KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 36

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Un entraînement spartiate et beaucoup de compliments

L’âge le plus prospère que le monde de Lambda ait jamais vécu fut pendant l’ère des dieux. Ceux qui y ont mis fin sont le Roi Démon Guduranis et les innombrables dieux démoniaques qui le suivaient.

Celui qui a maudit l’eau, la terre et même l’air en les transformant en poison ruinant toute forme de vie, le « Dieu Démoniaque du poison maudit ».

Le maître des massacres qui ne connaît rien d’autre à part la chasse et la compétition, celui qui a enseigné aux peuples le plaisir de répandre le sang, le « Dieu Démoniaque du massacre fou ».

Celui qui jouait avec toutes les formes de vie et qui créa d’innombrables monstres artificiellement, le « Dieu Démoniaque de la distorsion. »

Celui qui a corrompu les peuples avec des immoralités qui n’avaient jamais existé jusque là sur Lambda, le « Dieu Démoniaque de l’avarice qui ruine ».

Leur chef a été détruit par les dieux et les champions, mais il y a encore beaucoup de dieux démoniaques qui rôdent dans ce monde.

L’un d’eux, le « Dieu Démoniaque de la distorsion », a un subordonné, Hihiryushukaka, le « Dieu Démoniaque de la vie joyeuse ». Il a une communauté de vampire qui lui obéit et reçoit sa protection divine.

Hihiryushukaka est un dieu démoniaque qui a appris à ses subordonnés que jouer avec la vie est le plus suprême des plaisirs, une manière de prouver que l’on est un être supérieur.

Si quelqu’un supplie pour qu’on épargne sa vie, il faut jouer avec lui, lui donner de l’espoir et le forcer à obéir, avant de finalement le pousser dans le désespoir en prenant sa vie.

S’il y a des insectes qui veulent du pouvoir, donne leur un pouvoir qu’ils ne veulent pas et qui les mènera à la ruine, en leur faisant crier de regret qu’ils ne veulent pas de ce pouvoir.

Si quelqu’un est fier de sa force, vole-la. Arrache-lui les membres, crève-lui les yeux et arrache-lui la langue. Ne fais de lui rien de plus qu’un insecte qui ne peut que ramper sur le sol.

En faisant cela, tu peux devenir un être supérieur. Ce n’est qu’en créant une pile de faible sous tes pieds que tu peux les piétiner pour atteindre un niveau plus haut.

Les Vampires ont perdu la déesse Vida, leur « Déesse de la vie et de l’amour ». Pour Hihiryushukaka, qui prêche de tels enseignements, les convertir en subordonnés lui a sans doute procuré un grand plaisir.

Une centaine de milliers d’années plus tard, ceux qui suivent le « Dieu Démoniaque de la vie joyeuse » sont une force majeure parmi les vampires qui suivent les dieux démoniaques.

Ils sont environ une centaine de Vampire Née-Noble, dirigés par trois Sangs Pur qui possèdent une puissance incroyable. En dessous d’eux, il y a d’innombrables subordonnées Vampires et d’humains qui désirent la vie éternelle. Si quelqu’un inclut les Morts-Vivants, et même les groupes de mercenaires et de bandits qui ne savent même pas qu’ils sont les pions des Vampires, ce serait idiot d’essayer de compter combien ils sont.

Leur force militaire est équivalente à celle d’un large pays et leur influence est tellement grande qu’ils peuvent aussi manipuler des pays aussi grands.

« Maintenant, le premier sujet de discussion est le Dhampir mentionné précédemment. » (Birkyne)

Celui qui parle se nomme Birkyne, l’un des trois Sangs Purs Vampire qui dirige cette communauté. Son apparence est celle d’un homme dans les vingt ans avec des traits fins et délicats. Il a l’apparence de quelqu’un qui pourrait rassembler les enfants venant de familles nobles pour organiser des bals et des fêtes.

« Dhampir ? Ah, celui qui est né de la relation entre un de tes subordonnés et un des gardes ? » (Femme Vampire)

Celle qui répond est une femme qui semble avoir plus de vint ans. Son corps fin et son visage magnifique seraient capables de conquérir n’importe quel homme d’un sourire, mais son regard est cependant étrangement vide.

La robe qui révèle bien trop son buste et son dos est extravagante, mais de mauvais goût. Plutôt que de ressembler à une noble, elle a l’air d’une prostituée de luxe pour laquelle des nobles payeraient.

« La mère et l’enfant travaillent tous les deux très dur dans mon château en ayant leur dos collé l’un à l’autre et en se déplaçant sur huit membres. » (Femme Vampire)

« Ternecia, cela ne fait-il pas 100 ans déjà ? » (Birkyne)
« Alors est-ce que tu parles de celui qui vient de cette Femme-Bête ? Ne l’avons nous pas tué avec tout son clan ? » (Femme Vampire)
« Celui-ci date d’il y a cinq cents ans. » (Birkyne)

Ternecia, celle qui discute comiquement avec Birkyne est une autre Sang Pur Vampire.

Elle est la troisième plus puissante de la communauté et est considérée comme la femme Vampire la plus puissante.

« Le Dhampir dont je parle est celui qui est né chez Gubamon entre un subordonné d’un rang très bas et une Elfe Noir. » (Birkyne)
« Ah, celui qui vient de chez Gubamon-jiisan ! Maintenant que tu le dis, je me souviens bien de quelque chose comme ça. Où est Gubamon ? Je ne le vois pas ici. » (Ternecia)

Birkyne et Ternecia parlent d’une troisième personne, Gubamon. Il est le dernier Vampire de Sang Pur dirigeant la communauté.

Mais même si Ternecia le cherche, elle n’arrive pas à le voir.

« S-Seigneur Gubamon est absent aujourd’hui parce qu’il est occupé avec d’autres affaires… » (Vampire)

Le Noble Vampire au visage pâle qui vient de parler est probablement un des subordonnés de Gubamon. Il tremble violemment, incapable d’endurer le regard de Ternecia.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ?! Il est aussi absent aujourd’hui ?! Je ne suis absente que de neuf réunions sur dix, mais ce jiisan en a déjà manqué vingt ! Dépêche-toi et amène ce foutu vieillard ici ! » (Ternecia)
« Pardonnez-moi. Seigneur Gubamon s’occupe de diverses affaires et il m’a demandé de présenter des excuses pour lui, Ternecia-sama et Birkyne-sama. » (Subordonné de Gubamon)
« Arrête avec les excuses ! Est-ce que tu veux que je te transforme en matériaux pour l’une de mes créations ?! » (Ternecia)

Ternecia regarde le Noble Vampire comme si elle allait le déchiqueter à tout instant. Birkyne et les autres Nobles Vampires gloussent en regardant la scène.

Même leur propre race ne mérite pas leur compassion.

« Laissons cela de côté. Nous avons déjà reçu un rapport en détail. » (Birkyne)

Contrairement aux subordonnés Vampires, créer un Noble Vampire demande une quantité considérable d’effort, et bien que ce soit très plaisant de voir des disputes apparaître entre la faction de Gubamon et de Ternecia, cela pourrait détruire la communauté.

Birkyne peut s’en amuser, mais doit aussi l’arrêter.

« Vraiment ? » (Ternecia)
« Oui. Comme tu le sais, Valen a été exécutée par un des subordonnés de Gubamon. Le corps a été traité de manière à ce qu’il ne puisse pas revenir à la vie. J’ai également entendu que les fanatiques religieux de l’empire Amid ont brûlé la mère Elfe Noir sur le bûcher. » (Birkyne)
« Wow. Si l’on considère que ce foutu vieillard n’a rien d’autre dans la tête à par remplir sa collection, ses subordonnés se débrouillent bien. Donc qu’est-il arrivé au Dhampir ? » (Ternecia)
« Apparemment, il a réussi à s’échapper. » (Birkyne)
« Huh ?! » (Ternecia)

Alors que le visage de Ternecia reflète sa surprise, Birkyne soulève un coin de sa bouche en continuant son explication, amusé.

« Il n’a jamais été retrouvé, mais puisqu’il s’agissait d’un bébé nourri au sein, la pensée générale était qu’il serait incapable de survivre seul. Je ne sais pas comment il a fait, mais tout en étant un enfant âgé de moins de trois, il a apparemment rassemblé plusieurs centaines de Goules avant de traverser la chaîne de montagnes frontière avant que la force d’extermination ne puisse l’atteindre. Ce qu’il a fait et comment il l’a fait est un mystère complet. » (Birkyne)

Alors que Birkyne parle, Ternecia et les autres Vampires montrent beaucoup de réactions différentes.

Il y en a certains qui rient à moitié en pensant que c’est une blague.

D’autres qui restent perplexes et silencieux.

D’autres, perdus, se demandent s’ils ont mal entendu.

« Tu te fous de moi ! » (Ternecia)

La seule qui répond avec colère est Ternecia.

« Donc tu dis que quelqu’un a laissé tomber en pensant qu’il allait mourir, et ensuite, qu’ il n’a rien pu faire alors que le Dhampir a rassemblé des centaines de subordonnés avant de traverser la chaîne de montagnes frontière ?! À quoi est-ce qu’il pensait ?! Non. Est-ce qu’il a un cerveau ?! Il faut le tuer tout de suite ! » (Ternecia)

Ternecia montre ses crocs de colère. Elle n’a pas peur du Dhampir. Elle comprend simplement que les vampires dirigent le monde depuis l’ombre depuis cent mille ans grâce à la protection divine d’un dieu démoniaque, et ce parce qu’ils ont toujours préparé leurs batailles de façon à pouvoir gagner même avant d’avoir combattu.

Il n’y a aucune chance qu’elle puisse ressentir du danger pour un simple Dhampir ou même un humain. Cependant, il y a des Vampires de Pur Sang qui résident de l’autre côté de la chaîne de montagnes. Des êtres qui sont égaux à eux.

Ils n’ont montré aucun signe de mouvement depuis cent mille ans, mais s’ils commencent à agir, il est clair que la communauté de Vampire ici serait mise en danger.

« Elle a raison, Birkyne-sama, laissez-nous le Dhampir et exécutez celui qui est responsable immédiatement. » (Vampire)
« Non, laissez-moi agir, Carmine ! » (Vampire)
« Je vais faire de mon mieux pour répondre à vos attentes, Birkyne-sama et Ternecia-sama ! » (Vampire)

Et ensuite, les Vampires, voyant cela comme une opportunité de se démarquer, lèvent les mains un par un même si personne ne leur a demandé de le faire. C’est impossible pour un Noble Vampire de devenir un Vampire de sang pur, mais si Hihiryushukaka les reconnaît, ils pourront recevoir une protection divine.

S’ils en reçoivent une, ils seront plus puissants et auront plus de privilèges que les autres Nobles Vampires.

« Non, non. Je pense encore à demander à la personne responsable de cet échec de s’en occuper. » (Birkyne)
« Quoi ?! Est-ce que tu veux dire que tu as pitié de la personne qui est responsable des deux échecs ? Il est clair qu’il échouera une fois de plus ! » (Ternecia)
« Bon, je le pense aussi, mais je suis impressionné par son enthousiasme. Ah, oui, laissez-moi vous le présenter. » (Birkyne)

Avec ces mots, Birkyne lève sa fine main blanche.

Avec un son sifflant, un homme, dont le corps est complètement recouvert de sang, tombe ici.

« Laissez moi vous le présenter ; Ceci est un subordonné de Gubamon, Sercrent Ozba-kun. » (Birkyne)

En souriant, Birkyne lève à nouveau la main pour le présenter… Le Noble Vampire qui a une connexion directe avec le Marshall Thomas Palpapek est actuellement en train de gémir.

Son apparence peut être résumée en un mot : affreuse. Tous les doigts de ses mains sont transpercés par des broches en argent ; ses jambes sont couvertes de marques de brûlures et la peau de son dos est couverte de nombreuses bosses.

L’une des bosses se met alors à exploser. Une souris sans peau en sort et se met à manger la chair de Sercrent. Ensuite, une fois qu’il a mangé une quantité de chair équivalent à celle de son propre corps, il enfonce sa tête dans le trou qu’il vient de créer et retourne sous la peau de Sercrent.

C’est une des malédictions de Hihiryushukaka.

« Par…donnez… moi… Je… vais… définitivement… » (Sercrent)

Alors que Sercrent rassemble toutes ses forces et lève la tête, les Vampires qui l’observent se figent. Il n’a plus de visage.

Ses yeux ont été arrachés, son nez coupé, ses joues découpées et ses lèvres déchiquetées. Sa tête est actuellement plus proche d’un crâne couvert de sang.

La chose la plus cruelle est qu’aucune des choses qu’on lui a infligées, même la malédiction, ne sont fatales. Les Nobles Vampires possèdent une incroyable vitalité et de grandes capacités de régénération. Il ne mourra pas, même après ce qu’il a subit.

Même les Nobles Vampires qui ont transcendé les limites de la mortalité ne sont rien que des jouets pour Birkyne. Alors qu’on leur rappelle cela, les Vampires restent tous silencieux.

Les souris sans peau continuent de dévorer la chair de Sercrent alors qu’elle se régénère. Ternecia se lève alors de son siège, s’approche et lui met un coup de pied dans le visage de toutes ses forces.

« Geuh ! » (Sercrent)
« Birkyne, que crois-tu qu’un bâtard à moitié mort puisse faire ? Il ne serait même pas capable de tuer un mille-pattes. » (Ternecia)
Sercrent agonise après le coup de pied de Ternecia qui a brisé sa mâchoire. Il a effectivement plus l’air d’un criminel qui va se faire exécuter qu’à un assassin.

« Avec tout mon respect. Je dirais que Ternecia-sama a raison. C’est impossible pour lui de traverser la chaîne de montagnes, de trouver la cible, passer des centaines de Goules et de s’occuper du Dhampir. » (Femme Vampire)

Cette remarque semble appuyer l’opinion de Ternecia. Les autres Vampires semblent d’accord.

Bien que des différences existent entre les individus, les Vampires sont une race puissante. Si quelqu’un ne regarde que les Sangs Purs, ce n’est pas une exagération de dire qu’ils sont les plus forts parmi les races que Vida a créées.

Ils pourraient tuer des dragons avec facilité ; un Vampire de Sang Pur pourrait détruire un pays entier, seul. Les seuls capables de s’opposer à eux sont des équipes d’aventuriers de classe A ou plus équipées avec des objets magiques de classe légendaire.

Cependant, Sercrent est un Noble Vampire, un être considérablement inférieur à un Sang Pur. Malgré cela, il reste une grande menace pour des chevaliers et des aventuriers, mais il y a beaucoup de monstres avec son niveau de force de l’autre côté de la chaîne de montagnes.

N’importe qui essayant de traverser les montagnes en passant par les airs rencontrerait les monstres vivant dans les nids du diable présents dans le ciel… Les Démons du Ciel. Ils seront considérés comme des adversaires dans leur domination du ciel et seront réduits en charpies.

Mais en traversant à pied la surface de la montagne comme un humain, il n’y a aucune garantie que quelqu’un puisse s’en sortir en vie.

Le trop-plein de monstres sort des nids du diable et des donjons inexplorés pour se répandre dans les alentours et essayer de manger les passants.

Pour éviter cela, des centaines de guerriers suffisamment forts pour ignorer les monstres et capables de se battre en escaladant sont nécessaires, et ils auront besoin de voyager en groupe tout en intimidant les monstres dans les alentours pour qu’ils n’attaquent pas.

Peu importe la façon de s’y prendre, c’est impossible. À moins qu’un dieu et ses subordonnés s’y prennent ensemble, ou qu’une stratégie incroyable soit utilisée, c’est clairement impossible.

Non seulement Sercrent devra traverser la chaîne de montagnes, mais il devra aussi suivre les traces du Dhampir, s’occuper des Goules qui auront survécu au voyage, avant de finalement tuer le Dhampir. Si Secrent était au moins capable de remplir sa mission, les Vampires se moquent qu’il vive ou qu’il meurt. Cependant, ce serait un problème qu’il meurt avant d’achever sa tâche.

« Il n’y a pas de problème. Sercrent-kun a même dit qu’il irait jusqu’à risquer sa vie pour finir cette mission. N’est-ce pas, Sercrent-kun ? » (Birkyne)
« W-woou. Laaé maa… Laaé maa faaar ! » (Sercrent)

Sercrent répond immédiatement à la question de Birkyne avec sa mâchoire brisée et sa langue arrachée. Les autres Vampires sont secrètement impressionnés qu’il soit encore capable d’entendre alors qu’il n’a plus d’oreilles.

« Je me fous qu’il soit motivé et qu’il ait de la volonté. Ce que je dis, c’est que je n’ai pas confiance en ses capacités. » (Ternecia)
« Ce que tu dis est raisonnable, Ternecia. C’est pour cela que je pense à déployer une de mes concubines pour cela. » (Birkyne)
« Huh ? Un de tes prostituées ? » (Ternecia)

Les Vampires commencent à murmurer. Leurs visages exprimant du dégoût et de la peur.

Les Vampires sont généralement très orgueilleux ; ils ne feront jamais l’effort d’élever quelqu’un d’un même rang au-dessus d’eux-mêmes.

La raison pour laquelle des subordonnés et des Nobles Vampires forment une hiérarchie est parce qu’ainsi, ceux tout en bas sont traités comme des esclaves.

Au moins, c’est le cas pour les Vampires qui suivent les dieux démoniaques.

Et Birkyne apprécie beaucoup de regarder toute cette hiérarchie se battre. C’est un loisir pour lui ; même la torture n’est qu’un passe-temps comparé à cela.

Il fait s’affronter ses subordonnés pour du pouvoir régulièrement. Faire en sorte qu’ils se battent les uns contre les autres, qu’ils se tuent, puis permettre au victorieux d’infliger de sévères punitions au perdant.

Et il vient de dire qu’il allait demander à une de ses concubines… un de ses propres gardes du corps de travailler avec Sercrent.

« Eleanora, tu vas faire cela pour moi, pas vrai ? » (Birkyne)

Une femme magnifique avec des cheveux rouges descendant jusqu’à ses hanches apparaît depuis l’ombre de Birkyne. Si elle devait apparaître à un bal, des nobles expérimentés dans l’art de donner des compliments manqueraient de vocabulaire pour exprimer ce qu’ils ressentent au fond d’eux. Elle a un charme tel que tout homme tomberait amoureux d’un simple sourire de sa part.

« Oui, laissez-moi faire. » (Eleanora)
« Fufu, fais en sorte de bien t’entendre avec Sercrent-kun et les autres. De plus, les ruines de Talosheim sont à proximité, donc ce serait intéressant de récupérer les os du Roi de l’épée Borkus, s’ils sont toujours là-bas. Cela fera deux faveurs que me devra Gubamon. » (Birkyne)
« Certainement, mon seigneur bien-aimé. » (Eleanora)

Eleanora. Même si elle est la plus jeune des subordonnés de Birkyne et qu’elle est devenue une Noble Vampire il y a plusieurs années, c’est une femme talentueuse, l’une des meilleures. Dans quelques centaines d’années, elle deviendra l’une des subordonnées les plus puissantes du « Dieu Démoniaque de la vie joyeuse », si l’on ne parle pas des Sang-Pur.

Même Ternecia a tué plusieurs de ses propres subordonnés d’irritation à l’idée qu’ils ne pourront jamais atteindre son niveau.

« Hmph, fais attention à ne pas baisser ta garde et à ne pas souffrir. » (Ternecia)

Ce serait encore mieux si Eleanora et le Dhampir s’entretuent. Alors que Ternecia cache ce qu’elle pense, la discussion sur le sujet s’arrête.

Ensuite, la réunion retourne aux sujets habituels… Comment les guildes cachées se portent, les récents mouvements de l’église Amid, comment le conflit pour l’héritier de la famille Hartner se déroule. L’échange d’informations aide les vampires à passer le temps durant les longues nuits et permet d’avoir des rapports sur différents sujets. Finalement, les candidats pour devenir des Subordonnés Vampires sont introduits. Une fois reconnus, ils passent par la transformation en Vampire, et ensuite, la réunion se termine.

*

Il y a quatre donjons dans les nids du diable autour de Talosheim.

Il y a la vallée de Garan, la caverne aquatique de Doran, le souterrain du dragon Savannah de Borkus et la montagne de Barigen. Ce sont tous des donjons qui imitent leur environnement, mais les matériaux obtenus dans les donjons permettent à Talosheim de prospérer.

Vandalieu a décidé qu’il allait faire celui de plus bas niveau parmi les quatre, le donjon de classe D, la vallée de Garan.

Il sera normalement aussi difficile que le donjon qu’il a fait dans la nation de Mirg (du moins, c’est ce que pense Vandalieu). De plus, c’est un lieu d’entraînement pour les aventuriers et une des principales sources de matériaux de Talosheim.

La vallée de Garan est un endroit où des cristaux de sel et de la pierre sont obtenus. Les cristaux de sel en particulier sont très importants. Puisque Talosheim est localisé à l’intérieur des terres et encerclé par des montagnes, la ville ne serait rien de plus qu’un petit village sans ce sel.

Vandalieu est actuellement au premier niveau de la vallée de Garan. Les membres avec lui sont les mêmes que d’habitude, à l’exception de Basdia qui remplace Sam.

« Gyih ! Gah ! »

Il se bat seul contre un Soldat Gobelin qui tient une lance courte.

Bien que les mouvements du Gobelin sont mauvais aux yeux de Basdia, il montre un certain niveau de technique alors qu’il attaque à plusieurs reprises en direction de Vandalieu.

« … » (Vandalieu)

Vandalieu utilise les arts martiaux avec un certain niveau de technique pour repousser les attaques et essaye de contre-attaquer avec ses griffes.

« Gyagyah ! »

Son attaque est esquivée et les coups de lance continuent d’arriver.

Cet échange grossier continue. Le combat est cependant entre un enfant de trois ans et un monstre. Si quelqu’un le voit comme deux guerriers s’affrontant, alors le niveau de technique est ennuyeux.

Il y a des douzaines de corps appartenant à des Soldats Gobelins autour d’eux. Celui qui est responsable… n’est pas Vandalieu, mais Homme d’Os, ainsi que Basdia et les autres.

Ils ont massacré tous les Soldats Gobelins, sauf un, pour que Vandalieu l’affronte.

« Comment est-ce que Bocchan s’en sort pour le combat à main nue ? » (Saria)

Alors que Saria demande cela à Basdia en retirant le sang de sa hallebarde, Basdia lui répond qu’elle ne sait pas comment l’expliquer.

« Je l’ai déjà dit à Van avant, qu’il a du talent pour ça. Tellement que c’est excitant. Mais j’ai l’impression qu’appeler cela du talent n’est pas le bon mot. » (Basdia)
« Umm, donc, est-ce que cela veut dire qu’il en a ? » (Saria)
« Il a une meilleure mémoire que moi, donc il va probablement me surpasser bientôt, pas vrai, Nee-san ? » (Rita)

Saria réfléchit à ce qu’à dit Basdia. Comme le dit Rita, il semble que Vandalieu ait une bonne mémoire.

Elles sont à présent des Armures Vivantes, mais quand elles étaient en vie, elles étaient des bonnes, et bien qu’elles se soient servies de balais pour nettoyer, elles n’ont jamais utilisé de hallebarde ou de naginata, ou même tuer des monstres avec des arcs et des flèches.

Du coup, elles se reposent sur les attributs qu’elles ont obtenus en devenant des monstres pour tenir leurs armes. Elles ont reçu des leçons de Vigaro, qui leur a dit qu’elles avaient des mouvements de débutantes, et elles se sont servies du fait que les Morts-Vivants n’ont pas besoin de dormir pour s’entraîner toute la nuit. Toutes les nuits. En faisant cela, elles ont fini par devenir plus fortes.

Pour elle, Vandalieu semble apprendre rapidement en comparaison. Pourtant, il dort la nuit et, chaque semaine pendant son jour de repos, il ne s’entraîne qu’une heure.

Vandalieu, qui se fait attaquer par le Soldat Gobelin, se fait toucher par ses contre-attaques et blesser, c’est impossible d’y échapper. Contrairement à Saria et Rita qui sont des armures, Vandalieu est fait de chair.

« Van n’hésite pas, il n’a pas peur et il n’est pas non plus impatient. » (Basdia)
« Jyuuh ? C’est une bonne chose, non ? » (Homme d’os)

Homme d’Os examine le corps d’un Gobelin du bout de son épée pour voir s’il y a une pierre magique.

« Tu as raison. Vigaro était en colère contre moi un grand nombre de fois dans le temps. En me disant de ne pas fermer les yeux, de ne pas être effrayée, de ne pas être impatiente… » (Basdia)

Basdia se rappelle calmement l’époque où elle n’était qu’une débutante. Elle est à présent une Goule Guerrière de rang 4, mais bien sûr, cela ne veut pas dire qu’elle était forte au début.

Puisqu’elle a grandi dans un dangereux nid du diable, l’entraînement était difficile. Les Goules n’ont pas d’entraînement militaire, à la place elles ont un entraînement spartiate qui se base sur l’exercice en situation, en se battant contre des monstres faibles, comme des Gobelins qu’ils ont capturés vivants. Mais entre un vrai combat et un entraînement, il y a une grande différence.

Quand quelqu’un affronte un adversaire qui veut vraiment le tuer, ils se demandent si l’attaque va bien suffire ou ce qui pourrait se produire si l’attaque est esquivée, et ils hésitent.

Face à la soif de sang et aux attaques d’un ennemi, ils ont peur d’être blessés et d’être tués.

Sans pouvoir montrer leurs capacités dans une vraie bataille comme ils le font à l’entrainement, ils deviennent impatients.

« C’est comme ça ? » (Saria)
« Ah, je crois que je comprends la partie impatient » (Rita)
« Oui, je ne sais pas grand-chose sur l’hésitation et la peur, mais je comprends pour l’impatience. » (Saria)

Il semble que les Morts-Vivants n’ont pas beaucoup d’empathie pour ça cependant. Leurs sens sont très différent de ceux d’un être vivant, donc il faut s’y attendre.

« Mais Van n’en a aucun. » (Basdia)

Vandalieu attaque sans hésiter, reçoit des attaques sans peur de la douleur et contre-attaque en restant patient.

Basdia lui a demandé directement s’il cache tout ça derrière son visage inexpressif, mais il semble qu’il n’a vraiment aucune hésitation.

« La pire chose qui puisse arriver est que je sois blesser. Je ne vais pas mourir comme ça. » (Vandalieu)

Vandalieu a le sort « Perception du danger Mort » qui est constamment activé, donc cela veut dire qu’il est capable de savoir s’il va mourir. La soif de sang de ses ennemis est juste un autre danger.

Il semble qu’il soit aussi capable d’ignorer la douleur. Il ne réduit pas les sensations, il est plutôt capable de la remettre à plus tard.

« J’ai vécu des choses bien plus douloureuses dans mon ancienne vie. » (Vandalieu)

Il semble qu’il a appris une méthode pour rediriger son attention vers autre chose que la douleur dans son ancienne vie. En plus de cela, il a une grande capacité de régénération en tant que Dhampir et il a aussi le sort de l’élément neutre « Amélioration de la puissance de soin ».

Et puisqu’il sait qu’il ne ressentira qu’un peu de douleur s’il échoue, il n’est pas impatient. Même si ses jambes et ses doigts sont coupés, il n’aura qu’à les ramasser puis les rattacher. Ce serait difficile pour ses yeux, donc il y fait attention.

« C’est pour cela qu’il agit comme ça. » (Basdia)

Alors que Basdia dit cela, la lance du Gobelin Soldat transperce le bras de Vandalieu.

« Aah ! » (Saria)
« Wah, Bocchan ! » (Rita)
« GRR ? » (Loup d’Os)

Rita et les autres paniquent, mais Vandalieu reste calme. Il devait s’y attendre, il utilise son bras comme bouclier pour parer une attaque qu’il ne pouvait pas éviter.

Le Soldat Gobelin sourit et essaye de retirer la lance, mais c’est la cause de sa défaite.

« Fuh ! » (Vandalieu)

Avec une force dépassant ce qu’il est possible d’atteindre pour le corps d’un enfant de trois ans, Vandalieu bouge son bras transpercé par la lance et brise la garde du Gobelin.

« Gyagihih ?! »

Et ensuite, alors que le Soldat Gobelin tombe en avant, il plante ses griffes dans ses côtes. Avec du sang qui gicle de sa blessure et de sa bouche, le Soldat Gobelin devient un autre corps par terre.

« Fuh… Un échec. » (Vandalieu)

En prononçant ses mots, Vandalieu retire la lance de son bras et lance « Stérilisation » avant de guérir la blessure.

« Ce n’était pas un échec ! Que ferons-nous si tu meurs ?! » (Saria)
« Si je me souviens bien, les humains meurent s’ils perdent trop de sang, pas vrai ?! » (Rita)
« Geeh ?! Geeeh ?! » (Oiseau d’Os)
« Du calme, je ne vais pas mourir. Désolé. » (Vandalieu)

Vandalieu s’excuse et essaye de calmer Saria et les autres. Basdia, qui l’observe, a du mal à être en colère contre lui.

« Je suis désolé. Je n’ai pas réussi à finir mes attaques et j’ai perdu l’équilibre en marchant sur un des cadavres, donc je n’ai pas réussi à esquiver son attaque. J’ai utilisé mon bras pour éviter d’être blessé plus sérieusement. La prochaine fois, je me servirai de ma lance pour battre mon adversaire avant que cela n’arrive. » (Vandalieu)

Pour Vandalieu, utiliser son bras comme un bouclier est un geste qu’il a fait pour éviter une pire situation. Il ne pouvait pas faire autrement. Malgré cela, il sait que c’est déplaisant pour les gens autour de lui… et s’il reçoit une remontrance maintenant, il ne ferait que paniquer complètement.

« Bien, fais plus attention la prochaine fois. » (Basdia)

Et donc, après que Basdia ait dit cela, elle s’arrêta sur l’idée de lui enseigner ce qu’il aurait du faire dans cette situation.

Vandalieu est au courant pour son manque de capacité, donc une fois qu’il aura gagné les compétences qui lui manquent, il n’aura plus besoin de faire des choses aussi imprudentes. Basdia pense que c’est le mieux à faire, comme Vigaro et Zadiris après qu’elle en ait parlé avec eux.

Personne ne se laisse blesser par plaisir. Même Vandalieu ressent la douleur. S’il y a une façon de survivre et de gagner sans être blessé, il choisira définitivement la méthode qui lui permet d’éviter la douleur.

D’ailleurs, Zadiris et Vigaro, qui sont plus forts que lui, ont dû se battre de façon absurde pour pouvoir survivre. Zadiris en particulier, s’était donnée à fond de la même façon quand elle a été sauvée par Vandalieu.

« Donc, Van. Je vais te demander d’améliorer tes techniques rapidement. Après un peu de repos, nous allons passer à la suite. » (Basdia)

Du coup, Vandalieu va apprendre à se battre à cet étage où il peut s’en sortir s’il en fait trop.

« … N’est-ce pas un peu trop rapide ? » (Vandalieu)
« Ce n’est pas le cas. » (Basdia)
« Est-ce que j’ai le droit de me servir de la magie ? » (Vandalieu)
« Tu veux devenir plus fort, pas vrai ? Fais de ton mieux, Van ♫ » (Basdia).
«  Au minimum, est-ce que je peux faire une embuscade ou une attaque-surprise au lieu d’attaquer de front ? » (Vandalieu)

« Tu n’apprendras rien comme ça pas vrai ? Tu dois te battre ♪ » (Basdia).

Ce ne serait pas un bon entraînement pour Vandalieu s’il peut se servir de magie, et Vandalieu n’est pas suffisamment compétent pour combiner sa magie et les arts martiaux tout en se battant.

En se servant de ses attributs élevés, il pourrait tuer un Soldat Gobelin en un coup avec une attaque-surprise, mais il n’apprendra rien sur les techniques dont il a besoin.

Et par-dessus tout, les hommes doivent être forts.

« J’ai entendu de Kachia que les femmes élèvent leurs enfants, mais aussi leurs maris. Rassure-toi, Van. Je vais bien t’élever ♪ » (Basdia).
« … Y-yay… » (Vandalieu)

Vandalieu est celui qui lui a demandé de lui apprendre le combat à main nue puisqu’il veut devenir plus fort, et il sait que ce combat « presque » réel est une façon efficace d’apprendre.

« Tout va bien, Van. Tu peux y arriver. » (Basdia)
« Oui. » (Vandalieu)

Et plus important, Vandalieu est le genre de personne à être facilement affecté par des compliments.

Et donc, ce jour-là, Vandalieu tua deux Soldats Gobelins, un Kobold, deux petits Loups Aiguilles et un Chevalier Gobelin par lui-même.

[Vous avez obtenu la compétence Combat à Main Nue !]


Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 36

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :