Sovereign of Judgment – Chapitre 1

Épisode 1 : Nouveau Monde
Chapitre 1 : Le Ring de la Renaissance (1)



Cet enfant était un génie du combat.
Il savait instinctivement où frapper, comment frapper, frapper ou repousser, mettre à terre, briser un membre ou attraper les cheveux ; et tout cela sans aucun entraînement. Son jeune âge, sa petite taille et sa force physique n’affectaient pas ses capacités. C’était tout simplement un génie.

À l’âge de 5 ans, il s’est battu et a gagné contre un enfant de 8 ans dans une aire de jeux.
En CE1, il s’est battu et a gagné contre trois élèves de CM1.
Au début, la mère de l’enfant était inquiète. Elle craignait que son enfant soit sérieusement blessé à force de se battre contre des personnes plus âgées que lui.

C’était une erreur de jugement.

En 6ème, il s’est battu contre cinq ados de 16 ans qui essayaient de le voler à un cybercafé.
Cet enfant a été blessé à la paupière et il a beaucoup saigné.
Cependant, ceux qui ont vraiment été blessés étaient les lycéens. Parmi eux, un est devenu aveugle et un autre est mort sur le coup.
Comme il était mineur, il n’a pas reçu de sanction pénale même s’il avait commis un meurtre.

Par contre, sa mère a été frappée par la peur.

Un enfant de 13 ans… qui venait juste d’avoir 12 ans en années occidentales*, a battu et tué un collégien qui était beaucoup plus grand que lui.
Et il ne l’a pas tué avec de la force brute. Après enquête, on a découvert que la victime était morte d’une commotion cérébrale lorsque l’enfant l’a jeté par-dessus son épaule.
Mais l’assaillant n’avait jamais appris le judo auparavant.
C’est à ce moment-là que la mère de l’enfant a réalisé que son aptitude au combat était hors du commun. Quant cet enfant grandira, à quel point sera-t-il dangereux ? Tuera-t-il à nouveau quelqu’un ? Vivra-t-il sa vie comme un criminel ?
(*Les Coréens ont 1 an à la naissance, donc les gens ont 1 à 2 ans de plus que leur âge réel (occidental). Ils gagnent un an non pas le jour de leur anniversaire, mais au 1er janvier de chaque année. Par exemple, un bébé né le 30 décembre 2022 aura déjà 2 ans en Corée le 2 janvier 2023.)

La mère a supplié son enfant en pleurant :
« Jamais. Jamais plus. Ne frappe jamais plus personne. »

Si quelqu’un le frappait, qu’il le laisse le frapper.
S’il vivait quelque chose d’injuste, de l’endurer.
De garder à l’esprit que c’était un péché de tuer quelqu’un.
De ne plus jamais frapper quelqu’un.
Qu’il était une arme mortelle.

Ensuite, la mère a éloigné son enfant de toute activité physique et il ne pouvait même plus regarder de sport à la maison.
L’enfant, dont la mère était tout pour lui car il n’avait pas de père, a fidèlement accepté la demande de sa mère.

Par la suite, l’enfant qui était orgueilleux et qui aimait le sport ne s’est jamais affirmé. Pendant le cours d’EPS, il mentait en disant qu’il ne se sentait pas bien et allait tranquillement s’asseoir.

Malgré cela, l’enfant est quand même devenu grand et musclé.


Choi Hyuk était en classe de première au lycée. Il n’était pas doué pour les études et n’avait pas beaucoup d’amis.
Il mesurait 1m81. Son corps était assez musclé, bien qu’il ne fasse pas d’exercice.
Il ne faisait jamais preuve d’arrogance non plus. Il s’asseyait généralement seul et regardait fixement par la fenêtre d’un air absent. Puis il secouait soudainement la tête comme s’il avait un tic nerveux. Il avait l’air d’un idiot. Si quelqu’un cherchait à se battre avec lui, il souriait mollement et disait « Désolé. ».

Il était donc devenu la cible des brutes du lycée.

Choi Hyuk a été transféré dans ce lycée au cours du premier semestre de son année de première. Quand ils ont vu sa silhouette robuste les brutes ont eu peur à l’idée qu’il se batte, mais quand ils ont réalisé qu’il ne se défendait pas, ils ont commencé à le harceler comme s’il leur devait de l’argent.

Il y avait trois brutes dans la classe de Choi Hyuk.

« Hé – Hyukie ! »

Le bâtard je-sais-tout, Lee Mingi.  
Kang Minho l’avait surnommé “le bâtard je-sais-tout” parce qu’il était un je-sais-tout, même s’il n’était pas doué pour le combat.
1m70, mince, ce type saluait toujours Choi Hyuk avec le poing à chaque fois qu’il le croisait. Il prétendait qu’il aimait le frapper parce que Choi Hyuk était grand.

Bam !

« Argh ! »

Quand Choi Hyuk a baissé sa tête après avoir été frappé dans l’estomac, Lee Mingi l’a chopé par le cou.

« Hyukie. Qu’est-ce que tu as mangé au petit-déjeuner ? »

Il parlait affectueusement tout en frappant la tête de Choi Hyuk avec son poing.

« Je n’ai pas pu manger aujourd’hui. Haha. »

Choi Hyuk subissait cela tous les jours, et tous les jours il souriait mollement comme aujourd’hui.

« Bref, j’ai remarqué que notre Hyukie a jeté un coup d’œil à Minji quand il est arrivé aujourd’hui. Tu veux la baiser ? Est-ce que je dois te laisser la baiser~ ? »

Jung Minji. Taille : 1m70. Sa silhouette fine et son visage innocent la rendaient populaire. C’était la seule lycéenne qui parlait à Choi Hyuk. Elle était la première de l’école et la présidente de la classe. Elle était également la seule élève à avoir abordé le sujet du harcèlement subi par Choi Hyuk. Bien sûr, elle aussi a fini par l’abandonner.

« Haha. Non. Ce n’est pas du tout ça. »
« Comment ça, ce n’est pas du tout ça ? Hmm ? Comment ça, ce n’est pas du tout ça ? Hein ? Tu n’es pas dur là ? »

Lee Mingi a frappé Choi Hyuk dans le bas-ventre avec son poing.
Comme il n’avait pas d’amis, ses camarades de classe faisaient comme s’ils n’avaient rien vu. Jusqu’à ce que le premier cours ne commence, Choi Hyuk a été trimbalé partout en position légèrement courbée par le “petit” Lee Mingi qui le tenait toujours par le cou.

Après la fin du premier cours, le boss, Kang Minho, a appelé Choi Hyuk.

« Hé. Machin. »

Kang Minho, 1m90. Des os épais et une musculature bien développée. Il était le meilleur combattant de l’école après Choi Junsung.
Il a demandé à Choi Hyuk de lui donner son devoir de mathématiques d’aujourd’hui.

« Ouais. Tiens. Haha. »

Choi Hyuk a rigolé d’un air gêné en lui tendant son devoir.

« Tu as fait ton travail correctement cette fois-ci ? »

La dernière fois que Minho a copié ses réponses, il a été puni par le professeur. Ce jour-là, Choi Hyuk avait été convoqué par Kang Minho et avait reçu 3 coups de poing dans la poitrine.

« Ouais. J’y ai répondu personnellement. Haha. »
« Bon travail. »

Kang Minho lui a répondu avant de lui tourner le dos. Il ne frappait personnellement Choi Hyuk que dans de rares occasions.

Lorsque le dernier cours de la matinée s’est terminé, les lycéens ont eu faim.

« Gilsoo ! Gilsoo ! Où es-tu ? Gilsoo. Te voilà, espèce d’enfoiré ! »

Clac !

Dès que le professeur est parti, un type s’est levé de sa chaise depuis le fond de la classe en criant “Gilsoo”, puis a frappé Gilsoo derrière la tête.
Il s’agissait de Bae Hyunsung, 1m75. Amateur de football et agile. Il jurait très régulièrement et perdait facilement son sang-froid.

Le gamin qui a été frappé à la tête, Yang Gilsoo, était encore plus méprisé que Choi Hyuk.
Taille : 1m62 cm, peau foncée et mince. Ses mains tremblaient souvent.

« Enfoiré, achète-moi de la pizza. »

Quand Hyunsung a dit ça, Mingi s’est rapproché de lui et a ajouté :
« Pour moi aussi. »

Il arrivait de temps en temps qu’ils lui donnent de l’argent, mais vu la façon dont ils ont dit : « Achète-moi », il semblerait qu’il allait payer de sa poche aujourd’hui, comme d’habitude.

Pendant la pause du midi, personne n’a touché Choi Hyuk. Alors Choi Hyuk regardait par la fenêtre. Il imaginait Lee Mingi dans sa tête. Il se remémorait le moment où Mingi lui avait balancé un coup de poing.
Contre toute attente, il n’était pas en colère.

“Pourquoi son coup de poing est toujours comme ça ?”
C’était une question simple.
Il n’y avait pas assez de puissance derrière le poing de Lee Mingi. C’est parce qu’il négligeait la position de ses pieds.
Quand il a balancé son poing, son épaule n’a pas assez pivoté. Il n’y avait rien à dire sur la position de sa taille. Quant à ses coups inutilement larges, ils l’empêchaient d’atteindre sa cible correctement et lui faisaient gaspiller son énergie. Et son poignet tremblait aussi.

Honnêtement, même s’il avait été frappé dans l’estomac, cela ne lui avait pas fait très mal.
Mais comme d’habitude, il agissait comme si c’était le cas.

“Au moins, les coups de poings de Kang Minho sont assez bons… enfin…”
Les poings de Kang Minho n’avaient pas non plus répondu à ses attentes.
L’esprit de Choi Hyuk était en train d’élaborer la méthode de frappe la plus efficace. Ses muscles, qui n’étaient pas visibles même lorsqu’il enlevait ses vêtements, se tortillaient. Même s’il ne faisait pas d’exercice, ses muscles se développaient quand il l’imaginait pendant de courtes périodes.

“Non… Non, je ne peux pas.”
Choi Hyuk a lentement secoué sa tête.
“Pas encore ces pensées…”

Choi Hyuk regardait par la fenêtre pour faire le vide dans son esprit, le regard désespérément tourné vers le ciel bleu.
Mais ces pensées finissaient toujours par revenir.
“Est-ce que ça serait vraiment un bon coup de poing, comme je l’avais imaginé ?”
“Si je me battais, est-ce que je gagnerais vraiment ?”

Après ça il a sursauté, et a de nouveau secoué la tête. Malgré sa conscience coupable, il essayait désespérément de faire le vide dans son esprit.

“Espèce de taré. Tu es fou ? Tu es un meurtrier. Qu’est-ce que tu veux dire par “si je me battais” ? Tu dois expier tes péchés pour le reste de ta vie.”
Choi Hyuk semblait regarder bêtement par la fenêtre, cependant, il y avait un conflit intense qui faisait rage en lui.
“… Quand même… Je suis curieux…”

Choi Hyuk s’est assis en soutenant son menton. Les muscles de ses épaules bougeaient et se tortillaient.
“Tout le monde a l’air si faible.”

Alors qu’il regardait par la fenêtre, Choi Hyuk n’a pu s’empêcher de secouer à nouveau la tête.
La présidente de la classe, Jung Minji, a regardé Choi Hyuk d’un air pitoyable.
“S’il ne secouait pas autant la tête, il ne serait peut-être pas devenu une cible…”
Puis elle a regardé de nouveau ses notes.
“Il est tellement agaçant…”

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “Sovereign of Judgment – Chapitre 1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :