KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 122

Chapitre 122 : Ce qui doit être fait (5)



La Troupe Caméléon avait des liens avec plusieurs groupes et organisations, car même elle ne pouvait pas tout gérer dans ce pays immense.

Bien sûr, la plupart de ces liens n’étaient que temporaires, la Troupe Caméléon étant en position nettement supérieure. En fait, la plupart des groupes avec lesquels elle était en relation ne savaient même pas qu’ils avaient affaire à la Troupe Caméléon.

La Société de la Lune Sombre était l’une des nombreuses organisations privées basées à Pandémonium. Si je me souviens bien, leur chef venait d’Angleterre, et leur groupe était un syndicat du crime similaire à la mafia.

« Dire que même un gamin comme toi a entendu parler de nous. Nous devons être devenus assez célèbres, hein ? »

Bien que les Nations Unies et plusieurs gouvernements aient diffusé une propagande malveillante contre le Pandémonium, ce n’était pas l’enfer qu’ils voulaient faire croire. En vérité, Pandémonium était une ville avec un nombre assez important de résidents, dont des humains.

De toute façon, la Troupe Caméléon ne se souciait pas vraiment de Pandémonium ; mais la Société de la Lune Sombre s’y accrochait désespérément, dans l’espoir d’élever son statut.

Après tout, avoir la Troupe Caméléon comme soutien leur donnerait un avantage certain dans les luttes de pouvoir contre les autres organisations.

Quant à savoir pourquoi un membre de la Société de la Lune Sombre essayait de me tuer, c’était probablement parce qu’il avait été engagé par Lancaster. C’était d’autant plus probable que Lancaster et le leader de la Société de la Lune Sombre étaient tous les deux anglais.

Pour en revenir à notre sujet, le fait que la Société de la Lune Sombre soit le laquais de la Troupe Caméléon ne changeait rien. Ce n’est pas comme si je pouvais aller vers lui et me présenter comme étant un ami du Boss de la Troupe Caméléon. Si je le faisais, il est fort probable que Boss me tue.

« Alors commençons. »

Heuk Jeon a parlé froidement alors que ses dagues se rassemblaient devant lui.

J’ai compté le nombre de dagues qu’il possédait.

Une, deux, trois… dix-sept.

D’après ce que je pouvais voir, il les contrôlait avec sa puissance magique. S’il pouvait contrôler habilement dix-sept dagues, il était au moins de rang-intermédiaire.

« Approche, je vais te laisser faire le premier pas. »

Bien qu’il ait parlé comme s’il me méprisait, il n’a pas baissé sa garde le moins du monde. Ses dagues infusées de puissance magique protégeaient complètement son corps, comme un rideau de lames. Je ne voyais pas une seule ouverture que je pourrais utiliser.

« … Très bien. »

Pour commencer, j’ai utilisé le troisième effet médicinal mémorisé par mon corps.

[Amplification instantanée]

En un instant, une vague de chaleur a parcouru mon corps et mes muscles se sont gonflés. Mon corps a vigoureusement réagi à la poussée spontanée d’adrénaline qui le traversait.

En plus du renforcement de mon corps physique, mes pensées se sont accélérées.

J’ai fermé les yeux et pris une profonde inspiration.

« Le désespoir fait partie de la mort. Je vais te laisser en faire l’expérience. »

Clic.

J’ai ouvert les yeux et j’ai pointé mon arme sur l’idiot bavard.

Tudududududu —

Un son explosif s’est fait entendre alors que mon chargeur de 45 balles n’a mis qu’une seconde à se vider.

Mais même contre une vitesse de tir aussi terrifiante, Heuk Jeon n’a pas sourcillé. Les dix-sept dagues qui flottaient autour de lui comme des satellites ont stoppé toutes les balles.

Clang, clang —

Les balles découpées en morceaux sont tombées sur le sol.

Une fois que le son de l’explosion a cessé, tout est redevenu silencieux.

« Hum… c’est tout ? »

Heuk Jeon a souri de façon décontractée.

Tsk. J’ai fait claquer ma langue et j’ai passé la main dans mes cheveux.

Malheureusement, je n’étais pas de taille contre lui.

Bien que je puisse tirer des balles assez puissantes pour briser ses dagues, le problème était qu’il en avait dix-sept.

« … Huu. »

Cependant, je ne pouvais pas mourir face à lui.

Si je voulais vraiment gagner, je pouvais le faire quand je le voulais.

La balle tueuse de dieu, Misteltein.

Bien que ce serait comme d’utiliser une guillotine pour décapiter un poulet, cela garantirait certainement ma survie.

« Quelle déception. Si c’est tout ce que tu as à montrer, je vais attaquer maintenant. »

Heuk Jeon a eu la gentillesse d’annoncer son prochain mouvement. J’ai concentré mon attention sur ses dagues. Un sourire narquois a émergé sur son visage, et ses dagues ont volé vers moi.

J’ai immédiatement activé le Bullet Time.

Dans ce monde ralenti, je fixais les dagues volantes… et j’ai senti que quelque chose clochait.

Une des dagues a soudainement accéléré vers ma tête.

Mais je l’avais vu venir avant même qu’elle ne commence à accélérer.

C’était peut-être plus facile à prévoir parce que la dague volait en ligne droite.

Si j’avais raison, la deuxième dague qui volait vers mon cœur devrait soudainement changer de trajectoire pour atteindre mon menton.

Pour une raison inconnue, j’avais pu voir ce changement de trajectoire avant même que la dague ne s’approche de mon cœur.

Sachant où les dagues allaient aller, il était facile d’y faire face.

J’ai tiré. Bien que mes balles ne soient pas à même de détruire ses dagues, elles étaient en revanche plus que capables de changer leur trajectoire.

Clang, clang, clang.

Des sons d’explosions ont retenti lorsque les balles se sont heurtées aux dagues.

Elles ont continué à changer de direction en volant vers moi, et j’ai tiré pour les dévier de leur trajectoire prévue.

Tududuk.

Des fragments de mes balles se sont émiettés après avoir touché les dagues.

Alors que cet échange féroce continuait, j’ai compris comment j’arrivais à prévoir ses attaques.

Il lançait ses dagues avec de la puissance magique, puis il utilisait de la puissance magique pour changer leur trajectoire.

C’est ce que l’on appelle une attaque à “longue portée”.

Mon Don, Maître Tireur d’élite, me plaçait au sommet des attaques à longue portée. Tant que c’était une attaque à longue portée, je pouvais lire sa trajectoire même si je n’étais pas l’assaillant.

« … Tsk. »

Toutefois, être capable de prédire leur trajectoire était différent d’être capable de se défendre contre elles.

Bien que mes yeux puissent suivre leurs mouvements, mon corps ne le pouvait pas.

Le Bullet Time ne durait que trois minutes. Une fois le Bullet Time terminé, je serais sans aucun doute en difficulté.

Malheureusement, les dagues volantes m’attaquaient sans relâche. Pendant ce temps, Heuk Jeon m’observait tranquillement de loin.

Alors que je continuais à changer la trajectoire des dagues, j’ai soudainement pensé à l’autre arme cachée dans mon Stigma.

===

[Poinçon d’Affaiblissement] [Haut rang – Enchantement] [Attribut : poison]

*Un poinçon qui affaiblit la cible piquée.

*Enchanté avec l’effet magique de haut-rang “Affaiblissement”.

===

Cet objet était l’arme que Tomer devait obtenir de l’exécutif de Wicked lorsqu’elle avait été chargée d’affaiblir Rachel. Son effet magique de haut-rang devrait aussi fonctionner sur Heuk Jeon.

« Uk. »

Trois minutes s’étaient écoulées. Dès que le Bullet Time s’est terminé, une des dagues de Heuk Jeon a effleuré mon épaule.

J’ai serré les dents à cause de la douleur intense.

Une seule fois.

Je devais juste le piquer avec ce poinçon une seule fois.

Le problème était de savoir comment…

Et soudain, j’ai pensé à quelque chose.

La puissance magique du Stigma.

Le pouvoir qui transformait ma volonté en réalité.

Ce n’était pas impossible. Même s’il y avait beaucoup de choses que je ne pouvais pas faire avec le peu de stries de Stigma que je possédais, cela valait la peine d’essayer maintenant que j’en avais trois.

J’ai concentré tous mes sens sur mon Stigma.

« … Uk. »

Pendant ce temps, les dagues de Heuk Jeon découpaient ma chair, surchargeant fortement mes récepteurs de douleur.

Néanmoins, j’ai tenu bon et j’ai maintenu ma concentration.

Ce que je voulais, c’était me tenir derrière lui… !

Soudain, le Stigma a brillé de mille feux, sa lueur bleue a traversé ma chemise.

Immédiatement, le monde a semblé être se renverser. Comme si le monde était démonté puis remonté, le paysage se déformait et changeait. En un clin d’œil, je me suis retrouvé derrière Heuk Jeon.

Je n’ai pas manqué l’opportunité que j’ai créée.

J’ai sorti le poinçon d’affaiblissement du Stigma, et j’ai frappé Heuk Jeon à l’épaule.

« … Quoi !? »

Bien qu’il ait montré une incroyable vitesse de réaction, il était trop tard.

J’ai libéré le Loup Fantôme de ma poitrine.

« Mors ! »

Le loup a sauté sur Heuk Jeon.

« Uk ! Q-Quoi !? »

Il se débattait sous le Loup Fantôme. Pendant ce temps là, j’ai transformé le Desert Eagle en mode fusil à pompe, tout en ayant du mal à me retenir de m’effondrer sur le sol.

Kiiik

Ça a pris deux secondes pour que le fusil change de forme.

C’était la raison pour laquelle j’avais d’abord attaqué avec le poinçon. Deux secondes, c’était plutôt long.

« … Reviens. »

J’ai rappelé le loup.

Je pouvais voir plusieurs blessures profondes sur son corps. Les seuls défauts du Loup Fantôme étaient son endurance et sa vitalité. Épuisé, le Loup Fantôme a replongé dans ma poitrine.

« A-Argh, bordel de merde. »

Heuk Jeon m’a lancé un regard haineux, l’attitude tranquille qu’il avait auparavant n’était plus là.

Bien qu’il essayait d’augmenter sa puissance magique, c’était presque impossible à cause de l’effet du Poinçon d’Affaiblissement.

Maintenant nos positions étaient inversées.

« Essaie de manger ça. »

J’ai poussé le canon du fusil à pompe contre son torse.

« Ça pourrait faire mal si ça ne se termine pas rapidement. »

« …. »

Mais juste au moment où j’allais appuyer sur la gâchette…

[12 heures se sont écoulées depuis que le premier cadet a terminé l’ascension de la Tour. L’examen est maintenant terminé.]

L’examen s’est terminé, sauvant ainsi la vie de Heuk Jeon. Aussitôt, une lumière aveuglante m’a englouti. Je sentais que j’étais transporté vers un autre endroit.

J’ai rigolé.

Qui aurait cru que quelqu’un pouvait être encore plus chanceux que moi ?

Heuk Jeon, c’est ça ? Je le rencontrerais inévitablement à nouveau, alors je pourrais m’occuper de lui à ce moment-là.

… Je devrais le dire à Boss.


Après l’examen, je suis revenu seul dans la salle d’attente, tout en regardant ma smartwatch.

« … Oho. »

[Votre compréhension de la puissance magique du Stigma augmente.]

[Une nouvelle fonction, “Empreinte d’idée”, a été ajoutée.]

[Empreinte d’idée – stocke la puissance magique du Stigma en tant qu’idée spéciale. Vous pouvez stocker un total de deux idées. Le coût en puissance magique des idées stockées est réduit de moitié.]

« Intéressant. »

Le Stigma a reçu une nouvelle capacité, bien sûr c’était grâce à l’utilisation de celui-ci lors de mon combat contre Heuk Jeon. J’ai immédiatement su quelle technique je devais stocker.

La téléportation à courte distance que j’avais utilisée lors du combat précédent.

Bien qu’un déplacement de 50 mètres ait nécessité deux stries et demie de Stigma, je ne pouvais pas dire que c’était trop coûteux, car la téléportation était une capacité qui ne pouvait être obtenue que par des Dons.

« Hé, Kim Hajin ! »

« Hajin ! »

J’étais en train de taper sur le clavier de ma smartwatch quand j’ai entendu deux personnes appeler mon nom.

J’ai levé la tête. Chae Nayun et Kim Suho couraient vers moi.

« Ah, q-qu’est-ce qui est arrivé à ton visage ? Comment es-tu devenu aussi laid ? Tu vas bien ?! »

Chae Nayun frottait les blessures sur mon corps avec un visage inquiet. Mais… était-elle inquiète pour moi ou se moquait-elle de moi ? C’était un peu insultant.

« Je ne serais pas là sinon. »

« Ce bâtard était vraiment un examinateur ? As-tu réussi le niveau ? »

J’ai ignoré Chae Nayun et me suis tourné vers Kim Suho. Chae Nayun avait dû lui dire ce qui s’était passé, car il avait l’air aussi inquiet qu’elle.

À ce moment-là, Chae Nayun a trouvé une profonde coupure au niveau de ma taille.

« Aah ! Qu’est-ce que c’est, c’est tellement profond… Je peux voir à l’intérieur de ta plaie ! »

C’est moi qui étais blessé, alors pourquoi était-elle si anxieuse ?

Je regardais calmement Chae Nayun, qui me frottait les bras, les épaules, les côtes et les cuisses.

« Oh c’est vrai, Kim Suho, la potion. »

« Ah, j’ai failli oublier. Tiens Hajin, c’est une potion pour les blessures externes. »

Kim Suho m’a tendu une potion.

« Hein ? Oh… non, c’est bon. »

J’ai lentement fait un pas en arrière. Je n’avais pas vraiment envie d’appliquer une potion aussi désagréable. Sans compter que les potions pour les blessures externes étaient particulièrement douloureuses.

« Ah, ne t’enfuis pas. »

Cependant, Chae Nayun a attrapé ma main, puis a ouvert la potion et a mouillé une compresse avec.

« Ah, attends. »

La compresse humide a touché ma blessure.

Une douleur atroce a traversé mon corps.

« Ahuk, ah, hé, vas-y doucement avec moi. »

« … Allons, ce n’est pas si grave. »

Chae Nayun souriait, même si j’avais vraiment mal.

Quand Chae Nayun a eu fini de me soigner, ma smartwatch a soudainement sonné.

[Votre corps a mémorisé 1,5 % de l’effet médicinal “récupération des blessures” de la potion de récupération d’urgence.]

Ah oui, les potions de récupération sont aussi un type de médicament.

Bizarrement, je l’avais oublié jusqu’à maintenant.

… J’ai remis en question ma propre intelligence.

« Voilà. Au fait, qu’est-il arrivé à la Princesse ? »

« Rachel ? Elle est… oh, la voilà. »

Au loin, Rachel pleurait alors qu’elle parlait désespérément à un instructeur. Je pouvais l’entendre dire : “Trouvez Kim Hajin, s’il vous plaît !”.

Wiing

Ma smartwatch a encore sonné. Elle faisait vraiment des heures supplémentaires aujourd’hui…

Mon visage est devenu aussi raide qu’une planche de bois.

Cette fois, ce n’était pas une alerte. C’était un message.

Un message important, en plus.

L’expéditrice était Boss.

[J’ai parlé avec les autres membres de ta requête.]

Dès que j’ai vu la première ligne de son message, mon cœur s’est arrêté de battre.

« Hé, j’ai besoin d’aller aux toilettes. »

« Hein ? Mais il n’y a pas de toilettes à proximité — Ah, hé, où vas-tu !? »

En évitant Chae Nayun et Kim Suho, je suis allé à l’endroit le plus isolé que j’ai pu trouver et je me suis assis. Après avoir regardé autour de moi pour m’assurer que j’étais bien seul, j’ai consulté le reste du message de Boss.

[Le résultat. 5 oui, 5 non.]

Une égalité parfaite.

J’ai serré les dents. C’était prévisible, tuer Chae Jinyoon était quelque chose que même la toute-puissante Troupe Caméléon hésitait à faire.

Toutefois, la Troupe Caméléon avait un total de 11 membres, sans compter le siège vide.

[Mais je n’ai pas encore décidé.]

Comme je le pensais, Boss est celle qui n’a pas voté.

[Oui, Boss.]

Je lui ai envoyé un court message et j’ai attendu sa réponse. Cependant, elle n’a pas répondu avant un bon moment. Je ne savais pas si elle était simplement lente à taper ou si elle essayait en fait de me tenir en haleine.

Alors que je commençais à m’impatienter, la réponse de Boss est enfin arrivée.

[Petit Apprenti.]

[Tu as déjà tué plusieurs personnes. Mais tu étais en mission, et c’étaient tous des gens malfaisants qui méritaient de mourir.]

[Ta demande est différente de tes missions. Cette fois, tu as dit que tu voulais tuer quelqu’un toi-même. Quelle qu’en soit la raison, si tu commets un meurtre de ta propre volonté, un lourd poids pèsera sur ta conscient.]

« …. »

Le ton de son message était solennel. Bien que j’aie la forte impression qu’elle faisait semblant d’être gentille.

Mais… en tant qu’écrivain, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer une petite erreur qui a gâché l’atmosphère sérieuse.

[Seras-tu capable de le supporter ?]

[Hum, Boss, je suis désolé de dire ça, mais c’est “conscience”, pas “conscient”.]

[Si tu peux — ]

Le message de Boss a été coupé en plein milieu de la phrase.

Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que j’avais fait une erreur, mais il était déjà trop tard.

Mais bon, c’était probablement mieux que de faire ce genre d’erreur en personne.

[?]

Boss a juste renvoyé un point d’interrogation.

[Ah, je suis désolé.]

Bien que je me sois rapidement excusé, Boss semblait bouder car elle ne répondait pas.

Me sentant un peu anxieux, je l’ai appelé.

Heureusement, elle a décroché immédiatement.

« Allô ? »

« — Qu’est-ce qu’il y a ? »

Elle n’avait pas l’air très enthousiaste.

J’ai soupiré de soulagement et me suis excusé une fois de plus.




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 122

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :