KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 41

Chapitre 41 : Se Battre Avec Les Nombres



Cause Inconnue [HORS SERVICE]. Le Stratège fronça les sourcils en regardant le texte rouge devant lui. Il avait déployé l’homme pour gagner du temps, mais dire qu’il allait être tué en moins d’une minute…

L’adversaire n’avait même pas utilisé son [Pouvoir]. Il avait pensé que l’homme l’utiliserait cette fois-ci, mais il avait juste submergé Cause Inconnue en se servant uniquement de ses capacités physiques.

“Pourquoi n’avait-t-il pas utilisé son [Pouvoir] ? Ou… Est-ce qu’il l’avait déjà utilisé et je ne l’avais simplement pas remarqué ? Ou peut-être qu’il ne pouvait pas l’utiliser ? Parce qu’il n’était pas adapté au combat ?”

Tous les [Pouvoirs] n’étaient pas adaptés au combat. En fait, le nombre de [Pouvoirs] adaptés à la bataille était très faible. La plupart possédaient en fait des pouvoirs auxiliaires comme le Stratège.

“Salaud… Pourquoi m’a-t-il employé s’il savait ce qui allait se passer ? Ah, c’est ça ? Je suis censé perdre ?”

Les choses ne se seraient pas passées ainsi si Chrono lui avait parlé des [Pouvoirs] de l’ennemi. Mais ce que Chrono voulait, c’était que le flux du temps suive son cours, comme les objets sur un tapis roulant. Chrono se basait probablement sur une ligne temporelle où le Stratège avait perdu.

En y réfléchissant, il a compris que Chrono ne voulait modifier que les dernières parties du futur. Parce que l’avenir changerait si les événements actuels étaient modifiés par rapport à ce que Chrono avait vu, il s’était abstenu de parler de l’avenir à quiconque. Il se contentait de suivre le cours du temps jusqu’à l’heure de sa mort afin de pouvoir annuler la cause de sa mort.

“Cela nécessite que l’histoire suive son cours jusqu’à la fin. Après tout, toute modification de celle-ci fausserait le futur.”

Si l’on devait classer les événements de cette mission dans l’alphabet, l’événement que Chrono prévoyait de modifier serait le X. Si les événements précédents étaient modifiés, l’avenir pourrait changer, d’où la raison pour laquelle Chrono prévoyait de laisser les événements A à W suivre leur cours. Il modifierait l’événement X afin de changer les résultats des événements Y et Z. Le Stratège a pu voir les limites des capacités de Chrono grâce à cela.

“S’il y a une personne qui peut voir l’avenir, l’avenir devient incertain. Car une personne qui connaît l’avenir peut tout aussi bien le changer. En fin de compte, Chrono ne sait pas ce qui se passera après l’événement X. C’est une chose à laquelle le “moi du passé” a dû penser lui aussi.”

Le Stratège soupira en s’adossant à sa chaise. Tant que Chrono ne lui dirait rien, l’avenir suivrait son cours. Tant que le Stratège ne pourrait pas se libérer de ces chaînes du futur, il ne serait, au final, qu’une marionnette. Quoi qu’il arrive, seul Chrono pouvait changer le futur. Et le Stratège échouerait toujours comme un idiot, peu importe ses efforts.

“À quoi bon tout ça si le futur est déjà fixé ? Ça ne sens pas bon du tout.”

Peu importe ce qu’il faisait, peu importe combien il travaillait dur, rien ne changerait. Tant qu’il y aurait une personne capable de voir dans le futur, il ne pourrait pas échapper à la toile du destin.

“Si seulement Chrono n’existait pas…”

Le stylo dans sa main s’est brisé dès qu’il a eu cette pensée.

“Oh mon Dieu… Qu’est-ce que j’ai… Concentre-toi, concentre-toi ! Je suis un pro. Je dois faire de mon mieux, quelles que soient les circonstances. Pour l’instant, je vais garder le secret sur la mort de Cause Inconnue.”

L’un des plus gros problèmes dont souffrait un groupe composé de personnes puissantes était le fait que peu d’entre elles coopéraient à cause de leur orgueil et de leur cupidité. Après tout, ces personnes n’aimaient pas se jeter directement dans le danger. Et cette fois, le danger était même quelque chose qui obligeait un héros à se cacher. Le fait que Cause Inconnue ait été tué transformerait leurs soupçons en certitude absolue. Ces gens s’enfuiraient dès qu’ils auraient déterminé que la situation était dangereuse. L’argent c’est l’argent, mais la vie est plus importante, après tout. Le Stratège était donc chargé de contrôler les informations pour éviter que des situations comme celle-ci ne se produisent.

“Bien. En utilisant la police, j’ai empêché les événements de la place de la ville de s’ébruiter, et les nouveaux visages en ville qui ont été trouvés jusqu’à 9h17, sont au nombre de soixante. Trois sont les tueurs qui se sont déguisés, mais qui sont les cinquante-sept autres… ?”

Ces gens qui étaient sortis de la forêt étaient déguisés en touristes. Probablement le résultat d’une sorte de magie. Ces personnes entraient dans l’hôtel-casino par groupes de huit ou neuf. L’un des tueurs était sur la place de la ville, ce qui signifie qu’il était probable que les deux autres fassent partie du groupe de touristes. Bien sûr, ils pourraient aussi se cacher ailleurs, c’est pourquoi il a demandé à l’Observateur d’être aux aguets.

“Si l’on considère les ordres de Chrono à propos de l’autre camp, la personne sur la place serait celle qui tue Chrono, et l’une des deux autres serait la personne qui rendrait ce tueur presque immortel.”

Le Stratège a hoché la tête.

“C’est ça… je ne peux éliminer celui de la place qu’après avoir tué les deux de l’hôtel ! Et c’est pourquoi celui de la place a caché les deux autres. Alors pourquoi sont-ils tous entrés dans l’hôtel ? Il serait plus utile de jouer à cache-cache en se dispersant dans la ville. Et le nombre de personnes ici… Où ont-ils… ? Pour l’instant, il vaudrait mieux s’en tenir aux plans.”

Chrono lui avait demandé de “s’abstenir de tuer ou de détruire ceux qui n’étaient pas liés à son combat”, malgré le fait qu’il s’agissait d’une affaire où sa vie était en jeu. Ce que le Stratège avait l’intention de faire maintenant était à la limite du terrorisme. Il avait acheté l’hôtel avec l’argent de Chrono, et rempli le bâtiment de soldats, mais il s’agissait aussi de personnes. Penser au nombre de personnes qui allaient mourir dans cet échange lui donnait la sensation d’un poids s’abattant sur ses épaules.

{9h45. Fermez l’hôtel.}

Une fois que le Stratège a confirmé que tous les touristes étaient entrés dans le bâtiment, il a envoyé un signal aux trois mille soldats présents dans le bâtiment.

{Homme des Cavernes et Désordonnée iront sur le toit depuis l’entrée. Fragile et le Modeleur iront au sous-sol depuis le toit. La chasse aux canards commence maintenant.}

Ils étaient tous des pros. Ils étaient tous prêts à mourir dès qu’ils étaient entrés dans le monde du mercenariat. Le Stratège déploya ses troupes et surveilla l’hôtel de près en utilisant la capacité de vidéosurveillance de l’Observateur.

Les touristes montaient dans l’ascenseur après s’être enregistrés dans l’hôtel.


Un “ding” a retenti alors que l’ascenseur s’arrêtait. Au moment où la porte s’est ouverte, l’ascenseur a été bombardé de balles.

Tadadada !

Une quantité excessive de balles a été tirée sur l’ascenseur. Celui-ci s’est instantanément recouvert d’une couleur rouge cramoisie, et les flashs lumineux des coups de feu ont illuminé la zone. L’homme et la femme d’âge moyen à l’intérieur de l’ascenseur sont tombés, le sang jaillissant de leurs blessures. Même après qu’ils soient tombés, la pluie de balles ne s’est pas arrêtée. De l’autre côté de l’ascenseur se trouvaient trois soldats portant des gilets pare-balles. Les armes qu’ils avaient en main étaient des fusils de chasse semi-automatiques. Les trois hommes tenaient les fusils brûlants dans leurs mains tout en observant attentivement l’ascenseur. Les deux touristes à l’intérieur avaient été transformés en une bouillie de chair humaine.

Mais les trois soldats ne sont pas entrés pour confirmer la mise à mort. Leur adversaire était le sorcier. Ils savaient qu’il ne fallait pas s’approcher des cadavres. Ils ont lancé des grenades dans l’ascenseur et se sont immédiatement mis à l’abri.

Bang !

Le bâtiment a légèrement tremblé tandis que la fumée envahissait lentement le couloir. Le trio utilisait le langage des signes pour communiquer entre eux. Finalement, l’un des soldats a reçu le signal d’aller vérifier les cadavres, et une fois qu’il a regardé hors de sa zone de couverture, une main maigre s’est accrochée à sa tête.

C’était une main rouge sans peau. Le soldat qu’elle tenait a été traîné dans la fumée noire. Un court cri a suivi.

Chomp, crunch, crunch.

Les soldats se sont rapidement éloignés, surpris d’entendre des os se briser et de la chair se déchirer. Ils ont pu voir une main ensanglantée essayer de s’agripper aux murs, y laissant une empreinte sanglante. Ce qui a été dévoilé peu après était un cadavre un peu particulier. C’était une marionnette cadavérique créé à partir de [Gebesh] et du [Collecteur d’Os] de Necro. Il y avait cinquante-sept marionnettes déguisées en touristes.

Une de plus venait de s’ajouter au groupe.

Le soldat mort se dévoila lentement à ses anciens camarades.

« Kyaha ! »

Il les a regardés avec des yeux rouge sang. Ça ne se passait pas seulement qu’ici. Les marionnettes cadavériques fonçaient vers les soldats dans tout le bâtiment afin de les infecter. Tout cela se passait comme Jin l’avait prévu. Necro, qui avait réussi à entrer dans sa chambre déguisé en touriste, déposa Morto sur un lit.

« Hé, hé, reprends tes esprits. »

Sa chair morte et noircie ne lui permettait même pas de bouger. L’état de son corps montrait clairement que Jin avait été attaqué. Mais Necro ne parlait pas de la douleur qu’elle subissait.

« Regarde bien ce qui se trouve devant toi. Il n’est pas normal, tu sais ? C’est un monstre. »

Morto savait très bien de quoi Necro parlait. Mal à l’aise. C’était ce qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle faisait face à Jin. Toutes ses actions ludiques, toutes ses voix enjouées, étaient factices. Ce qui se reflétait dans ses yeux n’était pas du tout quelque chose d’humain.

Il imitait simplement un humain.

On pouvait voir que c’était le cas chaque fois qu’il faisait une erreur. Ce qui était à l’intérieur était simplement une machine qui ne recherchait que le profit. S’il le jugeait opportun, il n’hésiterait pas à tuer ses amis ou sa famille.

« Je… sais… »

La Sainte a laissé échapper un gémissement douloureux en disant cela. Elle savait. Étant la personne qui l’a côtoyé le plus longtemps, elle le savait mieux que quiconque. La personne à qui elle avait affaire n’était pas capable de comprendre les émotions humaines. S’il le jugeait utile, il lui briserait le cou en un instant. Après tout, la seule chose vraiment précieuse pour lui, c’était lui-même.

Cela la rendait triste.

Elle a agi comme une amie avec lui à cause de cela.

Pour qu’il ne se sente pas seul.

Pour qu’il puisse changer.

Elle était brisée. Elle ne pouvait plus être réparée. Mais… malgré ça, elle avait peut-être une chance de le sauver avant qu’elle ne meure inévitablement. Peut-être que c’était quelque chose qu’elle seule désirait. Peut-être que Jin ne le voulait pas du tout. Cela n’avait plus d’importance désormais.

Morto pensa à Jin dans les écuries, lisant un livre sous les étoiles, et mit ses mains sur sa poitrine battante.




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

2 thoughts on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 41

  1. Ça y est la sainte va devenir nécrophile :/
    Ce n’est pas bon pour sa religion ou pour Jin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :