KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 205

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur H. (10€)

_________________


Combat au sommet 4
(Une illustration officiel de TM est maintenant disponible sur le site, jetez-y un coup d’oeil !)

« Et qu’est-ce que je dois espérer de cette nouvelle arme ? Un changement soudain de technique ? Ou alors tu n’étais pas sérieux jusque là ? Crois-tu vraiment que cela fera une quelconque différence ? »

Cela fait trop de questions. Je vais éviter de parler alors qu’il me manque des dents et un morceau de joue. Je ne suis pas certain d’avoir envie de me ridiculiser en essayant de faire une remarque pour le vexer alors qu’elle sera complètement incompréhensible et ressemblera probablement à une sorte de gargouillement.
J’hésite pendant un instant, mais je finis par lui faire un geste de la main qui convient probablement à la situation, mais qui n’a pas l’air de lui plaire.

J’ordonne à Juliette de se préparer puisque si je n’arrive pas à l’atteindre avec la dent de Basilisk, je compte sur elle pour injecter encore plus de venin dans le sang de Marshall.

Il avance dans ma direction et malheureusement, avec l’océan du globe derrière moi, je ne peux plus reculer. J’espère juste que cette arme vaut son pesant d’or. Je la frotte rapidement contre le gantelet de félin avant de me mettre dans une posture convenant plus à une arme de ce genre. Je la garde près de mon visage, prêt à frapper en essayant de me rappeler de la sensation de la fusion.

Je dois le toucher, mais je dois aussi prendre en compte les compétences qu’il a montrées jusque-là. Il n’a pas encore montré celle du chevalier, mais il en a probablement d’autres en réserve qu’il n’a pas encore utilisées.

Je me jette en avant dans sa direction, mais Marshall se prépare aussitôt à me transpercer avec son sabre toujours couvert de magie du vent. Inutile de parer, je dois absolument esquiver pour ne pas être blesser. Je décide de sauter au-dessus de son arme tendue vers moi en fonçant en direction de sa tête. Comme s’il avait compris mes agissements, il se met à sourire. D’un mouvement de tête, il esquive la dent de basilique avant de me frapper avec un coup de tête sur le front. Le choc est suffisant pour me renvoyer au sol à ses pieds et me sonner pendant quelques instants. À cause du coup de tête, ma nuque me fait mal et ma tête tourne, mais je n’ai rien de cassé.
Alors que j’essaye de me redresser pour esquiver une éventuelle attaque je me rends compte que Marshall a reculé de quelques pas et se frotte le visage. On dirait que le choc a répandu du sang venant de ma plaie sur lui. Vu sa grimace, il a l’air de trouver ça répugnant.

Avec la partie encore intacte de ma bouche, je décide de me mordre la langue pour me forcer à me redresser. Ce n’est pas le moment de faiblir.

Essayons la fameuse attaque qui va décider de l’issue du combat, me donner la victoire ou me tuer. Dans cette situation, je n’ai de toute façon pas le choix. J’ordonne à Juliette d’avaler Micha et, sans se faire prier, elle s’apprête à se jeter sur ma souris en traversant mon corps. Micha est terrifiée, mais je précise à Juliette de ne pas la manger. Je secoue la tête quelques instants. Entre le mal de crâne, les cries terrifiées de Micha et la frustration de Juliette, j’ai presque l’impression de ne plus m’entendre penser.

J’ordonne à Micha de se détendre puisqu’elle ne me laisse pas le choix et Juliette l’avale d’un coup sec en s’enfonçant à nouveau dans mon corps. J’attrape une potion dans mon inventaire. Marshall se tourne vers moi en ayant l’air furieux et je peux voir aux gouttes de sang sur son visage que j’ai dû l’arroser copieusement sans le vouloir.
Ce n’est pas ce qui me fera gagner le combat de toute manière.

Le boost n’est pas suffisant pour l’atteindre, la potion collante a peu de chance de fonctionner et sera inutile à cause de sa force, le vent sur son arme le protège et la régénération doit ralentir le poison. Le plus gros souci reste la classe de berserker qu’il a récupéré. À mesure que le poison se répand, il devient de plus en plus fort. Et puis, s’il décide de prendre d’autres compétences à ses hommes, je n’aurai vraiment plus aucune chance de gagner.

Je décide de jeter plusieurs fumigènes autour de lui, ce qui commence à créer une barrière autour de nous. Tout de suite après, je jette à ses pieds une autre potion qui répand un nuage rouge dans les airs. Je prends une grande inspiration et me jette en avant dans le nuage. À partir de là, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps avant d’être asphyxié.

Il ne pourra pas se servir d’une magie du vent pour retirer le nuage sinon cela créera une opportunité pour moi de l’attaquer. Enfin, ce n’est pas comme s’il ne pouvait pas me voir à travers la fumée avec sa classe d’observateur. De mon côté, il a suffisamment de corruption pour le rendre impossible à rater dans toute cette fumée.
Je fonce dans sa direction en esquivant une première attaque de son sabre. Le sort de vent fait reculer la fumée rouge, mais pas suffisamment pour qu’il en soit protégé. Les fumigènes que j’ai lancés ont une fumée plus épaisse que celle du fumigène asphyxiant, ce qui crée une sorte de cuvette rétrécissant à mesure que la fumée se répand. J’ai encore un peu de temps, mais je dois m’assurer qu’il essaye de respirer pour qu’elle fasse effet.

Il attaque une fois de plus et lance une rafale d’attaques dans ma direction. C’est difficile de les esquiver sans voir son bras directement, mais en gardant une certaine distance… Hum. Il vient de changer de posture et le vent sur son arme a disparu.
Qu’est-ce qu’il… ! J’esquive la vague d’énergie provenant de son épée qui s’enfonce dans le sol à quelques centimètres devant moi en laissant une large entaille.
La dernière fois que j’ai vu cette technique, c’est le duelliste qui accompagnait Léon qui s’en était servi. J’imagine que Marshall a eu le temps d’absorber les compétences de quelqu’un d’autre.

Inutile de réfléchir, il me suffit d’avancer si je veux gagner. Une deuxième vague d’énergie fonce vers mes jambes, mais je l’esquive en sautant et en me pliant ensuite en deux pour éviter la troisième vague d’énergie qu’il m’a tout de suite envoyée.
J’ai l’impression que l’apnée forcée semble avoir des répercussions sur Marshall au point qu’il n’ait plus du tout envie de me capturer vivant, vu les attaques qu’il me lance.

Ce n’est pas comme si cela changeait grand-chose pour moi… Au final, la mort serait peut-être mieux à la servitude qu’il veut m’imposer.

Alors que je réfléchis à ça, Micha commence à s’énerver sur moi malgré la terreur qu’elle ressent en étant à l’intérieur de Juliette. J’ai l’impression que l’idée que je me fasse tuer ou capturer ne lui plait pas du tout.

Je fais un pas dans sa direction et esquive une autre attaque. Je dois me concentrer sur sa corruption et trouver une faille qui me permettra de l’atteindre.

Il essaye une nouvelle fois de m’attaquer, mais je l’esquive en sautant rapidement sur le côté avant de me remettre à avancer dans sa direction. Dans son autre main, il semble avoir pris un bouclier. Tch. Et maintenant ? Je fais comment ? Je ne pensais pas qu’il finirait par en sortir un de son inventaire. Je dois vraiment le mettre en danger s’il a décidé d’en utiliser un.
Malheureusement pour moi, je n’arrive pas à l’esquiver complètement et il frappe son bouclier contre mon épaule gauche. Au son, je ne pense pas que je pourrais m’en servir à nouveau pendant le combat. Je laisse mon corps continuer le long de son flanc en me servant de son coup pour tourner rapidement sur moi-même. Je m’apprête à lui planter ma dent dans le dos, mais il l’a déjà anticipé et il se retourne pour me frapper avec son sabre, ce n’est plus qu’une question de qui atteindra l’autre en premier.

Son visage a l’air déformé par la douleur vu la grimace que je peux apercevoir dans la fumée.
Son sabre vise bien ma tête en tout cas, on dirait qu’il a décidé de me tuer finalement…
C’est maintenant impossible de l’atteindre sans qu’il ne puisse punir directement mon attaque en me décapitant.

Je décide de me baisser en faisant confiance à mon instinct de survie pour le coup. Ma vie vaut plus que mon envie de le tuer.

Alors que la lame passe au-dessus de moi en découpant l’air tout en libérant une nouvelle vague d’énergie, j’attrape la dent fermement et je réussis à la planter dans sa jambe.

Il gémit de douleur alors que je descends le long de sa jambe en agrandissant la plaie, mais il me frappe aussitôt avec un coup de pied dans le torse et m’oblige à reculer brutalement.

J’ai l’impression que l’air dans mes poumons est bloqué et je me force à ne pas essayer de respirer. Ma vision se trouble en me demandant d’expirer, mais si je le fais, je risque de mourir dans la fumée asphyxiante.

Je me redresse en me jetant droit sur Marshall avant qu’il n’ait le temps de se soigner ou de s’éloigner de la fumée rouge. Je n’ai pas le droit de flancher maintenant alors que je viens de le blesser.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 205

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :