KissWood

La Tour des Mondes – Chapitre 150







Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (5€)

_________________

 


Un repas digne d’un palais

Toujours rien ?
[Si si, il y a une grande porte fermée derrière la salle du trône. Je vous attends là bas. Ça va de votre côté ?]
Oui oui…

Je dis ça en regardant l’état de la cuisine. Maliel a plus l’air d’un assassin que moi pour le coup. Vu qu’elle a décidé de ne pas me faire confiance pour les combats je n’ai pratiquement rien eu à faire. Enfin je me suis occupé de trois des dix hommes dans la cuisine et j’ai l’impression que Maliel était déjà très impressionnée… Ce qui m’irrite encore plus. Bien entendu ils étaient plus de dix dans la cuisine, mais les généraux se sont enfuis pratiquement tout de suite en nous voyant.

Je dis à Yuu de me donner la direction à suivre et me tourne vers Maliel qui boit un peu d’eau provenant d’un pichet et lui répète ce que Yuu m’a dit.

– Ton raton laveur est vachement utile, si jamais tu n’en veux plus hésite pas à me le donner.
– J’y penserai.

Sans l’attendre je m’approche de la sortie de la cuisine en passant au dessus de plusieurs cadavres. J’ai déjà remis du poison sur mes lames et il ne me reste plus rien à faire ici. Je regarde Maliel qui s’apprête à se lever pour me suivre et j’ouvre la porte. Derrière celle ci je peux voir un couloir et trois manges-mot qui s’approchent de la porte que je tiens. Je regarde rapidement leurs armes et la referme tout de suite.

– Qu’est ce qui se passe, des gardes ?
– Des manges-mot armés de Sai.
– Oh, rien de bien grave, laisse les rentrer je m’en occupe.
– S’ils sont de ce côté là c’est qu’ils ont réussi à s’enfoncer plus loin que nous dans le palais. Ce serait étonnant qu’ils ne soient vraiment que trois.
– Tu me dis ça parce que tu veux abandonner ?
– Je dis ça parce qu’à partir de maintenant ce sera plus difficile d’avancer.
Maliel me regarde en grimaçant, mais j’ai l’impression qu’elle comprend ce que je veux dire. Vu que je suis celui qui a le plus d’expérience avec les manges-mot j’imagine qu’elle s’est résolue à me faire confiance sur le sujet.

Je demande à Yuu s’il y a un autre chemin pour aller à la salle du trône, mais il me précise que c’est le chemin le plus direct.

« Si l’ont doit affronter des manges-mot, c’est impossible de le faire en s’entraidant, ils sont beaucoup plus forts que nous en ce qui concerne le travail d’équipe. Ils sont aussi pratiquement impossible à battre sans compétences et ils ont du mal contre les stratégies bizarres. »

En entendant la fin de ma phrase, Maliel n’arrive pas à retenir un petit ricanement en me regardant mes animaux et moi. Je me contente de soupirer puisque je n’ai pas envie de m’expliquer avec elle et me dirige vers la porte en lui disant que pour abréger le combat le mieux reste de se servir des compétences. Je dis à Micha de se mettre en position en hauteur et demande à Juliette de se tenir prête.

Je fais ensuite un signe à Maliel qui attrape une fourchette qui traînait sur un plan de travail en me disant qu’elle est prête. Je ferme les yeux quelques instants pour essayer d’oublier qu’elle fait ça juste pour se moquer de moi et j’ouvre la porte en sautant en arrière. Comme si un des manges-mot n’attendait que ça il entre en sautant à son tour pour me poursuivre.

J’active mon boost d’agilité pour esquiver son attaque tandis que deux autres manges-mot se jettent à l’intérieur de la cuisine en brandissant leurs armes. Je brandis mon stylet pour essayer de le menacer, mais sans perdre un instant il esquive et s’apprête à me planter son arme dans le poignet. Je tourne mon poignet pour que mon stylet qui est plus long que son arme lui transperce le poignet en premier. Il arrête son arme et du coin de l’oeil je peux voir que son autre Sai se dirige vers mon visage, mais ma main libre est déjà en train de saisir son poignet pour l’arrêter en y plantant les griffes du gantelet de félin.

Il essaye alors à plusieurs reprises de me faire lâcher, mais je l’arrête en me servant de mon stylet pour l’obliger à se concentrer sur l’esquive. Il me frappe avec des coups de pied dans les cuisses mais je décide d’endurer la violence des chocs. Juliette agit alors en sortant de dessous mon écharpe pour se diriger à toute vitesse vers la main que je tiens pour y planter ses crocs.

Jusque là tout allait bien, mais malheureusement c’était sans compter sur le troisième mange-mot qui saute au dessus de mon adversaire en pointant les deux Sai en direction de mes yeux. A travers les yeux de Micha j’avais bien vu qu’il était en train de choisir son adversaire et finalement en voyant que j’avais déjà immobilisé le mange-mot qui s’est jeté sur moi, le choix a été rapide. Maliel de son côté fait la maline avec sa fourchette, mais elle n’a pas le temps de s’intéresser à moi ou à la situation.

Je saute une fois de plus en arrière et fini debout sur une longue table en bois en disant à Juliette de retourner se cacher et elle fonce vers mes jambes. Les deux manges-mot me fixent de leur regard froid et sautent à leur tour sur la table. Je n’ai plus qu’à attendre que le poison sur les griffes fasse effet, mais pour l’autre…

Les deux se jettent en avant, ils essayent de me frapper et de me transpercer en se servant de leurs armes. Malgré le côté exigu de la table, ils n’ont aucun mal à coopérer pour m’attaquer et ont l’air d’agir comme s’ils n’étaient qu’une seule personne. Je me retrouve à me défendre plus que je n’attaque et je dois trouver un moyen de renverser la tendance puisque malgré la longueur de la table je vais finir par ne plus pouvoir reculer. Comparé aux manges-mot armés de lances, le combat est bien plus difficile et ils ne sont que deux.

Soudainement le plus proche de moi se baisse et le deuxième se sert de lui comme d’un tremplin pour me sauter dessus, je peux aussitôt voir le premier qui se prépare à foncer dans ma direction. J’imagine que je vais devoir improviser pour me sortir de là puisque apparemment ils n’ont pas envie de faire durer le combat plus longtemps. Je décide rapidement de me jeter moi aussi en avant. Le mange-mot dans les airs essaye de me poignarder mais avec l’aide du boost il n’arrive pas à me toucher et je me retrouve à passer en dessous de lui à dévisager le deuxième mange mot qui lui aussi cherche à me poignarder. Très rapidement je lance mon genou en direction de son visage et il le bloque avant de se relever. J’ai à présent un mange mot devant et un derrière moi, mais sans attendre je continue de frapper celui qui est devant moi en disant à Micha de ne surtout pas cligner des yeux.

Chacune de mes attaques est parée malgré le boost et je suis obligé de donner un coup de pied vers l’arrière pour réagir avant de me faire poignarder. Il le pare sans problème et s’apprête à nouveau à m’attaquer. Je décide alors de me mettre sur le côté pour pouvoir réagir plus facilement sans pour autant laisser mon dos à découvert. Ils m’attaquent alors tous les deux en combinant leurs efforts pour pouvoir me tuer tandis que j’essaye de gérer la situation avec une main pour chacun d’eux.

Avec un stylet dans chaque main je défends et j’attaque sans que l’un d’entre nous n’arrive à prendre l’avantage.

Cependant à force de s’agiter dans tous les sens il est clair que l’un d’eux ralentit à cause du poison qui se propage de plus en plus rapidement dans ses veines. Même s’il le cache du mieux qu’il peut c’est difficile d’ignorer la combinaison du venin amélioré de Juliette et du somnifère.

Je le feinte alors en faisant mine de l’attaquer au visage et redirige mon attaque vers une de ses mains qui s’apprêtait à dévier la direction de mon stylet. Sans même y faire attention il pare de sa main libre et je le frappe du pied dans la cuisse ou je le pose. Même si c’est loin de le blesser c’est une ouverture suffisante pour que Juliette se précipite et le morde à travers la toile à deux reprises. Dans mon dos je peux voir qu’un Sai se rapproche dangereusement de moi et commence à me servir de mon appui sur la jambe du mange-mot pour me retourner rapidement. Sous la force de ma jambe et à cause du boost et du poison il perd son appui et tombe de la table.

En me retournant je peux sentir que le Sai me griffe le dos sans s’y planter et en serrant les dents je continue ma rotation et plante mon stylet dans le bras tendu du mange-mot.

Il fait un bond en arrière en emportant mon arme et en voyant que je ne le poursuis pas il décide de retirer mon stylet de son avant bras sans même sourciller, mais en finissant par tout de même lâcher son arme et la mienne qui tombent sur la table et finissent sur le sol.

Il vérifie alors que sa main s’ouvre et se ferme normalement ce qui serait impossible à cause de la douleur pour n’importe qui d’autre, mais ce qu’il arrive à faire sans trop de problème.

Sans même hésiter il reprend une posture de combat et fonce dans ma direction en tournant sur lui même pour se servir de la force centrifuge du mouvement pour m’attaquer tour à tour avec son poing et son Sai restant. J’esquive ses attaques comme auparavant sans même essayer de les bloquer. Le peu de fois où j’ai essayé c’est là où j’ai senti que mon corps était encore trop faible après mon coma pour endurer le choc. Ce serait un grimpeur avec un boost de force je pourrais probablement sentir mes os se casser à chaque attaque, mais la douleur en bloquant est suffisante comme ça, inutile d’imaginer quelque chose de pire.

Le mange-mot par terre se relève difficilement et semble avoir du mal à reprendre l’équilibre et ne devrait pas me poser de problème, mais je demande à Micha de garder un œil sur lui.

J’essaye de frapper le mange-mot devant moi d’un coup de pied, mais il le bloque sans problème et reprend son attaque sans même se laisser déconcentrer. Le Sai passe plusieurs fois à proximité de mon visage et de mes yeux et sans le boost j’aurais sans doute déjà perdu la vue et la vie. Je décide alors de tout miser sur une dernière attaque et me jette en avant en me baissant pendant le petit laps de temps où il me montre son dos pour essayer de le balancer par terre. Cependant il répond aussitôt en sautant dans les airs pour esquiver l’attaque tout en préparant une riposte avec un coup de pied, mais en me servant de toute ma force je plante le stylet dans sa jambe qui s’approche avec violence de moi. Il perd l’équilibre dans les airs tandis que je lui transperce la cuisse et tombe par terre en essayant de se réceptionner en roulant.

Sans lui laisser le temps d’agir, je le poursuis en attrapant le dernier stylet dans mon inventaire et décide de tout miser sur cette attaque en me jetant sur lui pendant sa roulade. Le stylet s’enfonce dans son dos en dessous des omoplates et tout en maintenant ma prise sur le pommeau je l’empêche de bouger. Avant même de pouvoir l’achever, j’esquive un Sai qui s’apprêtait à me transpercer le mollet venant du premier mange-mot qui malgré le poison fait de son mieux pour se battre. Je me contente de le frapper au visage et peux sentir son nez qui se casse alors qu’il tombe en arrière.
Je sors mon stylet du dos du deuxième mange-mot qui semble mort et j’achève celui qui est empoisonné en lui plantant la lame directement dans le cœur.

En prenant une grande respiration pour bloquer l’idée que je viens de tuer deux personnes de plus je fais le point sur l’état de mon corps.

Le combat était plus difficile que prévu puisque les manges-mot étaient très rapides et que j’ai du me servir de mon boost sans pause, mais à part quelques bleus et quelques coupures je m’en sors plutôt bien. La plaie la plus importante est dans mon dos mais avant de la soigner je regarde le combat de Maliel.



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail, clic en dessous :

Tipeee

 







4 thoughts on “La Tour des Mondes – Chapitre 150

  1. Merci pour le chapitre ! Tu décris vraiment bien les scènes de combat, c’est un régal !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :