KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 176

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

_________________


Une direction à prendre

— Nous sommes d’accord, c’est bon ?
— C’est bon pour moi, oui.
— Les guides te trouveront, contente-toi d’être surpris et de ne pas parler de moi ou de notre accord.

J’ai fini par me mettre d’accord avec Ephy. Cela a duré plus longtemps que prévu et Fae a fini par revenir dans la pièce discrètement, en espérant probablement que l’on ne reparlerait pas de la pierre. Je ne compte pas le faire, mais je pense qu’Ephy n’hésitera pas de son côté.

Du côté du marché que je viens de passer avec Ephy, les termes sont assez clairs, trois guides pour le contrat et une faveur. C’est ce dernier point qui a été le plus long à discuter, mais je me suis dit que c’était mieux que de l’argent vu la quantité que j’ai dans mon inventaire.

Dans peu de temps, j’aurai un contrat libre et je vais en avoir besoin si je veux le faire tomber. Pour les trois Guides, je me demande sur quoi je vais tomber pour qu’elle ait accepté un marché qui m’a l’air d’être en ma faveur.

Je me tourne vers Fae qui est assise dans un coin de la pièce. Elle passe le temps en agitant ses jambes en rythme l’une après l’autre. Cela lui donne encore plus l’air d’être une enfant, mais je m’abstiendrai de le dire.
À partir de maintenant, il faut surtout que je devienne plus fort. Pour cela, je vais devoir m’équiper correctement. Ensuite, pour devenir plus fort, le mieux reste encore de m’entraîner chez les assassins avec Nerys. Même si je suis sur place, un entraînement de dresseur ne me rendra pas plus fort pour affronter Charade et ses hommes. Peut-être que m’entraîner à la fusion avec Juliette serait une bonne idée. Cependant, vu l’état dans lequel Yuu, Juliette et moi avons fini, c’est plus un dernier recours que quelque chose que je pourrais utiliser régulièrement, même dans le futur.
Du coup, plutôt que de faire subir plus de pression à mes animaux, je dois d’abord penser à devenir plus fort personnellement.

— Tu penses déjà à partir, c’est ça ?
— Oui… J’ai besoin de devenir plus fort si je veux affronter la guilde qui m’a pris pour cible.
— Et tu as l’impression que la classe de dresseur n’est pas suffisante pour ça ?
— Sur le court terme, je ne pense pas avoir besoin d’améliorer ma classe de dresseur. En plus, le prochain niveau de lien me servira surtout à parler avec Micha et Juliette, et même si j’aimerais bien, ce n’est pas une priorité…
— Je commence à en avoir marre que les grimpeurs sous-estiment la classe de dresseur. C’est une classe principale de cette tour. J’ai plein de méthodes pour que tu deviennes plus fort !
— Je n’ai pas non plus besoin d’autres animaux pour le moment…
— Tu penses vraiment que la classe de dresseur se résume à ça ?! Renforcer le lien ou te donner plus de compagnons ? Si tu ne prends pas le temps de t’entraîner en tant que dresseur, tu ne deviendras jamais plus fort.

Fae me regarde en ayant presque l’air triste et finit par se frotter le front, irritée. J’ai dit une bêtise ? Je savais qu’elle ne prendrait pas bien mon envie de partir. Surtout après m’avoir expliqué que je dois rester ici le temps que la situation se calme là dehors.

— Qu’est-ce que tu veux exactement ? Devenir plus fort ? Plus rapide ?
— Tout ce qui peut me rendre plus fort sera le bienvenu, mais je ne pense pas qu’e –
— Ne commence pas à parler pour ne rien dire. Je suis la gardienne d’une classe principale je te rappelle. Tu commences à peine à être à l’aise avec l’idée de lien, mais tu n’as aucune idée du potentiel de la classe ! Ou même… de ma propre puissance… sinon tu ne réagirais pas comme ça.

En disant cela, elle claque des doigts et une porte apparaît subitement sur un des murs de la salle.

« En vérité, si ce n’est qu’une question de lien je préfère rester dans cette salle, mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas d’autres salles pour que tu t’entraînes. Tu maîtrises bien les liens et tes animaux, mais tu manques clairement d’imagination et d’expérience. Ta fusion en est la preuve puisque c’est Yuu qui a fait le travail à ta place, mais passons.
C’est ta créativité qui t’a permis de dresser Micha puis Juliette. Si tu l’oublies et que tu te concentres seulement sur ce que tu sais, tu pourras bientôt être fier d’être un dresseur de seconde zone. »

Ephy à côté de moi semble amusée de voir Fae agir de cette façon, mais au sourire qu’elle a aux lèvres, j’ai l’impression qu’elle est contente de la voir se comporter ainsi. Cela a sans doute un rapport avec le fait que Fae s’investisse.

Pour Ephy ou même Orion, c’est possible qu’elles aient l’impression que Fae ne fait pas d’effort et que c’est pour ça que sa classe est aussi vide. Je n’ai jamais eu à me plaindre de mon côté, mais comment savoir si c’est bien la même chose pour ceux qui veulent devenir dresseurs. Je n’ai que deux exemples sous la main et les deux sont loin d’être standard. Léon n’avait pas la patience et de ce que j’ai compris, Cro’ n’avait pas d’affinité avec la classe.

De plus, si la classe est vide, c’est à cause du lien et de l’épée de Damoclès que cela crée pour un grimpeur. Ressentir la douleur d’un animal est loin d’être une expérience facile à vivre, et j’espère ne jamais vivre la mort d’un animal.

De mon côté, je m’en sors parce que je n’ai que des animaux de petite taille que je cache sur moi. Un dresseur qui veut prendre un chien avec lui ne pourra pas s’en servir en combat sans être paralysé par la douleur ressentie par son animal. Même en faisant abstraction de ce point, pour arriver à un chien ou quelque chose de plus gros, il faudra beaucoup de temps et d’efforts. De ce côté, les rangers ont l’air d’avoir plus de facilité pour ça, sans avoir les inconvénients de la classe de dresseur.
Donc, la plupart des grimpeurs voulant un animal avec eux préféreront devenir rangers ou même cavaliers pour avoir un chien ou une monture, et je suis sûr qu’il y a d’autres classes qui le permettent.

Mais de mon côté, je m’en sors bien en laissant mes animaux avoir un rôle de soutien pendant que je me bats et en faisant en sorte qu’ils restent près de moi. Un éclaireur pourrait utiliser une souris ou un oiseau, mais il prend aussi le risque fatal de l’exposer au danger et à la mort.

Honnêtement, je vois mal quelqu’un prendre le risque de devenir dresseur si la mort d’un animal implique de devenir fou… Et je dois dire que ça m’inquiète encore. Ils sont tous les trois devenus une partie de moi maintenant.

Pour en revenir à Fae, j’ai bien compris qu’elle n’accepte plus de dresseur aussi facilement à cause de ça. Entraîner quelqu’un pour le voir devenir fou ou abandonner est sans doute quelque chose qu’elle vit très mal, même si elle prend ce risque avec moi.

Je suis probablement la dernière tentative pour réhabiliter sa classe comme une classe principale.

D’un autre côté, je n’ai personne qui m’ouvre la voie et je dois donc apprendre tout par moi-même en expérimentant, et cela prend du temps. Je ne sais même pas si les dresseurs dans le passé ont déjà réussi à atteindre mon niveau de lien. Pour autant que je sache, je suis peut-être le meilleur dresseur de la classe et je n’ai pas spécialement l’impression d’être plus fort que la moyenne.

Je finis par me lever. Je me demande juste ce qu’il y a derrière la porte. Si Fae peut effectivement me rendre plus fort, je ne vais pas passer à côté d’une telle occasion.
Je décide de m’approcher de la porte sans savoir ce qui m’attend derrière. C’est la première fois que Fae fait apparaître une porte devant moi et qu’elle ne me fait pas traverser un dédale de couloirs pour arriver devant une pièce spécifique.

J’attrape la poignée de la porte et la tourne pour voir ce qui se trouve de l’autre côté. La porte mène sur une zone à ciel ouvert. L’air est sec et il fait chaud. Devant moi, je peux voir de hautes herbes jaune paille à perte de vue qui ondulent à cause du vent chaud qui me frappe le visage. Au loin, je peux voir ce qui semble être une rivière, et encore plus loin je peux voir des montagnes dont les sommets sont blancs.
Cependant, avant de finir de contempler ce qu’il y a devant moi, je peux sentir quelque chose qui bouge dans les hautes herbes et qui vient dans ma direction…
Pas besoin d’être un génie pour savoir que dans une telle situation, c’est un prédateur qui a décidé de me prendre pour cible et qui semble sur le point de me charger. Je préfère encore fermer la porte avant de me tourner vers Fae pour savoir ce que cela veut dire.

— C’est très simple. Tu sais ce que c’est le mimétisme ?
— Oui ?
— Mêle-toi aux animaux et apprends d’eux.
— …
— Tu voulais t’entraîner, non ? Tu penses vraiment que la classe principale de dresseur à moins de méthodes pour te rendre plus fort que la classe d’assassin ?

Plutôt que de faire attention à ce qu’elle raconte sur la classe des assassins, je réfléchis à sa proposition.

Cela a du sens, étrangement. Bien sûr, mimer des animaux a ses limites. Si je veux m’entraîner et devenir un meilleur dresseur, le mieux reste de m’approcher d’animaux différents tout en faisant en sorte de ne pas établir de lien et apprendre d’eux. Cela n’a rien d’étrange par rapport à ce que j’ai fait jusque-là dans la classe de dresseur. J’ai quand même dressé une souris quand j’ai commencé et je n’aurais pas cru qu’elle pourrait me sauver la vie.

Au final, même si je n’en vois pas l’utilité maintenant, ce sera probablement le cas plus tard, et ce serait stupide de passer à côté de l’opportunité. Maintenant, il reste à savoir sur quel genre d’animaux je vais tomber dans l’environnement que j’ai vu et vers lequel je devrais me tourner. L’offre est tentante, mais comme pour me refroidir, Fae se remet à parler.

« Ne compte pas partir tout de suite t’entraîner. Tu dois comprendre que la fusion a eu des effets bien plus négatifs sur ton corps que ce que tu t’imagines. Même si tu as réussi à tenir en prenant des potions de vigueur jusque-là, elles ne soignent pas tout. Tes nerfs sont dans un très mauvais état à cause de ce que tu as fait. Actuellement, c’est impossible pour toi de t’entraîner, donc tu dois te reposer. »

Hm. J’imagine que maintenant que je suis enfermé dans la classe des dresseurs je risque moins ma vie que dans Lishnul ou en me promenant au pied de la tour.

Cela me fait bizarre maintenant que j’y pense. Je suis bien de retour et j’ai presque l’impression que ça fait une éternité que je n’étais pas venu ici à cause de tout ce qu’il s’est produit à Lishnul.

Il est temps de devenir plus fort, mais commençons par une partie de cartes avec les gardiennes, puisque Fae me le propose.

Si ce que Fae dit est vrai, je dois faire plus attention à moi. Je sais que je suis allé trop loin dans le palais pendant le combat avec le mange-mot supérieur, mais je ne pensais pas que ce serait au point de me blesser aussi profondément.

Je ne sais pas combien de temps cela me prendra de guérir complètement, mais c’est possible de trouver un moyen de me soigner plus efficacement. J’aimerais bien passer voir Nerys, ainsi que les autres au Prophétie. Cela fait longtemps, mais je pense que Seth et Layla doivent encore être là. Et puis il y a Falco ainsi que Cyrus. J’aimerais bien les revoir.

Sans parler de ça, je n’ai plus de matériel, j’ai de l’argent à dépenser et j’aimerais m’assurer que Nerys va bien.

Il faut aussi que je commence à rassembler des informations le plus rapidement possible sur la guilde de Charade pour pouvoir faire un plan d’attaque.
D’après ce qu’a dit Yuu, les trois grimpeurs qui m’ont attaqué voulaient rentrer dans la guilde de Charade, mais n’en faisaient même pas partie. Ce qui veut dire que n’importe qui peut devenir un ennemi maintenant.

Pour faire tout cela, je vais devoir sortir d’ici et mettre à plus tard l’entraînement de dresseur que me propose Fae. Je pourrai toujours revenir quand la situation se sera calmée et rester chez les assassins temporairement. Charade ne doit pas être au courant que je fais aussi partie de cette classe. Autant en profiter tant que je le peux.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 176

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :