KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 93

Chapitre 93. Inquiétude (2)

Les compétitions interclasses du samedi commencent par l’archerie.

Comme pour le match de foot, une grande foule s’est rassemblée sur le champ de tir. Dans ce monde, l’archerie est un sport plutôt extrême alors de nombreuses personnes souhaitent y assister.

Se contenter de tirer sur une cible au loin est ennuyeux. Qu’est-ce qu’il y a d’amusant à tirer sur des cibles à 1km de loin que les gens ordinaires ne peuvent même pas voir ? Dans le monde des sports de ce monde, les records de distance n’ont pas beaucoup de sens.

À la place, l’archerie vient avec toutes sortes d’effets de magie et de monstres invoqués qui entravent les participants. Ces effets fournissent quelque chose à voir à l’audience, rendant le sport beaucoup plus excitant qu’un simple tir sur cible. Naturellement, être un archer professionnel est accompagné par une grande richesse et la gloire.

« …Mm. »

Et en ce moment-même, je suis dans la salle d’attente, observant le match se déroulant à l’extérieur.

Les règles sont simples.

Deux archers se positionneront dans leur propre couloir de 75 mètres de large. Ils n’auront tous deux qu’une seule chance et le score final serait la plus grande distance atteinte. Il est cependant important de noter que cette compétition ne se fait pas dans un format de tournoi. Comme chaque match d’archerie coûte un montant surprenant d’argent, les représentants de chaque classe ne participeront que dans un seul match. En d’autres termes, il y aura six matchs en tout, avec deux représentants par match. Le classement de la première à la douzième place sera ensuite déterminé par leurs scores.

-Fin du match entre la classe Acceptance et la classe Cultivation. La première place revient en ce moment à Eustass Haim, avec une distance de 320 mètres.

Le cinquième match est terminé. Le score de la première place n’est cependant que de 320 mètres.

Je découvrirai bientôt pourquoi.

« Le dernier match sera entre la classe Veritas et la classe Vertu. Je demande aux représentants de sortir. »

Un membre du personnel me fait signe. Je suis le représentant de la classe Veritas et celui de la classe Vertu est un cadet français appelé Baire Moren.

Je le connais. C’est un des meilleurs tireurs de Cube. Un jour, il rejoindra Grâce Sacrée du Créateur et s’opposera constamment à Kim Suho. Étant un opportuniste, il finira par rejoindre le camp de ce dernier en fin de compte. En termes d’archerie pure, il devrait surpasser Chae Nayun.

Je lui lance un regard et vérifie le niveau de maîtrise de ma compétence :

===

  • [Maître Tireur d’Élite]

[Rang Intermédiaire] [Attribut Esprit] [En cours d’évolution – Grade 6] [EXP de maitrise 27%]

===

Sa croissance s’est arrêtée au grade 6 et son expérience de maitrise est également basse.

Bien que je sois un peu inquiet, je n’y crois pas.

En ma défaite, évidemment.

« Oui, les représentants arrivent. Cadet Kim Hajin, cadet Moren, veuillez entrer sur le terrain. »

Je quitte la salle d’attente mon arc sur le dos.

**

Midi.

Le soleil est à la verticale, ne projetant aucune ombre.

Chae Nayun est assise avec un paquet de popcorn et une canette de coca.

« …Pourquoi il y a autant de magiciens ? »

Murmure-t-elle en observant ses environs. Elle a passé la plus grande partie de sa matinée à se promener dans l’école avant d’arriver au champ de tir avec de la nourriture quand est venu le tour de Kim Hajin. Elle est surprise par le nombre de mages en robe.

« Une mage 8-étoiles vient aujourd’hui. Ils sont probablement venus pour la voir. »

Yoo Yeonha pointe l’observatoire VIP un peu plus loin.

« Oh, La mage Ah Hae-In ? »

Ah Hae-In. C’est une mage française 8-étoiles devenue une citoyenne coréenne naturalisée à 11 ans.

Étant l’une des 300 mages étoiles au monde, elle est jeune et extrêmement belle. Bien que sa personnalité soit étrangement décrite, elle est pratiquement une idole pour les jeunes mages.

« J’ai entendu dire qu’elle venait. C’est donc ici qu’elle se trouve. Je me demandais pourquoi je pouvais sentir la terre trembler d’aussi loin. »

Les tremblements de terre sont la magie la plus communément utilisée lors des compétitions d’archerie. Il y a aussi des effets comme des monstres invoqués et des plantes pièges, et Chae Nayun est impatiente de les voir.

Elle est impatiente de voir souffrir Kim Hajin.

-C’est au tour du représentant de la classe Veritas, Kim Hajin, et du représentant de la classe Vertu, Baire Moren.

« Oh, c’est au tour de notre classe. »

Chae Nayun observe le champ de tir avec un paquet de popcorn en main.

Kim Hajin et Baire Moren sortent côte à côte. Ils se serrent la main avant de se diriger vers leur rangée respective.

« Hmm… »

Yoo Yeonha observe les mouvements de Kim Hajin, son menton posé sur sa main.

Sa manière de marcher alors qu’il monte sur son estrade exsude de confiance en soi.

« On dirait qu’on n’a pas de raison de s’inquiéter. »

Ces compétitions sont une question de fierté pour les cadets. De plus, la classe Veritas est la favorite à cause de ses cadets. Résultat, ils sont amers pendant un moment à chacune de leurs défaites, à cause du sentiment de fierté et d’appartenance d’être dans cette classe. D’une certaine manière, c’est similaire à ce que les coréens ressentent lorsqu’ils perdent des compétitions internationales.

« …Au fait, qu’est-ce qu’il est en train de murmurer ? »

Chae Nayun commence à froncer les sourcils. Yoo Yeonha tourne son regard vers les deux compétiteurs.

En effet, Baire Moren est en train de dire quelque chose à Kim Hajin.

« Une provocation, je suppose ? Il est apparemment vicieux et de mauvais caractère. »

« Oh vraiment ? »

Yoo Yeonha donne rarement de fausses informations et Chae Nayun la croit entièrement.

‘Maintenant que je fais attention, on dirait effectivement qu’il provoque Kim Hajin. Je vois, Moren est une petite merde.’

*

L’observatoire VIP, où est assise Ah Hae-In. Pour accueillir l’honorable mage 8 étoiles, l’observatoire est garni de toutes sortes de décorations et de nourriture.

« …Grande Duchesse Ah Hae-In, est-ce que cet enfant est votre neveu ? »

Demande prudemment, pendant une pause, un mage 5 étoiles qui s’était porté volontaire pour lui servir d’intendant.

« Officieusement, oui. Officiellement, je suis la fondatrice du clan Ah et n’ai pas de famille. »

Elle sourit en observant le champ de tir. Si elle est venue aujourd’hui, c’est en partie pour voir son neveu. Sans surprise, il a bien grandi. Il se remarque particulièrement parce qu’il se tient à côté d’un type d’allure ordinaire.

Le mage 5 étoiles lance un regard admiratif à Hae-In, avant de dire d’une voix tremblante :

« …Ah, ça commence. »

« Ah bon ? »

Elle place la main sur une orbe placée sur une plate-forme de support devant l’observatoire.

« Je dois juste continuer de faire ce que j’ai fait jusqu’ici n’est-ce pas ? »

« Oui, vous pouvez commencer par un léger tremblement. »

« Je peux faire ce que je veux à partir de 350 mètres, n’est-ce pas ? Puisque personne n’est encore arrivé jusque-là. »

« …Oui, mais les obstacles doivent être les mêmes pour les deux couloirs. »

Ah Hae-In éclate de rire à la surprise du mage avant de lui répondre :

« En serais-je capable ? Ne savez-vous pas à quel point je chéris mon neveu ? »

« Ah… Ahaha… Eh bien, ce n’est pas un test mais un petit festival pour cadets. Je suis sûr que ce que vous faites n’a pas d’importance. Faites comme bon vous semble, Grande Duchesse. Les cadets seront honorés rien qu’avec votre participation… »

Le mage subordonné montre une loyauté excessive.

Il y a une bonne raison à cela. Les mages 8 étoiles sont des nobles parmi les nobles, avec seulement 87 d’entre eux vivant en Corée. Le titre de ‘Grande Duchesse’ n’est pas juste pour la frime. Les compétions interclasses étant composées de plusieurs évènements, offrir une seule rencontre d’archerie comme pot-de-vin ne serait pas un grand problème.

En fait, si elle venait à Cube en tant que professeur invité en échange de cette faveur, ce serait un grand profit pour Cube.

« Si vous le dites. »

Elle sourit, satisfaite.

**

« Mince. »

Il y a une raison pour laquelle le cadet à la première place n’a atteint que les 320 mètres.

Je viens seulement de dépasser les 250 mètres mais mes jambes sont déjà douloureuses, à cause du tremblement de terre qui secoue le sol sur lequel je me tiens.

« Wow, tu es très bon. Je suppose que c’est vrai que tu as un Don spécialisé. »

Me dit Moren. Cependant, il semble détendu. Naturellement, j’ai quelques doutes sur ce qui est en train de se passer. C’est une suspicion justifiée. L’étendue des obstructions quand je tire et quand il tire est clairement différente.

« Tsk, tu es vraiment détendu. »

« Tu es sûr que ce n’est pas toi qui ne t’es pas assez entrainé ? »

« …Ehew. »

Il continue de me provoquer en souriant, ce qui rend ça encore plus irritant.

J’ouvre grand les yeux et fixe l’observatoire où doit se trouver le mage en charge des obstacles.

Avec mes Yeux des Milles Lieues, je vois une femme occidentale utilisant de la magie.

Ses cheveux rouges et sa peau blanche vont bien ensemble. Huit étoiles dorées sont brodées sur sa cape noire et un magicien se tient à ses côtés, en train de la flatter.

« Hm… »

Je ne connais qu’une seule femme avec cette apparence.

Ah Hae-In.

À y repenser, elle a une sorte de relation avec Moren…  J’allume discrètement ma montre et ouvre mon livre de paramètres.

…Aha.

« Hey, ta tante est là-bas. Est-ce que tu vas lui dire bonjour après ? »

« Huh ? Qu’est-ce que tu veux dire ? »

L’expression de son visage et sa voix sont distraits mais le coin de sa bouche se relève légèrement. Ce fils de pute sait définitivement ce qui se passe.

« Ta tante continue de me harceler. »

« Qu’est-ce que tu veux dire ? Est-ce que tu cherches des excuses parce que tu penses que tu vas manquer ? Dépêche-toi juste de tirer s’il-te-plait. »

« …Tsk. »

Je lève mon arc. Un tremblement de terre me secoue immédiatement. Ce n’est pas juste un tremblement. Subitement, de la pluie commence à me marteler.

J’en suis maintenant à 300 mètres. On dirait qu’une nouvelle épreuve commence.

L’averse me frappe les épaules et les doigts, et me bloque la vue. C’est froid et douloureux.

Cependant, mon désir de gagner devient plus fort.

Je concentre tous mes sens sur mon arc et ma cible.

TANG !

La flèche fonce et frappe la cible.

« …Huu. »

« Wow, félicitations. »

C’est maintenant au tour de Moren. Cependant, la pluie lui tombant dessus est douce et légère. Si l’averse que j’ai affrontée est comme un type de 228 cm et 521 kg, celle qu’il affronte est… comme Evandel.

Il touche sa cible sans difficulté.

« À ton tour. »

« … »

Le favoritisme continue à monter. Je n’ai pas d’autres choix que de me forcer à sourire et d’aller de l’avant.

 Finalement, j’atteins la marque des 350 mètres après un douloureux effort.

-Les deux côtés ont atteint le record de la première place ! À partir des 350 mètres, la cible va bouger 50% plus vite et l’ordre des tours des participants va changer ! Autrement dit, Baire Moren commence !

Moren soupire en levant son arc. Il semble nerveux.

Je me demande quel sera le prochain obstacle.

D’énormes vignes surgissent du sol que j’observais à moitié inquiet, à moitié impatient…

« Whoa ! Qu’est-ce que c’est !? »

S’exclame Moren. Des vignes de 10 mètres de long bondissent comme pour engloutir l’entièreté du couloir. Parmi elle, certaines qui se trouvent particulièrement proches de Moren tourbillonnent autour de lui et KWANG !

Elles frappent le sol à côté de lui.

Il reste cependant tranquille. Tous les archers cultivent le calme et la patience.

À moins de descendre du plateau d’archerie, il n’aurait pas à s’inquiéter de se faire attaquer par les vignes.

Sans mentionner le fait qu’elles restent tendres envers lui. Presque comme des algues, elles ne font que s’agiter d’avant en arrière. On dirait presque qu’elles font du vent pour le refroidir.

« …Ah ! »

Pourtant, Moren a échoué.

Sous la pression des tremblements constants et de la pluie, il s’est trouvé incapable de toucher la cible qui bouge 50% plus vite. C’est sa limite.

-Ah ! Moren manque malheureusement sa cible !

C’est de nouveau mon tour. Pour être honnête, je suis inquiet. Je lève mon arc, ravalant ma peur. Comme prévu, les maudites vignes deviennent plus féroces. Elles se balançaient librement quand c’était au tour de Moren mais elles sont maintenant en train de s’agiter frénétiquement.

« … »

J’arrête de penser pendant un moment.

Tout le monde peut voir le favoritisme qui se déroule mais je peux juste passer au travers. D’une certaine manière, j’ai aussi un puissant soutien sous la forme de Dame la Chance.

J’encoche une flèche et tire sur la corde.

Les vignes s’agitent encore plus violemment, presque comme si elles s’étaient faites rejeter par leur amant… Je peux sentir leur rage et leur agitation.

Il est donc temps pour moi d’être aussi sérieux.

J’active le Bullet Time. En un instant, le monde ralentit. Au même moment, la cible bondit à 350 mètres de là.

Mais peu importe comment j’y pense, je ne peux pas toucher la cible.

L’angle rend cela tout simplement impossible.

La cible vole dans les airs et les monstrueuses vignes bougent méticuleusement, bloquant totalement le chemin entre moi et la cible.

Je suis à court de temps.

La cible peut disparaître à tout moment.

Je resserre ma poigne et me mords les lèvres.

Dans une situation où je ne peux pas utiliser la magie, serais-je capable de tirer une flèche à travers ces vignes avec un contrôle suffisamment précis ?

…Alors que je suis sur le point d’abandonner, une pensée me traverse l’esprit.

« Scan. »

Je murmure silencieusement.

Je scan mon arc et ma flèche. Les nombres 40 et 41 apparaissent.

L’élasticité de la corde, la flexibilité de la flèche, tous les concepts constituant les deux objets sont renforcés.

J’écarquille les yeux. Et fixe ma cible à travers les vignes.

Traçant avec précision la trajectoire de la cible, j’encoche la flèche qui penche légèrement vers la droite.

Je tire la corde.

Shwiiik- !

La flèche s’envole, se pliant d’une manière étrange. Elle vole vers la droite, esquivant tous les obstacles sur le chemin, puis se courbe vers la gauche avant de foncer droit vers la cible comme une balle.

Le résultat est évident.

-…Kim Hajin de la classe Veritas ! Il a réussi à toucher la cible des 350 mètres !

« …Merde, comment cette flèche s’est tordue ? »

Après avoir observé stupéfait ma flèche, Moren murmure, incrédule :

« Tu as utilisé de la magie ? »

« Tu penses que ta tante ne l’aurait pas remarqué si c’était le cas ? »

« Alors comment… »

Je laisse mon arc tomber devant moi. Maintenant que j’ai obtenu la première place même à travers un favoritisme aussi flagrant, je sens que je dois mettre les choses au clair :

« C’est notre différence de catégorie. »

Je me retourne et vérifie ma montre.

Je viens de sentir quelque chose.

100%

J’ai dû recevoir un cadeau.

« …Je le savais. »

Il y a plusieurs alertes sur ma montre.

[Vous avez performé un tir courbé. L’expérience de maîtrise de Maître Tireur d’Élite augmente de 15%]

[Le Don de bas rang, Tir Courbé, a été ajouté à Maître Tireur d’Élite.]

===

*Tir Courbé

-Les attaques à longue distance courberont selon la volonté du tireur (l’étendue de la courbe changera selon le grade du Don et le type d’arme).

===

« … »

Le coin de ma bouche tressaute.

Tir Courbé.

Un autre Don de bas rang a été ajouté au Tireur d’Elite.

Pour me répéter, la plus grande qualité de mon Don est l’étendue de son utilisation. La maîtrise gagnée en utilisant un pistolet peut être utilisée avec un arc et inversement.

Autrement dit, je suis maintenant capable de tirer des balles courbées.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

4 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 93

    1. ah bah bien sur que si !!
      Ils l’ont dit ce serait même un honneur de sacrifier cette compétition pour elle, si ça pouvait leur être bénéfique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :