The Novel’s Extra – Chapitre 148

Chapitre 148 : 3 ans (2)



La bande-annonce cinématique d’introduction était d’un concept plutôt simple.
Un terrain aride est apparu à l’écran, accompagné d’une musique imposante en fond sonore.

Tap, tap.

Très vite, des bruits de pas ont retenti, puis l’on a vu un homme se tenant au sommet d’une colline déserte. Bien que son visage soit recouvert, son armure noire de jais et sa cigarette faisaient forte impression.
Ensuite, l’homme a craché sa cigarette et a brandi un fusil d’assaut.
L’angle de la caméra a alors changé, montrant plusieurs centaines de monstres de tous rangs et de tous types se précipitant vers lui.

Clic—

L’homme a inséré un chargeur dans le fusil d’assaut et a pointé son arme droit devant lui.
Depuis l’horizon, un raz-de-marée constitué de plusieurs centaines de monstres couraient vers lui.
Cependant, l’homme leur faisait face armé d’un seul et unique fusil.

Tudududu—

Des flashs de lumière ont jailli du fusil d’assaut.
Les balles qu’il venait de tirer ont pris une trajectoire mystérieuse. Presque comme si elles étaient vivantes, elles se sont courbées dans toutes les directions malgré le fait qu’elles aient été tirées en ligne droite.
L’homme a tiré sans ménagement. Le bruit métallique des douilles touchant le sol résonnait sans discontinuer ; pourtant il ne fallait même pas une seconde à cet homme pour vider un chargeur et recharger le fusil. Le bruit assourdissant des coups de feu était incessant.

Tudududu—

Laissant derrière elles des traînées de lumière blanche, des centaines de balles fonçaient comme des étoiles filantes. Ce barrage de balles a complètement décimé le redoutable raz-de-marée de monstres rugissants.
… Rapidement, le terrain désertique est redevenu silencieux.
La vidéo s’est terminée sur un homme soupirant et regardant la caméra. Derrière lui, on pouvait voir une montagne de cadavres de monstres empilés les uns sur les autres.

« …. »

En voyant la fin percutante de la vidéo, Yoo Yeonha a eu la chair de poule. Comme on pouvait s’y attendre de la part du plus grand groupe de mercenaires du monde, leur tactique de marketing était tout aussi spectaculaire.
… Bien sûr, elle devait admettre que c’était assez tape à l’œil.
Mais quand il s’agissait de vidéos de relations publiques, il valait mieux être tape à l’œil plutôt qu’insipide.

[Je viens de voir la bande-annonce cinématique. C’était vraiment excitant et intense.]

Même si le visage de l’homme était complètement recouvert, Yoo Yeonha savait qu’il s’agissait de Kim Hajin.
Kim Hajin a rapidement répondu au message qu’elle a envoyé.

[ ㅋㅋJ’ai juste fait ce que l’on m’avait demandé. D’ailleurs, ce n’est pas un scénario. En fait, nous sommes allés en Afrique pour la tourner.]
[En Afrique ?]
[Ouaip.]

Plus de la moitié de l’Afrique était dominée par des monstres.
Bien que les pays se situant au nord du Sahara comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Égypte soient encore sous le contrôle de l’humanité, l’Afrique du sud et l’Afrique subsaharienne étaient des “zones d’extinction humaine”.
Les terres y appartenaient aux monstres et seule la loi de la jungle prévalait.

[C’était au nord ou au sud du désert du Sahara ?]
[Au nord, évidemment. Les monstres dans le sud sont tous forts.]
[Je suppose que tu as raison. Oh, as-tu rencontré le Seigneur des Monstres ?] a demandé Yoo Yeonha en plaisantant.

Toutes sortes de contes monstrueux provenaient d’Afrique du sud et d’Afrique subsaharienne. Le plus célèbre de ces contes relatait l’existence d’un “Seigneur des Monstres”.
Selon ce conte, il existait un Seigneur des Monstres dont l’intelligence rivalisait avec celle des humains, et ses subordonnés étaient tout aussi intelligents. Ensemble, ils étaient censés rassembler les monstres d’Afrique et attaquer l’humanité.

[Non, mais tu pourras voir le Seigneur des Monstres toi-même dans dix ans.]
[Mais comment tu pourrais savoir ça ?]

« Pfft. »

Yoo Yeonha a rigolé. Kim Hajin avait l’air sérieux, mais il devait plaisanter, n’est-ce pas ?
Elle a changé de sujet sans trop y réfléchir.

[Ah au fait, merci pour le ginseng que tu as envoyé récemment.]
[Envoyé ? Tu veux dire vendu.]
[C’est pareil. Grâce à toi, nous sommes presque prêts à dévoiler notre nouvelle potion. Ce sera le premier article officiel de la Pharmacie Essentielle. Je suis sûr qu’elle va bouleverser le domaine pharmaceutique.]
[Félicitations, ça veut dire que les actions que je possède vont augmenter. Oh oui, appelle-moi quand tu effectueras des tests pour cette potion. Je ferai le cobaye gratuitement.]
[Hm ? Non, c’est bon…]

Yoo Yeonha s’agitait tellement en envoyant ses textos que les autres apprentis ont commencé à trouver ça louche.
C’est à ce moment-là que Yi Jin-Ah est revenue en souriant amèrement.

« Ah, désolée, j’ai été distraite pendant un moment. »

Yoo Yeonha a mis fin à sa conversation avec Kim Hajin et a éteint sa smartwatch.

« Alors euh… où en étions-nous ? » 

Yi Jin-Ah s’est retournée et a crié en direction des Héros qui fixaient l’ordinateur.

« Ah oui, les gars ! Dites bonjour à nos nouveaux apprentis. »
« Oh~ ? Ils sont plutôt mignons. Bonne chance, gamins. »
« Contactez-nous si vous avez besoin d’aide. »
« Vous savez que nous sommes de rang 1, n’est-ce pas ? Vous devez travailler dur si vous voulez survivre ici~  »

Ils ont tous chaleureusement encouragé les apprentis.
Bien sûr, ils n’ont pas oublié de discrètement s’incliner lorsqu’ils ont croisé le regard de Yoo Yeonha.

« Très bien, partons. On dirait que le salon va être bondé aujourd’hui. Voyons voir… Ah, allons dans mon bureau. »

Yi Jin-Ah a conduit les apprentis en dehors du salon.


De leur côté, Kim Suho et Yi Yeonghan se tenaient devant l’entrée de la Grâce Sacrée du Créateur.

Chhhh—

Un vent froid avait envoyé valser des feuilles mortes à travers l’entrée.

« Tu devrais vraiment bien me traiter. »

Yi Yeonghan a parlé en donnant un coup de coude à Kim Suho.
À juste titre, Kim Suho et Yi Yeonghan étaient les seuls cadets à avoir choisi la Grâce Sacrée du Créateur. Si Kim Suho ne l’avait pas persuadé, Yi Yeonghan aurait également choisi l’Essence du Détroit.

« Depuis quand je ne te traite pas bien ? Tu as obtenu le rang 8 grâce à moi. Parce que je t’ai aidé à t’entraîner. »
« Oh s’il te plaît, tu t’es enfui à la montagne Baekdu pendant les vacances d’été. »
« … Mais quand même. »

À un moment donné, la Grâce Sacrée du Créateur avait chuté jusqu’au rang 20. Maintenant, grâce aux réformes de la nouvelle cheffe Yun Seung-Ah et aux campagnes de donjons réussies, ils étaient remontés au rang 13.
Malgré cela, les cadets n’ont pas choisi la Grâce Sacrée du Créateur. Bien que la Grâce Sacrée du Créateur ait mis sa fierté de côté et qu’elle ait sélectionné des cadets classés sous le rang 100, aucun cadet ne les avait choisis.
D’une certaine manière, on ne pouvaient pas leur en vouloir. Il n’y avait tout simplement aucune raison pour eux de choisir la Grâce Sacrée du Créateur, qui était encore sous la surveillance du public, alors qu’il y avait des choix plus classes et plus stables.

« Entrons. »
« Ah~ mon avenir va être ruiné à cause de toi. »
« Oh s’il te plaît, ce qui compte c’est le genre de héros que tu vas devenir. La guilde dans laquelle tu vas est-elle si importante que ça ? »
« Bien sûr que oui, espèce d’enfoiré… »

Pendant que Kim Suho et Yi Yeonghan se chamaillaient…

« Kim Suho-ssi, Yi Yeonghan-ssi. »

Une voix douce a atteint leurs oreilles.
Ils ont immédiatement arrêté de se disputer et se sont retournés.
La cheffe de la guilde Yun Seung-Ah se trouvait là.

« Merci d’avoir choisi la Grâce Sacrée du Créateur. »

Bien qu’elle ait le statut de cheffe de guilde, elle était venue saluer les apprentis héros.

Ssss—

À ce moment-là, une légère brise a soufflé dans l’entrée. Les longs cheveux de Yun Seung-Ah ont flotté dans l’air et un doux parfum a commencé à se répandre. Un sourire éclatant était apparu sur son visage.
Les deux hommes se sont retrouvés figés par sa beauté aveuglante.

« … Dire que la cheffe de guilde est venue nous saluer. C’est plutôt sympa. »

Après avoir murmuré discrètement, Yi Yeonghan a couru vers Yun Seung-Ah.

« Cheffe de guilde Yun Seung-Ah~ ! Je suis votre plus grand fan— ! »


… 10 août 2027.

La rénovation de la cachette de la Troupe Caméléon était terminée à 30%.
Après avoir fini mes tâches du jour, je suis sorti dans le hall en essuyant ma sueur.

« Oh, Bizut, qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ? »

Cette voix amicale appartenait au Siège Turquoise, Setryn.
En voyant qu’elle me souriait, je lui ai souri à mon tour.

« Qui sait ? »

Après plus d’un an de rénovation, la cachette était devenue de plus en plus chic.
Et après avoir appris que je rénovais, les membres de la Troupe Caméléon y venaient souvent pour traîner.

« Quelque chose d’intéressant ? »
« Non, je ne dirais pas intéressant. »

Actuellement, seules les chambres de Boss, Khalifa, Jain et Setryn étaient terminées. Mais en dehors de ça, j’avais aussi créé un atelier, une salle d’entraînement (toujours en cours de réalisation), une salle de jeu et une salle de bain.
Pour les chambres individuelles, j’avais reçu un paiement adéquat de la part de chaque membre. Khalifa m’avait donné une pierre bleue, Jain m’avait donné un bracelet améliorant la circulation de l’énergie, et Setryn m’avait donné un médicament qui améliorait… l’endurance, on va dire.

« Je travaille sur une source chaude. »
« Une source chaude ? »

Setryn s’est levée en souriant, elle avait l’air hyper-excitée.

« Comment as-tu su que j’aimais les sources chaudes ? »

Malgré le fait que je n’avais pas prévu d’en faire une, j’avais trouvé une réserve d’eau souterraine, alors j’ai changé mes plans.

« Hum, ce n’est pas encore prêt. Ça ne sera pas terminé avant au moins une semaine. »
« C’est un bain mixte ? »

Elle s’est léchée les lèvres, ce qui faisait partie de ses habitudes plutôt aguicheuses.
J’ai secoué la tête.

« Non, c’est séparé. »
« … Mais on peut quand même aller dans le même bain, non ? »

Kiik—

Tout à coup, la porte de la plus grande chambre de la grotte s’est ouverte, et Boss en est sortie. Il semblait qu’elle venait juste de se réveiller car elle avait encore l’air assoupie.

« Boss est debout. Alors je vais partir. Préviens-moi quand la source chaude sera terminée~  »

Setryn a souri puis est retournée dans sa chambre.

« Haam. »

Boss s’est frotté les yeux et s’est traînée jusqu’au canapé avant de s’y allonger, les cheveux décoiffés. Pour information, elle portait un pyjama en soie noir.
Personne ne lui a demandé de porter un pyjama, et personne ne lui en a fait cadeau d’ailleurs.
Mais il y a environ deux mois, Boss est revenue avec ce pyjama dans les mains. Quand je l’ai questionnée à ce sujet, elle m’a répondu d’un air ravi que c’était un “objet précieux pour un sommeil merveilleux”.

« Qu’est-il arrivé au fait de n’avoir besoin que de 5 heures de sommeil par semaine ? »
« …. »

Boss a soudainement levé la tête et m’a regardé.

« Est-ce que ça s’adressait à moi ? »
« Non. »
« Je vois… huaam. »

Puis, elle a baillé et s’est enfouie dans le canapé.
Comme elle vient encore de le démontrer, Boss était obsédée par mes meubles. Je ne pouvais pas lui en vouloir, car les meubles que j’avais créés étaient bien meilleurs que ce que j’avais initialement prévu.

===
[Lit de Boss] [Grade Supérieur] [Contient 3% de puissance magique]

– Charme de la Puissance Magique
*Quand vous vous reposez dans ce lit, l’épuisement mental et physique sont tous deux éliminés.
*Se réveiller le matin dans ce lit augmentera votre persévérance de 0,3 point.

– Création Artistique
*La beauté de ce lit vous donnera envie de vous y allonger.

「Créateur : Kim Hajin」
===

Avec Dextérité qui grandissait de jour en jour, j’étais maintenant capable de créer des meubles contenant de la puissance magique.
D’une certaine manière, c’était prévisible.
Puisque j’ai transformé la puissance magique du Stigma en outils et raffiné la puissance magique elle-même en meubles, il était naturel qu’ils contiennent de la puissance magique.

Le résultat étant que les meubles que j’avais fabriqués étaient des chefs-d’œuvre.
Regardez ces effets incroyables !
Dormir dans ce lit juste une nuit éliminait l’équivalent d’une semaine d’épuisement !
Mais le plus important était la dernière ligne,「Créateur : Kim Hajin」.
Cela signifiait que le monde avait reconnu mes compétences en matière de fabrication de meubles. Si je continuais à fabriquer de bons objets, mon nom lui-même permettrait aux objets de recevoir des effets avantageux.
Même si bien sûr, c’était à la condition que je travaille dur pendant au moins trois ans.

« Bizut. »

Boss m’a appelé, les yeux encore fermés.

« Oui ? »
« Mes cheveux me démangent. »

Elle exprimait clairement son désir de se faire peigner les cheveux.

« … Tu devrais attendre et te laver les cheveux d’abord— »
« Ça me démange. »

Boss secouait sa tête de haut en bas.

« Ça me démange, ça me démange. »

Voyant que j’hésitais encore, elle a commencé à piquer une colère en sautillant sur le canapé.

« Ça me démange~  »
« … D’accord. »

Je me suis approché et j’ai commencé à peigner ses cheveux.
Les cheveux de Boss étaient plus propres que je ne le pensais. Si je ne l’avais pas vu, je n’aurais jamais cru qu’elle venait juste de se réveiller.

« Hm ? Tu lui brosses encore les cheveux ? »

À ce moment-là, Jain est sortie de sa chambre. Apparemment elle était en train de lire, car elle portait une paire de lunettes rondes à la Harry Potter.

« Ah, oui, elle me l’a demandé. »
« Pfft, regarde Boss affalée sur le canapé. Trop mignonne~ Ah oui, Bizut, tu as lu le “Violet Times” ? »
« Le Violet Times ? Le journal ? »
« Ouais, tu fais partie de leur top 10 des recrues à suivre. Peu importe que tu sois un Djinn ou un Héros, mais tu dois avoir débuté au cours des 3 dernières années pour y figurer. »

Jain a ouvert un exemplaire du Violet Times et me l’a montré.

===
[Top 10 des recrues à suivre]

TOP1 – L’étoile montante de l’Arène de Pandémonium, “Red Death”.
TOP2 – Le Héros de la Corée, “Kim Suho”.
TOP3 – Le Loup Noir des Mercenaires Jeronimo, “Fenrir”.
TOP4 – Le descendant du sauveur de l’ère passée, “Shin Jonghak”.



===

« Félicitations, tu es à la troisième place. »
« Oh, c’est le journal que publie le Banquet Violet. »
« Ouaip. Attends, ne me dis pas que… tu n’as toujours pas obtenu d’ID du Banquet Violet ? »
« Si, j’en ai une. C’est juste qu’il faut être au-dessus d’un certain rang pour le recevoir. C’est cher aussi. »

Le Violet Times, le journal publié chaque semaine par le Banquet Violet.
Il fallait être au moins de rang “Rouge Rubis” pour s’y abonner, et j’ai aussi entendu dire que ça coûtait 3 millions de points par mois.

« Quand même, jette un coup d’œil. C’est amusant. Beaucoup de pays ont demandé après toi récemment, en particulier l’Amérique et la Chine. »
« Mm… ces deux pays sont grands, ils ont donc plus de monstres à craindre. »

Ma spécialité était le massacre de monstres. Si les conditions étaient bonnes, je pouvais décimer plus d’un millier de monstres en dessous du rang-intermédiaire de grade 1 sans aucune aide. Il n’y avait donc pas de tirs amis grâce à mon extrême précision.
En fait, il y a tout juste un mois, je suis allé en Chine dans la province du Guangdong et j’ai massacré des centaines de monstres envahisseurs en une seule journée. Je ne veux pas me vanter, mais j’ai été traité comme un héros après ça.

L’aspect le plus important ici était le “temps”.
La source de ma célébrité venait du fait que j’avais nettoyé la région en une “seule” journée, sans aucune victime civile.

« Je vais me reposer ce mois-ci. Je suis un peu trop sorti le mois dernier. »
« Bien sûr, assure-toi juste d’accepter au moins une mission par mois. »

En disant cela, Jain a posé une pile de documents sur le canapé.

« Choisis-en une et dis-le moi. »
« Compris. »
« Ok, j’ai quelque chose à faire, alors je m’en vais. Prends bien soin de Boss. Bye-bye. »

Jain a disparu dans le Portail.
J’ai attrapé les documents d’une main et j’ai continué de peigner les cheveux de Boss.

« Mmm~ »

Ignorant Boss qui ronronnait joyeusement, j’ai tourné la page avec la puissance magique du Stigma.

« Hein ? »

Alors que je les parcourais du regard, un document a attiré mon attention. J’ai arrêté de peigner les cheveux de Boss et me suis concentré sur le contenu du document.

« … Bizut ? »
« …. »
« Bizut ? »

Bang, bang, bang.

Mais comme j’avais arrêté trop longtemps, Boss s’était remise à sautiller furieusement sur le canapé afin de manifester son mécontentement.

Bang, bang, bang.

« D’accord, d’accord, arrête de sautiller. Tu vas finir par être toute décoiffée. »

J’ai posé les documents avant de recommencer à peigner les cheveux de Boss.
Puis, je lui ai parlé fermement.

« Mais comme toujours, je ne le ferai que 15 minutes par jour. »
« … Juste 5 minutes de plus. »
« Non. »
« … Hmph. »


… 14 août 2027.

Par un après-midi d’été incroyablement chaud, les apprentis héros d’Essence du Détroit étaient de sortie pour une mission d’expédition.
Les missions d’expédition étaient mandatées par les collectivités locales, mais elles faisaient partie des tâches que les guildes devaient accomplir selon la directive du gouvernement.

« Les missions d’expédition sont rares. Les guildes ne sont tenues d’en réaliser que six par an, il est donc plus facile de les considérer comme une chose à faire tous les deux mois. »

Au total, huit membres de la guilde prenaient part à la mission d’expédition d’aujourd’hui. Sur les huit, trois étaient des apprentis et cinq étaient des Héros actifs.

« La mission d’aujourd’hui est assez facile. »

La mission qui leur avait été confiée par la collectivité locale consistait à détruire une colonie de gobelins.
Mais comme les gobelins n’étaient pas nécessairement les cibles les plus faciles et que des apprentis participaient à la mission, un Héros de rang haut-intermédiaire de grade 6 était présent en tant que chef.

« Ne les sous-estimez pas juste parce que ce sont des gobelins. »

Le chef d’équipe, Im Joongjin, a pris la parole.
Les trois apprentis, Rachel, Yohei et Rose, ont hoché leurs têtes d’un air sérieux.

« Mais ne soyez pas trop tendus non plus. »
« De plus, la chose la plus importante dans les combats urbains est d’éviter les pertes civiles. Faites attention à ce que votre puissance magique ne s’envole pas n’importe où. » a ajouté la vice-cheffe d’équipe, Jeon Yohwa.

Les gobelins qu’ils devaient subjuguer aujourd’hui avaient construit leur base dans un immeuble délabré de la périphérie d’Incheon. Pour elle, il était assez téméraire pour de simples gobelins de s’approcher si près d’un habitat humain.

« Bien, attendons 30 minutes que la police finisse de bloquer les routes. Ensuite, nous, les héros actifs, irons en premier. Vous, les apprentis, pourrez nous suivre lentement. »
« Oui ! »
« Compris ! »

Rachel a répondu avec fermeté en gardant le dos bien droit.

————————————————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
————————————————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 148

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :