apporté un Enregistreur. »
« Je vois. C’est génial. »

Je n’avais aucune raison de refuser.
J’ai sorti le Desert Eagle et je l’ai fusionné avec Aether.

CricCric

Un étrange son mécanique a retenti quand l’arme a changé de forme. En seulement deux secondes, le Desert Eagle était devenu un monstre énorme.

« Allons-y. » ai-je dit en mettant le fusil de sniper anti-matériel sur mon épaule.

———————————————————————————
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “The Novel’s Extra – Chapitre 208

Laisser un commentaire