KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 181

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Derniers instants.

C’est un cauchemar… Un mauvais rêve qui devient réalité.

Pendant des mois, j’ai essayé de l’oublier. J’ai fait tout ce que je pouvais pour ne plus penser à elle et oublier son visage, mais maintenant elle se tient devant moi, hystérique.

« TU m’as abandonnée ! TU m’as laissée sur Terre comme si tu n’avais plus besoin de moi, comme si tu t’en moquais ! Tout ça pour donner mon nom à une… souris ?! »

Elle continue de m’attaquer, et, sans vraiment savoir quoi faire, je recule pour esquiver ses attaques. Je ne sais même pas quoi dire ni quoi penser alors que je vois son couteau foncer dans ma direction. L’homme derrière elle se met à rire et l’encourage à continuer.

« Tes parents, toute ta famille, tu as pensé à eux ? Tu as pensé à ce que je devrais faire quand tu as disparu ! »

Elle essaye de s’en prendre à mes nerfs. Ce n’est rien de plus qu’une stratégie pour me faire flancher et finir par me planter ce couteau dans le ventre. Il faut juste que je riposte pour en finir avec ça. Il faut que je réagisse et qu’elle arrête de parler. Je —
Derrière moi je peux entendre un enfant qui pleure.

« TU as pensé à ton fils ?!!! »

Elle continue. C’est juste un bluff, c’est trop grossier pour que je puisse vraiment y croire. Mon esprit essaye malgré moi de faire le lien avec ce qu’elle dit, mais c’est impossible que j’aie un enfant. Micha me l’aurait dit, elle n’aurait pas pris le risque de partir dans la tour en étant enceinte et sans savoir dans quoi elle…

«  Tout ce temps que j’ai passé sans toi… Tout ce temps… C’était à moi d’aller dans la tour, pas à toi ! »

Elle continue de m’attaquer, encore et encore, verbalement et physiquement. J’esquive le couteau, mais je ne sais pas quoi faire, je n’ai pas le temps d’y réfléchir pendant qu’elle me parle de choses qui me semblent impossibles et qui pourtant pourraient l’être. Je continue de reculer alors qu’elle continue, encore et encore, à me dire des choses que je ne veux pas entendre.

« Je me suis levée sans toi ce jour-là ! J’étais une criminelle pour t’avoir laissé partir ! Tu as détruit ma vie ! »

Un nouveau coup de couteau.

« Je t’aimais plus que tout, je voulais faire ma vie avec toi ! C’est pour ça que je n’ai pas réussi le test ! »

Derrière moi, l’enfant continue de pleurer alors qu’elle m’attaque en fendant l’air à plusieurs reprises.

« J’ai fait tout ce que j’ai pu, seule, pour m’en sortir ! J’ai abandonné une vie dans la tour pour toi et pour lui ! Et tu nous as abandonnés ! Laissés sur Terre à espérer que tu reviendrais, que tu finirais par revenir ! Mais tu as juste créé une nouvelle vie ici en nous oubliant ! »

Je continue de reculer en manquant de tomber à cause du tambour par terre, au milieu de la pièce. Si ça continue, je vais finir contre le mur et je ne pourrais plus fuir.

Micha s’arrête devant moi et commence à pleurer et à sangloter, et j’ai presque envie de la prendre dans mes bras tout de suite, mais le peu de bon sens qu’il me reste me retient. Ce n’est pas possible que ce soit Micha. C’est impossible que j’aie un enfant. Je ne l’ai pas abandonnée… C’est elle qui m’a fait entrer dans la tour, elle ne peut pas me reprocher de ne pas avoir réussi… Si l’inverse s’était produit, j’aurais continué ma vie sans le lui reprocher… Elle n’a pas le droit de me dire ça.

Derrière elle, une autre figure que je connais bien apparaît et commence à la réconforter. Celle de Falco. Il passe ses mains sur ses épaules et la prend dans ses bras en chuchotant que tout ira bien avant de se tourner vers moi.

« J’ai dû m’occuper d’elle depuis ton départ avec Emy. Elle a réussi à entrer dans la tour finalement, mais tu étais déjà parti et j’ai pris soin d’elle pour toi. Tout va bien maintenant d’accord ? Tu ferais mieux de partir Nomad, ça lui fait mal de te voir après ce qu’elle a vécu. »

La scène ne fait plus aucun sens. Je suis complètement perdu et je ne comprends pas ce qu’il se passe… Micha continue de pleurer par terre alors que Falco est là pour la réconforter. Tout sonne faux ici. J’ai les mains qui tremblent et je suis incapable de bouger. Ma tête commence à tourner, comme si j’étais sur le point de m’évanouir.

Soudainement, je peux sentir une autre présence derrière moi. Une présence qui remplace celle de cet enfant que j’entendais pleurer derrière moi, alors qu’il n’y a rien entre moi et le mur. Cette chose que je sens commence à m’enlacer. Je peux sentir plusieurs mains qui se posent sur moi, comme pour jouer, alors que j’entends des petits rires.

« Allons, Nomad, ce n’est pas grave. Elle n’est pas si importante ».
«  Tu nous as nous… Elle aurait mieux fait de rester sur terre… »
«  Regarde cette petite chose qui pleure par terre. N’est-elle pas pitoyable ? Tu penses vraiment que tu lui dois quelque chose ? Tu n’as pas besoin d’elle. »

J’entends plusieurs voix, Adelina, Maliel, Emy. Je peux sentir leurs mains qui passent sur mon corps. Devant moi, Falco et Micha se regardent affectueusement, maintenant. Falco lui caresse le visage avant de la faire se lever.

« Tu n’as pas besoin d’une si petite chose. Tu ferais mieux de t’en débarrasser. »
« Ce n’est qu’un souvenir. Tu ne l’aimes plus, pas vrai ? Fais-la partir. »
« Un simple geste et elle disparaît ! Tu pourras faire ce que tu veux avec nous ensuite. »

Elles attrapent mon bras qui tient encore le stylet et cherchent à le lever. Chaque mot et chaque chuchotement de plus s’accumulent dans ma tête alors que mon bras se lève lentement et que Micha approche en souriant à Falco, qui se tient à côté d’elle et la guide vers moi.

« Elle ne mérite pas que tu t’occupes d’elle. Oublie-la. »
« C’est le moment d’en finir avec elle. Reste avec nous. »
« C’est elle qui t’a abandonné, tu n’as pas à te sentir coupable. »
« Oui, oui. Pense à tout ce que tu pourras faire une fois qu’elle aura disparu. »
« Tout redeviendra comme avant. »
«  Tends juste le bras et ce sera fini. »
« Je peux faire tellement plus de choses qu’elle, pense à moi Nomad. »
« Termine ce que tu as commencé en entrant dans la tour. »
« Romps le lien avec elle. »
« Fais-la souffrir. »
« Elle ne t’a jamais mérité »
« Tu vaux tellement plus qu’elle. »
« Tue-la. Délecte-toi de sa mort et nous pourrons. »
« T’offrir… »
« Tout… »
« Ce que tu veux. »

« “‘Tue-la.’” »

« Tue-moi. »

Ma main se lève, mon stylet est pointé en direction du cœur de Micha que je peux sentir comme si je le voyais, comme si je le tenais dans mes mains. Il n’y a que quelques centimètres de chair qui m’en sépare.

Ma main se fige.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 181

  1. C’est horrible cette histoire je sens qu’il est en train de faire du mal à la souris ou au fox d’ailleurs bizarre que le fox les pas sortie de cet état mental chelou

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :