KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 32

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

Lagesopera (100€)

_________________


Un voyage de découverte sur soi et d’amélioration de rang

Vandalieu en est à son troisième jour de repos, cependant les Titans Morts-Vivants sont occupés à travailler, comme pour racheter le temps qu’ils ont passé à ne rien faire jusque-là.

« Les bûcherons coupent les aaaaarbres ! » (Titan)

(note : jeu de mot japonais, bûcherons = kikori, arbre = ki, couper = kiru. En gros plein de syllabes avec des sons en K)

« GYIIIIH ! » (Ent)

En tenant leur hache à deux mains, les Titans s’en servent pour les enfoncer dans le tronc d’un arbre massif. Et ensuite, l’arbre… l’Ent, l’arbre qui est devenu un monstre, se met à crier.

Les Titans ne font pas attention à l’Ent qui agite ses branches dans un dernier geste de résistance. Finalement, l’Ent est abattu.

« Boss ! Qu’est-ce qu’on fait de cet arbre ? » (Titan)
« Mettez-le là où nous mettons les troncs ! L’enfant saint se repose ! (Titan)
« Bien compris ! » (Titan)

Les Titans Morts-Vivants coupent les plus petites branches de l’Ent et les portent avec le tronc à l’endroit où ils rassemblent le bois. Ces Titans étaient des « Bûcherons » de leur vivant, et même s’ils ne sont plus que des os et de la chair putréfiée, ils travaillent à un très bon rythme.

« Nous devons nous dépêcher et exterminer tous les autres monstres de Talosheim ! » (Titan)
« Bien sûr, maintenant que l’enfant saint est là ! » (Titan)
« Aaah, j’ai envie d’aller chercher le sel, dépêchons-nous ! » (Titan)

Ils sont en train de travailler pour nettoyer les quartiers extérieurs de Talosheim, qui sont recouverts par la forêt du nid du diable au point qu’il n’en reste plus que les ruines. Vandalieu, l’enfant saint, leur a dit qu’il réparerait les bâtiments de Talosheim pour les restaurer à leur état d’origine.

« Montrez-lui comment nous travaillons ! » (Titan)

Avec les anciens bûcherons pour ouvrir la voie, les Titans tuent les uns après les autres les monstres qui les attaquent pour défendre leur territoire, qui se réduit au fur et à mesure que les arbres tombent face à l’avancée des Titans.

Avant que les Titans ne découvrent le tunnel menant au territoire du Duc Hartner dans le royaume d’Orbaume, Talosheim était une ville nation isolée du monde grâce à la chaîne de montagnes frontière.

La population de la capitale royale était de cinq mille, et il n’y avait que trois petits villages avec une population se comptant dans les centaines. À part les aventuriers capables comme le « Roi de l’Épée » et l’ordre des chevaliers de l’église dirigé par la « Sainte », Jeena, il n’y avait pas d’organisation militaire ou de stratèges.

Tous les soldats, en incluant les gardes de la ville, faisaient cela comme deuxième occupation, et ils travaillaient normalement comme mineur ou pêcheur.

En apprenant ça, quelqu’un pourrait penser que pour un pays de Titan qui naissait avec une grande force physique et des corps solides, leur force militaire est bien trop faible. Mais la réalité est différente.

Toutes les industries de Talosheim sont dépendantes des nids du diable et des donjons à part pour l’agriculture.

Les bûcherons coupaient des Ents, des Tréants et des Tréants Supérieur dans les nids du diable et les donjons.

Les pêcheurs s’occupaient de monstres aquatiques en se servant de tridents.

Même les mineurs obtenaient des métaux des veines du nid du diable et des donjons qui étaient remplis de monstres, et ils devaient se battre pour tuer les monstres sur le chemin par eux-mêmes.

La vaste majorité des cinq mille habitants de Talosheim est donc composée de combattants capables et possédant des compétences liées au combat.

Même les fermiers, qui devraient être l’exception à ça, possédaient suffisamment de force de combat pour tuer à main nue de dangereuses bêtes sauvages qui en avaient après leurs plantations. Personne n’oserait se moquer d’eux.

Après avoir appris cela sur Talosheim, Vandalieu et les Goules se demandèrent « Pourquoi est-ce que la nation bouclier de Mirg voulait se battre contre eux ? »

Après tout, plus de 95 % des cinq mille civils de Talosheim sont des combattants capables de tuer un soldat de l’armée de Mirg avec une simple attaque. Des ennemis si puissants les attendaient dans une ville solidement fortifiée.

C’est très clair que n’importe quel pays essayant de capturer Talosheim souffrirait de pertes plusieurs fois plus élevées à celles des Titans.

Talosheim n’avait pas beaucoup de Mages puisque les Titans ne possèdent pas beaucoup d’affinité avec les différents éléments magiques, mais même l’armée de la nation bouclier de Mirg était majoritairement composée de chevaliers et de soldats ; ils n’avaient pas non plus beaucoup de mages.

La nation bouclier de Mirg et l’empire Amid semblent avoir déployé des troupes simplement en regardant l’apparence de Talosheim ; ils n’ont certainement pas fait d’analyse détaillée de la ville.
Finalement, même si la nation bouclier de Mirg a été victorieuse, elle a souffert de pertes historiquement sans précédent, en incluant la lance magique qui était un trésor national.

C’est une histoire qui a l’air complètement folle, mais actuellement, des Titans Morts-Vivants continuent de nettoyer Talosheim des monstres qui ne sont pas des Morts-Vivants.

*

Pendant ce temps, Vandalieu est en train de lire un livre dans les ruines de la guilde des Aventuriers. Les archives de l’église de Vida et la branche de la guilde des mages ont été soit pillées, soit brûlées, mais les archives de cet endroit n’ont subi aucun dégât. Même maintenant, deux cents ans plus tard, il y a de nombreux livres qui sont encore intacts.

L’église a probablement été brûlée pour les raisons religieuses en partie à l’origine de la guerre, et bien que la guilde des Mages soit petite, il y a des chances qu’ils menaient leurs propres recherches, donc leurs archives ont dû être pillées. Mais il n’y avait aucune raison de détruire les archives de la guilde des Aventuriers. Bon, c’est peut-être simplement parce que la nation bouclier de Mirg a été obligée de se replier avant de pouvoir le faire.

Et un des Titans Morts-Vivants a dit à Vandalieu qu’il devait y avoir des livres sur les Dhampirs dans les archives.

De plus, il y avait un objet magique laissé dans la guilde des Aventuriers qui permet de faire des cartes de membre pour la guilde, mais impossible de l’activer. Il semble que seuls les employés de la guilde peuvent s’en servir.

Si Vandalieu avait pu s’inscrire ici, il aurait pu devenir un aventurier en gardant son titre, ses compétences et sa réserve de mana secrète, mais la vie n’est pas toujours aussi facile.

Mais en apprendre plus sur sa propre race est plus important.

« Je peux enfin apprendre des choses sur moi-même. » (Vandalieu)

Vandalieu ne sait rien sur lui à part qu’il est né de l’amour entre un subordonné Vampire nommé Valen et l’Elfe Noir Darcia. Il a toujours voulu en apprendre plus sur lui-même s’il en avait l’occasion.

D’abord, il veut savoir si son espérance de vie est plus courte que celle d’un humain. Ce serait un gros problème. Il pourrait se servir de « Transformation Rajeunissante » sur lui-même, mais si les Vampires sont des créatures qui vivent sans vieillir physiquement et qu’il meure soudainement en atteignant son trentième anniversaire, ce serait problématique. C’est peu probable, mais Vandalieu veut être au courant, juste au cas où.

« … Je peux vraiment le lire. » (Vandalieu)

Les yeux de Vandalieu passent sur le texte alors qu’il inhale l’odeur du papier.
Il apprend que les Dhampirs ont des caractéristiques spéciales leur permettant d’hériter facilement des qualités de leurs parents.

L’héritage est apparemment plus fort quand les deux parents sont d’une race créée par Vida.

« Donc, cela veut dire que j’ai du talent pour le combat à main nue et pour le tir à l’arc, comme mes parents. » (Vandalieu)

C’est possible que Vandalieu ait une prédisposition pour le tir à l’arc et le combat à main nue se reposant sur les griffes. C’est peu probable qu’il soit capable de se servir de magie spirituelle, cependant, il ne possède pas non plus d’affinité pour d’autres éléments magiques.

Cela sera toujours vrai, à moins que des esprits de l’élément magique mort, qui n’ont jamais existé jusque-là, commencent soudainement à apparaître. Les Lémures sont des familiers créés en utilisant le mana de Van ; ils ne comptent pas comme des esprits.

« Hmm ? Est-ce… J’ai aussi hérité de la résistance au soleil de mon père ? Dans ce cas, je ne devrais pas avoir de problème à devenir plus un vampire en buvant plus de sang pour grandir ? » (Vandalieu)
Les nouveau-nés Dhampirs ne possèdent aucune des faiblesses des Vampires, mais utiliser la compétence « Suceur de Sang » rend leur constitution plus proche de celle du parent Vampire. En faisant cela, il gagne de la puissance, mais aussi les faiblesses des Vampires.

Cependant, le père de Vandalieu était connu pour être résistant au soleil. Et apparemment, les Subordonnés Vampires ne possèdent que des compétences spéciales en rapport avec le corps, mais ils ne possèdent aucune des autres faiblesses des Vampires.

(note : probablement une distinction à faire entre Subordonnés Vampires et Vampires ici)

Cela veut dire que Vandalieu peut obtenir la puissance des Vampires sans prendre de risque.

« Très bien, je vais boire beaucoup de sang à partir de maintenant. » (Vandalieu)

Récemment, il a succombé à la tentation de boire le sang des monstres quand le sang était encore dans le corps. Il n’y a donc plus de raison particulière pour résister à la tentation, et si ça lui permet de devenir plus fort, il n’y a vraiment plus aucune raison d’hésiter à en boire.

S’il devient capable de se battre avec ses griffes comme son père, sa mère serait probablement contente.

« Et le point le plus important, mon espérance de vie… dépend de la race du parent qui n’est pas un Vampire ? » (Vandalieu)

C’est ce qu’il y a d’écrit. La manière dont vivent les Dhampirs varie beaucoup des parents, et leur espérance de vie dépend aussi de la race du parent non-vampire.

Si le Parent est un humain avec une espérance de vie de 100 ans, le Dhampir vivra entre 300 et 500 ans ; si le parent est un Nain avec une espérance de vie de 200 ans, le Dhampir vivra entre 600 et 1 000 ans, si le parent est un Elfe dont l’espérance de vie est de 500 ans, le Dhampir vivra entre 1 500 et 2 000 ans.

En tant que règle générale, il semble que l’espérance de vie soit entre 3 et 5 fois celle de la race du parent non-Vampire.

D’ailleurs, toutes ces données ont été déduites par des chercheurs d’un lointain passé en utilisant l’élément magique Vie sur de nombreux spécimens Dhampirs. L’authenticité des informations est un peu discutable. Cependant, il semble que Vandalieu vivra pendant un long moment… tant qu’il n’est pas tué.

« Maintenant que j’y pense, combien de temps vivent les Elfes Noirs ? » (Vandalieu)

Vandalieu veut le demander à Darcia, mais elle dort actuellement dans son fragment d’os. Il se promène dans les archives en cherchant un livre sur les Elfes Noirs, et par chance, il finit par trouver un livre sur le sujet.

Environ un tiers est impossible à lire à cause de la moisissure, mais il trouve l’information qu’il voulait.

« Les Elfes Noirs sont une race née de la déesse Vida dans l’espoir qu’ils soient plus forts que les Elfes, donc toutes leurs capacités sont supérieures à celles des Elfes. Ainsi, leur espérance de vie est longue ; ils peuvent vivre jusqu’à mille ans comparés aux 500 ans d’espérance de vie des Elfes. »

… Au pire, Vandalieu vivra trois mille ans ; au mieux cinq mille. Tant qu’il survivra, il vivra assez longtemps pour être témoin de l’histoire.

« Un laps de temps plus long que l’entièreté de l’ère chrétienne… Difficile à imaginer. » (Vandalieu)

Sa conception du temps est la même que quand il était humain, donc il s’imagine que cela sera difficile de vivre aussi longtemps. Au minimum, il semble que cela prendra du temps avant qu’il ne vive sa quatrième vie que lui a promise Rodcorte.

« Je me demande ce que ce dieu a pensé quand il m’a réincarné en Dhampir ? Bon, il m’a maudit pour que je finisse par me suicider de désespoir ; je suis sûr qu’il n’a pas réfléchi à quelque chose comme l’espérance de vie. » (Vandalieu)

À vrai dire, s’il n’avait pas était capable d’utiliser l’élément magique mort, il aurait pu mourir juste après Darcia. Il n’aurait même pas eu besoin de se suicider ; il serait simplement mort de faim.

Même dans le livre, il est écrit que la majorité des Dhampirs meurent avant d’atteindre la fin de leur espérance de vie. Si l’on prend ça en compte, Vandalieu peut comprendre pourquoi il a été réincarné en Dhampir.

« À présent, je me demande s’il y a un livre sur les Aventuriers ? » (Vandalieu)

La branche de la guilde des Aventuriers de Talosheim a apparemment été installée ici par la guilde des Aventuriers du royaume d’Orbaume, donc le système utilisé ici doit être sensiblement le même.

Les documents ici datent d’il y a deux cents ans, mais puisque des races comme les Elfes et les Titans vivent bien au-delà, il devrait principalement trouver les mêmes informations, à part pour des sujets mineurs… Si les systèmes ont changé drastiquement pendant les derniers deux cents ans, Vandalieu devrait se considérer comme malchanceux.

« Voilà… Il semble que ce soit assez proche du fonctionnement de la guilde de la nation bouclier de Mirg. » (Vandalieu)

Les systèmes et les règles ne sont pas très différentes de ce qu’il a entendu des esprits des aventuriers morts et de Kachia. Il semble que la guilde soit la même, peu importe le pays.

Il n’y a que deux différences. La première est le traitement des races créées par Vida et l’autre concerne l’école d’entraînement des aventuriers.

Dans la guilde des Aventuriers du royaume d’Orbaume, certaines races créées par Vida, comme les Elfes et les Titans, sont traitées comme les leurs. Cependant, les races créées quand Vida a procréé avec des monstres comme les Lamias, Scyllas, Arachnes, Diables, Onis et principalement les Vampires sont généralement considérés comme des monstres.

C’est parce que ces races blessent souvent les humains ou qu’elles ont des passifs belliqueux avec des pays humains.

Cependant, des clans amicaux de ces races existent aussi, et il est interdit de blesser les membres de ces clans qu’une nation a déclaré être son allié.

« …Hmm, même s’ils sont ennemis avec l’empire Amid, la façon dont ils traitent les races créées par Vida est l’exact opposé, huh. » (Vandalieu)

D’après le commerce existant entre Talosheim et le royaume d’Orbaume, c’est difficile d’imaginer que la déesse Vida soit mal vue. Cependant les relations entre le royaume d’Orbaume et chacune des races ont peut-être changé pendant les deux cents ans.

Pour l’instant, Vandalieu décide qu’il poserait des questions sur ce sujet quand il entrera dans la société humaine.

« Ensuite, concernant l’école d’entraînement des Aventuriers… Je n’aurais jamais imaginé que je retournerais à l’école dans un autre monde. » (Vandalieu)

Dans les guildes du royaume d’Orbaume, il y a des institutions éducatives qui entraînent les aventuriers, bien que de telles institutions n’existent pas dans les guildes d’aventuriers de l’empire Amid et ses nations.

C’est parce que le royaume d’Orbaume a plus d’aventuriers et aussi plus de nids du diable et de donjons où travaillent les Aventuriers.

Bien sûr, le fait d’être un Aventurier va de pair avec des risques, et c’est pareil dans le royaume d’Orbaume. Si un Aventurier inexpérimenté fait quelque chose de dangereux et meurt, la responsabilité n’est ni celle du pays, ni celle de la guilde.

Les gens qui deviennent des Aventuriers ont généralement confiance en leurs capacités ou sont très pauvres… Des orphelins, ceux qui ont perdu leur travail alors qu’ils étaient encore jeunes ou encore les troisièmes et quatrièmes fils d’une famille de fermier ou de marchand qui n’ont pas la chance de pouvoir prendre la tête de l’entreprise familiale, ce genre de gens. Bien que ce soit cruel de dire une telle chose, ce sont des gens dont la société peut se passer et dont la perte n’est pas importante.

Cependant, dans un passé lointain, une vaste majorité des nouveaux inscrits mourraient la première année de leur inscription, et beaucoup s’arrêtaient avant même d’atteindre la classe D ou au-dessus.

Ce serait problématique si la guilde des Aventuriers en venait à se construire une mauvaise réputation à cause des statistiques et que le nombre d’aventuriers efficaces arrête d’augmenter. Si les pauvres ne voient aucun espoir en devenant aventurier et décident de se tourner vers le crime, cela créera de gros problèmes pour la nation.

De plus, s’il n’y a pas assez de monde pour diminuer la population de monstre dans les nids du diable, il y aurait non seulement une diminution des matériaux provenant des monstres, mais la population de monstre augmenterait et mettrait en péril la sécurité de la nation.

Et donc, la nation a donné des fonds pour établir des écoles d’entraînement d’Aventurier. L’idée était de leur apprendre un minimum de connaissance, les entraîner au combat, et donc réduire le pourcentage de blessés parmi les nouveaux inscrits.

Ce fut un grand succès ; le taux d’aventurier mourant leur première année d’inscription diminua de 80 % et le ratio d’aventurier arrivant à la classe D et au-dessus augmenta grandement.

De plus, la nation a été capable d’utiliser ses aventuriers exceptionnels dans le secteur privé, comme des gardes du corps particuliers ou des mages ; il n’y eut que du bon qui sortit de l’établissement de ces écoles d’entraînement.

Après avoir lu jusque-là, Vandalieu releva la tête du livre.

« J’imagine que je suis une mauvaise personne en me disant que cette partie à l’air suspicieuse. » (Vandalieu)

Il peut comprendre que le taux d’aventurier mourant en moins d’un an a diminué, mais qu’en est-il des aventuriers mourant la deuxième année ? À quel point le ratio d’aventurier atteignant la classe D a-t-il vraiment augmenté ?

Dans un premier temps, où sont les chiffres spécifiques pour pouvoir dire une telle chose ?

« Bon, ce n’est pas important. » (Vandalieu)

La raison pour laquelle Vandalieu souhaite devenir un aventurier n’est pas à cause de ses idéaux ou parce que c’est son rêve. C’est juste la manière la plus simple pour lui de sécuriser sa position dans la société, et qu’elle lui permettrait aussi de gagner de l’argent en faisant ce qu’il faisait jusqu’à présent… Chasser des monstres et des bandits.

Plus important encore, c’est le travail qui lui permet le plus facilement de se faire un nom.

Et donc, Vandalieu ignore la partie sombre de la guilde des Aventuriers qu’il commence à suspecter et baisse à nouveau les yeux pour lire ce qu’il y a d’écrit sur l’école d’entraînement.

Les écoles sont basées sur un système de crédit et quelqu’un peut y passer entre un et trois ans. Tant qu’il gagne le nombre minimum de crédits et qu’il a la permission du directeur, l’individu peut obtenir son diplôme à tout moment.

Il n’y a pas de prérequis particulier pour s’engager dans les écoles ; seulement le prix d’inscription et d’études. Il y a même un système de payement en différé pour ceux qui ne peuvent pas payer d’avance, leur permettant de payer les frais après avoir été diplômé.

Et le point le plus important pour Vandalieu, comment le système d’école s’occupe des mineurs.

« Cependant, les mineurs ne peuvent pas atteindre la classe F ou au-dessus s’ils n’ont pas un diplôme de l’école des aventuriers. »

Dans la guilde des Aventuriers, les aventuriers sont divisés en huit classes basées sur leurs capacités et leurs accomplissements. Le plus bas, la classe G, est celle des nouveaux arrivants possédant juste une carte d’inscription ; les seules requêtes qu’ils peuvent accepter ne concernent pas le combat et se passent dans la ville. Ce que l’on considère être du travail manuel au Japon. Même la paye est pire que celle au Japon.

Les requêtes qui peuvent possiblement inclure le combat, même si elles ne concernent que des missions de récupération de plantes à l’extérieur, ne peuvent être acceptées que par des classes F ou supérieur.

« Basiquement, si je veux plus d’argent et de gloire, je dois passer par l’école d’entraînement des aventuriers puisque je suis mineur. » (Vandalieu)

Puisque Vandalieu a pratiquement trois ans, il est, bien sûr, mineur. Il a décidé qu’il n’irait dans le royaume d’Orbaume qu’après avoir obtenu la machine de résurrection sous le château royal de Talosheim et fait revivre Darcia, mais il n’a pas l’intention de passer plus de dix ans à faire ça.

Du coup, il sera définitivement encore mineur au moment où il s’inscrira à la guilde des Aventuriers.

« L’école… Je me demande si je pourrai avoir une vie scolaire agréable cette fois-ci ? » (Vandalieu)

Il n’a aucune confiance de pouvoir y arriver.

Pendant son enfance sur Terre, même son oncle a été obligé de le laisser avoir l’éducation obligatoire, et quand il était sur le point de choisir un lycée, son oncle lui a mis la pression en disant, « Tu n’as le droit que d’entrer dans des lycées publics. Et si tu n’arrives pas à passer les examens, tu iras travailler. ». Malgré cela, Vandalieu a réussi à entrer dans un lycée.

Cependant, à cause de son environnement familial, quand il était encore à l’école élémentaire, il était incapable d’inviter ses amis pour jouer et il ne pouvait même pas aller chez les autres pour ça puisqu’il était effrayé par les poings de son oncle. Dans un premier temps, il ne pouvait pas se faire d’amis à cause de son étrange comportement causé par son état émotionnel.

En plus de ça, les professeurs ne faisaient pas beaucoup attention à lui non plus, et bien que ses notes soient normales, il y avait l’idée qu’il était un enfant à problème. Les choses n’ont pas changé quand il est entré au collège, ni quand il est entré au lycée et qu’il a pu se rebeller un peu contre son oncle. Il avait déjà abandonné l’idée d’avoir une « brillante et agréable vie à l’école ».

Est-ce qu’il sera capable de se faire des amis dans cette école ? Il n’est pas très sûr de pouvoir interagir correctement avec quelqu’un à part avec des Goules et des Morts-Vivants.

« J’attire l’attention en tant qu’utilisateur d’un tout nouvel élément magique, et je deviens quelqu’un que les autres élèves admirent… Non, je n’arrive pas à imaginer ça. » (Vandalieu)

Il ne peut qu’imaginer que sa magie soit la raison pour laquelle il sera aliéné et isolé encore plus.

« … Cela me convient d’être un solitaire. Ce n’est pas comme s’il y allait avoir des festivals ou autre puisque c’est basé sur un système de crédit. Si je ne trouve pas que c’est agréable, je n’ai qu’à prendre le minimum de crédit et obtenir mon diplôme tout de suite. » (Vandalieu)

Et ensuite, tout ce qu’il aurait besoin de faire sera de gagner de l’argent et de la gloire en chassant des monstres dans les donjons avec Sam et les autres Morts-Vivants, pas vrai ? Il a déjà beaucoup d’amis. Il est Roi Goule après tout.

D’ailleurs, ne pourrait-on pas dire qu’il a réussi socialement ?

En construisant de telles barrières défensives dans son cœur, il ferme le livre. Ah, il ne veut vraiment pas aller à l’école.

Alors qu’il décide d’aller jouer avec Homme d’Os et les autres pour se distraire de cette ambiance maussade et qu’il remet le livre à sa place, un autre livre attire son attention par hasard.

« Une étude sur les Morts-Vivants ? » (Vandalieu)

Vandalieu attrape ce livre et décide de continuer à lire.

*

Les Morts-Vivants créés par Vandalieu, en incluant Homme d’Os, jouent et s’entraînent autour de Sam quand ils ne se battent pas.

Ils ont des batailles d’entraînement entre eux, évitent des pierres que leur jette Singe d’Os et apprécient les mouvements acrobatiques d’Oiseau d’Os.

« Juuuh… » (Homme d’Os)

Vandalieu appela celui qui a été laissé de côté par ses compagnons comme étant le seul à ne pas pouvoir surpasser le rang 3.

« J’ai trouvé un moyen qui pourrait peut-être te rendre plus fort aujourd’hui, donc je pense l’essayer. » (Vandalieu)
« Juuh… ? » (Homme d’Os)

Avec un arc dans son dos, une épée sur sa hanche, une armure de cuir et un bouclier pour la défense, Homme d’Os ressemble probablement à un splendide soldat squelette, mais les esprits vivant dans ses os sont ceux de rats.

Peut-être que c’est à cause de ça que les techniques à l’épée et au bouclier sont encore de niveau 1 et qu’il semble incapable d’aller plus haut. Après avoir lu le livre, Vandalieu pensa que c’était peut-être aussi pour cette raison qu’il est encore de rang 3 même s’il a atteint le niveau 100.

« Il y a peut-être un certain nombre de conditions qui doivent être remplies pour pouvoir créer un puissant Mort-Vivant. La plus commune est que les esprits vivants dans le corps doivent correspondre au corps en lui-même, ou au moins qu’ils possèdent une bonne affinité avec. »

Sur Lambda, il y a des cas où même après qu’un corps se soit réanimé pour devenir un Mort-Vivant, l’esprit qui vit dans le corps ne soit pas le propriétaire original du corps.

Non seulement le corps peut être habité par un autre esprit, mais c’est aussi commun qu’il soit habité par des esprits de petits animaux plutôt que des humains. Mais dans de tels cas, ce sera généralement un Mort-Vivant de rang 1 ou 2.

Un esprit humain possédant le corps d’une bête ne gagnera pas immédiatement les réflexes de la bête ainsi que son instinct de combat ; d’ailleurs, cela demanderait énormément d’efforts pour essayer de bouger un corps avec une structure osseuse différente.

Et si la bête possède des membres que les humains n’ont pas… comme une longue queue, des ailes ou une deuxième tête, l’esprit humain aura trop à gérer.

C’est la même chose quand des esprits d’animaux vivent dans un corps humain ; ils ne pourront pas utiliser correctement les mains à moins d’avoir été des animaux très intelligents, et l’esprit d’animaux quadrupèdes trouveront difficile de marcher sur deux jambes. Utiliser des outils est hors de question.

Peut-être que ce serait plus facile d’imaginer que c’est comme de mettre un cerveau humain dans une bête et inversement.

En considérant cela, l’esprit des rats vivant à l’intérieur d’Homme d’Os peut être considéré comme étant extrêmement habile. Ce ne serait pas une exagération de les considérer comme des génies parmi les rats.

Les rats utilisant leurs pattes avant habilement, mais même en faisant cela, être capable de se servir d’un arc et de flèches, d’une épée et d’un bouclier est impressionnant. L’esprit des rats est clairement plus intelligent qu’un gobelin moyen.

Malheureusement, il y a des limites à leurs capacités. Bon, puisque ce sont des esprits, ils peuvent probablement dépasser leurs limites si on leur donne des centaines d’années, mais Vandalieu ne souhaite pas attendre aussi longtemps.

Et donc Vandalieu se dit que « Puisque Homme d’Os a un corps humain avec un cerveau de rat à l’intérieur, si on ajoute l’esprit d’un humain dedans, est-ce que ça ne résoudra pas le problème ? »

Il va soigneusement choisir des esprits humains dont les corps ont disparu il y a longtemps et dont l’âme vide ne contiendra aucune personnalité, émotion ou souvenir. Fort heureusement, cet endroit est un champ de bataille historique et il est facile d’y rassembler de tels esprits.

« Maintenant, je vais ajouter d’autres esprits. » (Vandalieu)
« Juuh… Juuooooh… » (Homme d’Os)

(juuh : couinement des rats en japonais)

Alors que Vandalieu insère des fragments d’esprits, le corps d’Homme d’Os en absorbe de plus en plus, comme une éponge aspire de l’eau.

Homme d’Os n’est pas en train de souffrir ; en vérité, sa mâchoire claque de plaisir et le feu dans ses yeux s’agite, donc Vandalieu continue d’en ajouter plus.

« Grrr ? » (Loup d’Os)
« Geeeh… » (Oiseau d’Os)

Alors qu’Oiseau d’Os et Loup d’Os regardent leur compagnon, curieux, d’autres esprits commencent à posséder les os humains qui forment le corps d’Homme d’Os.

Et soudainement, quelque chose se produit.

« Hmm ?! » (Vandalieu)

Quelque chose semble se mettre en place. C’est comme si on jetait des pièces de puzzle dans une boîte et que soudainement, par coïncidence, elles finissaient par se mettre à leur place.

« JUUUUH… Ah, mon maître… mon maître… » (Homme d’Os)

Le corps d’Homme d’Os ne montre pas de changement particulier, comme de se mettre à briller ou en se mettant à relâcher une aura dangereuse, et son apparence est toujours celle d’un chevalier squelette. Mais étrangement, les bruits de rats qu’il faisait jusqu’à présent sont remplacés par des mots.

« Est-ce que c’est possible que… ton rang a augmenté ? » (Vandalieu)

L’intelligence de certains monstres augmente drastiquement quand leur rang augmente. Enfin, il y a quand même beaucoup de cas ou des aventuriers font l’erreur d’attribuer cela à l’expérience gagnée par les monstres en gagnant des niveaux ou à l’intelligence acquise en étudiant.
Mais il y a des monstres qui peuvent soudainement être capables d’utiliser de la magie ou se mettre à utiliser des mots après avoir gagné un niveau.

Beaucoup d’entre eux sont des Morts-Vivants.

La raison derrière cela est que les âmes se sont habituées au corps dans lequel ils vivent et qu’ils ont regagné des souvenirs et des techniques.

« Juuh, mon maître. » (Homme d’Os)

Homme d’Os répond par un couinement de souris à la place d’un oui pour répondre à la question de Vandalieu.

« Grâce à ton divin travail, mon maître, mon rang a augmenté et je suis à présent un Chevalier squelette de rang 4, juuh. » (Homme d’Os)

Il parle avec une voix grave riche et rythmée qui serait probablement terrifiante s’il se mettait à crier. Le couinement en fin de phrase est un peu décevant cependant.

Mais d’où vient cette façon de parler ? Ses mouvements sont étonnement raffinés… Peut-être qu’il y avait des chevaliers de la nation bouclier de Mirg parmi les fragments d’esprits que Vandalieu a inséré en lui, ce qui serait la source de tout ça.

Vandalieu pensait avoir sélectionné avec précaution des âmes vides pour qu’Homme d’Os ne soit pas influencé par de la haine ou de la méchanceté, mais c’est possible que des souvenirs aient été restaurés quand elles ont fusionné avec les esprits déjà présents dans Homme d’Os.

Il semble que le « Charme de l’élément Mort » fonctionne à plein régime, mais s’il commence a se comporter comme un chevalier de la nation bouclier de Mirg, cela pourrait poser des problèmes à Borkus et aux autres Titans Morts-Vivants de Talosheim.

« Et bien, est-ce que tu as récupéré des souvenirs de ta vie précédente ? » (Vandalieu)

Quand Vandalieu demande pour s’en assurer, Homme d’Os acquiesce et répond « Juuh, je me souviens. »

« C’est arrivé quand je revenais avec de la nourriture pour nourrir ma famille. Il m’a attaqué et pris par surprise. Sans me laisser utiliser aucune technique, on m’a tourmenté et joué avec moi, puis abandonné sans même être achevé. Cette chose était déjà satisfaite après avoir tué ma famille, me tourmenter ensuite n’était que pour s’amuser. Cet horrible chat ! JUOOOOOH ! » (Homme d’Os)
« … Hmm les chats font ce genre de choses, pas vrai. » (Vandalieu)

L’idée qu’il n’y a que les humains qui prennent des vies inutilement – En écoutant l’histoire d’Homme d’Os, Vandalieu comprit que cette idée n’était qu’une fantaisie.

En mettant ça de côté, il semble que les fragments d’esprits n’ont fait qu’affecter le ton d’Homme d’Os ; il semble qu’il n’a aucun souvenir de la nation bouclier de Mirg, donc il n’y a pas à s’inquiéter.

Cependant, Vandalieu aime beaucoup les chiens et les chats et « avoir un animal de compagnie un jour » est un de ses rêves.

« Mais ne tue pas des chats pour rien. » (Vandalieu)
« Juuh, certainement, mon maître. » (Homme d’Os)

C’est une bonne chose qu’Homme d’Os soit obéissant. Un futur tueur en série de chat domestique dans le royaume d’Orbaume a été évité. D’ailleurs, Vandalieu n’est pas sûr qu’il y ait des chats et des chiens domestiques sur Lambda.

Le plus gros de la journée est déjà passé, donc Vandalieu a passé un peu de temps à jouer avec Homme d’Os et les autres Morts-Vivants. Il s’amuse beaucoup en jetant des os de monstre pour Loup d’Os et Ours d’Os pour qu’ils fassent la course et les rapportent. Ou encore en attrapant une des pattes d’Oiseau d’Os avant de se laisser porter dans le ciel, ou encore être nettoyé par Singe d’Os.

« JUOOOOOH ! » (Homme d’Os)

Saria et Rita, probablement revenant de la chasse, hoche la tête confuse en voyant Homme d’Os sprinter en hurlant. Enfin, même si elles ne peuvent pas le faire physiquement ou visiblement.

« Bocchan, Homme d’Os court… Pourquoi ça ? » (Saria)
« Une sorte d’entraînement… Ce ne serait pas quelque chose comme ça, si ? » (Rita)

Les fonctions cardiopulmonaires n’augmenteront pas en sprintant comme ça.

« Ah, j’avais comme idée de construire quelque chose comme ça et il semble apprécier. » (Vandalieu)
« … Pourquoi ? » (Saria)
« Les esprits de rat qui servent de base à Homme d’Os ont probablement quelques traits de hamster. » (Vandalieu)
« Ham… ster, comme dans étoile ? » (Rita)

(note : en japonais la dernière partie de hamster est sutaa qui ressemble à star = étoile en français)

À l’intérieur d’une roue pour hamster que Vandalieu a construite en utilisant « Transmutation de Golem » avec du bois en trop, Homme d’Os passe un petit moment à courir joyeusement.

*

Nom : Homme d’os
Rang : 4
Race : Chevalier Squelette
Niveau : 1

Compétences passives :

Force surhumaine : Niveau 2
Vision dans le noir
Loyale : Niveau 1
Forme Spirituelle : Niveau 1

Compétences actives :

Technique à l’épée : Niveau 2
Technique au Bouclier : Niveau 2
Tir à l’arc : Niveau 2
Foulée Silencieuse  : Niveau 1
Coordination : Niveau 1
Commandement : Niveau 1

*

Le rang d’Homme d’Os s’est amélioré grâce à l’acquisition de nouveaux esprits.
Normalement, les Chevaliers Squelettes sont des monstres créés avec des chevaliers devenant des Morts-Vivants après leur mort. Homme d’Os est constitué d’esprits de rats à l’origine, mais le fait qu’il ait « juré fidélité à une personne spécifique » et le fait que de nouveaux esprits ajoutés à lui sont ceux de chevaliers l’ont transformé en Chevalier Squelette.

Bien que son apparence extérieure ne soit pas différente, ses attributs et son intelligence ont significativement augmenté, et bien que précédemment il ne pouvait pas gagner de niveau pour certaines compétences, peu importe l’expérience qu’il gagnait, il peut à présent le faire.

De plus, il a gagné la fonction passive de chevalier comme Job via « Loyauté ». Cette compétence augmente les attributs de son porteur tant qu’il obéit aux ordres de la personne qu’il a juré de servir (généralement un seigneur) ; dans le cas d’Homme d’Os, son seigneur est Vandalieu.

Les Chevaliers Squelettes possèdent souvent des compétences martiales et des compétences de commandement à un haut niveau et peuvent devenir Général Squelette au rang 5 ou Seigneur Squelette au rang 6 en commandant des subordonnés. Mais dans les cas où ils sont employés par quelqu’un (avant ou après leur mort) qui gouverne une nation entière comme un roi ou un empereur, ils deviennent des Morts-Vivants avec des titres de cour attachés à leur nom comme Baron Squelette.


Correction : Hastin

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant


Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 32

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :