KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 197

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Vermillon

Je soupire quelques instants. J’hésite presque à ouvrir cette porte. Je suis content d’être de retour, mais d’un autre côté, je sais que ce qui m’attend risque d’être éprouvant.
Je vais sans doute regretter d’avoir quitté l’aile des dresseurs dans moins d’une heure.

J’ouvre la porte en soupirant une nouvelle fois et devant moi se trouve le bureau avec la secrétaire comme d’habitude. Elle lève rapidement ses yeux rouges dans ma direction alors que la grande porte se ferme derrière moi. Je m’approche de son bureau en me demandant si je peux lui dire que je suis content de la revoir, mais avant même que je ne puisse dire quelque chose, elle prend la parole en continuant d’écrire.

— J’imagine que tu as des choses à me demander ? C’est assez difficile de ne pas remarquer que ta corruption a disparu.
— … Je. J’ai rencontré Balthazar par hasard et il m’a dit qu’une certaine Catherine m’expliquerait tout en détail. À vrai dire, je ne sais même pas par quoi commencer.
— Ta rencontre avec Angela est un peu prématurée, mais si l’on considère tes circonstances, tu en auras besoin. Nous avons déjà dépêché des informateurs à ce sujet suite au contrat de la gardienne. Tu auras des informations suffisamment tôt sur la guilde qui te pourchasse depuis plusieurs mois.

En posant son stylo et en écartant la feuille sur laquelle elle écrivait jusqu’à présent, elle lève les yeux vers moi. Je ne sais pas trop quoi penser de son regard. Si jusque-là, je l’ai toujours appelée « la secrétaire », c’est aussi à cause du sérieux que je peux lire dans son regard, mais ses yeux rouges brillants donnent quelque chose d’inquiétant à sa tenue et sa posture de bureaucrate.

« Je suis cette Catherine dont Balthazar t’a parlé, mais évite de m’appeler comme cela.

Tout d’abord, un peu de contexte. Angela était un assassin avant de devenir une déesse. Après son ascension, elle a trouvé refuge ici, dans notre aile. Elle en a chassé toute autre présence divine pouvant être une menace pour elle. À ce jour, il est impossible pour un prêtre d’utiliser un miracle dans nos murs. En échange de cette restriction, elle a attribué deux pouvoirs au peuple de la tour travaillant ici, celui de voir la corruption et celui de ne plus être corrompu. Si au début cela ne concernait que nous, elle a assez vite changé d’idée en offrant cela à d’autres assassins. De là est née la distinction entre les assassins et les “vrais assassins”.
Être liée à Angela t’empêche d’être corrompu. Tu resteras donc toujours libre d’agir comme tu l’entends sans être influencé par cette force.

Une fois que la corruption s’accumule, il y a très peu de méthode pour la retirer. C’est ensuite une question de résistance naturelle, mais tôt ou tard, cette corruption risque d’être un point faible que d’autres utiliseront contre toi pour te contrôler.
En dehors de ceux qui peuvent contrôler les autres grâce à elle, la corruption n’est qu’un élément parmi les autres qui reste inactif la plupart du temps. Elle nous entoure sans but et reste inoffensive. Cependant, elle finit toujours par t’atteindre d’une façon ou d’une autre à mesure qu’elle s’accumule. Plus la situation est désespérée, plus tu as du pouvoir ou des désirs forts, et plus tu l’attireras comme un aimant.

La corruption est l’idée du “plus” négatif : l’excès qui te consume et te pousse à l’excès en dépit de ta raison quand ce n’est pas elle qui est directement atteinte. Une sorte de déséquilibre naturel mal intentionné ; de passion à outrance.

Si tu te poses la question, la corruption existe dans tous les mondes y compris la terre. Homme de pouvoir ou de science, meurtrier, fanatique et parfois artiste ou simple roturier. Il y a toujours un seuil, une résistance que la corruption finira pas dépasser pour t’atteindre.

Maintenant, imagine-toi cette force avec des humains qui ont dépassé leur statut et sont devenus des grimpeurs, des êtres avec de grands pouvoirs capable de changer la face d’un monde s’il le désire. Imagine à présent la corruption qu’ils sont capables de transporter et tu comprendras que des problèmes sont voués à apparaître au pied de la tour.

Bien sûr, il y a ceux qui s’en servent comme d’une arme sur les plus vulnérables à son influence. La première coupable de s’en servir n’est autre que celle qui nous a tous fait venir ici. La Tour. Ne crois pas qu’elle soit innocente dans tout ça où que ce soit un secret que je te confie. La Tour corrompt et son influence dépasse cet endroit et atteint les mondes que les grimpeurs visitent. Dans ton cas, tu l’as vécu. »

La secrétaire s’arrête quelques instants et me regarde en attendant que je trouve de quoi elle parle, mais de mon côté, j’assimile tout ce qu’elle vient de me dire sur la corruption. Dans ma tête, je peux entendre Yuu qui continue de réfléchir à voix haute en disant que c’est fascinant et ça n’arrange en rien ma propre réflexion. Il y a donc une force nommée « Corruption » qui touche tous les êtres humains ? Non, j’imagine que ça ne se limite pas qu’à nous. J’ai encore un peu de mal à saisir le concept pour l’instant, mais si ce qu’elle dit est vrai, dans le futur, le pied de la tour est voué à être submergé.

La secrétaire me fait un signe de main en me disant qu’elle attend une réponse et je reviens à ma réflexion. Sur Galatia, il n’y a que deux situations qui me viennent à l’esprit. L’attaque du village et la guerre civile à Lishnul. Dans le deuxième, il y a un exemple assez clair qui me vient à l’esprit, celui du Roi. Je n’ai pas compris pourquoi il parlait de la tour dans ses derniers instants et je m’en moquais un peu dans l’urgence de la situation, mais il l’a fait. Est-ce que… ?

« Je vois que tu as compris. Cette guerre civile qui a eu lieu à Lishnul est en effet une création de plus de la Tour. La Tour a, disons, donné un coup de pouce pour que la guerre se déclenche. Pourquoi penses-tu que les rebelles ont agi à ce moment-là ? C’est parce que jusque-là, ils n’avaient aucun fondement pour une attaque, car le pays était bien dirigé. Quand la tour a commencé à influencer le roi, la première chose qu’il a faite a été de s’en prendre aux anciens natifs de la ville. Agrandissant encore et encore l’écart de richesse jusqu’à ce qu’ils n’aient pas d’autres choix que de devenir esclave, puis les esclaves ont commencé à être maltraités. De plus, le roi a permis aux Manges-Mots de s’infiltrer dans la ville et a même créé une unité remplaçant ses propres troupes avec eux. Le dernier point a été d’envoyer son armée combattre dans une guerre alors qu’il n’y avait aucun bénéfice à aider un pays pauvre de l’autre côté d’un vaste océan. Tout cela, c’est la tour et la corruption qui en est responsable. »

— Mais pourquoi ?
— Pour créer plus de clés, tout simplement. Les grimpeurs sont majoritairement des combattants qui doivent donc se battre pour achever leur quête, mais il faut des casus belli pour déclencher des guerres, ou des combats pour créer des quêtes. La présence des grimpeurs était suffisante au début pour cela. Mais à mesure que le temps passe, le monde de Galatia va manquer d’opportunités.
— Et donc la tour prend la main pour créer des raisons derrière les guerres ? Elle crée de la misère et des morts… pour faire des clés ?
— Ne prête pas de mauvaises intentions à la tour. À l’heure actuelle, il est encore incertain de savoir si elle fait cela à mal. Personne ne sait encore pourquoi il faut que vous grimpiez la tour, mais il faut que vous le fassiez. Les quêtes et les classes sont là pour que vous deveniez tous plus forts, c’est un fait. Votre arrivée plonge de toute façon les mondes dans une vague de progrès et de révolutions. Elles sont juste condensées temporellement.
— Ce progrès a fait massacrer toute une partie de la population… J’imagine que des grimpeurs ont fait pire ailleurs, mais ça ne me plaît pas.

J’ai bien compris que la tour et ses mondes ne sont ni bons ni mauvais et qu’il y a du bon et du mal partout. Falco me l’a fait comprendre quand il m’a raconté son histoire, mais je croyais au moins que la tour serait impartiale dans tout ça. Difficile de s’imaginer un édifice responsable de guerres et de meurtres à travers les mondes. Tout ça pour créer des clés…

— L’influence de la tour reste minimale, sache-le. Sur Galatia, qui est le monde le plus touché par l’apparition des grimpeurs, cette corruption de la tour n’a lieu que cinq fois sur cent. En règle général, les êtres humains n’ont pas besoin de beaucoup pour s’entre-tuer. Grimpeurs ou non, et indépendamment de la corruption.
— Donc, je suis immunisé contre ce contrôle. Mais à quoi est-ce que cela me sert de la voir ?
— J’imagine que tu l’as déjà activé au moins une fois, pourquoi ne pas retenter l’expérience maintenant ?

Alors qu’elle me fixe du regard, je prends une grande inspiration en fermant les yeux quelques instants. J’ai encore un peu de mal avec la sensation, mais après l’avoir activé chez Bastion, je commence à m’y faire. En les rouvrant, l’effet semble activé, même s’il est encore un peu instable.
Autour de moi, je m’attendais à voir cette fumée noire, mais à la place il n’y a rien d’autre qu’une fumée rouge qui semble remplir les lieux. Je regarde ensuite en direction de la secrétaire et je me rends compte qu’elle non plus n’a pas cette fumée noire que Balthazar dégageait. Il n’y a que cette brume rouge un peu étrange qui semble sortir de son corps.

— Comme je l’ai dit, il n’y a pas de corruption ici. Bien qu’Angela soit une déesse de cet élément, elle a modifié son rôle d’origine en devenant la déesse dévoreuse de corruption. Sa présence détruit la corruption et annule tout effet négatif. La teinte rouge que tu vois est un signe de sa présence qui est partagée par les assassins qu’elle a purifiés.
— Donc, je peux voir les autres assassins, mais cela doit bien servir à d’autres choses, non ?
— Pour ce qui est de la pratique, ton professeur t’expliquera. De mon côté, je peux t’affirmer que cette nouvelle vision, que nous appelons le Vermillon, te sera très utile.
— D’accord, d’accord. J’ai une autre question cependant, pourquoi moi ?
— Pourquoi tu as cette connexion avec Angela ? C’est une déesse et je ne prétends pas la connaître suffisamment pour savoir ce qui motive ses choix. Ta classe de dresseur, ton talent d’assassin, un désir charnel, ou la faim de corruption peut-être.

Je soupire en me disant que c’est soit la première, soit la dernière raison. J’étouffe ensuite un commentaire de Yuu qui, en entendant « désir charnel », commence à se faire des idées sur ce qui m’est arrivé quand je l’ai rencontré et que j’aurais pu lui cacher. Bien sûr, ça ne l’empêche pas de continuer en disant qu’il ajoute Angela à mes prétendantes et je secoue rapidement la sacoche en bougeant la hanche. Je ne sais même pas s’il est sérieux quand il fait ça la plupart du temps ou s’il se moque juste de moi.
Je préfère ne pas repenser à ma rencontre avec Angela et j’aimerais même l’oublier. Je suis sûr que je vais avoir des cauchemars où je me fais transpercer et déchiqueter le corps pendant un moment à cause d’elle.

Rien que d’y penser j’en frissonne. Tout en désactivant le vermillon, je caresse la tête de Micha qui s’inquiète de ma peur d’Angela.

Il est temps que j’y aille à présent. Je n’ai pas spécialement de question à lui poser sur les spécificités de ma connexion avec la déesse. Pour l’instant, c’est un avantage, autant garder cette idée en tête et demander à Nerys les détails.

En tant qu’élément à part entière, j’ai sans doute beaucoup à apprendre sur la corruption, mais puisque je suis immunisé, pas besoin de m’en faire.

Si c’est bien un élément naturellement présent, il n’y a rien de plus à faire. Ce qui m’inquiète c’est que des adversaires puissent s’en servir comme d’un moyen de contrôle pour retourner les gens que je connais contre moi.

En remerciant la secrétaire, je lui dis au revoir et me dirige finalement vers la porte derrière laquelle Nerys m’attend. J’espère juste qu’elle ne cherchera pas à me tuer dans la minute pour m’entraîner.

Avec un peu de chance, je pourrai faire durer la conversation sur les effets du vermillon, ça me permettra de gagner quelques minutes…


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 197

  1. Merci pour le chapitre, j’ai toujours autant envie de continuer à lire après en avoir fini un ! 😛

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :