KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 144

Chapitre 144 : La Troupe Caméléon (1)



Dans une grotte délabrée, étaient présents tous les membres de la Troupe du Caméléon, y compris Boss.
Chacun d’entre eux était au moins d’un niveau de haut-rang. Des personnages puissants ayant la capacité d’intervenir dans tout incident majeur. Par conséquent, la grotte était remplie de leur aura et de leur puissance magique.

La plupart des cadets se seraient évanouis sous cette pression, mais j’étais chanceux. Comme je n’avais pas de puissance magique dans mon corps, je n’étais pas affecté par l’énorme quantité de puissance magique qu’ils possédaient.
En d’autres mots, je n’étais pas affecté par la “résonance de puissance magique”, un phénomène qui se produisait lorsqu’il y avait une énorme différence de niveau entre la puissance magique de deux ou plusieurs personnes.

« Hé ! Maintenant que nous sommes à nouveau 11 membres, pourquoi ne pas faire un tournoi !? »

Cheok Jungyeong a crié en faisant craquer son cou et ses doigts. Il n’avait peut-être pas l’intention de crier, mais sa voix était naturellement forte.

« Je suis partant. »

Un homme au visage doux venait de parler. C’était l’utilisateur de lance de la Troupe Caméléon, le Siège Vert, Jin Yohan. Si je me souviens bien, son arme actuelle devrait être la Lance Serpent.
Comme la lance utilisée par Zhang Fei des Trois Royaumes, c’était un artefact historique. L’unique capacité de cette lance devrait être “ajustement illimité du poids”.

« Alors faites-le dehors. Ne détruisez pas cet endroit. »
« Ça sera sans moi. »

Setryn et Jain ont toutes les deux refusé la proposition. Setryn était une femme égyptienne portant toutes sortes de bijoux. Comme on pouvait s’y attendre, son personnage était inspiré de Cléopâtre. Sa beauté lui permettait de se classer facilement dans le top 10 des plus belles femmes de ce monde.

« Tu te joins à nous, Bizut ? »

Cheok Jungyeong m’a regardé et a souri.
J’ai immédiatement senti un frisson me parcourir le dos, mais j’ai réussi à l’ignorer et à parler à Boss.

« Est-ce que je peux commencer la rénovation de cet endroit maintenant ? »

Boss s’est contentée de cligner des yeux, sans pour autant me répondre.

« Ne devrions-nous pas donner plus de temps au petit nouveau ? Il est encore trop jeune. »

Jain est venue à mon secours. Comme elle venait de le dire, j’avais encore besoin de temps. De beaucoup de temps.
… Bien qu’il soit probable que je sois toujours bon dernier comparé à eux, et ce, même dans 10 ans.

« C’est bon~ Je vais y aller doucement. Les enfants sont censés progresser en se faisant tabasser~  »

Jin Yohan a sorti sa Lance Serpent. Au même moment, des perles de sueur ont commencé à se former sur mon front.

« Qu’est-ce que tu en penses ? »

Setryn s’est léché le doigt et m’a regardé de manière sensuelle.

« Hé— ! Je te l’ai dit, il a peut-être l’air d’être faible, mais en fait il est— ! »
« Jungyeong, ne t’ai-je pas dit de ne pas crier ? Tu veux que je te couse les lèvres ? »
« … Haha, la pétasse a fini par devenir dingue. »

Heureusement pour moi, Cheok Jungyeong et Setryn se sont disputés.
De toute façon, seuls quatre membres de la Troupe Caméléon participaient à cette conversation. Les autres ne faisaient que me fixer en silence ou bâillaient d’ennui.

« Viens dehors, je vais t’exploser la tête. Je ne vais pas y aller mollo juste parce que tu es une femme. »
« Oh, notre Jungyeong va enfin avoir le cou tranché… »
« … Haha, pourquoi ne pas simplement faire ce tournoi alors ? »
« Silence. »

Un seul mot de Boss a suffit pour refroidir l’atmosphère.

« Il y a quelque chose que je dois te donner. »

Boss a fouillé dans sa poche et en a sorti quelque chose. C’était un morceau de papier chiffonné.

« Prends ça. »
« … ? »

Perplexe, j’ai pris le papier.

« Qu’est-ce que c’est ? »
« Un contrat magique de grade 1. »

J’ai vérifié la description du papier avec ma smartwatch.

===
[Contrat Magique de Grade 1] [Objet Magique de Haut-Rang]

– Contrat en place
*Le contrat mis en place reconnaît l’identité de chaque partie.
*Toutes les personnes liées par ce contrat doivent en conserver le contenu.
===

C’était un contrat magique de plus haut rang que ceux que je voyais d’habitude.
J’en ai vérifié le contenu.

+ + +
[Contrat]

Clause 1 : Kim Hajin ne peut pas me trahir.
Clause 2 : Tant que Kim Hajin ne me trahit pas, j’accomplirai mon devoir envers lui en tant que patronne.
Clause 3 : Quiconque rompt le contrat subira une déviation de sa puissance magique.

(Durée – 6 ans)
+ + +

Il n’y avait que trois clauses un peu immatures écrites sur le contrat.

« … Hum, Boss. »
« Quoi. »
« … Hum. »

Je réfléchissais à la façon de le lui expliquer.
Bien sûr, un contrat de puissance magique n’avait pas besoin d’être aussi détaillé qu’un vrai contrat, mais une formulation vague pouvait toujours mener à des failles.
Cependant, Boss a dû se méprendre sur mon hésitation, car elle a répliqué sèchement.

« Tu as peur de nous rejoindre ? »

Aussitôt, dix paires d’yeux se sont posées sur moi.
Bien que ce ne soient que des regards curieux, un frisson m’a parcouru le dos. L’aura émise par chacun des membres était terrifiante, c’est le moins que l’on puisse dire.

« Bien sûr que non. Je pensais seulement que ces clauses étaient trop vagues. »
« Ah, tu n’as pas à t’inquiéter pour ça. C’est un contrat coûteux, donc il est assez intelligent. »
« … Je vois. »

Un contrat intelligent. C’était en effet intéressant.
J’ai infusé de la puissance magique du Stigma dans le contrat. En vérité, il était peu probable que ce contrat fonctionne sur moi, car la puissance magique du Stigma ne se trouvait pas à l’intérieur de mon corps.
D’une certaine manière, c’était un peu de la triche.

« Est-ce que ça ira ? »

La puissance magique du Stigma s’était infiltrée dans le contrat.

« Oh ? Qu’est-ce que c’est ? Ta puissance magique est incroyablement pure ! »

Lorsque Cheok Jungyeong a vu ma puissance magique, il s’est exclamé d’admiration et a exprimé une fois de plus son intérêt pour moi.

« Regarde, Boss, c’est tellement net et bleu. C’est la première fois que je vois une telle chose. »

Comme l’a dit Cheok Jungyeong, la puissance magique du Stigma devrait être la forme la plus pure de puissance magique. Même si je n’étais pas exactement sûr de ce que c’était ou de comment ça fonctionnait ; le Stigma était après tout, “l’Autorité du Créateur”.

« Ouah, ce gamin est vraiment une perle. Ah, je ne peux plus me retenir. Sors et viens t’entraîner avec moi— ! »
« … Je veux voir ça moi aussi. »
« Silence, tous les deux. »

Même Jain semblait maintenant intéressée à l’idée de me voir combattre, mais heureusement Boss était là pour les retenir.
Ensuite, Boss a insufflé sa puissance magique dans le contrat.

« Voilà, le contrat est établi. »

Elle a soigneusement plié le contrat et l’a remis dans sa poche.

« Petit Apprenti, voici un cadeau. »

Sur ce, Boss m’a tendu un accessoire.
C’était le collier du Siège Noir.
Un collier entièrement noir de jais, qui prouvait qui était la couleur « Noire » de la Troupe Caméléon.

===
[Collier du Siège Noir] [Artefact] [Non éveillé]

– Augmente toutes les statistiques variables de 1 point.

– Invisibilité
*Ce collier peut devenir invisible.

– ??? (l’objet doit être éveillé pour accéder à cette fonctionnalité.)
===

Chaque membre de la Troupe Caméléon avait reçu un objet symbolique. L’objet du Siège Noir était un objet simple mais pourtant puissant, ayant pour effet d’augmenter chaque statistique d’un point.

« Oh~ on dirait que ce truc a finalement trouvé un propriétaire. Maintenant, allons nous entraîner pour fêter ça. »

Cheok Jungyeong a de nouveau fait cette suggestion. Pourquoi ce gars était-il si intéressé par moi ?

« … Désolé, j’ai quelque chose à faire maintenant. »
« Fais-le plus tard. »

Non, je ne pouvais pas le faire plus tard. Il n’y avait pas un seul membre de la Troupe Caméléon contre lequel je pouvais gagner. En fait, je ne tiendrais pas plus de 10 secondes contre qui que ce soit.
Je me suis tourné vers Boss.

« J’ai une mission à accomplir. »

À ce moment-là, quelqu’un a attrapé ma manche.

« Hyung, Hyung*, tu peux me montrer ton pistolet ? »
(*Terme utilisé par les garçons pour désigner un homme plus âgé dont ils sont proches, littéralement “grand frère”. C’est l’équivalent de “oppa” utilisé par les filles...)

C’était un jeune garçon n’ayant pas encore atteint la puberté.
Je me suis tourné en direction de l’adorable voix de Droon.
Droon était un garçon caucasien qui avait seulement entre 11 et 13 ans.
Toutefois, il ne pouvait pas être sous-estimé à cause de son jeune âge.
Franchement, il n’y avait aucun problème à classer Droon comme le plus fort de ce monde. Bien que, pour être exact, c’était cette chose collée à Droon qui était forte.

« … Ma véritable arme n’est pas mon pistolet. »

J’ai donné une excuse peu convaincante car je n’avais pas envie de lui montrer mon Desert Eagle.

« Hein !? Vraiment ? Vraiment !? Tu utilises une arme encore plus incroyable que cette arme de lâche !? »

Cheok Jungyeong avait crié, une fois de plus.
Qu’est-ce que j’étais supposé faire avec cet imbécile ?

« Haha~ Je le savais depuis le début. »
« Hum, j’ai toujours envie de le voir. »

Voir les yeux suppliants de Droon m’a fait céder et j’ai sorti mon pistolet. Je n’avais rien à perdre à me montrer gentil avec Droon.

« … Tu veux le toucher ? »
« Oui ! »

J’ai donné le Desert Eagle à Droon. Il a commencé à toucher mon arme, l’observant avec des yeux pleins d’intérêt.
À ce moment-là, “cette chose” a surgi du dos de Droon.
Un gros lapin ténébreux, aux yeux brillants et cramoisis, regardait fixement mon arme.
Rapidement, un sourire s’est dessiné sur le visage du lapin.
Droon a souri lui aussi et m’a rendu mon pistolet.

« C’est une bonne arme~ »

Droon avait également le rôle d’évaluateur de la Troupe Caméléon.
Puisque Droon avait fait l’éloge de mon arme, je pouvais être fier de toutes les options que j’avais ajoutées.

« … Merci. »
« Si vous en avez fini avec les présentations, venez par ici. »

Boss a sollicité l’attention de tout le monde.

« La raison pour laquelle j’ai convoqué tout le monde aujourd’hui n’était pas uniquement dans le but d’accueillir un nouveau membre. »

Boss a affiché un sourire sérieux et a serré les poings.

« Dans 2 semaines, nous commencerons nos “activités” pour de bon. »

Aussitôt, l’atmosphère de la grotte a changé. L’expression de Cheok Jungyeong était particulièrement significative.
Il avait le sourire jusqu’aux oreilles, et était très excité à l’idée d’entendre ce que Boss était sur le point d’annoncer.


Les rayons du soleil illuminaient ce début de matinée.

« … Haa. »

Yoo Jinhyuk s’est levé de son canapé en soupirant. Malgré le temps magnifique, il ne se sentait pas très bien.

« Tsk. »

Il a fait claquer sa langue et a ouvert la porte de son bureau, qui lui servait aussi de chambre.

Sssss —

Derrière la porte coulissante, une fille était allongée dans son lit ; elle ressemblait à un vampire dormant dans son cercueil.

« … Quand est-ce qu’elle va repartir ? »

Aujourd’hui c’était le cinquième, non, le sixième jour.
Yoo Yeonha avait déclaré qu’elle ne partirait pas tant qu’il ne lui aurait pas dit la “vérité”.

« Pff. »

Quand elle est venue le voir la première fois, il pensait qu’elle partirait au bout d’un jour ou deux tout au plus.
Cependant, sa nièce têtue n’a pas baissé les bras. Au contraire, elle l’embêtait de plus en plus chaque jour.
Cela aurait pu être à peu près gérable si elle était restée terrée dans son bureau ; mais elle était constamment en train de faire le tour de la ville, à la recherche de tout ce qui pouvait avoir une “valeur commerciale”.
Par conséquent, Yoo Yeonha était devenue célèbre dans le bidonville où résidait Yoo Jinhyuk.

« Vas-tu enfin me dire la vérité maintenant ? »

À ce moment-là, la voix de Yoo Yeonha a retenti. Surpris, Yoo Jinhyuk a avalé sa salive.
Yoo Yeonha a continué de parler, toujours allongée sur le lit.

« Dis-le moi. »
« … Non, je ne sais vraiment rien. »

Yoo Yeonha s’est levée. Elle était d’une beauté si parfaite qu’il était difficile de croire qu’elle venait tout juste de se réveiller.

« Ce n’est pas grave. Je resterai jusqu’à ce que tu me racontes tout. »
« Toi… »

Yoo Jinhyuk avait demandé à Yoo Jinwoong de reprendre sa fille. Bizarrement, Yoo Jinwoong lui a demandé de la garder, lui affirmant qu’être avec lui était plus sûr pour elle que d’être à Cube. Bien sûr, il n’a pas oublié de mentionner qu’il tuerait Yoo Jinhyuk s’il posait ne serait-ce qu’un doigt sur Yoo Yeonha.

« … En plus, je sais déjà certaines choses. »
« Ah ouais ? Comme quoi ? »

Yoo Yeonha a hésité quelques instants, puis a soupiré.

« Je suppose que je n’ai pas le choix. Si aucun de nous deux ne parle, nous n’arriverons à rien. Mais sache juste que je ne peux pas te révéler d’où je tiens cette information. »
« … Bien sûr. »

Yoo Jinhyuk a répondu sans enthousiasme. Selon lui, quelque soit l’information dont Yoo Yeonha disposait, ça devait être une rumeur infondée.

« L’information que j’ai est simple. Huhum. »

Après s’être éclairci la voix, Yoo Yeonha a continué.

« Chae Jinyoon… est devenu un diable. »

Yoo Yeonha a annoncé cela comme si c’était la vérité.
Les cheveux de Yoo Jinhyuk se sont immédiatement hérissés. Néanmoins, il a gardé son air autoritaire afin de cacher son agitation.

« Un diable ? Comme Satan et tous ces diables de la Bible ? »
« Non, tu sais de quoi je parle. Des existences au-dessus des Djinns. Des dieux maléfiques qui donnent leurs pouvoirs aux Djinns. »
« Quoi… »

Yoo Jinhyuk était sur le point de mettre fin à la conversation, mais il s’est soudainement souvenu d’une voix qu’il avait entendue lorsqu’il avait utilisé sa capacité.
Cette voix appartenait au médecin légiste qui parlait devant le cadavre de Chae Jinyoon.

« — C’est encore plus élaboré que la Transformation en Diable des Djinns. Vous pouvez voir que ça persiste même après sa mort. »

Quelque chose d’encore plus élaboré que la Transformation en Diable…
Les pièces du puzzle se mettaient en place.
L’expression de Yoo Jinhyuk avait brièvement trahi ses pensées, et Yoo Yeonha n’a pas oublié de le lui faire remarquer.

« … Alors tu sais quelque chose ? J’aurais peut-être dû te le dire plus tôt. »

En fin de compte, Yoo Jinhyuk a soupiré.

« … Euuh, juste pour que tu saches, si je ne t’ai rien c’était pour te protéger. Si l’on s’y prend mal, même ta mère et ton père pourraient être tués. »
« … Hein ? »
« Alors, ne vaudrait-il pas mieux que je sois le seul à risquer ma vie ? »

Yoo Yeonha l’a regardé silencieusement, puis a ajouté :

« Sommes-nous si faibles ? »
« … Quoi ? »
« Sommes-nous si faibles pour que tu penses que toute notre famille puisse être tuée après avoir défié une seule personne ? »

Yoo Jinhyuk est resté sans voix. Il ne savait pas quoi répondre.

« Si c’est le cas, alors je nous rendrai plus forts. »

Yoo Yeonha a parlé de façon audacieuse.
Toutefois, c’était impossible à réaliser. Les membres du clan Yoo étaient les chiens de chasse du clan Chae depuis leur naissance. En tant que clan ayant évolué en effectuant le sale boulot du clan Chae, il était à la merci de Chae Joochul…

« Alors fais-moi confiance. »

Les mots naïfs de Yoo Yeonha ont interrompu les pensées de Yoo Jinhyuk.
Celui-ci a souri en regardant sa nièce.
Une enfant qui avait toujours agi comme une adulte était finalement devenue une adulte.
Il ne pouvait s’empêcher d’être étonné.


[Commencement de la mission. J-10]

Quatre jours ont passé depuis lors. Avec l’aide de Khalifa, j’ai fait des allers-retours entre la cachette de la Troupe Caméléon et mon appartement tout en poursuivant mon [Projet de rénovation de la cachette de la Troupe Caméléon et d’amélioration du niveau de Dextérité].
Au cours de ces quatre derniers jours, j’ai réalisé que Dextérité était un Don assez difficile à améliorer. Au point que je ne pourrais pas être plus reconnaissant envers Maître Tireur d’élite pour l’avoir aidé à atteindre le grade 7. (*En référence à la synergie entre les 2 Dons lors de la création de Dextérité, chap 132.)

Jiiing—

La première chose que j’ai faite a été de créer un petit atelier dans la grotte. Actuellement, je travaillais sur un canapé. La maîtrise de Dextérité augmentait plus rapidement lorsque je fabriquais de plus gros objets ; mais comme la fabrication d’objets nécessitait l’utilisation de la puissance magique du Stigma, je ne pouvais rien faire de plus gros qu’un canapé.

Le processus pour créer le canapé a été le suivant :
Pour commencer, il a fallu trouver un design avec l’aide de la Cupidité Aesthétique d’Aether.
Ensuite, il a fallu acheter des matériaux coûteux et créer la structure du canapé avec la puissance magique du Stigma.
Et pour finir, j’ai dû garnir le canapé avec des matériaux de haute qualité, puis recouvrir le tout avec la peau d’un monstre alligator.
Bien que ce soit facile à décrire, le processus complet a pris neuf heures.

« Ffiou. »

Maintenant, il était enfin terminé.
J’ai agrippé ma tête et suis tombé sur ma chaise.

[La maîtrise de Dextérité augmente de 1,5% !]

« 1,5% pour tout ce travail… »

C’était vraiment peu, même si j’avais plus qu’assez de temps à disposition pour m’améliorer.

===
[Par chance, Dextérité Diabolique s’active.]

[“Canapé en Peau d’Alligator” est considéré comme un meuble de haut-rang. Un effet spécial lui sera accordé pour correspondre à son statut.]

[Effet spécial – Importance du Repos]
*Ce canapé brûlera rapidement tout épuisement.
*Quiconque dormira sur ce canapé se réveillera en pleine forme.
===

Je ne pouvais pas créer de meubles donnant des bonus de statistiques temporaires, mais c’était plus que louable pour un meuble.

« Hm. »

J’ai soulevé le canapé que j’ai fabriqué. Avec ma statistique de force surhumaine, soulever des objets lourds n’était plus un problème.
Je suis sorti de l’atelier et j’ai dévoilé ma création.

« Voilà un canapé~  »

Boss a été le premier membre à le voir.
Elle s’est réveillée de sa sieste (étonnamment, elle dormait debout), et a murmuré de façon apathique.

« … Tu en as fait un autre ? »

Autour d’elle il y avait d’autres meubles tels qu’une table, un meuble TV, etc.

« Petit Apprenti, tu ne crois pas que tu changes cet endroit trop rapidement ? Je pense avoir besoin de temps pour m’adapter. »

Au cours de ces quatre derniers jours, j’ai lentement modifié la cachette de la Troupe Caméléon.
J’ai commencé par créer un lieu de repos pour Boss.
J’ai délimité un espace de 160 mètres carrés et l’ai transformé en une pièce moderne. J’ai lissé les murs, le plafond, et le sol, puis j’ai tout peint en blanc.

« Tu dois au moins vivre comme un être humain. Et pourquoi tu ne regardes pas la télévision ? Il y a beaucoup de bonnes émissions de variétés. »
« Ces choses ne m’intéressent pas. »
« Essaie au moins. »

J’ai posé le canapé à une distance appropriée de la télé.

« Allez, assieds-toi. »
« …. »

Cependant, Boss a secoué la tête.

« Je ne m’assieds jamais pour me reposer. J’aime rester debout. »
« … Alors je retourne à l’atelier. »

Une fois retourné à l’atelier, j’ai fermé la porte puis j’ai regardé à travers pour espionner Boss.

« — … Pourquoi est-il si grand ? »

Boss a jeté un coup d’œil au canapé, puis s’est mise à le tripoter ici et là avec son pied. Mais elle n’avait pas l’air de vouloir s’asseoir.

« C’est un peu triste. »

Est-ce qu’elle s’y assiérait si je lui en fabriquais un meilleur ?
Malheureusement, comme je devais utiliser la puissance magique du Stigma pour fabriquer des meubles, en fabriquer plus d’un serait du gaspillage.

De toute façon, il était temps pour moi de passer à ma prochaine tâche. L’entraînement.
J’avais besoin de manier une arme plus menaçante qu’un pistolet. Sans compter qu’avoir plus d’options était préférable pendant les batailles.

Chuu—

Je tenais dans mes mains dix couteaux que j’avais créés.
J’ai ensuite lancé un programme d’entraînement.

« On commence. »

Au même moment, des cibles holographiques ont surgi à 300 mètres de mon emplacement. Comme si elles m’assiégeaient, onze cibles étaient uniformément espacées autour de moi.
J’ai lancé mes couteaux sur elles.

Chwiiik—

Ces couteaux allaient sans aucun doute toucher les onze cibles.
Toutefois, je voulais plus.
Au moment où j’ai jeté les couteaux, j’ai saisi l’arc accroché derrière mon dos et…

« Crr... aaah ! »

Mon cou s’est pris dans la corde de l’arc, et je suis tombé en avant.

« … Aaah, j’ai failli mourir. »

J’ai failli me tuer.

« Mon cou… »

C’était en effet trop difficile.
À cause du faible niveau de maîtrise de Dextérité, utiliser simultanément des couteaux, un arc, et une arme à feu était un peu difficile. À moins que j’aie un autre bras…

Une seconde.
Un autre bras ?
J’ai immédiatement pensé au Stigma.
Bien que le Stigma ne puisse pas créer un autre bras, je devrais être capable de l’utiliser pour faire croire que c’est bien le cas.
Bien sûr, je devrai tester ça plus tard.
J’avais déjà utilisé 2,5 stries de Stigma pour fabriquer mon canapé.

« J’essaierai demain. »

Puis, j’ai regardé à l’extérieur de l’atelier sans trop réfléchir.

« Hein ? »

Un petit sourire s’est dessiné sur mon visage.
Boss était assise sur le canapé. Comme si cela ne suffisait pas, elle sautillait sur le coussin du canapé en ayant l’air surprise par sa douceur et son confort.

« — … Peau d’alligator des marais ? C’est vrai que leurs peaux sont géniales. »

Après avoir examiné le canapé, elle a porté son attention sur le petit fauteuil que j’avais fabriqué il y a quelques jours. Après avoir jeté un coup d’œil à mon atelier pendant une seconde, elle a pris le petit fauteuil et a posé ses pieds dessus.
Elle avait l’air très à l’aise.

« — Mmm~ »

Boss a fermé les yeux en fredonnant de satisfaction.
Puis, comme s’il lui manquait quelque chose, elle a tendu le bras et a attrapé la télécommande de la télé.

« — Hiik ! »

Surprise par le volume élevé, elle s’est empressée de le baisser.

« … Comme c’est mignon. »

C’est vrai, c’est comme ça que les gens changent.
Mon premier objectif, “faire que Boss regarde la télévision”, a été un succès.

« Eh bien je suppose que je vais retourner m’entraîner… »

J’ai souri et ramassé les couteaux que j’avais lancés.
Je n’allais pas me décourager à cause d’un seul échec.
À partir de maintenant, je devais me donner à fond dans tout ce que je faisais.
… Mais d’abord, une cigarette.


Après m’être entraîné pendant trois heures, je suis sorti.

« Hm ? »

Alors que j’étais sur le point de sortir pour acheter des cigarettes, j’ai entendu un léger bruit de respiration.
J’ai penché la tête et regardé en direction de ce bruit.

« … Est-ce qu’elle dort ? »

Boss était allongée sur le canapé, en train dormir, ses bras suspendus dans le vide. Il n’y a pas si longtemps, elle m’avait dit qu’elle aimait dormir debout.
J’ai souri et j’ai sorti ma smartwatch.
C’était l’occasion parfaite pour une photo.

J’ai coupé le son de ma smartwatch, puis j’ai pris des photos de Boss en train de dormir.
Elle semblait dormir profondément. Mon canapé était-il si confortable ?
Alors que j’étais satisfait de moi, j’ai soudainement reçu un message.

[J’ai confirmé la vérité. Nayun est également réveillée.]

Yoo Yeonha m’avait enfin envoyé un message après une semaine de silence.
J’ai essayé de lui répondre. Mais…

« …… ! »

J’ai tout à coup ressenti une douleur intense dans le bras.
Une douleur atroce, comme si l’on m’avait arraché le bras.
La sensation d’une nouvelle strie de Stigma ajoutée à mon bras.

Je savais ce que cela signifiait. Mais…

« Putain… »

C’était juste trop douloureux.
J’ai utilisé l’effet médicinal “antidouleur” que j’avais préparé en prévision de moments comme celui-ci, mais la douleur n’a fait qu’empirer.
J’ai serré les dents.
Je me suis forcé à ouvrir les yeux afin de pouvoir lire les alertes qui s’affichaient sur ma smartwatch.

===
[Une quatrième strie de Stigma est ajoutée.]
[À partir de la cinquième, le Stigma nécessitera d’accumuler un total plus élevé de SP.]
[Votre ordinateur portable est mis à jour.]

– Ajout de fonctionnalités…
===

Cependant, je perdais peu à peu conscience sous l’effet continu de la douleur, et rapidement, ma vue s’est assombrie.

————————————————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
————————————————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 144

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :